AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 [Flashback] Restons courageuses / Artemis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 62
Inscrit le : 15/08/2018
Crédits : Ella
Célébrité : Mackenzie Foy
Ilanah
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) [Flashback] Restons courageuses / Artemis  Mar 21 Aoû - 23:47


Restons courageuses


Artemis & Ilanah - Début du 7ème mois de l'an 150

Une ambiance légère régnait à Nisida alors que les préparatifs pour la fête de l’Alliance battaient leur plein depuis déjà plusieurs semaines. Laissant de lourds nuages masquer un instant le soleil, Ila s’arracha à ses rêveries pour reprendre son travail. Il lui était de plus en plus difficile de se concentrer et savoir que l’Ipa et de nombreux chefs de clan se trouveraient bientôt sur les terres de son clan n’y aidait pas franchement. Elle ne cessait de se demander à quoi ressemblait Akeela ou comment se déroulerait la fête. Elle-même, simple petite fille, aurait la chance de pouvoir prendre part aux festivités. Son père, Elwë, avait même réussi à échanger ses bons services contre un ruban et un nouveau jupon. Il lui avait fait la surprise la veille, lui assurant qu’elle serait toute aussi élégante que les autres pour l’occasion. Elle n’en était pas revenue quand elle avait touché le tissu léger et soyeux. C’était l’un des cadeaux les plus précieux qu’on lui ait jamais fait. Pour sûr, elle avait le meilleur papa du monde ! A tel point qu’elle en oubliait qu’il n’était pas vraiment le sien.

Revenant à ce qui l’occupait, elle continua de réparer une paire de bottes. La chaleur offerte en ce milieu d’après-midi et la douce odeur émanant des plaines l’avaient conduite à s’installer devant la boutique sur un petit tabouret. Ce qui lui permettait, en même temps, de profiter de l’agitation ambiante. Une femme passa avec un panier plein de fruits aux couleurs splendides et Ila en oublia à nouveau sa tâche jusqu’à ce qu’un homme relativement mal habillé et peu avenant ne s’arrête devant elle et ne projette une ombre sur sa minuscule silhouette. Elle leva le visage et se redressa d’un bond en constatant qu’il s’agissait d’un client. Il désirait récupérer les chaussures qu’il avait commandé. Ila ne se fit pas prier et partit les chercher derrière le comptoir. Le vieux Spok était en train de dormir et il émanait de son corps imposant et aviné un ronflement très amusant pour la fillette. Son père, lui, s’était absenté pour une course. Il lui faudrait donc se débrouiller toute seule, même si elle commençait à avoir l’habitude maintenant.

Elle retourna à l’extérieur et tendit à l’homme le modèle confectionné à sa demande. Il l’examina rapidement avant d’exprimer son contentement par un hochement de tête bourru. Puis, il fit un pas sur le côté. Sans se laisser démonter, Ila tendit sa main droit devant elle, aussi haut qu’elle le pouvait. « Vous nous devez deux sacs de blé. » Avec un regard soudain moqueur et détestable, l’homme se pencha en avant. « Ah, vraiment ? » Il se gratta ensuite la tête tout en regardant ailleurs. « Il me semble avoir déjà réglé. En avance même. » Le visage d’Ila se crispa. La prenait-il pour une idiote ou tentait-il seulement de profiter d’une jeunesse qu’il associait certainement à une forme d’inexpérience ou de bêtise ? Si c’était le cas, il se trompait et elle était bien déterminée à le lui montrer. « C’est faux. Vous avez passé commande il y a une semaine et mon père s’est démené pour y répondre dans les temps. Vous nous devez donc deux sacs de blé. » Elle leva encore plus haut son bras.

Avec tous ces étrangers, représentants d’autres clans, présents en ville depuis quelques temps maintenant pour assister à la fête ou en récolter quelques bénéfices commerciaux, elle tombait forcément sur des individus encore plus mal élevés qu’un cochon. Elle commença à s’impatienter et haussa le ton. « Maintenant ! » Elle avait toujours été tellement protégée, encadrée et choyée qu’elle ignorait parfois où se trouvait sa place et l’intérêt d’y rester. L’homme repoussa violemment sa main, la projetant en arrière de quelques pas. « Écoute gamine. Essaye encore de faire la loi et j’t’en colle une. » Sûr, cet homme n’était pas un Askhadi. Ila déglutit avec difficulté et jeta un bref coup d’œil autour d’elle. Elle aurait tellement aimé apercevoir son père ou même entendre le vieux cordonnier se réveiller. Mais non, le ronflement bruyant continuait à lui parvenir. Dommage, il n’aurait pas rechigné à la défendre à coup de balai sur le dos de son agresseur.

Comme si ce n’était pas suffisant, l’homme se rapprocha d’un pas. Ila serra les poings. « Si vous ne pouvez pas honorer l'échange, alors rendez moi les chaussures. » Elle savait qu’elle ne craignait rien. Il y avait du monde dans la rue. Personne n’aurait laissé un fillette se faire attaquer. Pourtant, l’homme restait relativement calme en apparence, rendant difficile le moindre soupçon. Il poursuivit avec un air amusé. « Tu ferais un bien beau chiot dans une arène... » Il s’avança d’un pas, puis d’un autre, jusqu’à se trouver à seulement quelques centimètres d’elle. « Tu me laisses partir ou je reviens couper tes jolis cheveux. » Ila ne savait plus quoi répondre. Elle aurait tellement aimé que tout cela s’arrête. Maintenant. Que ce soit seulement un mauvais rêve. Ou qu’un guerrier mystérieux vienne la secourir, comme dans les histoires des conteurs.

(c) Earth & Ashes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 05/09/2017
Crédits : Yusuradreams
Célébrité : Sophie Turner
Multi-comptes : ..

Artemis
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: [Flashback] Restons courageuses / Artemis  Mar 4 Sep - 18:27

Au moment de la fête de l’Alliance, Artemis avait suivi Skylar, comme il se devait pour quelqu’un faisant parti de son cercle rapproché. Toutefois, elle n’avait pas vraiment de « fonction » auprès de la dirigeante des Sengoli, c’est pourquoi elle se noyait sous le temps libre. En tant qu’ancienne esclave, elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de s’ennuyer, et même depuis qu’elle avait été recueillie, elle avait eu besoin de se reconstruire… Cette parenthèse dans un clan étranger – qu’elle n’aimait pas du tout d’ailleurs, car elle y avait passé les pires années de son existence – la laissait désœuvrée par instant. N’ayant jamais appris à s’ennuyer n’importe quel pédagogue vous dira que c’est très mauvais pour la construction d’une personnalité stable, elle vagabondait en ville pour ne pas être dans les pattes de Skylar.

Artemis aimait bien observer les passants, les étales, les marchandises. Elle laissait traîner ses oreilles pour écouter les conversations, savourant son anonymat, un luxe qu’elle n’avait plus vraiment depuis qu’elle était étiquetée dans son nouveau clan comme la « chouchoute étrangère ». Encore qu’elle essayait d’être discrète au quotidien mais c’était une autre histoire… car celle qui l’occupait pour le moment était celle d’un grossier personnage qu’elle entendait menacer une enfant, tranquille, l’air de rien… ou plutôt si, l’air sûr de lui et de la réussite de son plan. La situation s’envenimait pendant que la rouquine réfléchissait rapidement à ce qu’elle pouvait faire… sa première impulsion aurait été de se mettre entre l’enfant et la brute, mais ce genre d’intervention risquait de se retourner contre elle. Son expérience de la fuite et du vol lui avait appris que pour battre celui qui ne compte que sur sa force physique, il fallait attaquer par la ruse.

Artemis se glissa en silence derrière l’homme, son fidèle couteau de cuisine sortit de sa bottine pour l’occasion mais caché à la vue des passants par la longueur de ses manches amples qui couvraient la pâleur de ses bras contre les rayons du soleil. Elle pointa le couteau dans le dos de l’homme d’un geste vif et maîtrisé  : pas assez pour le blessé, assez pour qu’il comprenne que le danger était réel en sentant sa pointe. « Vous payez ou vous partez. » Siffla-t-elle à l’oreille de l’homme d’un ton sans réplique. Elle jeta un coup d’oeil à l’enfant : « Récupère les chaussures. » Elle appuya un peu plus son couteau contre le muscle dorsal du malotru « Il ne va pas faire d’histoire... » La voix de la jeune femme était lourde de menace : il ne fallait pas trop chercher l’ancienne esclave, elle pouvait devenir violente, surtout avec les hommes qui lançaient des menaces.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCNyoxJqUR07TGtmE2f1Hing
avatar
Messages : 62
Inscrit le : 15/08/2018
Crédits : Ella
Célébrité : Mackenzie Foy
Ilanah
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Flashback] Restons courageuses / Artemis  Sam 15 Sep - 12:37


C’est une magnifique chevelure rousse qu’Ila vit se glisser avec étonnement derrière l’homme que la menace rendait encore plus laid que l’étable d’un cochon. La fillette leva les yeux vers le visage aussi gracieux que terrifiant de la jeune femme qui exigeait à présent de l’homme qu’il paye ce qu’il devait ou qu’il s’en aille. La menace était claire dans sa voix. À tel point qu’Ila se demanda pendant un instant si elle n’était pas entrain de rêver. Elle cligna des yeux une fois puis les reporta sur l’homme dont le visage était devenu livide. La jeune Askhadi avait dû mal à comprendre. Pourquoi changeait-il d’attitude tout à coup ? Juste parce que l’inconnue le lui demandait ? Du haut de sa petite taille, elle fut même témoin de la sueur qui commençait à perler à son front et déglutit. Qui était cette femme ? Comment pouvait-elle avoir autant d’influence sur un homme âgé alors qu’elle semblait si jeune ? Délicate même. L’homme leva les mains devant lui, les paumes ouvertes, laissant les chaussures tomber au sol. « Du… Du calme, ok ? » Il était métamorphosé. Encore plus pathétique qu’avant, mais Ila était mal placée pour le plaindre. Elle se serait même réjouie de la situation si elle n’avait pas eu peur qu’il ne se retourne brutalement et ne blesse l’inconnue qui voulait simplement lui venir en aide.

D’un ton sans réplique, la jeune femme ordonna à Ila de récupérer les chaussures. Après un bref moment d’hésitation, Ila se pencha, les attrapa vivement avant de se redresser et de les serrer contre elle. Elle déglutit et jeta un regard autour d’eux. Personne ne semblait se douter de rien. Elle vit simplement une femme inconnue lever un instant les yeux vers eux puis les baisser modestement en reconnaissant la jeune femme. Peut-être était-elle une personne d’importance ou alors craint ? L’homme s’agita et couina ridiculement. « Bai… Bai… Baissez cette arme ou je crie. » Cette… Arme ? Ila ouvrit de grands yeux et s’avança d’un pas. Elle devait intervenir, et vite. La situation ne passerait pas éternellement inaperçue. « Madame, pouvez-vous le laisser partir ? Il ne reviendra pas maintenant. » Ila scruta le visage de l’inconnue. Elle paraissait très en colère et décidée. À son tour, Ila était intimidée. Elle jeta de nouveau un regard circulaire à la rue. Elle ne voulait pas que cette dame qui lui venait en aide ait des ennuis à cause d’elle. Elle leva des yeux à la fois reconnaissants et encourageants vers elle. De toute évidence, l’homme était un trouillard. S’il décidait de revenir, Ila en aurait de toute façon informé son père, qui se chargerait lui-même de renseigner les gardes de la ville.

Le visage trempé de sueur et rouge écarlate, l’homme hocha la tête avec force. « Oui, oui. Elle a raison. Je ne reviendrai pas. J’avais… J’avais trop bu. C’est ma faute. » Ila ne put s’empêcher de le fusiller du regard. Ce lâche.  
(c) Earth & Ashes
Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Restons courageuses / Artemis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Askhadi :: Nisida-
Sauter vers: