AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptySam 22 Juil - 22:50

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
Fremeur An 147 ☾ Danika & Keren


La guerre emporte les hommes. Parce que les hommes n’apprennent pas. Les esprits le chantent, ils le clament, les esprits eux veulent la paix. Car la terre se remet des stigmates de l’anéantissement, mais elle s’en remet péniblement. Les esprits savent qu’un nouveau fléau serait mauvais pour la planète et pour eux. Pour les hommes également. Mais les esprits ne peuvent rien faire. Seuls les guident peuvent tenter d’amener la paix dans l’esprit des autres pour qu’enfin les combats cessent et qu’une aire de prospérité commence enfin. Alors Keren œuvre pour la paix, elle œuvre pour l’apaisement et pour l’entente de chacun. Mais pour chaque pierre blanche qu’elle pose des dizaines d’autres pierres noires sont posées sur le jeu de la vie. Elle ne se décourage pas pour autant. La jeune femme est prête à passer sa vie à poser des pierres blanches et à inciter les autres à le faire aussi, pour que petit à petit le plateau devienne plus clair et que la vie soit plus tranquille.

La shisayo revient d’une journée passée dans le désert. Son mentor s’est éteint, il a rejoint le désert et les esprits. Elle le savait, elle le sentait. Depuis quelques temps déjà, le vieil homme semblait fatigué. Il était plus marqué. Puis, il s’est endormi, il s’en est allé. Alors elle a dit au revoir à son enveloppe physique et l’a accueilli comme son plus vieil ami au sein des esprits. Elle a continué à entendre sa voix. Il a continué à la guider et à prendre soin d’elle. Aujourd’hui, les esprits sont agités et son vieil ami étrangement silencieux. Ils parlent de mort, ils sont en effervescence. Quelque chose ne va pas, elle ne saurait pas dire pourquoi, mais les choses semblent différentes. Il y a de la tristesse sur certains visages qu’elle croise alors qu’elle remonte la rue qui arrive à la demeure dans laquelle elle a grandi avec des fruits qu’elle rapporte du désert pour sa mère. Une fois devant la désert, elle frappe à la porte et entre dans la maison appelant : « Il y a quelqu’un ? ».

_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA


Dernière édition par Keren le Dim 10 Sep - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyLun 24 Juil - 1:19


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


Cela fait plusieurs semaines que Danika ne dort plus aussi bien qu’avant. Elle ne s’endort uniquement parce que les plantes qu’elle connait l’aident à fermer les yeux, mais ses nuits ne sont peuplées que de cauchemars qui finissent par la réveiller et par la faire sortir de son lit pour marcher seule dans cette maison où elle a grandi ou parfois même dans les rues de la ville endormie. Voilà des semaines que le message est arrivé à Tipaza, ce message indiquant que plusieurs guerriers shisayos ont perdu la vie lors des dernières batailles et depuis ce message, le monde de Danika s’est fissuré. Elle a laissé entrer l’amour dans sa vie et aujourd’hui elle en paie le prix en faisant le deuil de son fiancé mort au combat, pour des batailles inutiles incitées par un chef de clan idiot et avide de pouvoir. Elle n’a pas l’habitude de haïr les gens mais elle ne porte pas les sengolis dans son cœur et encore moins maintenant que Naveed lui a été arraché par l’un d’entre eux.

Assise dans cette pièce qui sert de cuisine à sa mère, Danika a posé sa tête sur son bras et observe, pensive, ce collier qu’elle a enroulé autour de son poignet droit il y a quelques mois. Elle n’a plus que ce bijou que Naveed lui a confié avant de partir et qu’elle porte précieusement sans jamais le retirer. Il fait partie d’elle maintenant et c’est la dernière chose qui la rattache au souvenir de cet homme qu’elle a aimé et pour qui elle était prête à renoncer à certaines de ses convictions.

Aujourd’hui alors qu’elle soignait une simple toux, elle a appris la mort du mentor de Naveed, de cet homme qui lui a tout appris et qui était un peu comme un frère ainé pour lui. Mort au combat, à la frontière sengoli comme celui qui avait été son apprenti durant des années. Un homme bien, doux et attentionné, aimant, avec une femme et trois enfants maintenant orphelins de père. Cette nouvelle lui a rappelé la façon dont elle a appris la mort de Naveed et tout ce qu’elle a ressenti après cela. Même après plusieurs mois, la douleur est toujours là. La journée elle est occupée et son esprit ne vagabonde pas mais le soir c’est autre chose car elle ne cesse de se demander si Naveed est là quelque part, si ces esprits dont lui parle Keren depuis des années existent vraiment. Mais elle a beau chercher les signes depuis des mois, Danika ne les trouvent pas et Naveed reste désespérément silencieux. Mort.

Elle relève la tête et essuie d’un revers de la main ces larmes qui ont coulé sur ses joues sans qu’elle ne s’en rende compte. « Je suis là ! » Elle a bien reconnu la voix de Keren mais reste tout de même assise à table, ne se levant pas pour accueillir sa sœur. Elle n’en a pas vraiment la force de toute façon. « Mère est au travail et Brenna doit être à l’auberge. » Comme tous les jours d’ailleurs. Quant à leur père, il se trouve sur le champ de bataille, à risquer sa vie comme tous les autres shisayos qui s’y trouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptySam 29 Juil - 16:34

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
An 147 ☾ Danika & Keren


L’air est triste dans la maison comme à l’extérieur. Alors bien sûr, elle ne peut que se demander qui est mort. Les esprits murmurent, ils murmurent la mort, la vie, le cycle éternel de la nature. Le dénouement normal de chaque existence. Mais ils déplorent la violence des hommes les uns sur les autres. La voix du vieil homme domine celles des autres. Il lui rappelle cela est dans l’ordre des choses et qu’il ne faut pas pleurer les morts mais les fêter, les honorer. Car les esprits les accueillent pour une nouvelle vie. Une vie mystique et incroyablement belle. Keren doit l’avouer, elle est plutôt curieuse et elle se demande ce qui l’attend de l’autre côté. Comment elle percevra le monde une fois passé dans le monde des esprits. Ce qu’elle ressentira, où elle sera. Mais avant, elle veut vivre une belle et longue vie. Enfin, sa vie. Et si celle-ci doit se terminer, alors Keren l’acceptera. Elle est en paix. Elle sait qu’ainsi vont les choses et qu’on ne peut pas sauver quelqu’un dont l’heure est arrivée.

Elle entend la voix de sa sœur, Danika. Elle s’avance, entrant dans la cuisine dans laquelle leur mère passe beaucoup de temps, et la voit assise à la table, les yeux un peu brillants. Elle les a trop souvent vus rougis ces derniers temps, mais ses mots et ceux des esprits n’arrivent pas à apaiser le chagrin de la jeune femme. Alors Keren est désemparée et ne sait pas réellement comment l’aider. D’autant qu’elle n’a pas entendu la voix de Naveed. Elle a cru voir des signes, mais elle n’en est pas sûre. Les esprits sont flous. Peut-être qu’il est en colère et qu’il n’accepte pas. Peut-être qu’il n’est pas encore prêt à parler, à faire entendre sa voix. Mais Keren s’impatiente car sa sœur a besoin de passer à autre chose. Mais la chaman ne peut se résoudre à lui mentir. « Danika… ». Keren passe derrière elle et pose ses mains sur les épaules de sa sœur, les serrant avec douceur et bienveillance. Puis, elle se tourne et dépose les fruits du désert dans le panier en osier prévu à cet effet puis elle attrape une cruche et deux gobelets pour les poser sur la table servant de l’eau dans chaque gobelet. Elle en pose un devant sa sœur et lui demande : « Qu’est-ce que tu fais là tout seule ? ». Depuis quelques temps, Keren s’inquiète, elle essaie de ne pas le montrer mais parfois, cela transparaît.


_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyDim 6 Aoû - 15:37


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


Elle ne se lève même pas pour accueillir sa sœur lorsqu’elle rentre dans la cuisine de cette maison où elles ont grandi toutes les deux, avec leurs trois autres sœurs. Aujourd’hui elles ne sont plus que toutes les trois avec Brenna, Nadya et Elea les ont abandonnées pour aller retrouver les dieux du désert. Tout comme Naveed, tout comme son mentor. Et tout comme beaucoup d’autres Shisayos qui ont été tués récemment. Danika prie le plus souvent possible pour que leur père revienne entier des batailles qui font rage sur la frontière du clan Sengoli, elle espère qu’il va bien et qu’il pourra rentrer comme il l’a toujours fait jusqu’à présent. Avec des cadeaux, comme il en rapporte toujours lorsqu’il revient à Tipaza.

Danika relève la tête lorsque Keren pose ses mains sur ses épaules, hésitant à repousser sa sœur et ses gestes de réconfort dont elle ne veut pas. Elle ne souhaite pas qu’on continue à lui dire qu’elle finira par se faire à la mort de Naveed, qu’elle doit passer à autre chose et l’oublier. Elle ne pourra jamais l’oublier, pas comme ça et surement pas aussi facilement. Danika relève les yeux vers Keren lorsqu’elle pose un verre d’eau devant elle tout en lui demandant ce qu’elle fait ici, toute seule. Elle en veut parfois à Keren d’être aussi portée sur ses esprits et d’avoir des idées aussi arrêtées sur la mort et sur ce qu’il se passe après. Elles se sont déjà bagarrées à ce propos juste après la mort de Naveed et Danika a préféré éviter sa sœur durant quelques semaines que d’avoir à supporter ses avis et ses idées sur tout cela. Mais aujourd’hui Keren est de retour et la mort a de nouveau frappé à Tipaza. Et Danika n’est pas très enclin à retenir ses mots et ses pensées aujourd’hui. « J’ai préféré rentrer plus tôt. » Elle attrape le verre posé devant elle puis en bois une gorgée avant de le reposer sur la table, gardant le verre entre ses mains tout en observant le liquide à l’intérieur, pensive. « Tes esprits ont repris quelqu’un d’autre aujourd’hui. Un homme bon, un père de trois enfants qui sont maintenant orphelins. » Elle relève les yeux vers Keren. « Penses-tu toujours que ce soit normal que trois enfants perdent leur père ainsi ? Penses-tu que tes esprits l’ont rappelé pour quelque chose de plus important que veiller sur ses trois fils, ce qu’il aurait pu faire s’il n’avait pas été tué au combat ? » Keren n’a sans doute rien fait pour mériter ce genre de questions mais Danika en a marre de tout cela, de voir les gens qu’elle apprécie mourir pour une cause qui n’a rien de juste. « Comment expliques-tu cela Keren ? »
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyLun 14 Aoû - 10:58

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
An 147 ☾ Danika & Keren

Depuis la mort de Naveed, Keren n’a pas beaucoup croisé Danika. Elle se doute que c’est surement volontaire de la part de sa sœur et ne peut pas vraiment lui en vouloir. Dans le fond, Keren perçoit les choses différemment, elle a une sensibilité différente au monde qui l’entoure et en retire une compréhension totalement décalée de celle que les gens  normaux ont. Normaux oui. Car Keren n’est pas vraiment comme les autres. On la respecte, mais elle sait bien que les enfants se moquent parfois d’elle et l’appelle la « femme bizarre qui vit à la périphérie de la ville ». Elle le sait et ne s’en offusque pas, au contraire, elle s’en amuse. Parce que cela lui importe peu, cela importe peu à la nature ce que les hommes pensent les uns des autres.

Danika lui répond qu’elle a préféré rentrer plus tôt. Et elle ne demande pas pourquoi. Elle sent que les choses vont arriver, que les questions vont trouver des réponses. Elles flottent là, dans l’air juste au bout des doigts des deux femmes. Il suffirait à Keren de se pencher un peu pour pincer la mort entre ses doigts et en découvrir le porteur. Le nom de celui ayant rejoint l’esprit du désert. Elle sourit un peu à mi-chemin entre la joie et la tristesse. Car il n’y a pas de joie dans le regard de sa sœur. Juste de la tristesse et probablement un peu de colère aussi et d’incompréhension. Mais c’est normal. Keren observe Danika boire puis reprendre la parole en fixant son verre. Alors elle écoute.

Elle sent la rancœur dans la voix de la guérisseuse et la shamane sait qu’elle n’est pas totalement dirigée contre elle. Mais elle sait aussi que Danika n’apprécie pas de l’entendre parler de la mort comme elle le fait, elle le lui a dit lorsqu’elles se sont disputées après la mort de Naveed. Mais dans le fond, Keren n’est pas en colère, elle n’est pas blessée. Ennuyée peut-être que sa sœur l’évite parce qu’elle lui manque. Mais elle ne lui en veut pas. Elle la regarde et répond : « Je sais que les réponses que j’ai à t’apporter ne te satisferont pas Danika ». C’est un fait, une simple constatation. C’est triste oui, de perdre quelqu’un. Mais cela fait partie de la vie. Un jour où l’autre, tous les hommes meurent. On peut choisir d’en être triste ou d’en être heureux. D’être heureux de l’incroyable voyage qui commence pour eux et conserver le souvenir précieusement. Puis elle répond : « Mais ce n’est en aucun cas la faute des esprits. Ni ceux des humains qui ont rejoint l’autre côté ni ceux de la nature. Crois-tu que le désert aime que l’on lui rende ses enfants ? ». Elle marque une pause, en pensant à ces enfants qui vont pleurer leur père. Mais elle sait que cette famille ira bien car les Shisayos prennent soin des leurs.

Bien sûr, le désert prend aussi des vies. Des hommes imprudents qui s’égarent. Mais toujours dans le respect des cycles de la vie et du moment pour les hommes de s’éteindre, toujours lorsque c’est le moment. Et dans le fond, si aujourd’hui la nature est aussi dangereuse c’est la faute de leurs ancêtres qui ont détruit le monde.  « Ce sont les hommes Danika qui choisissent de faire la guerre. Nous défendons notre clan, nos familles et pour cela, certains d’entre nous meurent. Prématurément surement, mais la mort fait partie de la vie, et cela a toujours été, même avant la grande guerre… C’est à nous de tracer le chemin que nous voulons emprunter et d’œuvrer pour la paix… Mais Sendakan ne l’entendra surement jamais de cette oreille… ». Un soupir franchit la barrière de ses lèvres. La triste réalité des hommes. Certains sont bons, comme Uriah leur chef de clan empli de bienveillance et de sagesse. Ou Ménélas le chef des Askhadis. D’autres sont emplis de haine et de folie, comme Laëth la chef de Kelowna ou Sendakan, le chef des Sengolis. Et quand ces hommes emplis de folie dirigent d’autres hommes, alors cela finit toujours dans le sang. Malheureusement.

_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA


Dernière édition par Keren le Sam 9 Sep - 21:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptySam 9 Sep - 19:17


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


Danika n’a jamais compris l’attrait qu’ont les hommes pour la guerre, le sang, les batailles. Son père a toujours souhaité qu’elle devienne elle aussi une guerrière, comme lui, mais Danika a toujours refusé de prendre part à cet apprentissage là, elle n’a même jamais souhaité qu’il lui montre certains gestes. Aujourd’hui leur père se trouve sur un champ de bataille à la frontière sengoli, à des dizaines d’heures de cheval de leur maison et Danika ignore si celui-ci va bien. La guerre lui a déjà pris beaucoup et continue de le faire aujourd’hui et, malgré ce que lui dit Keren, elle se fiche éperdument que les morts au combat aient quelque chose de plus important à faire après tout cela. Danika ne croit pas en tout cela, les esprits que Keren vénère ne lui ont jamais parlé et ne le feront sans doute jamais.

Elle relève la tête vers sa sœur ainée après lui avoir posé sa question. Elle veut comprendre ce que Keren voit avec ces esprits dont elle parle tout le temps, elle veut comprendre pourquoi sa sœur trouve cela normal qu’un père de trois enfants meure au combat au lieu de rester auprès de sa famille. Mais Danika tique à la réponse de sa sœur et détourne les yeux pour observer ce verre qu’elle tient entre ses mains. « Peut-être que ce sont les hommes qui choisissent de faire la guerre, mais tes esprits ne semblent pas veiller sur nos guerriers. » Ou tout du moins pas sur tous puisque beaucoup ne reviennent pas des champs de bataille sur les frontières shisayos. « Où sont-ils quand nos frères et nos sœurs sont mortellement blessés lors des combats ? Où sont-ils quand des enfants meurent d’une maladie qu’on ne comprend pas ? » Elle repousse son verre d’eau sur la table et se lève de sa chaise, passablement agacée. Elle en voit tous les jours des gens qui ne devraient pas être malades, des gens qui ne devraient pas mourir et elle ne peut rien y faire, malgré ses compétences. « Où sont tes précieux esprits quand Naveed me manque et que j’attends désespérément un signe de lui ? Ne sont-ils pas censés communiquer par-delà la mort ? » C’est sans doute cela qui la dérange le plus dans la religion que suit sa sœur, le fait que tous les morts lui envoient des signes ou lui parlent, quand Naveed reste désespérément silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptySam 9 Sep - 22:06

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
An 147 ☾ Danika & Keren

Je ne comprends pas tellement pourquoi nous sommes tristes à la mort des gens que nous aimons. C’est surement des réactions en lien avec le corps, l’âme et l’esprit. Je dois avouer que les émotions sont difficiles à contrôler et à comprendre. Mais nous devrions être heureux de les voir partir pour un autre monde. Un monde meilleur. Bien sûr, parfois, les esprits passés de l’autre côté ont surement du mal à s’y faire. Mais c’est comme ça, on ne peut pas changer ces choses-là. Je me suis souvent demandé pourquoi je pouvais voir et entendre tout ça. Pourquoi je pouvais sentir les vibrations de la nature. Mais finalement je n’ai pas vraiment de réponse à apporter et je crois que je ne préfère pas le savoir. Je suis curieuse de découvrir les mystères de ce monde. Je sais bien que Danika ne trouvera pas de réconfort dans ce que je pourrais lui dire. Mais je ne peux m'empêcher de vouloir essayer de l'aider à comprendre même si parfois, il n'y a rien à comprendre, il faut juste accepter. Alors je réponds : « Ils le font. Mais il y a tant de choses à faire sur Terre, tant de gens sur lesquels veiller ». Bien sûr, c'est difficile à comprendre, même pour moi. Je poursuis pour préciser : « Et parfois, il est l'heure. Simplement. On ne peut pas comprendre les desseins de la nature ».

Bien sûr, elle a d'autres questions. Et c'est normal de se les poser. Je souris avec tendresse et bienveillance. Je reprends la parole pour dire : « S'ils ne peuvent pas l'empêcher, alors ils sont là pour les accueillir... ». Les accueillir, les guider. Je reste là, simplement, à regarder ma soeur, à constater sa douleur sans pouvoir l'aider plus que ça. Comme si je ne pouvais rien faire. Je me sens impuissante, tellement impuissante. Elle reprend ensuite la parole et je l'écoute simplement. Je ne lui en veux pas, je ne suis pas en colère. Ni pour son attitude, ses reproches, ni pour la mort du mentor de Naveed. Ce sont des choses qui arrivent, et nous ne pouvons pas toujours les modifier. Puis finalement je grimace un peu et je lui réponds : « Je ne sais pas. Crois moi, j'aurais aimé pouvoir te parler de lui. Le voir. Pouvoir l'aider lui aussi... » je grimace à nouveau, alors je lui dis : « Je crois qu'il est encore perdu Danika, que son amour pour toi l'empêche d'accepter et qu'il ne peut pas encore totalement s'inscrire dans son nouvel état. Peut-être que quand il l'aura fait, j'aurais l'occasion de lui parler. En attendant, je prie pour lui tous les jours ». Pour le guider jusqu'à moi. Mais il ne suit pas mes prières, il reste silencieux.


_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptySam 9 Sep - 22:49


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


C’est cet aspect qui la dérange le plus dans tout ce que Keren lui dit à propos de ses fameux esprits qu’elle semble entendre et écouter tous les jours. Naveed reste silencieux et Danika ne comprend pas comment sa sœur peut encore prétendre entendre les esprits de ceux qui ont disparu quand elle n’entend pas la voix de son fiancé, qui les a pourtant quittées depuis plusieurs mois maintenant. Pourquoi sa sœur entend les voix des autres, de ceux qu’elle ne connaissait pas personnellement, alors qu’elle n’a aucun signe de Naveed ? Danika ne comprend pas ces choses-là et c’est en partie pour cela qu’elle ne croit pas à ce que raconte Keren au sujet de ces esprits qu’elle seule semble pouvoir voir et entendre. « Je refuse de croire que si les gens meurent, c’est uniquement parce que leur heure était venue. Il est trop simple de penser de cette façon. » Peut-être que Keren se voile la face avec ses phrases toutes faites qu’elle dicte à ceux qui adhèrent à ses paroles, c’est du moins ce que pense Danika. Pour elle, c’est trop simple de penser que la nature rappelle juste ceux qu’elle souhaite lorsqu’elle le décide, sans que personne ne puisse y faire quelque chose. Elle refuse de penser que la mort de Naveed entre dans quelque chose de plus grand, de se dire qu’il l’a laissée seule ici pour autre chose dont lui-même n’avait pas conscience.

Puis Keren vient à parler de Naveed et du fait qu’elle n’arrive pas à l’entendre, qu’il reste désespérément silencieux pour elle et qu’elle ne comprend pas pour quelle raison. Danika pose ses yeux sur sa sœur lorsqu’elle sous-entend presque que c’est de sa faute si Naveed ne lui parle pas parce qu’il semble être retenu à cause de l’amour qu’il lui portait. « M’accuses-tu de le retenir ici et de ne pas le laisser rejoindre tes fameux esprits ? » Elle fronce doucement les sourcils puis se rapproche de la table pour poser ses mains dessus, plantant son regard qu’elle sait s’embuer de larmes sur sa sœur ainée. « Je l’aimais Keren. Je l’aimais et il m’a été arraché. Peut-être qu’il ne veut pas rejoindre tes esprits parce qu’il n’y croyait pas non plus ou parce qu’il considère qu’il avait encore à faire sur cette terre et qu’il en a été arraché trop tôt. » Elle se redresse, essuyant rageusement une larme qui s’échappe sur sa joue, puis croise les bras sur sa poitrine. « Garde tes prières pour toi Keren, elles ne le feront pas revenir. »
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyDim 10 Sep - 0:00

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
An 147 ☾ Danika & Keren


Je sais que ma sœur souffre et que c'est en partie pour ça qu'elle ne peut pas entendre. Mais même avant, je sais qu'elle ne croyait pas nécessairement à mes idées. L'homme du désert n'était qu'un fou pour elle, rien de plus. Et je pense que c'est normal. Cela ne l'a jamais poussée à me repousser, mais je sais que nous ne sommes pas toujours d'accord. Alors je l'écoute et je me sens à nouveau impuissante car dans tous les cas, elle n'est pas assez réceptive à ce moment précis pour que je continue à tenter de la convaincre. Et je ne veux pas réellement la convaincre, je voudrais qu'elle commence à y croire d'elle-même, même si c'est difficile. Je réponds alors : « Et je ne peux pas te forcer à croire autre chose. Il n'y a aucune réponse à cette question, ce ne sont que des croyances ». Personne ne pourra jamais donner de réponse sur et certaine à cette question. J'ai lu de nombreux ouvrages trouvés de l'ancien monde. Des textes religieux. Des textes appelés scientifiques. Des textes qualifiés d'ésotériques. Et aucun ne s'accorde pour trouver une réponse précise. C'est toute la beauté des choses selon moi. Il n'y a pas de réponse typique.

Puis, elle reprend la parole. Je grimace un peu. Bien sûr que non, je ne l'accuse pas. Je ne l'accuse de rien, Danika n'est nullement responsable. Naveed non plus d'ailleurs. Ce n'est la faute de personne. Mais parfois, il faut un peu plus de temps. C'est avec beaucoup de tristesse que je soutiens son regard alors que des larmes viennent l'embuer. Elle poursuit et j'écoute. Puis, elle se redresse, essuie une larme et conclue ses paroles en croisant les bras. Je retiens mon soupire. Je suis triste, mais pas en colère. Toujours pas. Et ma sœur pourrait bien me traiter de folle que cela ne changerait en rien l'amour que j'ai pour elle. Je réponds alors : « Je ne t'accuse de rien Danika. Tu n'es responsable de rien du tout ». Elle ne l'est pas et n'a pas à se sentir coupable de quoi que ce soit. Et même si je ne le comprends pas, je sais qu'elle est triste et que sa tristesse est justifiée. Je l'ai été aussi quand l'homme du désert à rejoint l'autre côté. Mais c'était un amour différent de celui qui unissait Naveed et Danika. « Je le pense oui. Il lui faudra peut-être encore du temps. Ou peut-être qu'il n'acceptera pas, personne ne peut le dire et comme je ne peux et ne veux te forcer à croire, personne ne peut forcer Naveed à se manifester » . C'est un fait. Quant à sa dernière phrase, je ne pense pas lui faire l'affront de lui dire que je prie pour son esprit, je pense qu'elle se mettrait définitivement en colère.


_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyLun 25 Sep - 0:18


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


Danika est triste et en colère. Elle est ainsi depuis plusieurs mois, depuis qu’elle a appris que Naveed ne reviendra jamais auprès d’elle malgré sa promesse. Elle pourrait lui en vouloir de ne pas l’avoir tenue mais elle en veut à énormément de personnes, excepté lui. À ceux qui lancent des guerres sans y participer, au guerrier qui a ôté sa vie, à sa sœur aussi pour ses croyances extrêmes auxquelles elle-même ne croit pas… Et elle est triste de ne pas avoir pu dire adieu à son fiancé et encore plus de ne pas avoir l’occasion de le faire aujourd’hui. Peut-être qu’elle s’est dit que Keren pourrait l’aider, entendre Naveed et pouvoir lui parler mais Danika constate qu’elle a eu tort de penser une chose pareille. Les esprits de Keren n’existent pas en dehors de sa tête et sa sœur est bien folle de penser qu’elle peut parler aux disparus. Les morts ne parlent pas. Les morts restent morts, repris par les dieux du désert et Danika doit se faire à l’idée qu’elle ne reverra plus Naveed et que d’autres ne reviendront plus non plus. Elle en a encore eu la preuve aujourd’hui.

Elle observe sa sœur qui parle posément et qui essaye de calmer les choses. Keren n’a jamais été quelqu’un de méchant ou d’agressif et Danika en a encore une fois la preuve aujourd’hui. Elle a pourtant envie de la secouer pour lui faire ouvrir les yeux sur tout cela, sur ses esprits et sur tout le reste. De lui faire comprendre que la perte de Naveed lui a brisé le cœur et qu’il ne se réparera pas aussi facilement même si elle entend à nouveau sa voix ou qu’elle a un signe de lui un jour. Rien ne pourra enlever la peine qui serre son cœur depuis plusieurs mois, pas même les prières de Keren. Elle garde les bras croisés sur sa poitrine et détourne les yeux de sa sœur pour ne plus croiser son regard. Elle a suffisamment pleuré pour aujourd’hui et elle préfère éviter de la regarder à nouveau pour ne pas laisser éclater sa colère. « Ou peut-être que tes esprits n’existent pas et qu’ils ne sont que le fruit de ton imagination. » Ce n’est pas la première fois que Danika exprime son ressenti face à ces esprits dont parle Keren, mais c’est sans doute la première fois qu’elle le dit aussi directement.
Revenir en haut Aller en bas
Keren
Messages : 115
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyMer 27 Sep - 19:38

Danika
Keren
Can't live this life with an empty heart
An 147 ☾ Danika & Keren


Je ne peux pas lui en vouloir, c'est une évidence. Ma sœur a mal, c'est le principe de la condition humaine. Nous naissons, nous vivons, nous sommes heureux et malheureux, puis nous mourons. Une autre vie s'offre alors à nous. Un nouveau voyage débute pour nous, dans lequel nous découvrons des milliers d'autres choses. Alors non, je ne peux pas être en colère contre elle, même si elle ne m'écoute pas, qu'elle ne comprend pas. Car nous traversons tous des moments où il est plus dur pour nous d'être à l'écoute des autres, de se laisser convaincre. Parfois, il est plus simple pour les gens d’ouvrir les yeux, lorsque les choses vont dans leur sens, qu’ils sont heureux. Mais lorsqu’ils sont malheureux, ils peuvent parfois être fermé, trop pour entendre des choses qui les dépassent. Ils sont bien contents de pouvoir obtenir des conseils, mais parfois ils peuvent être ingrats, voir cruel. Et peut-être bien que Danika ne se rend pas compte de ce qu’elle me dit, alors dans ces cas-là, elle est juste perdue. Sinon, elle est cruelle et je dois avouer que cela me blesserait un peu de la savoir volontairement méchante avec moi.

Je ne pourrais pas lui faire entendre raison. Peut-être un jour comprendra-t-elle ce que je veux dire. Et bien sûr, moi aussi je me demande jour après jour pourquoi je n'entends pas Naveed, pourquoi les esprits ne parlent pas de lui. S'il errait en peine, je le saurais, j'en entendrais parler, pour pouvoir l'aider comme je peux aider les vivants. Mais je n'entends rien, je ne vois rien. Alors j'attends, car il ne sert à rien de chercher pendant des heures, cela ne fait que repousser les réponses plus loin encore, hors d'atteinte. Lorsqu'elle reprend la parole pour me répondre, je la regarde simplement, peinée. Si je ne suis pas en colère, je ne peux m'empêcher d'être peinée et attristée par ses paroles. Parce que cela ne me gêne pas que certains puissent me penser folle, mais ma propre sœur. Je réprime mon soupire et me contente de dire : « Peut-être bien oui... ». J'hausse les épaules. Si cela peut lui faire du bien de croire ça, alors tant mieux. Moi je ne douterais pas. Je sais ce que je suis et ce que je vaux. Je termine mon verre et me lève, avant d'aller le rincer dans l'eau servant à nettoyer ce que nous utilisons pour boire et manger puis je le range. Après avoir vérifié que tout est en ordre, je me tourne vers Danika et je lui dis : « Je repasserais saluer notre mère plus tard, bonne fin de journée Danika » puis, je sors, sans un mot de plus.


_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Danika
Messages : 212
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Noomie & Isaak

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  [Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart  EmptyVen 6 Oct - 22:47


DANIKA + KEREN


Can't live this life with an empty heart


Danika est un peu sèche dans ses paroles mais elle est énervée, en colère contre beaucoup de choses et c’est Keren qui en fait les frais aujourd’hui. Elle et ses esprits auxquels elle croit dur comme fer, mais qui ne se montrent jamais finalement. Peut-être que si Danika arrivait à les voir, ou même à les entendre, elle pourrait croire à toutes ces choses dont lui parle Keren. Mais pour le moment elle ne croit pas à tout cela, elle ne voit rien et elle n’entend rien non plus, tout le monde continue à rester silencieux. Danika sait qu’elle n’est pas juste avec Keren et que celle-ci n’a clairement rien fait pour mériter cet acharnement de sa part, mais elle ne peut s’empêcher d’être méchante avec elle à ce moment-là, à pousser sa haine contre sa sœur ainée même si celle-ci n’a rien fait. Elle paie pour tous ceux que Danika déteste à ce moment présent, pour ce sengoli qui a tué Naveed, pour celui qui a tué son mentor aujourd’hui et pour tous ceux qui continuent à prendre des vies innocentes pour le bien d’une guerre idiote qu’elle ne comprend pas.

Elle relève les yeux vers Keren lorsque celle-ci se lève pour aller rincer son verre, ne bougeant pas d’un pouce de sa position. Elle ne dit rien non plus, Danika pense avoir tout dit de toute façon, et elle observe Keren se tourner vers elle puis lui dire qu’elle repassera plus tard pour discuter un peu avec leur mère. La guérisseuse hoche juste la tête, ne desserrant pas les dents pour rajouter quoi que ce soit, se contentant juste d’observer son ainée sortir de la pièce puis de la maison. Elle la laisse là, agacée et remplie d’une colère qu’elle a bien du mal à contenir à ce moment. Mais Danika sait qu’elle va devoir faire avec cette nouvelle, faire avec cette nouvelle disparition qui laisse des enfants orphelins au sein du clan shisayo.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Keren - Danika] Can't live this life with an empty heart
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: