AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : La chronologie a été mise à jour suite aux différents évents. N'hésitez pas à aller la lire par ici !
Partagez | 
 

 Oh mon doux Poison ~ ft. Niamh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valkyrie
Messages : 177
Inscrit le : 11/07/2018
Crédits : @Eäsiris
Célébrité : Sofia Boutella
Multi-comptes : Elyris, Gaya, Thalyaar

Valkyrie
– clan : kadaari –
clan : kadaari
(#) Oh mon doux Poison ~ ft. Niamh  Dim 3 Fév - 22:16


Oh mon doux Poison…

Valkyrie & Niamh - Vitis 150


Ça me tue…

Valkyrie maudit pour la énième fois cette stupide blessure puis, le bras plaqué contre son ventre, entra sous la tente de Niamh, sans demander ni attendre d'invitation de la part de l'empoisonneuse-guérisseuse. Elle était fatiguée de devoir prendre des précautions, et avait clairement envie d'en finir. Son épaule l'élançait et la brûlait, et une grimace déforma ses traits quelques instants, avant qu'elle ne rive ses yeux rougis par la fièvre sur la Kadaari. « Niamh. Salut, ça fait longtemps. Tu aurais un peu de temps à m'accorder pour, disons, me guérir ? » Valkyrie était allée droit au but ; elle n'avait plus de temps à perdre. Elle avait beau le cacher, elle avait peur de mourir. Et elle était presque sûre que si personne n'agissait, c'était ce qui arriverait, d'ici quelques semaines ou quelques jours, et le tout avec cette souffrance épineuse et brûlante chevillée au corps. Or, elle n'en pouvait plus. Elle avait passé quinze jours dans cet état, sans nette amélioration, avec de fréquentes rechutes, et elle n'en pouvait plus d'être aussi faible. Elle en était même à un point où elle se contrefichait que Niamh l'apprécie ou non, que Niamh veuille la tuer ou non. Elle voulait juste qu'on abrège ses souffrances, d'une façon ou d'une autre.

Deux jours à dériver en mer, à maintenir leur embarcation de misère à flot et en vue des côtes. Puis débarquer difficilement en Pankara, et prendre la route, juchée sur Asgeir et Nagga dans le dos. Valkyrie ne comptait plus le nombre de fois où Nagga l'avait rattrapée avant qu'elle ne tombe au sol, subitement évanouie. La Kelownienne avait été d'une grande aide ; sa sauveuse, même. Sans elle, Valkyrie serait en train de dériver en haute mer, en train de se vider de son sang. Mais avec Nagga, elle avait réussi à survivre, et à garder les pensées suffisamment claires, bien qu'épisodiquement, pour les conduire vers les terres à l'Est. Les Kadaaris auraient pu être n'importe où, mais l'Âme du Désert les avait accompagnées : à peine la frontière Orketa dépassée, elles étaient tombées sur un groupe d'éclaireurs Kadaaris, dont l'un d'entre eux l'avait reconnue, malgré son sale état. Le hasard fait bien les choses.

Nagga avait pansé ses plaies, tenté tant bien que mal de réduire sa fièvre, pris les rênes pour qu'elle se repose. Valkyrie lui devait trop pour l'abandonner en cours de route. La plupart du voyage constituait un souvenir confus et embrouillé pour elle, mais elle se souvenait des cheveux blonds de Nagga à ses côtés à chaque instant. Pas question de la laisser. Alors à leur arrivée au camp principal, Valkyrie l'avait très vite clamée comme sienne, aussi illusoire que soit ce mot, puis s'était rendue dans la tente de Niamh dès le lendemain. Autrement dit, maintenant. Depuis la veille, les nouvelles devaient avoir traversé le camp en long, en large et en travers ; et pourtant, aucun signe de Katania pour le moment. Valkyrie en avait alors profité ; avant de paraître affaiblie devant sa chef, avec une fièvre qui remettrait en cause ses informations, elle préférait se faire soigner et être un peu plus présentable. Avoir l'air moins folle aiderait déjà beaucoup. Ses vêtements, haillons poussiéreux, hardes crasseuses, ne cachaient pas le bandage à peine rougi sur sa jambe, et encore moins celui, bien plus ensanglanté, qui entourait son épaule gauche. Avec la sueur, le sang s'était décoloré en rose pâlichon, mais sur son omoplate, une large tache d'un vermeil profond s'étendait. En deux semaines, la plaie de sa jambe s'était plutôt bien refermée. En revanche, son épaule la torturait encore plus ; quand Valkyrie passait ses doigts dessus, elle sentait le pus et le sang s'en écouler et couler dans son dos. Avec le sel et le voyage, sa blessure s'était infectée. Et même si Nagga avait ôté la tête de la flèche, et avait réussi à stopper l'infection grâce aux sommaires connaissances de Valkyrie, elle avait clairement besoin de plus d'aide pour, dans un premier temps, garder son épaule, et dans un second temps, garder la vie. Pour que le venin qui rongeait son corps ne la tue pas.

(c) Earth & Ashes

_________________

Tenebras vincit amor
Revenir en haut Aller en bas
 
Oh mon doux Poison ~ ft. Niamh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: En dehors de l'Alliance-
Sauter vers: