AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 C'pas moi m'dame ! || Losran & Madaline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 240
Inscrit le : 12/06/2017
Célébrité : Alexander Dreymon
Losran
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) C'pas moi m'dame ! || Losran & Madaline  Mer 14 Juin - 14:50






Pour un premier séjour à la Citadelle, ça s’est plutôt bien passé, si l’on oublie la légère humiliation de la veille par l’Ipa. Humiliation que Losran n’a raconté à personne de façon à garder sa place de chef imperturbable. Ses hommes, accompagnants la délégation de Kelowna, sont très occupés à la taverne du coin. C’est leur dernier soir à la Citadelle avant de rentrer chez eux grâce à un voyage de quelques jours en comptant les pauses. Karrah n’a pas tenu à prolonger son séjour puisqu’il y a encore trop de chose à régler dans les terres du nord. La dissidence fait encore des siennes, avec à sa tête Ymir, l’ancien chef de guerre de Laëth. Losran aurait pu ruminer dans sa chambre les vieilles histoires vécues avec la brute épaisse, mais au lieu de ça, il préfère en rire avec ses camarades. Cela fait une bonne heure qu’ils sont attablés autour de pintes de bière artisanales au degré d’alcool important au vu de la distillation. Les autres clients sont aussi bruyant que le groupe de soldat mais préfère en rester loin. Les aprioris sur les Kelowniens resterons longtemps du fait de leur barbaries et de leur côté sanguinaire. Venir à la taverne est une idée de Losran pour montrer au peuple de la Citadelle que les guerriers sont normaux, pas des méchants bonhommes près à trancher des gorges au premier conflit venu. Du moins pour ce qui est des membres de la délégation. Les autres dans les terres, c’est autre chose.

Mais au fil de la soirée, les barrières tombes et les hommes oublient où ils sont et qu’ils sont probablement surveillé. Simplement vêtu, Losran se fond dans la masse de soldats et balance tout autant de boutades que les autres. Rapidement, ils en viennent à parler d’Ymir et de la dissidence. Quelques-uns imitent son accent bourrus, d’autres critiquent son manque d’empathie. Le sujet de conversation est intarissable même pour des hommes qui ne sont pas habitué à faire des critiques ou s’intéresser aux commérages. Un jeune de la bande entre dans un vif débat avec un autre au sujet des esclaves. D’autres évoquent l’idée qu’il va falloir mener une guerre violente contre lui et ses hommes pour reprendre le dessus dans le clan. Losran quant à lui, il s’amuse un peu trop à cause de la bière à jouer le rôle d’Ymir, en plus caricatural. Aucun des soldats n’a vu les agents de la garde entrer dans la taverne, alertés par des clients inquiets à cause des blagues et des accents marqués. S’il n’avait pas bu autant de bière, Losran aurait calmé le jeu après avoir vu les sergents. Son œil est toujours à l’affut, il anticipe, manœuvre, réfléchit … sauf qu’il a bu. Au lieu de stopper le scketch, le chef de guerre se prend pour un acteur de renom et gonfle le torse sous les rires de ses camarades. « Quand on aura reprit Kelowna, ça sera le tour de l’Ipa … » grogne-t-il en jouant à merveille son rôle, faisant même casser les rires de ses camarades. Il imite drôlement bien Ymir. D’un coup, il abat ses poings sur la table, renversant une chope de bière. « Bande de chiffemole, vous n’avez rien de véritables sold … EH OH ! ». Un garde vient de l’empoigner brusquement tandis que les autres ont sortis les épées de leurs étuis. Losran reprend très vite ses esprits et intimes à ses subalterne de ne pas broncher. Trainé dehors, le sergent derrière lui lui annonce qu’il va être reçu par leur supérieur.

« C’était un malentendu, une boutade … » essaye de se justifier Losran sur le chemin, en vain. Il aurait aimé décliner son identité, mais un second soldat lui assène un violent coup de pommeau d’épée dans le flanc, lui coupant le souffle. Coincé entre deux gardes, il attend plié en deux que le chef de garde entende l’histoire. Losran sait qui il va devoir convaincre … et pour le coup, il aurait préféré recroiser la jeune femme dans d’autres circonstances.

"Entre, bouffon." Ordre charitable accompagné d'une brutalité sans nom. Losran pénètre le bureau dans un piteux état.

_________________
I'm not afraid of death.
I've already consumed six lives.
Never look back.


Présence normale les lundis et mardi.
Présence réduite les jeudis et vendredi (je travaille).
Les week-ends c'est flou, idem pour les mercredis.
SKÖLL  king
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 88
Inscrit le : 06/06/2017
Crédits : Schizophrenic
Célébrité : Marie Avgeropoulos
Madaline
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: C'pas moi m'dame ! || Losran & Madaline  Ven 16 Juin - 18:19





Elle dort paisiblement lorsqu’elle entend tambouriner à sa porte. Puisqu’elle ne répond pas, la personne se permet d’ouvrir la porte. Madaline sort un poignard de sous son oreiller et l’envoie sur sa cible. Elle entend une exclamation de stupeur, puis un juron et… “Loupé !” La jeune femme se redresse en position assise en se frottant les yeux. C’est toujours aussi dur d’être sorti de son sommeil, et pourtant, c’est loin d’être la première fois. “J’ai atteint avec exactitude ma cible.” Rétorque-t-elle. “Ca s’est pour t’apprendre à ne plus entrer sur mon territoire sans y être invité.” Grogne-t-elle à l’intention de son second. “Qu’est-ce qu’il se passe cette fois ?”

Son second lui fait un rapport assez succinct de la situation, il la connaît et sait qu’elle préfère se faire sa propre idée. Il lui rapporte donc seulement les faits. L’arrestation d’un type, kelownien, qui se prétend être -ou est- Ymir. Elle n’y croit pas trop, Ymir n’oserait quand même pas se pointer la bouche en coeur au sein de la citadelle. Si ? Bref, son second s’est douté que l’affaire l’intéresserait et est donc venue la tirer des bras de morphée. Trop sympa !

Elle sort du lit, attrape son pantalon et l’enfile en quatrième vitesse. Elle passe la ceinture du fourreau de son épée dans les anneaux de son pantalon ; son arc ainsi que le carquois prennent place en bandoulière dans son dos. Prête pour un combat rapproché comme à distance. En moins de 5 minutes, elle quitte sa chambre et se dirige jusqu’à son bureau, non sans bailler régulièrement. Elle a toujours été lente à sortir du sommeil, même si son réveil se faisait souvent avec sursaut.

Madaline allume les bougies un peu partout dans son bureau pendant que ses hommes lui amènent le dissident. Elle est nerveuse, même si elle se doute toujours que si Ymir était bel et bien présent, l’arrestation ne se serait pas faite de manière pacifique, du moins, pas sans verser quantité de sang. Elle s’interroge, quelle est donc cette histoire ? Quoi qu’il en soit, l’Ipa a été menacée, elle doit écarter la menace, quoi qu’il en coûte. S’il faut tuer, elle le fera sans une once d’hésitation, pour Akeela, pour la citadelle.  

C’est debout, prête à utiliser ses armes, qu’elle accueille le prisonnier. Mais elle reste sur le cul en le dévisageant. Si c’est bien un chef de guerre qui pénètre dans la pièce, il ne s’agit pas du fidèle de Laeth, mais de celui de Karrah. “Bordel !” S’exclame-t-elle avec une franche virulence, avant de se reprendre. Ca n’enlève rien à ses propos, prendre Kelowna, ensuite au tour de l’Ipa. Elle vivante, jamais. Mais il vaut mieux y réfléchir à deux fois avant de l’abattre sans sommation. Il y a des chances que cela ne plaise pas à Karrah, d’après ce qu’elle sait, Losran est son cousin, ou peut-être son frère ?

Madaline lui fait signe de prendre place sur la chaise qui lui fait face. Il empeste l’alcool, et il semble pas très frais. “Vous savez pourquoi vous êtes là ?” Elle sait que l’alcool fait faire ou dire des choses insensés, des conneries, autant que des vérités, l’alcool rend aussi les autres inconscients des problèmes à venir.

_________________

LA VIOLENCE ET LE SANG, N’ENGENDRE QUE LA VIOLENCE ET LE SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 240
Inscrit le : 12/06/2017
Célébrité : Alexander Dreymon
Losran
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: C'pas moi m'dame ! || Losran & Madaline  Mar 11 Juil - 15:47

Dur dur de paraitre sain de corps et d’esprit quand on vous pousse dans une pièce avec élan et qu’on a bu un peu trop de bière. A l’injure balancée par Madaline, Losran comprend qu’il va devoir assurer s’il veut sortir de ce bureau un minimum indemne. Il tousse et manque de cracher sa bile une fois enfermé dans la pièce en face la chef de garde. Il se redresse malgré la douleur aux côtes et dessaoule quasiment instantanément face à la situation.

Planté dans l’entrée au milieu des bougies et des armes soi-disant décorative, le chef de guerre parvient à respirer un peu mieux. Son interlocutrice lui intime de prendre un siège alors qu’un instant avant, il aurait juré qu’elle allait l’étriper. Les gardes ne lui ont pas attaché les poings ce qui facilite ses déplacements, quoique rendu peu gracieux depuis la 7eme pinte de bière. Le bureau est assez austère et les cernes de Madaline trahissent un manque de sommeil important. « Il y a méprise, » commence Losran en portant une main à son flanc. Il a déjà prit des coups pire que ça mais l’alcool doit multiplier les sensations apparemment… et jamais il n’a été sur le champ de bataille après avoir pinté. « Vous gardes y sont des boulets, y comprennent rien. »

Pas vraiment moyen d’exprimer au mieux sa pensée pour défendre sa peau. Il voudrait expliquer que c’est une blague mais tout ce qui lui vient à l’esprit se sont les chants de guerres dans sa langue de clan et quelques insultes de la même sorte. Critiquer les gardes n’est pas judicieux mais il peut pas faire mieux. Losran regarde ses poings fermés sur ses genoux essayant de focaliser son esprit. Si cette histoire remonte aux oreilles de Karrah, il va en avoir pour des heures de sermon et ne saura plus comment faire pour éviter de montrer qu’il s’en fou. Cette histoire risque aussi de le discréditer auprès de la chef de garde alors que Kelowna est sur le point d’entrer dans l’Alliance. Le guerrier tousse un coup, ravale sa salive et plante son regard légèrement ternis par l’alcool dans celui de la jeune femme. « Disons que .. bon les gardes ça va ! Mais j’faisais un tit’ blague à mes camarades. J’caricaturai ce fils de chien pour faire rire la galerie. » C’est la vérité mais pour plusieurs raison, Losran n’arrive pas vraiment à être convaincant. Déjà parce qu’il a bu, certes, puis parce qu’il a du mal quand il doit justifier de ses actions. C’est quelque chose qui le gonfle en temps normal, alors avec le caractère que lui confère l’alcool … Il a toujours été droit et loyal, prêt à tout pour sa seule famille et pour faire en sorte que la paix règne.

Devant le regard dur et froid de son interlocutrice, le chef de guerre juge propice de rajouter quelques mots intelligibles. « J’veux pas de mal à votre Ipa. » C’est tout ce qu’il peut faire de mieux pour s’en sortir, même si son image de valeureux guerrier sorti souvent indemne de moult bataille sera ternie pour longtemps avec cette histoire.

_________________
I'm not afraid of death.
I've already consumed six lives.
Never look back.


Présence normale les lundis et mardi.
Présence réduite les jeudis et vendredi (je travaille).
Les week-ends c'est flou, idem pour les mercredis.
SKÖLL  king
Revenir en haut Aller en bas
 
C'pas moi m'dame ! || Losran & Madaline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: La Citadelle-
Sauter vers: