AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Léviathan - Calypso] Stranger among strangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Léviathan - Calypso] Stranger among strangers  [Léviathan - Calypso] Stranger among strangers  EmptyVen 19 Mai - 13:53


STRANGER AMONG STRANGERS
Feat Léviathan

C'était son tout premier jour dans la capitale du clan Pankara. Elle venait tout juste de quitter son petit village de Scylla pour venir rejoindre son frère ici à Galene. Elle n'avait pas encore l'habitude de tout ça : le monde, l'agitation, la foule. C'était assez différent chez elle — car oui, elle ne se sentait pas encore chez elle ici, c'était trop tôt encore pour ça. La ville était grande, elle se sentait désorientée. Ici, elle ne connaissait personne, elle se sentait comme une étrangère dans son propre clan. Chez elle, à Scylla, elle connaissait tout le monde et tout le monde la connaissait. Elle savait tout de suite si quelqu'un de nouveau venait de s'installer, elle savait dire qui était d'ici et qui ne l'était pas. Mais là, à Galene, elle ne saurait le dire. Elle ne reconnaissait aucun visage, personne —sauf Priam— ne lui était familier. Elle ne se sentait guère angoissée par ce sentiment, mais elle regrettait un peu la facilité avec laquelle elle parlait avec les gens de son village. Ici, personne ne venait lui parler spontanément, puisque personne ne la connaissait.

Ce jour-là, Calypso avait décidé de se rendre au marché de la ville. Elle voulait connaître les lieux afin de pouvoir se repérer pour les jours à venir. Elle voulait aussi repérer les visages pour pouvoir à terme y mettre des noms dessus. En bref, elle voulait découvrir Galene sous toutes ses coutures. Elle se sentait toute petite, elle regardait autour d'elle et ne voyait que du monde. Prenant une grande respiration, elle quittait la demeure de son frère et prit la direction de la grande place où on lui avait dit que se déroulait le marché. Elle n'aurait guère eu besoin de la direction, finalement. Les stands embaumaient à des kilomètres à la ronde, si bien qu'il lui suffisait de suivre les diverses effluves qui flottaient dans l'air pour y arriver. Elle ne mit pas plus de dix minutes à pied avant de tomber sur le premier stand : une dame d'un certain âge vendait des plantes et des herbes. Guérisseuse avant de prendre le poste de seconde du clan, Calypso se sentit comme attirée par les produits étalés face à elle. Elle prit le temps de regarder, de sentir, de toucher. Cela lui rappela plein de souvenir, comment elle avait apprit le nom de plantes, ses premiers patients, ses premières guérisons réussies. Un sentiment de nostalgie naquit au creux de sa poitrine, aussi, elle se hâta d'acheter quelques articles et passa au stand suivant.

Elle était presque arrivée à la fin du marché— du moins, elle pensait en avoir fait le tour, mais elle n'en était pas certaine. Elle arrivait près d'un stand de poisson et y acheta les meilleurs morceaux —elle voulait cuisiner quelque chose pour Priam, lui faire une surprise. Elle espérait secrètement renouer des liens forts avec lui. Quoi de mieux qu'un bon repas pour ça ? Ses courses terminée, elle décida qu'il était temps de rentrer, elle devait préparer le repas, mais aussi se familiariser avec son nouveau travail : ce qui n'allait pas être une tâche facile. Elle n'avait connu que son travail de guérisseuse, elle avait bien essayé de se mettre aux armes, mais ce fut sans grand succès —elle ne connaissait que les bases, pour se défendre au cas où. Elle était certes intelligente et patiente, mais c'était un nouveau monde qu'elle devait apprivoiser. Tout en pensant à la journée qui l'attendait, elle arpentait les rues de Galene. Seulement, la jeune femme n'avait pas fait attention, et elle se trouvait maintenant dans une partie de la ville qu'elle ne connaissait pas, elle était désorientée, elle n'avait pas pris le même chemin qu'à l'aller et était maintenant … perdue. Elle regardait autour d'elle désespérément afin de trouver un quelconque signe, de voir si elle ne reconnaissait pas quelque chose. En vain. Elle soupira, la ville lui était-elle si hostile ? Elle n'eut guère le temps d'aller plus loin dans cette réflexion qu'elle entendit quelqu'un lui parler.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Léviathan - Calypso] Stranger among strangers  [Léviathan - Calypso] Stranger among strangers  EmptyDim 21 Mai - 13:52


stranger among strangers.
─ at home among strangers, a stranger among his own ─
Aujourd'hui, je revenais en ville avec un nombre grandiose de poissons. La pêche avait été bonne et j'espérais sincèrement pouvoir tirer de gros bénéfices avec ça. Mais ce n'était pas la seule raison qui me poussait à retrouver le marché quotidiennement. C'était également le milieu même où l'on pouvait entendre les rumeurs circuler, les dernières nouvelles arrivées jusqu'à nos oreilles. Moi qui passait la plupart de mon temps en mer plus que sur la terre ferme, c'était toujours l'occasion de savoir ce qui était en train de se passer aussi bien sur notre territoire que sur le territoire des autres. Je m'attendais alors à entendre notre avancée et peut-être même l'organisation qui devait se dérouler entre les chefs de clan alliés. Mais je ne m'attendais certainement pas à entendre que les Kelowniens s'apprêtaient à rencontrer l'Ippa en personne. Ce fut un véritable choc. Eux, désirer la paix ? C'était l'hôpital qui se fou de la charité. Une véritable blague. Cela ne pouvait être possible, non. Cela ne pouvait être que des balivernes, une histoire de femme à dormir debout, un mensonge qui se voulait faire légende ! Mais si cela était en réalité véritable ? Dans tout les cas, je ne pus m'empêcher de littéralement péter un câble face au marchand qui m'avait appris la nouvelle, ce dernier ne sachant comment réellement face à une fureur aussi soudaine. ≪ - Rien n'est encore fait, ne t'en fais pas. Calme-toi. ≫ me disait-il. Mais je n'y arrivais pas. Plus encore quand je voyais leur immobilité face à un tel bouleversement. Ne voulaient-ils pas comprendre ? Ne se souvenaient-ils pas de ces dernières années où ils avaient abattu notre ancien chef ? N'avaient-ils point été là lorsqu'ils ont tué nos hommes avant d'emporter les enfants et de violer les femmes ? Ce n'était pas la paix qu'ils voulaient, non. C'était un nouveau plans qu'ils avaient organisé pour nous faire tomber de notre piédestal fragile. Ils voulaient nous abattre de l'intérieur. Quand ils viendront soit-disant pour faire du troc avec nous, cela ne sera qu'un moyen de plus pour commettre des massacres dans nos rangs. Nous étions fichus, ça serait la fin de Pankara, ils allaient nous dominer comme ils avaient toujours eu le désir de le faire.

C'est sur cette dure pensée que je quittais finalement le marché pour finalement profiter un peu de mon temps libre. J'avais réussi à vendre tout mon poisson contre diverses choses qui sauraient m'être grandement utile par la suite. Notamment du matériel afin d'équiper mon navire mais aussi des biens que je pourrais offrir en offrande à l'océan afin de partir en mer. En attendant, je pouvais aller prier et aller à l'auberge du coin afin de boire jusqu'à l'ivresse. Oui, c'était toujours la fête lorsque je revenais. Parce qu'on se disait que c'était un jour de plus où l'on existait encore. Que contrairement à d'autres pêcheurs, nous, nous étions revenu de nos péripéties. Certains finissaient par s'éteindre, emporté par les vagues et la tempête tandis que d'autre se faisait attaquer par les pirates Kelowniens. Toujours et encore eux. Décidément, ce soir, je n'aurais pas la tête à m'amuser, non. Je voulais fuir ce pays. Fuir alors que j'avais l'occasion de le faire. Bientôt, il sera trop tard. Les Pankariens n'auront plus l'occasion de s'échapper à leur suprématie puisque nous n'aurions pas le choix que de les accepter sur notre territoire. C'est donc précipitamment que je me préparais déjà pour mon prochain voyage. S'il fallait mourir, valait mieux que cela se passe au cœur des abysses, me disais-je, pas autre part. Légèrement équipé, je me mets donc en route pour rejoindre mon bateau. Mon père et ma mère ont essayé de me retenir, mais en vain. Je suis sur le point de partir. Cependant, je suis soudainement arrêté dans la rue lorsque je perçois une demoiselle qui semble confuse. Ce n'est pas dans mes habitudes de laisser une personne isolée et exposée en danger - même si je suppose que Galene ne soit pas si dangereux que ça -, aussi, je me décide à aller à sa rencontre. ≪ - Excusez moi, vous avez besoin d'aide ? ≫. Je m'approchais doucement, calmement, vu que je ne la connaissais pas vraiment et que je ne voulais aucunement l'effrayer.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Léviathan - Calypso] Stranger among strangers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: