AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 143
Inscrit le : 24/05/2017
Crédits : Fassophy, Opallia, Tumblr
Célébrité : Imogen Poots
Multi-comptes : Muire & Tavion

Arduinna
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Dim 25 Juin - 11:32



Les âmes préparent nos rencontres


avec Horyön



L’endroit était magnifique mais l’endroit était bruyant. À peine avait-elle franchit la grande porte d’entrée de la Citadelle qu’elle regrettait déjà le calme et la tranquillité de sa petite cabane. Les gens allaient et venaient et lui donnait l’impression d’avoir une vitre humide de gouttes de pluie à la place d’yeux : tout était flou et prenait l’apparence d’une peinture impressionniste. Petit panier en main, les bras croisées et  les mains sur ses épaules, elle glissait plus qu’elle ne marchait dans les rue dans grande Ville de la Paix. Son regard ne croisait personne et personne ne croisait le sien. Tant mieux.
Aller à la rencontre de sa mère n’était jamais une partie de plaisir. D’une part, il fallait traverser tout un tas de rues. D’autre part, comme à chaque fois qu’elle lui rendait visite, il fallait éventuellement supposer que cela pouvait être la dernière fois qu’elle la voyait. La simple pensée de la Citadelle lui devenait alors insupportable.

Où étaient donc passés les temps plus simples et plus heureux de son enfance vagabonde ? Où étaient passés les tendres couchers de soleil sur la plage Pankara ? Où étaient passés le vent paisible des somptueuses montagnes Sengoli ? Pourquoi sa mère devait déjà songer à quitter ce monde alors qu’elle n’avait même pas encore soixante ans ? Le passé n’est pas un refuge, c’est l’écho nostalgique d’un monde trop grand figé en permanence. D’un autre côté, le présent semble bien difficile à tolérer. Une fois qu’elle retrouverait le petit apprenti guérisseur qui s’occupe de sa mère, cela irait déjà mieux. L’endroit était plus calme, moins peuplé. Cette simple pensée l’encourageait à ne pas s’effondrer.

Dans cette foule en mouvance permanente, il était facile de repérer quelqu’un d’immobile. Ainsi, Arduinna n’eut aucun mal à s’apercevoir qu’un grand gaillard blond l’observait. Immédiatement, elle baissa les yeux et pressa le pas. On lui avait dit que ses yeux bleus attiraient parfois l’attention, que les gens restaient bloqués dessus : en les cachant, la silhouette mystérieuse n’avait plus aucune raison de la dévisager ainsi. L’homme était une figure importante ici à la Citadelle, elle le savait : il y avait toujours tout un tas de gens autour de lui. Sauf là, évidemment.

Au détour d’une ruelle peu fréquentée, elle s’aperçut qu’il était encore là et qu’il n’y avait plus de doute à avoir : il la suivait. Angoissée à l’idée d’être abordée par quelqu’un d’important, elle fit de grands yeux et détourna le regard. À la Citadelle, personne ne lui demandait jamais rien, il n’y avait aucune raisons pour que cela change aujourd’hui ! Et puis d’abord, qu’est-ce qu’on pouvait bien lui vouloir ? Qu’est-ce qu’un conseiller de l’Ipa pouvait bien avoir à demander à quelqu’un qui n’existait même plus dans cet univers ?

À l’entrée du petit bâtiment où séjournait sa mère, il était encore là. Cette fois-ci, il était trop près pour l’éviter ou pour fuir. Hélàs, le dialogue devenait inévitable. De toute façon, paysan ou personnalité politique, Arduinna s’exprimerait tout aussi mal par maladresse. Avec un peu de chance, tout se terminerait très vite. Ils échangeraient deux mots, puis elle irait voir sa mère et enfin elle rentrerait chez elle dans hutte après une longue journée de cheval.

« Bonjour, fit-elle en se mordillant une lèvre. Elle laissa tomber ses mains jointes devant son ventre, son panier semblait flotter dans les airs. Vous avez besoin de quelque chose ? »


_________________

OUT

OF THIS WORLD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Inscrit le : 20/05/2017
Célébrité : Chris Hemsworth
Horyön
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Mer 6 Sep - 18:44



Arduinna



Horyön

LES ÂMES PRÉPARENT NOS RENCONTRES.
Un mois... C'était la durée qui s'était écoulée depuis qu'Horyön était arrivé à la Citadelle. Cette ville s'étendait à des lieux à la ronde et même avec le temps libre qu'il avait à disposition il n'en avait toujours pas fait le tour. Sa rencontre avec l'Ipa lui avait révélé son manque total de connaissance envers les autres cultures qui habitaient ces murs. C'est ainsi qui l'avait prit l'initiative de se familiariser avec celles-ci. De plus, son poste de conseiller était légèrement bridé de par le fait qu'une réunion entre les chefs de villages devaient se tenir afin de discuter de l'entrée de Kelowna dans l'Alliance. Il partait régulièrement à la découverte des autres pays, même si cela pouvait être dangereux pour un kelownien de se balader seul sur des territoires qui se qualifient eux-mêmes ennemi de Kelowna.
Entre deux voyages, Horyön tentait malgré lui faire bonne impression aux citadins. Kelowna possède une réputation guerre réjouissante et même si quelques kelowniens rejoignent la Citadelle petit à petit, ils sont tous confrontés aux regards et aux chuchotements. Le seul remède à tout ça, c'était le temps. Horyön avait pourtant son grain de sel à mettre. Même s'il était quelqu'un de plutôt égocentrique, il s'était donné des "tâches" visant à remédier à certains petits problème que rencontraient les citadins. Rien de bien important qui pourrait mettre la sécurité de la Citadelle en danger. Il était simplement question de petites courses, en échange il voulait avoir un maximum d'information sur les pays membres de l'Alliance.

Lors de l'un de ses voyages en territoire Pankara, il avait suivi les instructions d'un vieil homme qui l'avaient mené à une grotte sur une falaise en bord de mer. Il était sensé y trouver un métal très résistant et relativement rare avec lequel il pensait se faire une nouvelle arme. Mais le métal n'y était plus, les Pankara avaient dû tout prendre depuis le temps. Malheureusement pour le kelownien, la marée monta subitement et emporta Horyön hors de la grotte. Ce fut à ce moment qu'elle frappa, une douleur intense le long de son bras gauche en allant jusqu'à l'omoplate. Il était parvenu à s'extirper tant bien que mal et à nager jusqu'à une plage proche. Il avait constaté les dégâts et sa blessure était dûe à une méduse. Mais pas n'importe laquelle, cette espèce avait muté avec le temps et son poison était très long à agir et surtout mortel. En général, il faut une bonne semaine pour que la mort arrive, ce qui laissait amplement le temps au kelownien de trouver un remède. Mais c'est là qu'il y avait un problème : le pistil d'Ozaar, une partie d'une plante rare que peu de botaniste possède. Horyön allait devoir sillonner les boutiques afin de s'en trouver ou Karrah allait devoir se trouver un nouveau conseillé au près de l'Ipa.

Après un grand nombre de boutique visité, Horyön n'abandonnait toujours pas même si sa fin était proche. Il en était même venu à écouté les rumeurs et l'une d'elle avait attiré son attention. Une femme âgée était plutôt mal en point et sa fille herboriste venait souvent prendre soin d'elle. Le nordiste avait aussi pu avoir une description de la jeune femme, une description qui semblait être adapté à une inconnue qu'il suivait à travers la foule. "Bonjour. Vous avez besoin de quelque chose ?" Dit-elle en se retournant. Peut être qu'il avait un peu trop suivi de près, il sentait une certaine crainte dans la voix de la jeune femme. "Es-tu la fille herboriste d'une femme souffrante habitant ce bâtiment ?" Il ne passa pas par quatre chemins, après tout son temps était compté... "En tant qu'herboriste, tu devrais avoir du pistil d'Ozaar, il m'en faudrait."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143
Inscrit le : 24/05/2017
Crédits : Fassophy, Opallia, Tumblr
Célébrité : Imogen Poots
Multi-comptes : Muire & Tavion

Arduinna
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Dim 10 Sep - 17:14



Les âmes préparent nos rencontres


avec Horyön



Si dans un premier temps elle se détendit en comprenant qu’il n’était pas là pour lui parler citadelle ou politique, son visage se crispa quand elle entendit la suite. Horyön ne venait pas se présenter à elle en tant que tout nouveau conseiller  Kelowna, mais en tant qu’être humain normal. Pas de bonjour, pas de s’il te plait : elle était habituée à ce genre de choses, elle ne s’en offusqua pas. Elle comprenait très bien qu’en omettant les formules de politesse, c’était pour gagner du temps : il y avait donc probablement situation d’urgence. L’aubergiste avait croisé de nombreux clients épuisés,  pressés et pour certains même, pourchassés, qui ne demandaient qu’un lit et un repas dans les plus brefs délais. Alors qu’est-ce qui changeait cette fois ? Il ne s’agissait pas de l’auberge.

« M… moi herboriste ? Je connais que très peu de choses vous savez, juste ce qu’il faut pour survivre ! Mais il semble bien que je sois celle que vous cherchez… Du pistil d’Ozaar… Je connais. On s’en sert pour soigner des poisons coriaces… Vous connaissez quelqu’un qui … Miséricorde ! » fit-elle en voyant la blessure que le Kelownien venait de révéler.

Elle comprit donc qu’Horyön cherchait le fameux pistil d’Ozaar pour lui-même. Cette plante, même les mauvais herboristes la connaissait. Elle était très rare et se négociait à un prix exorbitant. Une rumeur raconte également que chaque chef de clans en possède un exemplaire, conservé secrètement dans un endroit que seul lui et son plus proche serviteur ont accès en cas de tentative d’empoisonnement. Comme pour beaucoup d’autres plantes, c’est sa mère qui le lui en avait parlé la première. « Duinna, regarde Le pistil d’Ozaar, aussi grand que mon doigt, est soit beige, soit marron, soit noir et une fois séché et  brésillé, brûle-le et applique ses cendres sur la peau. Ça brûlera, mais ça guérira. » lui dit la voix de sa mère. Arduinna soupira et n’osa pas regarder le conseiller dans les yeux.

« J’en avais un… Je l’ai échangé à un alchimiste de la citadelle, il essaye de reproduire l’Ozaar, il ne veut plus que ça soit une plante rare. Il doit me la rapporter après, quand il aura fini ses expériences… D’ici un mois… Vous ne… Ça sera trop tard hein ? » fit-elle en plissant les yeux.

Arduinna ne savait pas depuis combien de temps Horyön était empoisonné, mais il y avait fort à parier qu’il ne disposait absolument d’autant de temps. Elle eut comme un sursaut : elle oublia sa mère et le bruit de la citadelle pour se concentrer. Pas question qu’elle laisse mourir un homme surtout s'il est conseiller !

« Venez ! On va essayer de le récupérer ! »

L’Askhadi laissa tomber son petit panier sur le devant de la porte et se mit à marcher à grands pas dans une petite rue juste à leur gauche, persuadée que les grandes jambes d’un Kelownien n’auraient que très peu de mal à suivre son rythme. Ils passèrent à côté de marchants, de mendiants, d’étrangers et empruntèrent des rues de plus en plus étroites. Dans ce gigantesque labyrinthe, Arduinna se repérait à sa manière, manière qu’elle aurait d’ailleurs bien du mal à expliquer concrètement, étant donné qu’elle attribuait des couleurs à chacune de ces ruelles pourtant toutes grises. Enfin, ils arrivèrent devant un petit escalier d’une dizaine de marches qui semblait s’enfoncer dans le sol et donnait sur une minuscule porte en bois ronde. Arduinna mit elle aussi les formules de politesse de côté et c’est presque si elle enfonçait la porte. De l’autre côté se trouvait un petit homme barbu au crâne rasé avec lunettes rondes sur le bout du nez. Autour de lui se trouvait tout un tas d’étagères, de bureaux, de récipients, de marmites, de plantes et d’une seule fleur d’Ozaar.
Pas le temps de pester contre cette irruption brutale dans son petit laboratoire, Arduinna s’avança jusqu’à lui, suivit de près par Horyön.

« Donago ! Tu as encore l’Ozaar  ?
- Oui… Mais…
- J’en ai besoin, maintenant ! S’il te plait ! Les pistils ! Je dois sauver quelqu’un !
- Si tu te sers des pistils, il me faudra des mois peut-être des années pour trouver une autre fleur ! C’est non ! Tu ne me feras pas changer d’avis ! »

À cet instant, il croisa le regard d’Horyön : lui sans doute, saurait le faire changer d’avis.


_________________

OUT

OF THIS WORLD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Inscrit le : 20/05/2017
Célébrité : Chris Hemsworth
Horyön
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Jeu 14 Sep - 1:38



Arduinna



Horyön

LES ÂMES PRÉPARENT NOS RENCONTRES.
Horyön observait la jeune femme avec attention. Le poison commençait à faire effet petit à petit, les pensées du guerrier se mélangeaient, s'entrelaçait à tel point qu'il avait pensé que la jeune femme était une herboriste ce qui était loin d'être le cas. La jeune femme connaissait la plante en question et elle en connaissait l'effet curatif. Il lui fallut très peu de temps pour comprendre la situation délicate dans laquelle était Horyön. Celle-ci pu entrevoir la blessure alors que le kelownien tentait de la dissimuler dans sa longue cape sombre. Il n'aimait pas être vu en état de faiblesse, vivre à Kelowna lui avait enseigné que la moindre blessure pouvait être fatal non par sa gravité mais par son effet sur les gens l'environnants. Il en fallait très peu à certains barbares kelownien pour s'en prendre aux gens blessés, après tout, la loi primaire leurs donnés toutes les possessions de leurs victimes. Bien qu'il n'était pas dans le pays du nord, son statut de conseiller de l'Ipa le mettait en danger en permanence. Il n'était jamais à l'abris d'un assassinat dans les règles de l'art. Kelowna était en proie aux conflits internes et le fait que Karrah perde son conseiller auprès de l'Ipa serait une occasion de mettre fin à leur collaboration.

La jeune femme lui annonça qu'elle n'en possédait plus. Les idées fusèrent dans la tête d'Horyön, sans que celui-ci ne le montre particulièrement. S'il n'en obtenait pas rapidement, il serait contraint d'en demandé à l'Ipa et ainsi la mettre en danger si celle-ci venait à se faire empoisonné. Sans qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, l'inconnue entraînait le kelownien à travers la foule, laissant tomber son panier de course. Elle avait beau marcher vite, ce n'était pas un trop gros problème pour Horyön, même s'il était empoisonné et relativement faible, il était un homme athlétique et grand de surcroît. Au bout de quelques minutes, ils pénétrèrent dans la boutique du chimiste...ou était-ce un alchimiste ? Les pensées d'Horyön s'embrouillaient de plus en plus rapidement, il fallait faire vite. Mais le problème c'était l'alchimiste qui le posait. Le dénommé Donago en avait mais refusé de le donné sous peine de devoir en trouvé d'autre. Tout aurait put être tellement plus simple si ils étaient sous le règne de Laëth. Horyön aurait put tout simplement tuer l'alchimiste et prendre la fleur lui même ainsi que ce petit laboratoire. Mais la tyrannique chef de Kelowna été morte désormais et il vivait à la Citadelle. Akeela n'aurait en cas permit un tel acte de barbarie et si le conseiller ne pouvait pas bien se tenir alors tout les kelowniens étaient voués à rester en Kelowna. Horyön ne voulait ni brutaliser, ni menacer Donago, sa réputation en prendrait un coup. Que pouvait vouloir un homme tel que lui ? Probablement des fonds pour ses recherches sans oublier la fameuse plante d'Ozaar.

"Donnes-moi cette plante et je t'en apporterai une autre." Annonça Horyön de sa voix grave dissimulant la faiblesse de celle-ci. L'alchimiste leva les yeux vers le barbare mais l'offre ne semblait pas le satisfaire. "Je refuse, vous n'avez aucune garantie à me donner. Vous pouvez très bien ne jamais revenir. Et je vous rappelle que c'est une plante rare..." Donago croisait alors les bras en fronçant les sourcils. "Vous avez beau être un conseiller, je vais vous demander de partir."

La plante d'Ozaar était trop proche pour laisser tomber. La négociation n'était clairement pas le point fort d'Horyön. Donago l'avait reconnu et était bien plus sur la défensive après avoir identifié l'origine barbare du kelownien. "Je sais où en trouver, au nord-est de Brinim, en dehors du territoire Kelownien. J'en ramènerais en ajoutant quelques plantes kelownienne." Le voyage était long et compliqué à travers les glaciers mais c'était pour sa vie et il n'avait qu'une seule parole. L'ajout des plantes typique de Kelowna était un bonus pour l'alchimiste qui n'avait probablement jamais eut l'occasion d'en obtenir étant donné que sa tête aurait finie sur une pique dès la frontière. Donago allait-il accepter ?




Dernière édition par Horyön le Jeu 28 Sep - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143
Inscrit le : 24/05/2017
Crédits : Fassophy, Opallia, Tumblr
Célébrité : Imogen Poots
Multi-comptes : Muire & Tavion

Arduinna
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Jeu 21 Sep - 23:16



Les âmes préparent nos rencontres


avec Horyön



Donago avait toujours été une tête de mule, mais cette fois ci, c’était le bouquet ! Peut-être ne comprenait-il pas très bien que sa contribution était à ce point importante, car il s’agissait tout de même de la vie d’un homme. C’était le stéréotype du vieillard grincheux. Derrière ses lunettes qui lui grossissaient les yeux, il fronçait tellement les sourcils qu’on ne les voyait presque plus.
Arduinna savait qu’Horyön venait de Kelowna et qu’il était fort probable qu’il eut déjà réglé moult problèmes avec des coups de poings bien placés, mais ce genre de solution n’était pas de mise dans l’enceinte de la Citadelle et cela ne correspondait évidemment pas à l’attitude que l’on attendait d’un conseiller. Il faudra donc régler cela de manière diplomate.

À son tour, Horÿon ordonna à ce que le vieil alchimiste lui céda sa plante en lui en promettant une autre et il essuya tout de même un refus. Quel sale caractère ! Cependant, tous ses arguments n’étaient pas mauvais. La plante était rare et Arduinna ne savait pas si Horyön disait la vérité concernant sa promesse d’en ramener une autre. Serait-ce donc là un mensonge ? Ou Horyön connaissait-il un emplacement de fleurs d’Ozaar ?

« Donago ! Qu’est-ce que tu racontes ? Bien sûr qu’il reviendra : il est conseiller, c’est son travail de partir et revenir à la Citadelle ! »

Scène curieuse que de voir le géant Horÿon face au petit alchimiste qui se tassait au fur et à mesure qu’il vieillissait. Le conseiller sonna de nouveau la charge en détaillant plus précisément où se trouvaient des fleurs d’Ozaar. Cela ressemblait de moins en moins à un mensonge. Arduinna aperçut les pistils d’Ozaar déjà placés dans un petit pot en verre sur une petite table en bois juste derrière Donago. Si proche du but !

« Des plantes de Kelowna… Vous m’avez pris pour un jardinier ! »
- Donago ça suffit ! Il faut donner la plante sinon… Sinon il … euh… Il te fera du mal ! Tu n’as pas connu la légende de… Horyön le brise-glace ?
- Quoi ? Le quoi ? Il a… Quoi ? »

C’était un mensonge et elle en avait honte. Elle qui avait horreur de ça ! Allez, peut-être que c’était à moitié un mensonge, peut-être qu’Horÿon avait eu droit à sa légende avant qu’il ne soit conseiller. En tout cas, cela avait eu l’effet escompté : Donago était inquiet, peut-être même apeuré. L’Askhadi aurait aimé ne pas en arriver là, mais rien d’autres ne semblait fonctionner.

« Oui ! La légende ! Horÿon, racontez-lui ! »

_________________

OUT

OF THIS WORLD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Inscrit le : 20/05/2017
Célébrité : Chris Hemsworth
Horyön
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Jeu 28 Sep - 1:47



Arduinna



Horyön

LES ÂMES PRÉPARENT NOS RENCONTRES.
Jardinier ? Horyön pouvait voir des plantes partout dans son échoppe mais quasiment aucune ne semblait venir des terres kelowniennes. L'alchimiste refusa l'offre du conseiller d'une manière pure et dure. La jeune femme insistait sous les yeux d'Horyön en appuyant sa position et sur la véracité de ses dires. C'est alors qu'elle mit en place un petit stratagème basé sur le mensonge, une chose que le kelownien n’appréciait guerre, qu'il n'avait jamais pratiqué et qu'il ne pratiquera jamais. Néanmoins, Donago semblait perturbé. Il était question de sa vie...

La douleur s'intensifiait lentement, une douleur aigu qui était loin d'être à son point culminant. Après avoir hésité, le regard d'Horyön passa de la jeune femme au vieil homme. "Le brise glace était un homme très fort capable de changer un iceberg en glaçon seulement avec ses poings... Je lui ai brisé les bras, défoncé son crane et manger son cœur..." Mensonge ou pas ? Donago allait probablement le croire mais qu'en était-il de la jeune inconnue ? Il laissa planer le doute sans même la regarder. "Imagine ce que je pourrais faire à ton corps affaiblit par le temps. La plante est juste-là, j'ai juste à la prendre. Pourras-tu m'en empêché ?" Le conseiller jouait un jeu dangereux, menacer un civil était puni par Akeela, il le savait et connaissait les enjeux. Mais il savait aussi qu'Akeela était compréhensive et qu'elle pouvait accepter ce genre d’écart qui n'en était pas vraiment un au final. Ce n'était pas vraiment une menace, juste une petite histoire à propos d'une légende.

Le regard de l'alchimiste avait changé jusqu'à devenir effrayé. La légende du brise-glace faisait son travail dans la tête du vieil homme mais aussi dans celle de la jeune femme en voyant ses réactions du coin de l’œil. Le regard glacial d'Horyön était fixé dans celui de Donago, ignorant la douleur qui se répandait dans son bras. Tout ça à cause d'une méduse... Heureusement que le guerrier en avait vu d'autre. Cet accident le rapprochait de la mort mais il ne le faisait pas perdre le contrôle de soi-même.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 143
Inscrit le : 24/05/2017
Crédits : Fassophy, Opallia, Tumblr
Célébrité : Imogen Poots
Multi-comptes : Muire & Tavion

Arduinna
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: [RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.  Jeu 12 Oct - 16:36



Les âmes préparent nos rencontres


avec Horyön



Arduinna dévisageait Horÿon car comme Donago, elle attendait impatiemment ce qu’allait raconter le conseiller. Mine de rien, elle l’avait mise dans une situation délicate ou il lui fallait rapidement inventer quelque histoire pour impressionner le vieil alchimiste acariâtre. Ou peut-être s’inspirerait-il d’une légende de Kelowna, cela n’importait pas vraiment de toute façon, c’était l’effet recherché qui primait. L’histoire ne fut pas décevant puisqu’elle comportait des os brisés et des organes consommés, mais là encore,  Arduinna ne disait que TOUTES les histories Kelowniennes se finissaient ainsi. Cela paraissait être un peu gros pour être vrai, mais après tout, dans ce monde, rien ne semblait véritablement fou ou horrible. Donago ne savait plus quoi penser, surtout quand Horÿon compléta l’anecdote avec une menace. Le petit vieux, visiblement sous le choc, s’assit sur une chaise en bois au moins aussi ancienne que lui.

« Ciel ! C’est … terrifiant ! Ce brise-glace… Ces Kelowniens ! » et il continua de parler exactement comme s’il ne pouvait plus se taire. On y entendait des plaintes, des interrogations, des soupirs… Donago ne semblait même plus faire attention à ce qui se passait autour de lui, et cela arrangement fortement Arduinna. « …imaginez un instant qu’il vienne et qui'il… » continuait de soliloquer Donago tandis que l’Askhadi se dirigea vers la table sur laquelle était entreposée la fleur d’Ozaar. « … et je vous jure que de tout ce que j’ai vu et entendu, et bien… » Donago continuait sur sa lancée. Arduinna brésilla les pistils et les plaça dans un récipient qu’elle déposa sur une plaque de fer qui surmontait un petit feu vif et intense. « … mais si même un conseiller est capable de telles choses, sur qui pouvons-nous compter ? » termina enfin Donago. C’est quand Arduinna transporta les cendres du pistil dans le creux de ses mains que l’alchimiste s’aperçut qu’il ne pourrait plus expérimenter dessus.

« Espèce de petite sorcière ! Dans mon dans dos en plus ! Tu…
- Félicitations Donago, tu vas devenir un héro.
- Moi… un héro ? »

Le vieux était complètement sénile, plus de doute à avoir. Arduinna s’approcha du conseiller et tendit ses petits bras maigres pour atteindre la piqûre de la méduse, quelque part en haut du bras gauche du Kelownien. Lorsqu’elle appliqua la cendre, elle provoqua une sorte de réaction chimique avec le venin du cnidaire, presque comme s’il se consumait, provoquant alors une espèce de fumée et peut-être même une douleur assez intense.

« Désolée ! dit Arduinna en inspectant les vésicules disparaître peu-à-peu. On dirait que ça marche… Je euh… je ne l’avais jamais fait avant… Mais ça a l’air de fonctionner hein ? Que ressentez-vous ? Puis elle tourna la tête en direction du vieil alchimiste, visiblement un peu sonné. Bravo Donago, sauveur du conseilleur Kelownien de la Citadelle ! »

Donago, même s’il ne comprenait pas tout, était plutôt fier du nouveau titre par lequel Arduinna l’avait appelé si bien que pour la première fois, il sourit.



_________________

OUT

OF THIS WORLD

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP aléatoire] Les âmes préparent nos rencontres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: La Citadelle-
Sauter vers: