AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Ven 7 Juil - 1:20


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


Fremeur, an 150. Danika les hait. Elle les déteste tous sans exception, ces monstres que sont ces guerriers kelowniens et encore plus celui qui s’est désigné comme étant son nouveau ‘maître’. Elle déteste ce mot, elle n’aime pas lui appartenir et devoir faire avec lui, avec ce monstre qui se croit tout permis avec elle parce qu’il en a décidé ainsi le jour de sa capture dans ce campement sur les terres Pankara. Danika le déteste. Thjazi. Lui, ces mains sales qu’il pose sur son corps quasiment toutes les nuits depuis qu’elle a été capturée, sa façon de lui parler comme si elle n’était qu’un vulgaire objet, ce tatouage qu’il lui a imposé sur le poignet gauche pour marquer son territoire. Elle aimerait le voir mort, lui mais aussi tous ses compagnons.

Elle a encore les larmes aux yeux tandis qu’elle quitte rapidement la demeure du guerrier qui l’a marquée, sous le rire de Thjazi qui jubile d’avoir posé une marque indélébile sur son corps, montrant que désormais, elle lui appartient aux yeux de tous. Danika aimerait pouvoir effacer cette horrible marque imprimée à l’encre noire sur sa peau hâlée, enlever la douleur qui transperce son poignet depuis que le guerrier a planté l’aiguille faite d’os dans sa chair, mais elle ne peut rien y faire et n’a que ses yeux pour pleurer. Elle maudit cet homme sur plusieurs générations comme elle le fait tous les jours depuis qu’il l’a violentée pour la première fois sous sa tente. Bon sang qu’elle aimerait que les Dieux lui répondent et exhausse ses prières, elle a même demandé à ces esprits auxquels sa sœur croit de lui venir en aide. Mais les Dieux sont silencieux et les esprits de Keren n’existent pas, Danika en est persuadée à présent.

Elle marche dans la neige épaisse avec cette idée de fuir qui ne la quitte plus depuis qu’ils se sont tous installés dans cette ville qui se nomme Port-Victoire. Elle doit bien avoir tracé plus d’une quinzaine d’encoches dans le bois qui lui sert à compter les jours et à chaque fois qu’elle en trace un, elle aimerait que ce soit le dernier. Mais Ymir a été clair avec elle et si elle tente de fuir tous les autres esclaves seront tués par sa faute. C’est la seule chose qui lui interdit de quitter cette ville en courant dans l’épaisse neige et à se laisser mourir de froid dans les terres kelowniennes. L’idée qu’on puisse faire du mal aux autres à cause d’elle la révulse et l’homme a bien compris que c’était une bonne façon de la faire se tenir à carreau. Alors Danika enrage parce qu’elle est obligée de rester, de subir ces hommes – et surtout Thjazi – et ce qu’ils lui font endurer. De subir cette marque sur son poignet qui la fait souffrir et qu’elle va être obligée de surveiller pour éviter que cela ne s’infecte.

Enragée, les poings serrés et des pensées contradictoires dans la tête, elle s’emmêle les pieds qui ne sont pas habitués à marcher dans la neige et finit par cogner quelqu’un. Les yeux baissés, elle s’excuse vaguement avant de se rendre compte qu’elle n’est pas face à l’un de ces hommes qu’elle considère comme des monstres, mais face à une femme bien plus frêle que les quelques guerrières du campement. Alors Danika relève la tête et observe cette femme à la peau plus sombre que ceux de ces terres, surprise. « Qui es-tu ? » Elle ne l’a jamais vue dans la ville et encore moins dans le baraquement des esclaves.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Ven 7 Juil - 15:13



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | Namaah marchait dans l'épaisse neige qui recouvrait le sol du village, ses yeux passant d'un habitant à l'autre sans vraiment s'attarder. Elle ne voulait pas attirer l'attention de ces hommes qui ne cherchaient qu'à l'emmerder. D'autant plus qu'elle ne pouvait répliquer étant donné sa condition d'esclave qui n'avait pour seul avantage le fait d'être encore en vie. Cela faisait maintenant presque deux ans depuis le jour de sa capture, et depuis, elle avait appris à passer inaperçue. Observer sans qu'on ne pense qu'elle provoque la personne concernée. Apprendre leurs coutumes sans pour autant y adhérer. Il y avait pourtant des fois où Namaah s'intéressait vraiment aux activités des kelowniens : lors des entraînements des guerriers, des fêtes qu'ils organisaient et qu'elle admirait de loin. Cela lui rappelait en quelques sortes sa maison et son ancien clan, même si désormais, ils n'appartenaient qu'au passé. Elle n'avait plus d'identité la brunette. Aucune preuve pouvant montrer qu'elle avait fait un jour partie de cette grande famille qu'étaient les Orketa. Seule la couleur de sa peau prouvait que le soleil de sa région l'avait longuement doré. Mais rien d'autre. Fafner avait pris soin de tout lui retirer... Elle lui en avait longuement voulu - et encore aujourd'hui, sa colère à son encontre ne s'était pas dissipée. Bien sûr, elle s'était doucement calmée alors qu'elle apprenait à le connaître. Cet homme étrangement silencieux. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle lui avait pardonné. Loin de là. Elle ne pouvait tout simplement pas se venger... Ce n'était pourtant pas faute d'avoir essayé. Peut-être bien que son envie, qu'elle avait eu le tout premier jour, s'était lui aussi amoindri ? Elle ne connaissait pas la raison exacte. Ne cherchait même pas à comprendre. Sa situation était bien meilleure que celle des autres esclaves que possédait le clan, elle ne voulait pas risquer de tout faire foirer. Et puis, elle connaissait Fafner, désormais. Avait passé beaucoup de temps avec lui. Une relation de confiance s'était établie entre eux, et tant que ça satisfaisait Ymir, ça lui allait également... Elle ne craignait pas les coups, Namaah, mais elle voulait quand même éviter de se faire tuer.

Sa condition d'espionne l'aidait également. Le grand brun était moins barbare avec elle qu'avec les autres esclaves. Bien sûr, leurs regards noirs à son encontre ne lui échappait pas. La jalousie s'était tranquillement installée au sein du petit groupe, mais la brune essayait de l'ignorer : elle avait déjà bien du mal à garder son calme en présence du chef, il ne fallait pas non plus qu'elle perde sa concentration en se battant avec les prisonniers. Ce n'était pas son genre de toute façon... Ils étaient tout aussi victime qu'elle. Elle avait juste su tirer profit de sa condition. Tout pour survivre. C'était sa devise désormais.

Elle marchait donc dans la neige, pensive, ne regardant pas vraiment où elle allait, avant de se faire cogner par quelqu'un. Elle releva les yeux, s'attendant presque à voir l'un de ces barbares qui s'amusait souvent à l'embêter en face d'elle, mais fut surprise en voyant celle qui l'avait bousculée. Chétive. La tête baissée. Murmurant de vagues excuses. Namaah fronça les sourcils malgré elle en croisant son regard. L'inconnue semblait furieuse, dégoûtée, apeurée. Et tout ça en même temps. La brune n'aurait jamais pensé ça possible. Qu'avait-elle bien pu subir pour que ses sourcils soient autant froncés et que les plis de son front soient autant marqués ? Elle n'en avait aucune idée, mais elle mit bien vite de côté ses questions tandis que son homologue lui demandait qui elle pouvait bien être.

" Namaah. lui répondit-elle, indifférente, avant que son regard ne soit attiré par le poignet de l'inconnue aux cheveux longs. Malgré le fait qu'elle tentait de le cacher, la marque signifiant qu'elle appartenait à quelqu'un ne lui avait pourtant pas échappé. Esclave, tout comme toi. "
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Mer 12 Juil - 10:48


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


Elle devrait faire un peu plus attention à ce qu’elle fait et relever les yeux quand elle marche, car Danika sait qu’il suffit d’un tout petit geste pour énerver l’un de ces guerriers du campement. Rentrer dans quelqu’un peut vraiment faire mal, pas sur le coup mais quelques secondes plus tard quand les mains rencontrent son joli visage. Danika a appris à faire attention à certains de ses gestes, à garder les yeux et la tête baissée quand elle s’adresse à certains. Elle essaye toujours de se faire le plus discret possible pour éviter de se faire cogner pour n’importe quelle raison. Mais là, elle voit bien que la jeune femme face à elle n’a rien d’une guerrière kelownienne, ne serait-ce que par la couleur de sa peau. Elle l’observe après avoir posé sa question et écoute la réponse de la jeune femme qui se présente et qui lui dit que, tout comme elle, elle est une esclave. Danika ne l’a jamais vue dans le campement - elle s’en souviendrait si c’était le cas - mais elle sait très bien qu’il existe d’autres esclaves au sein de ce clan de tarés. « Danika. » Elle se présente à son tour, doucement. « Je viens de Tipaza, en Shisayo. » Ça lui parait tellement bête de dire cela aujourd’hui qu’elle est coincée dans cette épaisse neige sur les terres kelowniennes, mais c’est sa façon de ne pas oublier qui elle est vraiment et d’où elle vient. Malgré les vêtements qu’on lui a prêtés, malgré le tatouage à présent sur son poignet, Danika n’est pas kelownienne, elle reste une shisayo et elle le revendiquera encore et encore.

Elle a plein de questions à lui poser mais toutes se bousculent dans sa tête sans qu’elle n’arrive à les mettre dans un ordre correct et logique. « D’où viens-tu ? Depuis quand es-tu ici ? » Elle aimerait aussi lui demander si elle est libre de ses mouvements, si elle a déjà tenté de fuir… plein de choses lui viennent en tête à ce moment précis mais elle n’ira pas se risquer à poser de telles questions aussi rapidement. Danika n’est pas bête et elle sait que certains esclaves se plaisent dans leur condition, que certains sont même du côté de ceux qui les emprisonnent et qu’il est parfois difficile de savoir si les paroles ne seront pas rapportées – ou déformées – par ces esclaves-là pour obtenir quelque chose en récompense. L’humain est vil et si certains, comme Danika, se préoccupent principalement des autres avant eux-mêmes, beaucoup ne pensent qu’à leur petite personne et aux avantages qu’ils pourront tirer de certaines choses. Alors elle ne se risquera pas à certaines paroles devant la jeune femme, pas avant d’en savoir un peu plus sur elle et de la connaître un peu mieux. « Qui est ton… » Elle secoue doucement la tête. Non, elle ne peut décidément pas prononcer ce mot tout comme lui demander à qui elle appartient, ce n’est pas correct et ça ne le sera jamais. « Qui t’a kidnappée ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Lun 24 Juil - 17:06

HRP:
 



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | La surprise passée, Namaah put tranquillement détailler - subtilement comme elle avait appris à le faire au cours de ces deux années de captivité - l'inconnue au doux visage devant elle. Comment quelqu'un qui paraissait aussi fragile avait-elle pu survivre dans cet enfer qu'était Kelowna ? La brunette avait l'impression qu'en effectuant une simple pression, cette femme pouvait se briser en deux sans le moindre effort. Rien que le froid aurait put la terrasser. Ou même ces brutes épaisses qui les regardaient d'un drôle d'air, non loin d'elles. Bien sûr, elle ne se comparait pas elle même avec l'esclave... Namaah était même beaucoup plus petite que cette dernière et aurait pu tout aussi bien y passer avant elle. Les premiers jours avaient été d'une horreur sans nom pour l'ancienne Orketa après tout. Violence. Coups. Insultes et punitions en tout genre. Froid glacial. Privation. Mais elle était bien vivante et ce, grâce à ses propres capacités d'adaptation - ainsi que sa détermination sans doute. Mais elle, qu'avait-elle de si spécial pour que ces barbares la gardent en vie ? Pour qu'Ymir se décide à s'encombrer d'une autre femme alors qu'il en avait déjà pleins autour de lui ? Était-ce à cause de sa beauté ? Elle n'était pas vilaine après tout et le charme de savoir qu'elle venait d'une autre contrée jouait peut-être en sa faveur. Plus exotique comparée à ces grognasses kelowniennes qui pullulaient dans les villages alentours... Ou alors avait-elle une quelconque utilité plus...utile pour la dissidence ?

Perdue dans ses pensées, Namaah fut de retour à la réalité lorsque la petite voix de l'inconnue prononça son nom. Elle la toisa alors tandis que les souvenirs de sa contrée lui revenait en mémoire en même temps que Danika lui apprenait d'où elle venait. Cela faisait un moment qu'elle n'y avait plus pensé. A ses parents. Son frère. Son village. Elle ne savait trop à quoi cela servait de ressasser le passé en sachant parfaitement que jamais plus elle ne pourrait les revoir. Tâche inutile que voilà. Alors qu'elle s'occupait déjà à rester en vie dans ce milieu hostile. C'était pourquoi elle choisit de ne rien dire à propos de son propre village. De ses origines. Il lui était trop difficile d'y penser et puis de toute façon, les murs avaient des oreilles et quelqu'un de mal intentionné pourrait en tirer des conclusions trop hâtives. Comme par exemple qu'elle veuille retourner chez elle à n'importe qu'elle prix... Trop risqué. Surtout, elle ne connaissait pas celle qui le lui demandait. Ni ses intentions. " Ça va bientôt faire deux ans que je suis ici... " répondit-elle, ignorant par la même occasion la première question de son interlocutrice. Deux ans... Le temps avait filé effroyablement vite. Qu'était devenue sa famille ? Ses amis ? L'avait-il cherché ? Pleuré ? Elle n'en savait rien et préférait ne pas y penser. Elle ne voulait de toute façon pas remuer le couteau dans la plaie. " Deux ans que j'essaye de survivre... " soupira-t-elle, lasse.

Son visage afficha néanmoins une autre expression lorsque la fameuse question tomba, lourde de sens. Enfin...surtout au moment où l'esclave devant elle avait failli prononcé le mot qu'elle détestait tant. Son maître ? Elle n'en avait pas. Du moins, elle aimait se l'entendre dire. Se dire qu'elle était libre - en quelque sorte. Au premier abord, elle l'était. Ses conditions de vie étaient d'ailleurs nettement mieux que les autres esclaves autour d'elle. Et surement mieux que Danika. Mais elle était toujours prisonnière. Libre d'aller où elle voulait à condition que son supérieur l'y autorise. Du moins lorsqu'elle était hors des villages de Kelowna. " Fafner. " répondit-elle aussitôt après que son interlocutrice ne termine sa phrase. Elle ne voulait pas s'attarder là-dessus... " Et il m'a l'air beaucoup plus souple que le tien... " continua-t-elle alors que son regard se posait sur les quelques bleus et hématomes qui parcouraient le corps de la jeune femme.
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Dim 6 Aoû - 15:11


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


Danika se refuse à utiliser ce mot. Maître. Jamais elle ne le prononcera à nouveau, dans aucune circonstance. Elle l’a fait une seule fois quelques jours après sa capture mais uniquement par résistance, pour prouver à Ymir qu’elle ne se laisserait pas faire malgré tout ça. Et malgré tout ce que Thjazi lui a déjà fait endurer, malgré cette nouvelle marque à son poignet, elle ne l’appellera jamais ainsi. Ce n’est pas parce qu’il l’a marquée comme un vulgaire animal qu’elle lui appartient, jamais ce ne sera le cas et elle le lui a déjà bien fait comprendre. Elle observe cette jeune femme qui ne vient pas d’ici mais qui ne dit pas non plus dans quel clan elle est née. Danika ignore si elle omet volontairement l’information ou si celle-ci ne se rappelle plus d’où elle vient, après deux ans de captivité chez les kelowniens. Elle est surprise des paroles de la jeune femme et cela lui fait peur aussi, parce qu’elle ne s’imagine pas pouvoir rester aussi longtemps ici. C’est impensable de rester prisonnière de ces monstres pendant autant de temps. Alors elle observe la jeune femme, Namaah, tout en se demandant comment elle a pu faire pour survivre ainsi pendant deux années.

Son esprit divague un peu tandis qu’elle l’observe. Danika a entendu des paroles d’autres esclaves qui sont avec les kelowniens depuis bien plus longtemps qu’elle, elle sait que certains ont fini par se faire à tout cela et à apprécier leurs geôliers. Et elle ne peut s’empêcher de se demander si c’est le cas de Namaah, si celle-ci se rend utile à celui qui l’a kidnappé et si elle le fait avec toute sa bonne volonté. Elle relève doucement les yeux lorsque la jeune femme prononce le nom de celui qui l’a enlevée, Fafner. Elle a déjà entendu ce prénom sans trop savoir qui est cet homme qui semble pourtant important pour ceux de cette nouvelle ville. Puis elle baisse le regard. « Je suppose que tu as un peu plus de chance que moi. » A ses yeux, tous les kelowniens sont des monstres mais si l’homme qui s’occupe de Namaah semble être un peu moins mauvais avec elle, c’est qu’il existe sans doute des kelowniens un peu moins brutaux et que la jeune femme a de la chance – dans son malheur – d’être tombé sur l’un d’eux.

Elle réfléchit quelques secondes puis jette un œil autour d’elle avant de reporter son attention sur la jeune femme, peu sûre que ce qu’elle s’apprête à faire soit une bonne idée. « Aide moi. » Elle se rapproche un peu plus et parle à voix basse. « Ymir a promis de tuer tous les autres si je tente de fuir. Mais s’ils ne sont plus là, il n’aura plus personne à qui faire du mal. » Ça lui parait logique et encore une fois elle essaye de faire passer les autres avant elle. « Aide moi s’il te plait, à les faire partir d’ici. Tu es là depuis longtemps, tu connais les kelowniens et la région. » C’est peut-être une erreur de demander une telle chose à la jeune femme qui est captive depuis bien trop longtemps pour peut-être avoir encore des envies de liberté, mais Danika tente quand même. Et elle attrape son bras, plantant son regard dans le sien. « Je t’en supplie. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Lun 7 Aoû - 21:31



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | Namaah se passa machinalement la main juste derrière son oreille, à l'endroit où elle même s'était faite marquée. Signe qu'elle n'était plus libre de faire ce qu'elle voulait, que son futur ne lui appartenait tout simplement plus. Elle avait peut-être un..."maître" qui était plus laxiste que les autres, elle n'en restait pas moins prisonnière, esclave. Et ce, même si elle avait accepté son sort et collaborait désormais avec eux. Elle avait souffert ce jour là Namaah, autant physiquement que mentalement. Et elle comprenait parfaitement ce que pouvait ressentir la brune qui était en face d'elle... Elle se revoyait elle-même à sa place, et cette vision la dégoûta. Si faible...elle avait été si faible. Et elle l'était encore...face à Alec. Elle ne pouvait rien contre lui. Ce barbare qui s'acharnait sur elle lorsqu'il la croisait. Qui la frappait. La touchait... En fait...elle comprenait parfaitement ce que pouvait ressentir Danika. D'après les nombreuses marques qu'elle avait sur le corps elle pouvait dire qu'elle souffrait au moins autant qu'elle. Voir plus. Namaah n'avait pas à supporter les aléas sentimentaux d'Alec tous les jours. Il n'était pas son maître après tout... Et c'était bien pour ça qu'elle avait de la chance. Elle s'en rendit vraiment compte lorsque Danika fit elle même la remarque. " Peut-être... " fit-elle s'en trop y croire.

Alors qu'elle commençait doucement à broyer du noir, son homologue l'a surprend en la priant de l'aider, avant de se rapprocher soudainement. Namaah fronça les sourcils tandis qu'elle lui expliquait sa situation ainsi que celles des autres esclaves. Et de sa volonté de tous les libérer. Comment pouvait-elle même penser à ça ? Alors qu'elles étaient littéralement entourées par les kelowniens et qu'ils avaient des oreilles partout. Elle lui agrippa brusquement le bras, avec force, et l'entraîna rapidement dans un endroit plus calme. Avant de la plaquer contre l'un des murs d'un cabanon en bois. " Comment oses-tu me faire cette demande alors que tu connais ma condition. Notre condition ! " Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle était en colère. Pourquoi elle se mettait dans un tel état. Peut-être pensait-elle déjà aux diverses conséquences qu'impliquerait son aide dans cette opération... Peut-être qu'elle pensait déjà aux choses qu'Ymir lui ferait si jamais elle y prenait part... Aux choses qu'Alec lui ferait également. Ou alors elle voyait déjà que ce plan était voué à l'échec ? " Si tant est que tu parviennes à les libérer, combien de temps crois-tu que ça prendra avant qu'on nous retrouve ? Avant qu'on nous punisse ? " Elle serrait de plus en plus fort les frêles épaules de Danika, la maintenant contre le mur alors qu'elle plongeait son regard dans le sien. " Tu as peur de voir ce que risque de faire Ymir si jamais tu t'enfuis... Pense à ce qu'il fera si jamais tous ses esclaves s'échappent. Leur sort sera pire que la mort. " Elle était sûr du résultat de cette demande impossible. Et Namaah ne voulait pas risquer autant de vies sur un espoir utopique de liberté. Même si elle le voulait...
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Lun 7 Aoû - 22:03


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


C’est ce qui la retient dans cette nouvelle ville où elle est prisonnière de ces kelowniens : le fait de savoir que tous les autres esclaves risquent leurs vies à cause d’elle. Ymir a bien compris que c’était par cette façon qu’elle allait rester tranquille et ne pas tenter quoi que ce soit contre les kelowniens, que ce soit pour les blesser ou pour se sauver. Elle ne souhaite pas que ses comparses soient punis à cause d’elle, voir même pire. Mais si la jeune femme face à elle peut l’aider et qu’elle peut devenir son alliée, peut-être que Danika pourra faire en sorte qu’ils puissent tous fuir et ne plus risquer leurs vies. Elle l’espère du moins mais Namaah contrarie ses petits plans en l’attrapant par le bras avant de l’entrainer pour la plaquer contre le mur d’un cabanon de bois. Surprise, Danika ne dit rien et l’observe. Elle ne pensait pas que la jeune femme allait réagir de cette façon mais elle doit dire qu’elle ne la connait pas non plus. Au final, peut-être que cette esclave qui se trouve avec ses geôliers depuis deux ans a pris leur parti, qu’elle est de leur côté.

Danika l’écoute mais ne baisse pas les yeux pour autant, ce que lui dit l’esclave face à elle l’agace au plus haut point. « Lâche-moi ! » Et elle se débat pour quitter son emprise. Elle a déjà suffisamment à faire avec les guerriers kelowniens qui sont brutaux avec elle, sans pour autant avoir une esclave qui lui laisse aussi des bleus sur la peau. « Pas si tu les aides à fuir. Tu connais les lieux, tu peux les aider à s’enfuir d’ici et à se cacher pour ne pas être retrouvés, à les mener à la nouvelle chef de clan. Je ne suis pas bête, je sais que ces kelowniens n’approuvent pas la nouvelle chef et que c’est pour cela que nous sommes ici. Elle semble différente, elle s’occupera d’eux. » Ce sera toujours mieux qu’être esclave de ces guerriers brutaux et sanguinaires, même si l’autre côté reste quand même aussi kelownien. « Alors je ne m’enfuirais pas. Mais je refuse qu’ils soient punis à cause de moi. Il y a des enfants parmi eux, tu comptes les laisser devenir comme toi ? » Elle ne dit pas cela méchamment mais elle voit bien que Namaah n’a plus cette envie de liberté qu’elle pouvait sans doute avoir au début de sa capture. Et c’est cela qui lui fait peur, de devenir comme elle et de ne plus avoir envie de partir de cet endroit. De se faire à cette vie d’esclave qu’elle ne veut pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Mar 8 Aoû - 22:37



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | Ses mains enserraient les épaules de Danika sans le moindre ménagement tandis que ses yeux fixaient leurs homologues. Elle la coinçait contre le mur d'un cabanon, lui expliquant ce qu'elle pensait de son plan suicidaire. Elle n'en revenait pas qu'on en arrive à ce point. Qu'elle prenne le risque de massacrer tous les esclaves dans le but de pouvoir s'enfuir. Elle ne la connaissait pas, Namaah, mais sur le coup, elle l'a trouvait extrêmement égoïste. Malheureusement, elle ne semblait pas d'accord sur le fait d'abandonner l'idée. Loin de là même. L'esclave se débattit avec fureur, lui intimant de la lâcher. En vain. Elle avait beau lui dire qu'elles risquaient gros, que la punition serait bien pire que tous ce qu'elles avaient subie auparavant, elle ne voulait pas l'écouter. Assurant qu'au vu des années qu'elle avait passé dans la Dissidence, elle aurait sans aucun doute le moyen de l'aider. Afin qu'ils se cachent tous et échappent aux kelowniens. Mais Namaah ne le voulait tout simplement pas. Elle avait déjà essayé, durant ses premiers jours dans cette contrée glaciale, et rien ne s'était passé comme prévu. Rien du tout. Alors elle avait vite abandonnée l'idée. Et elle ferait abandonner Danika, quoi qu'elle doive lui dire.

Mais elle n'a pas le temps de lui répondre, l'esclave enchaîne rapidement sur des reproches. Lui balançant une vérité qu'elle aurait préféré ne pas entendre. Qu'elle aurait préféré encaisser sans que ça paraisse lui faire quoi que ce soit. Elle était impulsive, rebelle, parfois peut-être colérique. Mais elle avait du mal à cacher ses sentiment, Namaah. Elle n'y arrivait tout simplement pas. C'était peut-être pour ça qu'Ymir s'acharnait sur elle dans le but de s'amuser. Qu'Alec se défoulait sur elle pour la voir perdre son sang froid. Qui sait ? Elle ne se questionnait pas là dessus...ne le voulait tout simplement pas. Mais les paroles de Danika l'avait blessé plus qu'elle ne voulait bien l'admettre. Ses mains lâchèrent lentement les épaules de la brune alors qu'elle ne trouvait pas les mots pour la contredire. Elle se recula maladroitement, ses yeux toujours braqués dans ceux de leurs homologues. " Tu ne me connais pas ! fit-elle brusquement en rejetant la tête sur le côté. Tu sais peut-être ce que j'ai vécu, mais toi, tu es nouvelle. Relativement nouvelle. Et tu ploies le genou après seulement quelques jours de passage à tabac. Ça fait deux ans que j'encaisse, moi ! " Elle avait haussé le ton sans même qu'elle ne s'en rende compte. Elle referma sa bouche machinalement, se mordant la lèvre inférieure en essayant de se contrôler. " Tu ne me connais pas... répéta-t-elle dans un murmure, reportant son regard sur la femme. Mais moi je connais Ymir et ses hommes mieux que toi. Et ils ne laisseront pas un groupe entier d'esclaves s'en tirer aussi facilement. Ils les traqueront jusqu'au dernier et lorsqu'ils les auront tous attrapé, ils n'hésiteront pas à en tuer certains pour montrer l'exemple. Même les enfants ! " Et elle était sûre qu'Ymir le ferait. Rien que pour briser avec plus de facilité la volonté des esclaves de retrouver leur liberté. Il l'avait fait avec beaucoup d'autres avant eux. Ceux-là ne passeraient pas à côté. " Et je ne pense pas que tu sois assez forte pour pouvoir supporter ça... D'avoir leur mort sur la conscience. "
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Ven 11 Aoû - 22:04


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


L’habitude, c’est aussi cela qui terrifie Danika dans la captivité. Elle a rencontré quelques esclaves depuis qu’elle a été kidnappée et elle a remarqué que certains parmi ceux qui étaient là depuis longtemps semblaient se complaire dans cette vie. Et ça l’effraie un peu de se dire qu’elle risque de finir de la même façon que ces esclaves là si elle reste sur les terres kelowniennes assez longtemps pour cela. C’est aussi pour cette raison qu’elle veut fuir et aider les autres à le faire aussi, pour ne pas que ces enfants grandissent sur ces terres en pensant qu’il est normal de violenter les autres et pour ne pas qu’ils finissent eux aussi par devenir des monstres sanguinaires. Les paroles de Danika sont un peu dures mais elle veut faire comprendre à Namaah qu’il y a une raison à sa requête, qu’elle ne lui demande pas cela juste pour lui causer des problèmes. Elle est même prête à rester à Port-Victoire avec ses geôliers si cela lui assure que les autres seront libres après ça. Elle voit bien qu’elle lui a fait du mal mais elle s’en fiche sur le coup et elle l’observe tandis que celle-ci recule en protestant qu’elle ne la connait pas du tout.

Danika l’écoute mais n’en oublie pas sa requête pour autant malgré les paroles de l’esclave face à elle. Elle a beau être ici depuis deux ans et se justifier en disant qu’elle encaisse depuis tout ce temps, Danika ne la lâchera pas. Et même lorsque le prénom d’Ymir est prononcé, la jeune shisayo ne baisse pas les yeux. Elle sait que ce que dit Namaah est sans doute vrai, que ceux qui pourront s’enfuir seront sans doute traqués mais elle sait aussi qu’avec de l’aide ce sera toujours plus facile de s’échapper. Danika la regarde lorsqu’elle lui dit qu’elle ne la pense pas assez forte pour supporter les représailles. « Et toi, es-tu assez forte pour supporter l’idée de repartir d’ici sans rien faire pour eux ? » Elle fait un pas en avant, délaissant ce mur de bois froid contre lequel Namaah l’avait plaquée. « Combien d’entre eux pourras-tu croiser sans te dire que tu aurais pu les sauver ? » Elle a conscience que ses paroles sont sans doute un peu froides mais elle s’en fiche, elle veut lui faire comprendre. « Tu vas te contenter d’aller retrouver ton maître et de faire tout ce qu’il te dit, comme une bonne petite esclave ? N’aurais-tu pas aimé que quelqu’un te vienne en aide il y a deux ans quand tu es arrivée ici ? » Elle a presque envie de la secouer pour lui faire ouvrir les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Lun 14 Aoû - 19:34



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | Peut-être l'aurait-elle aidé les premiers jours de sa capture. Peut-être ne se serait-elle même pas posée de questions. Impulsive comme elle était, elle aurait sauté sur l'occasion de pouvoir retrouver sa liberté. De revoir sa famille. Et de fuir ceux qui la tourmentaient. Mais pas aujourd'hui. Elle avait mûrie, Namaah. A moins que ça ne soit les nombreuses épreuves qu'elle avait traversé jusque là qui avait fait changé ses priorités ? Peut-être. Elle n'en était pas vraiment sûre. Elle ne cherchait même pas à comprendre. Tout ce qui lui importait désormais, c'était sa propre survie. Et elle ne voulait pas risquer sa vie pour un plan qui n'était pas sûr de marcher. Ymir ne lui pardonnerait jamais cette trahison. Encore moins Fafner. Quant à Alec, il se ferait un malin plaisir de lui rappeler son erreur jusqu'au jour de sa sentence...

Elles se jaugeaient toutes les deux du regard, aussi butée l'une que l'autre. Persuadées que leur point de vue était le bon. Elles ne pensaient même plus à être discrètes, oubliant qu'elles étaient littéralement prises au piège, encerclées par les kelowniens. Non. Ce qui comptait le plus, c'était de faire comprendre à l'autre son idée. S'échapper ou rester. Voilà les deux choix qui s'offraient à elles. Mais Namaah ne changerait pas d'avis. C'était beaucoup trop risqué, surtout qu'elle ne voyait pas comment tout un groupe d'esclaves pouvait bien quitter la Dissidence sans se faire remarquer, ni même se faire rattraper. Impossible. Elle avait vu bon nombre d'entre eux essayer...la mort les avait récompensée. L'ancienne Orketa regarda Danika d'un œil noir tandis qu'elle essayait en vain de la faire adhérer à son plan. Elle secoua la tête face à ses paroles, n'en revenant pas que malgré tous les arguments qu'elle lui avait sorti, elle s'entêtait encore. " Je peux très bien te retourner la question, Danika. Combien crois-tu pouvoir regarder en sachant que tu auras fait tuer la plupart d'entre eux dans ton plan foireux ? " Ses mots étaient durs, son ton plus froid que ce qu'elle avait prévu au premier abord. Mais c'était la vérité. Frêle comme elle était, avoir la mort de beaucoup de ses semblables sur la conscience était bien pire que toutes les tortures qu'elle pouvait subir au quotidien. " Tu devras faire face à tous les regards accusateurs des deux camps. A tous leurs regards dégoûtés... Enfin, si tu es encore vivante d'ici là. " Et ça, ce n'était pas sûr. Connaissant Ymir, il se ferait une joie de montrer en exemple une mort violente et sanglante afin de prouver à tous que s'enfuir n'était pas une option. De quoi faire cauchemarder tous les esclaves assistants à la mise à mort publique. Qu'ils soient petits, ou bien grands. " Moi en revanche, je n'aurai pas de problème avec le fait de les regarder dans les yeux. Parce qu'au moins, ils seront bien vivants et debout devant moi. " Elle savait qu'elle avait raison. Qu'il valait mieux vivre un enfer que de mourir à cause d'un plan qui n'avait ni queue ni tête. S'ils voulaient s'enfuir, très bien. Mais qu'ils le fassent seuls. Et puisse le sort leur être favorable... Leur mort - si mort il y avait - serait de leur seule faute.

" Peut-être bien. Mais personne n'était là pour moi. J'ai dû me débrouiller toute seule, et devine quoi ? Je suis encore vivante ! " fit la brunette alors que Danika lui demandait si elle n'aurait pas aimé avoir quelqu'un pour l'aider à son arrivée. Bien sûr, Malik avait fait un geste dans sa direction durant les premiers jours, l'avait aidé du mieux qu'il pouvait sans éveiller les soupçons sur lui. Il lui avait donné à manger, l'avait soulagé lorsqu'elle n'était pas bien, mais ça s'arrêtait là. C'était un instant dans la journée et elle avait dû survivre seule le reste du temps. Mais voilà, elle était encore là. Et ça, Danika devait le comprendre. Ce n'était pas en faisant des choses stupides qu'on restait en vie, ici.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Lun 28 Aoû - 11:30


DANIKA + NAMAAH


ces choses qu'on ne comprend pas...


Namaah lui rappelle un peu sa sœur, Keren, obnubilée par ses esprits et qui refuse de comprendre le point de vue des autres qui, eux, ne croient pas à ce genre de choses. Danika a pourtant essayé de faire ouvrir les yeux à Keren sur ces fameux esprits, de lui faire comprendre que non, tout n’arrive pas pour un but spécial et que lorsque ses fameux esprits font revenir des enfants à eux c’est totalement bête de dire que c’était normal. Danika n’approuve pas ce genre de choses et elle n’approuve pas non plus le point de vue de Namaah sur leur captivité. Elle est ici depuis longtemps et elle connait les kelowniens, leur façon de faire mais aussi leurs terres, Danika sait que l’esclave devant elle pourrait être utile pour ceux qui ont été enlevés récemment. Même sans qu’elle ne se compte forcément dedans puisqu’elle se fiche de pouvoir partir d’ici. Ce qui compte avant tout c’est de pouvoir faire sortir les autres et surtout les enfants comme Taslyn. Mais Namaah reste sur sa position et Danika s’agace parce qu’elle ne comprend pas ce point de vue qu’elle juge futile et idiot. « Mieux vaut essayer et se faire tuer que rester ici et attendre la mort sans rien faire. Si tu te plais dans ta position d’esclave, grand bien te fasse, mais ce n’est pas le cas de tout le monde ici. » Et jamais Danika ne sera heureuse de se trouver sur ces terres froides et hostiles, à vivre avec ces monstres qui l’ont enlevée. Elle ne comprend même pas comment certaines esclaves peuvent apprécier cette vie qu’elles ont depuis maintenant plusieurs années, se complaire dans cette situation humiliante et ne pas avoir envie de s’échapper d’ici.

Danika regarde l’esclave face à elle et se détache de ce mur en bois sur lequel Namaah l’a plaquée quelques secondes plus tôt. Elle s’avance pour retourner sur le chemin caché par la neige et ne se prive pas de lui mettre un coup d’épaule en passant. « Retourne lécher les pieds de ton maître, je me débrouillerais seule pour ne pas que les autres deviennent comme toi. » Elle est méchante dans ses paroles et froide mais elle ne comprend pas la position de Namaah et aimerait presque la secouer – ou même la frapper – pour qu’elle réagisse et vienne en aide à ses semblables, au lieu de rester là sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...  Sam 7 Oct - 17:49



CES CHOSES QU'ON NE COMPREND PAS...
Feat Danika
Fremeur - An 150 | Elle en avait assez de cet échange qui ne menait nul part. Assez d'entendre cette esclave juger ce qu'elle faisait de sa vie alors qu'elle ne savait pas par quoi elle était passée. De qu'elle droit se permettait-elle de l'insulter alors qu'elle venait à peine d'arriver ? Comment pouvait-elle même penser une seule seconde que sa vision des choses était la plus juste ? Alors qu'autant de vie était en jeu, comment pouvait-elle parier sur leur réussite sans même penser aux conséquences ? Elle en avait assez de réfléchir et de se justifier. Elle commençait même à espérer - et ce, bien malgré elle - que quelqu'un entende cet échange et ne vienne interrompre cette conversation. Peut-être qu'une punition viendrait refroidir les pensées suicidaires de Danika...qui sait ? En tout cas elle l'espérait. Bien sûr, elle ne voulait pas que quiconque la voit avec une esclave qui parlait évasion alors qu'elle avait un rang somme toute très important. Dotant plus que ce n'était pas apprécié par la totalité des Kelowniens, et surement pas par Alec. Cela lui donnerait une raison de plus pour s'occuper d'elle personnellement. A cette pensée, Namaah frissonna légèrement. Il était la principale raison de son refus à aider Danika. Si jamais son plan foirait - et il foirerait à coup sûr - elle était morte.

Elle se reprit néanmoins, fixant Danika qui reprenait ses paroles incessantes. " Je n'ai jamais dit que je me plaisais dans cette condition. Si je fais ça, c'est uniquement pour survivre. Et si tu comptes te faire tuer, très bien, mais fait le seule, n’entraîne-pas les autres dans ta chute. " Namaah se tut rapidement, avant de soupirer, lasse. " Ils seraient bien vite remplacés de toute façon... " Elle n'aimait pas vraiment cette idée, mais c'était un fait. Les Kelowniens étaient des barbares qui prenaient ce qui leur revenait sans se poser la moindre question. Et s'ils en avaient assez de leur bien, ils s'en débarassaient sans en ressentir aucuns remords. Ils le feraient pour leurs esclaves, c'était sûr et certain. C'était pourquoi Namaah respectait les "règles" et se rendait utile. Au moins, Ymir ne la tuera pas immédiatement si jamais elle commettait une petite erreur. Peut-être que la punition sera sévère...mais elle serait toujours vivante. Et ce ne sera pas le cas de Danika et des autres si jamais elle entreprend son idée farfelue.

Cette dernière s'avance d'ailleurs vers elle avant de lui donner un violent coup d'épaule et commença à s'éloigner sur le chemin enneigé. La brunette leva les yeux au ciel et se détourna pour la suivre du regard, écoutant ses dernières paroles touchantes qu'elle lance à son encontre. " Débrouilles-toi plutôt pour qu'ils ne se fassent pas tuer dans ta tentative dangereuse de fuir cet endroit. " répliqua l'ancienne guerrière. " Ou alors soit prête à vivre avec la vision de ces enfants gisant sans vie contre le sol enneigé si jamais toi tu survis. "
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Namaah ♦ il y a des choses qu'on ne comprend pas...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Port Victoire-
Sauter vers: