AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Mer 9 Aoû - 14:07





Olympia&Ymir | Ta servitude, mon intérêt
Sumanas 150



Ça crie, ça pleure et ça rit dans tous les coins de port Victoire. Un groupe est rentré des raids menés en Orketa et Askhadi, et ils ne sont pas revenus les mains vides. Chargés de provisions, ses guerriers font la fierté de leurs compatriotes restés au Port et assurent une longue autonomie au nouveau lieu de résidence des Dissidents qui finissent encore de s'approprier les lieux. Les champs alentours n'ont pas encore donné assez de céréales ni de légumes et les élevages sont bien trop maigres pour nourrir une population principalement composée de guerriers. Les pillages donnés sur les terres étrangères allient alors l'utile à l'agréable, grossissant en même temps les rangs des esclaves de la Dissidence.

Si beaucoup des captifs présents à Port Victoire l'étaient déjà sur le continent avant la prise de pouvoir de Karrah, ils se voient rejoints par de nouveaux venus mis aux fers à leurs côtés pour développer le Port et ses alentours. Hommes comme femmes sont mis à contribution dans la construction de nouvelles maisons et le labour des champs ainsi que dans l'intendance de la véritable fourmilière qu'est devenu le village de pêcheurs.

Au milieu de cette agitation, deux hommes et une femme encadrent l'une des dernières captives. Capturée sur les terres kelowniennes où elle a eu le malheur de s'aventurer, la jeune femme était fermement maintenue et entraînée sur les pontons de Port Victoire jusqu'à l'homme proclamé maître de ces lieux. Le chef de guerre, alors en pleine conversation avec le guerrier ayant mené les pillages, ne prête pas attention à leur arrivée.

- Tiens, Ymir ! En voilà une qui devrait te plaire.

L'intéressé se retourne sans sembler porter le moindre crédit à ce qu'on lui annonce. Son regard gris se pose sur celle que l'on brandit devant lui, la détaille, la juge et la dédaigne avant de s'en retourner vers l'autre guerrier avec qui il s'apprête à reprendre leur conversation.

- Que veux-tu que je fasse de ça ? Elle va casser au premier coup de vent.

Les trois guerriers ayant amenée la jeune esclave s'agitent et le plus jeune lui agrippe les cheveux pour lever sa tête vers son meneur.

- Mais t'es pas n'importe-qui, hein ma belle ? Dis-lui.

Il est parvenu à intriguer Ymir qui se retourne pour attarder enfin son regard sur elle, lequel la somme silencieusement de répondre à cette question qui lui a été posée.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA



Dernière édition par Ymir le Lun 14 Aoû - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Inscrit le : 30/07/2017
Crédits : (c) Poison Ivy (Echo des Plaines)
Célébrité : Carey Mulligan
Olympia
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Sam 12 Aoû - 18:39



 

Ta servitude, mon intérêt

Olympia & Ymir




Olympia venait de faire la route la plus longue de sa vie. Les quelques jours de marche qui auraient pu être un enchantement si elle avait fait la route seule, lui avaient semblé un enfer au milieu de ce groupe de Kelowniens parfaitement hostiles et sans aucune pitié. Les mains attachées, la tête ployée sous le poids de sa détresse, la jeune Askhadi n’avait pas été habituée à un tel traitement. Elle avait protesté à hauts cris le premier jour, puis avait fini par se taire, supportant le calvaire avec une triste résignation. Mais voilà que le paysage avait changé. On s’était approché des côtes, et d’un océan que la jeune femme n’avait aperçu que sur les terres du clan Pankara; comme elle était différente ici, et comme elle lui semblait grise, cette mer hostile ! On l’avait forcée à monter dans une embarcation de fortune, passant outre la terreur qui s’était emparée d’elle à ce moment là. C’est qu’elle n’avait jamais navigué, la petite Olympia, et les flots lui inspiraient une crainte presque irrationnelle. Heureusement, le trajet avait été bref. Elle l’avait passé à laisser les larmes couler en tentant d’apaiser sa respiration saccadée par la panique qui montait en elle à chaque remous. Puis on l’avait poussée sans ménagement dans la vase, sur le rivage. Ses genoux et ses petits bras en étaient maculés. Elle n’avait pas encore pris le temps de regarder autour d’elle et s’apercevait à peine que le lieu où on l’avait conduite se trouvait être une île. Les vagues d’indignation qu’elle éprouvait envers ces sauvages qui la conduisaient de force à un lieu dont elle ne pourrait s’échapper alternait avec une inquiétude sourde. Qu’allait-on faire d’elle ?

Dans un élan de courage et peut-être d’inconscience, Olympia interpella l’homme qui l’avait poussée hors du bateau.

- Où sommes-nous ? Allez-vous finir par me dire ce que vous voulez, à la fin ?

Elle ne sentit pas venir le coup du Kelownien, donné un revers de la main, et manqua de s’écrouler au sol. Ses jambes chancelaient.

- Ferme la ! Il y a quelque chose que ta petite caboche ne pige pas, dans cette phrase ?

Olympia fut prise d’un accès de fureur et d’indignation et, pour la première fois depuis la veille au soir, elle rétorqua:

- Et toi, qu’est-ce que tu ne comprends pas quand je te répète que vous allez payer ce que vous me faites ?

Le nouveau coup fut plus violent et envoya la jeune femme à terre. Elle fut relevée d’une poigne d’acier, avant d’avoir pu le faire elle-même. Elle laissa échapper des larmes d’indignation et se laissa pousser en avant, ses jambes avançant de manière quasi automatique. Elle perçut vaguement autour d’elle ce qui ressemblait à un port, mais ses yeux brouillés ne perdirent pas de temps à examiner plus avant le paysage. La marche était plus aisée sur le ponton.

Soudainement, le Kelownien qui l’avait frappée interpella un homme qui regarda en leur direction. De la hauteur d’Olympia, il paraissait encore plus imposant que les autres. Il avait les cheveux rejetés en arrière, la barbe rangée mais qui semblait hirsute sous le regard effrayé de la jeune femme. Elle fut prise d’un frisson en croisant le regard dur de cet homme qui semblait parfaitement indifférent à son arrivée. Ce regard… elle y percevait de la cruauté, de la brutalité, mais peut-être une once de sagesse ?
D’une voix chevrotante qui s’efforçait de se donner de la fermeté et de l’assurance, elle parla, puisqu’elle était enfin invitée à le faire.

- Je ne sais pas ce que vous voulez exactement, commença-t-elle en tentant de soutenir le regard impitoyable de l’homme; mais vous en prendre à moi serait une grave erreur que vous regretterez. »

Elle tentait de reprendre de la hauteur, de ce ton assuré, digne de ce que son père lui avait enseigné. Mais la jeune femme à bout parlait déjà avec l’énergie du désespoir, espérant que le géant se montrerait raisonnable.

- Si vous me faites encore le moindre mal, vous aurez à en répondre devant les plus hautes instances de la Citadelle et du clan Askhadi. »

Il était pourtant clair qu’elle n’était pas en position de négocier.


© Codage par Vent Parisien —



_________________
+homesick blues+
"Quiconque a pour prison la terre, a pour évasion le ciel." Peut-être. Le ciel, c'est beau, mais je préfèrerais les plaines d'Askhadi, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Lun 14 Aoû - 14:06





Olympia&Ymir | Ta servitude, mon intérêt
Sumanas 150



Le jeune guerrier maintenant la tête de la toute récente captive affiche un air fier et satisfait, comme s'il avait réalisé un véritable fait d'armes en mettant la main sur une femme aussi insignifiante et chétive que celle qu'il brandit devant son chef. Ymir doit faire deux têtes de plus qu'elle et doit bien être trois fois plus large, ayant lui-même la sensation qu'il pourrait la briser en deux sans aucune difficulté. Et pourtant, il semblerait que cette frêle créature ait plus d'intérêt qu'elle ne le laisse paraître.

Le sourire du jeune combattant s'élargit alors qu'elle prend la parole, distinguant dans le regard de son chef une lueur d'intérêt toute particulière mêlée à un amusement certain que ses lèvres transmettent dans un rictus satisfait. Leurs regards se croisent et Ymir, d'un hochement silencieux de la tête, félicite le soldat pour le ce présent d'une valeur inestimable qu'il vient de lui faire.

- Tiens donc... Lâche-t-il enfin en reportant ses pupilles métalliques sur la chétive jeune femme devant lui. Comment se portent nos amis de ces "hautes instances" ?

Le kelownien laisse échapper un rire narquois qui en dit long sur sa position quant aux grands pontes qu'invoque la jeune askhadi. Il les dénigre au plus haut point, eux et leurs bonnes manières, eux et cette paix ridicule leur servant de prétexte à ne pas déployer leurs pitoyables armées. Il les dénigre et porte fièrement l'indépendance des siens, quand bien même cette gamine rousse tente-t-elle d'y mettre fin. Et pour cela, il pourrait simplement mettre à mort cette représentante de tout ce qu'il hait, sans aucune cérémonie ni revendication. Mais il ne le fait pas. Sa hache reste à sa ceinture et ses mains se gardent d'enserrer son cou alors que son esprit lui réserve un sort tout autre.

- Je crains de ne pas bien comprendre... Raille-t-il. Qui donc devrais-je craindre si je n'accède pas à votre requête, ma dame ? Ce bon à rien de Ménélas ? L'Ipa en personne ? Il ne peut réprimer un rire moqueur en évoquant ces noms. Je tremble déjà à l'idée que cette gamine foute les pieds ici...



Spoiler:
 

_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Inscrit le : 30/07/2017
Crédits : (c) Poison Ivy (Echo des Plaines)
Célébrité : Carey Mulligan
Olympia
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Lun 14 Aoû - 20:25



 

Ta servitude, mon intérêt

Olympia & Ymir




La petite Olympia faisait face à une montagne. Une montagne aux abords froids, durs, inabordables. Les deux yeux renfrognés du guerrier en disaient long sur l’intérêt qu’il portait aux paroles de la prisonnière. Ou plutôt, l’on pouvait dire que ces mots l’intéressaient vaguement, comme une distraction bienvenue dans une journée de labeur, sans toutefois parvenir à l’émouvoir aucunement. Autant parler à une montagne de roches. La menace ne venait plus des deux molosses qui avaient trainé la voyageuse jusqu’à leur supérieur, mais de ce dernier, qui accueillit ses paroles avec un rictus inquiétant.

La question railleuse du guerrier laissa Olympia pantoise. Elle à qui l’on avait appris à respecter les autorités de la tribu et de l’Ipa, était loin de se douter où elle avait échoué. Lorsqu’elle poursuivit sa tirade accusatrice, essayant de rester ferme et imperturbable, un nouveau sourire amusé vint accueillir ses paroles. Le Kelownien semblait se moquer comme d’une guigne de tous ceux qu’elle avait appris à respecter. La jeune femme sentait une poigne de fer lui serrer la gorge et lui ôter peu à peu ses moyens. Elle avait beau avoir reçu une éducation politique exemplaire, tout cela n’était que théorique. Elle n’avait jamais été préparée à tenir tête verbalement à un adversaire qui la surpassait physiquement. On ne lui avait jamais enseigné la posture de prisonnière.

« Je… Vous… Vous êtes du clan Kelowna, n’est-ce pas ? Vous et votre chef avez juré allégeance à cette Ipa que vous méprisez. Vous devriez avoir honte de vos paroles… monsieur. »

Elle ne savait pas comment nommer cette brute qui lui faisait face. Tout son être refusait de lui donner quelque titre honorifique que ce soit, mais elle voulait éviter à tout prix de déclencher une fureur qui ne manquerait pas de lui être néfaste.

« Ménélas ne laissera pas passer cet affront, vous pouvez le croire ! Pas plus que son Second… mon père. » lâcha-t-elle, abattant ce qui était peut-être sa dernière carte. Si on voulait la faire prisonnière, cette parenté lui donnait droit à quelques égards.



Pauvre Olympia ! Elle ignorait tout de la dissidence et du sort réservé à ceux qui tombaient entre leurs pattes. Elle ne tarderait pas à le découvrir à ses dépends.



© Codage par Vent Parisien —




HRP: Moi aussi j'ai fait court, mais en même temps comme ça, ça s'enchaîne et c'est sympa <3

_________________
+homesick blues+
"Quiconque a pour prison la terre, a pour évasion le ciel." Peut-être. Le ciel, c'est beau, mais je préfèrerais les plaines d'Askhadi, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Mer 16 Aoû - 0:50





Olympia&Ymir | Ta servitude, mon intérêt
Sumanas 150



Le sourire du kelownien nargue ouvertement celle qui a semblé bon d'invoquer celles et ceux que la Dissidence réprouve. Elle n'est visiblement pas au fait de la scission régnant dans le clan du nord et, curieusement, ça amuse Ymir plus que ça ne le vexe. Peut être devrait-il plutôt s'outrer de cette ignorance quant à l'existence même de leur groupe rebelle, peut être est-ce là un aveu du manque d'impact des raids qu'ils mènent encore pour discréditer Karrah, peut être est-ce bien des choses. Et peut être est-elle simplement bien trop naïve pour réaliser que le monde extérieur n'est qu'une guerre permanente.

Il ne peut s'empêcher de rire aux vaines paroles de l'askhadi qui semble avoir grandi dans un écrin de douceur et de futilités. Si son apparence physique laisse rapidement deviner une existence d'oisiveté plus que de labeur, ses mots ne font qu'embellir cette évidence en lui octroyant une place de choix au sein de la communauté des plaines. Et ça, c'est un cadeau du ciel pour un homme qui y trouve un pion de valeur à jouer au moment le plus propice. Son regard comme ses lèvres étirées laissent comprendre qu'il sait dores et déjà quel rôle la jeune femme jouera dans sa guerre contre Karrah, mais il se garde bien de lui en faire part.

- Tiens donc, voyez-vous ça... Ymir s'approche de la jeune femme qu'il toise de toute sa hauteur et darde de tout son dédain. Nous avons une invitée d'honneur !

Son ton est cynique et son sourire ne quitte plus ses lèvres devant celle qu'il dédie déjà à une noble cause.

- Que son Altesse n'aie crainte, elle sera traitée selon son rang.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Inscrit le : 30/07/2017
Crédits : (c) Poison Ivy (Echo des Plaines)
Célébrité : Carey Mulligan
Olympia
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Mer 16 Aoû - 14:06



 

Ta servitude, mon intérêt

Olympia & Ymir




Les paroles d’Olympia furent bien loin d’avoir l’effet escompté. Le géant partit dans un éclat de rire qui l’aurait vexée, en d’autres circonstances. Pour l’heure, il ne faisait que renforcer cruellement ses inquiétudes. Une lueur mauvaise brillait dans ce regard qui la lorgnait comme une pièce de bétail. L’esprit de la jeune femme commença à divaguer à mesure qu’il percevait la situation avec de plus en plus d’acuité. Elle était sur une île, non ? Comment pourrait-elle alors avoir une chance, même la plus ténue, d’échapper à ces cruels geôliers ? Et plus encore, comment pourrait-elle avertir qui que ce soit ? Elle ignorait où elle était. Et si elle était simplement tombée entre les pattes d’une bande de brigands qui n’appartenaient à aucun clan, et qui ferait d’elle le jouet de leurs amusements les plus malsains ?

« Kelowna est entrée dans l’Alliance ! Tu n’es pas membre de ce clan ? Mais qui es-tu donc ? » s’exclama-t-elle déjà excédée, en repassant au tutoiement sans y faire attention. Comme si elle voulait inciter à la confidence. Comme si cette brute était la personne la mieux placer pour l’éclaircir sur sa situation.

Mais lorsque le guerrier poursuivit ses sarcasmes, le regard toujours plus mauvais, la jeune Askhadi ne put s’empêcher d’avoir un mouvement de recul. Cet homme l’effrayait et la répugnait. Les deux molosses qui l’avaient emmenée là la maintinrent fermement par les deux bras, provoquant une douleur aiguë dans ses épaules qui lui arracha une grimace. Privée momentanément de toute réflexion et sentant une panique sourde monter en elle, elle rugit:

« Lâchez-moi ! Vous me faites mal ! »

Quelle frustration d’en être réduite à réagir comme une enfant aux propos insensés de quelques rustres! Elle darda un regard outré sur l’homme qui lui faisait face.

« C’est ce qu’on verra! Je suis sûre que vous n’avez pas que des amis ici! »

Après tout, ils se trouvaient sur un ponton, et autour d’eux s’activaient quelques marchands et d’autres guerriers qui, on pouvait l’espérer, n’avaient rien à voir avec ceux qui l’avait fait prisonnière. Olympia tenta le tout pour le tout et cria:

« Aidez-moi ! Au secours ! »

Le raisonnement se tenait: peut-être valait-il mieux tenter d’attirer l’attention avant de se retrouver enfermée quelque part où nul ne pourrait l’entendre. Mais la jeune fille ignorait qu’elle se trouvait déjà en territoire ennemi. Et sa réaction était sans doute la pire possible, dans cette situation.



© Codage par Vent Parisien —



_________________
+homesick blues+
"Quiconque a pour prison la terre, a pour évasion le ciel." Peut-être. Le ciel, c'est beau, mais je préfèrerais les plaines d'Askhadi, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Mer 23 Aoû - 21:36





Olympia&Ymir | Ta servitude, mon intérêt
Sumanas 150



Décidément, cette esclave en herbe se trouve être bien plus divertissante qu'elle ne le paraissait en arrivant face à lui. Petite, menue, fragile, Ymir qui trouvait en elle bien peu d'intérêt et se prenait même à douter du bon sens de ses guerriers ayant ramené une femme qui ne survivrait pas à sa première nuit à Port Victoire, il se trouve à présent bien aise de la voir encore espérer pouvoir échapper à ce qu'elle ignore être la Dissidence.

Les guerriers qui la maintiennent répriment difficilement leurs rires alors qu'elle fait preuve d'une naïveté désespérante, et Ymir ne se prive pas de rire, à nouveau, à gorge déployée. Celle-ci sera pour lui, et il prendra un malin plaisir à tuer une à une chacune de ses illusions. À commencer par son espoir de trouver un quelconque allié sur cette île qu'il a faite sienne.

Ymir se redresse et laisse son regard courir autour d'eux, semblant chercher l'introuvable et hélant ce qui ne répondra pas :

- Par pitié, qu'on vienne au secours de cette malheureuse demoiselle !

Des rires éclatent et les cernent tandis que les regards se braquent sur l'intéressée, celui d'Ymir y compris. Le meneur se penche vers la jeune femme qu'il écrase volontairement de toute sa hauteur. Il s'adresse à elle sur le ton de la confidence.

- Mon nom est Ymir. Souviens-t-en et apprends à le craindre, ton Altesse, parce que tu n'as pas fini d'entendre parler de moi.

Il se redresse ensuite et écarte les bras, lui présentant, non sans une certaine ironie, ce qui sera sa nouvelle demeure jusqu'à ce qu'il ne se décide à lui faire rejoindre ses ancêtres.

- Et tout ce que tu vois là est sous mon autorité. Toi y compris. Son rictus s'élargit et son regard s'embrase avant qu'il n'évoque ce contre quoi lui et ses hommes combattent. Ton Alliance n'est qu'un ramassis de froussards qui cherchent à se donner du courage en se cachant les uns derrière les autres. Il faut être sacrément atteint pour croire que Kelowna la rejoindra.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 65
Inscrit le : 30/07/2017
Crédits : (c) Poison Ivy (Echo des Plaines)
Célébrité : Carey Mulligan
Olympia
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Mar 12 Sep - 16:47



 

Ta servitude, mon intérêt

Olympia & Ymir




En matière d'effet raté, Olympia aurait difficilement pu faire pire. A quoi s'attendait-elle donc ? Pensait-elle que ses agresseurs prendraient le risque de la laisser parler s'ils s'étaient trouvés sur un territoire qui leur était hostile ? Le rire du géant, auquel répondit ceux des autres rustres qui entouraient le petit groupe, vint balayer les espérances que la jeune femme avait pu concevoir en arrivant dans ce port animé. Quelques secondes suffirent pour lui faire comprendre l'étendue du péril, et pour transformer ce coup d'éclat en humiliation publique. La jeune Askhadi sentit sa gorge se serrer sous l'effet de la peur et de la honte qui grandissaient en elle.

Ymir. Elle soutenait le regard de son ennemi et son nom se grava instantanément dans son esprit. Le nom d'un homme à abattre, mais surtout, d'ici là, d'un homme à redouter.

Nouveau rictus indigné quand l'homme parla de son autorité.

- Comment osez-vous parler d'autorité ? dit-elle plus bas. Vous outrepassez celle de votre chef véritable.

C'est que la petite Olympia s'y entendait en politique, pour ce qui était de la structure simple des clans. Elle n'était pas fille d'un Second pour rien. Pourtant, elle ignorait tout des mouvements dissidents qui agitaient chaque clan. Olympia, elle était jeune, presque encore une enfant; que l'on puisse vouloir échapper à un pouvoir qui assurait, pour elle, la justice et la paix, cela échappait à sa compréhension.

- Si vous tenez vraiment à faire des prisonniers au nom d'une lutte injuste et absurde, je vous conseille de les traiter avec dignité, conclut-elle sèchement.

Voilà que la captive commençait à se préoccuper sérieusement de son propre sort. Elle usait des grandes phrases qu'elle avait si souvent entendues de la bouche de son père et de Ménélas, ce chef si juste qu'elle estimait tant. Elle pensait peut-être impressionner par ces concepts politiciens un homme qui ne s'y entendait probablement qu'en razzias et en armes. Elle n'était qu'un timide défenseur de la démocratie face à un partisan de la force brute. Mais cherchait-elle vraiment à l'impressionner, ou simplement à l'apitoyer ?


© Codage par Vent Parisien —




HRP: Je suis vraiment désolée pour le temps de réponse :/ Rentrée oblige, je n'ai pas du tout RP depuis la fin des vacances...

_________________
+homesick blues+
"Quiconque a pour prison la terre, a pour évasion le ciel." Peut-être. Le ciel, c'est beau, mais je préfèrerais les plaines d'Askhadi, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir  Sam 7 Oct - 18:12





Olympia&Ymir | Ta servitude, mon intérêt
Sumanas 150



Cette gamine l'amuse, et Ymir sait qu'il n'a pas fini de se divertir avec cette pauvre utopiste en guise d'esclave. Il la détruira comme il les a toutes détruites, et celle-ci tombera de plus haut que les autres. Il l'écoute chercher à le raisonner, l'observe garder ce qui lui reste de moyens en invoquant celle qui s'est attiré toute sa haine et sa colère, non sans secouer son interlocuteur d'un éclat de rire.

- Ne t'es-tu jamais dit que ça pouvait être ELLE, l'usurpatrice ?

Son ton est étonnamment calme alors qu'il évoque Karrah, témoignant du recul et du sang froid que le temps lui a accordé depuis qu'elle a pris le pouvoir. Sa hargne et sa fureur sont toujours là mais, contenus et régulés comme elles le sont, elles n'en seront que d'autant plus dangereuses le jour où elles exploseront.

Et elle l'ouvre, encore une fois, arrachant un nouvel éclat de rire au kelownien qui s'esclaffe avec franchise et sans retenue. Certains êtres sensibles trompent leur ennui en admirant les prouesses d'acteurs de théâtre et de saltimbanques, alors qu'il suffit d'une prise à la bouche trop grande pour sa condition pour trouver à se distraire.

- Vous avez l'esprit sacrément ralenti dans l'élite de votre société "civilisée". Se moque-t-il en s'approchant de la jeune femme dont il s'empare de la mâchoire de sa main rugueuse. Tu n'es pas prisonnière, pas plus que domestique ou invitée, Princesse. Il l'attire sans ménagement vers lui et plante ses prunelles grises dans les siennes, se plaisant à user de son aspect qu'il sait être rustre et imposant pour quiconque a grandi dans un cocon doré. Tu es une esclave, mon esclave, et tu peux être sûre que je saurai m'occuper de ta dignité.



Spoiler:
 

_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
Ta servitude, mon intérêt | Olympia&Ymir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Port Victoire-
Sauter vers: