AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 [Horyön - Nagga] Tranches de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 196
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) [Horyön - Nagga] Tranches de vie  Ven 11 Mai - 7:34


Tranches de vie
horÿon & nagga

Nisida - 23.06.139

La vie était belle. Il n’y avait rien de plus à dire que cela, tout était parfait en cet instant et ce jour où le soleil brillait sur les plaines de Nisida. La ville était fidèle à elle-même, animée de marchands et caravaniers qui passaient et venaient pour se reposer ou venir fêter. Une jeune Nagga faisait partie de ceux-là, préparant depuis des jours une cérémonie plus qu’unique dans une vie ; son mariage. Avec sa mère et ses sœurs elle prévoyait chaque détail de cette cérémonie qui promettait d’être enjouée et pleine de vie et de promesses pour l’avenir. Avec son fiancé, ils avaient déjà choisi l’endroit pour fonder leur famille et vieillir, un petit coin d’Othal où Nagga pourrait devenir agricultrice et lui continuer à marchander. Ils étaient jeunes et amoureux, rien ne semblait pouvoir les atteindre ou venir ternir leur bonheur. Dans sa tête, la blonde se voyait déjà avec une flopée d’enfants à élever et aimer, se réveiller chaque jour en voyant ce visage qu’elle adorait et cela lui collait un sourire niais au visage depuis la demande. Oh oui, elle rayonnait de joie et vie.

Aujourd’hui, elle cherchait de quoi poser les derniers détails sur sa robe en compagnie de Lyra, son aînée. Bras dessus- bras dessous, elles déambulaient en papotant joyeusement et riant. Elles zieutaient tous les petits stands des caravaniers qui offraient de nombreuses choses qui attiraient le regard. Les jeunes femmes prenaient leur temps et flânaient tranquillement en discutant de chaque petite chose qu’elles trouvaient, argumentant sur ce qu’elle pourrait prendre ou non. Elles avaient certaines choses à troquer et il ne leur fallait que de petites choses.

La journée avançait bien, le soleil tombait doucement sur l’horizon créant un ciel aux couleurs chaudes et chatoyantes. Toujours à se promener, Nagga se laissa tenter par un vendeur venant de Pankara qui offrait une panoplie de jolis objets des océans, dont des coquillages magnifiques qui piquèrent sa curiosité. Approchant, elle salua l’homme et admira les petits trésors des mers, les prenants doucement entre ses doigts fin pour les observer de plus près. « Eh Lyra, regarde on pourrait les mettre sur la robe ou faire un collier. Ce serait si beau ! » S’enthousiasma la future mariée. Mais elle ne reçut aucune réponse, qui lui fit froncer les sourcils et la blonde se redressa. « Lyra ? » Maintenant qu’elle y prêtait attention, elle remarquait que les alentours semblaient étrangement calmes et silencieux, tout le monde fixant le même point. Cela dura à peine quelques secondes, jusqu’à ce que des cris percent l’air et que des gens reviennent courants, paraissant complètement paniqués. Dans ce chahut, elle put saisir quelques mots qui lui glacèrent le sang et lui firent lâcher les coquillages ; kelowniens. Pendant un instant, son cœur cessa de battre et elle fut figée de terreur. Puis elle se gifla mentalement et se mit en quête de sa sœur, hurlant son prénom de manière désespérée et paniquée. Nagga entendait les barbares approchant et elles voulaient fuir en vitesse, mais abandonnée sa sœur était hors de question.

Mais la foule qui fuyait rendait la chose compliquée, se faisant bousculer de partout et le bruit couvrait ses appels. Elle n’arrivait pas à voir où elle allait, ni ce qui se passait. La blonde réussit difficilement à se sortir du groupe et elle tourna sur elle-même, cherchant son aînée des yeux. La batailles commençait à faire rage et la terreur s’emparait de son cœur et tout son être lui hurlait de fuir loin. C’était ur de rester concentrer avec tous ces mouvements et ce fut un miracle quand elle vit Lyra à une dizaine de mètres d’elle «  Lyra ! » héla-t-elle, faisant tourner l’intéressée qui parut soulagée pendant un bref instant. Les deux sœurs s’en allaient se rejoindre, mais un de ces monstres apparut dans son dos « LYRA ! » L’homme attrapa la pauvre Askhadi qui lâcha un cri de terreur et Nagga écarquilla les yeux en sous cette vision d’horreur. Que devait-elle faire ? Comment la sauver. Elle était perdue dans ses pensées et ne voyait plus ce qui l’entourait. Figée, plantée là, elle ne réalisait pas que toute cette journée si belle, si parfaite… venait de voler en éclats.
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Horyön - Nagga] Tranches de vie  Mar 22 Mai - 4:52


«Je mise huit !» Dit un homme avec une barbe abondante dans le groupe de kelowniens qui marchait sur les plaines askhadi ensoleillées. «Au dernier raid t'en a tué à peine cinq et t'étais plutôt amoché si je me souviens bien.» Répondit un autre homme près de lui. «Aujourd'hui ça va être un massacre je le sens !» S'exclama à nouveau le kelownien barbu. «Aujourd'hui je vais repeindre ce décor verdoyant en une mer de pourpre !» Telles étaient les discussions des guerriers kelowniens qui s'avançaient vers leur nouvelle cible. Les paris, un moyen de se faire de l'argent facilement mais l'appât du gain force à se mettre en danger facilement. Les guerriers le savaient pertinemment et pourtant ils continuaient. Cela faisait plus de cinq jours que le groupe de kelownien marchait depuis Sengör. Ils avaient attaqué plusieurs petits villages sur leur chemin, laissant uniquement des ruines, des flammes et des corps sans vie. Nisida, la capitale d'Askhadi était une cible de choix et sonnera le départ de leur retour vers Kelowna. Ils n'avaient pas de temps à tergiverser car ils savaient tous que des armées seraient en route très rapidement pour les intercepter. Ils n'étaient pas vraiment discrets lors de leur voyage mais le simple fait qu'ils restent en mouvement était un avantage.

Après encore plusieurs heures de marche, ils furent finalement en vue de la ville. Si paisible, si innocente au milieu de ses champs. «Kelowniens ! En avant !» Hurla le chef de guerre en s'armant d'un énorme gourdin. Le groupe le suivi comme un seul homme, certains hurlaient, d'autre rigolaient. En plein milieu du groupe se trouvait Horyön. Armé de sa hache double il courait à bonne allure avec ses compatriotes vers ce qui semblait la richesse et la gloire, deux choses dont il se fichait éperdument. Le premier coup fut porté par le chef de guerre et une tête vola à plusieurs mètres du corps auquel elle était attaché. Des cris de surprise firent place à des cris d’horreur et un mouvement de foule naquit. Les portes de la ville n'eurent pas le temps de se fermées, la surprise était totale. Certains hommes tentèrent de s'opposés mais c'était vain. Les kelowniens se dispersèrent entre les stands et les caravaniers dont les propriétaires avaient fui.

Horyön évita de justesse une épée qui se planta dans une poutre près de lui et asséna un violent coup de hache dans le torse de son assaillant lui arrachant un cris de douleur, le sang éclaboussant le visage du jeune homme. Une flèche siffla près de sa cuisse sans le toucher, le kelownien effectua une roulade au sol en ramassant une petite hache et envoya celle-ci avec force en direction de l'archer. L'askhadi n'eut pas le temps d'encoché sa seconde flèche que la hachette vint se fichée dans sa gorge, le sang giclant sur ses vêtements. Les facultés de combattants d'Horyön n'étaient plus à prouvées, il était redoutable et était connu pour sa folie meurtrière sur les champs de bataille. Il s'approcha d'un stand avec des tas de coquillages et bijoux en tout genre, probablement pankara. Il ne fit aucune différence et replissait le sac qu'il avait autant qu'il le pouvait et passa au stand suivant.

«LYRA !» L'appel déchirant d'une jeune femme fendu l'air et interrompu la fouille d'Horyön dans son quatrième stand. Il couru voir se qui se tramait si proche de lui et aperçu un kelownien qui attrapa une askhadi celle qui avait poussée le cris était comme paralysée par la terreur. Horyön agrippa sa hache et s'avança vers la jeune femme aux longs cheveux blonds. C'était une proie facile, alors que l'autre kelownien tentait d’immobilisé la seconde askhadi Horyön leva sa hache et avec force il porta un coup à la tête de sa victime. Ce coup allait probablement sauvé sa vie mais il allait aussi changé cette dernière du tout au tout...  


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 196
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Horyön - Nagga] Tranches de vie  Sam 23 Juin - 5:05


Tranches de vie
horÿon & nagga

En chemin vers Sengör - après le raid

La jeune fille voyait son aînée se faire capturée sous son regard terrifié et paniqué. Ses mains couvraient un cri qui refusait de sortir alors que son corps s’était ancré dans le sol l’empêchant de bouger. Son esprit lui hurlait de fuir, vite, sans reprendre son souffle, mais elle refusait également d’abandonner sa sœur. Elle s’en voudrait à jamais de commettre un tel acte de lâcheté. Que faire… que faire qu’elle se répétait. Malheureusement elle n’eut pas le temps de prendre la moindre décision qu’une douleur perçante lui crevait le crâne et ce sans parvenir. Par reflexe ses bras vinrent se positionner derrière sa tête, mais elle perdait déjà pied, son conscience s’évaporant doucement. Elle eut tout juste le temps de se tourner pour voir une espèce de géant du nord, hache en main. Ses prunelles le fixèrent avec un nouveau désespoir  alors qu’elle s’effondrait par terre, sombrant dans les ténèbres de l’inconscience. Elle ne le savait pas encore, mais ce n’était que le début de sa chute vertigineuse en enfer.


Ses paupières étaient lourdes alors qu’elles peinaient à les soulever pour s’éveiller d’un sommeil sans rêves et profond. La blonde cligna des yeux plusieurs fois, sa vue brouillant tout autour d’elle et les sons étant encore brouillons et incompréhensibles. Il lui fallut plusieurs bonnes minutes pour pouvoir y revoir clair, mais cela s’accompagna de réveil d’un mal de tête puissant qui arracha une plainte muette de sa gorge. Elle inspira un grand coup et cela sembla calmer légèrement le tout, suffisamment pour qu’elle regarde enfin autour d’elle. Elle ne reconnaissait pas du tout cet endroit, pas une seule seconde. Les souvenir lui revenaient doucement et avant un moment elle se rappela l’attaque et compris qu’elle était entre les mains de kelowniens. Cela ressemblait à une sorte de campement, certainement qu’ils avaient repris la route vers chez eux après avoir terminé leur boucherie. Ligotée, elle ne pouvait que se remuer sur le sol froid, signe que les terres de ces gens étaient proches. Elle se sentait si impuissante, si pathétique et si vulnérable. La panique menaçait de la prendre alors que doucement la réalité s’imposait à elle ; le pire lui arrivait. Dire qu’il y avait à peine quelques heures, elle planifiait son mariage avec Ly- Lyra ! Sa sœur lui revint en mémoire et Nagga se tortilla pour tenter d’au moins la voir, mais autour d’elle il n’y avait que quelques autres personnes qui respiraient lentement, signe qu’elles dormaient. Elle n’en reconnaissait aucune et son cœur rata plusieurs battements quand elle entendit un cri féminin, emplie de peur et de désespoir. La blonde n’était pas sotte et avait vite compris que le reste était dans les tentes à se faire abuser par ceux qui ne les considéraient que comme des trophées. La simple idée de craindre que sa sœur soit là-bas lui creva le cœur et ses lèvres se mirent à trembler sous l’émotion. Des larmes coulèrent le long de ses joues et cette fois-ci l’agitation la gagna. La jeune femme tenta maladroitement de se faire avancer un peu comme un vers, tout en essayant de faire faiblir ses liens. Le fil rugueux lui irritait la peau, mais elle s’en fichait éperdument, n’ayant qu’une pensée ;  sortir de là.

Un ombre imposante vint bloquer les faibles lueurs du feu qui l’atteignait et instinctivement elle se figea comme une biche alertée. Cela lui prit tout son courage – ou était-ce le désespoir – pour parvenir à se rouler sur le dos et voir l’homme qu’elle avait entre-aperçut avant de s’évanouir. La première idée qui lui vint en tête lui glaça le sang. Quoi, c’était à son tour de s’amuser à ses dépends ? De nouvelles larmes vinrent tâcher ses joues alors qu’elle murmura doucement. « Pitié, pas ça. » Son corps tout entier se mettait à trembler de peur et d’appréhension. Par tous les dieux existants, elle ne voulait pas, elle serait tranquille s’il le fallait, mais tout sauf ça. Nagga n’avait jamais eu aussi peur de toute sa vie et la seule chose qu’elle pouvait faire c’était pleurer et supplier.
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Horyön - Nagga] Tranches de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: