AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 A travers les mailles du filet ┋Chulainn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 64
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Ben Barnes
Multi-comptes : Karrah

Kalevi
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) A travers les mailles du filet ┋Chulainn  Mar 6 Juin - 18:12

Sumanas, année 150

Akeela a disparu. Encore une fois. Kalevi a découvert ça il y a un peu plus de trois jours, au moment où l’Ipa n’est pas sortie de sa chambre comme tous les matins. Et comme souvent, il a trouvé la chambre vide, le lit fait et aucune trace de la jeune femme ni de son arc. Partie chasser. Il n’a pas alerté toute la citadelle, seulement Madaline et quelques hommes de confiance pour organiser les recherches pour ne pas alerter les habitants et les conseillers. Kalevi a donc participé aux recherches en allant cherchant dans les endroits autour de la citadelle dans laquelle il la retrouver souvent à chasser, mais cette fois, il a fait choux blanc. Et plus ils ont cherché et échoué, plus l’inquiétude de Kalevi a grandi ainsi que sa colère et sa frustration. Heureusement pour tout le monde, son naturel calme et bienveillant l’a empêché de trancher des têtes face à l’incompétence de ses hommes et à sa propre incapacité à retrouver sa protégée. Finalement, c’est un message de Ménélas, le chef des Askhadis qui lui a apporté les réponses qu’il cherchait, Akeela ayant été retrouvée par Ménélas, sur ses terres et attendant là-bas qu’une escorte de la citadelle vienne la chercher. Il n’a donc pas perdu de temps pour préparer ses affaires et aller préparer son cheval. Bien armé et accompagné du message, Kalevi a pris la route pour Nisida, dans le plus grands des secrets, pour ne pas attirer l’attention. Dans la mesure du possible, le garde du corps essaie de garder secrètes les escapades de l’Ipa pour ne pas inciter les gens qui pourraient lui vouloir du mal à en profiter. Et il ne s’en sort pas si mal, même si parfois, il y a quelques ratés. Il sait qu’un jour, l’une de ces escapades finira mal et qu’il la perdra elle aussi, mais il n’arrive pas à se résoudre à se dire qu’il n’y sera pour rien et qu’il aura fait son possible pour la protéger. Parce qu’il est persuadé qu’il peut faire mieux. Comme trouver un système qui empêcherait l’Ipa de se sauver comme elle le fait actuellement. Il trouvera un jour et il sait qu’elle sera malheureuse, mais tant pis. Son travail est de la protéger et il le fera coûte que coûte. Il a déjà perdu son frère, il ne compte pas recommencer.

Les voilà maintenant à quelques heures de Nisida. C’est la présence du messager qui a empêché le garde du corps de chevaucher sans s’arrêter jusqu’à la capitale Askhadi. C’est aussi la présence de cet homme qui l’a empêché d’être agité et de râler tout le long du trajet. Cependant, il n’a pas pu abandonner cet état de tension palpable qui l’a gardé droit et mâchoires serrées durant tout le trajet, faisant probablement de lui le plus mauvais compagnon de voyage de l’homme du clan des plaines. Celui-ci a cependant réussi à tirer quelques mots au garde de l’Ipa en lui parlant de son clan et en le questionnant sur la citadelle et sur son clan de naissance : Pankara. Mais il n’a pas réussi à profiter de ce voyage pour se détendre comme il l’aurait fait en d’autres circonstances. Finalement, un homme vient à leur rencontre. Un cavalier, seul, armé que Kalevi n’a pas de mal à identifier comme un guerrier. Méfiant, il considère le cavalier tout en posant sa main sur le pommeau de son épée et se contente de dire : « Nous allons à Nisida et nous ne cherchons pas d’ennuis… Ménélas nous attend avec un message important provenant de la citadelle… ». Non Kalevi ne dira pas qu’il vient chercher l’Ipa, enfin pas tant qu’il ne saura pas qui se trouve en face de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 268
Inscrit le : 23/05/2017
Chulainn
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: A travers les mailles du filet ┋Chulainn  Mer 7 Juin - 15:17

Kalevi & Chulainn

5ème mois de l'An 150  ▬ Askhadi

Achevant de harnacher la jument de son mentor, le jeune shisayo voit ses gestes empreints d'une brusquerie frustrée que son visage contrarié souligne parfaitement. Ses yeux noirs fixent seulement la tâche qu'il accomplit, ne daignant pas accorder un seul regard au guerrier qui, derrière lui, ajuste les lanières de cuir maintenant son épée dans son dos.

- Tu comptes tirer la gueule encore longtemps ? S'amuse Chulainn en voyant son protégé manifester son mécontentement avec autant de cœur. Ce dernier se retourne vers lui et lui adresse un regard meurtrier.
- J'ai encore le droit de tirer la tronche que je veux non ?

L'ancien Pankara se fend d'un rire avant de s'avancer vers son élève, posant une main fraternelle sur l'épaule de l'adolescent lésé. Le gant de cuir crisse contre le gilet de Liath lorsqu'il serre doucement ses doigts dans un geste protecteur.

- Tu t'en remettras, va.

Liath grogne en rejetant la main gantée puis s'éloigne du guerrier dont les paroles ne l'ont visiblement pas satisfait. Plus tôt dans la matinée, Chulainn s'était vu confier une mission dont la confidentialité avait piqué au vif la curiosité du jeune guerrier qui se retrouve terriblement déçu de ne pas avoir été choisi pour y prendre part.

- Facile à dire, c'est pas toi qu'on envoie récupérer les poules qui se sont barrées de la ferme du vieux d'à côté.

Chulainn réprime un nouveau rire, son haussement de sourcils admettant que cette tâche ingrate ne lui faisait pas plus envie qu'à son apprenti, lequel a déjà saisi les rênes de la jument qu'il guide vers l'extérieur. Le guerrier les suit, marchant à la hauteur de l'adolescent.

- Estime-toi heureux de n'avoir que des poules à chasser, Liath. En d'autres temps, tu n'aurais aimé avoir que ce genre de problèmes.

Liath grogne à nouveau devant la vérité qui sort des propos de l'ancien Pankara. Lui n'a que de vagues souvenirs de la guerre qui avait opposé le peuple des eaux et celui des plaines, mais il ne connaît que trop bien l'injustice des êtres chers qu'on vous enlève trop tôt.

- Justement, on a encore autre chose à foutre que de courser des poulets et battre la campagne. Chulainn hoche la tête avant de se hisser sur la nerveuse jument qui piaffe à l'idée d'enfin fouler les champs alentours.
- Le temps n'est pas encore venu, Liath. Tu n'es pas encore prêt. Le cavalier se penche vers son protégé qu'il fixe d'un regard soudain devenu plus grave. Ton entraînement est loin d'être terminé, mais ne t'en fais pas : quand j'en aurai fini avec toi, leurs jours seront comptés. N'attendant aucune réponse de son apprenti, il presse les talons sur les flancs de sa monture qui trotte nerveusement vers la porte en pierre donnant sur la campagne Askhadi. Je serai de retour ce soir, d'ici là entraîne-toi !

Un signe de la main adressé à Liath puis il fait partir la jument au galop dès que la porte est passée. Les sabots cognent la terre battue puis les emmènent à travers champ à toute allure. Les blés fouettent ses jambes tendues le maintenant en équilibre sur la bête nerveuse dont les naseaux vibrent à chaque foulée.

Chulainn la guide jusqu'à un étroit chemin longeant un maigre cours d'eau et la maintient tant bien que mal au trot afin d'économiser ses forces jusqu'à ce qu'il ait mené sa mission à bien. Sa supérieure était venu le voir dans la matinée en lui confiant la tâche d'aller à la rencontre d'un homme de la Citadelle venu chercher une invitée surprise dont l'identité n'avait pas été mentionnée mais dont le mystère et l'importance qu'elle semblait avoir laissait présager qu'il s'agissait d'une femme de prestige.

Après plusieurs heures de trot, deux silhouettes à cheval se dessinent sur les coteaux d'une colline qu'il franchit à toute allure. La course folle de sa monture l'amène très rapidement à la vue des deux hommes devant lesquels le cavalier ralentit sans que la jument ne daigne s'arrêter. Dans un ballet de va et viens, il analyse les deux personnes, reconnaissant le messager de Ménélas et rit aux paroles de l'étranger dont les paroles transpirent la méfiance.

- J'espère bien pour vous que vous ne cherchez pas la confrontation, celui-là est un piètre combattant. Moque-t-il en désignant le messager du menton, lequel lui répond par un ricanement. Son regard reporte son attention sur celui qui semble être l'homme qu'il doit escorter. Je suis Chulainn, Ménélas m'envoie vous accompagner jusqu'à Nisida. Ses yeux glissent jusqu'au pommeau de l'arme que l'étranger caresse instinctivement, le désignant dans un sourire amusé. Vous ne devriez pas avoir besoin de ça, c'est plutôt mon boulot ça.

earth and ashes

_________________
REDEMPTION

You have forsaken all the love you've taken, sleepin' on a razor; there's nowhere left to fall. Your body's aching, every bone is breakin'. Nothin' seems to shake it, it just keeps holdin' on.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 64
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Ben Barnes
Multi-comptes : Karrah

Kalevi
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: A travers les mailles du filet ┋Chulainn  Mer 7 Juin - 19:23

Sumanas, année 150

Kalevi aime bien le clan des plaines. Il aime les grandes étendues d’herbes et de céréales. Il aime le bruit du vent sur les champs et l’effet visuel que cela produit. Les changements de vert en fonction de l’inclinaison des herbes et l’odeur des fleurs qui s’élève dans les bourrasques. Oui, même si Kalevi n’est pas chez lui ici et qu’il n’y vient pas souvent, il aime bien se promener dans les plaines. Bien sûr, son premier et unique amour ira toujours à l’océan et au bruit des vagues, mais il se plaît bien dans le clan des plaines. Plus qu’en Orketa où il a l’impression d’être oppressé et d’être surveillé par des gens embusqués dans les branches. Il regarde le cavalier qui s’arrête à leur hauteur et qui lui répond. Aux mots de l’homme qui lui fait face et au ricanement du message, Kalevi comprend que c’est bien un homme de Ménélas. Il se détend alors et lorsqu’il reprend la parole, le garde du corps de l’Ipa esquisse un léger sourire amusé et laisse tomber son bras à nouveau : « Eh bien, de toute évidence mes espoirs d’avoir un compagnon de route ayant quelques connaissances en combat tombent à l’eau… ». Il sourit un peu au messager, il est moqueur mais pas méchant, bien au contraire. Kalevi ne se permettra de telles familiarités avec un homme qu’il ne connait que peu au final. Il se redresse un peu sur sa selle, et reprend la parole pour dire : « Je m’appelle Kalevi. Et je crois bien qu’un compagnon de route supplémentaire ne sera pas de refus, j’ai bien peur de ne pas avoir été très jovial sur le trajet… ». C’est le moins qu’on puisse dire. Cependant, il a quand même fini par répondre à la conversation. C’est déjà ça.

Il détaille l’homme qui les a rejoints en se demandant s’il sera plus jovial que lui. Ce n’est pas toujours le premier qualificatif qu’on utilise pour un guerrier, cependant certains d’entre eux peuvent être d’excellents compagnons de route à l’humour aiguisé. Peut-être bien que cela sera le cas de cet homme. Kalevi retrouve un léger sourire et un regard plus ouvert maintenant qu’il est en confiance. Bien qu’il soit en colère après Akeela, il n’en reste pas moins sympathique et avenant. Peut-être moins bavard qu’à son habitude, mais ça... Il talonne à nouveau sa monture en lançant un : « Allons-y, j’ai un colis important à aller récupérer… » il grimace un peu avant de rire. La situation n’est pas drôle, loin de là. Cette escapade fait passer l’ensemble de la garde de la citadelle pour des idiots incompétents. Mais bon, il ne peut plus rien y faire pour le moment, non ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 268
Inscrit le : 23/05/2017
Chulainn
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: A travers les mailles du filet ┋Chulainn  Jeu 13 Juil - 13:19

Kalevi & Chulainn

5ème mois de l'An 150  ▬ Askhadi

Le sourire de l'askhadi se fait plus large lorsqu'il constate avec satisfaction que l'étranger baisse sa garde, lui épargnant un argumentaire interminable pour tenter de le convaincre qu'il est dans son camp. Sans savoir exactement qui cet homme est chargé de retrouver à Nisida, il a tout de même cru comprendre qu'il ne doit pas s'agir de la meunière du coin, quand bien même fut-elle fort aimable.

Hochant la tête lorsque le dénommé Kalevi se présente, il guide la nerveuse jument aux côtés de la monture de ce dernier qui semble prendre confiance malgré la brusque arrivée de l'askhadi dont l'esprit d'enquête cherche déjà le cerner.
Son accoutrement se trouve bien moins modeste que celui des guerriers askhadis ou même pankaras et sa provenance du nord pourrait faire de lui aussi bien un orketa qu'un habitant de la citadelle.

- Nous devrions arriver en fin de journée, cela vous laissera tout le temps de vous débrider. Lance Chulainn, invitant l'étranger à rendre leur route moins silencieuse.

Talonnant à son tour sa jument qui trottine aux côtés de la monture de Kalevi, il sourit à l'évocation du fameux "colis" qui l'attend à Nisida.

- Ce paquet semble vous contrarier, peut être devriez-vous l'attacher plus solidement à votre selle la prochaine fois.

earth and ashes

_________________
REDEMPTION

You have forsaken all the love you've taken, sleepin' on a razor; there's nowhere left to fall. Your body's aching, every bone is breakin'. Nothin' seems to shake it, it just keeps holdin' on.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 64
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Ben Barnes
Multi-comptes : Karrah

Kalevi
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: A travers les mailles du filet ┋Chulainn  Sam 22 Juil - 21:25

Sumanas, année 150

Le garde l’Ipa ne peut s’empêcher de sourire lorsque l’envoyé du plan des prairies lui signale qu’ils arriveront en début de soirée et qu’il a tout le temps pour se dérider d’ici là. Kalevi n’est pas un grand drôle mais il a quand même un certain sens de l’humour et est plutôt détendu en général. Mais la situation est plutôt grave, il est agacé et un peu inquiet pour Akeela. Et bien sûr, un peu vexé que la jeune femme ait encore une fois réussi à outrepasser la garde. Parfois, il a l’impression de perdre son temps à essayer de la protéger et il se dit que peut-être il devrait attendre qu’elle soit blessée pour qu’elle comprenne qu’ils sont utiles. Mais il se sentirait beaucoup trop coupable si cela arrivait. Il acquiesce un peu répondant : « Ça m’en laisse le temps effectivement… ».

Il se remet en route et laisse l’homme se placer à ses côtés. Chulainn est plutôt bien bâti et un instant, Kalevi se demande ce qu’il vaut en combat rapproché. Il ne serait pas contre un petit entraînement avec lui s’il en a le temps pour découvrir ce dont un guerrier askhadi est capable. Bien sûr, il en a déjà vu combattre, il a même combattu à leur côté du temps où il était encore un guerrier pankara. Mais cela fait longtemps et il n’a pas eu beaucoup l’occasion de les admirer plutôt très occupé de son côté. Il reprend la parole et Kalevi ne peut s’empêcher de rire un peu en répondant : « Croyez-moi, j’y ai déjà pensé. Malheureusement, je ne le peux pas. Et puis, je n’ai pas de chaînes… ». Ceci dit, il n’aurait pas de mal à en trouver. Mais Akeela serait probablement hors d’elle et cela ferait sans doute pire, elle recommencerait juste pour le contrarier et pour se venger.

« Vous faites ça souvent ? Venir chercher les visiteurs ? » Kalevi est curieux, et il est temps de redevenir l’homme agréable qu’il est habituellement. Et il aura l’occasion de faire connaissance avec ce nouveau compagnon de route et de poser des questions sur le clan, tout en passant une fin de trajet agréable. D’ailleurs, il prend le temps de regarder autour d’eux pour admirer la vue dégager et le paysage qui s’offre à lui. On pourrait croire que le clan ne serait pas très beau, mais en réalité les prairies miroitent de dizaines de nuances de vert.
Revenir en haut Aller en bas
 
A travers les mailles du filet ┋Chulainn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Askhadi-
Sauter vers: