AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : La chronologie a été mise à jour suite aux différents évents. N'hésitez pas à aller la lire par ici !
Partagez | 
 

 Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ménélas
Messages : 33
Inscrit le : 10/09/2018
Crédits : Sigyn
Célébrité : Santiago Cabrera
Ménélas
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Sam 3 Nov - 23:01

Flashback - Début du 7e mois, à la veille de la Fête de l'Alliance

Être hôte de la fête de l’Alliance était un honneur, pourtant Ménélas, fidèle à lui-même, ne tirait qu’une fierté limitée des derniers préparatifs qui avaient emparé ses plaines d’une étrange ferveur. Les familles d’Askhadi avaient l’habitude de dresser un brin de civilisation au milieu d’une étendue déserte et sauvage ; l’avantage d’être un peuple de voyageurs et qui vivaient au rythme des caravanes. Même ceux qui avaient fait le choix de s’installer dans l’une de leurs rares villes avaient, tôt ou tard, un jour voyagé avec un groupe nomade. Ménélas ne faisait pas exception à la règle, après des années passées sur les routes en tant que messager, devenir second, puis chef de clan ne l’avait pas fait rompre avec ses habitudes. Il ne se lassait pas de battre les plaines pour rencontrer ceux qu’il avait promis de protéger, et de faire prospérer.

Et c’était cette inquiétude qui lui faisait froncer les sourcils, ce jour-là. La fête de l’Alliance devait être inaugurée le lendemain, et la plupart des clans invités et leurs délégations se mêlaient aux derniers arrangements. L’humeur était majoritairement joyeuse malgré quelques incidents sans importance que l’ancien messager avait tenté d’apaiser avec légèreté et un peu d’humour. Il avait suffisamment été confronté à ces querelles nées d’incompréhension et de surprise, plus que de l’agressivité, pour ne plus les laisser s’émouvoir. L’Alliance n’avait que dix ans, et il en faudrait probablement encore dix avant que tous les clans n’aient appris à se comprendre.

Il avait assisté à la fondation, un des rares à encore fouler la terre du monde parmi ceux présents avec les chefs de clan, ce jour-là. Le chemin parcouru l’impressionnait, bien qu’il préférait éviter de le faire savoir, craignant que cela ne soit de mauvaise augure, car il trouvait que le futur s’annonçait troublé. Dix ans de paix, c’était de très nombreuses années pour ceux qui avaient jusque là peiné à se faire confiance. Si Ménélas voyait le rapprochement avec Kelowna et la nouvelle direction que prenait le clan d’un plutôt bon œil, il n’était pas assez optimiste pour se convaincre qu’un tel revirement du clan se déroulerait sans anicroches. Dans la foule d’ailleurs, il venait de repérer Karrah, dont il avait une opinion encore mitigée. La jeune cheffe de clan l’avait étonné lors de leurs dernières rencontres et il avait décidé de lui accorder le bénéfice du doute. Pourtant, il ne pouvait pas encore dire que la voir fouler les plaines Askhadi lui inspirait confiance. Il s’approcha cependant avec calme et mesure, et la salua d’un ton amical.

« Bonjour Karrah. Je suis heureux de voir que vous semblez tous avoir fait bon voyage jusqu’ici ; le périple a du être long depuis… Sengôr ? » Il l’interrogea du regard. « J’espère que les tiens n’ont pas pris ombrage des méfiances des Askadhi à leur arrivée. Pour la plupart, c’est leur première rencontre avec qui que ce soit venu de Kelowna. » Le sous-entendu était à peine voilé, la réputation de Kelowna n’était plus à faire, et il faudrait du temps pour dissiper le souvenir des histoires contées autour des feux de camp des caravanes. « Vous êtes les bienvenus. » Ce n’étaient peut-être encore que des mots, mais Ménélas connaissaient le pouvoir des promesses, et surtout, l’impact que pouvait avoir une conversation détendue, dont les leurs, gravitant autour d’eux, pourraient percevoir quelques bribes.
Revenir en haut Aller en bas
Karrah
Messages : 668
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren & Augias

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Mer 14 Nov - 20:09


Méfiance est-elle mère de sûreté ?


❅ Ménélas – Début du 7ème mois ❅

La délégation kelownienne était enfin arrivée dans les plaines du clan Askhadi. Conviée à la fête de l'Alliance, Karrah a amené une délégation assez importante avec elle, des gens de confiance, ralliés à sa cause, des trois villes principales et de tous métiers. Pas seulement des guerriers. Avec cette délégation, son but est de pouvoir convaincre plus de monde par les retours qui seront faits de ce séjour dans les plaines. Les gens parleront et de fil en aiguilles, les kelowniens finiront par comprendre que les projets de leur nouvelle chef ne sont pas néfastes, bien au contraire. Alors qu'elle s'apprête à retourner aux tentes que ses hommes sont en train de monter, elle est abordée par un homme. Alors qu'on la salut, elle redresse son regard pour reconnaître Ménélas, le chef du clan qui les accueille pour ses festivités. Elle l'écoute avec attention, un léger sourire sur les lèvres. La rouquine sait qu'ils vont devoir faire leurs preuves. Alors elle délaisse ce masque figé, fermé qu'elle réserve à la plupart des gens pour ce mince sourire poli et avenant. « Depuis Sengör oui, c'est bien ça » elle lui adresse un sourire ainsi qu'un signe de tête affirmatif avant de reprendre : « Et nous avons en effet fait un bon voyage » confirmant ainsi ses premiers propos. Long, mais agréable. Et Karrah a pu en profiter pour chasser, sans s'attirer les foudres de son cousin pour une fois. Une sensation de liberté illusoire mais fort appréciable. Cependant, elle n'en parlera pas à Ménélas qui n'est pas concerné par leurs chamailleries familiales.

Le reste de son discours n'a pas tiré de réaction chez la chef de clan. Elle savait qu'ils auraient probablement un accueil plus que mitigé, et qu'ils devraient faire face à des méfiances persistantes. Cela semble normal après toutes ces années de violence et de cruauté. Ainsi, Karrah ne s'en offusque pas et avait préparé ses compagnons de route pour qu’ils en fassent de même. Alors elle répond : « Je pense qu'ils comprennent tous pourquoi les gens sont méfiants. Je trouve ça normal, après tout, mon peuple n'a jamais été réputé pour son pacifisme... ». Cette fois elle grimace. Elle l'a si souvent déploré. Mais aujourd'hui les choses changent. Elle veut faire en sorte que la paix soit de rigueur pour les siens. Que son peuple devienne une ressource pour l'Alliance. Un appui stratégique et défensif. Après tout, leur principale qualité réside toujours dans la formation des guerriers. Alors si ses hommes, si assoiffés de combat peuvent à nouveau prendre les armes pour protéger l'Alliance, chacun y trouvera son compte. Cependant, elle reprend à la suite de son bienvenue pour dire : « Merci. Nous sommes heureux d'être là. C'est l'occasion de pouvoir faire connaissance » elle marque une pause songeuse avant de dire : « Nous devons tous nous apprivoiser, la paix demande du temps et de la patience. Ainsi que de la fermeté. Je compte bien faire en sorte que notre séjour ici ne soit pas ponctué d'incident ». Par incident, elle parle avant tout de disputes entre convives, de rivalités exacerbées par l'alcool. Mais elle pense aussi à la dissidence, même si elle sait que ses hommes ne pourront pas à eux-seuls juguler une attaque si d'aventure elle devait avoir lieu. Elle a un peu peur, il faut bien l’avouer. Cette fête est l’occasion rêvée pour Ymir de déstabiliser Karrah et de faire échouer ses projets.

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh



Revenir en haut Aller en bas
Ménélas
Messages : 33
Inscrit le : 10/09/2018
Crédits : Sigyn
Célébrité : Santiago Cabrera
Ménélas
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Mar 20 Nov - 21:31

Ménélas lui rendit son sourire, satisfait de la voir tomber le masque de dureté qu’il l’avait plus souvent vu porter que ce sourire discret, mais avenant. Il savait donner leur juste valeur à chacun des gestes dirigés à une meilleure entente entre les clans, même lorsque ceux-ci pouvaient paraître minimes, et les paroles de la chef kélownienne ne firent que renforcer son sentiment que chaque pas dans cette direction devait être salué. Il avait envie de croire Karrah, mais il doutait toujours que la majorité de son clan – du moins, la majorité de ceux qui la suivaient – partageaient entièrement cette position. Comprendre les réactions d’un peuple qui leur était, après tout, tout autant inconnu n’était sans doute pas impossible, les recevoir comme justifiées et un mal nécessaire sur le chemin d’une meilleure entente était sans doute plus mal aisé.

« Je suis heureux de l’entendre, mais je ne vous tiendrais pas non plus rigueur d’en être un peu offusqué. Il faut certes longtemps pour que les vieilles rancœurs ne s’effacent, mais ça ne rend pas plus facile de porter le poids d’une réputation dont on n’est pas responsable. »

Il avait parlé avec douceur, car la modération de la chef de clan lui faisait néanmoins bon impression. Durant ses années à traverser les clans en tant que messager, en temps de guerre et en temps de paix, il avait eu l’occasion de croiser la route de plusieurs membres du clan Kelowna, et même si la culture particulière des gens du nord l’avait tout autant intéressé que celle d’autres, il avait souvent déploré ce qu’il trouvait être une absence de mesure. Karrah faisait exception à cette règle et ses efforts d’ouverture tirèrent un hochement de tête au chef du clan Askhadi.

« En effet. L’occasion est un beau symbole, et j’ai bon espoir que quelques jours de festivité poussent tous les clans à la curiosité. De tous temps, les chants et la bonne nourriture ont toujours été de parfaits liants pour les communautés. » Un sourire en coin, discret mais espiègle, étira ses lèvres. « Je pense que c’est de temps dont nous avons le plus besoin, il faut que les vieux souvenirs s’effacent et soient recouverts par de nouveaux. » Il marqua une courte pause. « Des incidents, il y en aura, que ce soit aujourd’hui, demain, ou un autre jour durant ce long chemin qu’il nous reste encore à parcourir. A défaut de pouvoir tous les éviter, c’est notre réaction qui sera importante. »

Ménélas ne croyait pas en une réflexion trop martiale, probablement à cause de son éducation faite sur le tas, le long des chemins, bercés par les échanges de culture. Il n’essayait pas de remettre Karrah en cause cependant, car il était conscient que ce qui n’était pas forcément vrai en Askhadi était sans doute une nécessité en Kelowna. Il espérait seulement que la jeune chef de clan n’était pas trop dure avec elle-même ; porter les attentes de tout un peuple était une lourde tâche, mais le plus dur des juges était souvent simplement soi-même.


Dernière édition par Ménélas le Dim 20 Jan - 16:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Karrah
Messages : 668
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren & Augias

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Dim 6 Jan - 17:04


Méfiance est-elle mère de sûreté ?


❅ Ménélas – Début du 7ème mois ❅

Karrah est plutôt calme. Elle est assez satisfaite de pouvoir être là, de découvrir un nouveau clan. Les plaines sont superbes et elle a pu profiter de ce voyage pour découvrir énormément de choses. En passant entre la citadelle et Orketa pour descendre, Karrah a aussi pu retrouver la grandeur des arbres plus fournit que ceux qu'ils trouvent dans leur clan. Alors elle a eu la chance de pouvoir observer de multiples rongeurs et animaux des bois qu'elle ne connait que bien peu. Sa curiosité a été vraiment satisfaite durant ce voyage et en réalité, elle n'a qu'une seule hâte : continuer à découvrir. Mais pour le moment, elle s'astreint à ses devoirs de chef en conversant avec Ménélas, même si elle préfèrerait grandement quitter la foule. Elle l'écoute lorsqu'il lui répond et rit même un peu brièvement avant de répondre : « Nous sommes tous un peu responsables de la réputation de Kelowna. Même ceux qui n'ont jamais apprécié cela, pour avoir laissé faire sans jamais tenter de changer les choses » . Elle marque une pause considérant silencieusement ses paroles et ce qu'elle souhaite continuer à dire. Finalement, elle choisit de reprendre la parole pour dire : « J'ai toujours été contre cette violence, mais pendant des années, j'ai préféré fuir cette réalité qui me déplaisait plutôt que de l'affronter ». Finalement, c'est ce qui lui a permis de faire changer les choses. En effet, si elle n'avait pas été là où elle se trouvait au moment de croiser Laëth, cette dernière ne serait pas morte et rien n'aurait changé pour son clan. Aujourd'hui, elle endosse ses torts et tente de faire son mea culpa.

Ce n'est pas évident de faire la conversation pour elle qui a toujours préféré le silence de la chasse. La jeune femme est assez sauvage, plutôt silencieuse, elle fait quand même des efforts depuis qu'elle est chef. Elle n'a pas le choix. Il reprend la parole et elle l'écoute. La réputation de Ménélas le précède. Sa sagesse est renommée dans tous les clans, pour autant, l'homme semble plutôt accessible et moins austère qu'on n'aurait pu le penser. Elle repère d'ailleurs le sourire espiègle sur les lèvres du chef askhadi et acquiesce un peu souriant à son tour. Et ce qu'il dit la rassure lorsqu'il parle des incidents qu'il y aura. Il n'a pas tort, c'est certain. La dissidence toujours debout, il y aura des pillages et des raids c'est certain. Mais leurs plans se peaufinent et dès qu'ils seront rentrés, elle pourra les mettre en place pour faire cesser ces infâmies. Elle dit : « Vous avez surement raison... Les incidents se produiront encore. Mais ils ne seront pas tolérés... ». Karrah n'a jamais été très partisante de la violence, mais elle punira ceux qui s'opposeront à cette paix qu'elle bâtie pour les siens. « Les gens ont avant tout besoin que l'on croit en eux. Si nous le faisons et que nous les encourageons, en leur apportant les réponses à leurs questions, ils finiront par s'y habituer ». La rouquine est surement idéaliste, mais elle croit encore en l'homme. Ce qui se passe en kelowna depuis son arrivée au pouvoir lui montre que les siens sont plus doux qu'elle ne l'aurait jamais pensé. Alors elle y croit. « La stabilité de l'Alliance suffira à montrer aux miens tout ce que la paix a à leur apporter. Cela a déjà commencé et je ne doute pas que cette idée continuera à faire son chemin dans l'esprit des gens du nord ». Elle regarde autour d’elle. Ici et là vont et viennent des kelowniens dont certains avisent Ménélas avec une certaine méfiance. Karrah ne fait rien qui puisse les alerter. Elle reporte son attention sur Ménélas finalement, une fois assurée qu’autour d’eux les choses sont calmes et posées.


HJ - Pardon pour le délai, c'est inadmissiblecache

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh



Revenir en haut Aller en bas
Ménélas
Messages : 33
Inscrit le : 10/09/2018
Crédits : Sigyn
Célébrité : Santiago Cabrera
Ménélas
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Dim 20 Jan - 17:25

Ménélas leva un œil un peu surpris vers Karrah, intrigué de la voir ainsi porter la responsabilité du laisser-faire. Il était entièrement d’accord avec elle, mais il était rare de voir qui que ce soit reconnaître que ne rien faire était parfois plus lourd de conséquences qu’une action. Qui plus est, à un si jeune âge. L’ancien messager n’était pas sur qu’à son âge, il aurait eu la même vision des choses, ou du moins, qu’il aurait été capable de l’assumer à voix haute, et avec un ton qui soulignait bien qu’elle était sincère et qu’il ne s’agissait pas d’un discours répété. Ces dernières années n’avaient pas du être plus faciles pour elle qu’elles ne l’avaient été pour tout son clan. Il se détourna rapidement cependant, conscient qu’un regard trop appuyé aurait pu être mal interprété. « C’est tout à votre honneur de le reconnaître, mais ne vous chargez pas d’un fardeau trop lourd. On ne se débarrasse jamais vraiment du passé, et chaque année le rend un peu plus encombrant. » Ménélas se souvenait du temps d’avant l’Alliance, et avait vu son clan grandir et s’épanouir depuis que la paix s’était imposée. Pour eux, éleveurs et férus de culture, la possibilité d’une guerre était toujours une sorte d’épée de Damoclès qui se balançait au dessus de leur tête, une peur sournoise et dont ils ne se libéraient jamais vraiment. Il avait l’héritage d’Icare comme exemple et s’interdisait chaque jour d’oublier que rien n’était jamais véritablement acquis. Il se détesterait d’être celui qui n’avait pu préserver la pérennité d’un avenir simple pour son clan.

Il n’aurait pas cru Karrah idéaliste, ni dotée d’une vision si positive de l’âme humaine. Leurs premières rencontres lui avaient laissé l’impression de quelqu’un de dur, juste et réfléchi certes, mais dur et peut-être même inflexible. Pourtant, la volonté de croire en ceux de son peuple et leur capacité de faire de meilleurs choix et d’être acteurs du changement faisait écho à ce qu’il voulait voir, et mettait en œuvre pour le clan Askhadi. L’expérience et les nombreux récits qu’il avait pu glaner, ça et là, à propos de l’histoire du monde, et de tous ceux qui avaient foulé cette terre avant eux, l’avaient cependant laissé un peu plus amer. « J’aimerais croire que vivre la paix suffira à tous les convaincre que changer est une bonne chose. Malheureusement, il reste toujours des groupes réfractaires au changement, assoiffés de terres, de puissance, ou simplement jaloux de ce que les autres ont, et eux n’ont pas. Je ne pense pas que la plupart des guerres se soient jamais déclarées par simple soif de violence. Chaque être humain et complexe, animé de nombreux désirs et de nombreuses passions. J’ai découvert des récits de temps anciens où le simple désir d’une femme a pu mener un chef à mettre à feu et à sang des nations entières. » Ceux qui le connaissaient s’étaient habitués à sa fascination pour les histoires anciennes, même si certains, surtout en dehors d’Askadhi avaient du mal à la comprendre. « J’espère avoir un jour l’occasion de vous faire découvrir certaines de ces histoires. Elles se racontent beaucoup autour de feux de camp de nos caravanes. Elles sont riches en enseignement. » Il suivit le regard de Karrah, se laissant absorber quelques secondes par les va-et-vients dans la plaine, sans se formaliser des regards défiants que lui adressaient certains Kelowniens. « Mais le changement est en marche, je le reconnais et c’est une bonne chose que nous nous unissions pour le faire durer. »


HRP: Pas de soucis, j'étais pas trop disponible en décembre de toute façon :3
Revenir en haut Aller en bas
Karrah
Messages : 668
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren & Augias

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah  Sam 16 Fév - 18:52


Méfiance est-elle mère de sûreté ?


❅ Ménélas – Début du 7ème mois ❅

C'est une honnêteté étonnante qui la pousse à parler au chef du clan des plaines. Il a l'air bienveillant et accueillant avec ce regard empli de sagesse. Il n'est certes pas le plus vieux des chefs de clan, personne ne pouvant détrôner Uriah et ses longues années à la tête du clan du désert. Pourtant Ménélas a quelque chose dans le regard qui met en confiance même la jeune femme sauvage qu'est Karrah. Alors elle lui parle, elle lui fait part de certaines de ses pensées les plus intimes. Celles qui la travaillent souvent. Et lui, lui répond avec cette bienveillance qui se perçoit dans son regard. Elle acquiesce un peu et dit : « Il vaut mieux en tirer des leçons que de chercher à s'en débarrasser ». Elle le regarde simplement puis regarde autour d'eux, les gens de l'Alliance. Des gens de tous les horizons qui vont et viennent avec le sourire et la joie. Ils s'arrêtent pour converser, se donner des marchandises, ou s'entraider. Elle sourit un peu en les regardant faire. Il y a une paix agréable qui règne ici. Karrah la sent flotter, elle s'en imprègne et l'apprécie. C'est ce qu'elle aimerait trouver dans son clan, chez elle.

Elle l'écoute. Bien sûr, il a raison. Tous ne peuvent être convertis à la paix. Ils ne peuvent pas tous changer, renoncer à leurs idéaux, à leur violence, à leur jalousie. Ils sont comme ça. Bâtis par la haine et l'amertume. Une noirceur qui ne pourra jamais être changée. Il poursuit son discours. Il lui parle des histoires qui attestent que certains hommes ne peuvent pas changer. Que certains ne peuvent que détruire. Pour diverses raisons. Il lui dit qu'il aimerait pouvoir lui en parler plus longuement. Lorsqu'il termine, elle acquiesce un peu. En réponse, elle aurait tellement à dire. Il y aurait tellement à faire, tellement à découvrir. Mais elle commence par dire : « Ils ne doivent pas nous empêcher de bâtir un monde meilleur ». Elle le regarde simplement à nouveau, détachant son regard des gens qui vont et viennent pour installer les campements. Elle lui dit : « J'ai déjà tellement à découvrir. J'ai hâte d'en apprendre plus sur les clans, sur le monde qui s'étend au-delà des frontières kelowniennes ». Elle esquisse un sourire avant de lui dire : « Une très bonne chose. Faisons en sorte que cela dure longtemps ». Elle le regarde simplement.




_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh



Revenir en haut Aller en bas
 
Méfiance est-elle mère de sûreté ? || Karrah
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Askhadi-
Sauter vers: