AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
INTRIGUE : Ca avance du côté de l'intrigue. N'hésite pas à aller t'inscrire au prochain sujet commun, par ici !
Partagez
 

 [Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) [Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia  [Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia EmptyVen 1 Sep - 3:29


An 150
Début du VIe mois

Un bref frisson traverse Aramis alors qu’un vent frais s’élève tout autour de lui, faisant virevolter ses cheveux corbeau, tout autour de son visage de porcelaine. Il venait tout juste de mettre le pied dehors, ce qui commençait très bien la journée... toute ironie décelable dans cette phrase l’étant volontairement ! Il avait l’habitudes des hauts arbres et leur feuillage dense qui les protégeait en tout temps du vent, à Orketa. D’ailleurs, au souvenir de leur bruissement incessant au passage du souffle glacé, il ferme les yeux, un fin sourire se dessinant sur ses lèvres. Nostalgique. Il était déjà nostalgique à ne plus savoir quoi en faire. La vie lui promettait d’être longue et ardue... ou du moins l’adaptation. Ici, les rues lui semblaient trop fréquentées, les habitants trop bruyants. D’ailleurs, on le bouscule un peu en passant, lui grognant de se bouger, que certains n’avaient pas que ça à faire. « Ça » étant probablement le fait de profiter un peu du moment présent. Les gens ici étaient aussi très pressés, semble-t-il... Et si Aramis n’était pas du genre à souffrir d’un manque de ponctualité, il n’en restait pas moins qu’il savait profiter de la vie. Pas comme ces gens trop occupés, visiblement... Pourtant lui-même n’avait jamais chômé.

Quoi qu’il en soit, il bouge donc, tout en réajustant un peu sa cape légère sur ses épaules fines. Un homme l’interpelle d’un « s’lut mamzelle » qui le laisse de marbre. De toute façon, son regard sombre venait plutôt de se poser sur une jeune demoiselle, laquelle le regardait intensément, peut-être depuis plus longtemps qu’il n’aurait pu le dire. Ça le surprend. Un petit air de familiarité se dégageait d’elle. C’était peut-être sa nostalgie qui le guidait sur le mauvais sentier. Ou alors peut-être était-ce ce petit éclat qu’elle avait dans le regard. Comme si elle le reconnaissait. Aramis n’accorde pour le coup même pas une oeillade désintéressée à l’homme mal élevé qui l’avait abordé. Il se dirige plutôt vers la jeune adolescente, sa curiosité éveillée. L’Orketa s’arrête pile devant elle, sa tunique ample et légère bruissant doucement comme les feuilles du grand arbre alors qu’il stoppe son mouvement avant le tissu.

« Bonjour, petite demoiselle. », murmure doucement le jeune homme des forêts, ne la quittant guère du regard, intrigué. « Pourrais-je peut-être répondre à une curiosité quelconque, puisque tu sembles t’être prise d’admiration pour moi depuis quelques secondes ? »

Il pensait peut-être à la curiosité de l’étranger. Il était encore évident qu’il ne venait pas de la Citadelle. Il en comprenait encore mal les habitudes conjointes qu’avaient pris ses citoyens. Certes, ils venaient tous d’ailleurs et leurs coutumes étaient respectées ici. Mais un peuple se solidarisait par les ressemblances tout en apprenant des autres. L’imitation était inévitable... et pas encore présente chez lui. Lentement, Aramis relève une main pour ramener une mèche de cheveux de la petite derrière son oreille, laquelle voletait devant ses yeux quelques secondes plus tôt, jusqu’à se prendre dans les longs cils noirs qui accentuaient son joli regard de biche. C’était une mignonne petite que celle-là.

« Je m’appelle Aramis. », se présente finalement l’homme... avant de néanmoins légèrement froncer ses sourcils noirs et fins. Elle ne semblait pas surprise de cette annonce, comme si elle attendait ces mots précis, très exactement. Il ne comprenait pas quelque chose. Ça lui passait sous le nez et il en était un brin vexé ! « On dirait que je ne t’apprends rien de nouveau là... Qui es-tu ? »

Le mystère était encore entier pour le nouveau conseiller orketa...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia  [Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia EmptySam 2 Sep - 2:36

Lucy quitte le terrain d'entraînement pour rejoindre sa chambre et se préparer pour sortir. Elle n'a jamais supporté de rester enfermée. À Orketa, il y avait bien trop de monde à la maison pour qu'elle puisse passer une heure à ne rien faire. Il lui arrivait de rester chez elle, mais la plupart du temps elle sortait. Elle allait se balader au village, dans les forêt alentours. Cette habitude lui était restée. À défaut d'avoir les paysage, son entourage et sa famille, elle gardait une certaine routine.

Elle troque sa tenue de combat – bien plus pratique pour s'entraîner – contre une robe beige et une cape blanche. Elle ne rabat pas la capuche sur sa tête et la laisse pendre mollement dans son dos. Elle prend le temps de coiffer sa longue chevelure qui a bien poussé en trois ans. Elle lui arrive désormais un peu plus bas que les épaules. Avant de partir en balade, Lucy prend le temps de s'examiner dans le miroir. Elle a changé. Vraiment. La petite fille de onze ans a fini par laisser place à une jeune fille de 14 ans déjà. Ses rondeurs d'enfant disparaissent et son corps de femme commence à se former : ses hanches s'élargissent, son ventre s'aplatit, sa poitrine commence à pointer le bout de son nez, son visage s'affine. Ce n'est pas seulement physique, ça se voit aussi dans ses yeux, dans son attitude. Rien ne laisse penser que, trois ans plus tôt, elle se cachait encore dans les jupes de sa mère quand on lui parlait. Seule cette dernière pourrait la reconnaître du premier regard.

Avec un soupir de nostalgie, Lucy quitte le bâtiment en faisant attention de ne pas se faire attraper par Augias. Ce dernier prenait un malin plaisir à la taquiner, mais elle n'avait pas envie d'avoir affaire à lui aujourd'hui. « Tiens, tu ne t'entraînes pas aujourd'hui ? » Elle roule des yeux en y repensant et se hâte pour rejoindre le centre de la Citadelle. Toutes ces rues animées, ces magasins, ces gens pressés. Rien ne lui rappelle Orketa mais elle a fini par s'y faire. Il faut bien, non ?

Alors qu'elle se dirigeait vers le marché pour troquer quelque chose contre quelques fruits, elle remarque un visage qui lui est si familier. Sous le choc et la surprise, elle s'arrête net. Un visage on ne peut plus féminin, des cheveux bruns qui encadre ce dernier. Tout le monde l'appellerait « mademoiselle » ou « madame », mais elle, elle sait. C'est Aramis. Se souvient-il d'elle comme elle se souvient de lui ? Elle se souvient des contes et des légendes dont il lui parlait. De l'intérêt encore plus grand qu'elle avait porté à la lecture suite à cela. De la passion qu'elle pouvait lire dans ses yeux quand il lui racontait. En revanche, même en essayant, elle ne se souvenait pas de leur rencontre. La surprise et la curiosité s'imprègne encore plus sur son visage, mais elle n'est pas sûre. En trois ans, ses souvenirs auraient pu s'estomper. Elle remarque qu'elle n'a toujours pas bouger quand il arrive près d'elle et commence à lui parler. Un sourire se peint alors sur ses lèvres et elle réplique. « Je suis surprise et déçue que tu ne te souviennes pas de moi. » répond-elle quand il se présente. Elle prend une mine faussement déçue, pince les lèvres, puis reprend la parole. « Je suis Lucy. » Elle doit lever la tête pour le regarder : même si elle a bien pris vingt centimètres depuis leur dernière rencontre, elle reste relativement petite. Elle arque un sourcils, attendant la réaction du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Aramis - Lucy] A mirage made out of nostalgia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: