AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 [Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it  Ven 4 Mai - 12:12


Maybe I'm a crook for not caring for it
Aslaug & Losran

Un chahut dérangeait la nature, les attaques en nombre, un acharnement trahissait l’entraînement qu'il y avait lieu ici. Sur le devant de leur maisonnette, Aslaug entraînait ses deux filles à se défendre bien que la jeune de 7 ans soit plus ici par amusement. Et sur le côté, Gunnar avait prit un bâton, restant à l'écart et imitait les coups donné dans le vent ou en tapant contre le tronc d'un arbre. Luna se débrouillait bien, elle commençait à comprendre comment trouver ses appuis et où il fallait attaquer pour neutraliser son adversaire. Il s'agissait d'épée en bois, mais la fillette y mettait bien assez de hargne pour que cela puisse être dangereux en essuyant un mauvais coup. Sa robe était salie, parce que sa mère l'avait envoyée au tapis plusieurs fois, et à chaque fois elle se relevait. Astrid quand à elle essayait du mieux qu'elle pouvait, elle serait elle aussi une grande guerrière et cela rendait leur mère fière. Elle leur avait appris que le plus important était d'être volontaire, d'être persévérant et elles l'avaient déjà bien assimilé car voilà bien une heure et demie qu'elles se tapaient dessus. Elles étaient deux contre Aslaug et puisqu'elle entraînait surtout Luna ce jour là, elle faisait moins attention à Astrid, de plus ses coups lui faisaient moins mal que ceux de sa grande sœur. Elle sentait une certaine rivalité entre les deux petites, ce qui expliquait sans doute pourquoi elles continuaient de vouloir neutraliser le méchant que représentait Aslaug. Et c'est Astrid qui mit fin au combat, elle lança son épée en direction du visage d'Aslaug qui n'avait pas vu le coup venir et le prit en plein dans le mile.

Aslaug n'était pas dans ce genre de chose à faire semblant d'avoir mal pour faire plaisir à ses enfants, mais pour le coup elle lui avait vraiment fait très mal. La jeune femme posa sa main au niveau de son arcade, elle avait sans doute une égratignure, ça chauffait tellement et ça avait tapé l’œil et l'avait plongée dans une demi-cécité temporaire.

« Astrid bon sang ! »

Ses deux filles profitèrent de la voir en état de choc pour lui foncer dessus à deux et la faire tomber au sol. Bon plus vite elle aurait perdu, plus vite elle pourrait arrêter, et ses filles en profitèrent pour lui sauter dessus, l'écraser et crier victoire. Gunnar se précipita aussi pour venir en rajouter une couche avec très peu de délicatesse, arrachant des plaintes à leur mère quand son souffle fut complètement coupé par leurs poids sur son ventre. Ils feraient fureur sur un champ de bataille, c'était certain, les trois ensemble, personne ne pourrait leur résister. Aslaug étouffa finalement un rire et puis en tournant la tête sur sa droite, elle entrevit une silhouette venir dans leur direction. En reconnaissant Losran, elle n'hésita pas à mettre fin à leurs petits jeux en tapant gentiment sur leurs fessiers.

« Bon, on arrête ! »Fit elle en sachant d'avance qu'ils seraient trois à protester et à l'empêcher de se lever. Personne dans son camp, non mais quels ingrats. « Rentrez les enfants, j'en ai pas pour longtemps, allez laver les patates en attendant. »Insista t-elle

La plus grande prit alors la main de sa sœur qui prit la main de son frère et ils ne discutèrent pas plus longtemps. Au passage, leurs regards se figèrent sur cet inconnu qui était venu rendre visite par curiosité. Et Aslaug fixa Astrid quant à elle, car elle ne pouvait s'empêcher de se dire qu'elle ressemblait quand même beaucoup à  Losran : même nez, même regard, la couleur de ses iris semblables à un lac gelé, elle se demandait s'il l'avait vu lui aussi. Et plus elle aurait grandi plus il aurait été difficile de faire comme si rien n'était arrivé parce que tout le monde aurait fini par le voir jusqu'au concerné.

Et nous y voilà hein...

La guerrière se leva après avoir longuement soupiré, épousseta machinalement son tablier et fit quelques pas pour se rapprocher de Losran. Avant tout juste quelques mois elle aurait été heureuse de le voir, elle l'aurait accueilli avec une accolade et l'aurait probablement invité à souper puisqu'il avait été un très bon ami. Mais les choses avaient changé récemment et cette amitié là en avait souffert.  Du moins leurs dernières discussions avaient été empreintes de tensions à propos d'Astrid, puisqu'il venait de savoir qu'elle était sa fille et Aslaug ne lui avait jamais rien dit. C'était regrettable, parce qu'ils s'étaient bien entendus pendant toutes ces années et qu'elle avait cru que Losran resterait parmi ses proches. Mais concernant ses enfants, Aslaug était difficile et se foutait pas mal de se fâcher avec la terre entière pour eux. Alors elle s'était simplement stoppée devant lui pour que la conversation ne soit pas entendue des enfants, vérifiant d'un dernier coup d’œil qu'ils n'étaient pas en train d'espionner pour savoir ce qu'il se passait là. 

« Qu'est ce que je peux faire pour toi Losran ? »







code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 516
Inscrit le : 12/06/2017
Célébrité : Alexander Dreymon
Losran
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it  Mer 13 Juin - 12:17


Maybe I'm a crook for not caring for it
@Aslaug & Losran

Un enfant puis deux. Ayant toujours renié sa première paternité, Losran accuse un peu mal le coup que lui a fait Aslaug. Vieille amie tant en couche que sur le champs de bataille, elle lui avait abattu un coup de massue très récemment. Comment elle a réussit à lui faire comprendre qu’il est le père de sa seconde ? Il ne s’en souvient plus vraiment puisqu’il est allé râler dans une chope de bière le reste de la journée. Mais quelques mois après, cette idée lui trotte toujours dans la tête. Instinctivement il a esquivé Aslaug au village, profitant des délégations pour aller à droite à gauche loin de son amie. Mais là qu’ils sont tous de retour à Sengör, s’ignorer est du plus en plus difficile.

Avant de prendre la décision de marcher vers la maison de la guerrière, Losran a longuement regardé une cour de chaumière. C’est là que quelques volontaires gardent et éduquent les enfants laissés pour compte. Une tête blonde courait après un gamin plus grand, une épée en bois à la main. Un vieil homme assis sur un banc les encourageait à se battre, pour devenir de grands guerrier. Losran ignore tout de cette tête blonde qui est pourtant de son sang. Ca ne l’affectait pas vraiment jusqu’à ce que l’Alliance soit à portée de main. Vivre dans un semblant de paix sera peut-être plus propice à l’épanouissement d’un enfant que sous le joug d’une cheffe sans états d’âme.

L’illusion de paix est crédible ces temps-ci, pas grand monde n’entend parler de la dissidence ni même des barbares venus de l’est. Sengör est plus paisible et Karrah pourrait presque envisager de partir chasser seule, comme avant. Les pieds du guerrier foulent la terre battue jusqu’à une petite maison qu’il ne connaît que trop bien. Au loin il reconnaît les enfants d’Aslaug jouer dans l’avant-cour. Ces enfants avec qui il a lui aussi joué parfois, avant de savoir que la grande était sienne. Pourquoi est-il planté là, derrière le portillon de bois à faire de l’ombre à la belle ? Il hausse les épaules. Cela fait des mois qu’ils ne s’entendent plus, se disputent pour rien et se mettent tous deux en mauvaise posture. En tant que chef de guerre, Losran n’est plus l’égal de la jeune femme, il est son supérieur, et leur inimitié entache leur relation professionnelle. “Je voulais juste la voir,” dit-il en levant les yeux. Derrière un carreau de la bicoque, Astrid lâche le rideau, surprise de s’être faite remarquée à épier sa mère. “Et parler avec toi, en ami.” Il est las de cette situation qui l’éloigne d’une de ses plus ancienne amie. Évidemment, ce qu’il souhaite est à double tranchant, vouloir entrer dans la vie de sa fille à l’air d’être mission impossible mais cela pourrait aussi être une bonne chose pour tout le monde.

Silencieux, il laisse un groupe de passant rejoindre la grande route pour envisager de reprendre. Aslaug le dévisage de son regard perçant, elle n’est pas prête à le laisser passer le pas de sa porte. “Pourquoi tu ne m’as jamais rien dit ?” Ils n’ont jamais pu avoir cette conversation, les deux ayant évincé la situation pour diverses raisons. En cette fin d’été, avant que l’hiver ne reprenne ses droits sur les terres du nord, Losran sent qu’il doit faire avancer les choses.

code by bat'phanie


HJ : Mon dieu j’ai honte ! J’étais persuadée de t’avoir répondue, j’attendais ta réponse. Je pouvais attendre longtemps !

_________________
I'm not afraid of death.
I've already consumed six lives.
Never look back.




Dernière édition par Losran le Ven 27 Juil - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it  Jeu 14 Juin - 10:05


Maybe I'm a crook for not caring for it
Aslaug & Losran

Aslaug aurait pu deviner et dire ses mots à la place de cet homme avant même qu'il ne les prononce. Pourquoi venir sinon pour parler d'Astrid et la situation dans laquelle ils étaient présentement. Aslaug était aussi fatiguée que lui de jouer des coudes avec lui alors qu'ils avaient été tellement proches par le passé. Elle ignorait si elle avait envie que tout redevienne comme avant mais ce serait mentir que de dire qu'il ne lui manquait pas. Losran à ses yeux est un homme bien et loyal, quoi qu'il se passe cela n'aurait jamais entaché sa vision de lui, en revanche il y a certaines choses qui avaient dû rester sous silence. La jeune femme perdit son regard sur la forêt à proximité, quelque peu nerveuse d'entamer cette conversation avec lui alors que l'annonce même avait été un pavé dans la marre et les avaient poussés en désaccord. Comment est ce que ça allait se passer cette fois ci ? La jeune femme voulait bien répondre à ses questions, alors elle resta face à lui, inspirant doucement, s'il était prêt à tout entendre, alors soit. 

« Losran, quand je suis tombée enceinte je t'ai clairement entendu dire que tu ne voulais pas fonder une famille avec tout ce qu'il se passait. Ce que je comprends, alors je voulais éviter de détruire notre amitié et faire souffrir inutilement un enfant en lui disant que son père ne peut pas être là pour elle pour des raisons qu'elle n'aurait pas comprises

Longtemps Aslaug s'était demandé si elle n'aurait pas mieux fait d'insister, de le guider sur cette voie plutôt que l'en priver. Mais la figure paternelle chez elle est quelque chose de très flou, elle ne concevait pas avoir confiance en quelqu'un sachant qu'elle était tout à fait capable de s'en occuper seule. Et puis il y avait eu cet événement quelques deux années plus tard qui avaient arrêté de la faire hésiter. C'était peut être dur à entendre, mais Aslaug n'a jamais été quelqu'un de très délicat, quand il faut parler, elle se moque un peu de faire du mal puisque la vérité est là. A quoi bon user de mouchoirs. D'autant plus que Losran est un grand guerrier, s'il ne craignait pas les coups d'épée, il ne craindrait pas les reproches d'une femme.

« Quand tu as rejeté l'enfant que tu as fait à Nagga, ça m'a conforté dans le choix que j'avais fait de ne rien dire. Tu n'étais pas prêt à assumer et à vrai dire je n'aurais jamais cru que tu viendrais jusqu'à moi en apprenant qu'on a eu un enfant. »

Au moins il comprenait ainsi son cheminement, qu'il ne pense pas que cela avait été facile pour elle qui aurait aimé aussi avoir du soutient pendant ces neuf mois, et au début de la vie de l'enfant, encore aujourd'hui pour son éducation. Cela avait été d'autant plus difficile de les voir un peu triste de constater qu'ils n'avaient pas de père comme leur tante avait un mari. Elle leur avait juste dit que Papa était parti et qu'elle ne savait pas quand est ce qu'il reviendrait en attendant de pouvoir leur donner un père digne de confiance. Son objectif premier était de protéger ses enfants, de leur permettre de grandir correctement et sans être trop perturbé par ce vide. Elle était le père, la mère en même temps, elle leur consacrait beaucoup de temps. Il n'y avait pas d'agressivité dans le timbre de la voix d'Aslaug, ils n'étaient pas en train de se faire la guerre  même s'ils se disputaient souvent ces temps-ci et pur un sujet aussi sérieux pour le moment elle ne voulait pas hausser le ton. En revanche s'il était insultant elle n'aurait d'autre choix que de montrer les crocs. 

« Ecoute, je sais que ce n'est pas juste, mais tu dois comprendre que je cherche à la protéger avant tout. Si tu avais été moins réticent à l'idée d'avoir une famille, bien sûr que je te l'aurais dit. »

Et à cause de cela, son petit dernier non plus ne savait pas qui était son père et le concerné même l'ignorait tout autant alors que lui l'aurait sans aucun doute assumé. Elle se sentait fautive pour le coup, son esprit avait fait un énorme blocage et voilà où elle se retrouvait à présent.



code by bat'phanie



hj: pas de souci ! par contre la fille de Losran, c'est la seconde, pas l'ainée ♥️ l'ainée son père est mort kellan
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 516
Inscrit le : 12/06/2017
Célébrité : Alexander Dreymon
Losran
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it  Ven 27 Juil - 11:57


Maybe I'm a crook for not caring for it
@Aslaug & Losran


La dialogue peut être engagé et Losran desserre les poings. Il avait intuité qu’Aslaug ne sera pas coopérative et qu’il aurait dû peut être un peu forcé la guerrière à rester en place, mais il n’en est rien. Une bonne chose puisque leur amitié commence à manquer à Losran, qui ne tient plus vraiment en place depuis que l’Ipa est en pour parler avec elle-même sur la question de l’intégration de Kelowna dans l’Alliance. Sa question est simple et la réponse qui franchit les lèvres de la jeune femme l’est tout autant. Losran n’était absolument pas capable d’assumer et aurait pu être le départ d’une catastrophe familiale. Il accuse le coup et reconnaît les faits en affichant un rictus coupable sur son visage. Seulement aujourd’hui c’est différent et il regrette de ne pas avoir su et d’être passé si souvent devant cette enfant qui est de son sang.

Contraint depuis des mois assurer la protection du dernier membre de sa famille, Losran prend conscience que sa lignée peut disparaître au prochain combat et que Karrah pourrait se retrouver seule. Bien qu’aucun des deux n’a eu un jour un esprit de famille trop développée, le fait qu’ils ne soient plus que deux laisse un arrière goût amer. Aslaug continue dans sa réponse au grand étonnement de Losran, qui fronce un sourcil à la nomination de Nagga. “Je n’ai visiblement de bravoure que sur le champs de bataille,” constate-t-il avec amertume. Quand Nagge était tombée enceinte et avait annoncé à Losran qu’il ne pouvait pas y avoir d’autre père possible, il avait été se confier à son amie, Aslaug, déjà maman et guerrière. Il y a quatre ans il avait les mêmes pensées qu’aujourd’hui : son rôle ne lui permet pas d’assurer un quelconque avenir à un enfant. A l’époque il avait cru que Nagga en prendrait soin, ce n’était pas la peine d’ajouter un père risquant la mort chaque lune à l’équation. “C’était impossible pour moi à l’époque de lui donner mon ascension. Je t’ai toujours admirée, toi qui combat à mes côtés depuis de long hivers, de parvenir à élever tes enfants avec tant d’amour et de droiture.” Il n’a aucun intention de graisser la patte à la jeune femme. Elle le connait depuis bien trop longtemps pour savoir que ce n’est pas son genre, il est honnête et franc quoiqu’un peu arrangeant par moment.

Au final elle assume parfaitement ses prise de décision et cela n’étonne nullement le guerrier. “Je comprend. Mais écoute, j’ai passé dix ans à être proche de toi, amicalement ou autrement. J’ai quand même connu tes enfants, que ça soit lors des banquets ou des fêtes des solstices. Jusqu’à il y a peu, nous travaillions ensemble sur les projets de Karrah. Alors je te demande pardon pour ma réaction quelque peu violente, mais c’était en réponse à ton annonce. Qu’est ce que tu attendais en me disant maintenant qu’Astrid est ma fille ?” Son ton est quelque peu monté vers la fin, tiraillé entre la colère et le désir d’ignorance. Si tard, il aurait peut-être préféré ne pas savoir, ou alors l’apprendre mais pas pour s’engueuler avec son ancienne amante.

Depuis que la délégation est rentrée de la fête de l’Alliance, Losran a mis en pratique les conseils de sa cousine et commence à réfléchir au moyen de sortir son fils de l’orphelinat. Nagga est partie et ne reviendra jamais, ou alors les pieds devant pour trahison. En tant qu’homme loyal, et cela malgré ses anciens choix lâches, il ne permettra pas que la traîtresse revienne sur ces terre reprendre son enfant. Elle l’a abandonné quelques heures après la naissance sans même lui donner de nom. D’après les Reiss, gérants de l'orphelinat de fortune, il l’ont baptisés Deaclan quand il a su marcher avant son premier anniversaire. “Beaucoup de choses ont changé depuis ta seconde grossesse. Je n’ai plus la même propension à risquer ma vie sur un champs de bataille.” En fait il aimerait participer à la vie de cette jeune fille, Astrid. Avec de nombreux regrets il a passé les dernières nuits, convaincu qu’avec l’insertion de Kelowna dans l’Alliance tout  serait plus facile. Mais sous le regard acéré de la mère de famille, il perd son armure et redevient l’homme qu’il a toujours enterré sous la violence des combats. Ce n’est sans doute pas un souhait envisageable.

code by bat'phanie

_________________
I'm not afraid of death.
I've already consumed six lives.
Never look back.


Revenir en haut Aller en bas
 
[Aslaug - Losran] Maybe I'm a crook for not caring for it
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: