AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un scénario attendu :
MADALINE
23/26 ans ▬ chef de la garde de la Citadelle
attendue par les habitants de la Citadelle ainsi que par Akeela et Kalevi
avatar proposé : Marie Avgeropoulos (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
CALYPSO
26 ans ▬ seconde du chef de clan
attendue par son peuple ainsi que par Priam
avatar proposé : Courtney Eaton (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 12
Inscrit le : 06/08/2017
Crédits : Gallifreys
Célébrité : Gal Gadot
Multi-comptes : Denna

Kalliopê
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !  Lun 14 Aoû - 18:16

- Tu peux le faire, Kall'. Tu peux le faire.

Elle répète doucement ce mantra, en boucle, comme s'il avait le pouvoir de bannir l'échec et d'invoquer la chance à ses côtés. Une prière pourrait peut-être faire l'affaire, mais s''il y a une chose que ces dernières années lui ont apprises, et aussi Kiklès, son premier chef de troupe, c'est : "Aide-toi, les Dieux t'aideront". Ironique, pour celle qui gagne souvent sa pitance en chantant les légendes et les sagas, les mythes de créatures surnaturelles et de divinités mystiques. Mais les prières n'ont pas sauvé Kiklès de la gangrène, pas plus que le reste de la troupe, de la fratrie de jongleurs Orketa à la cracheuse de feu Shisayo face aux pillards Sengoli. Dix-sept ans ... Bientôt dix-huit, non ? Encore quelques mois. Quatre années depuis son départ de la ferme. Quatre années pleines d'embûches et d'aventures, de rencontres et de dangers, de disettes et de ventres vides, de fuites à pleines jambes et de refuges improvisés. Quatre années où elle s'est sentie vivante comme jamais ...

- Kalli' ? Sofia dit que c'est à nous !

Elle quitte avec regret sa botte de paille pour rejoindre l'unique survivant de son ancienne troupe. Id. Difficile de faire plus court. Et moins ... adéquat ? Presque aussi incongru que sa voix douce et posée, quand on connaît le gabarit du bonhomme. Un colosse, tout en muscle et en os, à la démarche presque timide, discrète, qu'on le remarque à peine. Jusqu'à ce qu'il s'énerve. Ses colères sont rares, mais terrifiantes. Elle le rejoint à la sortie de la grange. C'est seulement là qu'elle prend conscience du vacarme. Le caravansérail n'est pas immense, comparée aux villes qu'elle a déjà traversé, mais c'est la première fois qu'elle se produit devant une telle foule. Des nomades, comme elle, marchands ou mercenaires, aventuriers ou patrouilleurs, messagers ou fuyards, toute cette faune hétéroclite qui préfère risquer sa vie sur les routes que de vivre sagement parmi son clan.

Le numéro précédent se termine, un duo d'acrobates qui s'immobilisent enfin après une dernière voltige, sous les applaudissements. La multitude continue de bruire de dizaines de conversations, certaines étouffées, d'autres hurlées, alors que Sofia lui fait signe d'avancer jusqu'à elle. La robuste quinquagénaire a revêtu ses plus beaux vêtements pour l'occasion, d'une teinte sombre accompagnée de motifs sinueux, dessinés par des fils dorés. A côté, la tenue écarlate de Kalliopê ferait presque figure de haillons. Feignant l'indifférence aux regards, s'efforçant de maîtriser son cœur qui s'accélère, elle salue la foule d'une révérence acrobatique avant de se retourner vers Id, occupé à prendre position contre la paroi de la grange. Malgré son incroyance, elle ne peut s'empêcher d'adresser une brève prière à la Main Sûre. Pourvu qu'il ne bouge pas, pourvu qu'il ne bouge pas ...

Le silence se fait, artificiel, alors que les sons s'atténuent, sa concentration se renforce, obsédée par une seule tâche. Viser. Alors que Sofia semble s'impatienter, la main de l'adolescente s'empare en un éclair d'un des couteaux qu'elle porte à la ceinture. Dix-sept pieds. C'est la distance qui les sépare. Elle n'hésite pas, ne tremble pas. La lame s'enfonce à quelques pouces de l'oreille de son partenaire. Sans marquer d'arrêt, elle en propulse trois autres à la suite, près de l'oreille droite et des deux genoux. Un autre vient s'enfoncer entre les jambes. La partie facile est terminée. Elle inspire profondément, s'empare de deux lames, une dans chaque main, et expire doucement, avant de les lancer dans un même élan fluide. Chacun vient se planter près de l'une des mains d'Id. Un geste qu'elle répète à deux reprises sans faillir. Alors seulement, elle hésite. Adresse un geste, interrogatif, à l'attention de l'homme entouré d'acier. Sans marquer de pause, il hoche la tête. Elle adresse un geste convenu à Sofia, le point levé. Aussitôt, celle-ci se relève, avant de proclamer d'une voix forte, qui couvre les bruits ambiants :

- Messires, mes dames, j'invite l'un d'entre vous à venir couvrir les yeux de notre jeune Kalliopê, ici présente ! Afin que notre honnêteté ne soit pas remise en question, vous pourrez choisir vous-mêmes le bandeau utilisé !

Kalliopê sent ses mains devenir moites. Voilà. Les osselets sont jetés, il est trop tard pour faire demi-tour. Elle peut le faire. Elle doit le faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 277
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : (c) moi-même
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Noomie

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !  Mar 15 Aoû - 16:45



- Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer-


Cela fait presque douze ans à présent que Sky voyage avec la petite caravane et Rosha, cette vieille marchande qui lui a sauvé la vie en attrapant sa main pour la faire sortir de Moroni après le massacre de sa famille. Elle n’a plus rien de cette petite princesse terrorisée et muette, qui observait la vieille femme et Ivan marchander leurs objets à travers les terres tout en taisant ses envies de vengeance. Elle a bien grandi depuis et la petite princesse a fait place à une jeune femme bien plus froide, bien plus déterminée et bien moins joyeuse. Voilà quatre années à présent qu’elle a abandonné le corps d’Ivan dans les prairies d’Askhadi, ôtant la vie à ce porc pour lui faire payer son geste envers sa petite Milla. Cette adorable petite tête rousse qui a partagé sa vie durant deux années avant de se donner la mort pour mettre fin à ses souffrances engendrées par Ivan.

Contrairement à ce qu’elle pensait au début, Rosha ne lui en a jamais voulu pour avoir assassiné froidement son fils et l’a gardée près d’elle malgré tout, continuant à voyager ensemble dans les clans. Aujourd’hui Sky considère la vieille femme comme sa famille et ne pourrait se résoudre à l’abandonner pour faire sa vie autrement, la vie de nomade lui plait énormément et elle aime être sur les routes avec sa sauveuse. La seule chose qui l’agace peut-être un peu c’est de devoir se sociabiliser, passer du temps avec d’autres voyageurs qui comptent beaucoup pour Rosha. La vieille femme apprécie de retrouver des comparses sur la route et n’hésite pas à mêler sa caravane à d’autres lorsque cela lui est possible, au grand damne de Sky qui déteste cela parce qu’elle préfère de loin voyager seule. Elle ne fait plus confiance aux gens depuis la trahison d’Ivan et se sent bien plus à l’aise lorsqu’elle est seule que lorsqu’elle doit supporter les autres, à se demander constamment si ces gens ne vont pas faire du mal à Rosha ou à sa marchandise. Même si elle avoue facilement que voir d’autres personnes lui permet aussi de pouvoir s’amuser un peu de temps en temps.

Aujourd’hui Rosha l’a trainée sur les terres Orketa et plus précisément à un petit spectacle organisé par d’autres voyageurs. La foule y est dense et Sky ne se sent pas du tout à sa place – ni totalement en sécurité, il faut bien l’avouer. Mais elle se tient aux côtés de Rosha durant la représentation, un œil baladeur sur la foule plutôt que sur les acrobates qui jouent devant elle. Mais lorsque le silence se fait, elle tourne la tête vers cette troupe pour voir entrer une fille qui doit avoir à peu près son âge et un homme qui prend place juste en face d’elle. En voyant la lame dans la main de la jeune femme, Sky délaisse la foule et observe, curieuse, ce qu’elle va faire. Il faut l’avouer, cette fille sait lancer des couteaux et tandis que celle qui anime se lève pour prendre la parole, Sky sent Rosha poser la main sur son bras. « Vas-y, ils cherchent un volontaire. » Elle fronce les sourcils et secoue la tête mais Rosha la pousse à se lever. « Allez, va. » Alors Sky se lève, à contrecœur, et s’avance. Elle en profite pour dénouer le foulard qui retient ses longs cheveux noirs et s’approche de cette fille tout en en profitant pour l’observer d’un peu plus près. Une jolie fille, avec de jolis yeux et de belles courbes, et un talent pour lancer les couteaux. Elle remonte son regard pour le poser sur son visage et esquisse un petit sourire avant de se placer derrière elle et nouer doucement le foulard. « Ce genre de chose serait bien plus amusante dans un lit. » Elle lui murmure à l’oreille avant de se reculer et d’aller reprendre sa place près de Rosha, espérant ainsi avoir suffisamment déstabilisé la jeune femme pour que le spectacle devienne intéressant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 12
Inscrit le : 06/08/2017
Crédits : Gallifreys
Célébrité : Gal Gadot
Multi-comptes : Denna

Kalliopê
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !  Sam 6 Jan - 0:19

Concentre-toi.

Le répéter in petto est une chose, l'appliquer en est une autre. Elle a déjà touché des cibles plus petites, plus lointaines. Elle a déjà réussi ce geste des dizaines, des centaines de fois. Elle s'est entraînée des heures durant à le parfaire. Elle sait ce qu'elle fait, sa tête, ses mains, ses bras, son corps entier connaissent la danse, les gestes.

Oui mais ...

Mais il y a la foule. Pression sournoise et insidieuse qui menace de grandir, de l'enfermer dans son étau. Mais il y a toutes les choses qui reposent sur ce simple lancer. Sa place dans la troupe. Ses repas de la semaine. L'estime de soi. Et surtout, surtout, la vie de Id. Sa propre survie est prioritaire ... oui, mais il y a ces rires partagés, ces souvenirs de pérégrinations et d’embûches. La vie qu'elle lui doit.

Ce n'est qu'un lancer. Juste un. Elle peut le faire. Elle l'a déjà fait.

Oui mais ...

Elle l'a déjà raté. Plusieurs fois. De nombreuses fois. Moins que de réussites. Mais si cette fois était la mauvaise ? Et si ...

Concentre-toi.

Tout à la lutte qu'elle s'efforce de remporter contre ses doutes, elle ne réalise pas qu'on s'approche. Et pas n'importe qui. Une femme. De sa vision distraite, elle ne retient que trois choses. Des longs cheveux noirs. Une démarche pleine d'assurance. Et la voix qui lui murmure des paroles aussi inattendues qu'incongrues dans une situation pareille. Elle ne peut retenir un hoquet. Privée de toute répartie, elle se laisse entraver les yeux, presque pétrifiée. Et la voilà seule dans le noir. L'esprit en ébullition.

La colère refuse de venir, et le sursaut salvateur qui la suivrait. Elle devrait. Qui... qui ose perturber un tour aussi ... délicat ? Mais il y a quelque chose dans cette voix, dans la vision fugitive de cette énergumène, qui suscite ce qu'il ne faudrait pas. Des idées. Des images. Le rouge lui monte aux joues. Pourtant, elle n'est pas une oie blanche, elle a déjà ... Oui mais là, c'est ... Son bras commence à trembler. Elle entend la foule murmurer. Agir. Elle doit agir. Là. Maintenant ! Que son bras bouge, sang-noir !

Le rire résonne. Familier. Méprisant. Les yeux bruns.

Tout s'enchaîne. Le bras qui s'élève, se détend. La douleur, les dents qui percent. Le sang qui coule. Le grognement de rage. Dans cet ordre, ou un autre ? Qu'importe. La lame part. Une attente insupportable. Un choc sourd. Un cri ? Non, pas de cri. Des applaudissements.

Elle enlève le bandeau frénétiquement. Et croise le regard blafard d'Id. Alors seulement elle remarque la lame, plantée à peine à quelques pouces de son entrejambe. Trois, sûrement moins. Ne pas courir. Ne pas flancher, pas maintenant. Maîtriser ses jambes flageolantes. Elle se retourne et salue la foule. Incapable de repérer celle qu'elle cherche, celle dont l'intervention a failli priver quelqu'un de ses précieuses, elle enroule ostensiblement le foulard autour de son bras. Le geste est clair. Qu'elle vienne le chercher plus tard, si elle l'ose !

D'une démarche faussement assurée, elle rejoint le colosse et Sofia, la dernière occupée à ôter les lames et soutenir discrètement Id. Et croise ainsi le regard de celui-ci où se mêlent l'inquiétude, le soulagement et ... la défiance ? Quelque chose qui y ressemble désagréablement, en tout cas.

- Désolée, Id.

A peine prononcés, ces mots lui semblent déjà creux. Elle le voit ravaler une répartie qu'elle devine acerbe, ce qui ne lui ressemble guère. Il soupire, secoue la tête, puis lui tapote l'épaule.

- Oublie, Kall'. Plus de peur que de mal. Mais heu ... évite de refaire ça, hein ?

Le regard sévère de Sofia lui promet des remontrances autrement plus acérées. Et pourtant, à sa grande surprise, il se métamorphose en quelque chose de plus rare ... de la curiosité, ou de l'intérêt. Un mélange des deux ? Quoi qu'il en soit, la chef de troupe se détourne rapidement pour lancer le numéro suivant. Avec un soupir et un dernier geste d'excuses à l'attention de celui qu'elle a failli castrer, elle se détourne de la grange. Quartier libre jusqu'à la fin de la représentation. Que faire ?

Boire. Tout de suite. Elle n'a guère l'habitude de picoler, mais il lui faut un remontant. Avant que ses nerfs ne lâchent. L'étal de vin le plus proche fera l'affaire. Et tant pis si ses économies doivent y passer !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 277
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : (c) moi-même
Célébrité : Eva Green
Multi-comptes : Akeela, Danika & Noomie

Skylar
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !  Dim 7 Jan - 0:10



- Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer-


Sky n’aime pas la foule. Elle n’aime pas non plus ces spectacles où Rosha l’emmène parfois et encore moins ces attroupements qui en découlent. Elle préfère de loin la solitude que lui procure cette petite caravane dans laquelle elle vit seule avec la vielle femme à présent. Mais pour faire plaisir à Rosha, elle accepte de rester ici et d’assister à ces spectacles qu’elle n’aime pourtant pas. Cependant, aujourd’hui cela est bien différent et Sky sait que c’est à cause de cette fille sur scène, cette fille et les couteaux qu’elle tient dans ses mains. Elle retourne s’assoir aux côtés de Rosha avec un petit sourire sur les lèvres, amusée d’avoir cherché à déstabiliser la fille et curieuse de voir si cela a fonctionné ou non. Elle n’a pas pu s’en empêcher en la voyant, Sky a toujours été un peu joueuse et un brin sadique sur pas mal de choses alors elle a voulu profiter de l’occasion de pouvoir mettre un peu de piment dans ce spectacle un peu trop morne pour elle. Maintenant, il va devenir intéressant.

Elle observe chaque mouvement de la fille sur scène et perçoit le faible tremblement qui agite son bras tandis que quelques murmures s’élèvent dans la foule. Sky sait que ce genre de tour met toujours en halène les gens présents mais elle a bien du mal à être surprise par tout cela car les saltimbanques sur la scène sont toujours bien entrainés. S’ils tendaient le couteau à quelqu’un dans la foule ce serait déjà bien plus amusant à regarder, mais personne de censé n’irait pratiquer ce genre de tour. Elle garde les yeux rivés sur la fille et son couteau, suivant celui-ci du regard lorsqu’elle le lance enfin après d’interminables secondes. Mais si la foule est soulagée et applaudit, Sky elle soupire, plutôt déçue. Le couteau a frôlé l’homme mais s’est contenté de le frôler uniquement et selon elle, il aurait été bien plus amusant qu’il monte de quelques centimètres. Elle remarque toutefois que la fille enroule son foulard autour de son bras et ne peut s’empêcher de froncer les sourcils. Il est à elle et elle ira le récupérer.

Elle répond vaguement à la question de Rosha concernant le numéro, suivant la fille du regard avec beaucoup plus d’intérêt qu’au début du spectacle puis se décide à se lever après s’être excusée auprès de la vieille femme. Elle passe à travers les gens tranquillement installés en se moquant totalement de les déranger et s’avance vers la fille qu’elle a finalement repéré un peu plus loin. A quelques mètres d’elle, elle s’arrête finalement pour l’observer d’un peu plus près. « Quelques centimètres plus haut et tu aurais rendu ce spectacle bien plus amusant. » Elle aurait bien aimé voir cela. Peut-être aurait-elle dû toucher la fille pour la déstabiliser encore plus. Elle désigne du doigt son foulard accroché au bras de la brune. « C’était un prêt, pas un cadeau. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Yeux bandés, mains déliées, mieux vaut assurer !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Orketa-
Sauter vers: