AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyLun 28 Mai - 21:21


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila

Des cauchemars avaient rongé ses songes cette nuit là. L'orage grondant au dehors, elle s'était réveillée en sueur avec des flash d'un moment occulté de son esprit. C'était toujours cette même bataille, violente et qui n'avaient jamais réellement eu don de l’impressionner et pourtant elle en ressentait de la crainte, de la peur et elle savait dans son rêve qu'elle vivait la dernière journée de sa carrière de guerrière. Elle se trouvait dans son camp, il y avait des silhouettes qui murmuraient dans un coin du camp, une oreille trop indiscrète et elle avait été découverte. Kamila ensuite se mettait à courir, et elle tombait ensuite dans un néant. Cette sensation de chute venait toujours à la ramener à la réalité et elle ne savait pas si ces images étaient de parfaites illusions ou bien reflétaient ce qu'il s'était passé. Un pas hors de son lit, deux et elle s'était effondré au sol comme un enfant qui apprenait à marcher. Le stress et l'angoisse ne lui permettait pas de se tenir sur ses jambes et elle devait alors toujours attendre que ça passe. Chez elle il n'y avait personne pour l'aider, c'était son combat au quotidien.

Ce jour là Kamila l'avait passé dans l'anxiété, elle s'était pourtant rendue auprès des autres prêtresses et avait longuement prié pour qu'on lui rende ses souvenirs, qu'elle puisse enfin tourner la page ou bine cela allait encore longtemps la hanter. Impossible de se concentrer durant les rituels et on lui fit très vite la remarque qu'elle était absente, ailleurs. Ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ce rêve, mais elle ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était un signe et elle doutait alors de tout. Après quoi courrait elle ? Qu'est ce que cela changerait de savoir ce qui lui était arrivé ou pas ? Avait elle réellement besoin de vengeance ou de justice ? Kamila n'était pas encore en mesure de savoir ce qu'elle désirait ou non, en attendant, elle avait besoin de comprendre pourquoi elle n'avait pas pu éviter ce coup là qui avait gâché sa vie.

Kamila avait tenté de recentrer ses esprits après les remarques, et une fois les multiples prières terminées, la jeune femme s'était rapidement éclipsée, le pas déterminé alors qu'elle savait où aller pour parler des doutes qui commençaient à prendre possession d'elle. Il fallait qu'elle en parle à quelqu'un, quelqu'un qui avait su contribuer à ce qu'elle change et qui avait un tant soi peu suivit son évolution et à qui elle avait osé confier ses craintes. Alors elle avait remonté lentement le temps, cinq ans auparavant quand dans le désespoir elle avait trouvé une lumière d'espoir auprès de Silas qui avait été le premier à lui offrir une place. En tant que prostituée certes, mais une place quand même, quand elle avait été rejetée par bon nombre de gens. C'était là-bas qu'elle avait commencé à remarcher, à progresser jusqu'à pouvoir de nouveau danser et se sentir libre. Kamila ajusta le châle qui venait recouvrir sa longue et sauvage chevelure brune, ses pieds connaissaient la route et elle fut en mesure de se rendre chez Silas sans plus de chutes, mais elle éprouva une immense fatigue bien assez vite.

On l'aida donc pour aller jusqu'au salon de Silas où elle avait demandé à le voir et où on lui demanda de patienter. La jeune femme ne s'était donc pas fait prier pour s'asseoir, ce jour là était particulièrement difficile pour elle à cause de cette constante anxiété, pourvu que les mots de Silas puissent la rassurer comme il l'avait fait quelques années plus tôt. Elle ignorait combien de temps elle avait attendu mais à chaque seconde son cœur avait continué de battre fort, parce qu'elle avait l'impression de réaliser ce qui lui arrivait. Et si elle avait été délibérément victime d'une tentative de meurtre ? Elle n'avait pas l'impression d'avoir été blessée sur le front et tous les signes lui laissaient penser que cela avait été une manigance. Quand la silhouette du conseiller entra dans son champ de vision, Kamila se leva assez précipitamment, lui adressa un large sourire malgré tout car elle se sentait en sécurité, il ne lui mentirait pas lui au moins.

« Bonjour Silas. » Fit elle en soupirant doucement, presque soulagée. « Excuse moi de te déranger, il faut que je te parle de quelque chose... » Avoua t-elle en baissant les yeux, craignant de comprendre ce qu'il lui arrivait depuis le début et d'y avoir été complètement aveugle.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyDim 3 Juin - 19:23


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


Ce fut une journée comme je les aime : complète. J’avais vu tellement de gens et de choses aujourd’hui que ce jour me parut être une semaine. J’avais rencontré ces marchands qui m’aidèrent à agrandir ma collection d’armes : fin connaisseur que j’étais, j’avais évidemment repéré l’acier dur et robuste de Kelowna. J’avais organisé une rencontre avec tous les directeurs de mes propriétés, pour certains bâtiments, il était temps de s’agrandir. J’avais également été très proche d’emprunter les longs escaliers qui me mèneraient au niveau du sol, mais je sentais que le jour n’était pas encore venu. Enfin, en fin d’après-midi, j’avais bien voulu aider mon ami chasseur pour dépecer l’animal et préparer le repas de ce soir qui s’annonçait fantastique.

En partant des cuisines, on m’annonça que j’avais de la visite dans mes quartiers. Agréablement surpris, je souris. Je demandais également de qu’il il s’agissait : en me répondant, ce sourire disparu. L’histoire avec Kamila était bien étrange, et si j’avais pu lui éviter un tel destin, je l’aurais très volontiers fait. Malheureusement, lorsque les choses se mêlaient à la politique, la pitié n’avait plus sa place. L’expression «  au mauvais endroit au mauvais moment » prenait tout son sens avec cette femme. Quoi qu’il en soit, son silence devait être conservée et son ignorance entretenue. Lorsque je pénétrai dans mon salon et que j’aperçus la jeune femme se lever, je m’empressai de la rejoindre. « Ma très chère Kamila, reste assise ! Je ne voudrais pas que tu t’épuises ! » dis-je en la raccompagnant sur un fauteuil. Certes, son étrange maladie s’était estompée au fil des ans, mais je préférai la voir assise.

Indubitablement, elle avait l’air inquiète. Je faisais mon possible pour rester souriant, mais déjà mon cerveau s’était activé : il n’y avait pas mille raisons qui pouvaient la pousser à venir me voir et me parler de quelque chose qui visiblement, l’affectait sérieusement. J’étais déjà persuadé qu’elle allait me parler de l’origine de sa blessure et de son handicap, mais dans le doute, je continuai de jouer à l’hôte modèle, ce qui ne me demandait que trop peu d’effort. « Allons, tu sais que je suis ton humble serviteur et que tu peux tout me dire ! » dis-je n me plaçant dans son dos et en posant mes mains sur ses épaules. Aussi étrange que cela pût être, je n’avais jamais… passé du bon temps avec Kamila. J’aurais pourtant pu en profiter du temps où elle était mon employée dans l’une de mes maisons de joie. Mais c’était une des favorites des clients, assez souvent occupée ou alors épuisée. Je m’éloignai d’elle pour me diriger vers le feu et nous préparer du thé vert. « Dis-moi ce qui te trouble, mon enfant. Dis-moi tout, absolument tout ! » dis-je sans la regarder, mais en articulant cependant un sourire qui lui était destiné.  
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyDim 3 Juin - 22:34


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


Kamila avait reprit place sur le fauteuil, elle n'était plus aussi handicapée qu'au moment où il l'avait connue, mais elle avait beaucoup marché et cela avait finit par la fatiguer. Silas avait compris cela et il avait trouvé là le moyen de lui montrer encore une fois qu'il était un homme bienveillant et gentil. C'était important pour elle d'avoir un endroit où se réfugier, où elle pouvait se sentir en confiance et ce malgré ce que certaines personnes disaient de lui. On est toujours le vilain de quelqu'un, mais l'on sera aussi toujours le gentil de quelqu'un et aux yeux de Kamila il avait maintes fois prouvé qu'il ne méritait pas ce que l'on disait de lui. Elle avait pu recommencer sa vie grâce à lui, il lui avait donné une chance là où tout le monde lui avait tourné le dos. Alors, elle avait sourit à cet homme, contente de le revoir malgré ses inquiétudes et il lui avait gentiment dit qu'encore une fois elle pouvait tout lui dire. Kamila n'avait donc pas de mal à lui confier ses secrets, semblerait il qu'il ne la jugeait pas et qu'il savait être l'oreille dont elle avait besoin. La jeune femme se sentait donc en sécurité et l'observa faire le thé tout en se frottant nerveusement les mains à l'idée de dire des bêtises ou que ses histoires finissent par l'ennuyer et qu'elle perde ses encouragements.

«Merci Silas»

Elle avait peur d'avoir compris, que cela change une nouvelle fois sa vie et la plonge dans un gouffre sans fin. Si quelqu'un était responsable de son accident, il n'avait pas payé pour cela, si il s'avérait être quelqu'un du clan, c'était encore pire parce qu'il pouvait être n'importe où et c' »tait tout simplement immonde. Peut être que c'était un de ses amis, peut être qu'il venait la voir, s'assurer qu'elle ne se souvienne de rien. La jeune femme espérait donc trouver soutien en la personne de Silas en plus d'avoir ses bons conseils. Il pourrait lui donner des noms, les filles du bordel étaient des mines d'or d'informations car les hommes se confiaient facilement à elle. Peut être qu'il avait entendu quelques rumeurs à ce sujet là ? Trêves de questionnements, Kamila se lança alors dans ses suppositions.

« J'ai l'impression que je ne sais pas tout à propos de mon accident, et depuis peu je me demande si une personne du clan n'en est pas en cause. » Kamila se tut, levant les yeux vers Silas, songeuse, elle avait conscience de porter de graves accusations mais son instinct lui disait qu'elle avait raison. Elle attendit donc qu'il revienne vers elle, afin de développer ses pensées.

« Je fais ce cauchemar plusieurs fois par nuits, je me trouve au campement quand je perds connaissance et non pas en bataille. Ce qui me laisse penser que je n'ai pas pris de coup sur le front  mais par un de nos pairs...»

Kamila ne se rappelait pas de certains détails mais c'était un indice déjà bien important pour elle pour tout remettre en doute. Maintenant le tout était de savoir qui aurait bien pu faire cela ? Elle ne se souvenait pas avoir d'ennemis au sein d'Orketa et l'on avait pas d'intérêt de blesser une grande guerrière comme elle avant un assaut.  « Crois tu que je sois victime de manigances ? »

La jeune femme se pinça les lèvres, c'était horrible de se sentir visée de la sorte, de ne plus savoir quoi croire ou a qui faire confiance. Elle baissa la tête, observant ses mains, avant elle était forte, elle aurait passé cette épreuve sans ressentir cette grande tristesse et ces doutes. Recommencer à zéro l'avait quelque peu fragilisée et elle ne comprenait pas pourquoi on aurait souhaité sa mort de cette façon là. C'était cruel, injuste. « Je me sens tellement rabaissée, c'est un cauchemar, ça me hante. »
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyMar 5 Juin - 22:38


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


La sentence venait de tomber : évidemment qu’elle était là pour ça. Fort de mes expériences, je n’avais aucune difficulté à conserver  un visage inexpressif, seules mes oreilles avaient peut-être bougées, et encore. Je continuai de m’appliquer dans la préparation du thé, regrettant de ne pas l’avoir empoisonné auparavant. Oh, certains diront que c’est tout à fait… cliché, mais cela fonctionne encore tellement bien ! Mentalement préparé, je fis volte-face et apportai les deux tasses de thé avec un air grave. « Voilà qui est… troublant et même terriblement inquiétant. » dis-je d’une voix sombre. J’avais délicatement déposé la tasse devant elle tandis que je m’asseyais à ses côtés en silence, lui adressant un sourire compatissant qui se voulait rassurant.

J’étais sur le point de prendre part à un jeu très délicat. Même si je savais très bien comment m’y prendre, il n’était pas question de baisser ma garde un seul moment. Il fallait en même temps aller dans son sens et la faire reculer, l’inviter à ne pas suivre cette piste dangereuse, la piste de la vérité. Drasko et moi avions trop mis de choses en œuvre pour nos secrets soient révélés par l’ancienne guerrière que nous avions trompé, mais dont les songes semblaient être en quête d’authenticité. « Pendant longtemps, moi aussi j’ai fait des cauchemars : le pouvoir, ça change les gens, tu sais ? Je ne suis pas forcément fier de tout ce que j’ai pu faire pour devenir conseiller, mais c’était nécessaire, tu comprends ? Le plus dur, c’est d’ignorer ces cauchemars. Dis-toi simplement qu’ils vont éventuellement finir par s’estomper : ne leur accorde pas autant d’importance que cela, dis-je en lui prenant les mains. Et la réalité ? De quoi te souviens-tu de la réalité ? »

Je réalisai au fur et à mesure que je n’aurai certainement pas le courage d’éliminer Kamila. Ce n’était vraiment pas de sa faute, elle avait déjà été suffisamment punie comme cela. Mais, tout cela avait été nécessaire, et si la tuer devait une nécessité à son tour, alors je m’arrangerais pour que quelqu’un d’autre le fasse à ma place, sans m’informer du résultat :  je pourrais alors m’imaginer qu’elle a décidé de partir du territoire Orketa un beau jour, et que jamais je ne la reverrai pour cette raison. « Non, je ne crois pas non, lui dis-je en souriant et en passant ma main sur sa joue. Qui pourrait vouloir te faire du mal, belle et douce femme que tu es ? Je sentais dans son regard que cette réponse ne la satisfait pas. Veux-tu tout de même que je joue de mes contacts pour essayer de savoir si quelqu’un sait quelque chose ? Si une telle trahison a eu lieu, je ferai tout pour la mettre au jour ! »

Je ne savais pas me battre, je ne savais pas élever un fils, mais je savais mentir. Pas un tremblement ou une hésitation dans ma voix, et cela m’étonnait autant que cela m’effrayait. Cependant, il restait encore une part d’humanité en moi, car je ne restai pas indifférent aux affres de Kamila ; et l’expression de son visage, un mélange de tristesse et de panique, me déstabilisait au plus haut point. Sans lui demander la permission, je la pris dans mes bras et la consolai. « Tu es en sécurité ici. Ma douce Kamila, considère mes propos avec grand intérêt : tu es en vie. Ton destin est absolument tragique, mais il n’est pas funeste. Tu ne dois pas te sentir rabaissée : tu es une survivante. Tu ne peux plus te sentir rabaissée : n’est-ce pas moi qui t’ai relevé il y a déjà de ça un certain temps ? Si je dois faire la même chose aujourd’hui, si tel est mon rôle, je l’embrasserai avec joie et m'y appliquerai avec le plus grand soin. »

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyMer 6 Juin - 15:16


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


Silas était un précieux allié, un ami, un confident, elle sortait toujours de chez lui en ayant le cœur plus léger et une fois encore dès les premiers gestes d'attention qu'il avait envers elle, cela lui retirait cet énorme poids. Elle le remercia pour le thé et lui fit un peu plus de place pour qu'il vienne s'asseoir à ses côtés. Elle lui avait dit sans peur ce qui lui prenait le cœur et désormais écoutait son avis avec la plus grande attention. Elle avait réfléchi au fait que cela puisse être des relents de traumatisme et qu'ils ne reflétaient en rien la réalité, et il appuyait ses propres expériences avec pour la rassurer ; c'était donc tout à fait normal qu'elle se sente hantée et il lui conseillait de ne pas y prêter attention. Il avait sans doute raison, le plus sage serait de les considérer comme des songes banals, mais elle ne pouvait s'empêcher de croire qu'il y avait un fond de vérité, par instinct.

Quand à la réalité ? Elle y songea un instant, c'était comme si elle parvenait à ressentir cette sensation de panique et puis celle de sombrer dans l'inconscient sans pouvoir mettre d'images dessus. Elle ignorait ce qu'il s'était passé en cherchant dans ses souvenirs, mais peut être qu'inconsciemment elle avait gardé des images qui lui revenaient en rêve. Alors ces cauchemars là, elle les avait interprétés comme étant la réalité. C'était un engrenage, mais comment savoir ?

« Je ne me souviens plus de rien... » répondit-elle, un peu prise au dépourvu. Mais Silas remettait sur la tapis cette question qu'elle s'était déjà posée : qui aurait bien pu lui vouloir du mal ? La réponse de son interlocuteur aussi flatteuse soit elle ne lui avait pas suffit, elle lui avait adressé un petit sourire néanmoins, appréciant ces jolis compliments qui lui permettaient toujours d'avoir plus confiance en elle. Elle était venue s'enquérir de son avis et le voir confirmer cela la rassurait peut être un peu. Il pouvait toutefois lui fournir des informations, elle accepta d'un signe de tête, ça pourrait démentir ou confirmer ses doutes.

Et puis, Kamila se laissa bercer dans les bras de Silas, elle s'y sentait protégée, comprise. L'estime que lui portait Silas la touchait et l'aidait beaucoup, d'autant plus qu'il se disait toujours prêt à lui venir en aide. C'était important pour elle de l'avoir en soutien, il n'imaginait pas à quel point il avait réussi à changer la donne quelques années auparavant et que si elle progressait c'était parce qu'il l'avait lancée sur ce chemin là. « Oui Silas, tu as raison, et je t'en serai éternellement reconnaissante de m'avoir aidée. » Fit elle en venant doucement se détacher de son embrassade tout en reprenant les mains dans les siennes.

« Tu es le seul qui m'a offert une chance. Parfois ça me rend nostalgique de ne plus te voir autant qu'avant, mais être avec les prêtresses a aussi changé ma vie et plus elles me guident plus j'arrive à me retrouver. Elles pensent qu'en méditant je pourrais parvenir à me souvenir et j'y crois. »

C'était un espoir pour elle, l'environnement que lui offrait les prêtresses lui permettait de faire le silence dans son esprit et de travailler sur elle-même, cela lui était bénéfique et elle en avait déjà vu certains progrès. Tout n'était qu'une question de temps de toute manières, un jour arriverait où elle redeviendrait ce qu'elle avait été, même s'il y avait peu d'espoir qu'elle reprenne le combat.

«Alors je veux bien que tu te renseignes, ça m'aidera aussi à en avoir le cœur net. Mais ne prends pas de risques, je ne voudrais pas que tu t'attires des problèmes par ma faute. »

Kamila lâcha les mains de Silas pour prendre sa tasse de thé et s'en abreuver un peu, le parfum était doux, agréable, elle soupira doucement et releva les yeux vers son ami pour lui sourire.

« Je t'ai jamais demandé pourquoi tu es venu m'aider ? »





code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyLun 11 Juin - 23:58


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


Fort heureusement, elle ne se souvenait de rien : il était donc facile d’insister sur le fait qu’il ne s’agissait que de rêves. J’étais cependant assez surpris par ce que pouvait faire le cerveau humain parfois : la mémoire lui faisait défaut, il essayait de prévenir Kamila avec un détour, il se battait encore. Elle accepta ma proposition d’un signe de tête. J’étais déjà en train de me demander si je n’allais rien faire du tout, si j’allais sortir des fausses informations de nulle part et même si j’étais capable d’aller jusqu’à trouver un bouc émissaire et le faire accuser de quelque chose qu’il n’avait pas fait : peut-être que cela apaiserait sa conscience.

Bien évidemment, lorsqu’elle se trouva dans mes bras, j’eus envie d’elle.  Ce n’était absolument pas le moment et je me surpris une nouvelle fois à faire preuve d’un peu d’humanité et de bon sens. Ses remerciements n’eurent d’autres effets que de flatter mon ego déjà bien gonflé ainsi que de m’arracher un sourire. « Tu es trop aimable ! » dis-je en la laissant doucement partir. Elle se mit à évoquer le passé et j’y repensais alors à mon tour, un peu nostalgique. Bien sûr que j’aurais aimé la garder dans mes établissements, mais elle avait fait son choix, et je l’avais respecté : j’avais encore du mal à dire non à l’Arbre Sacré et sa volonté. En revanche, la mention de la méditation m’inquiéta un peu : cela pouvait-il réellement fonctionner ? Je n’étais vraiment pas un expert en la matière, mais elle semblait réellement y croire. « C’est vrai, tu étais une bonne et belle marchande d’amour, mais si tu te rappelles bien, quand tu es venue me voir pour me demander de partir rejoindre les prêtresses, je ne t’ai pas forcé à rester !  Bon, j’ai peut-être un peu essayé de te convaincre de rester, mais je m’en serai voulu de ne pas avoir au moins essayé ! » dis-je en riant doucement.

Lorsqu’elle me demanda de ne pas prendre de risques, je ne pus m’empêcher d’éclater de rire. « Oh oh ! J’ai déjà mon lot d’ennuis, tu sais ! Les problèmes viennent à moi comme la pluie tombe du ciel ! » Pauvre Kamila et son âme trop pure et douce pour ce monde. Je maudis Drasko et sa tentative ratée. Le nombre de personnes se souciant réellement de mon sort se compte sur le doigt d’une main, et encore. J’imitai Kamila lorsqu’elle but une gorgée de thé et je gardai la tasse au bord des lèvres un instant alors qu’elle me questionna de nouveau. Que lui répondre ? La partie obscure de la vérité ? Que l’idée qu’une femme galante quasi paralysée relevait du fantasme pour certains hommes et qu’elle me donnait l’occasion de réaliser le rêve de certains ? C’était évidemment une très mauvaise idée. Je reposai la tasse et joignais les mains. « J’ai voulu te donner une nouvelle chance dans la vie. Si j’avais pu te refaire marcher, je l’aurais fait aussi, mais je n’ai pas ce pouvoir. Et toi, pourquoi avoir accepté ? Beaucoup ne sont pas d’accord pour devenir des… courtisanes ! Je remarquai au passage que ses songes n’étaient plus le sujet de discussion principal, et cela me soulagea énormément. Oh, que dirais-tu de rester pour le diner hm ? J’expérimente une nouvelle recette : des pommes de terre cuites écrasées mélangées avec du lait ! Apparemment, c’était quelque chose de populaire dans l’Ancien Monde. »


code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyMar 12 Juin - 7:51


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila

 

Kamila lui offrit un sourire sincère et touché par ses paroles. Assurément Silas était un homme bien et elle souhaitait le garder comme un allié pour toujours, bénéficier de sa bienveillance et de sa gentillesse. Elle aussi s'efforcerait de lui rendre la pareille autant qu'elle le pourrait. Elle lui avait offert quelques présents, des tuniques, des bijoux mais elle ne serait jamais réellement acquittée de sa dette. Mais avec sa bonté naturelle, il ne lui avait rien réclamé ainsi elle se faisait un réel plaisir de venir prendre le thé avec lui et le couvrir d'attentions. Cela la fit sourire quand il lui déclara que les problèmes venaient à lui ville la pluie tombant du ciel, en réalité Silas n'avait pas très bonne réputation parfois mais elle l'avait toujours défendu quand elle entendait parler de lui. Elle avait fini par croire que tout ceci n'étaient que manigances un ramassis de rumeurs et de comerages

« Et tu les balaye avec aisance, ils sont jaloux de ton influence et de ta réussite Silas. J'ai pris exemple sur toi, j'ai gardé la tête froide» fit elle avant de prendre une nouvelle gorgée de thé. Elle priait maintenant chaque jour pour que Silas soit reconnu à sa juste valeur.

Elle étouffa un rire amusé lorsqu'il avoua avoir essayé de la retenir et elle avait longuement hésité à partir parce qu'elle avait trouvé une famille dans ce bordel malgré tout pour le meilleur et pour le pire. Mais quand à la raison pour laquelle elle avait accepté ce poste, c'était assez contrasté, la suite comptait bien plus, il y avait eu une évolution.

«Oui c'était difficile de prendre une décision parce que je n'avais jamais été plus loin avec quelqu'un avant ça...Mais j'ai vu cela comme l'opportunité de devenir quelqu'un, tu sais beaucoup de personnes ont refusé mon aide alors j'étais désespérée. Au départ c'était difficile et puis les filles m'ont donné beaucoup de conseils. Je ne regrette pas ce choix car ça m'a permis de reprendre confiance en moi.
» avoua t-elle avec un sourire sincère. «Tu sais quand j'arrivais à prendre du plaisir ça me faisait oublier mes problèmes physiques, j'ai pu m'épanouir, guérir et en quelques sortes tu m'a permis de remarcher !»

C'était rien mais c'était vrai, Kamila avait pu avoir l'occasion de faire de nouveau connaissance avec son corps et ça avait été un grand pas vers la guérison. Elle avait souvenir de ses frissons qui étaient survenus et avaient réveillé certaines parties de son corps, et puis elle avait continué à chercher cela, pour se sentir entière. Les crispations dans ses reins à chaque extase lui avait permis de se sentir bien, comme un remède physique et moral. Elle s'était donnée corps et âme et avait pu se construire son petit succès, elle avait changé. C'était bien pour cela qu'elle en était reconnaissante, elle avait retrouvé la volonté en ayant fait un bout de chemin avec eux et puis une autre voie s'était présenté à elle par la suite.

Ceci dit, Silas l'invita gentiment à rester pour le dîner, éveillant sa curiosité quand a ce plat oublié depuis l'ancien monde. Jamais elle n'aurait pensé à mettre du lait avec des pommes de terre écrasées mais cela pouvait être réellement délicieux. Elle accepta d'un mouvement de tête.

« Fais venir des musiciens, je danserai pour te remercier et te divertir !» proposa t-elle, enjouée à cette idée puisqu'elle pouvait danser depuis peu. Ce n'était rien de très compliqué mais cela lui permettait de continuer à se surpasser même si elle avait conscience qu'elle ne pourrait jamais retrouver toutes ses capacités.

«[b] Si mes cauchemars ne reviennent pas je te promets de ne plus revenir t'embêter avec mes doutes ! Et il me faudra trouver un autre moyen de te remercier ! As tu besoin de quelque chose ?/b]»
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyLun 18 Juin - 18:15


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila


Le poids des remords de ma vie tumultueuse s’allégeait en présence de Kamila : sans doute me fallait-il passer plus de temps avec elle. Au lieu de reproches, de menaces, j’avais droit à des compliments, tout ce qu’il me fallait pour me faire sentir vivant. Il y avait peu de personnes dans ce monde et encore moins de femmes qui me supportaient  et m’encourageaient sincèrement. En remerciement, je lui adressai un sourire et l’imitai en buvant à mon tour. J’étais maintenant persuadé que dans d’autres circonstances, nos destins eurent été différents. Mais on ne changeait pas le passé : il fallait simplement le prendre en compte pour façonner l’avenir, même s’il devait être un avenir terrifiant.

Elle se confia sur les raisons qui l’avaient poussé à accepter ma proposition et ce fut l’occasion d’y apprendre deux ou trois choses, et avec ce qui était en train de se passer, en apprendre davantage sur Kamila n’était pas une chose négligeable : je prendrai quoi que ce soit qui me permettra de garder l’avantage afin de faire perdurer le secret. « Ah ! Devenir quelqu’un ! C’était, je crois, mon souhait le plus cher également. Je ne peux t’en vouloir : nous voulons tous marquer les esprits dans l’histoire du Nouveau Monde ! Nous sommes parmi les premiers d’une nouvelle  humanité ! déclarai-je avec des airs de grandeur. Je suis ravi que tout ce passage de ta vie fut bénéfique ! Et je suis heureux d’entendre que mes filles ne sont pas des monstres ! Je le savais déjà, mais j’aime l’entendre des autres. Comme toi, elles n’ont pas été recrutées au hasard. » La plus belle femme du monde, si elle n’avait pas quelque originalité pour l’accompagner, n’avait pas sa place dans mes établissements. « Eh bien : de rien alors ! » dis-je pour conclure en levant ma tasse vers elle.

Pour moi, ce n’était pas spécialement étrange de considérer des relations sexuelles comme un remède miracle : durant la guerre, les soldats ne retrouvaient-ils pas le moral après de bons moments passés en compagnie de mes charmantes courtisanes ? C’était un fait, le sexe était bénéfique, et voilà qu’il devenait également miraculeux avec Kamila. Elle accepta ma proposition et suggéra même de danser pour moi, ce qui me fit me demander si elle savait ce que j’avais pour habitude de faire avec les danseuses une fois leur prestation terminée. « Quel honneur ! » dis-je en me relevant. Elle mentionna de nouveau ses cauchemars, ce qui me fit hausser les sourcils de surprise. Elle me réclamait également un autre moyen de remerciement, et le dilemme était palpable. Je pouvais demander ses lèvres et son corps, là maintenant, ne serait-ce que pour observer ses réactions. Mais ce n’était plus une fille de joie, c’était une prêtresse à qui je devais le respect. Après un long soupire, je me lançai. « Ma chère amie, la porte de ma demeure te sera toujours ouverte, tu pourras venir m’ennuyer avec tes doutes autant que tu le voudras, jusqu’à ce que l’on soit certains que ces vilains cauchemars ont disparu pour toujours ! Et après cela, tu pourras venir me voir autant que tu voudras et nous parlerons de tout ce dont nous aurons envie ; voilà comment tu peux me remercier ma douce Kamila : ne m’oublie pas, ne m’abandonne pas, continue de venir me rendre visite. Ce soir plus que jamais, je prends conscience que j’ai besoin de toi… » dis-je d’un air triste. C’était, après tout, un de ceux que je trouvais les plus faciles à reproduire.  Mais était-ce vraiment une simulation ?

code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  [Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer  EmptyMar 19 Juin - 16:37


Under this curse i was to suffer
Silas & Kamila

 
Silas était ravi de ses aveux, qu'elle puisse mettre un mot sur l'évolution qu'il lui avait permise en la prenant sous son aile et dans cette maison de charmes. Cela rassura Kamila, qui lui adressa un nouveau sourire, à la bonne heure, il allaient pouvoir profiter de la présence de l'un et de l'autre sans  plus de retenue, sans plus de non dits et elle avait hâte de pouvoir lui montrer qu'elle savait danser, qu'elle savait bien se tenir sur ses jambes et qu'elle prenait petit à petit le contrôle de son corps, à force de persistance. ; C'était lui qui lui avait soufflé l'envie d'être déterminée, il verrait alors le fruit de ses conseils quand elle viendrait danser et lui montrer de quoi elle était capable désormais. Suite à cela, elle lui avait promis de ne plus venir l'importuner, car elle pensait avoir bien trop usé de sa gentillesse et de son temps comme cela. Mais Silas lui demanda en remerciement seulement de continuer de venir le voir, que leur relation dure telle qu'elle était et qu'ils puissent encore passer d'agréable moments en compagnie de l'un et l'autre. Cela lui faisait plaisir à entendre.

Mais Silas semblait quelque peu préoccupé, et le voir ainsi réaliser qu'il avait besoin de son soutient l'avaient profondément touchée. Ses paroles lui allèrent droit au cœur, c'était important de se sentir utile pour Kamila qui l'avait toujours été en combattant. Même si elle ne faisait rien de plus qu'être présente jusque là et d'ailleurs il était peut être temps de lui rendre la pareille de la même façon qu'il le faisait. La jeune femme se leva, s'approcha de son protecteur avec innocence et posa doucement sa main sur son épaule, son regard venant trouver le sien afin d'appuyer chaque mot qu'elle s’apprêtait à lui dire. Elle lui avait toujours parlé avec le fond de son cœur mais elle voulait le rassurer cette fois pour de bon, il semblait réellement trouver la sérénité auprès d'elle et cela la rendait heureuse de pouvoir lui rendre la pareille ainsi. Elle le jurerait devant l'arbre sacré, il pourrait compter éternellement sur ses encouragements.

« Je ne t'abandonnerai jamais Silas, tu pourras toujours compter sur moi. Je continuerai de te rendre visite, je te le promets, nous passons toujours d'agréables moments ensemble, ça me fait plaisir de savoir que tu le penses aussi.»

Un sourire étira ses lèvres, sa main remonta pour caresser doucement la joue de l'homme, de la tendresse, de la bienveillance, ce qu'elle ressentait pour lui était assez ambigu ; entre l'admiration, l'amitié, l'envie de se sentir protégée entre ses bras quand il l’étreignait pour la consoler. Elle se permit de remettre une de ses mèches de cheveux derrière son oreille , l'éclat de ses iris brillant de reconnaissance. Jamais elle n'avait ressenti telle sécurité auprès de quelqu'un, du moins d'aussi loin qu'elle se souvienne. C'était merveilleux de pouvoir compter sur la gentillesse et la bonté d'âme de quelqu'un, de savoir qu'il ne la trahirait jamais parce que quelque chose de spécial les unissait ; un profond respect mutuel, une amitié solide et cela perdurerait même après sa totale guérison morale, c'était ce qu'ils s'étaient promis là, à l'instant. ;

« Tu sais aussi que si quelque chose te tracasse tu peux m'en parler, je saurais t'écouter aussi bien que tu le fais pour moi et nous pourrons prier ensemble. »

C'était important pour elle que la confiance puisse aller dans les deux sens, même si elle ne lui forcerait jamais la main. Il pouvait lui dire et lui raconter tout ce qui lui passait par la tête, qu'elle ait la solution ou pas, elle lui tiendrait compagnie dans ses moments de doute, de joie, de colère ; comme il l'avait fait pour elle. En même temps c'était son devoir de prêtresse de pacifier les cœurs, les soulager de leurs peines, les encourager à avoir la foi en l'essence de l'arbre sacré qui régissait le monde et tout être vivant ici bas.

« Je me sens mieux ! » Fit elle en soupirant doucement. Maintenant elle pouvait se laisser passer une bonne soirée en espérant que ses doutes ne remonteraient pas à la surface. N'avait il pas parlé d'une recette spéciale pour le dîner de ce soir ? La marche lui avait ouvert l'appétit !
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
 
[Silas - Kamila] Under this curse i was to suffer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: