AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 Retour sur les évènements ► Elanor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 1254
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) poison ivy
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Retour sur les évènements ► Elanor  Jeu 24 Mai - 0:31


akeela & elanor7ème mois, an 150. La fête de l’Alliance s’est terminée depuis plusieurs semaines à présent et sa fin n’a pas vraiment été ce qu’Akeela espérait. Elle savait très bien que les dissidents kelowniens risqueraient d’attaquer à un moment donné mais elle ne s’attendait pas à ce qu’ils le fassent aussi ouvertement. Elle s’était plutôt mis en tête que les hommes d’Ymir attaqueraient la Citadelle, pour monter leur aversion pour l’Alliance, et elle avait placé une garde un peu plus forte qu’habituellement avant de se rendre sur les terres d’Askhadi. Mais elle n’avait pas prévu cela et les pertes ont été lourdes, dans les deux camps. Elle-même a été blessée durant la bataille mais elle ne regrette en rien d’avoir pris les armes pour défendre l’Alliance et son peuple, d’avoir tué des ennemis sur ce champ de bataille improvisé. Cependant, si elle assume ses actes, cela la hante parfois certaines nuits et elle se relève bien souvent depuis qu’ils sont revenus d’Askhadi il y a quelques semaines. Et Akeela sait que les cauchemars vont durer quelques temps, tout comme ceux qui l’ont hantée après son combat sont restés durant un long moment. Ils finiront par partir ou elle finira par faire avec eux, tout simplement.

Mais si elle se sait légèrement traumatisée par les récents évènements, Akeela a bien remarqué que cela semblait avoir affecté d’autres personnes aussi et notamment ses apprentis. Tous ne réagissent pas de la même façon mais c’est Elanor qui l’inquiète le plus parce que la jeune fille semble s’être renfermée après cet évènement. Et Akeela s’en veut parce qu’elle se sent responsable de tout cela. C’est elle qui a insisté pour que les apprentis aient l’occasion de se rendre à la fête de l’Alliance et c’est à cause d’elle qu’ils ont tous été blessés durant la bataille. Elanor n’a pas combattu mais elle a tout de même été blessée et elle a tout de même vu des choses horribles durant ce dernier jour de fête.

Aujourd’hui, Akeela se dit qu’il est temps d’aller discuter avec la jeune fille et de ne pas laisser passer tout cela, pas de cette façon. Elle a d’autres discussions à avoir avec d’autres personnes – et certaines qu’elle repousse depuis pas mal de temps – mais elle se concentrera sur Elanor pour ne pas la laisser déprimer toute seule dans son coin. Les points de ses différentes blessures la tiraillent toujours et devraient bientôt pouvoir être enlevés, mais au moins elle arrive à marcher sans souci. Les égratignures et les hématomes sont encore légèrement visibles mais ils partiront bientôt, Akeela ne s’en fait pas pour cela. Accompagnée de Thayne qui ne la lâche pas d’une semelle malgré sa blessure à l’épaule, Akeela parcourt les couloirs jusqu’à s’arrêter devant la chambre de la jeune apprentie Orketa. Elle frappe ensuite doucement à la porte. « Elanor ? » Elle sait que la jeune fille se trouve dans sa chambre, un garde le lui a confirmé un peu plus tôt. Mais elle espère que celle-ci ouvrira la porte.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Lun 28 Mai - 19:42

Elanor a brutalement besoin d’une mise au point sur les événements pour elle traumatique de la Fête de l’Alliance. Le seul hic est qu’elle n’est pas exactement prête ou du moins d’assez bonne foi pour procéder à une sérieuse discussion sur son état, ses pensées et ses heurts, malgré la nécessité grandissante de la chose. Malgré ses airs angéliques, la plus jeune des apprentis de l’Ipa cache une nature obstinée, souvent rebelle pour les mauvaises raisons. Ici, elle agit tel un cheval effrayé, repoussant tout ce qui l’approche et refusant de collaborer malgré l’aide qu’on pourrait lui apporter. Elle s’est faite particulièrement discrète ces derniers temps, trouvant tous les prétextes pour manquer ses leçons quotidiennes et autres responsabilités d’apprentie. Sa blessure à la cheville l’y aide pour beaucoup, malheureusement. Alors, elle s’isole dans sa chambre et passe la majorité du temps à tenter de faire le tri dans ses images encore douloureuses qui la hantent et ses émotions contradictoires. À ses heures les plus sombres, elle envisage de fuir comme certains avant elle l’ont fait, se convainquant de réussir à échapper à cette vie. Elle n’aspire qu’à grandir, s’épanouir, apprendre sur elle-même et définir son identité, sans réaliser qu’elle entrave elle-même ce projet par cette isolation qui a bien assez duré. Pourquoi doit-elle porter ce fardeau, se lamente-t-elle régulièrement, pourquoi devait-ce elle? Dans son monde adolescent, ses idées et émotions prennent des grandeurs disproportionnés et il est difficile, voire impossible, de totalement la raisonner.

Elanor panique. Elle a cédé aux impulsions les plus primitives de l’être humain et se terre maintenant derrière d’épais remparts supposés la préserver de tout ce qui est pourtant à l’intérieur d’elle-même. Elle ne parvient pas à voir la difficulté des autres apprentis en face, et celle d’Akeela encore moins. De réaliser qu’ils sont passés si près… si près… De voir l’Alliance disparaître, de retourner à un monde primitif où Elanor se sait en danger. Elle a tant d’espoir pour sa cause, même si elle a toujours été réticente de véritablement la servir. Maintenant, elle ne repense même plus aux paroles de Nukka, à l’illumination et au cheminement qu’elle a fait suite à cet échange ici à la Citadelle, environ un mois et demi auparavant. Elanor a préféré se morfondre mais cette attitude ne pourra pas durer longtemps. La voilà qui brode sur son lit, le regard absent, tâchant d’oublier ce qui l’afflige, quand une voix l’interpelle depuis l’autre côté de la porte, une voix qui la fait se ratatiner sur elle-même. Akeela. Celle que l’adolescente tente par tous les moyens d’éviter depuis le retour. Se mordant la lèvre, la jeune fille blonde se redresse, le cœur battant, se disant qu’elle ne peut plus tellement éviter cette confrontation. Aujourd’hui, elle choisit (certes à contre-cœur) de se redresser et d’affronter sa peur.

«J-J’arrive.»

Cahin-caha, Elanor marche jusqu’à la porte. Elle ouvre à l’Ipa, le regard baissé et l’expression piteuse : elle a le sentiment qu’elle se fera sermonner pour ses actions bien qu’elle ait confiance en sa protectrice. Elle recule pour la laisser passer, fuyant délibérément son regard, avec l’envie d’en finir au plus vite. De toute évidence, elle n’est pas encore prête à parler, mais peut-être Akeela aura le moyen de l’ouvrir un peu. Après tout, la jeune fille l’adore et il n’y a aucune raison pour qu’elle se montre de mauvaise foi face à elle.

«Tu voulais me voir?»


Elanor ne sourit pas. Son malaise imprègne la pièce.

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1254
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) poison ivy
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Mer 30 Mai - 23:06


akeela & elanorEn frappant contre la porte de bois, Akeela se dit qu’elle aurait dû faire cela bien avant aujourd’hui. Elle a pris des nouvelles de tous ceux de la Citadelle qui étaient à la fête de l’Alliance mais elle avoue qu’elle a légèrement oublié que certains pouvaient être plus facilement traumatisés par les évènements que d’autres. Et c’est le cas avec Elanor. Elle a bien remarqué que la jeune fille semblait distante mais Akeela n’a pas forcément mis cela sur le compte de ce qu’il s’est passé à la fête de l’Alliance. Pourtant elle sait que ce genre de chose peut être traumatisant, surtout pour quelqu’un comme Elanor qui n’est pas habituée à tant de violence. Elle frappe et attend quelques secondes qui lui paraissent bien longues, jusqu’à ce que Thayne prenne la parole. « Je peux enfoncer la porte si vous le souhaitez. » Akeela tourne le regard vers son garde et esquisse un sourire avant de secouer doucement la tête. Elle reste persuadée que Elanor va finir par ouvrir la porte et se sent soulagée en entendant la voix de la jeune fille qui lui parvient à travers le bois.

Elle observe sa plus jeune apprentie lorsque celle-ci ouvre enfin la porte et ne peut s’empêcher de la comparer une nouvelle fois avec Shania, cette petite sœur qu’elle a perdue bien trop tôt. Elle aurait seize ans aujourd’hui et serait sans doute déjà très douée avec les plantes, comme leur mère. Akeela se demande parfois ce qu’il se serait passé si elle ne s’était pas interposée ce jour-là, si les gardes de la Citadelle avaient emmené Shania pour devenir l’apprentie de Dastan. Peut-être que cela lui aurait plu, peut-être que Dastan serait toujours en vie et que Shania aussi. C’est dans des moments comme aujourd’hui que Akeela se demande si elle prend les bonnes décisions et si ce n’est pas plutôt à cause d’elle que tous les gens qu’elle côtoient trouvent la mort. Ou sont blessés.

Elle jette un œil à Thayne pour lui faire comprendre de rester l’extérieur puis entre dans la chambre lorsque Elanor se recule de la porte. Elle voit bien que la jeune fille fuit son regard mais elle semble l’éviter depuis plusieurs jours à présent alors cela ne l’étonne même pas. « Je suis venue voir comment tu vas, tu t’es fait très discrète ces derniers temps et je m’inquiète pour toi. On s’inquiète tous pour toi. » Ses formateurs lui ont même dit que Elanor avait manqué quelques leçons dernièrement. « Comment va ta cheville ? » C’est une question banale mais Akeela veut voir ce qu’il en est avant de creuser un peu plus. Ce n’est sans doute pas le fait d’avoir été blessée à la cheville qui empêche Elanor d’être comme d’habitude, et ça, Akeela le sait très bien.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Lun 18 Juin - 3:26

La jeune fille n’a aucune raison de se dérober à Akeela. Toutes ces années durant, une relation stable s’est construite, par petits pas et de nombreuses prudences, par hésitations et tremblements. Pourtant, Elanor s’est attachée à cette personne. Au-delà de ce qu’elle représente, au-delà du pouvoir, de l’Alliance et de tout ce qui les lie naturellement de leurs positions respectives. Enfant perdue, elle a trouvé un guide, quelqu’un pour l’apaiser et la comprendre lorsqu’elle-même ne parvient plus à faire sens dans la houle de ses émotions. À la voir s’avancer dans sa chambre, la blonde ne peut s’empêcher de lever les yeux vers sa lumière, attirée malgré elle et en proie d’émotions contradictoires. Une part d’elle a encore envie de la repousser, mais ce n’est pas facile de s’éloigner de ce qui représente pour elle la sécurité, surtout qu’elle a le sentiment d’en avoir brutalement de besoin en ce moment. Ses envies s’entrechoquent, provoquant sous son crâne plissé de nombreuses frustrations apparemment sans issue. Or, elle n’a pas de défenses contre son attachement à l’Ipa. Sitôt la jeune femme évoque le problème que l’adolescente à ses côtés sent tout ce qui lui pèse ces derniers temps l’alourdir, et l’envie de se blottir contre elle comme une enfant lui prend, de l’entendre dire que tout ira bien. Aujourd’hui, Elanor a envie qu’on lui mente, ne serait-ce qu’un peu. Elle se sent amère, elle a grandi trop vite.

Heureusement, Akeela s’éloigne de l’émotif, s’ancre dans le concret, dans les faits. Elanor accueille ce détail avec soulagement. Elle fixe sa cheville, sentant les larmes qui affluaient se rétracter pour céder place au tangible et à l’intellectuel. L’Orketa sent bien que la brunette tâte le terrain, s’y avance avec prudence. Que peut-être plus tard viendront les questions qui les démangent toutes les deux. Elanor s’assoit sur le lit, invitant l’adulte à y prendre place elle aussi. Maintenant qu’elle est là, l’adolescente n’a plus envie qu’Akeela la laisse seule.

«Elle fait moins mal. Je me sens bête tout de même. Pendant que vous défendiez l’Alliance, moi je n’ai fait que fuir. Et même à cette tâche j’ai failli, en me foulant la cheville sur un stupide rocher.»

Une fois de plus, son regard se perd dans la contemplation obstinée du plancher, où malheureusement elle ne trouve ni courage ni solution. Dans l’exagération typique associée à son âge, Elanor ne peut s’imaginer une fin aux problématiques récurrentes qui l’alourdissent, particulièrement depuis la fête. Elle ne peut que vivre sa détresse, partagée entre ses envies et désirs. Une part d’elle désirerait s’élever au-delà de ce qu’elle a pu être ces derniers mois, rongée de désespoir et se dissimulant derrière un personnage enfantin destiné à assurer sa survie. Devant son impuissance lors de l’attaque, quelque temps plus tôt, elle a honte, son estime d’elle-même en pauvre miettes. Peut-être est-ce justement ce qui la pousse à l’isolement. Or, cette visite lui rappelle cruellement à quel point elle a besoin des autres, particulièrement d’Akeela qui représenta toujours la sécurité pour elle. La jeune fille prend sa main, ose à peine articuler les prochaines paroles qu’elle prononce de peur de céder à son envie de pleurer. Elle désire paraître forte pour l’Ipa, peut-être pour s’en convaincre elle-même aussi, finalement.

«Akeela… et toi? Et les autres? J’ai eu tellement peur quand on m’a dit que tu étais blessée…»

Si peur qu’elle n’a plus osé sortir. Elle a vu sa vie danser devant ses yeux, car Elanor sait. Ce fil vulnérable qu’est son existence n’est protégé que par elle, Akeela, celle qu’elle a cru invincible. Sauf qu’elle avait tort. Les mains de la jeune fille se sont mises à trembler, mais elle ne cille pas cette fois alors qu’elle croise les yeux de la dirigeante de l’Alliance.

Hors Jeu:
 

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1254
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) poison ivy
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Dim 1 Juil - 18:55


akeela & elanorAkeela se fait du souci pour tous les gens qui l’entourent, elle a toujours été comme ça. Attentionnée avec tout le monde, parfois un peu naïve - bien qu’elle en soit consciente maintenant – mais toujours à l’écoute. Et le fait de savoir que Elanor n’est pas dans son assiette en ce moment ne l’enchante pas vraiment. Elle se sent responsable de ce qu’il s’est passé à la fête de l’Alliance et du fait que ses apprentis ont été blessés là-bas notamment, et elle ne laissera pas Elanor comme ça. Elle l’observe s’assoir sur le lit puis s’y installe aussi lorsque la jeune fille l’y invite. La question sur sa santé physique est une question banale mais Akeela viendra pour creuser par la suite, parce qu’elle ne repartira pas de cette chambre sans en savoir plus. Mais déjà Elanor évoque ce qu’il s’est passé à la fête de l’Alliance et cette blessure qu’elle a obtenu d’une façon un peu bête selon elle. « Tu n’as pas à te sentir bête ou honteuse, beaucoup de personnes bien plus expérimentées ont pris le même chemin que toi ce jour-là et personne ne t’a demandé de te battre. Et je suis sûre que tu as aidé des gens à fuir. » Akeela esquisse un petit sourire parce qu’elle connait la gentillesse d’Elanor et qu’elle sait que la jeune fille n’est pas du genre à fuir seule en poussant tout le monde devant elle pour passer en premier.

Ils ont tous été blessés d’une façon ou d’une autre, la manière dont c’est arrivé importe peu au final. Elle serre doucement la main de la jeune fille dans la sienne puis l’observe. « Je sais. » Même si elle ne l’avouera pas aussi facilement, Akeela aussi a eu peur durant cette bataille et les heures qui ont suivi, peur des ennemis en face et peur d’entendre un prénom connu parmi les tombés au combat. Ceux auxquels elle tient ont - pour la plupart - été légèrement blessés mais elle sait aussi que beaucoup d’autres ont eu des blessures plus graves, dont elle a demandé des nouvelles en revenant à la Citadelle. Ses chefs de clans ont été blessés, certains plus que d’autres, et il y a eu beaucoup de pertes dans chacun des clans, ainsi que du côté de la dissidence. « Je vais bien et les autres aussi, nos soigneurs sont très bons dans ce qu’ils font. » Elle esquisse un petit sourire. Heureusement, tous ses apprentis sont revenus entiers et en vie, un soulagement pour Akeela qui ne se voyait pas devoir prévenir d’autres familles. La dernière fois qu’elle a dû envoyer des lettres aux familles des apprentis, c’était après son propre combat et elle ne souhaite pas recommencer ce genre de choses. Pourtant elle est consciente qu’un jour, les familles de ces apprentis qu’elle apprécie plus que tout recevront une missive. La seule chose qui la réconforte un peu c’est qu’elle ne sera pas là pour assister à tout cela. Elle soupire doucement et baisse les yeux vers sa main qui serre celle d’Elanor. « J’ai conscience que tout ça met un énorme poids sur tes épaules. Je sais ce que c’est, j’ai été apprentie avant toi mais je n’ai mesuré ce que ça voulait dire que le jour où Dastan est mort et où on m’a jetée dans cette arène pour prendre sa place. La guerre existe, les risques existent même si on a l’impression que rien ne peut arriver à la Citadelle. Pourtant c’est le cas, ce qu’il s’est passé à la fête le montre et personne n’aurait pensé que les festivités se transformeraient en champ de bataille. » Non, Akeela pensait que si la dissidence voulait frapper fort, ils s’attaqueraient plutôt à la Citadelle qu’à la fête de l’Alliance. Elle a sous-estimé ses adversaires et elle en paie le prix aujourd’hui. « Mais tu ne dois pas laisser tout ça prendre le dessus et te miner le moral. » Sinon ça va mal finir.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Dim 15 Juil - 22:22

Dans cette histoire, Elanor n’a pas le sentiment de trouver sa place, son rôle. Elle observe d’un regard luisant d’idéalisation ses camarades apprentis, avec pour seul désir un contact, un soutien. Elle se languit encore de ce qu’elle a connu de son enfance, ce qui lui pèse et lui manque. Une famille. Celle qui doit lui substituer à présent n’a rien de simple. Pourtant Elanor manque de maturité pour comprendre ses subtilités. Pour voir ce qu’elle représente dans ce cercle d’êtres hors du commun, les élus de chaque nation. Elle continue tout de même de se rattacher à un certain espoir. Les paroles de Nukka l’ont profondément marqué. La confiance qu’elle et son second lui portent lui permet l’audace d’espérer se camper sur ses positions, s’affirmer, changer et s’épanouir. Dans ce vaste monde déchiré par la violence, elle ne sait pas comment se démarquer, comment laisser sa trace. Et dans cette houle constante, elle se demande ce qu’attend Akeela d’elle. Comment la satisfaire, gagner son estime, son affection. Elanor aimerait être plus qu’une enfant pleurnicharde. Elle scrute le sol en sentant la colère l’envahir, une colère sourde contre elle-même, contre sa propre faiblesse. Ses mots, ne décrivent pas même la haine qu’elle se porte par moments. Sa cruauté sans bornes, qui ne se manifeste qu’envers elle-même. L’adolescente aime se déchirer, une once d’assurance à la fois.

Elanor lui en veut presque de tenter de la rassurer, même si elle espérer qu’elle lui dise tout ceci. Akeela a bon cœur, ses intentions pures. Sauf que la jeune fille ne peut s’empêcher de se méfier en un sens. Elle a le sentiment qu’on n’a pas toujours été honnête avec elle alors qu’en réalité elle n’a pas toujours désiré la vérité. Elle ne peut plus reculer maintenant. Comme le nomme l’Ipa, la fête a fait voler en éclats toute naïveté qui pouvait subsister au sujet de l’Alliance : elle est vulnérable. Plus encore, sa représentante absolue est vulnérable. Elanor s’empare de la main de son aînée, effrayée à l’idée de la perdre. Elle ferme les yeux. «Tu ne dois pas laisser tout ça prendre le dessus et te miner le moral» dit-elle. La jeune fille rouvre les yeux pour l’observer avec un sérieux qui ne lui ressemble guère.

«Le jour où je ne me préoccuperai plus de ta mort Akeela, je ne serai plus moi-même. Tu es celle qui m’a accueillie ici, qui a veillé sur moi, et je t’aime.»

La blondine ignore si elle doit renoncer à ces mots. Ceux qui disent ce que d’autres préfèrent taire, ceux qui expriment ce qu’elle ressent depuis longtemps mais qu’elle n’a osé prononcer jusqu’à ce jour. A-t-elle-même le droit? De s’attacher à tous ces gens? De tenir à eux? N’est-elle pas destinée à être un pion politique? Y a-t-il la possibilité de s’attacher dans ce rôle? Est-ce prudent?

«Je sais que je ne devrais pas dire ça. Tu vas trouver que je parle telle une enfant.»

Elle est une enfant. Elle a encore besoin qu’on la protège de certaines choses; qu’on lui ouvre les yeux sur d’autres. Elle a encore besoin d’un parent ou du moins d’une figure bienveillante pour la mener à l’âge adulte.

«Je ne suis pas comme les autres apprentis. Je ne suis pas une guerrière, je suis jeune et… et… naïve. Sauf que je sais maintenant. Je sais que nous sommes vulnérables. Tu me dis de ne pas m’en faire Akeela, mais sais-tu quelle tragédie m’attend si tu dois mourir?»

Le mot claque dans la pièce. La petite s’est redressée, arpente la pièce clopin-clopant, visiblement troublée. Il y a tant qu’elle souhaiterait dire, tant qui reste prisonnier au creux de sa gorge.

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1254
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) poison ivy
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Retour sur les évènements ► Elanor  Sam 8 Sep - 23:48


akeela & elanorElle essaye de remonter le moral de la jeune fille comme elle le peut, mais Akeela sait que malgré toute sa bonne volonté, elle va avoir bien du mal à faire sourire à nouveau Elanor aujourd’hui. Malgré l’Alliance, les guerres existent toujours et même si elle essaye de tout faire pour les limiter un maximum et essayer de persuader ces chefs de clans qui s’entretuent, Akeela sait très bien qu’il restera toujours des gens qui seront contre tout cela. Comme les dissidents au sein de Kelowna, comme les partisans de l’ancien chef en Sengoli. Il est difficile de peindre un joli portrait de l’Alliance à une jeune fille qui a été menée à la Citadelle dans le but de combattre ses camarades à la mort de l’Ipa.

Akeela esquisse un petit sourire aux paroles d’Elanor. « Pas du tout. Dire ce que l’on ressent est aussi une force. » Une force dont elle aimerait elle-même parfois faire preuve, notamment pour aller trouver Kalevi et avoir une discussion sérieuse au sujet de ce qu’il s’est passé dans les prairies, plutôt que de toujours essayer de s’esquiver. Mais malgré ses paroles, Akeela sait qu’elle continuera à voir Elanor comme une enfant. Parce qu’elle lui rappelle trop sa petite sœur, parce qu’elle est la plus jeune de tous ses apprentis et sans doute celle qui a le plus besoin d’être entourée. Elle aurait préféré que les gardes ramènent un apprenti plus âgé, que tous aient son âge et que ce soit bien plus facile à vivre pour tous, mais la loi autorise à ce qu’on arrache de jeunes adolescents à leurs familles pour les mener jusqu’à la Citadelle. Et même si Elanor est ici depuis trois longues années, elle est toujours la plus jeune parmi les autres.

Elle comprend mieux à présent l’avertissement de Crispin à Dastan à son sujet, à pourquoi le conseiller ne voulait pas que l’Ipa s’attache de trop à l’une de ses apprenties. Akeela aime tous ces jeunes, elle a appris à les connaître et à les apprécier, tous à leur juste valeur. Peut-être un peu moins Augias avec qui elle ne partage pas grand-chose, mais elle est proche de tous ses apprentis. Et aujourd’hui, aux paroles d’Elanor, elle comprend qu’elle ne devrait sans doute pas l’être autant, pour ne pas leur causer de tort et qu’ils s’inquiètent pour elle. Elle observe Elanor se relever puis fronce doucement les sourcils à ses paroles. « Tu sais Elanor, ce n’est pas la force qui détermine forcément l’issue d’un combat. Il y a d’autres choses à prendre en compte, je suis sûre que tes formateurs te l’ont déjà enseigné. Je n’étais pas la plus forte de mon groupe il y a trois ans mais j’ai quand même réussi à rester debout. Seth a fait une erreur et j’y ai vu une opportunité, sans ça je ne serais pas là aujourd’hui. » Il était le plus fort des quatre apprentis, celui sur qui tout le monde misait notamment parce qu’il était le plus âgé et le plus habile avec sa lance. Mais cela n’a pas suffi. « Et puis je ne compte pas mourir aujourd’hui, j’ai encore des choses à faire avant cela. » Akeela esquisse un petit sourire et se lève à son tour, grimaçant doucement en sentant les points à son abdomen se tirer un peu. « J’aimerais trouver de nouveaux livres. On m’a dit qu’un nouveau marchand venu de Shisayo était en ville et qu’il avait pas mal de choses intéressantes. » Akeela connait l’attrait d’Elanor de la lecture et espère pouvoir l’appâter avec ça. « Tu veux m’accompagner ? Je suis sûre que Rewa aimerait elle aussi se dégourdir les jambes. »

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
 
Retour sur les évènements ► Elanor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: La Citadelle-
Sauter vers: