AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 [EVENT] ❝ Metaphorique ❞ feat Aruméri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 34
Inscrit le : 13/08/2017
Crédits : avengedinchains
Célébrité : Alex Høgh Andersen
Multi-comptes : Karrah, Kalevi, Keren

Augias
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) [EVENT] ❝ Metaphorique ❞ feat Aruméri  Mar 19 Sep - 20:19

❝ METAPHORIQUE ❞



Aruméri, Kùm

Akeela a laissé aux apprentis la possibilité de prendre part à la fête de l’Alliance. En premier lieu, Augias s’est dit qu’il n’y participerait pas, qu’il n’irait pas. L’idée de voir tous ces idiots se réjouir de ce que lui aimerait détruire, cela ne l’a pas enchanté. Mais finalement, il s’est dit que peut-être cela pourrait être intéressant. Les dix ans de l’Alliance et l’entrée nouvelle d’un clan anciennement barbare. Augias s’est dit que peut-être, des conflits éclateraient sous l’effet de l’alcool, que peut-être même il pourrait enflammer certains cœurs  et jeter le trouble dans les esprits. Alors oui, finalement Augias a fait un sac et l’a jeté sur son épaule. N’ayant pas de monture personnelle, il s’en est fait prêter une par un membre de la garde de la citadelle restant sur place. Heureusement pour lui, il a eu la chance d’avoir quelques leçons ainsi, lorsqu’il a mis le pied à l’étrier pour quitter la citadelle, il ne s’est pas trompé et n’est pas tombé. De quoi maintenir l’image qu’il entretient depuis son arrivée à la citadelle et jeter un regard arrogant à la ronde. Si certains s’attendaient à le voir se ridiculiser, ce n’est pas pour demain.

Le banquet n’a pas encore eu lieu, mais les préparatifs vont bon train. Et Augias n’est pas resté de son côté. L’apprenti venu de Pankara a prêté main forte pour monter les tables et installer les buchers. Il a même transporté quelques tonneaux. Puis, il a laissé sa place pour aller se promener un peu. Il a observé avec attention les lieux : la configuration des différents espaces, les gens, les alentours. Des plaines à perte de vue et des tours de garde réguliers menés d’une poigne de fer par Kalevi et Madaline. Impossible dans ses conditions d’être surpris. Pourtant, Augias sait qu’il ne vaut mieux pas être trop sûr de leur sécurité car les soucis pourraient bien venir de l’intérieur. Lui-même étant un trouble-fête potentiel. Et il sait également qu’il ne doit pas se faire remarquer à provoquer des esclandres parce que cela pourrait lui coûter cher. Alors il évalue et observe beaucoup. Il saisit bien les regards et les défiances. En fin de journée, la délégation Kelownienne menée par leur jeune chef à la chevelure de feu arrive et très vite, Augias remarque plus de tension. Pourtant, les hommes et les femmes venus du nord s’activent rapidement pour prêter main forte aux préparatifs. Alors Augias commence à aller fureter çà et là, glissant parfois quelques mots en la défaveur des kelowniens aux habitants de l’Alliance ou en la défaveur des habitants de l’Alliance aux Kelowniens. Il pondère chaque mot et reste toute en nuance, ouvrant simplement la voie à certaines choses dont il pourra se resservir plus tard dans la soirée lorsque les verres seront pleins et que les tonneaux seront vides.

Finalement, il va se promener du côté des étals qui se montent également pour les échanges et le troc car même si la fête n’est pas un événement commercial, cela semble tout de même une bonne occasion de pouvoir échanger connaissances et ressources. Et alors qu’il s’apprête à quitter l’étal d’un marchand Orketa, il aperçoit le coin d’une couverture cornée et sort de sous une pile un petit livre à la reliure abîmés et aux couleurs passées, presque effacées. Lointain vestige d’un passé prospère mais ô combien meurtrier. Augias l’ouvre pour déchiffrer le titre sur la premier page : « Moby Dick ». Il le regarde puis finalement l’échange contre autre chose. Puis, il se met en quête d’Aruméri qui lui enseigne la lecture et lorsqu’il la trouve enfin, il s’approche et lui demande : « As-tu déjà aperçu des gens que tu connais ? » de la citadelle ou d’ailleurs, bien sûr. Puis, il lui tend le livre et lui dit : « J’ai trouvé ça, c’est un vieux marchand Orketa qui l’avait ». C’est un cadeau, sans que cela ne soit réellement dit. Mais Augias n’est pas réellement affectueux. S’il l’a été par le passé, cela fait bien longtemps qu’il ne l’est plus. Mais avec Aruméri, il est moins sur ses gardes qu’avec les autres, probablement parce qu’il l’apprécie, parce qu’ils sont alliés et qu’ils ont les mêmes idées.
(c) Liliana
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 25
Inscrit le : 28/07/2017
Aruméri
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [EVENT] ❝ Metaphorique ❞ feat Aruméri  Sam 30 Sep - 16:00


❝ Metaphorique ❞
Feat Augias
La délégation de la Citadelle a été reçue avec les honneurs et le faste qu'on accorde aux invités de marque. Quand les représentants d'autres clans doivent se contenter de monter des campements autour des murs de la capitale Askhadi, les Apprentis et leur entourage le plus proche s'est vu invité à occuper des chambres au sein même de la cité fortifiée. Le reste de leur imposante caravane s'est installée extra-muros mais, à en juger par les éclats de voix qui en parviennent, l'ambiance qui y règne est des plus amicales. Pourvu que ça dure, avant l'arrivée du clan du nord.

Postée à la fenêtre au verre trouble de ses appartements, Aruméri regarde ce qu'elle peut voir de cette fourmilière d'individus et de tentes, et appréhende comme eux l'arrivée de  la délégation kelownienne. La visite de cette dernière à la Citadelle aurait pourtant pu être pour la rassurer étant donné le peu d'esclandres qu'elle a causés, mais l'ancienne orketa ne peut décemment pas voir d'un bon œil l'arrivée d'un clan au passé si sanguinaire au sein de l'Alliance qui, elle même, a déjà bien à se reprocher en matière de traite humaine.

Mais cette rencontre entre les différents clans, hormis celui-ci, demeure pour elle une bonne occasion d'y trouver des alliés susceptibles d'agir en dehors des frontières de la Citadelle. C'est donc sous des atours élégants et une coiffe délicate qu'Aruméri se décide enfin à descendre de cette tour pour rejoindre les rues s'animant encore des préparatifs pour le banquet qui sera donné dans la soirée. Elle tient à faire bonne impression aux personnes d'influence qu'elle est susceptible d'y rencontrer.

Ses pas la guident d'abord sur la place principale où tous sont bien trop affairés aux préparatifs, pour ensuite la faire glisser vers le jardin médicinal que surplombent les hauts remparts. Sa robe bruisse dans les allées de molène, de de trèfle rouge et d'astragale sur lesquelles son regard glisse avec une pointe de nostalgie alors qu'elle reconnaît ces plantes et fleurs qui poussaient librement et sans aucune discipline au pied de l'arbre cité  de Lakestreet. Un instant, une pensée fugace lui vient : et lorsqu'elle aura accompli son ambition, lorsque son protégé prendra la tête de l'Alliance, sera-t-elle assez soulagée pour reprendre cette vie dont elle se souvient de moins en moins ?

Alors qu'elle songe à son Apprenti, le visage de ce dernier se dessine clairement à côté d'elle et sa voix grave la tire de ses pensées. Sans lui laisser le temps de prononcer le moindre mot, il attire son attention sur un livre vieilli de l'ancien temps. Moby Dick. Ses mains fines s'emparent doucement de cet ouvrage qui, sans qu'elle ne laisse rien paraître, réchauffe son cœur et la conforte dans l'idée qu'Augias a non seulement les épaules, mais aussi le cœur et l'esprit pour être un Ipa juste et raisonné.

- Tu as l’œil. Constate-t-elle en appréciant le relatif bon état du roman et la lisibilité préservée de ses caractères, avant que ses prunelles noires ne viennent trouver celles de son élève. Elle sait ce qu'on dit de lui et ce qu'inspirent ses traits durs et son regard froid, elle connaît l'ambition malsaine qu'on lui prête mais sait mieux que quiconque à quel point elle est juste et valable. Et c'est pour ça qu'elle mise tous ses espoirs sur lui. Merci.

Seul un fin sourire vient illustrer le plaisir qu'elle a autant pour cet ouvrage que pour l'amabilité de celui qui le lui donne. Mais elle n'en écaille pas pour autant sa coquille de femme froide et distante, restant droite comme un I et conservant une attitude altière et fière. Son regard quitte un instant celui d'Augias pour balayer les alentours, comme pour chercher encore une fois un visage familier qu'elle pourrait lui rapporter.

- Personne d'autre que toi. Répond-elle enfin en reportant ses yeux sur le jeune homme. Et, à vrai dire, ça lui importe peu, la préceptrice s'encombrant peu des relations sociales qui n'ont rien à voir avec ses intérêts. Elle songe à l'Ipa qui doit déjà s'entretenir avec Ménélas, puis aux Apprentis qui doivent la suivre à la trace, sauf Augias. Oui, décidément, il a quelque-chose qu'ils n'ont pas. Lui vient enfin le souvenir du maître d'armes qui a lui aussi fait partie du voyage et qu'elle n'a pas revu depuis leur arrivée, faisant poindre une lueur d'agacement et un plissement de lèvres caractéristique. Ton maître d'armes doit déjà s'être rendu dans le bordel le plus proche, je gage que nous ne le verrons pas d'ici à notre retour à la Citadelle.
©️ FRIMELDA


_________________
PEACE WITHOUT JUSTICE IS TYRANNY
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 34
Inscrit le : 13/08/2017
Crédits : avengedinchains
Célébrité : Alex Høgh Andersen
Multi-comptes : Karrah, Kalevi, Keren

Augias
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [EVENT] ❝ Metaphorique ❞ feat Aruméri  Sam 7 Oct - 21:43

❝ METAPHORIQUE ❞


Aruméri, Kùm

Augias regarde les gens qui préparent le banquet. Ils sont tous emplis de joie et d'impatience. Augias lui n'arrive pas à se réjouir. Il n'arrive pas à se plaire ici. Même si les paysages sont magnifiques, qu'ils sont tous là pour faire la fête, il n'y arrive plus. Il n'a jamais été débordant de joie, c'était la part d'Ava. Mais là, c'est encore pire. Augias se fait parfois l'effet d'être un mort en sursis. Lorsqu'elle s'empare du roman, il la laisse l'explorer de ses mains aussi fines qu'harmonieuses. Il sourit un peu et lorsqu'elle lui fait remarquer qu'il a l'œil, il répond : « En effet » il sourit un peu plus arrogant. Oui, il a le sens de l'observation, et il le développe car il sait que cela lui permettra de survivre. « Et c'est en grande partie grâce à toi ». Elle lui apprend de nombreuses choses. Elle aiguise son esprit et son intelligence. Lorsqu'elle le remercie, il lui fait un signe de tête, simplement pour toute réponse. Il ne s'offusque pas du relatif enthousiasme de sa formatrice car il sait bien que c'est comme ça, qu'elle est comme ça. Il ne lui en veut pas, ils vont plutôt bien ensemble finalement.

Elle répond ensuite à sa question et il se contente de constater : « Quel dommage ». De son côté, il n'aurait que les parents d'Ava à croiser, où les siens. Mais il n'est pas sûr de les trouver. Il aimerait bien retrouver son ancien formateur, le maître forgeron qui avait accepté de le former. Mais il ne l'a pas encore aperçu et il en est désolé. Finalement, curieux, il demande : « As-tu envie d'en retrouver ? ». Après tout, elle pourrait très bien n'avoir personne à voir, ou ne pas avoir envie de les voir, de les croiser. Elle pourrait vouloir rester à l'écart. Ce qui correspondrait à sa carapace si bien façonnée. Alors c'est vrai que parfois, il se pose des questions sur la femme qu'elle est, sur la femme qu'elle était, sur ce qui a guidé ses pas jusqu'à la citadelle. Il est curieux, même si la plupart du temps il ne le montre pas. Puis, lorsqu'elle lui parle du maître d'arme, il ne peut retenir un rire et il dit : « Il aurait tort de se priver, nous sommes ici pour festoyer non ? ». Lui-même va surement devoir s'y mettre aussi, pour faire illusion, même s'il n'a pas spécialement envie. « Nous devrions nous y mettre aussi ! ».
(c) Liliana

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] ❝ Metaphorique ❞ feat Aruméri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Askhadi-
Sauter vers: