AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptySam 5 Aoû - 15:56

▬  L’an 133, Fin du dixième mois Anahera , Frontière du clan Sengoli près de Lund

-Vingt ans tout juste, Kellan était un guerrier qui avait encore des choses à prouver. Cela faisait cinq ans que ce jeune homme combattait à présent pour protéger le clan Sengoli. Les invasions avaient été assez nombreuses ces dernières années et les combats assez meurtrier. Parfois le répit était présent, mais toujours de courte durée. Kellan ne s’était jamais posé la question quand à une Alliance et pourquoi la guerre était présente, le chef Sendakan primait pour la barbarie et lui n’était qu’un guerrier qui obéissait aux ordres.

Fin du mois d'Anahera, le temps était à la pluie, les feuilles des arbres se détachaient foulant le sol et devenaient poussière au final. Le froid commençait à arriver sur les terres sengoli, et les combats était bien plus rude pour ces pauvres soldats.

Cela faisait quelques jours que les guerriers s’était repliés dans les terres, et surtout dans le petit village où Kellan avait vu le jour, Lund. La frontière semblait dégager et les ennemis repousser. Mais il fallait toujours surveiller, car il suffisait de baisser sa garde trop longtemps pour qu’une attaque imminente recommence, mais ces quelques jours servaient de repos et à réapprovisionner les guerriers en vivre. La vie n’était pas facile, il vivait dans des tentes le plus souvent, et se contentait de peu, mais un lit dans une auberge était vraiment le bienvenue.

L’aube s’était levé sur Lund, Kellan était descendu dans les premiers, habillé et paré de son armure, ses possessions pour rejoindre la table du petit déjeuner. Un groupe de guerrier allait se déployer ce matin à la frontière, qui n’était qu’à quelques kilomètres du village pour voir où s’en était et Kellan était parmi eux. Il avait passé la veille au soir à préparer son équipement, aiguisant les lames de ses poignards et sa monstrueuse faucille. La boullasse dans son bol avalé, avec un jus au goût terreux, l’estomac n’était pas réellement remplis mais il ne fallait pas se plaindre. Kellan quittait l’auberge pour se rendre aux écuries, il allait préparer sa monture. La selle de mise, les équipements, bien vite d’autres guerriers venaient à le rejoindre pour faire de même et en même pas une heure, tous étaient sur leur cheval prêt à partir.-

Un dirigeant des guerriers Sengoli « Ne faites aucun quartier. L’ennemi est peut être repousser, mais vous savez tous que cela peut être un leurre. Le chef ne voudra aucunement perdre de nouveau guerrier, revenez au plutôt à la fin de semaine au crépuscule. »

-Les ordres étaient donnés et les guerriers s’étaient mit en route. Il fallait en tout un petit jour pour arriver à la frontière. Certains guerrier étaient quand même sur place, et en réalité ils étaient la relève. Le voyage fut assez éprouvant, car la pluie s'abattait durant des heures et les cheveux s’enfoncèrent dans bien des chemins boueux, dans la chaîne de montagne qui bordait la frontière.

Enfin arrivé, Kellan sautait de son cheval. Le campement n’était pas désert et bien des guerriers Sengoli s’y trouvaient. Les nouvelles furent assez vite annoncée, les ennemies étaient encore présent et il y avait eut plusieurs attaques sur les deux derniers jours. L’échange ne se ferait pas tout de suite s’était certains, prenant ses marques Kellan, avait accompagné un groupe de soldat ancien et nouveau, pour repérer l’ennemi au loin. Kellan se pinçait les lèvres fortement en plissant les yeux.-

« Quel est le clan qui nous fait face à présent ? »

-Il s’était adressé à un guerrier déjà sur place depuis un moment.-

« C’est une nouvelle troupe qui est arrivée tôt ce matin, on pense qu’ils viennent du clan Pankara.. Nous avons repoussé les Orketa il y a deux jours. »

-Descendant de la petite bute de terre, les soldats se retrouvèrent tous vers la grande tente où se trouvait le chef. Les stratégies avaient été établis pour éliminer ces derniers, et il fallait à présent écouter. Levant les yeux au ciel, Kellan apercevait les gros nuages noirâtre qui venait en leur direction... Si le combat avait lieu, la pluie allait être au rendez-vous.-


Dernière édition par Kellan le Mer 1 Nov - 15:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyDim 6 Aoû - 14:41

Cela faisait deux ans que j'avais réintégrer l'armée de Pankara et j'avais oublié les joies d'être fantassin ! Marché pendant 10 jours à travers Ashkadi et Shisayo pour atteindre la frontière Sengoli, un vrai parcours de santé ! En plus de ça on devait se trimballer un lourd paquetage avec armure et armes, tentes et ustensiles de cuisines. Que la vie de pirates me manque ! Avec ses journées à ne rien à faire à part voguer et ses autres journées à aborder des navires marchands. Pourquoi avais-je quitté tout cela déjà ? A cause de cette fameuse mutinerie ! Et comme j'étais fidèle au capitaine je n'avais d'autre choix que de passer par dessus bord ou rejoindre le nouvel équipage, j'ai choisi la planche. Et désormais me voici en vue du village de Lund. Nous avions rejoins le campement de nos tard dans la nuit, nous avons étaient accueilli par des Orketas mal en point et désireux de nous laisser nous battre à leur place. Un conseil de guerre avait été tenu pendant près d'une heure avant que nous ne soyons autoriser à installer nos tentes. La mienne, je la partageais avec Eos, un type assez petit d'une vingtaine d'année venant de Westland.

Après une nuit de sommeil bien mérité je me lève aux aurores, j'avale un maigre petit déjeuner avant sortir de ma tente avec mes armes et ma pierre d’affutage. Je m'assois sur un rocher et commence ma besogne en observant le paysage. Au loin je distingue le petit village frontalier de Lund, où se terre probablement d'autres soldats Sengoli attendant que la première vague d'entre eux se fasse décimé avant de prendre leur place. Je termine d'affuter mon harpon avant d'enchaîner avec mes deux sabres puis ma dague et pour finir ma ceinture de couteaux de lancé. Un cor retentit dans tout le camp, je lève la tête de mon travail et remballe mes affaires pour retourner à ma tente. En y arrivant, je vois qu'Eos enfile son armure et je fais de même avant de m'équiper des mes armes, la ceinture de couteaux autour de la taille, ma dague accroché à ma jambe, les deux sabres dans mon dos et mon harpon attaché en bandoulière. Nous sortons de la tente ensemble pour rejoindre le gros des troupes de la coalition. Les ordres donner sont clairs: Aucun prisonnier, aucun survivant.

Un deuxième corps retentit et l'armée entière se mobilise vers la ligne de front. Je m'engage à la suite de mon contingent, dépassant les limites du camp en direction d'un furieux et sanglant combat.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyDim 6 Aoû - 15:26

-Kellan et ses compatriotes s’étaient ensuite rendu directement dans leur tente. Il avait récupéré au passage son sac de voyage sur le dos de son cheval, et avait rejoins une tente où se trouvaient d’autres guerriers. S’était l’heure de se préparer et même si la fatigue pouvait être présente de part le voyage, il fallait être au meilleur de sois même. Terminant d’attacher son armure, avec les lanières en cuir, et les mailles. Kellan fit le nœud à sa taille et remis autours de cette dernière ces armes de combat, dont sa faucille, ses poignards et une épée moyenne.

Soudain, un cor, au loin se fit entendre, si bien que l’agitation fut tout de suite présente et un cor dans le propre camp Sengoli retentit. L’annonce de la guerre. Tout le monde se pressait donc à se parer, et surtout rejoindre leur chevaux pour la plupart.

Se mettant en ligne, le deuxième cor du camp adverse se fit entendre non loin annonçant qu’ils étaient prêt à attaquer. Kellan sentait en lui cette boule d’adrénaline intense se former et envahir tous ses membres. Sur son cheval, il était parmi les autres guerriers, mais en première ligne attendant le signal… Le signal des ennemis qui allaient avancer et c’est ce qui se passait, sur l’horizon la ligne adverse se formait et courrait droit vers eux. S’était l’heure donc de partir en guerre, un cri du chef répétée par les seconds se fit entendre « A l’attaque » et la ligne des guerriers Sengoli se mit à avancer.

La frontière était presque franchit quand les premiers ennemis rencontrèrent les premiers guerriers Sengoli. Kellan avait sorti sa faucille, son cheval au galop, et il fauchait un premier Pankara au passage qui finit aussitôt à terre. Kellan ne perdit pas de temps à quitter son cheval, pour mettre pieds à terre, s’était assez compliqué de combattre ainsi, donnant un coup à l’arrière train de l’équidé ce dernier compris le message de fuir vers le camps. A terre enfin, le jeune homme brandit son arme courbée et tranchante pour combattre les ennemis et progresser. Autours de lui les lames d’acier, de fer s’entrechoquant, les cris des guerriers tombant au sol retentissait déjà. Foulant la terre qui n’était pas totalement sec, deux ennemis étaient tombés sous la lame courbée de Kellan de nouveau et il progressait venant en aide à un ami Sengoli qui se retrouvait à combattre deux Pankara, alors qu'il semblait blessé au bras.-

Ahhhhhh ! -cri de rage- Recule Opaks, je m’en charge !

-Faisant des mouvements fluide avec sa faucille qui tournait dans les airs, Kellan s’était mis devant son ami qui lui reculait, le brun cherchait à faire repousser les Pankara qui avaient le regard menaçant et attendait la bonne seconde pour attaquer. Alors que la tension était palpable, Kellan sentit soudainement quelque chose d’humide sur sa joue, levant une seconde les yeux au ciel, le nuage noir commençait à déverser sa pluie. Et c’est ce qu’il suffit, même pas deux secondes, pour que les deux Pankara attaquent de pleins fronts. Mais Kellan était très vif et maniant avec perfection son arme, il pu en repousser un et en blesser un autre. Le sang avait giclé sur son armure par la même occasion et coulait de la lame de sa faucille. Reprenant légèrement son souffle, il n’eut pas le temps que quelqu’un, un peu plus grand que lui venait à foncer droit sur lui. Rapide, Kellan, prit un poignard qu’il lui lançait droit sur lui, avant de dégainer son épée, pour accompagner sa faucille.-
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyMar 8 Aoû - 23:58

Je me mets à courir avec mes compatriotes, frères et sœurs de clan. Je dégaine mes deux sabres tout en continuant de foncer droit sur les guerriers Sengolis, toute lame dehors. Je suis quasiment sûr que vue du ciel par l’œil d'un oiseau nos deux armées ont l'air de deux vagues noires géantes fonçant l'une sur l'autre prêtent à s'écraser dans quelques instants seulement. Et c'est ce qui ne tarde pas à arriver, lorsque les premiers cavaliers éclatent notre première ligne je sais que le sang va pleuvoir à flot. Le soldat devant se fait décapiter par la lame d'un cavalier, je m'accroupis vivement avant que ma tête ne soit séparé de mon corps et à la dernière seconde je fauche l'une des jambes arrière de sa monture, coupant net la patte du canasson et se dernier s'écrase au sol en tombant sur son maître. Je me redresse puis reprend ma course en fauchant d'autres chevaux.

- Frappez les chevaux ! Ne frappez pas les Sengolis, frappez leurs montures !


La dizaine de Pankaras autour de moi à bien comprit le message et entreprend alors de m'imiter. J'ai à peine fini ma phrase que trois soldats adverses foncent vers moi en beuglant, je rengaine un sabre et dans le même temps dégaine un couteau de lancé que j'enfonce dans le crâne du premier, je le retire immédiatement pour le lancer en direction du deuxième. La lame se fiche profondément dans l’œil de ma cible et je décapite le troisième d'un mouvement circulaire. En le libérant du poids de sa tête je me prend un flot de sang en plein visage et je perds l'usage de mes yeux qui se retrouvent recouvert de sang. Le temps que je me débarrasse du sang, un nouvel ennemi est sur moi. Je l'esquive tant bien que mal et l'embroche par derrière. Un coup dans le dos et alors ? On est en guerre ! Un cri de douleur retentit à quelques mètres devant moi, un cri provenant de mon camarade de tente qui fait face à un Sengoli se battant à la faucille.

Je dégaine à nouveau mon deuxième sabre avant de me ruer vers eux en ignorant totalement la pluie qui commence à tomber drue sur le champ de bataille. Ce n'est pas une averse comme celle-ci qui va me déranger, j'ai déjà combattu en pleine mer dans une tempête pire que celle-là. Le Sengoli m'aperçoit et envoie un poignard dans ma direction, je me jette sur le côté pour l'esquiver avant de me réceptionner dans une roulade. Une fois de nouveau sur mes jambes je pousse un cri de rage et passe à l'action.

- Aaargh !

Je l'attaque de mes deux lames simultanément en entament un coup tranchant vers le bas mais il pare mon attaque avec l'arc de sa faucille avant de me repousser. Je pivote alors en mode automatique et commence à enchaîner les bottes et les feintes tout en me déplaçant autour de lui, faisant tournoyer mes sabres. Un œil extérieur pourrait interpréter cela comme une danse. Une dans mortelle.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptySam 12 Aoû - 13:12

-Cette bataille est déjà sanglante et Kellan ne peut même pas savoir combien d'homme Sengoli ont déjà perdu la vie en quelques minutes. Mais pour l'heure, il doit s'occuper de lui-même, au proie avec un nouvel adversaire qui a l'air des plus robustes. Mais Kellan a bien des tours dans son sac et pour avoir été le plus jeune guerrier formés et à avoir réussit l'épreuve final, il est le meilleur. Sa moyenne épée en main, et la faucille de l'autre il est prêt à affronter ce guerrieur Pankara qui vient d'esquiver avec succès le poignard qu'il a lancer.

Son cri de rage, n'est pas pour alerter Kellan qui aussitôt se met en position de défense. Alors que le brun voit les deux lames s'abattrent vers le bras, prêt à lui faucher les jambes, Kellan d'un geste vif les pares en les bloquants de ces deux armes. C'est alors que la partie commence entre deux, Kellan recule sur la droite, tandis que l'homme Pankara emet une figure pour retourner à l'attaque. Kellan pare de nouveau et le repousse aussitôt en poussant sur ses talons et ses armes. Il ne faiblira aucunement sous la danse de cette homme qui ne promet aucun répit.

Kellan aussi se met à attaquer au final, sa faucille vole à droite d'un mouvement fluide et la pointe effleure le bras du guerrier. De son épée il pare la lame du sabre. La pluie qui s'abat sur la plaine Sengoli, vint à rendre le sol boueux, et les pieds s'enfonce dans ce dernier. Soudain, Kellan se retrouve au sol. Comment ? Un guerrier Pankara sur le côté courant à reculons, fuyant un guerrier Sengoli. Sur le côté, ses cheveux touchent le sol boueux, et son armure en est couverte, il a lâché son épée, mais pas sa faucille, mais aussitôt, il se doit de se protéger car l'autre guerrier Pankara n'a pas dit son dernière mot. Kellan pare une nouvelle attaque et à relevé ses jambes, ses pieds venant donner un violant accoue sur les genoux du guerrier. C'est bien sa veine. Se relevant, car le guerrieur est destabilisé, Kellan crache au sol, car sa bouche à rencontré le sol. Heureusement qu'il pleut, cela lavera son armure.-

« Allez vient te battre sale chien ! Prends tes armes et bat toi ! »

-Kellan cri sa rage envers ce Pankara qui à été déstabilisé. Non il ne l'attaquera pas sans qu'il se soit remis, il veut un combat loyal. Il pointe alors sa faucille sur ce dernier, la pluie battant la terre à tout rompre et trempant chaque guerrier. Les cris se font entendrent autours d'eux, regardant le Pankara, et le sondant du regard Kellan dit haut et fort.-

« Je te relève au défis de me battre, dans un duel, jusqu'à ce que mort s'ensuive. »

-D'un coup suite à ses mots, quelques guerriers s'arrêtent pour fixer Kellan et ce guerrier, sans le vouloir un espace s'est créée entre eux et les autres. Un espace pour un duel, un duel mortel.-
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyVen 18 Aoû - 10:44

La faucille du soldat passe à quelques millimètres seulement de mon bras, un coup plus précis m'aurait entaillé. Un mouvement sur ma droite attire mon attention et une poignée de secondes plus tard le Sengoli se retrouve dans la boue. J'y vois une chance de pouvoir le neutraliser alors j'avance une lame pour l'embrocher mais c'était sans compter la vivacité du guerrier qui pare mon attaque avant de donner un coup de pieds dans mes genoux. Je grimace de douleur en reculant tant bien que mal, à une bonne distance de lui je plante mes sabres dans le sol pour masser mes genoux douloureux. Mon adversaire en profite pour se relever et m'insulter, je fais abstraction de la douleur pour me saisir de mes armes. Je lève les yeux vers le soldat boueux, de la haine dans le regard lorsqu'il me provoque dans un combat à mort. Je ne peux empêcher un rire s'échapper de ma gorge en voyant un cercle se former autour de nous. La dernière personne à m'avoir provoquer en duel à mort n'est plus là pour en parler aujourd'hui. Je lui réponds de la même manière que lui.

- Alors demande donc aux dieux de t'accorder une mort noble car tu vas vivre tes derniers instants.


Je rengaine mes sabres tout en adressant une prière muette à Neptune lui demandant de continuer à veiller sur ma sœur une fois que je l'aurais rejoins. Je fais ensuite glisser mon harpon de sa sangle avant de le faire tourner entre mes mains. Nous nous dévisageons et tournons l'un en face de l'autre le long du cercle de soldats des deux armées. D'une voix forte et claire je m'annonce.

- Je suis Priam de Scylla, ancien quartier-maître de l'un des pirates les plus craints et guerrier pour l'armée Pankara.


Je ne le quitte pas des yeux tandis qu'il se présente à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyVen 18 Aoû - 17:27

Kellan sentait la haine et l’envie de se battre jusqu’aux fond de ses entrailles, ca l’échauffait, venant à courir dans ses veines, contaminant son sang, ses muscles et tous ce que de quoi son corps était fait. Provoqués des guerriers ennemis ce n’est pas la première fois qu’il le fait et il n’a jamais perdu un seul des combats. Soit l’autre battait en retrait, tel un lâche, ou alors poussait son dernier crie sous la terrible faucille de Kellan. Mais là, ce jour là, être face à ce Pankara, il savait au fond de lui que ca allait être différent. Le regardant, Kellan passe une main libre dans ses cheveux pour les plaqués en arrière, ils sont trempés et pleins de bout. La pluie semble s’être calmer depuis que Kellan à provoquer en duel l’ennemi. Kellan voit d’ailleurs ce dernier rire, ce qui le fait froncer les sourcils. Ils sont à une bonne distance pourtant, mais Kellan n’a pas baissé sa faucille. Se pinçant les lèvres finalement, car le Pankara lui balance qu’il ne va pas survivre, ce n’est pas pour lui faire. Kellan néanmoins vint à avoir un rictus.

« C’est ce que tu crois. Je te dirais la même chose, fais tes prières ! »

Kellan n’avait aucun dieu à prier pour sa part, ses croyances allait à son chef, son peuple et ses convictions. Peut être qu’il pourrait prier pour Gaïa… Mais il n’avait pas peur en soit de mourir. Le cercle de soldats formaient autours d’eux, Kellan leur jetait un coup d’oeil. Ils étaient bien évidemment pas mélangés, les Pankara d’un côté soutenant leur guerrier et d’un autre les Sengoli, portant Kellan pour une victoire.

C’est ainsi que Kellan commençait à marcher dans la terre boueuse, ses pas vint à faire un cercle, car le guerrier fit de même. Face à face, se regardant mutuellement d’une haine, ils allaient se battre dans quelques secondes, ou quelques minutes quoiqu’il en coûte. Puis le Pankara qu’il allait sans doute tuer, vint à se présenter. Charmant, mais au moins savoir l’identité de celui à qui on allait trancher la gorge n’était pas déplaisant. Alors Kellan répondit, il allait donner son identité pour que ce soit la dernière chose dont ce souviens le Pankara avant de mourir… Le nom de son tueur.

« Je suis Kellan de Lund, le plus jeune guerrier ayant terminé sa formation du clan Sengoli, je suis celui qui ne laisse aucun survivant sur son passage et le dernier que tu affronteras dans ta misérable existence. »

Kellan n’avait pas besoin de dire qu’il était craint, il l’était et il le savait. Mais il devait ajouté qu’avec lui personne ne survivait, car s’était vrai. Un regard envers son ennemi et après quelques secondes, les deux savaient que s’était le moment. Kellan avait sortie sa moyenne épée et fonçait sur le Pankara en se protégeant à moitié. Sa faucille battant l’air en essayant d’atteindre son ennemi. Le duel commençait et s’était au plus vaillant de le remporter.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyLun 28 Aoû - 14:18

Celui qui ne laisse aucun survivant sur son passage ? Nous allons voir ça, je ne savais pas si ce fameux Kellan disait vrai ou s'il était simplement trop sûr de lui mais ce que je savais c'est qu'il n'avait encore jamais affronté un adversaire de ma carrure. J'ai un style de combat complétement aléatoire, aucun de mes professeurs n'a réussi à imprimer sa marque sur moi. Qui plus est, depuis que j'ai fait de la piraterie, mon style est encore plus indescriptible. En fin de compte, on a bien réussi à me refiler une marque, celle de la liberté totale, celle où rien est vrai et où tout est permit.

Le Sengoli dégaine une épée moyenne et légère en plus de sa faucille. Il fonça droit sur moi en abattant sa faucille, j'esquive son attaque d'un bond en arrière. Je glisse mon harpon dans mon dos, le tenant à deux mains. Le guerrier enchaîne avec une série de coups aussi bien de sa faucille que de son épée, je les évites tous à l'aide d'esquive, petits bonds, sauts. Parfois même d'extrême justesse et l'un d'eux fini par déchirer l'une de mes manches. Je fais tournoyer mon harpon au dessus de ma tête avant de partir à l'assaut, à mon tour. A chacune de mes attaques, la hampe ou la pointe de mon arme rencontre la lame des siennes. Ce que j'avais un peu de mal à prévoir c'était la trajectoire de la fameuse faucille. Au bout d'une énième tentative je fini par le toucher, entaillant légèrement le dos de sa main tenant l'épée. En ramenant mon harpon, je donne un violent coup de pied dans la poitrine du Sengoli, l'envoyant valser dans les bras des autres soldats de son clan.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptySam 2 Sep - 14:54

Kellan est fier d’avoir toucher déjà son ennemi, mais pas assez, il ne l’a même pas blesser clairement. Le combat promet d’être long et délicat, il faudra jouer sur la durée, mais ca le connaît bien lui ce genre de combat. De voir le Pankara sauter ici et là, Kellan voit un peu quelques faiblesses de sa part, car il n’a pas d’autres moyens de s’en sortir réellement, mais le Pankara est aussi rapide que lui et pare tous ses coups. La frustration est grande, et Kellan veut encore plus achever ce dernier. La sueur est se mêle au souffle de la respiration fort dû à l’effort physique. La boue vole par gouttelette de plus du sol venant en éclaboussure sur chacun d’eux.

Le combat semble interminable, ayant commencé depuis une bonne vingtaine de minutes. Kellan entends les soldats de son clan l’encourager, acclamant son nom et des mantras à l’effigie de leur allégeance. Kellan se sent porter. Le sol glissant, fait qu’il a un mauvais équilibre et sa main tendu, n’a pas eu la bonne trajectoire laissant au Pankara le plaisir de venir lui entailler le dos de la main, une légère coupure mais la surprise fut assez grande sur le coup. Kellan en lâche sa moyenne épée au sol et soudain il se sent projeter en arrière violemment, sa poitrine compresser, ce qui lui coupe la respiration et au final il chute en arrière, mais il ne touche pas le sol car ses compagnons d’armes le rattrape.

Kellan se remet sur pied aussitôt, le souffle court, mais bien vivant. Ce n’est pas un petit coup de surprise qui va l’impressionner. En pleine rage, il sort un poignard et le lance en direction du Pankara, ce dernier vint se planter, du bout de la pointe sur le bord de sa cuisse. Kellan n’a pas eut un lancer si fort pour qu’il se plante carement. Se mettant à courir, la faucille en main, et attaque de nouveau, le Pankara pare son attaque de justesse, le bruit des armes résonnes dans la plaine. Les armes bloqués, Kellan pousse le Pankara pour essayer de le dégager et les deux perdent l’équilibre sur le sol boueux, et tombe dans la terre molle, Kellan sur Priam. Les armes toujours entremêlées.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptySam 16 Sep - 13:24

Je profite de ce court instant pour reprendre mon souffle mais le Sengoli se remet rapidement sur pied et me lance un poignard dans la foulée. Ce dernier vient se planter dans ma cuisse en m'arrachant un cri de douleur, j'attrape la garde et le retire dans un grimacement. Aussitôt, du sang se met à suintait de ma blessure toute neuve. Je me redresse juste à temps pour jeter le poignard ensanglanté dans la boue et parer son attaque de justesse. Nos armes s'emmêlent l'une à l'autre et Kellan me pousse de toutes ces forces pour s'éloigner de moi mais je m'accroche à lui et nous basculons sur le sol boueux.

Nous ne sommes plus qu'une boule de boue, d'armes, de métal et de cheveux qui roule. Je tente de me dégager de mon adversaire, se dernier repousse mon harpon contre ma gorge pour m'étouffer. Il appuie tellement fort que des points noirs vacillent devant mes yeux. Je prend une grande inspiration et assène un violent coup de boule à Kellan, le craquement familier d'un nez qui se brise retentit à mes oreilles. Je le repousse dans un grognement rageur tout en lui assénant mon genoux dans les côtes. Une fois débarrasser de la pression du guerrier, je roule sur le côté pour m'écarter autant que je le peux de lui. Je me relève tant bien que mal en prenant appui sur mon harpon mais mon souffle reste quand même bien difficile. Je crache un caillou de sang qui s'était formé au fond de ma gorge puis titube un peu. Un léger coup d'oeil en direction de mon adversaire m'informe qu'il n'est pas dans un meilleur état que moi.

Je laisse tomber mon harpon aux pieds des soldats de mon clan puis dégaine lentement mes sabres de leurs étuis sans pour autant lâcher le combattant Sengoli du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyLun 2 Oct - 11:30

Kellan voit l’opportunité de nouveau et se met à frapper. La fatigue est de rigueur, mais dans ces moments là c’est le mental qui surpasse tout. Il faut se battre pour sa vie, son honneur, gagner… Tout est en jeu. Il a défié ce Pankara et se doit de remporter cette bataille. Et c’est en cet instant que Kellan arrive à toucher l’ennemi de plein fouet à la cuisse. Ca le rends fier de voir ce dernier souffrir. De voir le sang de son ennemi couler. Kellan voit ensuite son poignard être jeter comme un déchet dans la boue… Adieu jolie poignard, dont il a sculpté le pommeau. Alors sans attendre il ré-attaque, Kellan est féroce… Ses yeux étincelles de fureur et de force.

La boue…. Ca couvre les deux hommes. Les cheveux de Kellan ne ressemble plus à rien depuis lontemps. Ca dégouline de plus sur son visage, le chatouillant au passage, mais il en a que faire. Kellan sans attendre, tente d’étouffer Priam, son unique chance d’en finir non ? Kellan a de la force, beaucoup de force et il y met tout son poids, son énergie dans cet acte abominable, remplis de barbarie. Mais trop fier, trop concentré, il ne voit pas venir le coup de boule assez impressionnant que Priam lui assonne. Kellan perds l’équilibre, déboussoler. Son nez à craquer au même instant… Il sent vite la douleur. Il sent le sang qui en jaillit. Il est dans la boue, et bien qu’il garde une main sur son arme, l’autre vint instinctivement se coller à son nez qui est cassé. Puis un coup de genoux vint donner une douleur fulgurante dans les côtes du guerrier… Priam ne le loupe pas. Kellan est sonné, son nez pisse le sang, il met la tête dans la position pour essayer de l’arrêter et sans attendre, d’un geste sec il remet en place son nez. Il n’a pas le temps pour la chochoterie… pour la douleur. Il est en plein combat. Il a surement eu pire en douleur dans son existence. Priam en tout cas, l’a eu en beauté.

Kellan regarde son ennemi, alors que ce dernier essuie son nez et la bouche en sang. Puis le brun se relève doucement, tant bien que mal, sa faucille en main. Jamais il ne lacherait cette dernière. Il voit Priam dégainer ses sabres, signe qu’il n’en a pas finis… Kellan, se déplace.. La douleur résonne dans sa tête lui privant de son sens de l’audition. Il entends autours de lui ses soldats crier en son nom et l’encourager. La faucille en main, Kellan voit son épée courte dans la boue et va la chercher, mais c’est à ce moment qu’il voit le Pankara foncer sur lui car le brun a baisser la garde. Dans un dernier sursaut, Kellan brandit sa faucille pour parer les coups mais ne peut éviter l’autre sabre, qui vint entaille son bras.. Malgré ce coup, Kellan vint assener un coup avec son pieds dans la cuisse de Priam qui a été meurtris plutôt par son poignard...lui aussi doit souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptySam 14 Oct - 11:27

HRPG:
 
Ma jambe à prit une teinte immonde dans un mélange de sang et de boue, et si je ne suis pas rapidement soigné je sais que la plaie s'infectera rapidement à cause de la terre. Mais pour l'instant je dois me concentrer sur le combat, il est indéniable que Kellan et moi possédons une maîtrise du combat que peu d'hommes et femmes dans cette guerre ont acquise. Je fais tournoyer les sabres, les yeux ancrés sur mon ennemi, observant ses mouvements. Je prends une inspiration qui me provoque une nouvelle quinte de toux à m'en arracher la gorge, un léger filet de sang perle au coin de mes lèvres. Un pas.... cela me suffit à serrer les dents de douleur. Faisant abstraction de douleur je m'avance lentement vers le Sengoli tendis que les soldats Pankaras se mettent à fredonner un air qui n'a de sens que pour les pirates Pankara. Kellan se met alors à commettre l'erreur d'aller chercher son épée dans la boue. Je charge dans sa direction et abat mes lames sur le guerrier, ce dernier parle la première avec sa faucille mais ne peut éviter la deuxième qui vient lui entailler le bras dans une gerbe de sang.

Un cri de douleur atroce sort de ma gorge déchiré lorsque Kellan donne un coup de pied sur ma blessure. Je titube en arrière en m’efforçant de garder mon équilibre et c'est à ce moment précis que le Sengoli se précipite sur son épée. Dans un hurlement de rage je lui décroche à mon tour un coup de pied en pleine face qui le projette en arrière. J'abats mes sabres dans un mouvement verticale pour embrocher mon adversaire quand celui-ci me frappe et m'entaille profondément la cheville avec sa faucille. Ma jambe tremble violemment en pissant le sang. Je ne réfléchis plus un seul instant et plante un sabre dans la poitrine de Kellan. Ma vue se trouble puis je sens que mes jambes se dérobent et ma tête vient percuter violemment le sol. Puis.... le vide absolu.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in  [Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in EmptyMer 1 Nov - 15:01

HRPG:
 

C’est presque qu’un bain de sang auquel s’adonne les deux guerriers de clans ennemis. Un bain qu’ils s’offrent mutuellement, en s’entaillant, se mutilant, tout en voulant la victoire de leur propre clan et la mort de l’autre guerrier. Kellan ne plie pas, il ne pliera jamais. Jusqu’à son dernier souffle il se battra. Quitte à mourir maintenant, dès à présent, son but ultime et de blesser le plus possible son ennemi pour qu’il est presque aucune chance de s’en sortir à son tour. Derrière le guerrier, son clan chante a son tour un air grave en tapant haut les coeurs dans leur bouclier pour donner un rythme assez bourrin. Les pirates ont donner leur hymnes et le peuple des montagnes leur réponds en chantant leur propre air de guerre.

Kellan sent la douleur lui tirailler son bras, mais ca ne l’affectera pas. Il sait que lui et Priam sont d’un niveau important dans cette bataille et que la défaite ne viendra qu’après mort ou l’agonie d’un. Au cri de douleur du guerrier ennemi, quand Kellan lui assonne un violent coup de pieds dans la cuisse, il voit l’opportunité de gagner, alors Kellan se précipite sur son épée au sol… mais c’est sans compter l’acharnement du Pankara qui vint avec rage lui donner un coup de pieds dans la face. Kellan se sent voler, sent son nez se casser, sa machoire en prendre un coup se refermant assez violemment. Atterissant dans la bout, il sent pour finir le goût du sang dans la bouche et des filets tomber de ses narines, de son front. Il est sonné, il n’entends que des bourdonnements et ca danse au dessus de lui. Mais Kellan rouvre les yeux décidés à surmonter ca, bien que très mal en point, mais le chant de ses guerriers qui appel à la victoire et proclame son nom lui donner cette force. Sa faucille non loin, alors que Priam s’approche pour en finir, Kellan saisit du bout de son pommeau sa faucille et d’un geste vif comme l’éclair il fends l’air et celle ci vint entailler la cheville du Pankara assez profondément. Un nouveau cri déchire l’air et quelques secondes après Kellan rejoint ce cri en échos car le Pankara en s’effondrant, dans un ultime effort le transperce au niveau de la poitrine, avec son sabre. C’est vaincu, tout autant que le Pankara, que le Sengoli s’effondre aussi inconscient… Chaque guerriers du clan retiens son souffle… jusqu’à ce que la pluie recommence et chacun se bouge pour sauver leur guerrier à terre, mais sans arrêter de fendre l’ennemi de leur arme.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Kellan - Priam] ⚒ They say don't let them in
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: