AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Promenade nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 88
Inscrit le : 06/06/2017
Crédits : Schizophrenic
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Madaline
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Promenade nocturne  Mar 6 Juin - 23:06





La nuit commence à tomber, accoudée à la balustrade, Madaline observe le coucher du soleil depuis la tour de garde. Avant d’arriver à la Citadelle, rare étaient les fois où on lui permettait de regarder un coucher de soleil. On ne lui permettait pas grand chose en réalité. Ici, elle jouit de bien plus de privilèges, de libertés, qu’en tant que fille du chef de clan de Sengoli. En plus d’avoir des responsabilités, comme la protection des habitants. C’est dire la confiance d’Akeela envers sa personne, une étrangère qui avait tenté de la voler quelques années plus tôt.

Son menton dans la paume de sa main, elle rêvasse et pour une fois ce n’est pas pour revivre le passé, bien que ce ne soit pas non plus glorieux. Elle réfléchit au moyen de mieux protéger les habitants de la citadelle, d’assurer la protection d’Akeela, qu’elle cesse de se mettre en danger sans avoir peur des conséquences. Elle en a entendu parler dans la journée, elle était partie chasser, seule, encore. Elle est trop importante, pour l’alliance, et dans son coeur, pour la perdre. Mais ils ne peuvent la traiter comme une prisonnière, et ce, pour sa simple sécurité.

Un soupir lui échappe, et comme s’il avait perçu sa tristesse, elle entend un gloussement à ses pieds. Elle baisse le regard pour tomber sur le vison qui l’accompagne un peu partout depuis quelques mois. Etrange animal, la raison qui le pousse à la suivre partout est un véritable mystère, mais il semble toujours là quand elle n’est pas au mieux de sa forme. Elle tend le bras vers la petite bête et le vison grimpe le long de ce dernier pour venir se loger sur son épaule et lui chatouiller le menton de sa langue. Elle rit doucement et le laisse faire, attendrie malgré tout par la bête.

Le vison se love entre son cou et son épaule tandis que la nuit prend sa suprématie sur le soleil. Il ne sert à rien de tergiverser, finalement, elle sait qu’Akee n’en fera qu’à sa tête. Elle a juste besoin d’un peu de liberté en dehors de ses responsabilités, et ces derniers temps, elles sont lourdes. En tant que chef de la garde, elle peut être partout et nulle part à la fois et Madaline perçoit les tensions entre son amie et ses conseillers.

Elle quitte son poste pour aller s’assurer que la relève du nouveau tour de garde se met correctement en place. Ses hommes savent qu’il vaut mieux que tout se passe bien, s’ils ne veulent pas se faire souffler dans les bronches. Vu que tout se passe pour le mieux, Madaline se rend du côté des quartiers d'Akeela, la connaissant, elle ne dort toujours pas. Elle a besoin de s'assurer que tout va bien pour elle, de s'en assurer par ses yeux et de vives voix au lieu de se fier aux rumeurs.

Il se trouve qu'elle a raison lorsqu'elle frappe à la porte de l'Ipa et se présente, quelques secondes plus tard, Madaline pénètre dans l'appartement d'Akeela. “Il se murmure que l’Ipa aurait de nouveau fait des siennes.” Son ton n'est pas une réprimande, ni de l'amusement, mais bien de l'inquiétude.

_________________

LA VIOLENCE ET LE SANG, N’ENGENDRE QUE LA VIOLENCE ET LE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 832
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Mer 7 Juin - 21:33


akeela & madaline Ces derniers jours n’ont pas été les meilleurs de l’année pour Akeela. Déjà que le début du mois a été relativement difficile avec l’arrivée de Karrah et de sa délégation jusqu’à la Citadelle, dans une ambiance un peu électrique, mais depuis qu’elle a quitté la cité en douce pour aller chasser et qu’elle s’est perdue dans les terres, c’est encore pire pour la jeune femme. Kalevi est venu la chercher à Nisida après avoir reçu un message indiquant qu’elle s’y trouvait à l’abri et sous la protection de Ménélas, mais si le garde du corps s’est gardé de lui faire tout commentaire en la présence du chef de clan, le chemin du retour a été bien plus difficile à supporter pour elle. Il l’a pourrie, littéralement. Elle a eu l’impression de se faire enguirlander par son propre père, d’être revenue à cet âge où elle n’osait même plus relever les yeux vers cet homme qui la grondait pour ses bêtises. Et elle a eu honte pendant un long moment, n’osant même plus ouvrir la bouche pour essayer d’apaiser les tensions. Elle en aurait presque pleuré si elle n’avait pas eu cette fierté mal placée. Elle sait très bien que Kalevi va renforcer la surveillance de ses gardes du corps sur elle et elle ne doute pas qu’il ira aussi demander à Madaline de renforcer la sécurité aux abords des sorties de la ville. Elle ne lui en voudra pas pour cela, elle sait qu’il pense faire ça pour son bien et elle n’ira pas lui dire que lorsqu’elle s’échappe de la Citadelle, elle le fait par d’autres moyens que les grandes portes de la ville. C’est Dastan qui lui a montré certains des endroits qu’elle utilise pour sortir et si elle en a partagé un avec sa petite apprentie, elle n’ira pas en parler à Kalevi.

La nuit vient de tomber et Akeela se trouve dans ses quartiers depuis un bon moment déjà. Elle a pris congé pour être tranquille, seule, et parce qu’elle sent bien que la surveillance s’est accrue. Elle déteste cela, encore plus que de savoir que Kalevi lui en veut encore pour son escapade et ça l’oppresse. En temps normal, elle serait sortie en douce avec Hasufel pour aller se promener un peu dans les terres situées autour de la Citadelle afin de voir le coucher du soleil, mais elle s’est dit ce soir que ce serait une mauvaise idée. De plus, sa jambe lui fait encore un peu mal après sa rencontre avec cette fichue panthère et même si elle s’est assurée de se faire soigner correctement à Nisida, les fils dans la chair de sa cuisse gauche la tiraillent parfois.

Elle relève les yeux de son livre au moment où quelqu’un frappe à la porte, le posant pour attraper ce poignard qui ne la quitte jamais et le glisser dans la lanière qui retient ce vieux gilet qu’elle a passé par-dessus la fine robe en lin qu’elle porte pour dormir. Mais elle sait qu’elle n’aura pas besoin de s’en servir parce que Madaline n’est pas une menace pour elle et elle ne le sera jamais. Alors Akeela esquisse un sourire à la vue de son amie mais grimace doucement à ses paroles. « Les rumeurs vont trop vite dans la Citadelle. » Elle referme doucement la porte puis retire le poignard de son dos pour le jeter sur son lit. « Kalevi m’a déjà fait les remontrances d’usage. Je pense avoir été suffisamment grondée pour l’année à venir. » Elle attendrait presque une punition d’ailleurs. Et elle secoue doucement la tête. « Je suis désolée, je ne fais pas ça pour vous inquiéter ou vous embêter. Je suppose que j’ai juste besoin d’un peu d’air. » Et elle soupire doucement avant de s’assoir au pied de son lit.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 88
Inscrit le : 06/06/2017
Crédits : Schizophrenic
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Madaline
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Jeu 8 Juin - 10:44





Madaline examine son amie de la tête au pied, elle est un peu pâle, mais c’est sans doute dû à la fatigue de son voyage aller et retour. Et aussi -ou surtout- à sa blessure à la jambe.  Cette dernière est ce qui inquiète le plus la jeune femme, à quel point la blessure est superficielle ou vraiment grave. Bon, si elle s’est levée pour lui ouvrir, c’est déjà pas handicapant pour Akee. Elle se plaint que les rumeurs circulent trop vite, elle le sait mieux que quiconque. “D’autant plus lorsqu’elles concernent l’Ipa.” C’est pas nouveau. Il est plus simple de s’intéresser à la vie des autres, plutôt que s’occuper de ses propres emmerdes et les aventures et mésaventures de l’Ipa sont bien plus palpitantes.

Elle se passe de tout commentaire lorsqu’Akee retire son poignard pour le jeter sur le lit. C’est exactement le comportement qu’elle attend de l’Ipa, qu’elle ne se laisse jamais prendre au dépourvu, que ce soit au sein de la Citadelle comme des autres territoires. Si Madaline fait en sorte qu’aucune menace venue de l’extérieur pénètre la citadelle, à la limite de l’obsession, elle est consciente également de ne pas être omnisciente.

Elle annonce déjà la couleur, ne veut pas de remontrances. Madaline hoche la tête. “J’ai déjà eu un rapport assez détaillé, je préfère laisser le rôle du méchant à Kalevi.” Elle s’excuse, donc elle s’en veut, au moins un peu. La jeune femme vient s'asseoir à côté d’elle, attrape le vison sur son épaule et le dépose par terre pour qu’il gambade un peu. “Je comprends ton besoin de liberté, je ne serais sûrement pas celle qui t’en empêchera.” La liberté, Madaline l’a découvert que récemment, jamais elle n’imposera ce que son père lui a imposé. Elle avait beau passer plus de temps à chasser en dehors de Moroni qu’auprès de son père, ce n’était pas de la liberté, mais de la survie.

“Je sais que parfois tu souhaites juste être toi-même, indépendamment de tes responsabilités et nous n’avons pas envie de faire de toi une prisonnière, aucun de nous ne souhaite te retirer la liberté que tu chéris tant. Kalevi tient beaucoup à toi, et moi aussi, on s’inquiète au delà du raisonnable en ce qui te concerne. Et on se retrouve toujours face à un dilemme, parce que tu es très cher à notre coeur, mais que tu t’obstines à te mettre involontairement en danger lors de tes escapades.” Akeela sait déjà tout cela. C’est toujours le serpent qui se mord la queue, rien ne change.

“Quelque chose te tracasse, puis-je soulager ton coeur en écoutant mon amie ?” Il ne sert à rien d’épiloguer sur ses fuites, même si Kalevi lui a demandé de doubler les effectifs pour mieux surveiller les sorties en plus des appartements de l’Ipa, ils savent tous deux que ce n’est pas ce qui empêchera Akeela de s’enfuir de nouveau. Chose qu’elle fait généralement lorsque ses responsabilités l'étouffent trop.

_________________

LA VIOLENCE ET LE SANG, N’ENGENDRE QUE LA VIOLENCE ET LE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 832
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Dim 11 Juin - 22:18


akeela & madalineAkeela soupire doucement en se laissant tomber sur le lit. Elle n’aime pas les remontrances, elle n’aime pas se faire gronder de cette façon même si cela vient de Kalevi et même si elle sait que l’homme a raison. Mais ses mots ont été durs lors du voyage de retour depuis Nisida et ils résonnent dans sa tête depuis ce moment-là. Elle sait qu’il a raison parce qu’elle se met en danger lorsqu’elle quitte seule l’enceinte de la Citadelle et parce qu’elle a bien failli y rester face à cette panthère. Sans l’intervention de Ménélas, Akeela aurait sans doute fini par se faire dévorer par cette bestiole et elle a une dette envers le chef de clan Askhadi. « Non, il n’est pas méchant, il a raison. Même si ses paroles ont été un peu dures. » Elle s’attendait presque à ce qu’il en arrive à évoquer Dastan et la façon dont il a été tué, à s’entendre dire qu’avec son entêtement elle allait finir par se mettre encore une fois en danger. Mais il n’a pas été jusque-là et elle sait qu’elle ne l’aurait sans doute pas supporté si cela avait été le cas. Elle se sent encore trop responsable de la mort de l’homme qu’elle aimait, à cause de cet entêtement qu’elle avait à ne pas vouloir suivre l’avis d’un conseiller Pankara un peu redondant.

Elle observe Madaline poser au sol cet animal qui la suit partout depuis quelques temps maintenant, cette petite bête au pelage qui semble si doux, puis elle relève les yeux pour observer son amie tandis qu’elle lui donne son opinion sur tout ça. Akeela sait déjà tout ça, que certaines personnes tiennent à elle bien plus qu’à son rôle d’Ipa et qu’elle les inquiète en agissant de cette façon. C’est toujours étrange de se dire qu’elle a des gens autour d’elle surtout maintenant qu’elle n’a plus aucune famille qui l’attend en Orketa. Sa famille sont ses amis maintenant, Kalevi et Madaline, ses petits apprentis et tous les gens qu’elle peut côtoyer au sein de la Citadelle. Elle esquisse un petit sourire avant d’attraper la main de Madaline pour la serrer dans la sienne. « Merci, d’être là. Je ne peux pas promettre de ne plus me faire attaquer par une panthère, mais je suppose que je peux arrêter de sortir en douce. » Ou tout du moins essayer d’arrêter, parce qu’elle sait que ce sera difficile de le faire du jour au lendemain.

Et elle laisse son regard vagabonder dans la chambre, se poser sur le petit compagnon de Madaline durant quelques secondes. « Je suppose que ce sont toutes ces nouvelles choses. Kelowna, l’Alliance, la prochaine réunion des chefs… je ne suis pas sûre que tout cela va fonctionner, tant de personnes semblent être contre cette idée. Mais je me dis qu’elles étaient aussi contre le fait que les Sengolis rejoignent l’Alliance et que je n’ai pas laissé tomber. » C’est ce que Dastan voulait de toute façon, que d’autres clans rejoignent les fondateurs et que l’Alliance s’agrandisse. « Je ne t’ai jamais demandé ce que tu penses de tout cela, du fait que les kelowniens rejoignent l’Alliance. »

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 88
Inscrit le : 06/06/2017
Crédits : Schizophrenic
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Madaline
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Mar 13 Juin - 14:53





Akeela admet elle-même que son garde du corps n’est pas méchant et qu’elle a tort, ce qui fait sourire la jeune femme. Pourtant, ça ne l’empêche pas de recommencer. Peut-être que la panthère lui fera rentrer du plomb dans la tête et qu’elle demandera désormais une escorte avant d’entreprendre une sortie. Ne dit-on pas que l’on apprend de ses erreurs ? Elle espère pour Akeela que ce soit vrai. Elle n’aura pas toujours la chance d’avoir un allié de son côté.

“Ca fait un moment que je n’ai pas eu l’occasion de chasser, la prochaine fois si tu souhaites de la compagnie…” Elle ne termine pas sa phrase, son amie comprendra qu’elle peut l’inviter, n’importe quand, n’importe quelle heure du jour de la nuit, Madaline se fera un plaisir de l’accompagner. Au moins, elle ne sera pas seule et elle ne se sentira pas forcée d’être accompagnée si l’invitation vient d’elle, bien que ça n’empêchera pas la jeune femme de veiller sur la sécurité d’Akeela.

Elle tend les jambes devant elle et observe le vison tourner autour de ses pieds, la gueule ouverte sur des crocs minuscules, mais qu’elle sait acérer pour y avoir aventuré un peu trop souvent ses doigts, l’animal pousse des espèces de gloussements d’excitation tandis qu’il tente de croquer le bout de ses bottes. Inconsciemment, elle bouge les pieds pour jouer avec son nouveau compagnon. Akeela lui explique la raison de ses tracas, et ils sont multiples, une évidence au vu des derniers événements.

“Ce que j’en pense ?” Dit-elle en clignant des yeux. Bien sûr, elle a un avis sur la question, mais elle le gardait pour elle jusque là, Madaline n’en parle pas tant qu’Akeela ne lui demande pas. Elle finit toujours par lui demander son avis, même si Madaline n’a aucune prétention à pouvoir la conseiller. “Je pense que les meilleures intentions ne suffisent pas toujours.” Dit-elle avec honnêteté en basculant la tête en arrière pour observer le plafond.

“Sengoli avait un chef fou et tyrannique, il les menait toujours plus loin dans sa quête de territoires, et se souciait peu de sacrifier ses hommes pour des parcelles de terrain, peu lui importait tant qu’il obtenait ce qu’il voulait. Skylar a mis un terme au massacre, elle a obtenue -dans une certaine mesure- le soutien du peuple et en tant que fille d’Harlàn, sa légitimité était assuré. Karrah… A pris la tête d’un clan aux moeurs sanglants, c’est ancré dans leurs coutumes depuis des générations. Sendakan envoyait des hommes pour son profit, mais les Kelowniens se battent pour le plaisir, c’est là toute la différence.”

Elle ne peut malheureusement se faire une idée sans faire une comparaison avec la tyrannie de son père. “Tu te fais en général un bon jugement sur les personnes et je me fie en la confiance que tu donnes à Karrah, mais si elle échoue à maintenir son peuple dans l’ordre et leur faire accepter l’alliance, nous le paierons cher. C’est sans doute de cela dont se méfient les autres, ils se fient à toi, mais pas en la capacité de Karrah à faire avaler un idéal de paix à un peuple qui guerroient depuis des siècles.”

_________________

LA VIOLENCE ET LE SANG, N’ENGENDRE QUE LA VIOLENCE ET LE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 832
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Mar 13 Juin - 22:02


akeela & madalineElle en a des choses dans la tête en ce moment. Mais Akeela le sait, cela ne fait que commencer. Parce que même si Karrah est pour le fait de faire entrer son clan dans l’Alliance, ce n’est pas forcément le cas de tous les kelowniens et Akeela sait que le chemin sera long avant que tout le clan ne soit en accord avec cette idée. Mais elle ne doute pas que la jeune chef fera ce qu’il faut pour que les kelowniens rejoignent les clans alliés. Mais cela ne l’empêche pas d’être tout de même un peu perturbée par tous ces changements et ces choses qui se passent en ce moment autour d’elle. Sans compter le reste, les remontrances de Kalevi et le fait d’avoir presque failli être tuée par une panthère il y a quelques jours. Non, elle ne ressortira peut-être pas de sitôt pour aller chasser à nouveau dans les terres. Du moins pas toute seule et elle apprécie la proposition de Madaline de l’accompagner lors de sa prochaine escapade, même si elle n’y répond pas pour des raisons évidentes. Elle a promis de ne plus sortir en douce, elle va essayer de s’y tenir.

Elle s’est déjà mis Kalevi à dos en plus de ses conseillers qui doivent commencer à en avoir marre de ses idées qu’ils jugent – pour la plupart – complètement folles et de ses petites escapades solitaires. Mais si elle connait déjà l’avis des conseillers qui l’entourent, Akeela tient tout de même à connaître le point de vue de son amie. Elle ne lui a jamais demandé directement ce qu’elle pensait de tout cela tout comme elle ne l’a pas fait avec Kalevi encore, même si elle connait le fond de sa pensée à ce propos. Alors elle l’observe et l’écoute lui répondre que les meilleures attentions ne suffisent pas toujours, esquissant un sourire à cette phrase. « Il est vrai que les deux clans sont bien différents et les chefs aussi. Skylar a grandi dans un clan en paix du temps où son père en était le chef, tandis que Karrah ne connait que le clan de barbares où elle est née, même si elle n’a rien d’une guerrière sanguinaire comme l’était l’ancienne chef. » Elle l’a bien vu en discutant avec la jeune femme, que celle-ci n’avait rien à voir avec les autres membres de son clan. « Mais je ne peux m’empêcher de penser que certains kelowniens ne sont pas forcément pour ces guerres qui maltraitent leur clan depuis des décennies. Je me dis que si une femme a réussi à renverser un homme avide de pouvoir et de batailles et à remettre son clan dans le droit chemin, cela doit être aussi faisable pour Kelowna. Certes, cela prendra bien plus de temps mais Karrah n’a pas que des ennemis au sein de son clan. » Du moins c’est l’espoir qu’elle a, que ce clan puisse changer complètement et pouvoir entrer dans l’Alliance. Le souci reste que Karrah s’est fait beaucoup d’ennemis en tuant l’ancienne chef de clan et que beaucoup ne la considèrent pas comment une chef légitime. « Penses-tu que ce soit une mauvaise idée de leur proposer de rejoindre l’Alliance ? Que j'ai peut-être visé trop haut sans en mesurer toutes les conséquences ? » Elle ne sait plus vraiment à mesure que le temps passe.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 88
Inscrit le : 06/06/2017
Crédits : Schizophrenic
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Madaline
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Mar 20 Juin - 18:03





Madaline a foi en l’Ipa, qu’il s’agisse de Akeela, comme de Dastan qui l’a précédé. Elle a foi en la paix, en leur capacité à faire régner l’entente. Elle y a cru bien avant qu’elle n’arrive à la citadelle, elle a fondée tous ses espoirs en eux lorsqu’elle s’est enfuie de la tyrannie de son père, quand bien même ce dernier exécrait ne serait-ce que la mention de l’Ipa. Madaline n’a que trop était témoin des affres de la guerre pour en tolérer davantage. La citadelle était censé devenir son refuge, elle ignorait alors qu’elle y vivrait de nouvelles aventures, qu’elle deviendrait la femme qu’elle est désormais. Tout cela grâce à Dastan et Akeela.

C’est assez difficile pour la jeune femme d’évoquer Sengoli, elle n’en garde que de mauvais souvenir. Elle est née dans un clan belliqueux, principalement à cause de son père, elle s’est retrouvée sur certains fronts, mais peut-elle vraiment prétendre pouvoir apporter une certaine expertise à la situation ? D’une certaine manière, elle connaît le peuple de Sengoli et elle pense sincèrement qu’ils n’ont rien à voir avec les Kelowniens. Une vingtaine d'années n’auront pas suffit à son père pour changer fondamentalement les esprits.

Akeela porte l’espoir que Karrah ne compte pas que des ennemis dans son clan, il faut espérer, mais ne pas oublier que l’espoir n’a rien de concret. “Tu dois faire les choix qui s’imposent, si Karrah souhaite la paix et en a fait la démarche auprès de toi et si elle s’efforce de le faire accepter à son clan, ce ne sera que bénéfique à l’alliance. Ce n’est pas vraiment de ton côté que le travail devra se faire, c’est à Karrah de convaincre les clans de l’alliance et l’effort de tolérance doit lui être rendu par respect pour ton rôle et la confiance que tu lui donnes, mais pour être honnête, je pense qu’il ne faut pas baisser notre vigilance pour autant.”

Des conséquences, il y en aura, du moins Madaline s’y attend, et elle est prête à y faire face. Elle n’est pas sans savoir la dissidence qui s’élève à Kelowna par rapport aux choix de leur nouvelle chef, ils feront donc le choix de s’en prendre à Kelowna, ou à la citadelle et de faire porter le chapeau à Karrah. “Qu’importe les décisions que tu prends, j’ai foi en toi et ton jugement, tu peux compter sur moi pour protéger les habitants de la citadelle. Si nous ne laissons pas une chance, nous prenons le risque de perdre beaucoup.” Comme ils peuvent perdre beaucoup. Le risque zéro n’existe pas.

_________________

LA VIOLENCE ET LE SANG, N’ENGENDRE QUE LA VIOLENCE ET LE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 832
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Promenade nocturne  Mer 21 Juin - 22:54


akeela & madalineProposer l’Alliance à Kelowna lui semblait être une bonne idée sur le moment. Cela fait beaucoup de temps qu’elle y pense et que Dastan y pensait aussi. Déjà du temps de l’ancienne chef de clan, des propositions avaient été faites mais à chaque fois les messagers étaient revenus avec des insultes comme réponse. Lorsqu’ils revenaient, bien évidemment. Laeth n’était pas une femme de paix mais Karrah est différente et c’est bien là toute la chose qui change la donne. Peut-être qu’avec une nouvelle chef de clan, Kelowna comprendra qu’il n’y a pas que la guerre et les batailles, que l’Alliance peut aussi leur être bénéfique. À tous. Mais Akeela sait très bien qu’au-delà de la proposition qu’elle a fait à Karrah, il y aura beaucoup de choses à faire pour que le clan devienne un clan pacifiste.

Elle écoute Madaline lui répondre et hoche doucement la tête face à ses paroles. Son amie à raison, Karrah va devoir faire beaucoup de choses pour que son clan change et cela prendra sans doute du temps, mais Akeela ne peut pas faire grand-chose pour l’aider. Elle a proposé l’Alliance, ensuite ce n’est plus vraiment de son ressort. « C’est ce qu’elle m’a dit aussi, que ceux qui étaient contre cette alliance tenteraient sans doute quelque chose pour empêcher que cela se fasse. » Karrah a été honnête dans tous les cas en lui disant que beaucoup de kelowniens – à commencer par l’ancien bras droit de Laeth – n’étaient pas pour ses décisions et n’hésiteraient pas à le faire savoir. Mais Akeela a confiance en Madaline et elle sait que celle-ci protègera la Citadelle et ses citoyens. Elle esquisse un sourire puis attrape sa main pour la serrer doucement. « Merci de ton soutien. Les kelowniens peuvent venir, je suis sûre qu’ils le regretteront. » Elle n’en doute pas parce que la garde de la Citadelle est bien entrainée et que Madaline est une bonne chef pour eux.

Bon, elle n’a cependant pas hâte que la dissidence vienne frapper aux portes de la ville parce qu’elle a déjà pas mal de choses à gérer à côté de cela. Et elle aimerait bien pouvoir souffler un peu avant la réunion prévue pour les chefs de clan. Alors elle se laisse tomber, le dos sur le lit, puis tourne la tête vers Madaline. « Alors dis-moi, que se passe-t-il de nouveau par chez toi ? » Et peut-être qu'elle essaye de changer la conversation pour quelque chose de plus normal.

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
 
Promenade nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: La Citadelle-
Sauter vers: