AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mer 23 Aoû - 23:53





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Le temps morne qui plane sur Port Victoire depuis plusieurs jours s'obscurcit alors que le Soleil s'abaisse progressivement pour laisser la place aux lueurs vacillantes des torches que l'on allume rapidement. La Lune ne parvient pas à percer le moindre nuage, rendant le ciel aussi noir que la mer qui borde le village grandissant devenu le fief de la Dissidence.

Les raids se sont enchaînés sans relâche sur le Continent, grossissant les rangs des esclaves comme des guerriers. En Kelowna comme ailleurs, quelques guerriers ont trouvé leurs intérêts dans le combat mené contre Karrah et contre l'Alliance, pour la plus grande joie d'un Ymir qui, depuis deux mois, gère la plupart des actions menées par ses hommes depuis l'Île. Jamais parti plus d'une semaine, il suit avec la plus grande attention l'évolution de Port Victoire et veille à ce que chacun y trouve la place qui dessert au mieux les intérêts dissidents qui sont les siens.

Cette jeune esclave shisayo n'échappe pas non plus à l'attention du kelownien qui ne lui a laissé aucun répit depuis cette première fois. Malgré les humeurs de Thjazi et son don pour chercher à la mettre hors de la portée du guerrier, ce denier la quémande à la moindre occasion et la possède autant qu'il le peut, l'éloignant chaque jour plus du sanguinaire qui, impuissant, use de la violence à défaut de son autorité pour rappeler à la malheureuse qu'il est encore son maître. Et ça, ça n'échappe certainement au Chien de guerre qui constate continuellement de nouvelles contusions sur cette peau qu'il connaît à présent par cœur.

Aucune d'elles n'est son œuvre. Malgré ce qu'il impose à la jeune femme, il n'a jamais encore levé la main sur elle. Elle est bien trop précieuse, pour ses guerriers, pour la Dissidence et, bien qu'il ne le réalise toujours pas, pour lui. Ce trophée que se disputent Thjazi et Ymir a, depuis ces deux mois, gagné en valeur aux yeux de ce guerrier, non pas pour la douceur ni l'innocence d'une femme qui mériterait d'être aimée, mais pour ce sentiment de victoire et de plénitude qui envahit le guerrier à chaque fois qu'il la touche. À mesure qu'il en découvre la moindre parcelle, le moindre frisson, il en hait un peu plus Thjazi et ces mains sales qu'il pose sur elle. À mesure qu'il la fait sienne, il tolère de moins en moins les regards qu'on lui porte et ces mains qui la ternissent. Elle brille aux yeux d'Ymir, et ces marques violacées qu'y laissent les coups portés sont un véritable affront à ce qu'elle représente à présent pour lui.

Le guerrier pousse un long soupir alors que sa tête bascule en arrière pour cogner contre le rebord de la bassine de bois remplie d'une eau chaude dont s'échappent des vapeurs odorantes. Autour de la baignoire trônent trois tabourets sur lesquels sont disposés des bols d'onguents qui, étonnamment, ne lui sont pas destinés. À la surface de l'eau trouble flottent des herbes aux vertus apaisantes faisant temporairement oublier la douleur, et les concoctions épaisses sont des baumes des plus efficaces contre les contusions. Nul doute qu'ils le seront sur celles de l'esclave qu'il a fait appeler et qu'il entend à présent frapper à la porte avant de l'ouvrir.

Apaisé par la chaleur et les herbes infusant dans l'eau qui l'entoure, il ne prend pas la peine de tourner la tête vers Danika qui se trouve à l'autre bout de la pièce, l'invitant sobrement à le rejoindre d'un geste nonchalant du bras.

- Déshabille-toi. Lui ordonne-t-il sans sommation avant de désigner le sol aux pieds de la baignoire. Et pose ton bordel là, tu n'en auras pas besoin.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA



Dernière édition par Ymir le Dim 27 Aoû - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 27 Aoû - 0:19


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Cinquième mois, an 150. Cela fait plusieurs mois maintenant que Danika est captive parmi la dissidence Kelownienne. Elle n’est certes pas la plus mal lotie du groupe d’esclaves qui réside maintenant à Port-Victoire - cette ville où Ymir a mené ses hommes quelques temps après sa capture – mais si son statut de guérisseuse lui donne le droit à quelques petits privilèges, Danika en paie aussi le prix fort depuis quelques semaines car elle se trouve à présent entre deux hommes qui semblent vouloir se la partager et qui ne trouvent pas de terrain d’entente. Depuis que Ymir a posé les mains sur elle en ce mois de pankaga, beaucoup trop de choses ont changé pour elle et elle n’arrive pas à en voir les bons côtés. Le chef des guerriers dissidents a attisé la colère de Thjazi qui, à défaut de pouvoir lui faire payer à lui, lui fait payer à elle. Ce premier soir où elle a dû retourner dans la demeure de Thjazi, Danika a souhaité mourir pour la seconde fois depuis sa capture. L’homme n’a pas été tendre avec elle et sa main a rencontré son visage avant même qu’elle n’ait eu le temps de refermer la porte de l’habitation. D’autres coups ont suivi et il lui a bien rappelé qu’elle lui appartenait. À lui et uniquement à lui. Et à nouveau, comme elle l’avait fait la première fois qu’il l’a menée sous sa tente, elle a souhaité qu’il frappe une dernière fois, une toute dernière fois, un peu plus fortement que les précédentes. Mais les dieux ne l’ont pas écoutée et elle a dû se résoudre à attendre que la douleur disparaisse. Mais Thjazi ne lui a pas laissé de répit et s’est défoulé sur elle à chaque fois qu’il en a eu l’occasion, qu’elle ait fait quelque chose pour attiser sa colère ou non.

Alors Danika s’est réfugiée dans l’écriture et a commencé à se servir de ce petit calepin que l’un de ses geôliers lui a donné quelques temps après son arrivée afin qu’elle note ce dont elle avait besoin pour ses remèdes. À s’en servir pour coucher les mots, sa douleur, son envie de se voir libérée de son bourreau, de ce qu’elle a fait subir à cet enfant innocent qu’elle portait. Sa honte aussi, d’avoir cédé si facilement sous les douces caresses d’Ymir et de ne pas l’avoir fait qu’une seule fois. L’homme l’a plusieurs fois fait venir dans sa demeure, que ce soit pour le soigner ou pour d’autres raisons, et à chaque fois ou presque cela s’est terminé de la même façon que la première fois qu’il a posé ses mains sur elle. Et à chaque fois Danika est retournée en pleurs dans la demeure de son bourreau pour finir par verser de nouvelles larmes sous les coups du guerrier. Aucun répit, ni avec l’un ni avec l’autre, même si les deux hommes ne partagent pas la même façon de la rabaisser ou de l’humilier et qu’elle préfère grandement celle d’Ymir, même si elle n’ira jamais l’admettre à haute voix devant l’homme.

Mais ces dernières semaines elle a rencontré un nouvel aspect du guerrier qu’elle n’avait jamais vu jusqu’à présent et cela contraste énormément avec ce qu’elle voit à présent chez Thjazi qui se montre bien plus violent et possessif qu’habituellement. Celui-ci est encore pire qu’avant, conscient que son chef l’envoie au loin pour pouvoir s’amuser avec son esclave durant son absence. Juste avant qu’elle ne sorte de la maison, il a serré ses doigts autour de son cou tout en lui promettant qu’il éventrerait cette petite fille qu’elle apprécie tant si elle venait à trop tarder.

Danika a encore l’impression de sentir ses doigts sur sa peau tandis qu’elle pousse la porte de la demeure d’Ymir après avoir frappé. L’homme l’a à nouveau fait demander et elle n’a pas eu d’autre choix que de suivre les ordres. Mais une fois à l’intérieur de la maison, Danika se sent comme un peu plus libre. Ici elle ne ressent pas l’emprise de Thjazi sur elle, elle n’a pas non plus peur de recevoir des coups car Ymir n’a jamais levé la main sur elle depuis le début de sa captivité. Auprès de lui elle se sent un peu moins esclave qu’avec Thjazi. Et peut-être qu’au fond d’elle-même, elle se plait à se dire qu’en venant le plus souvent dans la demeure d’Ymir elle finira par faire exploser Thjazi qui viendra à nouveau confronter son chef. Et peut-être qu’enfin elle en sera libérée complètement.

Elle sursaute doucement lorsque l’homme lui adresse la parole et se rend compte qu’elle l’observe depuis plusieurs secondes sans bouger, perdue dans ses pensées. Elle s’avance pour poser son sac au pied de la baignoire dans laquelle il se trouve et regarde autour d’elle en fronçant doucement les sourcils. En voyant les différents bols et leur contenu, elle en vient à se demander si la nouvelle esclave d’Ymir n’a pas elle aussi certaines compétences. Mais elle ravale bien vite cette petite pointe de jalousie non justifiée envers cette pauvre fille qui se trouve aujourd’hui dans la même situation qu’elle et qui n’a rien fait pour mériter cela. Cette fille a toutefois la chance d’être tombée sur Ymir et pas sur un autre de ses guerriers, comme Thjazi par exemple. Danika secoue doucement la tête pour faire partir ses pensées sur cette fille et s’avance pour s’agenouiller devant la baignoire, posant ses doigts à la surface de l’eau pour l’effleurer et en sentir la chaleur. Elle n’accède pas à la requête de l’homme cependant, se contentant juste d’observer son visage maintenant à quelques centimètres du sien. « J’ai l’impression que vous n’avez pas besoin de moi pour apaiser vos blessures. » Cela sonne peut-être trop comme un reproche ou une petite dose de jalousie envers la personne qui a préparé ce bain et ces herbes qui flottent à sa surface. Mais elle a du mal à comprendre la finalité de tout ceci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 27 Aoû - 1:18





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Les vapeurs s'échappant de la baignoire sont presque aussi apaisantes pour l'esprit que pour le corps, plongeant le guerrier dans un état de plénitude qu'il rencontre rarement ces derniers temps. Le grincement du plancher sous les pas de l'esclave lui parviennent à peine alors qu'il ferme les yeux pour mieux apprécier cet instant.

Il entend néanmoins la sacoche échouer au pied de la bassine de bois et sent la proche présence de celle dont il reconnaîtrait maintenant le parfum entre mille autres, malgré cent onguents et herbes infusées pouvant troubler les sens. S'il est aussi capable de voir son visage les paupières fermées, il les ouvre cependant pour apprécier cette proximité que Danika n'hésite plus à mettre entre eux depuis quelques temps sans qu'il ne le lui ordonne.

Ses prunelles gris acier se plantent dans celles d'ébène de la jeune femme à qui il répond d'abord dans un sourire mesquin :

- Tu as bien plus besoin de moi que moi de toi.

Cette phrase pourrait être vraie, ou pouvait l'être deux mois plus tôt. Elle n'est qu'une guérisseuse parmi tant d'autres, de la chair remplaçable de bien peu de valeur auprès de tout autre kelownien. Mais plus pour lui. Il ne l'admet pas, ne l'admettra sûrement jamais d'ailleurs, mais Danika s'est installée dans son inconscient et le hante plus qu'elle ne le devrait.

Son dos se décolle soudain de la paroi humide de la baignoire et le kelownien vient croiser ses bras sur le rebord de cette dernière pour y poser son menton, s'approchant du visage de l'esclave qu'il défie encore d'un regard luisant d'une complicité singulière qui ne cesse de grandir à mesure qu'ils partagent ce qu'ils ne dévoileront jamais.

- Et qui t'a parlé de mes blessures ? Ses yeux désignent les contusions que les vêtements chauds de Danika permettent encore de voir. On va s'occuper des tiennes.

Le kelownien ne cherche pas à se justifier, préférant laisser parler l'évidence plutôt que de se risquer à des mots susceptibles d'être compris de travers : Danika reste l'une des rares ayant des compétences de guérison sur les terres de Port Victoire et, pour cela, elle doit être au meilleur de sa forme pour prendre soin des guerriers dissidents.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA



Dernière édition par Ymir le Dim 27 Aoû - 15:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 27 Aoû - 2:03


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Danika passe ses doigts à la surface de l’eau, effleurant le liquide chaud tout en observant l’homme dans la baignoire. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi il l’a fait venir en demandant des soins s’il a déjà tout ce qu’il faut pour soigner ses plaies seuls – ou qu’il a déjà quelqu’un d’autre pour le soigner. Même la baignoire contient des herbes apaisantes dont elle reconnait facilement l’odeur. Elle retire doucement sa main lorsqu’Ymir rouvre les yeux pour l’observer et elle soutient son regard, ayant beaucoup moins peur que quelques semaines auparavant. Elle a fini par apprendre à le connaître un peu, même si elle ne comprend toujours pas ces deux aspects de lui qui semblent être si différents. Il peut se montrer brusque avec elle, être plutôt sec dans ses paroles et l’humilier tout comme il arrive à lui montrer qu’il peut aussi être doux avec elle. Et elle a toujours du mal à comprendre ces deux choses si différentes. Mais à cet instant il lui fait beaucoup moins peur que la première fois qu’elle l’a rencontré, ou qu’il y a quelques semaines. Elle baisse néanmoins les yeux lorsqu’il lui dit qu’elle a bien plus besoin de lui que l’inverse, se reculant légèrement lorsqu’il se détache de la paroi de la baignoire. Elle n’a pas peur de lui à cet instant mais elle garde tout de même quelques réflexes parce qu’il reste un kelownien malgré tout. Et les coups pleuvent tellement souvent sur elle en ce moment qu’elle a développé une sorte de paranoïa à chaque fois qu’un guerrier l’approche d’un peu trop près avec des gestes brusques. Elle sait pourtant qu’elle a bien moins à craindre d’Ymir que des autres guerriers de la ville, lui n’a jamais levé la main sur elle à un quelconque moment alors qu’il lui est déjà arrivé de se faire frapper par des camarades de Thjazi. Mais elle a toutefois eu la chance de ne jamais avoir à partager leurs couches, son bourreau étant bien trop possessif à son égard et bien trop dangereux pour que ces hommes s’y risquent.

Le seul autre homme qui a posé ses mains sur elle se trouve devant elle à cet instant et elle l’observe, fronçant doucement les sourcils à ses paroles. « Ce n’est pas la peine. » Elle baisse à nouveau les yeux et aperçoit certains hématomes visibles notamment sur son bras. « D’autres viendront s’ajouter à celles-là de toute façon. » Elle est un peu trop fataliste dernièrement mais elle a fini par s’habituer à se faire traiter de cette façon par Thjazi, qui se fera un plaisir de lui montrer à nouveau que lui seul la possède lorsqu’elle retournera dans sa demeure. D’ailleurs elle prend sa menace au sérieux et la douleur à son cou la lui rappelle. « Il a promis de faire du mal à Taslyn si je tarde trop ici. » Et elle sait qu’il n’hésitera pas à le faire, il en est capable.

Elle aimerait pouvoir se relever et sortir de cette maison sans se retourner, se rendre dans la maison de Thjazi et lui montrer qu’elle fait ce qu’il lui a demandé. Mais elle n’en a pas envie et ses jambes refusent de lui obéir. Une partie d’elle souhaite rester ici avec Ymir - une grosse partie d’elle-même – mais elle a peur de ce que Thjazi pourrait faire à Taslyn par sa faute. « Et puis ce ne sont que des blessures sur le corps d’une esclave, pas besoin de s’en préoccuper. » Elle esquisse un petit sourire en coin. Elle sait qu’elle n’a aucune valeur pour les guerriers de Port-Victoire, mis à part peut-être par son poste. Mais elle sait aussi qu’un jour ils en trouveront un ou une autre, quelqu’un qui s’occupera mieux des guerriers de la dissidence qu’elle ne le fait. Quelqu’un qui préparera des bols d’onguents pour soigner les blessures du guerrier face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 27 Aoû - 15:55





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Le recul de l'esclave déplaît au kelownien mais il n'en dit rien, continuant de la dévorer des yeux comme à chaque fois que ces derniers se portent sur elle. Elle peut difficilement ignorer l'intérêt qu'il lui porte, celui qu'il lui démontre d'un seul regard quel que soit l'endroit et le moment, qu'il lui prouve par des caresses qu'il peut se risquer jusqu'à l'extérieur dès qu'il a la certitude que nul ne les verra. Cet intérêt qu'elle suscite en lui dépasse de loin celui d'un homme désireux de soumettre une esclave et la ferveur qu'il met à lui mettre la main dessus dès que l'occasion se présente en est la plus grande preuve.

Son rictus s'élargit alors qu'elle pense pouvoir refuser quelque chose à Ymir qui réprime un rire narquois. Qu'elle subisse ou non d'autres coups, il s'en moque en cet instant. Il l'a faite venir pour soulager les séquelles de ceux qu'elle a déjà subis.

- Je ne me souviens pas t'avoir laissé le choix.

Parce qu'elle ne l'a jamais eu, depuis ce jour où il a décidé de l'arracher à son ancienne vie. Peu importe le sort des autres esclaves, ils pouvaient bien brûler tous ensemble, celle-ci fera ce qu'il lui ordonnera.

Et pourtant, Ymir a beau refouler ce plaisir qu'il prend à lui en donner, il en est déjà imprégné et tolère de moins en moins ce qui peut détourner l'attention de Danika, y compris les menaces de Thjazi envers une esclave dont il n'a que faire. Il veut vaincre cet esprit qu'elle s'entête à garder intact pour s'y insinuer et le conquérir et, pour ça, il doit rester le seul capable de la faire ployer sous la menace.

- Tu partiras quand je t'autoriserai à partir. L'informe-t-il sur un ton autoritaire malgré ce sourire toujours posé sur ses lèvres. Et cette gamine mourra quand je l'autoriserai à mourir. Sous la cruauté de ses mots se trouve l'ombre d'une promesse qu'il lui fait et qu'il respectera, comme il lui a promis que jamais elle ne portera l'enfant de son maître : l'enfant qui l'inquiète tant ne mourra pas de la main de ce dernier.

L'un de ses bras se détache du rebord de la bassine et, d'un doigt posé sous le menton de la guérisseuse, il lui fait légèrement lever la tête pour découvrir de nouvelles marques à la base de son cou.

- Ces blessures t'affaiblissent et finiront par te rendre inutile. Le constat du kelownien tombe comme la lame aiguisée de sa hache, sonnant comme un ultimatum. Danika connaît la raison de sa survie et des privilèges auxquels elle a droit en tant que guérisseuse, et Ymir lui rappelle ainsi qu'elle ne les doit qu'à son utilité auprès des blessés. S'il ne te tue pas avant. Sa main s'est plaquée doucement sur la marque violacée qu'elle porte en collier et ses yeux reviennent trouver ceux de Danika. Cette éventualité n'a pas lieu d'être dans l'esprit du kelownien qui, dès qu'il en aura fini avec elle, ira trouver le responsable de l'état de la jeune femme. Et malgré ce léger état second dans lequel le plongent les essences qui se dégagent de l'eau dans laquelle il baigne, il retrouvera bien vite sa brutalité sur le trajet de l'habitation du guerrier.

- Maintenant rejoins-moi. À moins que tu ne veuilles te risquer à connaître les limites de ma patience.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 27 Aoû - 22:13


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Danika relève les yeux vers lui lorsqu’il lui dit qu’il ne lui laisse pas le choix et qu’elle n’a pas à refuser ce qu’il lui demande. Elle le sait, c’est ainsi depuis des mois de toute façon, mais elle ne peut s’empêcher de toujours émettre un avis contraire même si elle sait qu’elle en a perdu le droit depuis bien longtemps. C’est sans doute sa façon de montrer que même si elle est esclave de la dissidence depuis des mois, elle n’en est pas néanmoins aussi soumise que peuvent l’être certaines de ses camarades. Mais elle sait aussi que c’est grâce à son poste de guérisseuse qu’elle peut se permettre certaines choses par rapport aux autres, certaines paroles et certains actes comme celui de dire non à cet homme qui lui propose de la soigner. Cela ne sert à rien puisqu’il le fera quand même, et sans forcément élever la voix ou la frapper pour qu’elle obéisse. Une petite partie d’elle veut rester ici et le laisser faire ce qu’il veut mais elle ne peut toutefois s’empêcher de penser à cette petite fille que Thjazi a menacé de tuer.

Les paroles de l’homme la rassurent pourtant un peu sur le sort de Taslyn, malgré la dureté des mots. Danika comprend qu’Ymir n’apprécie pas forcément le fait que Thjazi menace une autre esclave pour la faire revenir plus rapidement à lui et elle voit là un nouveau point d’agacement. Le petit jeu auquel jouent les deux hommes finira mal et elle attend ce jour avec impatience pour être enfin libérée de son bourreau. Parce que même si elle déteste tous ces kelowniens qui l’empêchent de rentrer chez elle, elle admet volontiers qu’elle préfère de loin la place qu’elle a auprès d’Ymir que celle qu’elle a avec Thjazi. Et malgré la menace envers Taslyn dans les paroles du guerrier face à elle, Danika y voit une sorte de promesse que Thjazi ne lui fera aucun mal. Tout comme il lui avait promis de l’aider avec la petite chose qui grandissait dans son ventre. Une parole qu’il a tenue et qu’elle a grandement apprécié malgré tout.

Elle le laisse faire lorsqu’il pose un doigt sous son menton, il y a bien longtemps qu’elle n’essaye plus de reculer lorsqu’il la touche. Elle n’a pas vu les traces mais elle sait que la poigne de Thjazi a laissé des marques visibles, c’est la façon qu’il a de montrer à Ymir qu’elle lui appartient encore. Le constat qu’il fait en observant cette nouvelle marque lui fait tourner le regard car elle sait que c’est ce qu’attend Thjazi finalement, qu’elle ne soit plus utile pour Ymir et qu’il arrête de l’appeler constamment pour des soins. Pour l’instant ses coups n’ont pas fait plus de dégâts que les marques qu’elle porte mais elle sait qu’un jour il finira par la blesser davantage. « J’ai prié pour qu’il le fasse. Mais mes dieux n’écoutent pas. » Elle finit par ne plus y croire à ces dieux que vénèrent son peuple et à ces esprits auxquels croit Keren. Il y a bien longtemps, trop longtemps, qu’ils restent silencieux.

Elle le regarde quand il lui demande à nouveau de le rejoindre et fini par s’éloigner de lui pour se remettre sur ses pieds, peu désireuse de connaître ces fameuses limites. Elle retire alors cette veste de fourrure et ces bottes qu’on lui a donné à son arrivée et les pose au sol avant de se redresser pour tirer sur le fin lacet de cuir qui serre sa robe dans son dos, laissant le tissu glisser sur son corps avant de finir au sol. Elle garde néanmoins les yeux baissés pour ne pas voir le regard de l’homme sur elle car, même si ce n’est pas la première fois qu’il la voie nue, c’est encore quelque chose dont elle a honte. Alors elle s’empresse de le rejoindre dans cette baignoire et s’installe face à lui, appréciant le contact de l’eau chaude sur sa peau, une sensation qui manque cruellement depuis qu’elle est ici. Elle sent déjà son corps meurtri se détendre au contact de l’eau et des herbes qui s’y trouvent mais sait que les plantes ne suffiront pas à cacher ces marques qui parcellent sa peau hâlée. Elle se rapproche du bord de la baignoire pour tendre le bras et ouvrir son sac à la recherche du crayon qu’elle utilise pour écrire dans son carnet, l’attrapant pour emprisonner ses cheveux longs dans un chignon improvisé avant de reprendre sa place face au guerrier. « Qui a préparé tout ça ? » Elle pose finalement cette question qui lui trotte dans la tête depuis quelques minutes. Peut-être qu’au fond elle a peur pour son rôle privilégié au sein de la dissidence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 2:04





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Ni le ton du guerrier ni le regard qu'il porte sur la guérisseuse ne laissent le choix à cette dernière. Qu'elle craigne les coups d'un autre ou la mort d'une gamine, Ymir ne tolèrera rien d'autre que son obéissance et peut se montrer bien pire que Thjazi si l'on n'accède pas à ses requêtes. Mais Danika est une femme intelligente et, à défaut de tenir à sa propre vie, elle comprend qu'elle a tout à perdre à défier le kelownien.

- Aucun dieu ne t'entendra ici. Lui annonce-t-il comme une fatalité. Il y a bien longtemps qu'ils ont compris que cette terre appartient aux hommes.

Elle s'exécute et il la regarde, appréciant encore cette honte qu'elle éprouve en sachant qu'elle l'oublie bien vite.
Ymir n'est pas un homme de croyance. Il n'a foi qu'en lui même et dans les valeurs que portent le clan kelowna depuis des générations, ayant forgé les plus forts des Hommes et bâti le plus puissant des clans. Ces dieux et ces esprits que certains vénèrent ne sont pour lui que des fables qui, si elles s'avéraient vraies un jour, ne feraient pas le poids devant celles et ceux ayant grandi et lutté dans ces terres inhospitalières. Les dieux ne sont pas les bienvenus en kelowna, pas plus que les esprits. Tout bon combattant ne doit savoir compter que sur sa propre force, physique comme mentale, et sur les valeurs qui l'ont guidé. En ça, Ymir s'élève en tant que sa propre entité, capable de défaire toute autre déité qui se poserait en travers de son chemin.

La surface de l'eau tremble à peine lorsqu'elle le rejoint enfin pour se plaquer contre la paroi opposée déjà bien proche de lui. Leurs jambes se croisent, celles d'Ymir ne se privant pas de chercher le contact de celles de la jeune femme qu'il regarde avec amusement et satisfaction, puis avec intérêt lorsqu'elle le questionne sur la personne ayant préparé les onguents qui lui sont destinés.

- Pas toi, tu l'as remarqué ? Se moque-t-il avant de laisser planer quelques secondes, cherchant à installer l'appréhension dans l'esprit de la guérisseuse qui peut se voir moins indispensable que ce qu'elle aurait cru. C'est l’œuvre de ma dernière acquisition. Son sourire s'élargit à l'évocation de la jeune askhadi qu'il vient d'ajouter au tableau de ses possessions et qu'il prend chaque jour plaisir à lui rappeler qu'elle ne retrouvera plus son existence dorée.

- Qui sait ? Peut être finira-t-elle par devenir aussi douée que toi.

Sa voix transpire la provocation volontaire et le désir de l'entendre réagir en retour, le kelownien défiant ouvertement la guérisseuse qu'il n'hésite pas à mettre en compétition directe avec la nouvelle venue. Qu'elle réponde en montrant plus de ferveur à soigner ses hommes ou en craignant de perdre les quelques avantages que lui accorde son statut, il n'y voit qu'une manière fiable et divertissante d'en tirer parti.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 10:49


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Elle est curieuse Danika, elle l’a toujours été et elle le restera même en étant esclave pour la dissidence kelownienne. Elle veut savoir qui a préparé ce bain en y mettant les bonnes herbes et préparé les onguents qui se trouvent posés sur les tabourets devant la baignoire mais la réponse de l’homme la blesse sans toutefois qu’elle ne le montre autrement qu’en posant son regard sur lui. Elle ne dit rien, elle voit bien qu’il cherche à la provoquer et elle n’entrera pas dans son jeu. Danika sait qu’elle doit sa vie à son rôle auprès des guerriers de la dissidence mais elle n’est pas folle et elle sait aussi que le jour où ils ne lui trouveront plus aucune utilité, elle pourra bien mourir sous les coups de Thjazi ou d’un autre. Mais ça l’agace tout de même d’entendre les paroles de l’homme qui parle de sa nouvelle esclave. Elle n’a pas à être jalouse de cette fille qui a été capturée récemment, elle la plaint même parce qu’elle sait ce qu’elle traverse en ce moment et que cela n’est pas terminé. Mais même si Danika n’apprécie pas d’être à Port-Victoire et de devoir être utile aux guerriers de la dissidence, elle aime son métier et se réjoui tout de même de pouvoir continuer à le faire, même ici. Cela lui donne cette impression d’être quand même utile en dépit de sa nouvelle condition d’esclave et elle n’aimerait pas qu’on lui retire cette utilité malgré tout. Alors elle sent monter une pointe de jalousie envers cette fille et ne peut s’empêcher de répondre au guerrier face à elle lorsqu’il la provoque à nouveau. « Peut-être. Mais il lui faudra des années de pratique avant de le pouvoir. » Danika n’a jamais été égocentrique ou même narcissique, elle a toujours considéré qu’elle avait toujours des choses à apprendre sur tout mais les mots de l’homme l’ont piqué au vif.

Elle a baissé les yeux et observe ses mains jouer avec cette eau chaude préparée par l’autre esclave, essayant de ne pas montrer que les paroles provoquantes d’Ymir la blessent. « S’il s’agit de me remplacer, peut-être faudrait-il le faire avec quelqu’un de plus âgé et de mieux formé plutôt qu’avec une askhadi à peine sortie de l’adolescence. » Elle se mord la lèvre pour s’empêcher de dire d’autres méchancetés sur cette jeune fille qui ne le mérite pas du tout. Elle ignore pourquoi elle réagit de cette façon et sait qu’il ne s’agit ici que d’une provocation, même si l’idée qu’elle soit remplacée un jour par quelqu’un d’autre la travaille toujours un peu. Elle sait qu’elle n’est pas irremplaçable et qu’un jour les guerriers ramèneront quelqu’un d’autre qui leur sera plus utile. Danika est consciente que sa vie ne tient qu’à un fil et qu’elle ne devrait pas se sentir aussi précieuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 12:38





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Les essences se dégageant de l'eau chaude apaisent le corps comme l'esprit et sont reconnues pour leur efficacité à toute épreuve, jusqu'à rendre son calme et son sang froid au guerrier reconnu pour sa brusquerie et ses emportements. Cet état second ne le rend pas impuissant pour autant, sa hache appuyée contre la bassine le montrant encore alerte au moindre imprévu, mais il y répondrait avec une froideur et un contrôle qui ne décrivent habituellement pas les combats qu'il mène.

Danika ne devrait connaître que cet aspect violent qu'il a d'inné mais qu'il entretient pourtant pour justifier sa place à la tête d'une meute de guerrier dont certains pourraient se montrer trop ambitieux. Elle ne devrait le voir que sous cette facette, mais cela fait des mois qu'il lui en a dévoilé une autre. Alors, pourquoi se priver d'un bain enivrant avec sa favorite ?
Celle-ci s'est faite plus loquace depuis qu'une curieuse intimité rythme chacune de leurs rencontres et, quand bien même évoque-t-elle principalement son sort et son avis sur ce qu'Ymir lui ordonne, ce dernier prend chaque jour plaisir à détruire ses idéaux et à lui rappeler qu'elle n'a plus le luxe d'avoir le choix. Alors, lorsque les propos de la guérisseuse portent cette fois sur l'incompétence d'une femme susceptible de la remplacer, le kelownien jubile.

- Ça te plairait, hein ? Ses jambes s'amusent avec celles de la guérisseuses qu'elles plaquent contre les parois de la bassine. De jouir de tes privilèges encore quelques années ? Sa main droite vient caresser nonchalamment le genou à sa portée sous le regard serein du guerrier. Il veut le lui entendre dire, il sait qu'elle s'en gardera, mais il se contentera d'observer sa réaction pour constater l'évolution de son influence sur la guérisseuse qui, aux premiers jours, craignait plus pour la vie des autres que pour la sienne et qui, aujourd'hui, semble se soucier d'une autre femme susceptible de l'évincer.

Elle lui reproche sa jeunesse et son inexpérience, comme une épouse crache sur la jeune amante de son mari, et ça n'échappe pas au kelownien qui la scrute sans chercher à l'interrompre. Il espère l'avoir piquée dans son orgueil et, soucieux d'avoir visé juste, il n'hésite pas à faire preuve d'insistance.

- La fougue et l'innocence de la jeunesse ont pourtant leur charme.

Malgré le calme dans ses propos, il en ressort quelque chose de malsain que traduit son regard empreint d'une satisfaction impertinente. Il s'est octroyé cette askhadi quelques jours auparavant et ne s'est pas privé de la toucher, tant pour lui faire ravaler sa fierté que par simple plaisir. Sans s'en être caché puisqu'il dispose bien de ses esclaves comme il l'entend, il veut s'assurer que Danika le sache et guette la moindre de ses réactions alors qu'il l'attaque sur un tout autre terrain que ses compétences. Ymir ne s'attend pas à ce qu'elle ne démontre quoi que ce soit qui le satisferait, il la sait bien trop fière et humiliée pour ça, mais il veut juger à quel point la guérisseuse tient à présent à tous ses privilèges.

- Craindrais-tu de perdre ta place ?


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 17:57


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Elle sait qu’il doit jubiler à cause de sa réponse, elle rentre dans son jeu même si elle sait pertinemment qu’elle ne devrait pas le faire parce qu’il cherche juste à la provoquer, à la faire réagir. Et ça fonctionne. Tandis qu’il caresse doucement son genou sous cette eau chaude qui lui fait du bien, elle pose son regard sur lui. « Ce qui me plairait c’est de quitter ces terres. Mais je pense que je n’ai pas le choix, n’est-ce pas ? » Elle ne répond pas directement à sa question parce qu’elle ne souhaite pas lui donner la satisfaction de l’entendre dire qu’elle apprécie certains privilèges justement. Elle préfère énoncer à nouveau qu’elle souhaite quitter Kelowna et retourner chez elle plutôt que d’admettre que certains aspects de sa captivité lui plaisent. Tout comme cette caresse sur sa peau.

Elle tique et détourne les yeux lorsqu’il parle de la fougue et de l’innocence de la jeunesse. Cette fille a beau être plus jeune qu’elle de quelques années – mais pas non plus d’énormément – elle n’est pas guérisseuse et Ymir peut dire ce qu’il voudra pour la faire réagir, Danika sait très bien que ce n’est pas pour cette raison qu’elle est là aujourd’hui. Mais ce qu’il sous-entend aussi par sa phrase, Danika en fait abstraction. Elle ne préfère pas imaginer ce que l’homme peut faire avec sa nouvelle esclave mais elle se doute bien que celle-ci a dû passer dans son lit, tout comme d’autres. Mais elle ne dira rien, elle n’a pas la prétention de pouvoir le faire ou de pouvoir donner son avis concernant les gens que touche l’homme face à elle. Cependant, elle peut répondre à sa question et elle l’observe tandis qu’il lui demande si elle a peur pour sa place. « Je n’ai pas peur d’elle. Elle ne saurait sans doute pas guérir une toux alors de là à soigner vos précieux guerriers… » Elle sent l’orgueil et la jalousie transparaître dans ses paroles mais elle s’en fiche éperdument à cet instant-là. La nouvelle acquisition d’Ymir ne lui fait pas peur, Danika sait qu’elle n’est pas guérisseuse et qu’elle ne lui prendra pas sa place, du moins pas celle-ci. « D’ici à ce qu’elle sache le faire, je suppose que j’ai encore un peu de répit. » Elle esquisse un petit sourire avant de s’adosser à la paroi de la baignoire. Elle a peut-être encore un peu de temps encore, à moins qu’il ne lui arrive autre chose entre temps si Thjazi décide de taper un peu plus fort notamment. Mais elle ne souhaite pas y penser pour le moment et interrompre la douceur de ce bain dans lequel elle est immergée. Alors elle fait descendre sa main sur celle de l’homme toujours présente sur sa jambe et fait glisser ses doigts sur sa peau, cherchant d’elle-même un contact avec lui. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 22:18





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Qui ne dit mot consent, et Ymir répond aux premières paroles de la guérisseuse par un sourire satisfait. Elle a appris la place qu'il lui donne et vit maintenant avec, comme tous les autres esclaves. À la seule différence que la plupart de ces derniers ont oublié le simple plaisir que procure un bain chaud.

- Ne crois pas pouvoir éluder ma question aussi facilement.

Il ne lui ordonne pas d'y répondre pour autant, lui laissant une chance de l'en informer à sa manière le moment voulu. Chaque initiative qu'elle peut prendre à son égard est pour lui une satisfaction supplémentaire de la voir se détacher de Thjazi pour se rapprocher de lui. Petit à petit, il l'éloigne de l'autre guerrier, attendant ce jour où elle se rendra toute seule vers lui, non pas par obligation, mais parce qu'elle se sentira sienne.

Les yeux d'Ymir se font rieurs lorsqu'elle nie craindre que la jeune askhadi ne prenne sa place. Elle n'a pas tout à fait tort, la Dissidence n'a pas de temps à perdre à former une esclave novice à l'art de la guérison et privilégie les individus aux compétences déjà bien acquises. Mais l'admettre serait conforter Danika dans sa situation et rendrait cette dernière bien moins distrayante.

- Peut-être devrais tu. Ymir a tout intérêt à ce que l'ancienne shisayo ait peur de cette nouvelle arrivée qu'il s'est attribuée. Il veut voir la guérisseuse craindre la concurrence et se donner comme jamais dans ses tâches comme à lui pour le dissuader de la remplacer. Tu serais surprise par ce qu'une esclave peut accomplir par espoir de rester en vie.

Ses yeux se baissent jusqu'à cette main qu'elle plonge à son tour sous l'eau pour venir caresser le revers de la sienne, puis reviennent brusquement se braquer dans ceux de la guérisseuse dont l'initiative tant attendue est aussi plaisante que surprenante. Les gestes instinctifs sont, pour le guerrier, les plus révélateurs, et il interprète celui-ci comme une nouvelle bataille gagnée face à l'esprit de l'esclave qu'il voit enfin sourire, elle qui n'a jusqu'ici eu de cesse que de fuir son regard dans une expression fermée.

- Il y a quatre mois tu jurais vouloir mourir. La main du guerrier se retourne sous les caresses qu'elle lui procure et ses doigts viennent effleurer l'intérieur de son poignet dans un geste anodin mais bien loin de ce pour quoi Ymir est reconnu. Aujourd'hui tu apprécies le répit que je t'accorderais. Sa main libre se glisse sous la jambe de Danika qu'il attire doucement à lui pour l'étendre sur son épaule et en caresser les galbes de la cuisse et du mollet contre lequel il appuie sa tête dans un soupir d'entière satisfaction. Je crois que j'ai ma réponse.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Lun 28 Aoû - 23:29


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Peut-être qu’elle a un peu peur que cette jeune fille prenne sa place et finisse par lui ôter ses privilèges, mais elle ne se fait pas vraiment de soucis concernant son rôle auprès des guerriers de la dissidence pour le moment. La nouvelle esclave n’est pas une guérisseuse et tant que les kelowniens ne ramèneront pas quelqu’un d’aussi habile qu’elle ne l’est, Danika peut encore prétendre à certains avantages par rapport aux autres. Faibles, certes, mais tout de même présents et qu’elle s’empresse de partager avec les autres, notamment avec Taslyn qui est l’une des rares à toujours la traiter de la même façon et à ne pas la voir comme une traitre qui fraternise avec l’ennemi. Elle écoute les paroles de l’homme mais ne les relève pas. Elle sait ce que certaines font pour un morceau de pain en plus ou pour d’autres choses du même genre. Si cela leur plait de se rabaisser de cette façon en plus de l’humiliation quasi quotidienne qu’elles subissent par les kelowniens, c’est leur choix. Et si la nouvelle acquisition d’Ymir est de cette trempe-là, grand bien lui fasse, mais jamais Danika n’ira faire une chose pareille, même pour garder ses petits privilèges.

Même si ce bain lui procure le plus grand bien à cet instant et que les caresses de l’homme sur sa peau lui arrachent un léger frisson malgré la chaleur de l’eau. Elle le regarde tandis qu’il lui rappelle le geste qu’elle a eu il y a quatre mois, le lendemain du jour de sa capture. Ce geste désespéré qu’elle n’a jamais été capable de faire finalement et qui lui aurait pourtant évité énormément de problèmes par la suite. « Et j’aurais appuyé la lame plus profondément si j’avais su ce que j’allais subir par la suite. » Elle fronce doucement les sourcils en posant les yeux sur les nombreuses marques visibles sur ses bras et sur cette jambe que l’homme attire à lui. Elle n’a pas eu la force de mettre fin à ses jours mais peut-être que Thjazi finira par le faire lui-même. Elle reporte son attention sur le guerrier face à elle puis laisse tomber sa tête sur le rebord de la baignoire pour apprécier la caresse qu’il fait subir à sa jambe, observant le plafond au-dessus d’elle. Elle ne le regarde plus de la même façon, ni pour la même raison, qu’il y a plusieurs semaines lorsque le guerrier a posé les mains sur elle pour la première fois. Elle ne fait plus cela pour échapper à ses caresses mais plutôt pour les apprécier un peu plus, pour se délecter de la sensation de bien-être que lui procure ce bain auquel elle ne s’attendait pas en passant la porte de la demeure. Elle en a oublié Thjazi et ses menaces, oublié le fait qu’elle est censée rentrer au plus vite pour éviter la colère de son bourreau. De toute façon, une fois passé la porte de la demeure d’Ymir, Danika en oublie toujours ce qui se trouve à l’extérieur et aujourd’hui encore plus qu’habituellement. Et tandis qu’il lui dit qu’il a la réponse à sa question, elle ferme doucement les yeux. « Peut-être. Mais je doute tenir quelques années sous les coups de Thjazi. » C’est une demie réponse qu’elle lui donne ici mais elle ne se rend pas forcément compte qu’elle admet être mieux avec lui qu’avec l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 0:10





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Les yeux du guerrier se ferment sous le contact de la jambe contre sa joue et sous ses doigts qui vont et viennent sur la peau trempée. Leurs voix sont ce que l'on peut entendre de plus sonore dans cette pièce, le reste n'étant que les crépitements du brasier, le cliquetis de l'eau sous les caresses que s'adressent mutuellement leurs mains et le sifflement du vent à travers les interstices des fenêtres et de la porte.

- Tu as vraiment l'air de subir en cet instant. Moque-t-il sans cesser ses gestes à l'encontre de la guérisseuse. Par tes dieux, que ce bain est insoutenable... Les yeux rouverts du kelowniens narguent la jeune femme et ses lèvres embrassent furtivement le mollet à leur portée. Puissent-ils te substituer à une autre.

Le ton piquant de ses mots se teinte d'ironie alors qu'il maintient le contact avec celle qu'il ne laissera pourtant pas partir de sitôt, malgré ce maître qu'elle évoque encore. Le soupir que pousse le guerrier à son nom en dit long sur ses sentiments à son égard et l'agacement qu'il a à le voir lui soustraire ce qu'il s'efforce de lui dérober. Mais, au travers de ces mots de la guérisseuse subissant les coups d'un autre, Ymir perçoit cet aveu qu'il voulait entendre de sa part. "Peut être, mais..." Le sourire que lui arrachent ces mots est celui d'un guerrier sorti victorieux d'un combat de longue haleine.

- Tu tiendras tant que tu pourras t'en servir de prétexte pour me rejoindre dans cette baignoire.

Ymir sait qu'un dernier affrontement l'attend face au sanguinaire guerrier revendiquant encore ce qui lui appartient. Et les lois kelowniennes n'accorderont l'esclave qu'à celui qui se battra le mieux pour la posséder. Mais il ne prendra pas les devants, n'ayant aucun intérêt aux yeux de ses hommes à risquer sa vie pour une créature servile à laquelle il ne souhaite pas non plus démontrer davantage son obsession à son encontre. Alors il attend, chaque jour, que Thjazi passe la porte de sa demeure et ne se décide à le tuer pour, enfin, lui montrer qu'il n'en est pas digne.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 0:52


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Il se moque d’elle. Il se moque d’elle mais elle ne s’en offusque pas pour une fois parce qu’il a raison dans le fond. Mais ce moment ne fait pas parti des choses qu’elle regrette de subir, même si elle n’ira pas l’avouer entièrement à l’homme en face d’elle. Elle tique et tourne le regard, se retenant d’esquisser un sourire devant sa moquerie. De toute façon, il le sait sans qu’elle ne le dise, cela se voit à sa façon de se tenir dans cette baignoire qui lui procure un bien fou. Elle se laisse faire, elle le laisse caresser sa peau mouillée et apprécie le contact de ses doigts sur sa jambe qui lui faisait encore mal il y a quelques minutes. Mais elle ne saurait dire si la douleur disparait à cause des herbes dans l’eau chaude de la baignoire ou à cause de l’homme qui s’y trouve aussi. Elle relève doucement la tête pour l’observer tandis qu’il se moque à la fois de ces dieux auxquels elle ne croit plus à présent et qu’il sous-entend à nouveau la place qu’à sa nouvelle esclave auprès de lui. Mais l’autre n’est pas ici à cet instant et Danika a toujours sa place auprès du guerrier. Et elle en profitera durant tout le temps que cela durera puisqu’elle a bien compris que ses privilèges – et en particulier celui-ci – ne lui seront pas éternels. L’arrivée de cette nouvelle esclave, et sans doute de bien d’autres par la suite, risquent de changer des choses pour elle et elle n’y tient pas particulièrement.

Tout comme elle ne tient pas à devoir tenir des années sous les coups de Thjazi, comme l’énonce l’homme devant elle. Même si les blessures et les bleus pourront lui servir de prétexte pour venir jusqu’à la demeure d’Ymir pour s’y faire soigner par son propriétaire. Elle préfèrerait aisément ne pas avoir besoin d’un tel prétexte pour pouvoir passer la porte de la maison mais elle sait aussi que plus le temps avancera et plus Thjazi lui fera payer sa présence grandissante auprès d’Ymir qui semble toujours vouloir la faire demander de plus en plus souvent. Ce qu’elle apprécie de plus en plus, il faut bien l’admettre, car cela lui permet aussi de pouvoir quitter son bourreau pour un temps. Tout comme elle apprécie le fait qu’il soit envoyé loin de Port-Victoire durant des jours, lui permettant d’avoir un peu de répit. Mais ces temps loin de Thjazi, elle les paie lorsqu’elle passe à nouveau la porte de sa maison ou lorsqu’il revient enfin des raids en dehors de la ville. « C’est un gros prix à payer, même pour quelque chose d’aussi agréable. » Elle soupire doucement, consciente que tant que son bourreau sera en vie il sera une entrave pour elle. Si seulement il pouvait mourir lors d’un raid ou passer la porte de la maison à ce moment-là et voir à nouveau ce qu’il soupçonne depuis des semaines, s’énerver et se jeter contre l’homme face à elle, Danika en serait libérée. Mais la mort n’a pas l’air décidée à venir récupérer Thjazi et Danika se demande si celle-ci ne viendra pas frapper à sa porte avant celle de son bourreau. Mais elle a d’autres choses à penser pour le moment et chasse la vision de son bourreau de son esprit en secouant doucement la tête avant de reporter son attention sur le guerrier devant elle, se détachant du rebord de la baignoire pour se redresser tout en plongeant à nouveau sa jambe dans l’eau chaude. Elle se rapproche doucement tout en enfonçant un peu plus son corps dans l’eau, sentant les quelques mèches rebelles de son chignon toucher le liquide chaud. « Mais malgré ce prix, je ne laisserais pas cette place à une autre. » Non, elle apprécie trop ce bain apaisant pour l’abandonner aussi facilement face à quelques coups qui, de toute façon, viendront quand même dans tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 1:51





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Les paupières d'Ymir se sont à nouveau fermées sous cet instant hors du monde où, en compagnie de son obsession, il savoure la chaleur d'un bain aux vapeurs enivrantes tout en bénissant le jour où il fera rendre son dernier souffle au sanguinaire. Car ce jour arrivera, il n'en a aucun doute, et Ymir sera prêt, autant que sa hache qui ne le quitte jamais. Mais d'ici là il doit se contenter de ces moments volés qui, il doit bien l'admettre, ne les en rendent que plus savoureux.

- Vois plutôt ces moments comme une compensation. Lance-t-il en la regardant du coin de l'oeil.

Il ne l'a encore jamais vue aussi à l'aise face à lui et se félicite de cette réussite. Sans avoir défait les fers qui la retiennent, il pense l'avoir déridée, avoir enfin vaincu ces barrières qu'elle dressait entre son esprit et lui pour lutter contre l'inévitable. Mais elle semble les avoir enfin abaissées et le naturel avec lequel elle lui parle et bouge ne le trompent pas. Elle commence à céder.

Commence seulement ? La manière dont elle s'approche de lui n'a plus rien à voir avec celle dont elle le repoussait quelques mois plus tôt. Bien que surpris, le kelownien n'en laisse rien voir tant son sentiment de satisfaction domine. Il la couve d'un regard serein et frémit à ses paroles, à ces mots qui la donnent à lui et qui résonnent encore dans son esprit. Elle abdique enfin, prête à recevoir les coups de l'autre pour le rejoindre ensuite, sans envisager un instant de troquer sa place. Il a réussi. Il l'a faite sienne.

Ymir se retient de se ruer sur elle et, lui soulevant doucement le menton, vient faire se rencontrer brièvement leurs lèvres pour sceller ces dernier mots qu'elle a prononcés.

- Souviens-toi de tes mots et prouve-le moi.

Plus qu'un ordre, c'est un défi qu'il lui lance et qui prend effet à ce moment précis. Il n'attend pas d'elle qu'elle s'exécute sur l'heure et ne lui dicte aucune manière de procéder, mais il veut la voir ailleurs ici, ou ailleurs, aujourd'hui, ou plus tard, lui démontrer qu'elle n'ira nulle part sans lui.

Ymir détourne finalement son visage de celui de la guérisseuse et, se penchant vers le rebord de la baignoire, attrape l'un des bols d'onguents disposés autour d'eux.

- Retourne-toi.

Ses jambes s'écartent pour laisser la jeune femme s'exécuter et se retrouver dos à lui, au centre de cette bassine encore trop grande au goût du kelownien qui, d'une main posée sur son ventre, l'attire à lui pour la plaquer contre son torse.
L'eau remue sous leurs mouvements, éclaboussant le parquer qui la boit sur le coup sans qu'ils ne s'en soucient. Légèrement penché sur le côté, Ymir place son visage à côté de celui de Danika dont il étend les bras sur les rebords en bois avant de passer les siens devant elle.
Enfin, ses doigts plongent dans la mixture épaisse et odorante pour venir l'appliquer consciencieusement sur les hématomes que présentent les bras de la guérisseuse.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 21:55


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Elle ne mesure le sous-entendu de sa phrase qu’une fois que celle-ci a traversé ses lèvres, montrant ainsi à l’homme face à elle cette petite pointe de jalousie envers la nouvelle esclave qui s’est insinuée en elle. Pourtant elle sait qu’elle n’a aucune raison d’être jalouse de cette jeune femme ou de l’envier d’une quelconque façon, que celle-ci n’est pas une guérisseuse et qu’elle n’ira donc pas prendre sa place. Mais c’est sans doute sa nouvelle place auprès d’Ymir qu’elle lui envie un peu même si elle se doute que l’esclave ne doit pas bénéficier de beaucoup de répit, le guerrier reste un kelownien qui apprécie de pouvoir humilier ces femmes qu’il kidnappe lui-même. Et sa nouvelle acquisition ne doit pas échapper à la règle, Danika le sait très bien, mais elle n’a pas envie de voir cela changer un jour et de voir que la jeune femme pourrait jouir des mêmes privilèges que ceux que l’homme lui offre à elle en ce moment. Danika est consciente qu’elle voit là un autre aspect du guerrier que d’autres n’ont jamais eu la chance d’apercevoir et elle ne souhaite pas que cela change, car il lui donne une bonne raison de fuir la maison de Thjazi et ses coups par la même occasion. Elle échappe à son bourreau et profite d’un peu de douceur offerte par Ymir, de ce bain relaxant qu’il lui propose aujourd’hui. Et ça, elle ne le partagera pas. C’est égoïste sans doute mais pour une fois, une toute petite fois, Danika pense à elle en premier avant de penser aux autres et admets que les privilèges que lui offrent Ymir lui apportent beaucoup plus qu’elle ne le pensait il y a plusieurs semaines. Il a réussi à lui prouver qu’il n’était pas que ce monstre qu’elle voyait et à lui offrir une échappatoire. Même si elle ne l’avoue pas à voix haute, ses gestes et ses attitudes la trahissent parfois, comme maintenant.

Elle ne le repousse pas lorsqu’il pose ses lèvres sur les siennes. Il y a bien longtemps qu’elle ne le repousse plus de toute façon et qu’elle le laisse faire, l’embrasser et la toucher lorsqu’il le désire, y répondant avec plus d’entrain qu’au tout début. Elle pose son regard sur lui puis l’observe se pencher pour attraper l’un des bols par-dessus le rebord de la baignoire avant d’obéir à cet ordre auquel elle ne fait même pas attention. Elle ne cherche pas à discuter et se sent frissonner malgré l’eau chaude lorsque leurs corps se touchent. Elle ferme les yeux pour oublier la douleur qui se réveille lorsqu’il touche les marques qui parsèment ses bras et qui ne sont qu’une infime partie de ce que Thjazi lui inflige. Mais le contact des doigts d’Ymir sur sa peau lui fait le plus grand bien malgré tout, si bien qu’elle laisse sa tête basculer en arrière pour mieux apprécier cette caresse qu’il lui procure. « Je ne comprends pas. » Elle fronce doucement les sourcils puis rouvre les yeux pour les lever vers Ymir. « S’il me veut pour lui tout seul, pourquoi m’infliger ça au risque de me perdre ? » C’est une logique qu’elle ne comprend pas mais qu’elle n’a jamais exprimé jusqu’à aujourd’hui. Et même si cela ne lui semble pas être une bonne idée d’en parler à cet instant, elle ne peut s’empêcher de poser la question en constatant les bleus sur son corps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 22:28





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


La mixture végétale engourdit les doigts du kelownien qui en bénéficient autant que les hématomes sur lesquels ils l'appliquent. L'efficacité de cet onguent n'est plus à démontrer et soulage rapidement inflammations superficielles et traumatismes corporels en prodiguant une douce sensation de fraîcheur.

Ymir s'applique à recouvrir chacune des contusions sans se hâter, appréciant cet instant, posant sa tête contre celle que la jeune femme a basculée contre lui et la redressant bien vite pour plonger ses yeux dans ceux qu'elle lève vers lui.

- Parce qu'il préfère te voir morte que d'avoir à m'affronter.

Ymir soupir dans un sourire et reprend sa tâche, passant au bras gauche de la guérisseuse que l'onguent remonte doucement à mesure que disparaissent sous lui les marques violacées laissées par celui qu'il vient de traiter de lâche.

- Le jour où il lui en poussera une paire, peut être se décidera-t-il à t'achever. Ou bien à se comporter en homme et à se battre pour ce qui lui appartient.

Le guerrier n'appréhende pas ce jour où il pourra donner une bonne correction à celui qui lui en donnera l'occasion. Bien qu'il soit un combattant redoutable, Thjazi est un homme borné et indiscipliné qui n'a de cesse de remettre en cause la légitimité d'Ymir qui n'attend qu'une bonne raison de le mettre hors jeu, dans les règles de l'art. Et Danika se trouve être le parfait élément déclencheur.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 23:14


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


L’onguent que Ymir applique sur sa peau meurtrie lui fait du bien et cette odeur de plantes la rassure, lui rappelle certains souvenirs de sa formation à Tipaza. Danika ne connait pas encore toutes les plantes utilisées sur les terres kelowniennes mais on lui en a montrées quelques-unes et elle est presque certaine de pouvoir reconnaître celles qui ont été utilisées dans la préparation de l’onguent que le guerrier applique sur son bras. Elle l’observe tandis qu’il se concentre sur sa tâche tout en répondant à sa question puis baisse légèrement les yeux à ses paroles. Thjazi est une brute et n’hésitera pas à la tuer pour prouver aux autres qu’elle lui appartient, pour ne pas avoir à affronter Ymir. Danika a conscience qu’elle risque sa vie tous les jours depuis qu’elle a été kidnappée dans ce campement pankara mais le fait de l’entendre de la bouche d’Ymir une nouvelle fois pose vraiment les limites de sa captivité.

Elle relève les yeux vers lui pour écouter la suite de ses paroles et ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire malgré la gravité de ses mots. Elle espère de tout cœur que son bourreau choisira la voix du combat plutôt que de décider de lever une dernière fois la main sur elle, mais surtout parce qu’elle a bien vu que Ymir pouvait lui tenir tête. « Et quelle solution sera la meilleure ? Qu’il agisse en homme ou qu’il continue à penser que de me frapper à mort fera de moi sa chose ? » Elle l’observe, consciente qu’elle pose là une question bien étrange et surtout parce qu’elle en connait d’avance la réponse. Elle n’est qu’une esclave et elle n’est pas irremplaçable, loin de là. Que Thjazi l’achève poserait quelques problèmes à Ymir et à ses hommes, mais il finirait par trouver quelqu’un d’autre pour soigner ses guerriers. Elle baisse les yeux pour porter son regard sur son bras et sur ce tatouage à son poignet gauche, n’attendant même pas une réponse de l’homme. « Mais il peut penser ce qu’il veut et continuer à frapper, jamais je ne l’appellerais mon maître. » Elle n’a jamais prononcé ce mot et ne le fera pas, même s’il continue à lui taper dessus, même s’il la marque à nouveau. Et elle ne peut s’empêcher de sourire doucement. « C’est peut-être ce qui l’exaspère finalement. » Qu’elle accepte des choses de la part d’Ymir qu’elle ne tolèrera jamais de sa part à lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mar 29 Aoû - 23:56





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Le parfum des plantes broyées se dégage de leurs peaux qui les activent, troublant les sens et les pensées, déliant les langues et la tendresse. C'est avec un naturel qui n'est pas le sien qu'Ymir traite Danika, il en a conscience, mais il n'y met pas fin. Une lourde attraction le maintient dans cette baignoire, entre la paroi froide du bois et le corps chaud de la jeune femme, tout comme son indifférence totale pour ce curieux aspect de lui-même qu'il lui laisse percevoir.

Et elle semble chercher à en tirer profit, l'entraînant sur une question dont la réponse implique clairement qu'il prenne parti. C'est d'abord avec un sourire amusé qu'il y répond, devant l'assurance de cette esclave qui n'attend pas qu'il s'exprime pour clamer ce qu'elle cherche à conserver de son semblant d'indépendance. De nouveau, il sourit.

- Ce qu'il ne supporte pas, c'est sa propre incapacité à te soumettre à lui. Ses doigts s'enduisent à nouveau d'onguent qu'ils appliquent lentement sur les marques du cou de la guérisseuse dont ses mains semblent s'emparer, dans ce même geste qui les lui a causées, mais se contentent d'y glisser dans une caresse plus que dans un geste réparateur. Au lieu de ça, tu le nargues en venant à moi.

Inconsciemment, son torse s'avance légèrement pour recouvrir le dos de Danika tandis qu'il enfouit son visage au creux de son cou qu'il embrasse de quelques mots.

- Peut être est-ce plutôt moi que tu devrais appeler ton maître.

Son ton fait passer ses paroles pour une vulgaire provocation, une plaisanterie de mauvais goût, mais elles traduisent pourtant le désir enfoui du kelownien qui la veut à lui seul. Qu'elle l'appelle "maître" serait un accomplissement. Que Thjazi meure serait sa victoire.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mer 30 Aoû - 0:35


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Thjazi pourra toujours la cogner, elle ne lui donnera jamais le plaisir de l’entendre admettre qu’il est son maître. Il ne l’est pas, il ne le sera jamais et il se contentera juste d’être son bourreau, le monstre qui l’a violentée la nuit de sa capture et qui a continué de le faire après ça, que ce soit dans sa couche ou avec ses poings. Danika se mord légèrement la lèvre et penche la tête en sentant les mains d’Ymir dans son cou, dans une douce caresse qui n’a rien à voir avec les mains qui s’y trouvaient quelques temps auparavant et qui la blessaient. « N’est-ce pas à cause de ses coups que je suis ici aujourd’hui ? » Même si le guerrier a invoqué une autre raison pour la faire venir jusqu’à sa demeure, une nouvelle fois de plus. « Il m’y pousse sans s’en rendre compte et ne comprend pas que ce n’est pas par les coups qu’il arrivera à ses fins. » Thjazi a beau être un bon guerrier, il n’en est pas moins idiot quand il s’agit d’avoir de la logique avec sa propre esclave. Comment peut-il penser qu’en la tabassant jusqu’à la presque limite de ses capacités, il pourra gagner sa loyauté ? « C’est à cause d’idiots comme lui que les kelowniens sont si mal perçus. » Elle murmure doucement tandis que l’homme enfoui son visage dans son cou, lui arrachant un soupir et l’obligeant à fermer les yeux.

Mais les paroles d’Ymir la font réagir et elle rouvre les yeux sans toutefois se détacher de son étreinte. « Peut-être, mais jamais ces mots ne passeront mes lèvres. » Danika a conscience que l’homme a prononcé ces paroles uniquement dans le but de la provoquer et cela fonctionne. Son ton est sans doute un peu plus froid que précédemment et elle reste sur cette position qu’elle a depuis le jour de sa capture. Danika ne s’avouera jamais vaincue par ses geôliers et n’admettra jamais qu’elle est l’une des leurs, même si elle se trouve aujourd’hui dans la même baignoire que l’un d’eux. Même si elle apprécie cette position, collée à cet homme qui donne une échappatoire. Elle glisse doucement ses mains jusqu’à celles d’Ymir et les fait se détacher de son cou pour pouvoir se blottir dans ses bras et coller un peu plus son corps contre le sien. « Et puis il me semble qu’il y a déjà une esclave dans cette demeure. » Et qu’elle-même est déjà celle de quelqu’un d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mer 30 Aoû - 1:41





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Ymir réprime un rire à la répartie de la guérisseuse qui est dans le vrai. C'est bien pour la manière dont Thjazi la bat qu'il l'a faite venir pour apaiser ses maux, et c'est aussi pour cette obsession qu'il a envers elle qu'Ymir s'y est intéressé. Qu'elle soit un martyr lui importe peu, elle n'est que l'objet de sa convoitise et sera le symbole de sa victoire sur le sanguinaire en temps voulu.

- J'ai dit qu'il était incapable, ma belle, pas qu'il était vif d'esprit. Les yeux fermés, il hume doucement le parfum qui se dégage de cette peau dont il connaît à présent la moindre parcelle. Crois-tu vraiment qu'on se soucie de la manière dont le monde nous perçoit ? Il ricane doucement et pose sa tête sur la fine épaule de la guérisseuse. Si Thjazi est mal perçu par les autres clans, Ymir ne doit pas être en reste à mener l'armée qu'il envoie piller, tuer et violer. Thjazi n'est qu'un idiot, lui est dangereux d'une toute autre manière.

Le sourire entendu du guerrier laisse comprendre qu'il n'accorde aucun crédit à ce qu'elle lui jure. Le jour venu, il deviendra son maître et elle le verra comme tel, malgré ces privilèges qu'il lui accorde, malgré ces attentions qu'il s'attarde à lui apporter. Il y veillera et ne lui laissera pas le choix.

Ses mains glissent de son cou sous la requête de celles de Danika et ses bras s'enroulent autour de cette dernière. Le bol en bois glisse entre ses doigts pour sombrer au fond de la bassine dans un bruit sourd, à peine perceptible, et Ymir resserre doucement son emprise dans un frisson de bien être qu'il exprime dans un souffle chaud poussé contre sa nuque.

- Trois. Son visage s'enfouit contre la peau halée de la jeune femme qu'il ne comprend pas dans le décompte qu'il lui fait de ses esclaves. Il y en a trois, maintenant.

Ymir s'est longtemps contenté de deux êtres asservis à son service, d'une femme devenue son ombre depuis les longues années passées sous son joug, et de la fille de cette dernière qui peut être la sienne comme celui d'un autre. À eux deux, ils ont suffit à satisfaire ses moindres désirs et auraient fait l'affaire jusqu'à ce qu'ils ne faiblissent, mais l'arrivée de la jeune askhadi en a décidé autrement et Ymir a choisi de s'occuper personnellement de cette invitée de marque qu'il agite aujourd'hui sous le nez de Danika.

- Serais-tu jalouse ? Son ton moqueur se lie à ses gestes, ses bras la serrant encore un peu plus et son visage disparaissant davantage contre son cou qu'il embrasse à nouveau. Je me demande ce qu'elle dirait d'un bain en ma compagnie. Elle m'appellerait "Maître", et je la récompenserais pour ça.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mer 30 Aoû - 22:21


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Non, elle ne l’appellera jamais son maître parce qu’elle continue à considérer qu’elle n’appartient à personne. Ni à Ymir, ni à aucun autre kelownien de Port-Victoire, ni à Thjazi malgré la marque présente à son poignet depuis des mois maintenant et malgré sa captivité. Danika ne l’admettra jamais, elle restera toujours une enfant du désert et jamais elle ne deviendra kelownienne. Alors les guerriers de la dissidence peuvent toujours courir pour qu’elle n’en nomme ne serait-ce qu’un seul « maître ». Elle se colle à lui et laisse glisser ses doigts sur ces bras qui l’enserrent, caressant doucement sa peau mouillée tout en l’écoutant la reprendre sur le fait qu’il possède maintenant trois esclaves. « Trois ? » Danika ne peut s’empêcher de froncer doucement les sourcils devant ce chiffre. Elle ne connait que la dernière arrivée, cette fille qui vient du clan Askhadi, mais ignore tout des deux autres dont parle Ymir et cherche dans sa mémoire pour trouver de qui il peut bien s’agir. Mais malgré le fait qu’elle se trouve à Port-Victoire depuis des mois, elle n’y connait pas tout le monde et beaucoup de visages se mélangent dans son esprit. Pour Danika, tous les kelowniens sont pareils et elle a bien du mal à différencier les guerriers sous leurs fourrures épaisses qui leur donnent un air encore bien plus brutal et sanguinaire qu’habituellement.

Le ton moqueur d’Ymir la fait tiquer. Il cherche à la provoquer, à la faire réagir et Danika doit bien admettre qu’elle a du mal à ne pas montrer que ses paroles la blessent quelque peu. Il lui a déjà demandé si elle craignait pour sa place mais c’est la première fois qu’il emploi ce mot directement. Elle n’est pas jalouse des trois esclaves d’Ymir mais peut-être un peu de cette dernière arrivée dont il semble prendre plaisir à évoquer. « Je ne vois pas pourquoi je serais jalouse. » Au contraire, elle le voit très bien et cela s’intensifie lorsqu’il évoque le fait de proposer un bain à sa nouvelle esclave. Danika sait qu’elle ne devrait pas réagir de cette façon, à se sentir un brin jalouse juste par quelques paroles prononcées par provocation par ce guerrier qui joue avec elle, mais elle n’y peut rien. « Quelque chose me dit qu’elle n’acceptera que par obligation. » Elle hausse doucement les épaules, gardant les yeux rivés sur le rebord de la baignoire. « Mais je peux lui laisser ma place si vous préférez quelqu’un qui vous appelle ‘maître’. » Elle n’en a aucunement l’envie néanmoins parce qu’elle se plait à la place où elle se trouve à présent, dans cette baignoire, blottie dans les bras de cet homme qu’elle détestait pourtant il y a plusieurs semaines. Mais il joue avec elle et elle considère qu’elle peut jouer elle aussi. À un jeu dangereux, parce qu’elle ne veut pas quitter cette place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Mer 30 Aoû - 23:49





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


Ses bras frémissent sous les caresses des doigts de Danika et le temps semble s'arrêter autour d'eux. Le monde, le clan, la pièce ont disparu pour les enfermer dans cette baignoire aux parfums entêtants devenue leur refuge. Ymir rit doucement alors qu'elle réalise qu'il possède déjà trois autres vies.

- Trois femmes. Ajoute-t-il sans aucune innocence, reculant doucement son visage pour observer l'expression de celui de la guérisseuse.

Il se plaît à la piquer ainsi au vif, mais ce qu'il aime bien plus et malgré lui, c'est de la savoir soucieuse de ne pas être la seule, de l'imaginer vouloir l'être comme il veut l'être pour elle. Il n'aspire en cet instant qu'à lui inspirer ce qu'elle lui inspire, et c'est en la provoquant ouvertement qu'il cherche à s'en assurer. Et c'est avec satisfaction qu'il interprète les mots de Danika comme un certain ressenti à l'encontre de la jeune askhadi.

- Toi, tu restes là. La dissuade-t-il en se serrant davantage contre elle. Ce n'est qu'une question de temps avant que tu te décides à m'appeler comme ça.

Ymir est un homme d'actes plus que de paroles et, au fond, il se fiche bien qu'elle prononce ce mot tant qu'elle finit par lui démontrer tout son dévouement à son égard un jour venu. Mais l'entendre le dire, sentir ce mot au creux de son oreille resterait un instant qu'il saurait apprécier à sa juste valeur.

- Elle n'aura pas vraiment le choix. Continue-t-il d'une voix insolente. Elle se tiendra à ta place, ... Ses mains se lèvent lentement pour venir se poser sur les fines épaules de Danika qu'il pourrait briser d'un seul et unique coup. ... elle nous aura servi du vin et nos esprits s'égareraient. Sa main droite glisse sur le sternum de la jeune femme et sur sa poitrine qu'elle caresse tendrement tandis que les lèvres du kelownien viennent effleurer l'oreille de Danika. Je la serrerais contre moi et découvrirais sa noble anatomie en murmurant son nom... Ses gestes illustrent sa paroles alors que ses doigts frôlent le ventre puis atteignent le bas-ventre de la guérisseuse qui, bien que parlant d'une autre, concentre tous ses sens sur celle qui se trouve à présent contre lui. Danika.


_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Jeu 31 Aoû - 0:28


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Danika ne peut s’empêcher d’esquisser un petit sourire en l’entendant lui dire de rester là et en sentant ses bras se serrer davantage autour d’elle. C’est une petite victoire qu’elle vole à l’esclave d’Askhadi et même si elle sait qu’elle ne devrait pas ressentir une quelconque jalousie à son égard, Danika ne peut s’empêcher d’apprécier qu’Ymir l’empêche de quitter cette baignoire. Elle apprécie juste un peu moins les paroles qu’il prononce par la suite mais n’en laisse rien paraître cette fois-ci. Il sait ce qu’elle pense de ce mot qu’il souhaite entendre de sa part et elle ne le laissera jamais traverser ses lèvres. Pas tant qu’elle a encore le choix de le faire. Mais elle ne le dira pas au guerrier face à elle parce que le choix n’est pas une option pour Ymir qui prend toujours un malin plaisir de le lui rappeler d’une façon ou d’une autre. Tout comme il lui signale que l’autre esclave n’a pas non plus ce choix et Danika ne préfère pas y penser. Elle ne veut pas imaginer ce qu’il peut faire avec ses esclaves et ne veut pas non plus penser à ce que cette pauvre fille peut subir à son tour depuis son arrivée à Port-Victoire.

Mais Ymir lui fait rapidement oublier ce qu’elle a en tête et elle écoute à peine ses paroles provoquantes tandis qu’il fait glisser sa main sur son corps, descendant de plus en plus bas. Le souffle chaud à son oreille et les mots qu’il murmurent la font frissonner malgré elle et elle se mord à nouveau la lèvre en sentant sa main droite la frôler alors qu’il prononce son prénom. Elle lève les yeux avant de finalement tourner la tête vers lui. « Il faudra se contenter de moi en attendant qu’elle ne daigne venir ici. » Elle sait que ses paroles ne sont là que pour la faire réagir, et cela fonctionne. Malgré elle, Danika sent la jalousie s’emparer d’elle et elle en ignore la cause puisqu’il n’est pas question de son rôle ici. Peut-être qu’elle ne souhaite juste pas partager ses privilèges, partager ce bain reposant que l’homme lui a fait préparer et partager l’homme, tout simplement. Lui et ses caresses si tendres qui sont à mille lieux de celui qu’il montre en dehors de cette demeure, devant ses hommes, devant tous les autres. Elle ne sait pas pourquoi il se montre ainsi avec elle mais elle ne compte pas renoncer à cet aspect du guerrier qu’elle apprécie tout de même, même s’il est un kelownien, même s’il reste l’un de ses geôliers. Mais à cet instant-là, dans cette baignoire, il est tout simplement Ymir et elle apprécie son contact, ses caresses sur son corps et ses lèvres qu’elle s’empresse d’aller capturer en se tournant légèrement pour parcourir la petite distance entre leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Jeu 31 Aoû - 1:43





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.


L'esprit du guerrier n'est plus à son combat, ni contre l'Alliance, ni contre Karrah, ni même contre Thjazi, comme il l'a toujours été depuis que Laëth a été tuée. Il n'est braqué que sur celle qui l'a rejoint dans cette étroite baignoire et, s'il en évoque une autre, ce n'est que pour mieux la faire réagir et la voir admettre l'idée qu'il est pour elle plus qu'un geôlier. Pour ça il n'aura aucun scrupules à user d'autres femmes, esclaves et sœurs d'armes, qu'il lui agitera sous le nez jusqu'à ce qu'elle n'abdique, et ensuite autant de fois qu'il voudra la voir lui reprocher de ne pas être la seule. Parce qu'il veut, lui, être l'unique.

Il la dévore des yeux lorsqu'elle tourne son visage vers lui et boit ses paroles dans un sourire et un regard devenus lascifs.
- Je saurai faire avec. Mais sûrement plus sans.
Ymir s'est pris à son propre jeu en s'amusant avec cette femme qu'il cherche toujours à dédaigner et à juger indifférente, moquant encore l'acharnement de Thjazi à la conserver. Sans s'en rendre compte, il s'est fait sien comme il la veut sienne mais se persuade du contraire ; il pense encore savoir ce qu'il fait et ne met ce plaisir grandissant à la sentir contre lui que sur le compte de son désir de victoire.




_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Jeu 31 Aoû - 22:59


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Danika ne partagera pas avec la nouvelle esclave du guerrier. Ni la baignoire, ni l’homme, ni ce moment qu’elle passe avec lui et tout ce qu’il s’en suivra. Il avait raison sur un point la première fois qu’il a posé ses mains sur elle : elle a fini par aimer ça et même si elle ne l’avoue pas à voix haute, son corps et son attitude parlent toujours pour elle. Les nombreuses autres fois où le guerrier a posé les mains sur elle après ce jour ont fini par donner raison à son corps et à le faire passer au-dessus de son esprit. Le dégoût et la haine ont fini par laisser place à la délectation et la satisfaction, l’envie d’avoir les mains de l’homme sur sa peau et de le sentir contre elle. Elle n’initie jamais rien d’elle-même mais elle ne le repousse plus lorsqu’il s’approche d’elle, pose ses mains sur son corps ou lorsque ses lèvres touchent les siennes. Ymir est doux avec elle et cela la change énormément de ce qu’elle subit avec Thjazi qui n’hésite pas à se montrer brutal envers elle et encore plus depuis ce jour où il les a surpris.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Jeu 31 Aoû - 23:43





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.





_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Ven 1 Sep - 0:34


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 542
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Ven 1 Sep - 1:28





Ymika | Everybody has a chapter they don't read out loud.






_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika  Dim 3 Sep - 21:58


DANIKA + Ymir


EVERYBODY HAS A CHAPTER


Revenir en haut Aller en bas
 
Everybody has a chapter they don't read out loud. | Ymika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Port Victoire-
Sauter vers: