AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Ven 25 Aoû - 15:06


En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

S’était l’automne et les feuilles tapissaient le sol, chaque routes en étaient parsemées. Elles étaient de teintes jaunâtre à brunâtre. Les sabots des chevaux les foulaient, la terre pouvait être dure ou molle, cela dépendait dans quel niveau des terres ils se situaient. Kellan avait entreprit ce périple, avec deux autres hommes. Il avait une mission à effectué dans les terres du clan Kelowna dont libérer un informateur Sengoli de la plus haute importance. Ce dernier s’était égaré bien trop loin et s’était mis dans une sale situation, se faisant capturé par ces barbares. Une missive était donc arrivé jusqu'au chef du clan Sengoli, ce n’était pas exactement une rançon, quoique...  Le chef avait alors ordonné à trois soldats, les plus doués de son armée de le ramener sain et sauf.

Ils étaient arrivés au bord du village de Brinim depuis hier soir, et ils restaient à la frontière de ce dernier, caché dans les bois qui bordait ce village. A vrai dire, la petite équipe devait rejoindre un autre village plus au nord, là où était détenu cet informateur, mais les chevaux étaient bien trop fatigués pour continuer le voyage et un homme était tombé malade malheureusement dû au temps sans cesse pluvieux puis secs. Ainsi, à l’abri des regards et du danger, ils avaient établis un petit campement pour se reposer.

En ce nouveau jour, s’était le début d’après midi et l’homme malade, qui s’appelait Elys ne semblait pas s’en remettre. Kellan était assez inquiet de son état, ca les empêchaient d’avancer et il craignait que ce dernier ne décède ici même. Kellan avait longtemps parlé avec l’autre homme, qui s’appelait Aryon… Ce dernier voulait le laisser ici et qu’ils avancent, mais Kellan s’y refusait d’abandonner un frère guerrier comme ca. Alors ils avaient établis un plan, Kellan allait aller chercher de quoi soigner Elys. Il s’était équipé, ne prenant pas son cheval et était partie en fin de matinée en excursion dans la forêt. Le plan était de chercher des plantes médicinales, bien qu’il ne connaissait pas le territoire Kelowna. Si ce plan échouait, il fallait sortir le plan de secours, cela voulait dire trouver quelqu’un du village de Brinim qui pourrait les aider. Mais ce plan était repoussant, ces barbares ils en connaissaient les dires et les légendes, ainsi ce que tous ce qui se murmuraient. Kellan en avait déjà affrontés quelques un dans sa vie de guerrier Kelowna de plus et il savait encore plus à quoi s’attendre, pouvant affirmer ce qu'on disait sur ces ennemis. Dans tous les cas, si le plan de secours venait à être appliqué, ils devraient agir avec violence et détermination.

Les recherches étaient difficile, les feuilles mortes recouvraient le sol et Kellan avec l’aide d’un baton qu’il avait ramassé un peu plus tôt, qui l’aidait aussi à mieux avancer dans la forêt, faisait dégager ces dernières pour y voir plus clair. Il espérait trouver vite ces plantes et surtout revenir au campement avant la tomber de la nuit. S’arrêtant au bout de deux heures, Kellan bu un peu d’eau qui était dans sa gourde et regardant autours de lui histoire de voir où il était rendu, il était entourés uniquement d’arbres. Pour se repérer, il avait apposé une marque sur certains troncs d’arbres spécifique, ainsi en rebroussant chemin cela serait plus facile de revenir au campement. Alors qu’il voulu reprendre la route, il cru entendre un bruit qui le fit se stopper net sur le coup. Ses sens en alerte, la sonnette d'alarme dans sa retentissant, d'un geste lent il vint poser sa main sur le pommeau de son épée.... Il n’était pas seul...
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Inscrit le : 22/08/2017
Crédits : Shiro (avatar) & Crimsonday (signature)
Célébrité : Kit Harington
Multi-comptes : Nemty

Oldarik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Ven 25 Aoû - 21:42

En terre inconnueLes arbres, et la Nature tout court, prenaient les couleurs qu’Oldarik adorait. Le jaune, l’orange, le rouge et le marron, le tout à perte de vie, dans un calme des plus reposants. Sans compter que certains petits animaux acceptaient de sortir, lorsqu’ils étaient suffisamment confiants. C’était le début du mois d’Anahera, à Brinim et dans tout Kewona, les gens commencent à faire des réserves de viande séchée, de tout ce qui pouvait être conservé pour l’hiver. Bientôt ce serait le Solstice d’Automne, bientôt il y aurait un énorme banquet pour célébrer le début de l’hiver, et le froid allait arriver. Ce ne serait pas le premier hiver qu’il allait passé tout seul, et certainement pas le dernier. Deux ans maintenant qu’il avait été chassé de son village par sa propre famille, deux ans qu’il n’avait plus sa place dans ce qui était autrefois son chez lui. Maintenant, il errait un peu n’importe où on acceptait qu’il dorme, souvent dans les tavernes et les auberges, parfois chez les gens, en général des chasseurs de Brinim. Mais à présent, fatigué de devoir quémander comme un mendiant un toit, le jeune Kelownien avait commencé à se construire une petite cabane dans la forêt, un abri de fortune qui lui apportait quand même assez de chaleur pour tenir. Et une certaine sécurité. Il ne se sentait pas bien en compagnie des siens, c’était peut-être un peu de paranoïa de sa part, mais Oldarik savait qu’il suffirait d’un rien pour que son père décide de le trouver pour mettre fin à sa vie et effacer cette honte. Au moins, dans la Nature, au sein même de la forêt, il était plus tranquille.

Chaque jour, le jeune homme faisait un passage en ville pour s’approvisionner en nourriture et en torche, et remplir ses gourdes afin de tenir pour une nouvelle journée et une nouvelle nuit. C’était devenu son quotidien. Enfin non, il arrivait qu’en journée il aille au cœur même de la forêt pour pouvoir faire des dessins et observer les animaux, ou même, parmi les rares habitants de Brinim qui en trouvait l’utilité, il allait apprendre à écrire à qui le voulait. Juste comme ça. Dans le clan où la guerre et la violence vous permet de vous faire un nom et de vous faire respecter, noircir des pages avec des dessins étranges n’était pas une priorité. C’était même assez absurde. Si ça ne risquait pas de lui attirer les ennuis qu’il cherchait tout particulièrement à éviter, Oldarik aurait volontiers clamer que son propre père, guerrier de son état, avait accepté qu’il apprenne à écrire, juste pour pouvoir les convaincre de l’utilité de l’écriture. Sinon, et pour se permettre d’obtenir parfois plus que le nécessaire, il allait avec les chasseurs, ramenait la nourriture avec eux, ne pouvant s’empêcher d’honorer la mort des animaux qui leur permettait de vivre. Cela dépendait évidemment  de qui était avec lui, mais là il ne passait pas pour plus étrange qu’il ne l’était déjà.

Ce jour là, c’était ce qui s’était passé. Réveillé à l’aube, le jeune homme était resté un moment dans sa cabane, sous ses peaux de bête, tendant l’oreille à chaque bruit de la Nature, des animaux qui passaient dans les environs et venaient voir cette étrange baraquement qui ne tenait debout que par miracle. Un petit déjeuner sommaire et une rapide toilette dans la rivière non loin de son habitation, Oldarik avait ensuite pris la route de Brinim pour rejoindre les chasseurs en pleine préparation. Beaucoup lui avaient proposé de lui apprendre le maniement de l’arc et des flèches, mais lui avait opté pour les pièges, une manière plus « douce » de mettre un terme à la vie des proies, des pièges qui ne font pas souffrir les animaux plus que nécessaire, le souvenir de la louve noire dont il portait la peau toujours bien ancré dans son esprit. Les migrateurs commençaient déjà à quitter les terres de Kelowna, les cervidés se tapissaient dans les endroits difficiles d’accès. Ce ne fut pas facile, mais ils ne rentrèrent pas les mains vides. L’Étrange avait pût ramener une biche qu’il avait chassé, ce qui allait lui permettre de faire ses propres réserves. Même si les autres le voyait tout autant comme l’anormal qu’il était parmi les Kelowniens, il n’y avait pas cette haine ou cette volonté de détruire et faire souffrir qu’il y avait eut chez lui. Ici, il y avait un minimum de respect pour lui. Ce qu’il chassait, ce qu’il trouvait, ce qu’il avait n’étaient vraiment qu’à lui, on ne cherchait pas à le lui prendre. Respect qu’il avait gagné sans donner des coups de haches.

Après avoir déposé son butin dans sa cabane, Oldarik était allé chercher de quoi faire une broche pour la faire cuire et du bois. Mais à travers les arbres et les tas de feuilles au sol, il vit quelque chose… d’étrange. Les couleurs qu’il voyait n’étaient pas celles que portaient les gens du nord habituellement. Fronçant les sourcils, il s’était approché tout en se dissimulant au mieux pour voir de quoi il en retournait. C’était quelqu’un, c’était évident, mais qui ? Qui pourrait venir ici, dans ce coin perdu des terres de Kelowna ? Le problème était qu’Oldarik n’avait pas vraiment les qualités d’un chasseur hors pair, et il arrivait qu’il fasse du bruit sans s’en rendre compte. Ce fut ce qui arriva justement alors qu’il s’approchait un peu plus et qu’il était parvenu à distinguer que ce quelqu’un était vraisemblablement un homme, mais un homme étranger. Et il l’avait entendu. Mais complètement ahuri par cette surprise, un étranger sur les terres du Nord, le jeune homme sortit de sa cachette, levant les mains devant lui en signe de paix et s’approcha avec un léger sourire.

« Vous êtes perdu ? La ville la plus proche est Brinim, mais vous en êtes quand même éloignés. »

C’était la première fois qu’il voyait quelqu’un d’un autre clan. Il n’avait jamais quitté les terres du Nord, il n’avait jamais voyagé, il n’avait jamais vu le monde. Oldarik avait là l’occasion de pouvoir parler avec un individu totalement inconnu. Ne faisant pas cas du danger potentiel, il s’approcha encore un peu plus, gardant quand même une distance de sécurité, se montrant le plus aimable et accueillant possible.

« Vous n’êtes pas de Kelowna. D’où venez vous ? »© 2981 12289 0

_________________

I juste want to understand the wolrd
and find my place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Sam 2 Sep - 14:23


En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

Kellan était prêt à dégainer son épée et se battre contre quiconque apparaîtrait. Il y avait surement des grosses créatures dans le coin, comme des loups. Lui et ses compagnons les avaient beaucoup entendu la nuit dernière et ca donnait des frissons dans tous le corps. Un loup… s’était bien la dernière chose que le guerrier voulait voir apparaître, là devant ses yeux. Si s’était contre toute attente un Kelownien, il faudrait qu’il soit prudent ensuite. Il était placé comme un étranger dans leur terre, peut être un ennemi, bien que leur clan n’avait jamais déclaré la guerre aux Sengolis. Le regard perçant de Kellan fit le tour complet de là où il se trouvait, essayant d’entre percevoir des mouvements entre les buissons fournit en feuille, les arbres, et au final après des secondes qui parurent une éternité avant que quelqu’un se montre véritablement. Sortant des fourrées. Kellan avait l’emprise toujours sur le pommeau de son épée moyenne, et la sortit de son fourreau dans un mouvement fluide. Il aperçu que le Kelowna se présentait à lui sans armes, les mains lever en signe de paix. Etrange…

Ce dernier prit la parole aussitôt, surement par peur que Kellan le tue sur le champs sans se poser de question. Le guerrier qu’il était avec cette option en tête, mais son côté lucide savait que s’il laissait un corps derrière lui ca pouvait être dangereux et les Kelowniens semblaient être de redoutable adversaire, ce n’était donc pas tellement le moment d’en faire des ennemis officiels. De toute façon il avait bien mieux à faire, trouver ces plantes médicinales et retourner auprès de ces deux hommes. Regardant d’un ai méfiant cet homme qui s’était présenter à lui tout innocemment, Kellan prit un temps avant de répondre à sa première interrogation, il hésitait à ranger son épée, mais on n’était jamais trop prudent. Méfiant, il regardait du coin de l’oeil de part et d’autres, un piège pourrait peut être lui être tendu.

« Non, je connais ma route… Pour sûr... j’en suis bien éloigné.»

Kellan était à de bon mètres de cet homme, s’était sûr que son origine de clan le trahissait par de son armure bien différents de ceux du nord et de ce clan. Puis voyant ce… chasseur ? Sans armes ? surprenant, s’approcher, Kellan reculait d’un pas par réflexe et levait son épée sur le coup. Puis sa question le fit froncer les sourcils, pourquoi cet homme tenait à savoir d’où il venait ? Et ne traçais pas sa route tout simplement ? Voir l’attaquait ?

« Je viens de terre étrangère en effet… Vous chassez ? »

Kellan avait posé sa question innocemment, il désirait simplement savoir ce que cet homme faisait ici. En tout cas, il allait devoir attendre et de voir que le terrain soit sûr avant de rengainer son épée. En tout cas, cette rencontre le contraignait dans son programme, Kellan jetait un coup vers le ciel, pour voir où en était l’heure, merci la position du soleil. Combien de temps lui restait-il avant le coucher du soleil? Arriverait-il a trouver ces plantes ? Est-ce que ami allait survivre? Et que faisait cet homme sans armes en évidence, dans une forêt qui grouillait de créatures sauvages. Croyant à une mascarade, Kellan décidait d’arrêter de se tourmenter, pour enfin demander, tout en guettant autours de lui.

« Où sont vos hommes ? Si vous désirez un affrontement, cela ne sert à rien de vous la jouer si innocent.»
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Inscrit le : 22/08/2017
Crédits : Shiro (avatar) & Crimsonday (signature)
Célébrité : Kit Harington
Multi-comptes : Nemty

Oldarik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Jeu 7 Sep - 21:32

En terre inconnueLe jeune homme se retrouvait à présent dans une situation délicate, et pour cause. L’homme non loin était bel et bien un étranger, il venait de le lui confirmer, mais surtout avait dégainé son épée et ne semblait pas vouloir la baisser. Malgré ses mains levées en signe de paix. Pourtant, la curiosité était beaucoup trop forte pour qu’il ne songe ne serait-ce qu’à se dire qu’il était potentiellement en danger. La peur de la mort ne faisait pas vraiment parti de ses inquiétudes, pas depuis son rite de passage en tout cas, et si cela pouvait être une qualité pour les guerriers et sans doute les chasseurs, pour sa part, c’était plutôt un instinct de survie en moins. Et alors que l’homme avait reculé en brandissant toujours son arme, Oldarik arrêta d’avancer, son sourire malgré tout toujours sur les lèvres.

« Je reviens de la chasse, je cherchais simplement du bois pour faire un feu avant le coucher du soleil. »


Préciser qu’il n’était pas armé ne servait pas à grand-chose, c’était visible. Enfin, il avait toujours sa dague avec lui, mais la sortir, même tout doucement, n’était pas une bonne idée. Et à force de vivre dans les bois, il avait fini par comprendre qu’avoir une arme était toujours utile pour se défendre contre les prédateurs qui s’aventuraient trop prêt de sa modeste cabane, même si la plupart du temps il parvenait à les faire fuir avec du feu. Mais la question posée comme si de rien n’était alors qu’entre eux il y avait une lame assez large et tranchante suffisait à lui faire comprendre qu’il allait devoir se montrer encore un peu plus convainquant. Et l’étranger prit de nouveau la parole, laissant finalement entendre sa méfiance et son incompréhension face à sa présence. Oldarik ne se laissa pas démonter pour autant, chassant quelque peu son sourire qui ne rassurait apparemment pas l’homme.

« Je suis tout seul ici. J’ai une cabane pas loin où je vis seul. Je ne cherche pas à vous attaquer. Je ne cherche pas à me battre tout court. J’ai juste une dague sur moi qui me permet de chasser. Je vous le jure, je n’ai rien de précieux sur quoi faire cette promesse, mais c’est la vérité. »

Cet homme semblait connaître le caractère belliqueux de son clan puisqu’aussitôt il avait parlé d’affrontement. Et s’il avait cette information là, il serait compliqué de lui faire comprendre qu’il était tout ce qu’il y avait de plus pacifiste. Oserait-il… ? Oui, ça serait un bon moyen de lui faire passer le message. Gardant sa main droite levée, Oldarik attrapa sa dague de la gauche, détacha le fourreau de sa ceinture et la lança vers l’étranger, atterrissant dans les feuilles mortes, pas très loin de ses pieds. Il y avait une probabilité pour que ce dernier la lui prenne, et une autre pour qu’il le tue avec, mais tant pis. Sa curiosité était plus forte que tout, son envie de découvrir un autre monde, un autre clan, une autre culture était plus forte que tout.

« Vous voyez ? Je n’ai plus aucune arme. Je ne cherche pas le combat. De quel clan venez-vous ? Est-ce qu’il y a une attaque ? »

Ce serait en effet la première question à se poser en voyant un étranger fouler les terres de Kelowna, mais avant d’arriver ici, il y avait bien des villes et des villages, des messagers seraient arrivés pour répandre une telle nouvelle. Et les guerriers de Brinim auraient été au courant. S’il venait d’un clan en guerre avec le sien, là encore, il y aura eu des messages indiquant que des ennemis avaient traversé les terres. D’où pouvait bien provenir cet homme ?© 2981 12289 0

_________________

I juste want to understand the wolrd
and find my place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Dim 10 Sep - 13:29


En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

Kellan ne savait pas à quoi s’attendre et il était bien méfiant devant cet étranger qui avait surgit de nulle part. Pourtant même son air de bonne confiance sur le visage de ce dernier et son sourire ne parvenait à faire que le guerrier s’apaisait. Son arme de prédilection à la main, il était prêt à parer toute attaque venant du gars qui pour lui était un étranger également. Ce dernier lui précisait qu’il revenait de la chasse. Vraiment ? Il n’avait pourtant pas vraiment l’attrait d’un chasseur ? Et où était son gibier de capturer ? Bonne question. Kellan doutait de plus qu’une cabane était de mise dans ses bois si obscurs… Enfin après tout peut être. Mais a priori l’homme était aussi coincé dans la forêt et recherchait du bois pour du feu. Kellan regardait de haut en bas l’homme devant lui.

« Chasseur ? … Vous n’avez pas de bois près de votre cabane ?»

Kellan ne voulait pas d’ennui et il était prêt à s’en aller maintenant, de plus il devait trouver ces foutus plantes et sans tarder. La nuit allait pas tarder et pour rentrer à son petit campement ca allait être  bien délicat. Le Sengoli n’allait pas se faire avoir par une sourire et l’apparence non armée d’un homme qui se baladait dans une forêt où on entendait bien des dires à son sujet. Trop facile… Trop étrange. L’étranger vint alors à préciser qu’il était seul, mais bien sûr… Il devait cacher des hommes ici et là prêt à assaillir Kellan. Et la cabane arrivait dans la discussion… Mensonge.

« Mais oui je vais vous croire… Vous, tout seul dans une forêt peuplé de créatures mutés entre autre avec seulement une dague pour arme. Vous me prenez pour un idiot sans cervelle ? Peut être que votre vie vaut le coup d’une promesse non ? »

Le brun ne pouvait s’empêcher de faire ressentir sa méfiance dans le ton de sa voix. Comment pouvait-on croire un étranger, surtout du clan même de Kelowna qui ne cherchait pas apparement le conflit, alors qu’un homme d’un autre clan ennemi sans doute se baladait sur leur terre ? Là, il se posait question car il n’avait jamais connu ca… Ou presque… Un jour une Orketa l’avait bien aider, le soignant et faisait qu’il ne meurt pas. Mais tout de même… Kellan avait reculer encore, l’arme en main, regardant de tous les côtés au cas où, puis son regard se reportait sur l’homme au cheveux bouclé noir corbeau qui avait ses mains à sa ceinture, par reflexe Kellan brandit encore plus son épée vers ce dernier et approchait d’un pas. Il s’arrêtait vite et finalement avec surprise il vit l’homme jeté tout son attirail contenant sa dague, comme il lui avait dit dans les fourrés.

« Cela ne prouve rien ! Vous avez sans doute des camarades non loin. Des pièges. Vous êtes d’ici et vous connaissez bien l’endroit. Je ne suis pas né de la dernière pluie. »

Kellan regardait de nouveau vers la cime des arbres, la nuit allait pas tarder. Ce n’était pas possible, il devait agir vite. Il ne pouvait pas rester ainsi à fixer cet homme avec sa méfiance et ne pas agir de plus. Alors Kellan s’approchait plus de l’homme, pointant la pointe de son épée sur lui et du bout de celle-ci il vint la poser sur sa poitrine, vers son coeur.

« Si vous bougez, si vous m’avez mentis je vous transperce le coeur…. Je viens d’un clan bien au sud, que vous ne connaissez surement pas. Je ne devrais pas être ici… Mais vous connaissez la forêt ? Vous êtes chasseur vous avez dit ? »

Kellan se disait qu’il pouvait se servir de cet homme au final pour trouver son bien. Il regardait encore de chaque côté au cas où. Sale réflexe… Il allait devoir un moment pour qu’il soit en accord avec une once de confiance à accorder à cet homme.
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Inscrit le : 22/08/2017
Crédits : Shiro (avatar) & Crimsonday (signature)
Célébrité : Kit Harington
Multi-comptes : Nemty

Oldarik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Jeu 14 Sep - 20:08

En terre inconnueLe jeune homme fronça les sourcils alors que les propos de l’étranger avait du mal à faire sens dans son esprit. Une telle méfiance alors qu’il venait de se désarmer complètement et cette espèce d’obstination sur le fait qu’il n’était pas seul, alors que c’était bien le cas, pourquoi ? Il ne savait même pas de quel clan il était, comment est-ce qu’il aurait pût prévoir des renforts en pleine forêt sans même savoir que quelqu’un allez venir ? Cette légère paranoïa était probablement justifiée quand on venait d’un autre clan et qu’on arrivait à Kelowna, mais il y avait peut-être exagération quand même. Cependant, il avait la réponse à sa question, s’il y avait une attaque, Oldarik serait probablement déjà mort et l’étranger serait parti sans demander son reste. Enfin, c’était du moins comme ça que ça se serait passer si les rôles étaient inversés, et dans le cas de figure d’une attaque.

« Mais pourquoi est-ce que j’aurais des camarades ici, dans ce coin perdu de la forêt ? Comment est-ce que j’aurais pût être au courant de votre présence ? »

Le Kelownien n’eut pas le temps de poursuivre dans ses arguments puisque il se retrouva avec la pointe de l’épée de l’étranger tout contre son cœur, certes couvert par ses vêtements, mais tout à fait transperçable. Toujours les mains levées devant lui, il ancra son regard dans celui de l’étranger, écoutant chacun de ses mots, bien qu’il eut envie de le contredire dès le premier. Il n’était pas en position pour se permettre d’être arrogant, bien que ce ne soit pas véritable son but. Hochant la tête, Oldarik fini par rouvrir la bouche, essayant de faire passer la pilule le plus facilement possible. Après tout, il venait d’apprendre que cet homme venait d’un clan lointain et il avait soif d’en apprendre plus, pas question de se faire embrocher donc.

« Je n’ai pas dit que j’étais chasseur, j’ai dis que je revenais de la chasse. Je ne suis pas véritablement un chasseur. Et à vrai dire… je n’ai pas de métier en particulier, je chasse surtout pour moi, pour vivre. Mais oui, je connais la forêt. Ma cabane n’est pas très loin, nous ne sommes pas si loin de Brinim que ça. Si vous voulez de l’aide, un guide, je peux le faire. Encore une fois, je suis seul, il n’y a personne. Sinon, les miens vous aurez déjà sauté dessus sans attendre que vous vous approchiez de moi. Au pire, ce serait maintenant qu’ils attaqueraient. »

Cet aveux lui aurait valut beaucoup de coups si justement les siens étaient là. Révéler les façons d’attaquer, les techniques à des étrangers revenait à une forme de trahison. Bien qu’Oldarik n’en ait pas réellement conscience. Il cherchait surtout à le rassurer, à lui montrer sa bonne foi. Et puis, peut-être que la façon de faire dont le soupçonner l’étranger était un état de fait de la dissidence, mais là encore, ils étaient quand même très loin. Et le Kelownien n’était même pas sûr que les dissidents prendraient vraiment la peine de monter un tel piège. Pour essayer de lui faire comprendre qu’il ne lui voulait pas à mal, le jeune homme décida de prendre un autre chemin, en espérant que cela lui parviendrait à quelque chose.

« Je peux vous montrer ma cabane si vous voulez. Si ça se trouve, vous êtes passé devant sans vous rendre compte. C’est une bâtisse toute tordue et branlante que j’ai faites moi-même. Il y a à peine la place pour deux personnes dedans. Vous pourrez y faire le tour, et je peux vous offrir de l’eau. Et un peu de viande sécher si vous avez faim. »

Rien ne l’obligeait à faire tout ça. On ne pouvait même pas dire que c’était la peur qui lui faisait faire cela. L’apprentissage du monde et des autres, voilà la seule raison pour laquelle il était prêt à lui donner une partie de ses vivres. Dans un coin de sa tête, Oldarik tentait de se convaincre que s’il devait se battre pour garder sa liberté, il le ferait, au cas où l’étranger viendrait à le vouloir comme esclave pour une raison ou pour une autre, mais ce serait bien la seule raison qui le pousserait à en venir aux mains. En son fort intérieur, il était certain qu’il parviendrait à pouvoir parler tranquillement avec cet homme.© 2981 12289 0

_________________

I juste want to understand the wolrd
and find my place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Ven 6 Oct - 13:27

@Kellan a écrit:

En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

Kellan se fourrait toujours dans le pétrin en faisant des rencontres assez inopinée. Parfois elles étaient bonne ces rencontres, il avait des souvenirs de certaines de clan ennemi qui lui avait quand même sauver la vie. L'humanité avait du bon... ce qui était assez en opposition avec les croyances générales. Alors pour le coup, même si à ce moment là il avait pointer la lame de son épée à l'endroit où le coeur du Kelownien se trouvait. Là, il se demandait si cet homme ne disait pas vrai.. Ca ne serait pas la première fois que Kellan se trompe sur un 'ennemi'... Mais s'était toujours dur à croire sur le moment.

Ecoutant l'homme qui parlait et avançait des choses, en lui expliquant ce qu'il faisait, les techniques d'attaques qui aurait été probable. Kellan arquait un sourcil pour finir... Car il lui proposait de visiter sa cabane tordu et branlante... Non merci ? Il n'allait pas non plus s'inviter chez l'ennemi, là ca pourrait être un piège. Tout le long néanmoins le guerrier n'avait rien dit, et même pas interrompu l'homme. Un moyen de l'observer et aussi de réflechir à s'il baissait sa garde ou non. Finalement... écoutant son instinct, il voyait qu'il n'y avait pas de réel danger alors sans plus attendre, Kellan baissait la pointe de son épée vers le sol arrêtant de menacer le Kelownien. Le toisant du regard, le brun pris donc la parole.

Bien.... hm.... Non merci... Je vais vous laisser retourner à votre cabane et je vais continuer ma route.

S'était certainement mieux ainsi. Malgré tout, Kellan regardait encore autours de lui et reculant d'un pas, puis de deux, il tournait les talons en partant vers la direction d'où il était venu... Adieu plantes médicinales, la nuit allait tombé d'ici une heure et il devait rentrer au camp de fortune, sous peine de passer la nuit dans les bois et franchement ce n'était pas réellement de son goût. Kellan ne s'attendait pas spécialement à ce que l'homme qu'il venait de rencontrer le retienne, du coup le guerrier avait juste décidé que la recontre était terminé comme ca... Mais ce qu'il ne se doutait pas s'était que cet homme qui se disait aucunement chasseur et n'avoir aucun métier était très tenace et surtout intrusif.
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Inscrit le : 22/08/2017
Crédits : Shiro (avatar) & Crimsonday (signature)
Célébrité : Kit Harington
Multi-comptes : Nemty

Oldarik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Dim 8 Oct - 17:23

En terre inconnueIl est vrai qu’Oldarik fut soulagé quand enfin la lame de l’épée de l’inconnue quitta son coeur, mais quand il comprit que cela signifiait que c’était la fin de l’entrevue, il se sentit pris de panique. Non, non ! Il ne savait encore rien ! Il ne savait même pas de quel clan il était ! Restant debout en plein milieu du chemin, il regardait l’homme marcher et plus il s’éloignait de son champ de vision, plus le jeune homme se sentait frustré de laisser passer une telle opportunité lui passe sous le nez.

« Attendez ! S’il vous plaît ne partez pas ! Est-ce que je peux vous aidez ? Vous n’êtes quand même pas venu vous perdre dans les bois juste… pour vous promener, n’est-ce pas ? Enfin, pardon, vous avez dit ne pas être perdu… mais il y a bien une raison qui vous a poussé à venir ici, vous éloignant ainsi de la route. »

Il lui aurait bien dit que si lui était non-violent, ce n’était pas le cas des autres Kelowniens, et que si on le voyait ici, il risquait d’être bel et bien attaqué, mais cela ne ferait que le faire douter et lui faire retourner son épée contre lui. Se pinçant les lèvres, Oldarik alla ramasser sa dague, et cette dernière une fois à nouveau à sa taille, il couru vers l’inconnu s’arrêtant devant lui. Curieux et intrigué, il voulait absolument savoir. Pourquoi est-ce qu’un membre d’un clan venu du Sud venait ici ? Pourquoi est-ce qu’il était venu à Brinim, dans les bois ? Pourquoi ? La curiosité était beaucoup trop forte pour qu’il ne l’écoute pas. Et même s’il risquait probablement de prendre des coups, tant pis, le but était de comprendre et d’avoir des réponses.

« Je… je ne veux pas vous déranger, je suis simplement curieux. Pourquoi venir ici alors ? Ce n’est pas pour une guerre, vous ne seriez probablement pas arrivé jusqu’ici pour ça, la capitale est bien plus au sud, ça ne peut pas être une affaire avec notre chef. Est-ce que vous cherchez quelque chose en particulier ? Est-ce que je peux vous aider ? Si je vous aide, est-ce que vous accepteriez de me parler de votre clan ? »

Les questions se multipliaient dans son esprit, il en avait tellement qui se formaient à mesure qu’il parlait qu’il y avait un véritable carambolage. Et le jeune homme espérait vraiment trouver les bons mots pour que l’inconnu accepte de lui parler.©️ 2981 12289 0

_________________

I juste want to understand the wolrd
and find my place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Mer 11 Oct - 10:25


En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

Kellan était perplexe face à cette rencontre, mais voyant le possible danger écarter, il ne devait pas tarder à rentrer à cause de la nuit. Il espérait vraiment qu'en rejoignant son camp, que l'homme mourrant n'était pas passer de l'autre côté. Ca serait une grande perte déjà et un vrai desastre de laisser son corps sur les terres étrangère de Kelowna. Alors que les bottes de Kellan foulait le sol, décidée à quitter l'endroit, la voix de cet homme lui parvint et de surprise le guerrier s'arrêtait. Il restait de dos le temps que l'inconnu lui parle. Pose ses questions intrusives, puis Kellan se retournait lentement, toujours une main sur le pommeau de son épée qui n'attendait qu'à être dégainer et jouer son rôle. Cet homme pouvait-il l'aider ? Ca lui avait déjà traverser l'esprit, mais s'était assez délicat, car ca voudrait dire révéler qu'il n'était pas seul dans ses bois.

L'homme réitérait les questions. Pourquoi Kellan était ici ? Pour une mission bien évidemment, mais cet homme semblait vraiment ne rien y connaître de la guerre et la politique. Quel était donc cet étrange garçon ? Et que faisait-il sur de pareil terre ? En était-il natif ? Voilà que Kellan se retrouvait aussi à se poser des questions sur cet inconnu. Et finalement quand le chasseur qui n'en était pas un, posait l'ultime question sur le clan d'où venait Kellan et de possible information en échange que ce dernier l'aide, il fronçait les sourcils. Méfiant... Technique barbare de le pieger ? Il n'était pas né de la dernière pluie.

Je suis simplement un étranger venue de contrée lointaine en voyage... Ce que je fais et ce que je prévois de faire me regarde pleinement.

Kellan avait cependant besoin d'aide, un rapide coup d'oeil de nouveau à la cime des arbres le fit s'impatienter. La nuit arrivait... Non, il ne devait pas rester plus longtemps. Alors sans attendre il se retournait pour partir en disant.

Il est hors de question que je marchande avec vous. J'ai besoin certes d'une petite information, mais ce que vous me demandez est vraiment déplacé... Ne vous a-t-on rien appris dans les livres ? Si vous en avez ma fois... Je dois partir. La nuit tombe. Vous devriez en faire de même... Vos bois sont vraiment peu sûr.

Kellan avait repris sa marche en parlant, bien sûr assez fort. Il se doutait que l'homme ne le lacherait pas. Allait-il néanmoins le suivre ? Ca risquait... Il avait a faire à un pot de colle. Et s'était bien évidemment sans être réellement surpris qu'il sentit une présence derrière lui et bientôt à ses côtés. Il arquait un sourcil en tournant la tête, ses yeux d'un brun sombre se posant sur l'étranger.

Vous ne lâchez rien dis donc ? On ne vous as pas appris à baisser les bras quand il le fallait ? Vous allez me suivre c'est ca ?
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 103
Inscrit le : 22/08/2017
Crédits : Shiro (avatar) & Crimsonday (signature)
Célébrité : Kit Harington
Multi-comptes : Nemty

Oldarik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Sam 14 Oct - 21:33

En terre inconnueCe n’était définitivement pas la stratégie à appliquer, c’était sûr. Poser tout un tas de questions alors que l’étranger venait tout juste de lui accorder la chance de retourner chez lui. Sauf que la curiosité d’Oldarik et son envie de découvrir le monde étaient bien trop fortes, plus fortes que la prudence qui conviendrait effectivement de se mettre à l’abri chez lui, et de prendre le bois qu’il était venu chercher. Sauf que bon, après son éprouvant rite de passage sur les Terres glacées, ce n’était plus la nuit dans les bois qui l’effrayait comme ça avait pût arriver quand il était enfant. Aussi, malgré tout, le jeune homme s’était attendu à ce que l’étranger refuse de lui dire ce qu’il venait faire ici, ce qui était totalement logique. Mais ça avait quand même le don de l’irriter quand même un peu. Le seul trait qu’il partageait avec son clan était bien cet entêtement et cette volonté d’avoir ce qu’il voulait et quoi qu’il en coûte. C’était grâce à ça qu’il avait réussi à se faire respecter parmi les siens, au moins un minimum, et il n’était de toute façon pas question qu’il s’en débarrasse. Aussi, alors qu’il observait l’homme partir une nouvelle fois, lui lançant au passage quelques piques, Oldarik serra mâchoire et poings, lui emboîtant le pas, accélérant même pour pouvoir marcher à ses côtés. Et ce fut avec un petit sourire satisfait qu’il reprit la parole, levant légèrement le menton.

« Ce n’est pas parce que je ne souhaite pas me battre que je vous permettrais d’être insultant. Il n’y a peut-être que peu de livres ici, mais j’ai peut-être plus de jugeote que vous ne semblez le penser. Surtout que pour votre gouverne je sais lire et écrire. En plus de ne pas avoir peur de me retrouver la nuit dans les bois. Je suppose que dans votre clan on n’apprend pas à se débrouiller dès son plus jeune âge et à affronter le danger. »

S’il était tout à fait honnête, Oldarik reconnaîtrait qu’il était vexé d’être ainsi pris pour un sauvage, sauf qu’il ne le dirait évidemment pas. Et puis, ce n’était pas non plus la première fois que cela arrivait, et ce ne serait sans doute pas la dernière. L’étranger avait ceci dit de la chance de tomber sur lui en disant cela, un ou une autre lui aura déjà lancer une hache au visage pour une telle insulte (même si cela pouvait être vrai). Se tournant pour marcher à reculons, lui montrant ainsi que lui n’avait aucune crainte, le jeune homme poursuivit alors :

« La nuit va arrivé, en effet. Et vous n’arriverez pas à la ville tout seul avant qu’elle ne tombe. Mais je peux vous aider. Et je ne vous demande pas de me révéler le nom de votre chef, ni quelles sont vos dernières stratégies militaires découvertes. Seulement le nom de votre clan. Et savoir comment c’est chez vous. Le paysage, les animaux, tout ça. »

Même s’il n’était pas effrayé, le Nordique fini par se retourner en réalisant combien sa démarche était dangereuse et le rendait vulnérable. Avec le temps, il avait trouvé des façons d’éviter les prédateurs les plus dangereux, mais toute son attention était entièrement détournée par l’étranger, un accident pourrait très vite arrivé. Il essaya donc de calmer son égo blesser et de marcher le plus dignement possible à ses côtés, bien décidé quoi qu’il en soit à ne pas le lâcher.©️ 2981 12289 0

_________________

I juste want to understand the wolrd
and find my place.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan  Mer 1 Nov - 16:28


En terre inconnue


« Oldarik & Kellan »


Il y a quelques années – Forêt du clan Kelowna, près du
village de Brinim – Milieu du mois d'Anahera

S’il y a bien une chose que detestait Kellan c’était d’être harcelé et d’être suivis de la sorte, surtout par un inconnu, mais qui ne cherchait pas a attaquer. Dans le fond, il aurait presque même préférer que ce soit une embuscade où il se serait battu et les auraient tous tuer. Enfin, ils savaient quel genre de peuple ils étaient, des barbares vraiment assoiffés de sang selon les dires, mais Kellan était vraiment un des plus doués. Il n’avait jamais faillis dans les guerres qu’il avait mené et était un grand guerrier chez les Sengolis, alors il était certains de faire le poids contre ces assaillants. Bien évidemment entre ce qu’on pensait et la réalité il y avait toujours une marge.

Kellan levait les yeux au ciel en entendant les mots de cet inconnu. Dans le fond il s’en fichait un peu de tout ca, de ce qu’il pouvait être, intelligent ou non. Mais sa curiosité était assez déplacée pour le Sengoli. Finalement le guerrier eut un petit rire.

« Je n’ai rien dit de tel vous concernant, vous avez sans doute bien des acquis. Mais de ce que je vois, vous êtes vraiment stupide pour continuer à aborder un inconnu venant d’un clan ennemi peut être de la sorte. Et crois moi chez moi, on fait bien des choses… des choses dont tu ne peux même pas imaginer ! »

Kellan continuait d’avancer, sans regarder l’homme. Il était presser à présent vue que la nuit tombait. Il n’était pas du tout content d’avoir été dérangé et d’avoir perdu autant de temps dans sa mission. De ce fait son camarade ne pourrait être soigner, et allait succomber à ses blessures… Mais levant les yeux, Kellan vit toujours l’inconnu, cette fois qui marchait à reculons de sorte à lui faire face. Le brun fronçait les sourcils.. il hallucinait. Des rencontres il en avait faite, mais celle-ci était la plus… Culottée !

« Qui vous dit que je vais en ville ? Je ne crois pas que vous pouvez m’aider. »

Soupirant face à la demande de cet inconnu, Kellan finalement s’arrêtait d’un coup et croisait les bras contre son torse. Tout ca était stupide, surtout comment marchait ce dernier… puis Kellan réfléchissait en ne disant rien… peut être qu’il avait à y gagner.

« Bien… faisons ceci… finalement vous pouvez peut être m’aider et si c’est le cas… je répondrais à vos quelques questions sur d’où je viens… Mais avant tout… vous devez m’aider. Je suis un homme d’honneur, alors n’ayez crainte que je respecterais ma part du marcher. Bien évidemment si vous me roulez... je vous tuerez.»

Pour être un homme d’honneur, Kellan en était un bon et un vrai. Jamais il n’avait faillit à ses promesses que ce soit pour les gens ennemis qui l’avait aider, ou des connaissances, et proches bien évidemment. Regardant l’homme, le guerrier attendait simplement la réponse de celui-ci.
(c) earth and ashes

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
 
En terre inconnue || Flashback || Oldarik & Kellan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Brinim-
Sauter vers: