AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Ven 19 Mai - 22:35

Ennui. Profond.

Avachie sur sa couche dans une position plus digne d'un pilier de taverne que d'une guerrière, Denna somnole à moitié, maugréant une fois de plus contre les vicissitudes de l'existence. Moins de trois ans auparavant, elle commandait une troupe à la frontière, savourant un quotidien de périls et d'action, de combats et de poursuites. Et la voilà réduite à loger dans cette auberge miteuse, avec pour seuls adversaires les parasites du mobilier et les ivrognes inoffensifs de la salle, et pour seul péril la marche branlante de l'escalier. Rien qu'à cette idée, un hurlement de frustration lui vient. Que ne donnerait-elle pas pour retrouver son ancienne vie !

Un coup de dague. C'est tout ce qu'il a suffit pour jeter à bas son existence. Une frappe traîtresse et sournoise d'une femme déterminée, et voilà le tout-puissant chef de clan voué à nourrir les asticots, tandis que sa meurtrière se retrouvait propulsée au rang de sa victime et sonnait l'ouverture de la chasse. Adieu, rangs et commandement. Elle a fuit, comme tous ceux dotés d'un grain de bon sens. Le danger, oui, le suicide à une contre quarante, sans façons. Dame Surin. Voilà le surnom qu'elle donne à celle qui lui a tout pris.

Non pas qu'elle réprouve ses actions, qui répondent à sa vision du monde, les forts et déterminés dévorant les faibles et hésitants. Loin de là. Elle la respecte, même. Mais le hasard a voulu que ses fidèles la traquent. Voilà tout.

De la monnaie. Voilà ce qu'elle est venue chercher à la capitale. Suffisamment d'argent pour être capable de s'équiper pour un long voyage, pour franchir les frontières sengoli, acheter son passage et démarrer une nouvelle existence, loin de l'ombre de Sendakan. Et pour éviter de s'ajouter de nouveaux ennemis à sa liste déjà bien remplie, elle a choisi de le faire honnêtement. L'honorable profession de maître d'armes. Mais les élèves sont encore trop rares, sa réputation mal établie, l'obligeant à attendre entre deux leçons, à ronger son frein. Au moins a-t-elle à portée de main une jarre d'alcool frelaté, à rendre un auroch inconscient. A cette pensée, elle tend la main pour s'en saisir et ...

Un craquement. Celui de la marche branlante qui mène vers ses combles. D'un bond, elle se redresse, sa léthargie évaporée. Une dague en main, elle s'adosse au mur de bois, proche de la porte. L'intrus approche, s'arrête juste devant, semble hésiter, finit par actionner la poignée. A peine a-t-il entrouvert que la main de la blonde jaillit, le fil de l'arme mordant presque la chair. L'homme s'immobilise, le regard ennuyé, nullement impressionné. Un bon point pour lui, estime-t-elle. Un colosse qui la dépasse d'une bonne tête, un peu plus jeune qu'elle. Bien bâti, une allure de guerrier. Pas d'arme visible. Ce qui ne veut rien dire, d'évidence ...

- T'es bien Denna ?

Elle soupire bruyamment, sans chercher à cacher son déplaisir. C'est à croire qu'ils se sont donnés le mot !

- Ouais. Tu me veux quoi ?

- Moi ? Rien. C'est Skylar qui te convoque. T'es bien la nouvelle maître d'armes qui s'est installée ici, non ?

Pour un peu, elle jurerait de voir un sourire insolent s'esquisser sur les lèvres du messager. Il s'amuse bien, pour quelqu'un qui pourrait passer de vie à trépas en un geste malencontreux. Il lui plaît. Elle sourit en retour, chaleureusement, sans une once de menace.

- Et elle veut me voir quand, la chef ?

- Maintenant.

Evidemment.

Elle n'envisage pas un instant de s'esquiver. Au contraire. L'occasion est trop tentante pour s'y dérober. Elle tend la main vers son épée, et ne s'arrête pas devant le grognement désapprobateur du colosse. Elle recule de trois pas, le délivrant de la menace de sa lame.

- Je ne laisse pas mes armes ici. Trop peur de me les faire chourer. Si ça rassure Skylar, je les laisserais à l'entrée de sa bicoque.

Elle ajuste le baudrier et le fourreau, s'empare de son arc et écarte les bras.

- Je te suis !

Tout le long du trajet, alors qu'elle suit sans efforts les grandes enjambées de son guide et gardien, elle ne cesse de cogiter. Oh, pas sur la situation, non. Ce n'est pas vraiment un piège. Du moins, cela n'aurait pas de sens. Pourquoi envoyer un messager la chercher, alors qu'elle aurait pu la cueillir dans son antre avec une tripotée de guerriers armés et ravis de trucider l'une des dernières suivantes de l'ancien chef ? Ou alors, elle préfère la faire abattre loin des regards. Difficile à croire, vu la traque menée ouvertement il y a deux ans à peine. Non, elle doit avoir autre chose en tête. Inutile de se demander quoi, Denna connaît sa propre inaptitude à essayer de percer les esprits tortueux et étranges de ses congénères, à plus forte raison ceux des chefs, cheftaines et prétendants au titre.

Non, elle se demande juste à quoi peut bien ressembler Skylar. C'est tout.

Enfin le duo arrive à destination. Un lieu qu'elle connaît bien, pour l'avoir fréquenté plusieurs années, au service du précédent propriétaire. De la porte d'entrée au foyer, de la cave à la chambre à coucher ... Cette demeure lui est parfaitement familière. Plus petite que dans ses souvenirs, mais en meilleur état. Moins de crasse, moins de détritus, moins de tâches sur la façade.

Elle remet ses armes à l'un des gardes en faction, sans se livrer à l'habituel petit jeu du "Laisser une arme cachée pour voir s'ils vont la trouver". Non, pas cette fois. Les regards suspicieux qui pèsent sur elle sont déjà bien hostiles, presque agressifs, sans qu'elle ne doive déjà envenimer la situation. Il sera toujours temps plus tard ! Et évidemment, l'un d'eux la fouille malgré tout. Un tel manque de confiance en serait presque vexant !

Et l'attente commence. Prévisible. Il ne reste plus qu'à espérer qu'elle sera brève ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Dim 21 Mai - 19:21



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Cela fait bientôt deux ans que Skylar a récupéré la place qui lui revenait, qu’elle a égorgé cet usurpateur qu’était Sendakan et qu’elle est devenue la nouvelle chef du clan. Jamais elle n’aurait pensé se retrouver à cette place. Lorsqu’elle était enfant, c’était son frère ainé qui était censé prendre la relève de leur père à la tête du clan, Nykko était préparé à une telle chose depuis sa naissance. Pas Skylar. Elle n’était que la petite princesse du clan, une simple gamine qui adorait courir dans les rues de la ville et qui aimait observer le contenu des échoppes en se mettant sur la pointe des pieds. Mais il y a bien longtemps que cette petite fille n’existe plus et le fait d’avoir grandi sur les routes avec Rosha et Ivan a fait de Skylar une adulte bien plus déterminée qu’elle n’aurait dû l’être. Elle a appris à se battre, elle a vu des choses qu’elle n’aurait jamais soupçonnées, elle a tué des gens… et aujourd’hui elle a repris sa place.

Il y a deux ans, elle a fait le vide au sein de la capitale mais aussi au sein du clan. Elle a traqué les fidèles de Sendakan qui n’étaient pas pour son arrivée et beaucoup ont perdu la vie. Elle a laissé la vie sauve à d’autres, à ceux qui ont continué leurs actions tout en restant fidèle à son père et qui ont montré leur utilisé pour le clan. D’autres ont compris que le temps de Sendakan était révolu et se sont fait aux changements. Déterminée, Skylar a fait changer beaucoup de choses au sein du clan, notamment les lois les plus idiotes que l’usurpateur avait instauré. Elle a fait libérer les esclaves du clan et a fait entrer les sengolis dans l’Alliance lorsque l’Ipa est venue le lui proposer. Elle est fière de ce qu’elle a accompli jusqu’à aujourd’hui.

Il y a une autre chose dont elle se préoccupe pour son peuple, c’est l’éducation des plus jeunes. Sur la route, Rosha a continué l’apprentissage qu’elle avait commencé avec son frère ainé, elle l’a forcée à lire et à écrire pour avoir l’esprit un peu plus ouvert, elle lui a fait lire des ouvrages et lui a donné le goût à la littérature. C’est sans doute pour cette raison qu’elle continue à collectionner les livres qu’elle trouve un peu partout et qui commencent à se faire rare. En reprenant le clan, Skylar a fait en sorte qu’il y ait un endroit à Moroni, ainsi qu’à Saniva, pour que les plus jeunes puissent apprendre à lire et à écrire. Mais elle sait aussi que l’apprentissage des armes fait partie de la formation que certains préfèrent avoir, si bien qu’elle s’intéresse de près à tout ce qui touche aux formateurs. Alors quand elle a appris qu’un nouveau maître d’armes s’installait en ville, elle n’a pas pu résister à la tentation de le faire venir pour le rencontrer. Enfin, pour LA rencontrer puisqu’il s’agit ici d’une femme, Denna. Ce qui l’a motivée c’est le rapport que lui a fourni l’un des hommes à son service, qui lui a indiqué que la jeune femme était sous les ordres de Sendakan du temps où il était encore en vie. Skylar veut savoir. Elle veut savoir si cette jeune femme peut garder sa tête sur ses épaules ou si au contraire elle est une menace.

Alors elle l’a fait venir. Les gardes se sont arrangés pour lui ôter ses armes mais cela n’empêche pas Skylar de garder ce poignard qui ne la quitte jamais… ce ne serait pas la première fois que quelqu’un essayerait de la tuer pour lui faire payer ce qu’elle a fait à l’usurpateur. Mais elle attend de voir. Alors elle entre dans la pièce où la femme se trouve déjà et s’approche d’elle, avant de relever les yeux pour l’observer. Mais elle bloque et se stoppe d’un coup. « Miria… » C’est un murmure, un simple murmure mais qui la ramène deux ans auparavant, à Saniva, du temps où la jolie blonde était encore en vie et gérait son village, Sky sous ses ordres. Du temps où Skylar n’était encore que Sky, une simple guerrière qui était bien trop proche de sa chef de village.

Elle s’est arrêtée et observe la blonde qui se trouve là dans la pièce. Cette femme devant elle… cette femme c’est Miria.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Lun 22 Mai - 0:15

Et enfin, la grande et majestueuse Skylar fait son entrée dans la salle du trône, son regard se posant du haut du promontoire qui accueille le siège de son pouvoir ... Enfin, si c'était comme dans les sagas qu'elle entendait enfant. Sauf que la salle n'est que la pièce d'une masure qui, si elle peut être qualifiée de grande selon les standards de ce temps-là, ne mérite aucunement l'appellation de palace. Que la cheftaine se tient au même plan qu'elle, pas sur une estrade surélevée de plusieurs mètres. Et que la personne même n'est ... ni grande, ni majestueuse. D'une taille commune, ordinaire. Peut-être même plus petite d'un pouce, constate Denna, presque avec dépit.

Pourtant, elle en impose, Dame Surin. Par sa démarche, par la manière dont elle inspecte les êtres et les choses, par son port fier, par la détermination qu'elle dégage.

C'est ma place, et personne ne m'en fera choir.

Message bien reçu. Pour autant, l'ancienne fugitive refuse de baisser les yeux, autant par inconscience, défi et bravade que par curiosité.

Elle s'attendait à bien des choses, en répondant à cette convocation.  Menace. Crainte. Défi. Méfiance. Colère. Haine. Rage. Indifférence. Curiosité. Jugement. Mépris. Des cris ou des insultes, une condamnation ou une sentence, des paroles glaciales ou incandescentes. Mais ça, non, Denna ne l'avait pas vu venir. Cet arrêt. Cette gêne, non, ce véritable trouble qui semble avoir saisi soudainement cette femme si maîtresse d'elle-même un instant auparavant. Et elle-même, la paria, en est la cause. Nul doute possible. Mais pourquoi ? Elle ne l'a jamais croisée, cette Skylar, elle en est presque certaine. Presque.

- Miria...

Ce simple mot suffit à la figer à son tour. Son sang se glace dans ses veines, ses mains deviennent moites. Miria. Sa jumelle. Elle et Skylar se connaissent. Miria, celle qu'elle n'a pas revue depuis des années. Elle et dame Surin se connaissent. Et à en juger par le trouble de cette dernière ... Une fosse à purin de plus dans laquelle Denna vient de plonger, sans l'avoir vu venir.

Putentrailles.

Elle n'envisage pas un instant de se faire passer pour sa sœur. Trop dissemblables, de paroles, d'esprit, d'âme. L'illusion volerait en éclats à sa première parole. Pas plus qu'elle ne tente de saisir l'opportunité pour se lier à la cheftaine. Non, son premier réflexe, l'élan instinctif qu'elle a apprit à suivre envers et contre tout, se résume en un mot. Nier. Coûte que coûte. Les crimes que quiconque tenterait de lui imputer, aussi fallacieux et hypocrites soient-ils, ne doivent pas rejaillir sur Miria. Peu importe le reste. Elle détourne l'attention de cette question, de la seule manière dont elle sait le faire. Sans subtilité oratoire, sans artifice.

Elle fout les pieds dans le plat. Et la choppe. Et tout le reste de la vaisselle. Et le mobilier en prime.

- Heu ... non, moi c'est Denna. Botteuse de culs pour apprendre aux pécores à manier une lame, ou maître d'armes, c'est toi qui vois. Et tu es Skylar, c'est ça ? La nouvelle chef de clan ?

Elle salue sommairement, en cognant contre son torse d'un poing fermé, au niveau du cœur. Salut de guerrier. Elle enchaîne aussitôt, sans reprendre son souffle.

- Un peu à la bourre dans mes hommages, je sais. Mais avec tes coupes-jarrets aux trousses de tout ce qui puait trop le Sendakan, j'ai préféré me planquer un peu. J'avais un paquet de vieux copains qui étaient tous foufous à l'idée de te rendre ce service-là.

Et histoire de rajouter une petite couche sur le brasier qu'en pyromane accomplie, elle s'efforce d'embraser, elle décroche un instant son regard de la cheftaine pour le promener sur le reste de la pièce.

- J'aime bien ce que vous en avez fait, hein. C'est plus propre, ça fouette moins le pif qu'avant. La chambre y a aussi eu droit ?

L'air de rien, Denna se raidit, presque imperceptiblement. Maintenant qu'elle s'est efforcée, tant bien que mal, de botter le cul de la chef de meute, il y a toutes les chances que les choses dégénèrent. Mais trop tard pour se raviser !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mar 23 Mai - 17:40



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Elle ne peut pas y croire, elle sait qu’elle ne doit pas y croire. Miria est morte depuis deux ans à présent, Skylar a vu la lame de cet orketa s’enfoncer dans la chair de son amie et prendre sa vie. À chaque fois où elle pense à ce jour, elle regrette que sa flèche ait raté ce meurtrier, elle regrette de ne pas l’avoir poursuivi sur le champ de bataille pour lui faire payer son geste et le regarder mourir doucement. Miria est morte dans ses bras et Skylar a elle-même mis feu à l’autel où était étendu son corps sans vie, elle sait que la femme face à elle n’est pas cette personne qu’on lui a arrachée. Mais il n’empêche qu’elle est identique à Miria, même si ses cheveux blonds sont plus courts et que l’expression de son visage semble plus dure. Ce sont les mêmes yeux, de cette couleur si claire que Sky s’y perdait parfois, même s’ils ne semblent pas être animé par la même flamme. C’est troublant et Skylar ne peut s’empêcher de fixer son regard sur cette femme face à elle, qui ressemble bien trop à Miria.

Puis elle parle. Les mots sortent de sa bouche et font réagir Skylar qui reprend un peu ses esprits en secouant doucement la tête. Cette femme ressemble physiquement à Miria mais pour le reste c’est bien différent. Miria était douce, toujours posée, respectueuse dans sa façon de dire les choses – ce qui agaçait parfois Skylar, il faut bien l’avouer. Mais la femme face à elle semble être tout son contraire et c’est déroutant pour Skylar. « Denna. Le nouveau maître d’armes. » Et elle hoche la tête pour se remettre l’esprit en place et aussi pour répondre à sa question sur son identité, mais elle ne dit rien, elle l’écoute et ne peut s’empêcher de faire de nouvelles comparaisons entre cette femme et sa Miria. Ça la fait légèrement sourire d’ailleurs, de voir à quel point deux femmes peuvent être aussi identiques physiquement et aussi différentes dans leur façon d’être. Et elle ne peut s’empêcher de l’observer à nouveau tout en tournant autour d’elle pour avoir une vue d’ensemble, tandis qu’elle explique avoir voulu se planquer un peu. Skylar peut comprendre, certains ont cherché à fuir et à se cacher mais peu y sont arrivés finalement. Elle a eu de la chance de pouvoir le faire et de garder sa jolie tête sur ses épaules, même si Skylar n’est pas vraiment sûre du sort qu’elle lui aurait réservé. Ça la perturbe un peu quand même tout cela, parce que cette femme est identique à Miria. Elle relève les yeux vers son visage, essayant de rester impassible malgré tout, et ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire un peu malsain. « Bien sûr, c’est même la première chose que j’ai fait, retirer les meubles où Sendakan avait posé ses fesses flasques d’usurpateur. Quant à la chambre, j’y ai fait brûler le lit où il menait ses catins. » Autant dire qu’après deux ans, il ne reste plus grand-chose des traces de l’usurpateur dans la maison où vit Skylar à présent. Elle a récupéré SA maison, celle où elle a grandi et celle que l’usurpateur lui avait volé. Et aussi curieux que cela puisse paraître, elle n’a pas pris la chambre de ses parents pour elle, elle a juste récupéré la sienne, celle qu’elle avait lorsqu’elle était enfant. Peut-être parce qu’elle a vu des choses auxquelles elle ne préfère pas penser se dérouler dans la chambre de ses parents et qu’y dormir aurait ramené trop de souvenirs.

Et elle observe cette femme qui travaillait pour l’usurpateur. Elle a un millier de questions à lui poser et toutes ne concernent pas son affiliation avec lui, mais elle posera les questions plus personnelles plus tard. « Tu travaillais pour lui n’est-ce pas ? On raconte même que vous étiez proches tous les deux. Dois-je considérer que tu vas chercher à te venger pour ce que j’ai fait à ce porc ? » Au moins, elle est directe.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mar 23 Mai - 23:52

D'instinct, elle n'aime pas ce sourire qui se dessine sur les lèvres de Surin. Elle n'aime pas ce regard si particulier que la cheftaine lui adresse, cette manière qu'elle a de la dévisager. Elle n'apprécie pas plus qu'elle lui tourne autour, comme un animal exotique. Ce n'est pas désagréable, ce n'est pas dangereux, ce n'est pas méprisant, c'est ... dérangeant. Quelque chose d'étranger à son monde, à sa vision, à son existence-même. Quelque chose qui la renvoie des décennies en arrière, alors qu'elle apprenait qu'elle ne serait jamais l'égale de sa sœur dans le cœur et l'âme des autres, qu'elle observait la lueur que seule sa jumelle parvenait à susciter. Retour inconscient. Si elle avait pu le déchiffrer, le prendre avec du recul, peut-être aurait-elle déjà compris. Mais non. Elle n'est pas des rangs des sages, des philosophes ou des fins stratèges. Alors elle se contente de grogner intérieurement, de se forcer à l'immobilité devant l'examen qu'elle subit, à ne pas montrer les crocs, à ne pas sortir les griffes.

Couchée !

La réplique de Skylar sur les catins de l'ancien lui arrache un large sourire, presque un fou rire qu'elle retient avec difficulté. Là, on se retrouve sur un terrain qui lui est plus familier. Les insultes et les gifles oratoires, d'un implicite à peine voilé. Un mot, un geste de trop, et la tuerie débuterait. Le fil du danger. Elle se sent vivre, comme jamais. Elle en viendrait presque regretter de ne pas l'avoir défiée plus tôt. Presque.

Et voilà enfin LA question qu'elle attendait. Celle sur ses liens avec Sendakan, sur cette soit-disant relation qui les unissaient, sur les pulsions vengeresses qui seraient censées l'animer, elle, l'un des anciens molosses d'un des chefs de clans les plus haïs après sa mort. Elle pourrait protester de son innocence, s'indigner, supplier, s'abaisser, raisonner, argumenter. Rien de tout cela.

Elle rit. Aux éclats, sans malice, sans colère. Une hilarité incontrôlable, incongrue devant la tension de la scène. Elle en rit aux larmes. Ce n'est qu'une fois calmée qu'elle répond à la question, d'une voix où pointent encore un reste de gaieté.

- Sang-noir, c'est impossible, j'ai beau le beugler dans toutes les tavernes où on essaie de me tomber sur le râble, personne veut le croire, hein ? Alors bon, vu qu'aucun soiffard ne s'est dévoué pour te faire remonter le message, je vais m'en charger, hein ?

Elle respire un grand coup avant de déverser pèle-mêle toute sa mise au point.

- Ouais, j'ai couché avec Sendakan. Une fois. Pour obtenir un poste de commandement, et j'ai pas honte. Pas le pire coup de ma vie, mais j'ai pas grimpé aux fourrures au point de vouloir remettre le couvert. Ouais, j'étais sa protectrice avant ça. Ouais, une fois commandante, j'ai pas remis en question ses ordres. J'en avais rien à foutre de si c'était juste ou pas, tant que ça impliquait de la baston, de l'acier, du sang et des tripes. Nan, je n'étais pas amoureuse, je lui léchais pas les bottes, rien que l'idée me donne envie de dégobiller sur ton plancher si récuré. Ouais, j'ai pas été jouasse quand tu l'as suriné sans prévenir, que j'ai dû lâcher mon poste et fuir pour sauver mon cul de tes sbires. Ouais, c'était un porc, et il avait mérité son sort, même si j'aurais rien fait pour m'en charger moi-même. Nan, j'ai pas foutu les pieds à Moroni pour te régler ton compte, même moi je pourrais pas pondre un plan aussi con.

Sa tirade achevée, elle reprend son souffle, avant de conclure.

- La vengeance, c'est pas pour moi. Les forts et déterminés bouffent les faibles et lâches, le monde tourne comme ça. Au moment où tu as porté le coup, tu étais des premiers, Sendakan des seconds. Et moi j'étais au service d'un faible victime d'un ennemi fort. Y'a rien de plus à en dire, non ?

Sauf qu'elle, Denna, était forte. C'est pour ça qu'elle a survécu. Mais a-t-elle vraiment besoin de l'ajouter ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Jeu 25 Mai - 0:32



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Elle s’est renseignée Skylar avant de faire venir la femme jusqu’à sa maison au sein de la capitale. Elle se renseigne toujours sur les gens qui prennent un poste au sein de sa ville, au plus proche d’elle. Elle l’a fait pour Cillia lorsqu’elle a proposé à la jeune femme de devenir messagère pour le clan, elle l’a fait pour chacun des membres de la garde de Moroni. Et elle s’est même renseignée sur l’homme qui tire ses renseignements pour elle avant de l’engager pour de bon. Alors oui, elle sait des choses sur cette femme, des choses que d’autres savent aussi et qui n’étaient pas si secrètes que cela finalement. Le fait qu’elle ait partagé sa couche avec l’usurpateur met des doutes dans l’esprit de Skylar parce qu’elle n’oublie pas que certains ont voulu sa tête après qu’elle ait tué ce porc. Si cette femme a fait bien plus que juste partager une nuit avec l’usurpateur, elle ne pourrait pas vraiment lui en vouloir de souhaiter une vengeance quelconque à son égard.

Mais la femme rit à sa question et Skylar l’observe, songeuse. Elle ne dit rien et se contente de la fixer un peu plus froidement qu’elle le voudrait, parce que cette femme rit là où il n’y a rien de drôle pourtant. Elle attend que celle-ci se calme et l’écoute déverser un flot de parole qui la rend encore bien plus différente de Miria. Elle n’a pas honte de ses actes et les accepte facilement d’après ses dires. Opportuniste, audacieuse, bon petit soldat qui obéi aux ordres… elle est bien trop différente de cette femme à qui elle ressemble, mais Skylar l’écoute continuer sa tirade, sans l’interrompre, sans rien dire et en se contentant de la fixer tandis qu’elle se justifie.

Puis quand elle a fini sa tirade, Skylar l’observe, pensive. Elle est franche – un peu trop peut-être même – et ne semble avoir aucun ressentiment pour elle après ce qu’elle a fait à l’usurpateur. « Je vois. » Elle ne sait pas trop quoi penser de cette femme un peu trop franche à son goût, avec son vocabulaire bien trop imagé pour parler à une chef de clan. Skylar sait ce qu’elle aurait déjà fait à cette femme si elle ne s’était pas présentée devant elle avec un tel physique, elle lui aurait déjà fait regretter certains de ses mots, sa façon de s’adresser à elle comme à un compagnon de taverne. Mais quelque chose la retient ici, quelque chose qui lui rappelle bien trop Miria pour faire quoique ce soit et ça l’agace. Ça l’agace parce que cette femme, sans le vouloir, lui enlève un peu de sa volonté et de sa ténacité, de cette peur qu’elle inflige à certains membres du clan – et parfois même à certaines personnes proches d’elle. Et elle déteste cela Skylar, elle déteste perdre le contrôle sur des choses qu’elle maîtrise habituellement. « Bien. Si tu te fiches du sort que j’ai donné à l’usurpateur, c’est parfait. Ce n’est en rien une justification pour mon acte, mais cette ordure l’avait mérité pour avoir pris un trône qui ne lui revenait pas de droit, lors d’un combat qu’il avait truqué dans le but de gagner. J’aurais aimé pouvoir enfoncer ma lame dans ce porc bien avant ça mais je n’en ai jamais eu l’occasion. » Elle aurait aimé cependant, pouvoir se venger juste après la mort de son père, juste après la mort de son frère. Elle aurait aimé que les hommes de Sendakan ne traquent pas les fidèles de son père et que l’un d’entre eux le venge, au lieu de devoir le faire elle-même vingt-deux ans plus tard. Beaucoup n’auraient pas perdu la vie de cette façon, jamais Skylar n’aurait permis à son clan de devenir celui que Sendakan a géré par la suite. Un clan violent, dirigé par les guerres et le sang.

Et tout aurait été bien différent si elle avait pris la tête du clan à ses dix ans. Elle n’aurait pas voyagé avec Rosha, elle n’aurait pas tué Ivan, pas rencontré Milla et surtout pas Miria. Et elle ne serait pas devant cette femme aujourd’hui, à se poser mille questions. Elle l’observe à nouveau, consciente qu’elle le fait depuis bien trop longtemps pour que cela passe pour de la simple curiosité, mais Skylar se demande tout un tas de chose. Des choses idiotes, comme savoir si cette femme possède aussi des tatouages comme en avait Miria, si elle s’est fait faire les mêmes que celle qui semblait être sa jumelle. Mais lui demander si elle possède un faucon tatoué sur la hanche – le même que Skylar s’est fait tatouer dans la nuque deux ans auparavant - ne sera sans doute pas une question à lui poser, du moins pas maintenant. « D’où viens-tu ? Où as-tu grandi ? » Ce sont deux questions pour lesquelles elle a déjà les réponses, alors elle secoue doucement la tête. Puis elle se lance. La femme est directe ? Elle le sera aussi. « Elle n’a jamais parlé de toi, pas une seule fois en deux ans. Pourquoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Dim 28 Mai - 23:39

Mérité, mérité ... ah, cette bonne vieille idée de la justice, du karma, du châtiment mérité et délivré. Elle en rirait presque. S'il y a une leçon, une seule, que la vie lui a apprise, c'est que la force et le pouvoir déterminent ce qui est juste, ce qui est dû et ce qui est reçu. Rien d'autre. S'il y a des dieux, ils sont bien indifférents à la souffrance et aux supplications des pauvres mortels ... Mais cette idée-là, elle ne la jette pas à la gueule de son interlocutrice. Pas cette fois. Par prudence après son coup d'éclat ? Non. Par perplexité. Elle ne comprend pas cette absence de réaction, de riposte, de représailles. Elle a outrepassé son rang, elle le sait pertinemment. Et cette cheftaine-là n'a rien d'une faiblarde. Alors, pourquoi ?

La réponse tombe, soudaine, comme un couperet. Pas ses deux premières questions, anodines. Mais la troisième ... Jouer l'idiote, encore ? Futile. Sa réaction a été trop rapide, trop spontanée, trop sincère. Poings serrés, corps crispé d'un bloc, mâchoire contractée, yeux troublés, fuyants, presque humides. Tétanisée. Après, vient la fureur. Personne n'a le droit d'exiger ça d'elle, ici-bas ou dans l'au-delà. Son passé, elle l'a abandonné derrière elle, sans se retourner. Sans jamais retourner la voir, pas une seule fois, pour leur bien mutuel. Elle poignarde du regard cette femme qui ose s'immiscer dans son seul sanctuaire, la seule relation qu'elle a jamais tenue pour sacré dans son univers si vulgaire, de tripes et de sang, de violence et de jurons. Celle qui lui rappelle ce que c'est d'êtrevulnérable.

- Ah. Donc, tu la connais. Ben merde.

Elle soupire, bruyamment, balance sa tête de droite à gauche, à plusieurs reprises. Un vieux tic qui la saisit dans ses moments d'indécision. C'est d'une voix plus hésitante, incertaine, qu'elle reprend la parole.

- Ça fait quoi ... douze, non, quinze ans que j'me suis barrée de ce trou paumé où elle loge, que j'y ai pas remis les pieds. Alors peu importe mes "crimes" ...

Elle appuie lourdement sur ce mot en haussant les épaules, exprimant sans ambiguïté le dédain et le mépris qu'elle porte à quiconque exprimerait ce jugement sur ses actes.

- Elle y a pas trempé le moindre doigt, orteil, tif ou autre partie de son corps. Merde, si tu la connais un peu, tu dois le savoir, hey.

Alors seulement, la question de Skylar lui revient en pleine face, et pendant un instant, elle perd pied. Pourquoi, oui ? Elle sent cette faille, minuscule jusqu'ici, s'élargir, s'agrandir. Elle doit batailler pour refouler cette larme qu'elle sent pointer. Seule contre tous. Elle l'a toujours su, mais cette règle d'airain souffrait d'une exception. Miria. Se serait-elle trompée ? Elle pourrait fondre, craquer, sangloter. Mais sa fierté bornée, obstinée, la retient. Alors elle contient le flot comme elle l'a toujours fait.

Attaque.

Elle relève la tête, reprend sa posture défiante, son regard redevient provocateur. Et c'est d'une voix mordante qu'elle réplique :

- Et pour te répondre, j'en sais foutre rien. Je suis pas devineresse, ni chamane, et j'ai pas la moindre idée de ce qui se passe dans sa caboche. T'as qu'à lui poser la question, toi. Elle et moi, on appartient plus au même monde.

Si seulement elle avait pu savoir à quel point ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Sam 3 Juin - 23:26



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Plusieurs fois elle a souhaité pouvoir retourner à ce jour où cet Orketa a pris la vie de Miria, rester à ses côtés au lieu de s’avancer sur la ligne de front et la laisser seule avec ses blessés. Elle aurait dû la protéger comme elle l’avait déjà fait avant ou au moins la venger en tuant ce guerrier et en le regardant se vider de son sang. Elle s’en veut beaucoup Skylar pour la mort de son amie et le fait d’avoir sa copie conforme face à elle ne l’aide pas vraiment à ne pas penser à Miria à cet instant-là. Elle a plein de questions pour cette Denna, trop peut-être, des questions qui ne concernent pas toutes son nouveau poste au sein de la capitale des sengolis, des questions bien trop personnelles peut-être. Ça l’intrigue ce physique identique, d’autant que Miria n’a jamais mentionné avoir une sœur jumelle, dans aucune de leurs conversations en l’espace de deux années. Elle aurait eu tout le loisir de le faire mais elle ne l’a jamais dit. Skylar ignore pourquoi et c’est sans doute une question qu’elle aimerait lui poser à cet instant-là, comprendre pourquoi elle ne lui a jamais parlé de cette sœur qui a pourtant dû partager beaucoup de choses avec elle.

Skylar voit bien que sa question a légèrement déstabilisé la femme face à elle. Elle l’observe secouer la tête, soupirer, puis répondre à sa question d’une façon un peu détournée. Et elle ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire en écoutant cette femme lui dire que Miria n’a jamais trempé dans ces crimes qu’on peut lui reprocher à elle. « Oh ça je le sais bien, jamais Miria n’aurait fait de mal à qui que ce soit. » C’était bien tout le contraire d’ailleurs, elle qui passait son temps à vouloir guérir les corps et soigner les esprits aussi tandis que Skylar tapait sur les ennemis.

Skylar relève les yeux vers cette femme au vocabulaire bien plus tranchant que celui de Miria et l’écoute répondre enfin à sa question. Et elle ne peut s’empêcher de froncer doucement les sourcils en l’entendant lui dire de poser directement la question à Miria, se demandant s’il s’agit ici d’une blague de mauvais goût. « Tu l’ignores ? » Et elle l’observe quelques secondes, laissant le silence s’installer entre elles avant d’ouvrir à nouveau la bouche. « Miria est morte. » Ce sont trois petits mots qu’elle n’a pas prononcé depuis bien longtemps, depuis qu’elle a dû annoncer sa mort à quelques personnes au village, mais qui lui font toujours autant de mal à l’intérieur. Elle ne le montre pas cependant parce qu’elle s’est habituée à voir ses proches mourir et qu’elle a fini par se créer une carapace pour se faire à tout cela. « Elle a été tuée il y a deux ans, pendant une bataille près de Saniva. » Elle ne sait pas trop quoi dire de plus. Peut-être qu’elle devrait présenter ses condoléances mais Skylar ne sait pas vraiment comment marchent toutes ces choses-là. Et puis cela lui parait tellement bête de le faire après deux ans.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mar 6 Juin - 22:51

Le choc s'abat, aussi brutal qu'une cognée en pleine trogne. Morte. Miria est morte. L'idée d'un piège, d'un mensonge, d'une attaque perfide de la cheftaine ne lui vient pas un seul instant. Est-ce quelque chose dans sa posture, dans ses mots, dans son attitude, dans son regard ? Ce lien unique que, dans de nombreuses sagas et contes, jumeaux comme jumelles partagent ? Ou l'instinct, un sens presque mystique ? Qu'importe. Elle sait, et c'est suffisant.

L'incrédulité vient la première, malgré son intime conviction. Quelque chose en elle refuse d'accepter la révélation. Impossible. Elle n'a pas pu disparaître aussi tôt. Pas sa sœur. Pas la meilleure des deux. Pas comme ça. Une guérisseuse de son talent, une femme extraordinaire, appréciée de chacun, à la destinée qu'on devinait exceptionnelle. Elle n'a pas pu être tuée, abattue, par le premier des soudards ou le dernier des spadassins. Pas alors qu'elle-même, Denna, est encore vivante. Que la plus tête brûlée, celle qui a toujours foncée tête la première dans les pires fosses à emmerdes, soit encore saine et sauve, et pas la plus raisonnée, serait d'une profonde injustice ...

Mais ce refus se dissipe en quelques instants, et ne reste que la perte, déchirante. Les souvenirs, nets, vifs. L'un d'eux, en particulier. Une phrase.

* "Et fait gaffe à tes miches, ma grande, je ne serais plus là pour veiller dessus !" *

Elle se passe une main sur les yeux, se pince l'arête du nez, respire profondément. En vain. Un premier reniflement. Puis un second. Un troisième. Et enfin, le rire, étranglé et sourd, qui enfle, jusqu'à atteindre les limites de la folie, à les frôler dangereusement. Une hilarité excessive, qu'elle ne peut ni ne veut contrôler, sans même parler de l'arrêter. Indifférente aux regards, aux chuchotements, à la tension qui monte. Car ils la connaissent, ses semblables, ces vétérans qui montent la garde, la démence d'un guerrier, ses ravages et ses carnages. Et surtout, ils la connaissent, elle, de réputation. Même quand elle s'arrête, qu'elle reste silencieuse pendant une longue minute, ils ne se relâchent pas. Enfin, elle relève la tête et dévisage Skylar, la bouche déformée par une grimace.

- Je le lui avais dit, tu sais. Je l'avais prévenue de faire attention à son cul. Que je ne serais plus là pour la protéger. C'était si dur que ça à faire ? Si seulement elle ...

Elle s'interrompt aussitôt, le souffle court. Elle sent son contrôle lui échapper, là, maintenant. Elle sent la douleur, la culpabilité et la rancœur.  Pire que tout, une vague atroce, poignante ; une émotion qui l'affaiblit, la prive de son mordant, la rend vulnérable. Le chagrin, la tristesse ? Difficile à dire. Son esprit la refuse, la refoule. Il ne peut se permettre d'être ainsi à la merci de l'extérieur, de l'étrangère et des hostiles, de l'existence. Alors il contre-attaque avec les seules armes à sa disposition. La colère, la rage. Puissantes, familières et enthousiastes. La souffrance de Denna ne fait que les alimenter, les renforcer, une tempête qu'elle ne sera bientôt plus en mesure de contenir. Dans un effort titanesque de volonté, aussi colossal que fragile, qui ne se nourrit que de son instinct de survie, elle parvient à la tenir en laisse. Provisoirement. Ses bras se mettent à trembler, ses doigts s'agitent frénétiquement, ses yeux papillonnent. Prémices de l'ouragan. Sortir. Elle doit sortir. Et vite. Elle se force à parler. Articule lentement, la diction pénible.

- Mes condoléances ... alors. T'étais plus proche ... que moi, j'imagine.

Elle pivote sur ses talons, lui tourne le dos. Mais la sortie est barrée. Deux hommes, armés, les lames prêtes à sortir du fourreau. Elle les toise, tout sauf impressionnée. Même l'un des dragons des légendes ne saurait l'arrêter. Pas dans cet état. Pas alors qu'elle s'efforce de contenir son démon. Ses poings fermés, les phalanges blanchies sous la pression, elle les plaque contre ses flancs, incline la tête sur la gauche. Sans se retourner, elle interpelle Skylar. Toujours ce même ton monocorde, ce débit haché.

- Putain, j'ai vraiment ... vraiment ... vraiment besoin d'une chope, là. Je vais pas ... foutre le camp. Juste la taverne. Je suis pas venue ... pas pour ça. Mais si tes ... cabots y me laissent pas passer ... ça va saigner. Parole.

Le tremblement s'accentue. Elle se mort la lèvre, un filet de sang s'en échappe. Quelque part, dans un infime recoin de son esprit, le seul espace de lucidité qui lui reste, elle adresse une prière aux dieux absents. Que la cheftaine prenne la bonne décision.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Dim 11 Juin - 21:25



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Skylar ne pensait pas que sa rencontre avec Denna, la nouvelle maître d’armes de la capitale, la conduirait à prononcer ces quelques mots. Ce n’est pas vraiment quelque chose à laquelle elle songeait en rentrant dans cette pièce pour rencontrer la jeune femme, elle ne pensait pas devoir lui annoncer la mort de sa sœur jumelle et encore moins de cette façon. Elle l’observe juste après avoir prononcé ces quelques mots et donné un peu plus de détails sur les circonstances de sa mort – même si elle a occulté certaines choses qu’elle aimerait bien retirer de sa mémoire. Mais si elle-même a réagi d’une certaine façon à la mort de Miria, la femme face à elle a une bien autre façon de le faire et qui la surprend. Skylar l’observe passer sa main devant ses yeux, respirer puis rire. D’un rire excessif qui n’est pas tout à fait naturel, d’un rire un peu fou qui semble ne plus vouloir la quitter tandis que les deux gardes devant la porte se regardent quelques secondes. Skylar l’observe sans rien dire, le visage un peu fermé, sans trop savoir comment elle doit réagir. Chacun a sa version de l’acceptation face à la mort mais elle ne s’attendait pas à ce genre de réaction et laisse la femme se remettre avant de l’écouter.

De toute façon, Denna n’aurait rien pu y faire à part éventuellement l’attacher quelque part dans sa maison pour l’empêcher d’en sortir et de se rendre au plus près des batailles. « Miria était têtue. Elle ne voulait pas abandonner ses blessés. » Et Sky ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire tout en secouant la tête. Miria faisait toujours passer les gens avant elle de toute façon, que ce soit des gens malades, les blessés ou les habitants du village dont elle était la chef. Elle ne rajoutera pas qu’elle se sent responsable de sa mort et qu’elle aimerait revenir à ce jour pour au moins pouvoir faire payer son meurtrier. Elle ne le dira pas parce que la femme face à elle semble passer par une autre phase, Skylar voit bien que ses gestes ne sont plus les mêmes. Et si elle ne comprend pas forcément les sentiments qui traversent Denna, elle voit bien que cela l’affecte d’une nouvelle façon et elle fronce doucement les sourcils en l’entendant lui présenter ses condoléances, à elle qui semblait être plus proche de Miria. Mais si elle s’apprête à lui répondre quelque chose, elle n’en a pas le temps parce que la jeune femme tourne les talons pour s’avancer vers la porte que les deux gardes sécurisent.

Et Skylar l’écoute énoncer ce dont elle a besoin, de ce ton qui suggère qu’elle s’apprête bien à frapper les deux gardes qui l’empêchent de passer. « Laissez la passer. » Elle s’adresse aux deux gardes à l’entrée qui finissent par se pousser après avoir échangé un rapide regard. « Mais il est hors de question que tu ailles où que ce soit toute seule. » Notamment parce qu’elle semble énervée et que Skylar serait bien ennuyée de devoir la faire fouetter pour une bagarre qu’elle pourrait causer dans cet état. Ce serait dommage d’abimer un corps pareil. « Si tu veux boire, je t’accompagne. » Et elle se fiche pas mal du regard que s’échangent ses gardes, elle saura se défendre si la jeune femme décide subitement de l’attaquer et de toute façon elle n’a pas peur d’elle. « Et ce n’est pas négociable. » Elle lui jette un œil avant de sortir de la pièce en la précédant. Si elle veut aller boire, elle devra y aller avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mar 13 Juin - 23:12

La seule donne importante, c'est que la voie est libre. Le reste n'a aucune importance. Ce n'est pas qu'elle est soudainement devenue sourde, non. Juste une profonde, complète indifférence. Qu'elle y aille accompagnée ? Que ladite compagnie soit constituée de la cheftaine seule ou de celle-ci accompagnée d'une cohorte entière de gardes ? Elle n'y attache pas le moindre intérêt. Elle écoute la conversation de Skylar, les murmures des gardes, d'une oreille absente. Et à peine la voie dégagée, elle s'y engouffre à la suite de celle-ci. Elle ne marque qu'un arrêt, machinal, pour arracher ses armes des mains du garde ébahi qui les tenait. Elle part d'un pas vif, tourne le dos à la demeure clanique, s'engouffre dans une vaste rue, puis dans un réseau de ruelles en terre battue, certaines franchement boueuses. Sans prévenir, elle s'engage dans une impasse et s'arrête brutalement devant une enseigne arborant une masse d'armes et un crâne. Un soupir de soulagement. L'endroit est toujours debout. Elle accorde un bref regard à ceux qui l'accompagnent. Celle, en vérité. Skylar est seule. Imprudence suprême, aurait-elle la tentation de se venger. Mais non. Quand bien même elle serait la cause directe du décès de Miria, rien, rien ne la ramènera.

Elle ne cherche même pas à actionner la poignée. D'un violent coup d'épaule, renouvelé trois fois, elle ouvre la porte dans un horrible bruit de grincement. Tout à l'identique, décidément. Jusqu'à la pénombre mal combattue par des lampes à huile, l'odeur étonnement rafraîchissante de fleurs qui jure avec la clientèle de l'endroit, la propreté impeccable du sol et du mobilier pourtant malmené et affublé de multiples traces de réparation, le comptoir astiqué ... et l'homme de petite taille, d'une tête de moins qu'elle, qui est installé derrière. Il y a peu de monde, à cette heure. Aucune tête connue. La plupart ont dû laisser leur peau dans la purge de Skylar ...

Elle s'accoude au comptoir, sous le regard éberlué du tenancier. Presque pâle, comme s'il venait de contempler un fantôme. Ce n'est pas si loin de la vérité ... Elle se contente de lever les yeux, de croiser son regard. Pas un mot. Il a compris. Il fait glisser une choppe dans sa direction, puis s'interrompt lorsqu'elle secoue vivement la tête. Elle s'empare de la jarre qu'il lui tend, puis s'éloigne jusqu'à une table au fond de la salle. L'homme, à la calvitie étrange qui vire à la tonsure, se retourne alors vers la cheftaine. S'il la reconnaît, il n'en laisse rien transparaître. C'est d'un ton égal, désinvolte, qu'il lui pose la question fatidique.

- Et pour vous, m'dame, ce s'ra ?

De son côté, Denna a déjà fait sauter le bouchon. D'une main encore tremblante, elle porte le goulot à ses lèvres, boit trois longues gorgées. Une série de hoquets lui échappe, devant la chaleur qui lui dévaste le gosier. Elle n'est pas une ivrogne, elle n'a pas tant que ça l'habitude de ce breuvage. Seulement lors de ces crises dont elle ne peut trouver une libération rapide, un exutoire par la violence. Le regard vide, elle fixe la table. Tant de souvenirs ici. Bons et mauvais. Pas de regrets. D'autres gorgées s'ensuivent, plus espacées, moins empressées, toujours sans le moindre mot. Les tremblements s'estompent, puis disparaissent. Alors seulement elle semble prendre conscience de la présence de Skylar. Elle repose sa jarre, la fixe, énonce d'une voie pâteuse.

- Est-ce que t'es comme moi ?

Sans s'expliquer sur ce mot, elle retourne à sa boisson. Trois versements s'écoulent avant qu'elle ne reprenne.

- Mon ... notre paternel, à Miria et moi, il avait l'habitude de dire que ... y'a ceux qui détruisent ... et ceux qui créent. Peu importe leur branche, peu importe leur boulot. Tu connais Miria, hein ? Et tu me connais moi, j'pense. De réput'. Pas mal de bobards, mais y'a du vrai aussi.

Elle tire sa lame avec des gestes lents et la pose sur la table. Rien qu'à la contempler, on peut deviner l'excellence de la facture malgré l'absence d'ornements, le soin extrême porté à l'entretien et à l'aiguisage régulier de l'arme. Elle ôte un de ses gants et passe la paume nue le long du fil, fait couler un mince filet de sang.

- C'est pas l'outil ou l'arme qui compte, hein. Pas les actes. Mais c'est ... le but. L'objectif. La destination, pas le putain de chemin. Moi ... ben, tu sais déjà ce que je suis, hein ? Et Miria aussi. Alors, je te pose la question franchement, Skylar, de tueuse à tueuse ... ton foutu but, là ... c'est lequel ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Dim 18 Juin - 18:09



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Ses deux gardes doivent la penser folle d’aller boire un verre comme ça, seule, avec une femme qui était sous les ordres de l’usurpateur. Mais s’ils le pensent, ils se gardent bien de l’exprimer à voix haute et les laissent toutes deux sortir de la pièce après avoir rendu – sans doute à contrecœur – ses armes à la blonde. Skylar la suit d’un pas vif dans la maison jusqu’à l’extérieur, puis dans la rue principale jusqu’à une autre un peu plus petite. Skylar a l’impression de redevenir cette petite fille qui courait dans les ruelles de Moroni pour échapper à la surveillance de Nykko et vadrouiller à travers les allées du marché. Cela la fait doucement sourire tandis qu’elle suit Denna à travers ces ruelles, comprenant bien vite où celle-ci souhaite se rendre. Elle ne dit rien cependant, la jeune femme semble plutôt énervée et cela ne servirait à rien de tenter de faire la discussion à cet instant-là, d’autant que Skylar ne sait pas forcément quoi dire. Elle n’a jamais été vraiment à l’aise avec les gens et ne l’est toujours pas même maintenant qu’elle est chef de clan, alors converser avec une personne qui est dans un état pareil, elle ne sait pas vraiment si elle en serait capable. Alors elle se contente de suivre sans rien dire, jusqu’à entrer dans cette taverne un peu vide à cette heure.

Elle jette un œil à l’homme qui tient cet endroit qui lui rappelle étrangement ce bordel dans lequel Rosha l’a poussée quand elle avait quatorze ans. « La même chose. Mais dans une choppe. » Et elle suit Denna pour aller s’assoir face à elle, l’observant tenter de se noyer dans l’alcool qui lui descend dans la gorge. Elle remercie l’homme lorsqu’il vient poser son verre devant elle et fixe à nouveau la jeune femme, tentant de faire abstraction de son physique. Elle ne dira rien, elle attend que celle-ci le fasse d’elle-même et c’est une question bien étrange qui franchit ses lèvres en premier. Une question qui fait froncer les sourcils de Skylar tant elle a du mal à la comprendre. Puis elle a sa réponse dans les phrases qui suivent, qui parlent du père, de Miria et de la réputation de cette femme face à elle. Elle l’observe poser son arme sur la table et remarque que l’aubergiste s’est arrêté dans ses gestes tandis qu’elle-même n’a pas bougé. Elle observe Denna, attendant de savoir où elle veut en venir avec ces paroles, avec cette arme qu’elle a posé sur la table, et elle l’écoute avant de finir par s’adosser à sa chaise. « Mon but ? » Elle réfléchit quelques secondes tout en regardant cette choppe dans sa main. « Je voulais savoir si tu étais une menace pour moi, si je devais m’occuper de séparer ta tête de ton corps avant que tu ne me tues pour une quelconque raison. Par vengeance, par amour ou juste par envie… j’en sais rien, j’ai du mal à comprendre les motivations de ceux qui ont déjà tenté de me faire payer la mort de l’usurpateur. » Et il y en a eu quelques-uns en l’espace de deux ans, Denna ne serait pas la première à tenter quelque chose. « Mais j’ai compris, ce qui t’anime c’est le combat, le sang, le champ de bataille, comme la plupart de ceux qui ont pris les armes et suivi les ordres de cet abruti. » Elle soupire doucement puis se rapproche de la table pour poser sa choppe. « Je l’ai fait aussi mais pas pour les mêmes raisons. J’ai pris les armes pour protéger Saniva d’une attaque, pour protéger Miria et j’ai sauvé sa vie ce jour-là. Peut-être qu’elle a aussi sauvé la mienne, je sais pas trop. Ce que je sais c’est qu’aujourd’hui tu es là, devant moi, que tu me la rappelles, beaucoup trop, et je ne sais pas si je serais capable de séparer ta tête de ton corps si tu tentais quelque chose. » Parce que peut-être qu’elle l’aimait, cette tête de mule de Miria. « Alors dis-moi, pourquoi être revenue à Moroni ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mer 12 Juil - 15:10

Ah. Ce n'était pas exactement la réponse qu'elle attendait. Enfin, vu le discours aussi décousu que bafouillant qu'elle a servi à Skylar, difficile d'en être surprise, non ? Et puis, quelle réponse espérait-elle, au juste ? Elle-même aurait bien du mal à le dire. Les trois motivations avancées par Skylar la font exploser de rire, dans une hilarité hoquetante, presque haletante. Trois raisons qui la dépassent, qui lui sont aussi étrangères que l'algèbre pour un cheval. Vengeance ? Dans un monde où la justice se base sur la force et la volonté ? Amour ? Elle ne l'a jamais connu, sauf peut-être pour Miria, mais un amour déformé, distordu. Envie ? Envie de quoi ? De richesses, de pouvoir ? Pour quoi faire ? Non, vraiment, c'est à se tordre de rire.

Elle salue la perspicacité de Skylar en se resservant une gorgée, manquant d'en renverser à cause des vestiges de son hilarité. De longs filets se mettent à couler à la commissure de ses lèvres, qu'elle essuie de sa main nue. C'est exactement ce qu'elle est, ce que l'ancien chef de clan était aussi. Mais son humeur vacille, s'altère en un instant, à la simple mention de Saniva, de Miria. Et puis, il y a cette phrase, celle qui déclenche une brève lueur dans son crâne assombri par l'alcool. Comme une certitude fulgurante. Skylar et Miria étaient proches. A quel point ? Elle s'arrête de rire, silencieuse, absente. Elle délaisse sa jarre, contemple le fil de la lame. Une minute s'écoulent, peut-être deux, avant qu'elle ne lève un doigt.

- Je vais répondre à ta question, hein, Skylar ... mais je dois corriger un truc.

Elle plonge son regard dans celui de la cheftaine. Vide, anesthésié.

- Je suis une menace. Pour toi, pour les autres. Parce que ... je suis ce que je suis, c'est aussi stupide que ça. Alors méfie-toi. J'ai rien contre toi, personnellement. Au contraire, si t'as sauvé ma frangine. Mais ça ne compte pas. Ça n'a jamais compté. Pour ça que je suis partie de là-bas. Que j'ai laissé Miria. Je tue, moi. Je détruis. C'est comme ça.

Un dernier soupir, et puis elle rengaine la lame, évacue les pensées morbides qui l'assaillaient jusqu'alors. C'est toujours comme ça. A quoi bon s'appesantir sur ce qu'elle est ? Elle se masse la nuque, dodeline de la tête, hausse les épaules.

- Je suis revenue pour partir d'ici. Moroni. Sengoli. L'Alliance. Je ne méprise pas ce que tu as mis en place, mais ... je n'y ai pas ma place. J'y étouffe. Comme un poisson hors de l'eau. Ce n'est pas ma vie, ça.

Nouvelle gorgée. Elle repose la jarre avec violence, fendillant un peu le récipient.

- J'ai besoin d'argent. De quoi payer le voyage. Montures, provisions, équipement, un guide. On dit qu'il y a d'autres clans, d'autres gens, ailleurs, vers l'Est. Des combats. De la guerre. C'est ça ce qu'il me faut, moi. Je vais me poser le temps de gagner de quoi, comme maître d'armes, et puis je file. 'Zou ! Sauf si la guerre éclate ici, hey ... mais ça sera pas de mon fait. Voilà, c'est ça mon plan. Démoniaque, hein ?

Et maintenant, c'est à elle de poser une question, selon toute logique. Plusieurs pourraient lui venir, mais une seule franchit ses lèvres. Impulsive. Curieuse. Et pourtant timide. Presque chuchotante.

- T'étais quoi, pour elle ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mer 19 Juil - 23:45



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Skylar ne sait pas trop pourquoi elle lui dit tout ça, à cette femme qui ressemble bien trop à Miria pour que ce soit possible. Elle sait que Denna n’est pas sa jumelle et elle l’entend à ses paroles, elle le voit à sa façon de se tenir aussi. Mais elle lui ressemble physiquement même si ses cheveux sont moins longs que ne l’étaient ceux de Miria. Elle se rapproche de la table et observe sa choppe pour éviter de regarder ce visage et de croiser ce regard clair qui lui rappelle tant celui de la jeune femme qu’elle a perdu il y a deux ans. Skylar a conscience qu’elle avoue ici une de ses faiblesses et qu’elle ne devrait pas le faire, qu’il faudrait qu’elle surmonte ça un jour et encore plus si Denna voulait tenter quelque chose à son encontre. Elle l’écoute la corriger et lui dire qu’elle est une menace mais pas uniquement pour elle, pour tous les autres aussi. Alors Skylar l’observe ranger son arme, peu sûre de ce qu’elle doit répondre à cela. Denna semble avoir peu d’estime pour elle-même ou pour ses actes, ou même pour sa place au sein du clan. Elle évoque l’Alliance et ce que cela a fait pour elle et Skylar comprend parce que ce n’est pas la première fois qu’elle entend une telle chose. Elle en a vu des guerriers lui dire que ses idées de paix et d’alliance avec les autres clans allaient en précipiter plus d’un dans le fossé, que certains ne vivaient que pour ces guerres auxquelles ils étaient habitués. Skylar ne peut pas leur en vouloir tout comme elle ne peut pas en vouloir à Denna de prononcer de telles paroles, elle est une guerrière et ne jure que par tout ça. L’arrivée de l’Alliance et de la paix a chamboulé toute cette partie du clan, mais ça fait partie du changement.

Au moins, Denna ne lui en veut pas pour cela mais elle veut partir de la ville, partir du clan et aller vers l’est. Vers les combats, vers les batailles. Une petite partie de Skylar la comprend, elle-même souhaite souvent reprendre la route pour redevenir une petite voyageuse dans la caravane avec Rosha. Et même avec Ivan aussi. Parce que cet aspect de sa vie lui manque énormément parfois et qu’elle aimerait le retrouver. « Ne préférerais-tu pas combattre pour le clan qui t’a vu naître et grandir ? Tu sais que même si les sengolis ont rejoint l’Alliance, notre armée existe toujours et défend nos frontières aussi bien à l’est qu’au sud du clan. Certes, il n’y a pas autant de combats et de stratégies débiles que du temps de Sendakan, mais si tu veux dégainer ton épée pour autre chose que pour apprendre aux nouvelles recrues, il y a toujours de la place au sein de l’armée. » Une partie de Skylar cherche aussi à la faire rester au sein du clan plutôt que de la voir partir plus à l’est, sur des terres d’où elle ne reviendra peut-être pas. Une petite partie, jusqu’à ce que la question sorte de la bouche de la blonde. Ce qu’elle était pour Miria. Ce n’est pas une question des plus faciles et Skylar garde le silence durant plusieurs secondes, se plongeant dans sa choppe pour éviter le regard de Denna.

Elle n’a jamais aimé poser des mots sur des choses comme ça, on ne lui a jamais vraiment appris à faire ce genre de chose lorsqu’elle était enfant. « Je ne sais pas, je crois que je comptais pour elle. » Elle le lui a dit plusieurs fois en tout cas, mais pour Skylar ce n’étaient que des mots sans réelle signification. Elle a été élevée par Rosha et un peu par Ivan aussi, les sentiments n’étaient pas vraiment au centre de leurs vies à tous les trois. Il y a bien eu les années passées avec la petite Milla qui comptait pour Sky, mais ce n’était pas la même chose. Les gestes et les attitudes parlaient pour Miria, Sky n’attendait pas plus de se part de toute façon. « J’ai partagé son lit, si c’est ça que tu veux savoir. » Peut-être que c’est ce qu’elle attend de savoir finalement, si elles étaient suffisamment proches pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Lun 31 Juil - 21:48

Une simple question, mais qui révèle l'étendue de ce gouffre qui les séparent. La loyauté, le clan, les liens de la naissance et de l'enfance ... autant de notions abstraites, vides de sens. Elle n'a jamais trahi Sendakan, plus par désintérêt envers ce qu'un revirement aurait pu lui apporter que par fidélité. Elle y trouvait le peu qu'elle désirait, pourquoi aurait-elle remis en cause son allégeance ? Il y a des gens qu'elle apprécie, ici, sur les terres Sengoli. Mais se battre pour eux ? Une pulsion qui lui est fondamentalement étrangère. Elle ne se bat que pour elle-même, pour se sentir vivante. Elle pourrait prétendre qu'elle était prête à le faire pour Miria ... mais un tel mensonge ne lui ressemble pas. Pour elle-même, encore et toujours. Les très rares occasions qui l'ont vue lever son épée par un quelconque sentiment de devoir, c'était pour rembourser une dette contractée. Et dire qu'elle s'arrange pour les éviter serait un bien bel euphémisme. Elle n'en a pas envers le clan Sengoli. Elle n'a aucune raison particulière d'y rester.

Elle pourrait lui expliquer, peut-être, à la cheftaine, pourquoi elle ne peut pas rester, même pour des affrontements frontaliers. Tant de raisons ... La défiance à son égard, les rancunes qui persistent, la lassitude de surveiller ses arrières à chaque instant, le refus farouche d'être redevable à quiconque, le besoin de tirer un trait sur le passé. Mais surtout, surtout, le sentiment tenace que quelles que soient les querelles frontalières, elles ne pourront rivaliser avec la période sanglante et dévastatrice, ce conflit presque permanent du règne de Sendakan. Elle y a pris goût. Mais elle est lasse de justifier, de s'expliquer. Alors elle se tait, buvant de plus belle pour oublier son égarement, si loin des embûches qui l'épanouissent. Elle parvient même à retenir une remarque railleuse, une référence d'un mauvais goût suprême aux conditions de sa précédente ascension dans les rangs militaires sengoli. Une tirade qui aurait dû ressembler à "Ouais, merci, j'connais la démarche. Il est par où le plumard ?".

Trop d'alcool, même pour elle. La pièce commence à tanguer légèrement. Heureuse coïncidence, la jarre arrive à son terme. Inconsciente de la brève gêne de son interlocutrice, elle hoche la tête avec un regard un peu vide. Compter pour Miria ? Quoi de plus surprenant ? Tout le monde comptait pour Miria, ou presque ... Mais la réplique suivante perce son apathie d'ivresse, à un degré tel qu'elle avale sa gorgée de travers. Dans ce sens-là ... Non, elle ne l'avait définitivement pas perçu comme ça ! Choquée ? Surprise, plutôt. Elle n'était pas au courant des préférences de sa jumelle. Désintéressée serait plus exacte, jusqu'à l'ignorance absolue. A peine débarrassée de sa toux, elle écarquille les yeux, dodeline de la tête, comme si l'information peinait à atteindre sa caboche. Miria, Skylar. Skylar, Miria. Ensemble. Amantes. Sa sœur. Avec la cheftaine, enfin futur-cheftaine à l'époque. Elle ouvre la bouche à plusieurs reprises, avant de laisser échapper un bref son, sec.

- Oh.

Elle s'ébroue et finit de vider la jarre en quelques instants, buvant à longs traits. Avec lenteur, elle la repose sur la table et s'appuie dessus, sa tête reposant sur ses mains jointes. Pensive. Elle essaie tant bien que mal de rassembler ses pensées, avec un résultat plutôt médiocre. Mais une idée parvient à se former malgré tout. Si sa tête est encore à sa place, c'est peut-être grâce aux coucheries de sa jumelle. Une perspective pour le moins dérangeante ... D'une voix pâteuse, elle ne peut s'empêcher de la partager avec Skylar.

- Okayyyyy ... donc ... c'est pour ça ... que j'ai encore la calebasse sur le cou, hein ?

Elle relève quelques doigts, dans un geste évident d'arrêt.

- Je vais pas te d'mander les détails, hein. J'suis tordue, mais pas comme ça ...

Une moue perplexe se dessine sur son visage. Pas de dégoût, ni d'intérêt malsain. Une simple interrogation. Elle n'a jamais vraiment compris l'intérêt que nombre de ses semblables portaient à cette activité, pas si désagréable que ça, mais si ... inutilement complexe ? Hasardeuse ? Souvent décevante ? Laborieuse ? Ce n'est pas faute d'avoir essayé, sur les deux bords, par curiosité, par désœuvrement, par ivresse ou par intérêt, comme la fameuse nuit avec Sendakan. Décevantes au pire, passables au mieux, rien qui n'ait jamais pu concurrencer le plaisir du combat, fût-ce une simple rixe de taverne. Elle ferme les yeux, la pièce chancelant à nouveau. Un rire la secoue, ironique. La vérité est là. Le plus ironique, c'est que ...

- Enfin ... si faut que j'y passe pour sauver mes fesses, hein ...

A peine cette phrase prononcée, elle réalise qu'elle l'a énoncée à voix haute, loin d'un hurlement, mais audible à l'autre bout de la table. Elle rouvre les yeux, nullement embarrassée. Dans son état, proprement imbibée, elle trouve la chose plus qu'hilarante. Le fou rire n'est pas loin ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Dim 6 Aoû - 18:00



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Définir sa relation avec Miria a toujours été quelque chose de difficile pour Skylar, parce qu’elle n’a jamais vraiment su mettre des mots sur tout ça. Elle n’a pas vraiment grandi entouré de l’amour des gens avec qui elle voyageait, Rosha et Ivan n’étaient pas les gens les plus tactiles et câlins qu’il puisse exister au sein des clans et elle ne se souvient pas que la vieille femme lui ait dit une seule fois qu’elle l’aimait, d’une quelconque façon. Elle le lui montrait par certains gestes et certaines attentions, à sa façon, et Skylar a appris de la même façon. Et elle a sans doute reproduit la même chose avec Miria, sans pour autant lui dire les mots qu’elle attendait peut-être d’entendre un jour. Mais ce n’est peut-être pas cela que souhaite savoir Denna et Skylar est un peu plus direct en lui dévoilant un autre aspect de la relation qu’elle entretenait avec sa sœur jumelle. Un peu trop directe peut-être, mais elle est comme ça Skylar.

Et elle observe Denna tandis que la jeune femme s’étouffe avec sa boisson, comme choquée par la révélation de sa chef de clan. Sans rien dire, elle se contente juste de l’observer. Ce n’est pas la première fois que ses paroles ont ce genre d’effet sur quelqu’un, elle a déjà eu la même réaction avec un homme de Saniva lorsqu’elle lui a dit partager sa couche avec la chef de village. Et elle s’attendait un peu à cela avec Denna, il faut bien l’avouer, et ça la fait un peu sourire. Jusqu’à ce que Denna pose sa question concernant sa jolie tête qui tient toujours sur ses épaules. Skylar la regarde quelques secondes avant de baisser les yeux vers sa choppe à moitié vide. « C’est peut-être un peu pour ça oui. » Ca l’exaspère d’avouer cela et encore plus à Denna qui était sous les ordres de l’ancien chef de clan. Mais elle ne peut se le cacher de toute façon, Miria était peut-être sa faiblesse et Denna le sera sans doute un peu aussi. Pas de la même façon parce qu’elles n’ont pas cette relation, mais elle le sera parce qu’elle ressemble à Miria et que Skylar ne peut s’empêcher de penser à elle en posant les yeux sur sa jumelle. « Si tu ne lui ressemblais pas autant, tu ne serais sans doute pas sortie de ma demeure vivante. C’est peut-être une erreur de ma part, je n’en sais rien. Je ne l’espère pas en tout cas. » Elle manque de jugement lorsqu’il s’agit de Miria de toute façon, elle l’a déjà prouvé plusieurs fois à Saniva.

« Et je ne t’en donnerais pas, par respect pour Miria. » Parler de ses conquêtes n’est pas quelque chose qui la dérange plus que cela habituellement mais elle n’ira pas parler de Miria et de ce qu’elles partageaient une fois seule. Ce ne serait pas correct vis-à-vis de la guérisseuse qu’elle était. Et Skylar observe Denna tandis qu’elle rit à nouveau, peu sûre de comprendre encore une fois la raison de son hilarité jusqu’à ce que la blonde sous-entende de devoir passer dans son lit. « Je ne suis pas Sendakan et jamais je ne te demanderais une nuit en échange de ta vie. » Pourtant elle a vu passer tout un tas de gens suffisamment esthétiques pour être menés dans son lit lorsqu’elle a fait le ménage dans le clan, mais jamais elle n’a proposé une pareille chose à quelqu’un. Toutefois, elle se penche légèrement au-dessus de la table et observe la blonde dans les yeux, dans ces yeux si clairs qui ressemblent à ceux de sa sœur. « Mais je dois dire que c’est difficile de résister à la tentation de sentir ces lèvres sur les miennes. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Lun 7 Aoû - 22:51

Donc, la cheftaine confirme. Avoir la vie sauve à cause de sa frangine serait déjà ... vexant, mais en plus pour ses talents d'amante ... de quoi en avoir des frissons. Au moins les détails lui sont-ils épargnés, ce qui n'est pas un luxe superflu. Même complètement inhibée, il y aurait là quelque chose de ... perturbant. Sendakan aurait-il hésité ? Non, sûrement pas, la perversion du bougre n'avait que de lointaines limites. Mais Skylar ne lui est guère similaire, comme elle met un point d'honneur à le rappeler. Mais est-ce vraiment si terrible comme marché, une nuit pour une vie ? Un mauvais moment à passer contre une éternité de néant ou d'enfer ? Denna n'a jamais réellement pensé à la mort, à l'au-delà, mais elle n'a qu'une certitude : quoi qu'on lui propose, ça n'a rien de l'excitation d'ici-bas. Donc, autant éviter d'y entrer trop tôt ... non ?

Le mouvement de la cheftaine la tire de cette réflexion nourrie par la dive bouteille. Plus proche. Très proche. Trop proche ? Pas dans son état. La guerrière se contente de sourire largement, amusée plus que moqueuse. Flattée ? En aucun cas. Son apparence n'a jamais été source d'orgueil, à l'inverse de ses talents martiaux. Elle est née avec la première, elle a dû mériter les derniers. Et la réplique sort en un éclair, avant même qu'elle n'aie eu le temps de la peser. Son sourire s'élargit encore, un soupçon de férocité chassant sa facette alcoolisée. Pendant un instant de lucidité, sa diction redevient presque fluide, limpide.

- Hum ... voilà ce que j'ai appris, dans la vie. Ce que tu désires ... importe peu. Ce qui compte ... c'est si tu es prête à te battre pour.

En grommelant, elle fait jouer ses épaules et s'étire lentement, bras en l'air. Elle balance sa caboche de droite à gauche, son sourire s'effaçant pour laisser place à une moue ironique, défiante.

- T'en dis quoi, hein ? Ca vaut le coup, pour toi ? J'te rassure ... rien d'létal, pas même du sang ! Y'a le matos pour deux-trois échanges, ici ...

Qu'importe la réponse, en fait. A cette idée, son sang commence à bouillir. Elle en a besoin, là, maintenant. Contre Skylar, ou même contre des ennemis imaginaires, de simples projections de son esprit, qu'importe. Elle l'a déjà fait. Un substitut acceptable au véritable combat. Sans attendre la réaction de la cheftaine, elle s'écarte vivement de la table, évite au dernier moment et avec une souplesse exagérée un tabouret et adresse un geste au tavernier.

- Hoy, l'arrière-salle ... ?

Avec un soupir légèrement exaspéré, il lui indique une porte à l'arrière du comptoir, qu'elle franchit sans attendre. A l'intérieur ... la seconde raison qui a garanti à ce bouge une place spéciale dans son cœur. Des râteliers d'armes émoussées ou de substituts boisés, un cercle de terre battue encore maculé de tâches d'un marron rougeâtre, des bancs qui l'entourent, des torches qui éclairent tant bien que mal la pénombre. En dehors de ça ... Avec un soupir, elle passe le doigt sur l'un des râteliers, celui garnit de répliques d'épées en bois. Souvenirs d'une autre époque, de celle où elle séjournait encore à Moroni et découvrait ce repaire de combattants acharnés, de celle où elle commandait sa troupe et où ses brefs séjours à la capitale l'amenaient invariablement à passer ses soirées dans cette salle. Mais que reste-t-il de cette époque, au final ? L'établissement, le tavernier ... et elle. Tous trois mal fichus, rafistolés tant bien que mal, mais trop coriaces pour succomber au temps et aux épreuves.

Distraitement, elle s'empare du lacet de cuir glissé dans sa manche. D'un geste rendu aisé par de longues années d'habitude, même à travers le voile de l'ivresse, elle noue ses cheveux en une queue de cheval. Ceci fait, elle ferme les yeux, inspire profondément et commence à s'échauffer, presque sans chanceler. Seul un bruit de pas les lui fait rouvrir.

- Alors ? Oui, non ... ? Mains nues ou bâtons ?

Peut-être aurait-elle dû préciser que les poignards étaient bannis ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Sam 12 Aoû - 18:20



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Elle est assez directe dans ses propos Skylar, mais il est vrai qu’elle a du mal à garder son sérieux devant Denna qui ressemble bien trop à sa sœur jumelle. Miria lui manque depuis deux ans qu’elle l’a quittée maintenant mais Skylar n’avait plus pensé à elle depuis quelques temps maintenant, essayant de faire avec son absence. Aujourd’hui elle a Denna face à elle et c’est difficile de faire abstraction à tout cela, comme elle le lui signifie. Skylar l’observe, penchée sur cette table en bois qui les séparent et se noie dans ce regard si clair qu’elle sait pourtant ne pas être celui de Miria. Elle aimerait presque que la blonde face à elle esquisse un mouvement pour se rapprocher d’elle, qu’elle puisse saisir ces lèvres qui lui donnent tellement envie depuis quelques temps. Mais la jeune femme ne fait pas le moindre geste, elle se contente juste de prendre à nouveau la parole pour lui dire que ce qu’elle désire doit s’obtenir en combattant. Alors Skylar fronce légèrement les sourcils et se recule doucement tandis que la blonde s’étire avant de clairement lui proposer de se battre pour une récompense. Elle ne dit rien, surprise par la tournure de la demande et observe la blonde se lever avant de demander l’arrière-salle à l’aubergiste.

Skylar la suit, surtout pour éviter qu’elle ne finisse par faire une bêtise avec tout l’alcool qu’elle a ingurgité et fini par passer la porte de cette arrière-salle qu’elle ne connait pas mais dont elle a entendu parler à son arrivée à Moroni il y deux ans. C’est elle qui a fait fermer l’endroit où se tenaient des combats entre les hommes et femmes du clan, lieu de débauche et de bagarres qui finissaient la plupart du temps en règlement de compte. Elle sait aussi que certains n’ont pas été ravis de la fermeture de ces endroits et à en voir l’attitude de Denna lorsqu’elle passe ses doigts sur l’un des râteliers, cet endroit doit lui manquer à elle aussi. Skylar l’observe, arrêtée à l’entrée de la pièce et se demande ce qu’elle est censée faire. Si Denna pense lui faire peur en lui proposant un combat, elle se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude, Skylar n’a pas peur de l’affronter de cette façon même si l’idée de pouvoir abimer son joli corps la met un peu mal à l’aise. Elle relève les yeux vers la blonde lorsque celle-ci lui adresse à nouveau la parole et esquisse un léger sourire moqueur. « As-tu peur d’utiliser ton arme ? » Elle secoue doucement la tête, amusée, et s’avance finalement jusqu’au centre de la pièce où elle observe chacune de ces armes. « Celui qui m’a tout appris n’avait pas pour habitude d’utiliser des armes factices. » Elle passe ses doigts sur les épées de bois avant de jeter un œil à Denna. « Il a payé le prix de son enseignement quand j’ai utilisé ma lame pour le tuer. » Elle ignore pourquoi elle lui dit ça maintenant mais voir cet endroit lui rappelle l’entrainement d’Ivan lorsqu’elle n’était encore qu’une petite fille. Elle retire alors sa veste et ne garde que sa fine tunique laissant ses bras dénudés puis elle attrape deux bâtons avant de se tourner vers la blonde afin de lui en lancer un. « Alors, tu veux faire ça comment ? » Skylar la regarde puis s’avance au centre de la pièce tout en faisant tourner le bâton dans ses mains. « Dois-je juste te toucher pour espérer pouvoir t’embrasser ou dois-je te mettre à terre ? » Elle aime jouer Skylar et Denna lui propose là un jeu intéressant sur bien des points.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 18/05/2017
Denna
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Mer 4 Oct - 21:56

Danger.

Son instinct n'a pas baissé les bras, même face à l'alcool, même face à son insouciance presque suicidaire. Il s'efforce de l'avertir, mais sa voix d'ordinaire tonitruante se retrouve réduite à un infime murmure. Elle veut ce combat. Tout juste a-t-elle assez de retenue pour ne pas le livrer à armes réelles. Faire couler le sang de la chef de clan n'améliorerait pas sa popularité déjà en berne, sans même parler d'une blessure plus sérieuse, voire fatale. Et puis le sourire moqueur, les paroles de Skylar, ne font qu'entretenir son désir. D'aucuns auraient pu percevoir les paroles de sa partenaire de beuverie comme des insultes, ou des menaces. Pas Denna. La raison lui chuchote que si Skylar aurait pu lui nuire bien avant, qu'elle ne désire pas sa mort, mais autre chose ... mais en vérité, elle n'en prend pas conscience. Elle a voulu l'affrontement. Elle l'a. Rien d'autre n'importe.

- J'dégaine jamais bourrée ... sauf pour protéger mes miches. Mon code, et ouais !

Une des quelques règles qu'elle s'impose. Peu nombreuses, faciles à retenir. Elle réceptionne le bâton d'une main ferme, malgré les vertiges de l'alcool. Des réflexes ancrés depuis plus de deux décennies s'éveillent à l'approche du duel. Qu'importe l'ivresse, le contexte, son regard parcourt la silhouette de la brune, détaillant ses muscles, sa démarche, ses gestes. Une guerrière expérimentée, pas de doute. Elle aurait pu tuer Sendakan en duel, au lieu de l'assassiner. Sûrement. Mais pourquoi aurait-elle dû courir ce risque ? Les gens intelligents ne choisissent pas la poursuite des sensations, de l'adrénaline à tout prix. Elle-même, si. Tout en observant Skylar, elle se gratte le cuir chevelu. "Tu veux faire ça comment" ... Trèèèèèès bonne question, et absolument aucune réponse prévue. Elle n'a pas vraiment anticipé. S'inspirer des entraînements avec ses élèves ? Connaissant désormais le sort du mentor de la cheftaine ... mauvais plan ! Après quelques médiocres tentatives, elle abandonne tout espoir d'élaborer quoi que ce soit.

Elles vont se mettre sur la gueule. Point.

- Les touches ... s'pour les gamines, ça. Je t'ai dit, nan ? Si tu me veux, viens m'prendre.

A pas lents, elle rejoint à son tour le centre de la pièce. Elle inspire profondément, expire lentement, un sourire féroce se dessine en quelques instants sur son visage.

- La seule question ... c'est si t'as s'qu'il faut ? Vôt'majesté ?

Sans prévenir, elle assène un solide coup en direction du poignet de Skylar, pivote et entame une deuxième frappe droit vers le genou. Plutôt que de pousser plus loin l'enchaînement, elle rompt et recule d'un pas. Une performance plutôt honnête, vu la quantité d'alcool ingurgité. Mais l'adrénaline jugule ses effets. Pour combien de temps encore ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 241
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Cassian

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar  Lun 9 Oct - 0:29



- Arrête de me fixer, c'est embarrassant -


Skylar observe la jeune femme tout en s’avançant vers le centre de la pièce où se trouve dessiné un cercle net, cercle qui a pendant de nombreuses années abrité des combats illégaux entre différents membres du clan. Elle aimerait une réponse claire de la part de la blonde face à elle, savoir en quels termes devra s’arrêter ce combat pour qu’elle puisse le gagner et obtenir une éventuelle récompense, mais Denna reste évasive dans sa réponse et ça fait sourire Skylar. Elle doit venir la prendre si elle la veut. C’est une phrase à ne pas dire à la chef de clan qui est bien plus que têtue et qui obtient toujours ce qu’elle souhaite, à n’importe quel prix. Oh elle arrivera à goûter aux lèvres de Denna, même si ce n’est pas forcément maintenant, elle y arrivera. Elle la regarde se mettre au centre du cercle à son tour et l’écoute lui demander si elle a ce qu’il faut, esquissant un sourire à cette question. Mais elle ne lui répond pas et pare son premier coup de justesse, ses réflexes étant encore bien aiguisés malgré tout.

Skylar a l’habitude des coups en douce lors des entrainements, Ivan était un gros sadique avec elle lorsqu’elle était enfant et n’hésitait pas à l’attaquer lorsqu’elle avait le dos tourné. La cicatrice sur son épaule gauche le prouve aisément, l’homme n’ayant pas hésité à la punir en lui assénant un coup de poignard alors qu’elle n’avait que douze ans, uniquement parce qu’elle lui avait tourné le dos avant la fin de l’entrainement. Alors Skylar s’attend à tout de la part de la jeune femme face à elle et reste vigilante devant à ses attaques. « Je pense pouvoir te mettre à terre, même sobre. » Elle n’en doute pas une seule seconde si elle pense uniquement à la force et à l’entrainement qu’il y a derrière, même si Denna semble être tout à fait de taille pour l’affronter. Mais si elle se contente de regarder le physique de la jolie blonde, elle aura sans doute un peu plus de mal à mettre la jeune femme à terre. Abimer son joli corps lui semble être une infamie. Elle l’observe quelques secondes avant de finalement lever le bâton qu’elle tient entre ses mains pour l’attaquer, d’abord à la hanche puis à l’épaule pour continuer. Elle tient à la faire au moins tomber mais attendra un peu avant de vraiment l’attaquer pour le faire. Elle veut juger des compétences de la jeune femme, même si celle-ci est fortement alcoolisée pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arrête de me fixer, c'est embarrassant - Skylar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Sengoli :: Moroni-
Sauter vers: