AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 Discover the undiscovered ~ LIBRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 12
Inscrit le : 09/01/2019
Crédits : @CapRaccoon
Célébrité : Lulu Antariksa
Multi-comptes : Valkyrie, Elyris, Gaya

Thalyaar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Discover the undiscovered ~ LIBRE  Dim 13 Jan - 21:40


Discover the undiscovered

Thalyaar & Co - Sumanas 150


Un artiste est un explorateur

Elle pouvait presque voir la pieuvre prendre vie sur les pages, ses tentacules s'enlacer aux lettres, former les boucles des b et des l ; les vagues de la mer se creuser en v et se courber en u ; le soleil devint un o lyrique et un e rayonnant. Sous ses doigts, dans ses yeux, les vieilles pages racornies avaient repris vie, s'illuminaient d'un nouveau feu vivifiant et plein d'espoir. Il n'était plus oublié, il n'était plus un amas de papier dans un coin oublié de la terre. Les mots s'animaient de nouveau d'une ardeur rajeunie, reprenaient un sens et retrouvaient une voix. Inconnus, oubliés, voués à la déréliction, ils se reflétaient et revivaient dans le miroir de ses yeux et la prunelle de son âme. Plus de poussière pour cacher les belles enluminures et le cuir craquelé de la couverture. Plus de bêtes pour ronger les coins et évider les mots. Plus de carcan d'oubli qui encerclait leurs pages et leurs histoires. Une main les avait saisis, et tirés hors de ce trou à rat de l'oubli. Elle les avait choyés, leur avait redonnés vie ; une vie faiblarde, à peine sensible, mais avec un vibrant espoir de renouveau qui lui était promis.

Thalyaar, assise en tailleur, juchée sur un vieux muret de pierre en plein milieu de la Citadelle, dévorait les pages les unes après les autres. Elle les maniait toujours avec délicatesse, pour ne pas en briser les nervures affaiblies par de nombreuses années sous terre. De temps en temps, les livres survivaient miraculeusement, retenus par la nature dans les conditions idéales à leur survie. Ils s'endormaient, jusqu'à ce que l'apocalypse, la véritable apocalypse, leur dévoilement, soit réalisé ; par elle. Thalyaar pouvait tomber sur des trésors moisis, sur des reliques rouillées, ce qui arrivait la plupart du temps. Mais quelquefois, elle avait cette chance de découvrir une vieille bibliothèque, ensevelie dans le sol, et elle passait des jours et des jours à regarder les livres. Avec les ans, son œil était exercé à repérer ceux qui avaient encore un espoir et ceux qui s'écrouleraient en morceaux dès qu'elle poserait le doigt dessus. Avec le temps, elle avait appris qu'elle ne pouvait pas sauver tous les mots, ces morts collatéraux, mais s'astreignait à sauver ceux qu'elle pouvait, et à déchiffrer les titres des autres, dans deux buts : celui, espoir souvent vain, d'en trouver un autre un jour ; celui, véritable assurance, que leur nom ne sera pas oublié pendant encore une génération. Son carnet était rempli de noms, de titres, quelquefois de la description de l'illustration de la première de couverture.

A présent, assise sur son muret, absorbée au point d'en oublier les bruits extérieurs, Thalyaar lisait une édition d'un livre qu'elle avait rapporté à un collectionneur plusieurs mois plus tôt. Elle en avait lu, précautionneusement, quelques passages durant le trajet jusqu'à la Citadelle ; et avait échangé l'original contre la promesse d'une copie. Un an plus tard, ce collectionneur avait tenu sa promesse, et la voilà avec entre les mains une édition magnifique, un véritable chef-d’œuvre. Le texte recopié mot pour mot, l'illustration refaite trait pour trait. Tout avait été respecté, comme elle l'avait demandé. De temps en temps, Thalyaar aimait conserver un souvenir de ce qu'elle avait découvert. Elle lirait ce livre pendant son prochain voyage, puis le revendrait à un autre collectionneur, qui en ferait probablement une nouvelle copie. Elle ne gardait jamais très longtemps ses livres, qui l'encombraient trop durant ses voyages. Mais la jeune femme s'était organisée : à chaque étape, elle récupérait souvent un livre, qu'elle laissait à une autre en échange d'une autre histoire, et ainsi de suite. Et, bien souvent, jeune femme solitaire aux yeux émerveillés par des prouesses de papier, elle attirait l'attention, à être ainsi courbée sur son bouquin.

(c) Earth & Ashes

_________________

Discovery is my true love's name
Revenir en haut Aller en bas
 
Discover the undiscovered ~ LIBRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: La Citadelle-
Sauter vers: