AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Ligeia - Kamila] The edge of the world

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Ligeia - Kamila] The edge of the world  [Ligeia - Kamila] The edge of the world EmptyLun 28 Mai - 20:07


The edge of the world
Ligeia & Kamila (flashback)

Quel affreux sentiment que celui d'entendre le bruit à l'extérieur tout en étant confiné à l'intérieur. Cet endroit était comme une cage, une prison dans laquelle Kamila s'était elle-même enfermé. Elle ignorait pourquoi le destin s'était ainsi acharné sur elle, pourquoi telle punition alors qu'elle avait toujours été loyale combattante. Et la vie lui avait tout pris, le verdict était tombé quelques semaines auparavant mais résonnaient encore dans le creux de ses oreilles. Elle ne pourrait pas retourner combattre, on ne voulait pas d'elle sur le front. La jaune femme avait donc été raccompagnée chez elle, elle était une cause perdue. Depuis, elle n'avait vu personne, elle n'avait pas vu la lumière du soleil et voulait juste qu'on l'oublie plutôt que de porter cette honte d'avoir survécu quand elle aurait préféré mourir que de voir la réaction de ses frères et sœurs d'armes en apprenant qu'elle était trop handicapée et qu'elle resterait désormais à l'abri. Depuis, son cœur battait d'un rythme plus rapide et l'empêchait même de dormir. Kamila ressassait ses pensées, toutes aussi négatives les unes que les autres.

Elle essayait de se souvenir ce qui avait conduit sa perte, s'il y avait un responsable dont elle pourrait se venger ou si elle n'était qu'une simple sotte. Elle avait été motivée ce jour là, d'aller combattre, elle avait peinturé son visage de marques rouges, sanglé ses ceintures et avait couru jusqu'au cœur du conflit non ? Kamila ne se souvenait même pas du réveil de cette horrible journée, mais elle essayait en vain de reconstituer le puzzle. Rien ne lui venait, chaque parcelle de ses souvenirs avait été annihilé. Elle se leva de son lit dans lequel elle y était restée parfois jour et nuit, ne sachant pas combien de pas elle pourrait faire sans se sentir de nouveau défaillir. C'était cette lourde sensation dans ses jambes qui a chaque fois la faisait s'effondrer au sol qui était difficile à vivre, alors souvent elle faisait le choix de ne pas se lever du tout et attendre qu'un de ses amis vienne s'occuper d'elle.

Kamila pourtant détestait être assistée, fière et orgueilleuse guerrière qu'elle était mais à ce moment là préférait qu'on éprouve de la pitié pour elle plutôt que se confronter à ce corps disloqué. Kamila posa pied au sol, les jambes encore cotonneuses et tremblante, elle se dirigea vers sa fenêtre, attirée par un rayon de soleil qui transperçait le bois de ses volets. Elle les avait fermés pour ne pas voir que le monde continuait d'évoluer sans elle mais à ce moment là, elle avait grand besoin de soleil. Elle se posta près de la fenêtre, venant doucement s'asseoir sur une chaise et observa au travers des trous l'extérieur. Il y avait des gens de son peuple, qui marchaient, discutaient et elle était là dans l'ombre. On tapa à la porte d'entrée, Kamila sursauta, elle n'attendait personne aujourd'hui, et  vrai dire elle n'avait envie de voir personne. Cependant elle ne pouvait pas prétendre ne pas être là puisque tout le monde savait qu'elle ne bougeait pas de chez elle.

Kamila attrapa une cane pour se remettre debout et se dirigea lentement jusque vers l'entrée. Elle ouvrit la porte et fut assez surprise de voir Liegia sur son parvis. Les deux jeunes femmes n'étaient pas en bons termes, du moins il n'y avait jamais réellement eu d'atomes crochus à cause de leurs personnalités respectives. Pourquoi elle ? Pourquoi maintenant ?

« Je peux faire quelque chose pour toi ? Compte pas sur moi pour t’entraîner en tout cas. »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Ligeia - Kamila] The edge of the world  [Ligeia - Kamila] The edge of the world EmptyLun 4 Juin - 7:10

THE EDGE OF THE WORLD
KAMILA & LIGEIA
Ligeia revenait de temps à autre à Alon pour laisser savoir à ses parents qu’elle allait bien et qu’elle pensait à eux. C’était très loin d’être sur une base régulière, parce que même si elle ne l’avait jamais dit à haute voix, elle fuyait la capitale comme la peste depuis que Nukka était au pouvoir. Par tous les moyens possibles elle prenait des mesures pour ne pas la croiser par hasard et éviter les ruses de sa mère qui voulait les rabibocher dès qu’elle en avait l’occasion. Ce qui faisait que ses retours étaient à la fois irréguliers et rares, mais aussi court. Juste le temps de passer un peu temps avec ses parents, se reposer et refaire son stock d’eau et de vivres. Puis Dagda dormait confortablement, il le méritait bien à la suivre fidèlement. Alors elle était là, à serrer sa mère dans ses bras qui bavassait déjà sur mille choses, manie qui faisait toujours sourire la brune qui serra la femme contre elle, appréciant son odeur si rassurante. Son petit nid, c’était vraiment agréable de savoir que peu importe où elle irait, elle avait toujours un endroit pour revenir et se poser. Déposant ses affaires, elle s’installa sur l’une des chaises pour parler avec sa mère de tout et rien, elle qui s’assura qu’elle allait bien et Ligeia qui s’enquit des dernières nouveautés. Elles évitaient le sujet tendu en règle générale, parce que sa réaction était souvent de se fermer et de partir le lendemain. Alors elle entendait surtout des choses sur ses anciens camarades de formations et autres soldats, comme ses parents étaient eux même des guerriers. Un tel avait eu tel promotion, un autre avait épousé celle-ci et tous ces petits rien qui entretenait les ragots et petites pies.

Elle fut surprise lorsqu’un nom en particulier vola dans le flot de paroles qu’était sa mère et son babillage incessant. Il lui fallut quelques secondes pour capter l’information et elle battit des cils en levant la main pour signifier un arrêt à la conversation. « Attends attends, t’as dit quoi sur Kamila ? » Cette dernière était une connaissance de la brune, qu’on rangerait dans le genre de plutôt agaçante. Quand elle s’entraînait encore à Neywick, l’intéressée était dans un groupe plus haut que le sien puisqu’elle était plus âgée. Mais ce n’était pas rare qu’on les mette ensemble pour que les plus vieux pratiquent leurs connaissances en les enseignants aux plus jeunes. Kamila et Ligeia étaient complétement à l’opposé, si la petite de l’époque ne voulait pas faire plus de violence que nécessaire, l’autre était féroce et prête à devenir l’une des meilleures guerrières du clan. Pour une raison que l’asiatique ignorait toujours, elle s’était mise en tête de l’endurcir un peu et depuis elle ne la lâchait pas. Peut qu’elle pensait bien faire, en faire une compagne d’armes digne de ce nom ou bien c’était juste de la honte ou de la pitié. Dans tous les cas, cela avait eu le don d’énerver la gamine d’alors qui désirait se battre le moins possible. Donc elle ne l’adorait pas, mais on était loin de toute forme de haine. Alors quand sa mère lui conta le terrible accident de la demoiselle elle ne put s’empêcher de se sentir terriblement mal pour elle. Ligeia était assez bien placée pour savoir ce que cela faisait de se sentir perdue et sans repaire. Quand elle avait perdu Nukka… elle avait eu l’impression que son monde s’effondrait. Mais elle avait réussi à se retrouver, ce qui ne semblait être le cas de la guerrière à ce qu’elle comprenait.

Alors elle décida de lui rendre une visite et ce même si Kamila s’isolait depuis un bon moment apparemment. Ses camarades ne semblaient pas savoir quoi faire pour lui venir en aide, puisqu’elle repoussait tout et tout le monde. Mais l’avantage de leur relation avec Ligeia, c’était bien que la brune n’hésiterait pas à lui dire ses quatre vérités, un peu par revenge pour ces années d’acharnements. Arrivée devant chez elle, elle nota que toute ouverture était bloquée pour ne pas laisser passer le soleil et les yeux curieux. Manifestement, la situation était bien pire que ce à quoi elle s’était attendue. Elle cogna et patienta pour recevoir une Kamila pas très diplomate qui lui parla sur un ton auquel elle était habituée. Au moins ça, ça n’avait pas totalement changé. Sa première réaction fut de lever les yeux au ciel et de croiser les bras sur sa poitrine. « T’inquiètes, je suis pas venue pour ça. » Elle observa la blessée quelques instants, jaugeant les dégâts. Elle devait se sentir comme un animal en cage et cette canne… elle devait être d’une irritabilité sans nom. Mais ce n’était pas ça qui allait l’arrêter. « J’ai entendu pour ton accident, je suis venue voir comment t’allais. Et l’étendue des dégâts surtout. » Ligeia cala son épaule contre le cadre de la porte, offrant à la guerrière une œillade compatissante, sans y avoir une once de pitié. « T’as besoin de parler, même si tu penses le contraire et quelqu’un qui te ménagera pas te feras le plus grand bien. Ça te dit une petite prise de bec comme avant. »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Ligeia - Kamila] The edge of the world  [Ligeia - Kamila] The edge of the world EmptyLun 4 Juin - 13:33


The edge of the world
Ligeia & Kamila (flashback)


Kamila étira un faible sourire, elle voulait constater l’ampleur des dégâts ? La jeune femme tenta de trouver l'équilibre sur sa cane lorsque son autre main cessa de lui permettre un appui sur le mur. Alors elle souleva un côté de sa chevelure pour laisser découvrir la côté de sa tête qui avait été rasé. Il y avait une cicatrice tout juste guérie, mais encore rouge et des hématomes encore légèrement visibles. Le plus gros était passé, elle avait pu retirer ses pansements et ne plus le voir était une belle avancée dans sa guérison. Il restait malgré tout cette faiblesse dans son corps, ses nerfs qui parfois ne répondaient plus et qui la laissaient s'effondre. Kamila était terne, les cernes sous ses yeux témoignaient de la fatigue et de la lassitude dont elle était prise. Les dégâts ? Kamila n'était plus que l'ombre d'elle même, elle allait finir sa vie dans son coin, inutile, inexistante et avec pour seule compagnie le trou béant dans ses souvenirs.

Elle l'aurait envoyée paître après cela, mais Ligeia continua de parler et ses mots l’interpellèrent. Intérieurement elle en riait, d'amusement, mais son visage ne laissait pas paraître la moindre émotion. Voilà bien longtemps qu'on ne lui avait pas parlé comme ça, que les mots qu'on lui adressaient n'avaient pas été imbibés de pitié. Kamila détourna les yeux du visage de son interlocutrice, ne comprenant pas pourquoi elle faisait cela alors qu'elles n'avaient jamais été amies. Elle appréciait ce geste, cette initiative qu'elle avait eue de venir la voir malgré tout. Mais Kamila avait encore du mal avec les intentions de ceux qui venaient la voir ; ce n'était pas personnel, mais elle avait du mal à accepter de la compagnie, s'étant habituée à cette obscurité dans laquelle elle s'était enfermée.

« Est ce que t'es en train de te moquer de moi Ligeia ? » Fit Kamila, le ton ironique et avec une belle marmite de mauvaise foi. La jeune femme releva les yeux vers Ligeia, peut être qu'au final c'était réellement ce dont elle avait besoin ?  « Entre, avant que je ne change d'avis. »

Kamila rentra de nouveau à l'intérieur, laissant l'entrée libre à Ligeia, elle était une adulte, elle saurait quoi faire. Pendant ce temps le fantôme qu'était Kamila se déplaçait difficilement à l'appui de sa cane, sa jambe droite avait du mal à travailler visiblement ce jour là. Elle prit de l'eau où infusaient des herbes qui était dans la marmite sur le feu et en versa dans deux tasses qu'elle posa sur une table. La demeure de Kamila était ridiculement petite, c'était un cabanon, il n'y avait qu'une seule pièce, mais c'était plus pratique et moins fatiguant pour elle. L'obscurité amplifiait cette idée de confinement, un véritable trou à rats mais elle s'en foutait, elle n'avait jamais été une bonne hôte de toute manière. Kamila sorti ensuite les quelques biscuits secs qu'on avait fait pour elle, qui étaient sans doute devenus trop durs pour être mangeables. Mais elle les mangeait quand même quand la faim se faisait ressentir.

Puis, Kamila prit place sur le deuxième tronc d'arbre qu'elle utilisait comme une chaise, faisant attention de ne pas tomber en sollicitant d'autres muscles quand elle vint s'asseoir. Elle attrapa un des biscuits, elle n'avait pas mangé depuis un moment, ne trouvant pas le courage de faire quoi que ce soit.

« Pourquoi t'es venue Ligeia ? »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
[Ligeia - Kamila] The edge of the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: