AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 N'oublie jamais comment j'étais - ft. Alsaug

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) N'oublie jamais comment j'étais - ft. Alsaug  Mer 9 Mai - 7:16


N'oublie jamais comment j'étais
Aslaug & Nagga
Le monde semblait avoir perdu tout son sens en cet instant même. Un vide sans fin dans lequel ses lamentations ne résonnaient plus tant on n’en voyait pas le fond. Aucun écho, aucune réponse, rien que ce silence qui semblait être aujourd’hui son unique compagnon dans ce chemin sinueux que devenait son existence. Depuis des jours son esprit était vide, désespérément vide et elle ressemblait plus à une morte-vivante qu’à quoi que ce soit d’autre. Elle bougeait à peine, n’ayant à la fois aucune force et aucune motivation pour ordonner à ses muscles de s’animer. La cause ? La punition de trop, celle qui fit déborder le vase. Elle avait tenté de fuir, de saisir cette chance de retrouver sa liberté arrachée il y a de cela trois ans, une chose plus que légitime pour un humain. Mais on l’avait stoppé, on avait brisé tous ce qui lui restait d’espoir, réduit en mille miettes. Puis cette folle l’avait récupéré et là… ce fut la chute en enfer. Jamais son bourreau n’avait été si violent et les dieux savaient pourtant comment la cheffe de Kelowna était une adepte de la violence. Elle lui avait fait comprendre la signification du mot douleur, pendant longtemps on ne pouvait entendre que ses cris déchirants et suppliants de pitié. Mais personne ne venait la sauver, pourquoi espérait-elle encore, on se fichait bien de son existence.

Puis évidemment, la douleur physique n’était pas suffisante pour Laëth qui se délectait de toutes les formes de tortures. Alors elle l’enferma dans une sorte de pièce, une grotte en plus soigné si on voulait, une chose qu’elle aimait beaucoup faire. Et elle la laissait là, durant des jours, dans le noir et le froid. Aucune nourriture, à peine d’eau pour pouvoir survivre et souffrir encore plus. Et tout cela avec ses nombreuses blessures fraiches et prêtes à s’infecter. Autant dire qu’elle finissait rapidement par délirer à cause des mélanges de fièvre, fatigue et faim. Ce n’était pas la première fois qu’elle vivait cela, mais cette fois-ci… cette fois-ci était teintée de cette douleur pire que toutes les autres ; la perte de tout espoir. C’était fini, ça ne servait plus à rien. Elle était fatiguée. Quand Laëth revint, elle trouva une esclave soumise et sans envie de combattre. Alors en récompense, elle la laissa se reposer de ses maux dont elle était la cause. Des corvées plus légères et moins fréquentes, tout pour mieux lui embrouiller la tête.

Aujourd’hui elle allait nettoyait les vêtements de sa maitresse, installée au bord d’un rivière et sans personne qui la surveillait. C’était une première, mais quand on la voyait, on savait qu’elle ne tenterait rien. Son regard fixait le vide, le moindre mouvement lui arrachait un tremblement sous l’effort et elle était couverte de bleus et de bandages. Nagga œuvrait lentement et sans grande conviction, frottant le tissu avec peu d’énergie, si bien qu’elle ne nettoyait pas grand-chose au final. Mais elle s’en fichait, elle ne savait plus à quoi penser d’autre qu’elle s’en fichait. Qu’elle était épuisée. Alors les bruits de pas, la petite branche qui craquait, les feuilles froissé, tous ces bruits annonçant l’arrivée d’une personne n’attirèrent pas son oreille. Ce fut une chevelure rousse reconnaissable entre mille du coin de l’œil qui l’arracha à son néant. Cela la fit sursauter brusquement et elle posa une main sur son cœur battant follement avec un soupir. C’était Aslaug, une kelownienne un peu différente des autres avec laquelle elle se plaisait à converser. Elles étaient discrètes, se rencontrant lors de corvées de Nagga ou en soirée. La blonde appréciait cette femme qui avait pendant longtemps maintenue la flamme de sa révolte allumée. Mais aujourd’hui c’était différent, et honteuse, elle fuyait le regard de la guerrière, resserrant son châle en sentant une douce brise qui lui fit l’effet d’un souffle glacé, la faute à sa faiblesse. « Aslaug. » dit-elle avec un sourire forcé. « Tu m’as fait peur, je ne t’attendais pas. » Ses prunelles grises s’entêtaient à rester sur le vêtement qu’elle lavait depuis une dizaine de minutes, ne voulant pas affronter le regard déçu de ce qui se rapprochait le plus d’une de ses rares amies. « Je peux t’aider ? » S’enquit la blonde, ne sachant quoi dire d’autre pour combler le silence.
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 48
Inscrit le : 02/05/2018
Aslaug
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: N'oublie jamais comment j'étais - ft. Alsaug  Mer 9 Mai - 11:04


N'oublie jamais comment j'étais
Nagga & Aslaug (flashback)

Rentrée depuis quelques jours d'un raid, Aslaug reprenait ses marques comme mère et comme maîtresse d'un foyer. Il n'y avait qu'elle et sa fille de deux ans, mais c'était la première fois qu'elle avait une maison juste pour elle alors que jusque là elle avait partagé son toit avec sa sœur. C'était étrange de se retrouver seule, mais après les bruits assourdissants du champ de bataille, un peu de silence était tout à fait appréciable. Et puis elle pouvait passer du temps avec sa fille, jouer avec elle, lui apprendre à parler. Avec cela Aslaug venait de comprendre qu'elle était de nouveau enceinte alors elle avait tout intérêt à s'habituer à s'occuper d'enfants si un second arrivait en bonne santé. Le père de Luna venait de mourir et celui de son futur enfant n'était pas au courant de sa grossesse. Elle avait peur de lui dire et préférait d'emblée prendre ses marques comme mère seule toujours dans le risque d'être un jour déçue. Alors il n'y avait pas eu de débat à avoir là-dessus, Aslaug se réveillait le matin avec sa petite dans ses bras et profitait de la tranquillité et de la simplicité de cette vie et cela lui convenait le temps de se reposer entre deux raids. Elle ignorait quand elle serait appelée au prochain combat, mais répondrait présente, sans réelle conviction car les caprices de Laëth commençait à lui taper sur le système. Sans doute aussi le fait d'être mère avait adouci Aslaug qui n'aspirait plus à la même chose.

Elle avait donc pris le chemin de la rivière, un panier accroché à un bras et tenant la petite main de sa fille avec l'autre qui elle aussi avait eu envie d'avoir un petit panier avec un tissu dedans à laver. C'était étrange de pouvoir prendre son temps, voir la vie des autres habitants quand son quotidien avait souvent été les campements de fortune durant les raids. Aslaug remarqua vite la présence d'une tierce personne à la rivière, elle s'y était attendue et cela ne la dérangeait pas. C'était Nagga, esclave de Laëth et dernièrement brisée par celle-ci. C'était du moins ce qu'Aslaug avait remarqué, après une énième tentative de fugue, elle avait été réduite à néant et Laëth avait ce qu'elle voulait : un toutou obéissant à ses moindres caprices. A en juger la tête qu'elle tirait, Aslaug avait confirmation que Nagga avait bel et bien baissé les bras, c'était décevant. « Bonjour Nagga » Salua t-elle d'abord

« Et bien...Je viens laver mon linge... »Répondit Aslaug à sa question quelque peu étrange. Elle l'avait tellement fui du regard qu'elle n'avait pas remarqué le panier rempli qu'elle avait avec elle.

Luna lâcha le panier et la main de sa mère pour courir vers la rivière en poussant un petit cri, toute excitée par l'eau qui coulait. Ça faisait du bruit ! C'était froid ! Ça bougeait ! C'était trop bien ! Aslaug avait pressé le pas derrière elle pour qu'elle ne se retrouve pas la tête la première dans l'eau et qu'elle lui fasse ensuite un rhume de cheval, ou pire encore qu'elle finisse par se noyer. Luna était une petite fille vive et aventurière, Aslaug regrettait déjà de l'avoir emmenée avec elle plutôt que l'avoir déposée chez sa sœur avec ses cousins. Elle soupira doucement, un jour elle allait avoir une crise cardiaque à cause de ses bêtises, pourvu que le deuxième soit plus calme ou elle n'en dormirait plus ; Elle avait déjà retrouvé sa fille dehors avec les poules en pleine nuit. Aslaug éloigna sa petite du bord de la rivière, l'incitant à s'asseoir sagement quand elle vint à son tour s'agenouiller sur le bord de celui-ci, non loin de Nagga pour commencer à laver son linge. La jeune femme observa cette dernière, remarqua son teint pâle, ses yeux creusés, elle n'avait vraiment pas bonne mine et se doutait bien de toutes les tortures physiques et psychologiques qu'elle devait recevoir quotidiennement. Un jour cela prendrait fin, il pouvait y avoir des mauvaises passes, mais Nagga ne devait pas abandonner et prouver qu'elle valait mieux que cela.

« J'ai entendu dire que tu avais été enfermée encore... As tu besoin de quelque chose ? »

C'était souvent ce genre de moment qui était un prétexte pour qu'elles puissent parler, les deux jeunes femmes se faisaient toujours discrètes pour communiquer et au fil de leurs conversations un véritable lien s'était créé. Alors Aslaug s'inquiétait de la santé mentale de Nagga, parce qu'elle connaissait la cruauté de Laëth, néanmoins Nagga était forte, ce qui avait souvent impressionné Aslaug. Elle serait sans contredit une grande guerrière et la voir réduite à l'esclavage était un véritable gâchis. Alors Aslaug l'avait souvent encouragée à se rebeller, persuadée que Laëth finirait par être la première à craquer. Visiblement ce n'était pas le cas.

« Tu as l'air anéantie Nagga, ressaisis toi. »
code by bat'phanie

_________________
The moon will call to arms
Lie for our leaders as they burn the vacant stakes. Come, douse the flames, smoke of the fear of the falling sky. Thereupon, run the gaunt, anyone. Plead to leave utopia, fraudulent utopia ▬ +bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
N'oublie jamais comment j'étais - ft. Alsaug
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Sengör-
Sauter vers: