AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 He's gone ☾ Brenna & Danika

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) He's gone ☾ Brenna & Danika  Mar 29 Aoû - 22:16

Brenna
Danika
He's gone
Euilos an 147 ☾ Brenna, Danika & Keren

Les mois les plus froids sont derrière nous. Bientôt, le temps du renouveau est à nouveau là. Je suis plutôt heureuse de laisser le froid du début d'année derrière mois. Si les journées dans le désert resteront clémentes, les nuits ont été glaciales et seul un fou oserait s’aventurer dans le désert sans bois pour faire un feu et sans de bonnes couvertures. Je le sais. Mais cela ne m’effraie pas. Je suis en harmonie avec ma vie, avec les miens mais surtout avec la nature et ses esprits. Je suis en harmonie avec le désert que je considère comme un ami. Et si un jour celui-ci décide de prendre ma vie, alors c’est qu’il sera temps pour moi d’aller explorer d’autres mondes. Je l’accepterai avec un sourire et la paix. Comme à mon habitude. Il y a une certaine chaleur dans cette ville, cette chaleur si familière me porte, me berce, me rassure. J’apprécie de vivre ici et même si j’aime mes voyages et les découvertes que j’ai faites, je reviens toujours ici. Parce qu’ici se trouve ma plus grande harmonie. Ma famille, mes amis, mes habitudes. Je reviens toujours. Et je travaille pour eux pour tous ceux qui vivent dans le désert, pour les aider, les guider, leur apporter la paix.

Mais aujourd’hui, il y a de la tristesse en ville. Je suis sur la place au centre de Tipaza, pour des conseils, des rituels, et d’autres choses encore. Les gens posent toutes les questions qui les traversent. Il y a toujours des choses à voir, à lire ou à écouter. Souvent, elles sont emplies de bonheur. Mais aujourd’hui, il n’y a que la tristesse et la colère. La mort est une odeur qui flotte dans l’air. Et les nouvelles sont grises. Les gens viennent me trouver, les yeux humides, ils viennent chercher des réponses. Au centre de Tipaza, les gens se relaient et prient. Des guerriers sont morts, les murmures parlent d’eux, des esprits tourmentés des vivants, des esprits égarés de morts. Ils sont dans un endroit étrange, qu’ils ne connaissent pas. Il leur faudra du temps pour s’habituer. Certains mettront plus de temps que d’autres. Du côté des vivants comme des morts, il y aura des âmes en peine. Quelques jours, quelques semaines. Peut-être pour toujours. Certains cœurs ne guérissent jamais. Et puis, il y a eu un changement. Comme une odeur, une odeur connue. Trop connue. Et comme un déchirement. Peut-être que j’ai entendu le nom, peut-être que j’ai senti les regards désolés. Ou peut-être que j’ai reconnu cette silhouette familière à côté de l’homme du désert, là-bas, à la périphérie de la place.

Le vertige est soudain, un peu trop peut-être au point que je suis obligée de m’asseoir sur les vestiges d’une colonne pierre. Mes mains se mettent à trembler et l’espace d’un instant, mon souffle se trouble, mon cœur est perturbé. Il bat trop fort ou pas assez. Et l’espace d’un instant le vide en moi m’empêche d’entendre tout le reste. L’espace d’un instant, je revoie le regard sombre d’une femme aux boucles brunes. Je revoie son visage trempé de larme, j’entends sa voie emplie d’une infinie tristesse. Le vide. Et l’absence. La perte d’un être cher. La douleur est intense, transperçant. Mais l’homme du désert sourit. Il sourit car il est en paix. Et ce sourire m’aide à retrouver la paix. Il m’aide à retrouver le chemin vers la sérénité. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres alors qu’une unique larme vient mourir au creux de celui-ci. Alors je me lève. Je serre quelques mains, adresse quelques paroles emplies d’amour et de paix avant de prendre la direction de la maison. Et je sais que là-bas, les choses seront tristes. Qu’il y aura de la colère. Je sais que Danika sera en colère. Elle est toujours en colère. Contre moi et toutes ces choses qu’elle ne comprend pas. Je frappe. Un coup, prenant conscience qu’il ne sera plus là, qu’il ne sourira pas en regardant ses filles discuter dans la cuisine. Qu’il n’étreindra plus notre mère. Parce qu’il est parti.

_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA


Dernière édition par Keren le Dim 10 Sep - 15:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Sam 9 Sep - 22:08


DANIKA + BRENNA + KEREN


He’s gone


Depuis la mort de Naveed survenue quelques mois auparavant, Danika se plonge dans son travail. Elle passe le plus clair de son temps dans ces installations qui accueillent les malades ou les blessés de la capitale shisayo et n’hésite pas non plus à voyager au sein du clan pour proposer ses services dans les autres villes. Cela fait plusieurs jours qu’elle est revenue à Tipaza et qu’elle a repris sa place dans cette chambre qui l’a vue grandir, dans la maison familiale où elle a vécu avec ses quatre sœurs. Mais Elea et Nadya ne sont plus là, et Keren a quitté la maison depuis bien longtemps pour aller suivre un homme dans le désert. La demeure parait bien trop grande à Danika maintenant, bien trop grande et parfois bien trop silencieuse comme à ce moment précis.

L’homme a frappé à leur porte il y a quelques heures à peine et Danika a l’impression de revoir à nouveau la scène, d’entendre encore une fois ces quelques coups résonnant sur le bois et de voir le visage si souriant de sa mère se décomposer à vue d’œil en écoutant le messager venu frapper chez elles. Comme Naveed, leur père ne reviendra pas de la frontière sengolie sur laquelle il a été envoyé il y a plusieurs semaines. La nouvelle est tombée et Danika a dû rattraper sa mère qu’elle n’a pourtant jamais vu faiblir au cours de toutes ces années à veiller sur sa famille, à prendre les mauvaises nouvelles et à avancer malgré tout. La mort de Nadya et de son enfant, puis celle d’Elea quelques années plus tard l’ont anéantie mais Althéa est toujours restée debout pour le reste de sa famille. Aujourd’hui, Danika n’est pas sûre que sa mère arrivera à faire le deuil de son époux, tout comme elle-même n’a toujours pas fait celui de Naveed.

Après des pleurs et des étreintes, Danika l’a finalement lâchée pour la laisser partir annoncer la mauvaise nouvelle au reste de la famille, à leurs amis. Elle-même n’a pas eu la force de quitter cette maison pour sortir au dehors, rencontrer les regards de ces gens qui savent déjà et qui vont, à nouveau, se montrer compatissant. Mais la compassion n’effacera pas la douleur dans le cœur de Danika qui en veut à cet instant là au monde entier, aux sengolis plus précisément, à celui qui a tué son père qu’elle adorait tant. Jamais plus il ne rentrera à la maison avec des cadeaux comme il avait pour habitude de le faire, jamais plus il ne la serrera dans ses bras. Tout cela à cause des hommes et de la guerre entre les clans, de cette guerre idiote et inutile perpétrée par un chef de clan avide de pouvoir. Danika est en colère contre tout le monde. Contre son père pour être parti à la guerre, contre Naveed pour y être allé aussi et surtout contre l’Alliance qui ne fait rien pour stopper ces guerres inutiles aux frontières sengolies.

C’est le bruit de casse qui la fait réagir et Danika se fige en voyant les dégâts qu’elle a fait dans la cuisine où elle se trouve. Le saladier en terre cuite posé habituellement sur la table est en mille morceaux par terre, pauvre victime de la colère de la guérisseuse. Elle relève la tête en entendant quelqu’un entrer dans la cuisine mais se baisse pour ramasser ses bêtises en voyant qu’il s’agit de Keren. Keren, celle à qui elle n’a pas forcément envie de parler à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Inscrit le : 29/07/2017
Célébrité : Jessica Parker-Kennedy
Brenna
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Dim 10 Sep - 16:58

« He's gone »
ft. Danika & Keren
Il y a des jours que l’on sait ne pas être de bon augure. Ce matin, quand j’ai ouvert les yeux, un poids compressait ma poitrine sans que je ne parvienne à comprendre d’où cela pouvait venir. Une angoisse telle que je n’en avais pas ressentie depuis longtemps s’est installée au creux de mon estomac. Rapidement je me suis levée pour aller voir si Aedan allait bien, encore endormi sous ses couvertures, ses petites bouclettes brunes caressant doucement son front. Voyant qu’il respirait paisiblement et que rien ne semblait vouloir le perturber, je me suis enveloppée dans mon châle pour aller regarder dehors. Le reste de la matinée n’a pas vu disparaître cette angoisse, bien au contraire. Plus le temps passait et plus elle s’est installée confortablement.

Pendant que je m’occupe d’un client et qu’Aedan court après le chat de l’auberge, mon regard ne cesse de se diriger vers la porte du bâtiment. Je ne peux pas m’en empêcher, et même le patron semble remarquer mon trouble. Je suis en train de nettoyer une table près de la fenêtre quand j’aperçois la silhouette familière d’Althéa se diriger vers moi. Je blêmis bien avant de voir ses traits déformés par le chagrin.

Quand elle quitte l’auberge, un quart d’heure plus tard, me laissant effondrée sur une chaise, je ne sais plus comment agir. Elle a expliqué devoir aller prévenir d’autres personnes, des amis il me semble, mais je crois que je n’écoutais déjà plus à ce moment-là. Plus que la tristesse c’est de la colère que je ressens vraiment. C’est la voix de mon fils qui me fait revenir à l’instant présent.

« Maman ? »

Je baisse les yeux vers lui et viens prendre sa main posée sur ma cuisse pour la caresser du pouce. L’inquiétude se lit dans ses yeux. Je lui souris pour essayer de la faire partir avant de me lever.

« On va aller voir tes tantes, tu veux ? »
« Ouiii ! »

Son enthousiasme me fait rire et, après avoir prévenu le patron, nous partons de l’auberge pour la maison familiale. Je m’y rends beaucoup moins qu’avant. Depuis que je vis à l’auberge et que j’y travaille, j’ai moins de temps pour y aller. Ou bien est-ce juste le fait que je ne le prends pas pour moi… Depuis la mort de mes sœurs, j’ai toujours eu du mal à y revenir, ce qui explique sûrement mon installation définitive à l’auberge.

Malgré ça, je ne frappe pas en arrivant devant la maison. Je sais qu’Althéa n’est pas là, et je me doute que l’une de vous est déjà là. Probablement toi, Danika. Du bruit me parvient de la cuisine et je m’y dirige en tenant toujours la main d’Aedan dans la mienne. Je me stoppe à l’entrée de la pièce et vous observe en train de vous regarder également. Une tension palpable a pris possession des lieux et un frisson me parcourt le dos. Je regarde les vestiges du saladier en terre cuite sur le sol que tu ramasses.

« Tata Daniiiii ! »
« Attention Aedan. »

Je le stoppe avant qu’il n’entre. Je ne voudrais pas qu’il se blesse sur les morceaux du saladier.

« J’ai vu Althéa. J’imagine que vous êtes au courant aussi… » Je m’avance pour aller me servir un verre d’eau.« Par égard pour elle, vous pensez être capable de ne pas vous prendre la tête pour des futilités ? »

L’agacement et la colère sont tangibles dans ma voix. Difficile néanmoins de savoir envers qui ils sont réellement destinés.
© Eurydyce

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Mer 13 Sep - 16:21

Brenna
Danika
He's gone
Euilos an 147 ☾ Brenna, Danika & Keren

Le bruit m’a attirée dans la cuisine. Et en entrant, j’ai trouvé Danika commençant à ramasser les morceaux du saladier toujours posé sur la table. La terre cuite s’est brisée en plusieurs dizaines de morceaux. Et je n’ai qu’à croiser le regard de ma sœur pour comprendre qu’elle ne veut pas me voir et probablement pas me parler non plus. Je ne peux pas lui en vouloir, spécialement après notre dernière rencontre. Mais j’ai le droit d’être ici, de partager aussi leur chagrin. Car même si Danika doute que cela soit possible, j’en ai, du chagrin. Il passera, j’accepterai. Mais j’en ai. De savoir que je ne reverrais plus mon père, que je ne pourrais plus le serrer dans mes bras. Je me penche pour ramasser les morceaux avec Danika sans un mot pour le moment, craignant que cela ne soit le déclencheur d’une crise de colère que je ne veux pas affronter. En général, je suis capable d’affronter la colère de Danika et toutes les horreurs qu’elle peut me dire, mais là, je ne suis pas sure d’y arriver. En entendant la porte, je me redresse et pose les morceaux que je tenais sur la table. Très vite, la voix d’Aedan se fait entendre, alors qu’il appel de sa petite voix Danika. Sa mère l’arrête puis, elle entre dans la pièce pour se servir un verre d’eau tout en prenant la parole.

Même si Brenna et ses sœurs sont arrivées les dernières, notre sœur est plus vieille que nous. Et cela a probablement une importance dans l’autorité qu’elle peut avoir sur nous. Mais c’est Danika qui était la préférée de notre père. Alors cela semble lui donner une dimension différente. Tout cela m’est bien égal. J’ai toujours vécu dans un espace différent. Empli d’amour, d’égalité et d’une force plus grande que nous. Je regarde Brenna silencieusement acquiesçant à l’affirmative. Supporter Danika n’est pas une épreuve et même si elle peut se montrer dure et cruelle avec moi, cela ne m’empêche pas de l’aimer quand même. De la même façon je ne m’offusque pas des paroles de notre sœur qui semble en colère, me doutant qu’elle ne les pas contre nous mais contre autre chose. La mort elle-même, l’homme qui a tué notre père, ou autre chose. Difficile à dire. Peut-être même l’est-elle contre les esprits et pourra-t-elle à son tour être dure envers mes croyances. Il semble que je doive me préparer à cette éventualité. Je me tourne vers un meuble pour sortir un plat en terre cuite. C’est toujours là qu’Althéa dispose les petits gâteaux qu’elle prépare avec amour et je le pose sur la table : « Tu veux un gâteau Aedan ? ». L’enfant n’a pas à être le témoin de nos différends et de nos colères respectives. Je lui souris, même si ce sourire est le plus dur de tous ceux que j’ai eu à faire par le passé. Parce que je suis triste. Du reste, je me tais, ne sachant pas réellement quoi dire de toute façon.

_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Ven 6 Oct - 22:30


DANIKA + BRENNA + KEREN


He’s gone


Danika s’en veut d’avoir brisé ce saladier en terre cuite qui avait sa place dans la cuisine depuis aussi loin qu’elle se souvienne. Ce saladier a toujours été posé au centre de la table où tous prenaient leurs repas en famille et le voir ainsi brisé montre à quel point la famille l’est aussi aujourd’hui. Il ne reste plus que Brenna, Keren et elle, ainsi que leur mère. Trop ont disparus maintenant et plus jamais elles ne verront leur père passer la porte de la maison avec sa bonne humeur et ses cadeaux. Et rien qu’à y penser, Danika sent les larmes lui monter à nouveau aux yeux. Elle détourne la tête lorsque Keren s’agenouille à ses côtés pour l’aider à ramasser les morceaux de terre cuite, elle ne veut pas croiser le regard de sa sœur à cet instant-là. Elle ne veut croiser le regard de personne et se concentre sur sa tâche, essayant de ne pas se couper avec les morceaux de ce saladier que sa mère adorait tant. Elle relève toutefois la tête en entendant une petite voix crier son prénom et sent un petit peu de bonne humeur lui revenir tandis que son neveu arrive dans la cuisine en courant, bien vite arrêté par sa mère qui s’inquiète au sujet des morceaux de terre cuite.

Danika se relève et va poser les morceaux de saladier en hauteur afin qu’Aedan ne puisse pas y toucher, avant de se tourner vers Brenna lorsque celle-ci parle de leur mère et de la nouvelle vient d’apprendre. Elle ne peut retenir plus ses émotions en regardant le visage de sa sœur et se rapproche d’elle pour se jeter dans ses bras, laissant quelques larmes inonder son visage sans aucune retenue. Elle a pleuré dans les bras de leur mère mais les larmes viennent à nouveau maintenant qu’elle voit sa sœur ainée face à elle et elle ne peut s’empêcher de la serrer contre elle, s’agrippant à ses vêtements durant plusieurs précieuses secondes. « Il ne reviendra pas Brenna. Il ne reviendra plus jamais. » Et l’annoncer à voix haute est une nouvelle torture pour Danika qui ne peut s’empêcher de sentir de nouvelles larmes parsemer son visage. Elle entend Keren parler au petit garçon qui ne doit sans doute pas comprendre tout ce qu’il se passe autour de lui – et c’est tant mieux en un sens – et elle se détache à contrecœur de Brenna, se reculant avant d’effacer les larmes de son visage d’un revers de la main. « Est-ce qu’il sait ? » Elle pose la question car elle ignore ce que leur mère a pu dire à Brenna devant le petit garçon ou pas. Et elle ignore si Brenna veut le lui dire ou non.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Inscrit le : 29/07/2017
Célébrité : Jessica Parker-Kennedy
Brenna
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Dim 8 Oct - 14:04

« He's gone »
ft. Danika & Keren
Je me souviens des rires et de la joie qui prenaient souvent possession de cette cuisine il y a quelques années de ça. Lorsque nous étions encore des enfants pleines de vie. Et quand j’observe les lieux d’un œil distrait, je peux encore me voir avec Althéa, Nadya et Eléa à faire la cuisine, pendant que notre père passe la tête par la porte pour nous regarder. Je peux encore vous revoir vous hisser sur la pointe des pieds pour attraper un gâteau sur la table, dans ce même saladier qui vient de se briser, symbole d’un passé qui s’effrite. Sauf que ce ne sera plus possible. Ces instants heureux où nous étions tous là se sont envolés le jour même où Nadya a quitté ce monde.

« Oui ! Merci Tatie Keren ! »

La voix de mon fils me parvient, mais c’est toi que je vois s’approcher de moi pour te jeter dans mes bras. Je réagis et t’y accueille alors que ma poitrine se serre en entendant tes larmes. Je t’enlace de mes bras, venant caresser tes cheveux d’une main et frotter ton dos de l’autre. Depuis que j’ai appris la nouvelle, je n’ai pas pleuré, pas encore, je tente désespérément de me montrer forte pour Aedan. Pour Althéa. Pour vous.

« Il ne reviendra pas Brenna. Il ne reviendra plus jamais. »
« Je sais… »

Ma mâchoire se crispe alors que je tente d’endiguer le flot de larmes que je sens me monter aux yeux. Non, il ne revient pas. Tout comme Nadya et Eléa, ou même Naveed. Les gens que nous aimons semblent partir les uns après les autres. Il y a trop de deuils dans ma vie pour que je m’effondre encore une fois. Depuis l’âge de huit ans, j’ai la sensation de devoir lutter constamment contre le deuil.

Tu te recules, mettant fin à notre étreinte, et je viens essuyer tes larmes de mon pouce, la main posée sur ta joue, un sourire qui se veut réconfortant sur les lèvres.

« Est-ce qu’il sait ? »

Il me faut quelques secondes pour comprendre de qui tu parles, puis mon regard se tourne vers Aedan qui nous observe, inquiet. Il est encore petit mais il est intelligent, et il voit bien que quelque chose ne va pas. Même le gâteau offert par Keren ne semble pas l’intéresser plus que ça.

« Non. Je ne lui ai rien dit. »

Il tourne la tête vers toi, Keren.

« Dis Tatie, pourquoi Tatie Dani elle pleure ? C’est parce qu’elle a fait une bêtise ? Papi et Mamie, ils vont la gronder ? »

Ma gorge se serre et je détourne les yeux.
©️ Eurydyce

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Dim 15 Oct - 22:19

Brenna
Danika
He's gone
Euilos an 147 ☾ Brenna, Danika & Keren

Je ramasse les morceaux de saladier. Et je sens son coeur se serrer quand Danika détourne le regard. Il y a quelque chose de brisé dans cette famille. Je grimace un peu et ne comprends pas pourquoi tout ça a pris une telle importance. J'aurais tant voulu l'aider, la soutenir. Je ne voulais que cela. Mais non, je n'aurais réussi qu'à la fâcher, la blesser. Et quand Brenna et Aedan rentrent, Danika finit par aller se blottir dans les bras de notre sœur. Je pose les morceaux à côté de ceux que Danika a ramassés, puis je propose un gâteau à mon neveu. Celui-ci accepte et du coup, je lui en tends un. J'entends Danika parler et j'écoute la conversation qu'elles ont tout en regardant Aedan. Je préfère ne pas penser à ce désaccord qui nous oppose. Ma sœur me manque, son sourire me manque. Mais je ne peux pour le moment rien faire pour l’aider à part rester à l’écart et continuer à être là. Répondre présente. Même si elle me fait souffrir, je resterais présente. Elle est ma sœur et le sera toujours, même si nos différences semblent parfois insurmontables. Alors je concentre mon attention sur mon neveu qui est encore innocent et qui ne fait aucune différence dans l’amour qu’il nous porte à Danika et à moi.

Bien vite, celui-ci s'adresse à moi. Il me demande pourquoi Danika pleure. Je regarde Brenna qui détourne le regard et je regarde à nouveau son fils. J'esquisse un sourire doux et je lui explique : « Non, Danika n'a pas fait de bêtise. Elle est triste. Nous sommes toutes les trois tristes ». Oui, nous le sommes. Oui, je le suis. Même si je ne le montre pas de la même façon, même si je n'exprimerais pas cette tristesse de la même façon et qu'elle passera au contact des esprits. Je reprends la parole pour lui dire : « Papi ne reviendra pas mon grand, il est mort. Son esprit a rejoint le désert ». Une larme roule sur ma joue, pour venir mourir à la commissure de mes lèvres. Je lui dis : « Il ne reviendra pas, mais nous continuerons à l'aimer. Il restera dans nos cœurs ». Je lui souris un peu et je lui dis : « Et nous continuerons à nous aimer, à être une famille, ensemble ». Je regarde l'enfant avec bienveillance et amour. Et tristesse aussi.

_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 139
Inscrit le : 13/06/2017
Crédits : (c) Zuz
Célébrité : Aiysha Hart
Multi-comptes : Akeela, Skylar & Cassian

Danika
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Dim 22 Oct - 18:50


DANIKA + BRENNA + KEREN


He’s gone


Danika observe sa sœur ainée qui tente de la réconforter avec ses gestes doux et ses sourires. Mais cela ne fonctionne qu’un petit peu parce que la douleur de la perte de leur perte reste présente chez Danika et elle sait pertinemment qu’elle ne partira pas demain. Elle tente toujours de faire le deuil de Naveed malgré tous ces mois passés sans lui et elle sait très bien que ce sera la même chose avec la mort de leur père. Jamais elle n’aurait pensé devoir subir cela encore une fois, surtout pas après la mort de leurs deux sœurs. Elle observe Aedan du coin de l’œil avant de poser à nouveau son regard sur Brenna qui lui répond qu’elle ne lui a pas encore annoncé la nouvelle. Elle-même trouve son neveu peut-être un peu trop jeune pour comprendre toute cette situation et elle ne sait pas si elle serait capable de lui annoncer une telle nouvelle. Mais le petit garçon prend la parole pour demander à Keren ce qu’il se passe et Danika sent son cœur se serrer lorsqu’il parle de son grand-père. Plus jamais leur père ne viendra leur parler, plus jamais il ne jouera avec Aedan comme il a joué avec ses filles lorsqu’elles étaient plus jeunes. Et ça, Danika a bien du mal à se le dire.

Elle observe le petit garçon, pensive, tandis que Keren lui répond que leur père ne reviendra pas, que son esprit a rejoint le désert. Durant quelques secondes, Danika se demande si sa sœur va oser parler de ses autres esprits, ceux auxquels elle croit. Mais la jeune femme continue sur sa lancée et met de côté ses croyances un peu étranges, pour expliquer ce qu’il se passe à cet enfant que Danika juge bien trop jeune pour apprendre une telle chose, de cette façon. La mort fait partie de la vie, certes, mais pour elle Aedan est encore un petit garçon et il est bien trop jeune pour qu’on lui parle de la mort et qu’il en comprenne le sens. Alors elle relève les yeux vers Keren. « Ne penses-tu pas qu’il est un peu trop jeune pour tout ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 37
Inscrit le : 29/07/2017
Célébrité : Jessica Parker-Kennedy
Brenna
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Mar 31 Oct - 22:54

« He's gone »
ft. Danika & Keren
[hrp : je modifie un peu ma façon d’écrire, parce que c’est finalement un peu compliqué à trois xD]

Je n’ai encore rien dit à Aedan. Ce n’est pas par envie de lui cacher cette information importante, mais plutôt parce que je ne sais pas vraiment comment lui annoncer une telle nouvelle. Il est encore petit pour vivre ce genre d’épreuves. Et pourtant, je sais qu’il devra l’apprendre tôt ou tard. A un moment ou un autre, je devrai faire face aux questions, celles qui demanderont où est Papi, pourquoi il ne mange pas avec nous, est-ce qu’il rentrera bientôt, pourquoi Mamie pleure… J’ai mal. Mal au cœur. Pour moi, pour lui, pour mes sœurs.

Keren se met à lui parler, à lui expliquer, et je n’écoute que d’une oreille. Mon esprit est ailleurs, ma tête ne veut pas écouter les paroles de la jeune femme. Et quand cette dernière explique que notre père ne reviendra plus, j’ai la sensation d’un étau enserrant ma gorge pour m’empêcher de respirer. Même si je tente de rester forte, mon chagrin est bien là et c’est douloureux.

« Et nous continuerons à nous aimer, à être une famille, ensemble »
« Ne penses-tu pas qu’il est un peu trop jeune pour tout ça ? »
« Laisse. Keren a raison. »

Je tourne la tête vers elle et vers mon fils. Celui-ci regarde sa tante sans comprendre, mais je peux voir à son visage qu’il essaie d’assimiler ce qu’elle lui a dit. Finalement, il tourne la tête vers moi et court dans ma direction pour se jeter dans mes jupons.

« Maman ! C’est vrai ? Papi viendra plus ? »

Mes yeux se posent sur lui et l’étau se resserre encore. Souviens-toi Brenna, reste forte, pour lui, pour elles. Je le dois. Je déglutis douloureusement et je m’accroupis pour me mettre à sa hauteur.

« Oui, c’est vrai mon chéri. Papi est parti. » Je repousse une mèche de ses cheveux noirs. « Mais ne t’inquiète pas, nous sommes là. Je suis là. D’accord ? »
« Mais… Il m’avait promis de m’apprendre à me battre à l’épée ! »

Il y a des larmes dans ses yeux, si semblables à ceux de son père. Je sens mes propres yeux me brûler et je l’attrape pour le serrer contre moi tout en retenant mes propres larmes. Je relève les yeux vers mes sœurs, sans savoir quoi dire ni quoi faire.
©️ Eurydyce

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 18/06/2017
Crédits : Arté
Célébrité : Kylie Bunbury
Multi-comptes : Karrah & Kalevi

Keren
– clan : shisayo –
clan : shisayo
(#) Re: He's gone ☾ Brenna & Danika  Mer 8 Nov - 18:27

Brenna
Danika
He's gone
Euilos an 147 ☾ Brenna, Danika & Keren

Aedan me demande pourquoi Danika pleure. Alors je lui explique. Parce qu'il a le droit de savoir, d'avoir des réponses à ses questions. Et parce qu'aucune de nous ne pourra cacher sa tristesse. Il y sera confronté, il se posera des questions, il ne comprendra pas pourquoi nous sommes tristes si nous ne lui expliquons pas... Je termine mes explications et Danika me demande s'il n'est pas trop jeune pour cela. Je lève mon regard sur elle, en lui souriant simplement, sans aucune hostilité. Je ne peux que comprendre sa question mais avant que je n’aie eu le temps de répondre, Brenna prend la parole. Je lui souris à elle aussi alors qu'Aedan pose une question à sa mère. Il se jette dans ses jupons et je me redresse, essuyant ma joue avant de croiser les bras, me frottant le gauche de ma main droite, songeuse. Je crois que ce n’est pas le moment de nous battre, c’est certain. Alors je ne réponds pas à la question de Danika. Parce que ce n’est pas le moment et parce que de toute façon il est trop tard pour revenir en arrière. Ce qui est fait est fait. Et Brenna n’a pas l’air en colère. De toute façon, Aedan aurait fini par poser des questions n’est-ce pas ? Alors, autant les anticiper. Au moins, il pourra comprendre notre tristesse et nous parler de la sienne.

Brenna lui répond difficilement. Il ne reviendra pas, il est parti. Nous ne pourrons plus le serrer, sentir son regard bienveillant sur nous. Et il me manque déjà. Aedan la regarde et dit qu'il avait promis à lui apprendre à se battre à l'épée. Mon cœur se serre. Peut-être avec Aedan notre père aurait-il enfin eu son apprenti guerrier alors qu'aucune de ses filles n'avait suivi ce chemin. Je m'approche de lui glissant une main affectueuse dans les cheveux de l'enfant : « Et il aurait aimé tenir sa promesse mon grand. Mais aujourd'hui c'est à nous de la tenir pour lui ». Et de le rendre fier. Mais je ne poursuis pas ma phrase, connaissant le dédain de Danika pour mes croyances. Et si j'estime qu'Aedan est assez grand pour entendre parler de la mort, je ne veux pas lui embrouiller l'esprit. Je penche un peu le visage pour lui sourire avec beaucoup de tendresse et d’amour : « On devrait pouvoir s’arranger tous ensemble, qu’est-ce que tu en dis ? Et trouver quelqu’un qui pourra nous aider à t’apprendre ». Après tout, aucune de nous trois n’est guerrière, mais je ne doute pas que Danika connaisse quelques passes à l’épée apprises par notre père. Et nous avons toutes des amis dans le clan, dont probablement plusieurs guerriers.


_________________
OBSERVE ET ECOUTE
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
 
He's gone ☾ Brenna & Danika
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Shisayo :: Tipaza-
Sauter vers: