AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally  [Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally EmptyMer 23 Aoû - 23:50

It doesn't happen one day without I undress you mentally
nylia ft chulainn

Nous sommes au milieu du sixième mois de l'année cent cinquante et pourtant, j'ai l'impression que le temps s'est arrêté il y a quelques jours de cela. Mais pour que vous comprenez mieux mon état d'esprit, laissez moi vous raconter ce qu'il s'est passé ce jour là.

Alors que je rentrais de la Citadelle après avoir vendu une dizaine de pur-sang entrainés ces derniers mois pour servir l'ipa et son armée à un bon prix, je me suis séparé à mi-chemin en Askhadi de mes hommes alors que je devais me rendre à Othal pour négocier une nouvelle vente. Je leur ai généreusement proposé de rentrer chez eux, d'embrasser leurs femmes et leurs enfants et de se reposer après presque six longues journées de voyages. Seulement, je n'avais pas imaginé que mon chemin serait aussi mouvementé. Alors que j'empruntais un petit chemin escarpé à travers les bois pour éviter d'emprunter la route principale et de croiser trop de personnes, j'entends un peu plus loin des cris...que dis-je ! Des hurlements de peur et des cris de guerre. Rapidement, je comprend qu'un échange musclé à lieu plus loin. En réalité, j'ai rapidement compris plus tard qu'il s'agissait d'une attaque perfide. Je me mis rapidement à chevaucher dans cette direction en gardant tout de même mes distances pour apercevoir d'un peu plus près la scène quand devant moi, une jeune femme tomba sauvagement sur le sol après une course effréné. J'ai vite compris qu'elle cherchait à fuir et peut-être même qu'elle avait besoin d'aide. Descendant de ma monture, je vais alors à sa rencontre avant de reconnaitre ce visage aux traits fins et à la couleur pâle, ces cheveux mi-longs et cette frange droite sur le haut de son front que j'avais moi même une fois par le passé taillé...pas de doute, il s'agissait bien d'Olympia.

Si j'avais reconnu le visage de mon amie d'enfance, en revanche je n'avais pas reconnu ses vêtements...Enfin si, mais pas dans le sens ou ceux sont des vêtements qui lui appartiennent et qu'elle aime porter tous les jours. Je les ai reconnu, car dans le passé moi aussi je me suis retrouvé à porter ce genre de vêtements...ce genre de tenues signe d'appartenance à un maitre...signe d'esclavage. Elle m'a alors racontée ce qu'il lui est arrivée, sa capture lors de son voyage,comment elle est devenue esclave et qui est son maitre. Elle cherchait à s'enfuir, mais elle n'avait plus le temps pour cela. Je lui avais proposé de me suivre, mais les dissidents avec qui elle voyageait finir par la rattraper alors qu'elle m'avait demander de fuir par peur de me revoir plonger dans ce qui fut pour moi un véritable cauchemar par le passé. Je lui avais promis de trouver de l'aide et que je finirais par la sortir de la comme Skylar l'avait fait pour moi deux années auparavant. D'ailleurs en parlant de Skylar, j'avais entendu parlé de cette réunion à la Citadelle ou tous les chefs de clans allés se réunir dans quelques jours...Elle y sera présente elle aussi et sans réfléchir, j'avais chevauché Era, ma jument de nouveau jusqu'à la Citadelle pour implorer celle à qui je devais la liberté, de m'aider à délivrer mon amie. Elle m'avait promis qu'elle m'aiderait, mais que pour le moment elle ne peut pas avec cette réunion importante et qu'il lui faudrait rassembler beaucoup d'hommes d'ici là. Il ne faut pas être stupide pour comprendre par là que cela ne serait pas pour tout de suite et que Olympia aller devoir subir les coups de fouet de son maitre pendant encore plusieurs semaines, voir plusieurs mois.

- Madame...ils sont là.

Ces paroles venant de la bouche de l'un de mes hommes venaient de me tirer de mes pensées mais rien ne me fit détourner le regard de mes chevaux broutant l'herbe des vastes pleines d'Askhadi devant moi dans leur enclos.

- Ils l'ont bien mérités. Ils ceux sont entrainés très dur aujourd'hui et ils ont fait énormément de progrès ces derniers jours.dis-je alors que j'avais sentis une présence derrière moi. Je n'avais pas besoin de tourner les talons pour faire face à mon invité pour savoir qui il était. Rien qu'en sentant sa présence, j'avais deviné qu'il s'agissait de quelqu'un d'important...j'avais deviné qu'il s'agissait de Chulainn, ce grand guerrier.

- Comment vas-tu depuis la dernière fois ? Si tu es toujours en vie, j'estime que tu ne vas pas trop mal. dis-je avant de me retourner par politesse pour le saluer tout en lui souriant. Le cheval que tu m'as apporté la dernière fois est une vraie petite merveille. dis-je en lui montrant un étalon à la robe baie brune. Il n'a pas était simple de l'apprivoiser au début, il était très méfiant. Mais dès que nous avons gagné sa confiance, il s'est rapidement montré docile et nous avons pu travailler avec lui. Il a beaucoup gagné en agilité, mais surtout en vitesse. Allons le voir de plus près, il faut qu'il s'habitue à ta présence aussi. J'ouvre alors le portail avant de m'engouffrer dans le grand enclos extérieur permettant aux chevaux de prendre l'air et de brouter l'herbe bien verte que nous offre nos belles pleines, tout en me dirigeant vers l'étalon en question.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Chulainn
Messages : 286
Inscrit le : 23/05/2017
Chulainn
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) Re: [Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally  [Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally EmptyVen 25 Aoû - 15:14



 
It doesn't happen one day without I undress you mentally
Nylia | Chulainn
De fortes bourrasques traversent les plaines Askhadi de part en part, faisant danser les herbes hautes et les cultures donnant l'illusion de véritables mers vertes et ocres dansant de parts et d'autres des routes terreuses que beaucoup évitent en ce jour de grand vent. Seules les oreilles les plus délicates choisissent de rester à l'abri de quatre murs, tandis que caravanes et aventuriers s'étourdissent au gré des vents changeants et tâchent de contenir leurs nerveux attelages et montures.

Hissé sur sa jument pommelée, accompagné de deux autres miliciens, Chulainn a choisi de couper à travers champs et prés pour gagner au plus vite les écuries de celle qu'il pourrait aisément appeler son amie, bien qu'il préfère s'en garder. Nylia est une jeune femme qu'il côtoie depuis quelques temps déjà, allant et venant dans ses écuries pour lui confier des chevaux que la milice souhaite entraîner. Très tôt il a senti chez elle quelque chose de brisé et de sauvage, quelque chose d'intrigant lui intimant silencieusement de garder un œil sur elle. Chacune de ses visites en est devenu un prétexte pour s'enquérir de son bien être et celle-ci ne fait pas exception.

Les sabots des montures des guerriers foulent le sol à une allure folle jusqu'à ce qu'ils ne discernent le toit des écuries au sommet d'une colline, faisant doucement sourire Chulainn qui les sait être un lieu des plus accueillants. Leur allure ralentit et c'est au trot qu'ils atteignent le sommet de la colline où les attendent deux employés qui les saluent poliment. Les cavaliers mettent pied à terre et confient leurs rênes à un jeune palefrenier qui mène leurs chevaux à l'abreuvoir le plus proche, tandis que son comparse les invite à le suivre vers les pâturages.

La silhouette élancée de leur hôtesse se dévoile au détour d'un mur de pierres et ils s'avancent vers elle, Chulainn devançant ses frères d'armes de quelques pas. Elle le reconnaît sans même se retourner, faisant doucement rire le guerrier qui se dit qu'il passe peut être trop souvent lui rendre visite. Et, lorsqu'elle se décide à lui adresser un regard, c'est avec un sourire sincère et amical qu'il lui répond :

- C'est une manière de voir les choses. Son ton est rieur, presque moqueur, et ses paroles complices transpirent l'humilité et le désir de ne pas être vu comme un guerrier. Mais je ne risque certainement pas grand chose en passant mes journées à régler des conflits entre les agriculteurs du coin.

Et cette vie lui convient parfaitement. Ses cicatrices et son regard las ont beau trahir de longues années passées à combattre, il n'a d'yeux à présent que pour une existence de calme rythmée par de futiles banalités, malgré l'énergie dont il fait preuve à rendre Liath apte à faire face à ses anciens compagnons d'armes.

Invité à suivre Nylia dans le pâturage, il fait signe aux deux miliciens de ne pas lui emboîter le pas pour ne pas effrayer l'étalon sanguin qu'ils viennent chercher. Les deux hommes le regardent alors s'éloigner et refermer le portail de bois derrière lui, se contentant  de cette seule justification sans imaginer une seconde que Chulainn s'octroie un instant de tranquillité avec une amie qu'il n'a pas vue depuis plusieurs semaines.

Accélérant le pas, il rejoint l'éleveuse pour marcher à ses côtés, maintenant une distance toute "professionnelle" entre eux en sentant les regards de ses semblables portés sur eux.

- Je ne doutais pas un instant que tu saurais t'y prendre avec lui. Lance-t-il d'un ton sincère en jetant un regard en coin vers les deux hommes accoudés au portail. Et toi, Nylia, comment tu vas ?



_________________
REDEMPTION

You have forsaken all the love you've taken, sleepin' on a razor; there's nowhere left to fall. Your body's aching, every bone is breakin'. Nothin' seems to shake it, it just keeps holdin' on.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
 
[Nylia - Chulainn] It doesn't happen one day without I undress you mentally
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: