AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 You are my miracle ~ Elyris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) You are my miracle ~ Elyris  Lun 6 Aoû - 18:47



– Elyris –
Clan : Askhadi – Rôle : Forgeronne – Âge : Vingt-deux ans
Allégeance : Ménélas & Alliance – Feat : Vanessa Morgan



Caractère & Physique :


Elyris est d'assez petite taille, métissée, les cheveux blond foncé et ondulés. Ses yeux bruns sont très expressifs. Les paumes de ses mains sont recouvertes de cals, et quelques cicatrices de brûlures les parcourent. Même si elle n'en a pas l'air de prime abord, Elyris est assez forte, elle a quelques muscles soigneusement cachés sous ses habits. Sous son dehors doux, se trouve une jeune femme assurée, et heureuse. Elle aime ce qu'elle fait, elle ne changerait de métier pour rien au monde. La jeune femme est quelqu'un d'honnête, de droit, qui aime tout faire dans les règles de l'art. Elle est également perfectionniste, ce qui peut taper sur les nerfs de certains. Son visage est souvent souriant, même si ses joues sont un peu creusées après des années difficiles et stressantes d'entraînement. Car même si elle n'est pas une guerrière experte, Elyris connaît les rudiments du combat, pour chaque arme qu'elle fabrique et vend. Ça lui paraît normal, de savoir de quoi elle parle. Elyris est également très bosseuse. Elle travaille d'arrache-pied pour finir son travail dans les temps, ce qui fait qu'après-coup elle peut s'écrouler et ne pas reparaître avant deux ou trois jours.

Malgré son assurance, il lui arrive d'être très timide. Elle s'entend très bien avec la plupart des personnes qu'elle connaît, mais dès qu'il s'agit d'inconnus, elle peut vite paniquer. Reliquat de son enfance. Et pourtant, ces inconnus constituent la majeure partie de sa clientèle. Si Elyris se méfie et s'affole autant, c'est parce que sa plus grande crainte est que ses armes servent contre les personnes qu'elle aime et qu'elle soutient. Elyris est en réalité faite de plusieurs couches : une apparence douce, une assurance bienheureuse, et une jeune femme à qui il arrive de douter de tout.


Ce qui s'est passé dans ma vie :


Elyris est née en 128 à Nisida, capitale du clan Askhadi. Sa mère est cuisinière dans une auberge dans laquelle les passages sont nombreux. Sa mère a 17 ans lorsqu'elle tombe enceinte, ayant offert sa virginité à un bel inconnu de passage. 9 mois plus tard, Elyris est née. Elle récolte alors, en même temps que la vie, le prénom de son arrière-grand-mère, morte depuis peu. La petite fille grandit dans l'auberge ; elle passe ses journées à courir entre les jambes de tout le monde, à apporter quelques plats, à s'occuper des chevaux et divers animaux des voyageurs. Sa vie est rythmée par les fêtes, les arrivées, les départs, sa mère qui la gronde, son père qui ne réapparaît pas. Sa mère devient tenancière de l'auberge lorsqu'Elyris a 3 ans, mais elle ne se marie toujours pas, attendant désespérément le retour de cet amant éphémère qui lui a laissé une fille. En attendant, elle éduque sa fille, qui est bercée par le vent dans les herbes, les récits des conteurs et les lectures. La petite fille se rêve conteuse, aventurière, à propager ses connaissances dans les clans. Elle n'est pas consciente des guerres, des pillages et des atrocités. Elle rêve d'un monde harmonieux, où elle pourrait raconter ce qu'elle a appris, comme elle le fait chaque soir à sa mère.

La vie d'Elyris est bouleversée en 135, alors qu'elle a 7 ans, lorsque sa mère meurt. Malade, cette dernière succombe après plusieurs jours de fièvre intense. Pour la première fois, Elyris est confrontée à la mort : elle voit le corps blafard de sa mère, elle regarde les flammes le lécher, elle observe les cendres se répandre, et durant tout ce temps, sa vision est brouillée de larmes. Elle garde un souvenir flou de ces quelques jours, à la fois à cause de ces larmes, et à la fois parce qu'elle s'est ensuite efforcée de l'oublier. Ses grands-parents s'occupent alors d'elle, mais la fillette est changée. Transformée du tout au tout. Elle a entendu, un soir, ses grands-parents pleurer la mort de leur fille, et condamner entre deux sanglots cet inconnu, de passage à l'auberge, malade dont ils avaient pris soin dans leur bonté, et qui avait fatalement transmis sa maladie à leur fille. Pendant plusieurs jours à la suite de cette conversation entendue au détour du couloir du premier étage de l'auberge, Elyris a refusé de sortir de sa chambre. Elle ne voulait plus aider quelque inconnu que ce soit, de peur qu'ils ne lui fassent ce qu'ils avaient fait à sa mère. Son esprit de jeune enfant les rendait tous responsables de sa perte. Dès que sa grand-mère voulut la faire descendre, elle fit une crise de panique ; dès que sa grand-mère fit venir un médecin, elle fit une crise de panique. Pour Elyris, qui n'avait jamais connu le malheur, dont l'absence de père semblait normale, il était devenu impossible d'être en contact avec un inconnu, aussi gentil soit-il.

Pourtant, c'est ce qui lui arrive par la suite. Ses grands-parents, s'ils l'adorent, n'en peuvent plus de ce boulet qui ne fait plus rien de bien. En 139, lorsqu'elle a 11 ans, son père réapparaît dans sa vie. Il est mercenaire, il a parcouru le monde. Ils ont les mêmes yeux. Il s'appelle Hélios, et il vient s'installer à Nisida comme milicien. Pour la jeune adolescente, c'est l'heure de choisir un métier. Rien ne l'intéresse, ses grands-parents sont désespérés. Quand son père réapparaît, il prend le temps – presque deux semaines – pour l'approcher sans l'effrayer. Petit à petit, Elyris apprend à le connaître, elle lui parle de sa mère, de sa mort. Bien vite, c'est une certitude : Elyris est bien la fille de Hélios. Fille cachée pendant 11 ans, fille inconnue depuis 11 ans, mais sang de son sang. Hélios lui propose de venir avec lui, s'installer un peu plus à l'intérieur de Nisida. Elyris accepte. Elle ne supporte plus le passage, le bruit de l'auberge ; elle veut se retrouver seule, si possible sans ses pensées hurlant dans son cerveau. Quelques jours plus tard, elle s'installe dans une chambre assez spacieuse, non loin de celle de son père. Pendant ses cinq ans d'isolement volontaire, ses grands-parents l'ont éduquée, avant de réussir à trouver un instructeur qui, comme Hélios, avait pris le temps de se faire connaître. Cet instructeur continue de venir la voir, se montre très heureux de cette légère progression. C'est lui qui lui parle de tous les métiers qu'elle peut faire. Comme son père est souvent absent, très pris par son travail qu'il prend plus qu'à cœur, il prend également le temps de l'emmener voir les métiers qui pourraient l'intéresser.

Mais la passion d'Elyris se réveille tout à fait par hasard. Alors qu'un jour, désœuvrée, elle se balade dans Nisida, elle s'arrête devant l'étal d'un forgeron, qui vend ses armes et autres outils forgés pendant le marché. Elle observe, se demande comment il arrive à faire ces objets. A la fin de la journée, lorsqu'il remballe son étal et part, elle le suit. Cachée dans l'ombre, elle l'observe se mettre aux fourneaux et commencer à créer. Le bruit sourd ou clinquant du marteau sur la barre, les formes qui se dessinent sous les coups, les étincelles qui jaillissent et l'eau qui bouillonne au contact du fer chauffé à blanc la fascinent. Elle a trouvé sa passion. Il lui faut l'aide de son père pour pouvoir approcher le forgeron, qui l'accueille volontiers. Il n'a pas eu d'apprenti depuis longtemps, et lorsqu'il lui fait essayer, Elyris montre un bon instinct pour repérer ce qu'il y a à faire et les problèmes causés par tel ou tel mouvement. L'adolescente est réfléchie, pragmatique, logique. Cela lui plaît, alors il accepte de la prendre comme apprentie. Elyris fait, chaque jour, le chemin avec un ferveur de plus en plus grande. Sa passion, au contraire des braises qu'elle éteint chaque soir, ne faiblit jamais.

En 147, Elyris passe son examen final, et est acceptée comme maître forgeronne de Nisida, à la grande joie de son père. Au fil des années, elle a travaillé sur elle-même, pour pouvoir approcher ces inconnus qui l'effrayaient tant. Si elle ne se sent toujours pas à l'aise en leur compagnie, elle sait qu'ils peuvent mener à de bonnes rencontres. Elle s'est faite quelques amis, même si ça n'a pas toujours été facile non plus. Mais aucun ou aucune n'a jamais pu l'approcher suffisamment pour devenir un amour. Deux garçons ont essayé, sans succès, si ce n'est celui de rendre Elyris deux fois plus méfiante envers les garçons que les filles. Hormis son père, son ancien instructeur et son ancien mentor, elle a peu de contact avec des garçons, ce qui lui va très bien. Elle n'a besoin que d'un homme dans sa vie, et c'est son père. Elyris et Hélios s'entendent très bien, sur tout. Ils ont le même sens de l'humour, et entre eux, c'est souvent chamailleries et amour vache. Mais ils savent tous les deux se montrer sérieux lorsqu'il le faut. Et, quelques mois à peine après qu'Elyris ait été « accréditée » - elle travaille toujours avec son ancien mentor, mais comme collègue à présent – ils ont tous les deux dû être sérieux. Hélios se marie, ce qu'Elyris vit comme une trahison. Elle déménage, se confectionne un petit appartement au-dessus de la forge. Elle y vit, sans voir ni son père, ni sa belle-mère – qu'elle a brièvement rencontrée lors du mariage – pendant près de trois ans.

Puis Ménélas revient de la réunion des chefs de clan, pour annoncer qu'ils allaient organiser la deuxième fête de l'Alliance. Elyris est recrutée pour les préparatifs, surtout pour réparer ou créer ce dont ils ont besoin. Son talent s'est développé au fur et à mesure de son apprentissage, et elle a également appris quelques bases d’orfèvrerie, art plus minutieux que la forge, mais dont ils ont besoin. Elle met ces quelques bases rapidement acquises en place pour créer des décors à planter dans les plaines d'Askhadi, pour rendre le champ de la fête agréable à voir. Elle travaille en collaboration avec la garde, la milice, les bijoutiers, les organisateurs, pour aider à faire une fête grandiose. Ce qui l'amène à revoir son père. Comme bien des années auparavant, il prend le temps, de venir la voir, même si c'est pour rester silencieux. Sa nouvelle femme vient avec lui. Ils la regardent travailler, jusqu'à ce qu'elle explose et balance tout ce qu'elle a sur le cœur et au bord des lèvres. S'ensuit une longue discussion avec eux, où Elyris finit par accepter que son père ne pouvait pas rester fidèle au spectre de sa mère. Alors, la jeune femme accepte de passer de temps en temps, manger avec eux. Elle n'en a pas le temps tout d'abord, les prévient qu'elle doit travailler pour préparer la fête, qu'elle espère grandiose.

La fête l'est. Mais pas dans le sens qu'elle escomptait. Elyris est autour d'un feu de camp, avec ses quelques amis et quelques personnes qu'elle apprend à connaître, un verre entre les mains, lorsque les dissidents kelowniens attaquent. Elle aide ses amis à s'enfuir, fait diversion en récupérant une arme sur un soldat mort, croise le fer, tue pour la première fois, puis court à toutes jambes. Elle croise de nouveau le fer d'un kelownien, qui la blesse à la jambe et au bras. Elle ne doit la vie sauve qu'à une jeune femme brune, dont elle a à peine vu le visage, qui s'occupe du kelownien avant de poursuivre son chemin sanglant. Elyris garde, comme pour sa mère, une vision floue de cette jeune femme, vision brouillée cette fois par la sueur et l'adrénaline, mais elle sent, au fond d'elle, une émotion indescriptible à revivre ce souvenir encore et encore. La jeune femme réussit à se redresser et à s'enfuir, boitant bas, essoufflée, hagarde, saignant. Elle trouve refuge dans sa forge, dans la pièce fermée à clefs où elle entrepose les armes confectionnées mais ni récupérées ni vendues. C'est là que son mentor la trouve. Il est le seul, hormis elle, à avoir la clef. Même s'il a arrêté d'officier, Elyris compte encore sur lui pour vendre et prendre les commandes lorsqu'elle est occupée. Et tenir les comptes. Mais c'est une autre histoire. C'est donc là que son ancien mentor la trouve, une fois le danger écarté. Il l'a cherchée, chez elle, où il a trouvé Hélios affolé. Ils se sont séparés, et son mentor est venu voir à la forge. Il ouvre la porte, et Elyris est là. Inconsciente, avachie contre un coffre. Elle a perdu beaucoup de sang, mais elle est en vie. Et elle se remet vite sur pied, n'hésitant pas à houspiller son père pour qu'il la laisse se reposer en paix, aille s'occuper de sa femme et enfin, pour qu'il dégage le plancher. Toutes les excuses sont bonnes pour qu'il parte, parce qu'Elyris veut être seule, et rêvasser de cette jeune femme qui l'a sauvée.

Les possessions de mon personnage :


Elyris ne possède pratiquement rien. Elle a quand même une épée courte, qu'elle utilise peu mais entretient beaucoup. Et comme animal de compagnie, un raton-laveur, recueilli bébé et élevé, qui ne l'a jamais quittée depuis. Elle l'a appelé Sylva. Mais elle ne dirait pas qu'elle le possède.


Pour aider le staff :


▬ L'avenir de mon personnage si je viens à partir/disparaître du forum :  j'autorise le staff à tuer mon personnage // j'autorise le staff/les membres à le pnjiser

Pour la liste des avatars :
Code:
VANESSA MORGAN <span class="pris">▬</span> pris(e) par <a href="http://www.earth-and-ashes.com/t1207-you-are-my-miracle-elyris#14702" class="askhadi">Elyris</a>

Pour la liste des métiers :
Code:
<a href="http://www.earth-and-ashes.com/t1207-you-are-my-miracle-elyris#14702" class="askhadi">ELYRIS</a> - maître forgeronne

Pour la liste des prénoms :
Code:
<span class="clan">Elyris</span>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 173
Inscrit le : 02/05/2018
Crédits : Fassophy
Célébrité : Georgia Hirst
Niallàn
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Lun 6 Aoû - 19:05

Re-bienvenue !
Charmant nouveau personnage krkr Vive Askhadi \o/
Hâte de te voir en jeu avec Elyris ^^

_________________
crow
" Que craignez-vous gente dame ?
- Une cage. Rester derrière des barreaux jusqu'à ce que l'usure et l'âge les acceptent et que toute forme de courage ait disparu irrévocablement. "
Le Seigneur des Anneaux, les Deux Tours
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org/index.php
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Lun 6 Aoû - 19:14

Merci ! ; )

J'ai hâte aussi ! On va bien réussir à se trouver un lien non ? love

_________________


Ghost or memory ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Lun 6 Aoû - 23:07

Rebienvenue toi ^^
Il faudra un lien avec Eovan parce que tout de même, je trouve qu'ils ont pas mal de points communs niveau histoire :3

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 173
Inscrit le : 02/05/2018
Crédits : Fassophy
Célébrité : Georgia Hirst
Niallàn
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Lun 6 Aoû - 23:41

@Elyris : Oh oui un lien ! Je viendrai te voir coucou

_________________
crow
" Que craignez-vous gente dame ?
- Une cage. Rester derrière des barreaux jusqu'à ce que l'usure et l'âge les acceptent et que toute forme de courage ait disparu irrévocablement. "
Le Seigneur des Anneaux, les Deux Tours
Revenir en haut Aller en bas
http://tol-orea.xooit.org/index.php
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 10:33

@Elanor merci ! ; ) Et je suis partante pour un lien ! Même si il faut trouver comment ils auraient pu se rencontrer gnu

@Niallàn : J'espère bien Laughing

_________________


Ghost or memory ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Inscrit le : 02/05/2018
Crédits : code signa : (c) Beylin
Célébrité : Helena Bonham Carter
Niamh
– clan : kadaari –
clan : kadaari
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 10:41

Re-Bienvenue minicoeur

_________________

 
   
Niamh
They say I'm insane. They're just different. Sanity is a point of view. Then who can say what insanity is ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 10:43

Merci ! minicoeur Je réponds tout à l'heure avec Valkyrie sur notre RP, dès que j'ai un peu de temps. cache

_________________


Ghost or memory ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 284
Inscrit le : 23/05/2017
Chulainn
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 13:17

Oh ouiiii une compatriote ! coeur krkr calin

Rebienvenue ! Super personnage en tout cas, un lien s'imposera

_________________
REDEMPTION

You have forsaken all the love you've taken, sleepin' on a razor; there's nowhere left to fall. Your body's aching, every bone is breakin'. Nothin' seems to shake it, it just keeps holdin' on.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 15:24

Re-population des Askhadis ! xD

C'est sûr qu'il nous faut un lien !!! cool coucou Et merci ; )

_________________


Ghost or memory ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 579
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren & Augias

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 20:45

Rebienvenue parmi nous ! coeur
Tout est parfait pour moi, je te valide donc. Amuse toi bien avec ce nouveau personnage ! calin



Félicitations, tu es validée !


Tu vas maintenant pouvoir venir jouer avec nous ! Si jamais tu le souhaites, tu peux aller poster ta fiche de liens mais aussi voir celles des autres personnages. Tu trouveras aussi la zone "demandes de rps" pour te lancer dans le jeu. Si tu souhaites pimenter un peu tes rps, tu peux aller "réclamer un défi" à faire en jeu mais tu peux aussi "demander un pnj" pour l'intégrer dans l'un de tes sujets ! Un peu plus bas sur le forum, tu trouveras les "lieux d'échange" où tu pourras retrouver les autres personnages venant de ton clan. N'hésite pas à aller ouvrir des sujets ou poster dans ceux qui existent déjà

Tes armes et possessions sont à acheter dans l'arsenal avec les points que tu gagneras en postant un peu partout sur le forum. Pour l'instant nous te faisons crédit, mais il faudra acheter tout cela plus tard =]. N'oublie pas qu'il existe une chronologie au sein du jeu mais aussi une carte de l'univers, ainsi que des distances à prendre en compte si tu voyages.

N'hésite pas à contacter le staff - ou à poster en "zone invité" - si jamais tu as un souci ou une question. Tu peux aussi nous rejoindre sur la Chatbox ou même sur le serveur Discord que tu trouveras par ici ! Nous te souhaitons un bon jeu avec ton petit personnage coeur

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 32
Inscrit le : 06/08/2018
Crédits : @Seth
Célébrité : Vanessa Morgan
Multi-comptes : Valkyrie

Elyris
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: You are my miracle ~ Elyris  Mar 7 Aoû - 20:47

Merciiii !!! minicoeur

_________________


Ghost or memory ?
Revenir en haut Aller en bas
 
You are my miracle ~ Elyris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Hors jeu : Viens peupler la Terre ! :: Les habitants qui peuplent nos terres :: Les fiches validées-
Sauter vers: