AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Dim 24 Sep - 15:18


Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls


Lund // Dixième mois de l'An 149


Il faisait froid. Beaucoup trop froid pour la saison. Beaucoup, beaucoup trop froid. Servan se les gelait littéralement, ayant coincé ses mains sous ses aisselles, sautillant d’une jambe sur l’autre pour tenter de chasser la sensation qui engourdissait ses membres. Et il pestait. Insultait. Maudissait le monde entier mais surtout son fournisseur qui était, comme toujours, en retard. Du coup le tavernier se retrouvait à attendre dehors, derrière la taverne, que cet abruti daigne se présenter à son rendez-vous. Servan savait que faire les choses légalement était toujours bien plus compliqué et c’était tentant d’aller se fournir chez d’autres, qui ne le feraient pas attendre dans le froid, menaçant de lui faire perdre son nez ou ses doigt ou toute autre partie de son anatomie qu’il désirait garder. Mais non. Il avait mis un point d’honneur à ce que les affaires se fassent en toute légalité dans son établissement. Et c’était bien le seul endroit sur terre où le jeune homme était en règle.

Enfin, il entendit un bruit de charrette et releva la tête, plissant les yeux, le regard mauvais, suivant le fournisseur du regard, sentait déjà des envies de meurtre s’emparer de lui en voyant la mine affable et décontractée du vieil homme qui ne semblait pas le moins du monde contrit par son retard de plus de deux heures. Lorsqu’il aperçut Servan, il porta une main à son chapeau et le retira en s’inclinant légèrement, le sourire aux lèvres et le tavernier dut réprimer une brusque pulsion de lui faire avaler son horrible couvre-chef, juste pour effacer ce sourire. Il était de très, très, très méchante humeur.

« -Bien le bonjour tavernier ! Splendide journée n’est-ce pas ?
-Je vous en donnerai moi de la splendide journée ! Ca fait deux heures que je vous attends et des fois que vous n’auriez pas remarqué, il GELE !
-Roh allons mon bon monsieur, vous êtes jeune et fort, bien plus résistant que moi, faut pas en faire tout un fromage ! »


Servan ne répondit rien, sous peine de passer de tavernier à assassin, ce qui ne lui plaisait pas des masses, et il se contenta de se diriger vers la charrette, de retirer le tissu qui recouvrait le chargement et compta les tonneaux. Au moins, le compte était bon. Il siffla et quelques secondes après, la porte de l’arrière-cuisine s’ouvrit et Angus et Mira firent leur apparition, prêt à décharger la charrette. Servan se dirigea vers la jeune femme et lui lança une bourse qu’elle attrapa au vol.

« -Mira, tu te charges de régler le monsieur s’il te plait. Veuille bien à retirer 10% du bénéfice pour le retard.
-Mais…
-La prochaine fois ce sera 20% ! Allez Angus, au boulot, les clients vont arriver. »


Sous les protestations indignées du vieil homme, les deux hommes commencèrent alors à décharger la charrette, tandis que la jeune serveuse comptait les pièces avant de les tendre au commerçant mécontent. Et encore, il avait de la chance. Il aurait été facile de le voler. Mais non, légalité. Rien d’autre n’était autorisé ici. Enfin tout fut déchargé et le commerçant repartit tandis que le tavernier et ses deux employés s’occupaient de rentrer les tonneaux et caisses dans l’établissement. Et déjà, Servan entendit la porte principale de la taverne s’ouvrir, annonçant l’arrivée des premiers clients de la journée. Mira les laissa pour aller s’occuper du ou des nouveaux arrivants tandis que les deux hommes s’occupaient d’amener les tonneaux jusque dans la salle principale, derrière le comptoir, autel sacré de la taverne.
(c) Earth & Ashes


Dernière édition par Servan le Mar 10 Oct - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Dim 1 Oct - 11:49

Lund, dire que la dernière fois que j'avais mis les pieds dans ce village c'était dans l'intention de le brûler. Au final, j'y avais affronter Kellan sur le champ de bataille et aucun de nous deux n'a réussi à prendre le dessus sur l'autre. Aujourd'hui était un jour différent, tout comme la raison de ma venue. Skylar était désormais à la tête des Sengolis et elle avait fait entrer son clan dans l'Alliance. J'avais rendez-vous avec la guerrière dans le but d'établir une route commerciale de Galène à Moroni. Du haut de mon cheval, j'aperçois les lueurs de Lund et le fait ralentir au pas pour entrer dans le village. Je me saisi d'une herbe à fumée ainsi que de mon allume-feu, j'enflamme le bout de la feuille puis la porte à mes lèvres. Je garde ma capuche sur ma tête, le regard des Sengolis se posent sur moi lorsque je franchis l'accès principale. Cependant, ils détournent rapidement la tête pour se concentrer sur leurs tâches. Leur comportement auraient été tout autre si j'avais garder mes habits de marin et ne les avaient pas troquer contre de la fourrure et du cuir. Mon arc et mon carquois était dissimulé par ma cape, tandis que mon harpon était enroulé dans une couverture. Quant à mes nombreux couteaux, certains se trouvaient dans mes bottes ou mes manches. Une dague pendait mollement à ma ceinture, seule lame visible.

Arrivée au coeur du village, je mets pied à terre en laissant tomber mon mégot et mène mon cheval par la bride tout en cherchant une auberge où me restaurer et prendre un peu de repos. Je ne tarde pas à trouver mon bonheur, j'attache ma monture à un poteau puis vérifie que ma couverture recouvre parfaitement mon harpon avant pousser la porte de la taverne. La chaleur émanant d'un foyer vient toute de suite me réchauffer. Je me dirige vers le comptoir et y dépose deux pièces de bronzes que j'avais volé sur le cadavre d'un homme qui avait tenter de me faire la peau, il y a une nuit de cela.

- Bonjour, je vais vous prendre une bouteille de rhum ainsi qu'un repas chaud.


J'adresse un léger sourire à la jeune femme avant m'installer dans un coin.

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Mar 10 Oct - 14:09


Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls


Lund // Dixième mois de l'An 149



Mira s'occupait d'accueillir les clients, deux hommes du village, des habitués qui venaient tous les jours après une nuit et matinée de dure labeur, avant de rejoindre leurs maisons et leurs couches. Ils saluèrent la jeune femme bruyamment, à forte dose de chants, d'exclamations et de déclarations d'amour. Servan soupira, secouant la tête. C'était toujours le même refrain. Tous venaient faire la cour à Mira, jeune femme d'une certaine beauté que le tavernier avait pris sous son aile en ouvrant sa taverne, après que la jeune femme ait perdu toute sa famille lors d'une des trop nombreuses guerres menées par Sendakan. Il éprouvait un besoin très paternel de protéger la jeune femme de tous ces idiots, mais heureusement, les gens du coin étaient tous des amis, se connaissaient tous entre eux et savaient où se trouvait la limite entre plaisanterie et grossièreté et ne faisaient jamais rien de déplacé. Ils étaient juste particulièrement bruyant.

Mais il semblerait que cette journée soit signe de nouveauté car, penché derrière le comptoir, occupé à positionner les tonneaux correctement, Servan ne vit pas le nouveau client passer la porte de son établissement. Il trouva certes étrange que les éclats de rire se soient tus mais il se dit que les clients étaient à présent trop occupés à boire leur bière pour faire du bruit. Mais en entendant le timbre grave ainsi que le tintement des pièces sur le comptoir, le tavernier se redressa et se retrouva nez-à-nez avec un homme qui n'avait rien à voir avec les villageois du coin. Vêtu de cuir et de fourrure, grand, au regard et cheveux sombres comme la nuit, le nouveau venu en imposait.

Haussant un sourcil en regardant les pièces posées sur le comptoir, Servan hocha la tête et lui sourit, faisant signe à Mira, qui elle non plus n'avait pas manqué l'arrivée du nouveau venu et s'était même mise à rougir légèrement lorsqu'il lui avait sourit, de venir. Le nouveau client alla lui-même s'installer à une table dans un coin, non loin de l'âtre, les deux autres clients le dévisageant sans vergogne, comme s'ils n'avaient jamais vu d'autre être humain de leur vie.

"Mira, emmène Angus avec toi en cuisine et dis-lui d'arrêter de dormir, il a du travail ! Vous vous occupez du repas de monsieur. Allez hop!"

La jeune femme acquiesça et, embarquant son acolyte qui venait juste de ramener le dernier tonneau, tous deux s'éclipsèrent en cuisine. Servan, quant à lui, attrapa une bouteille de rhum sur l'étagère, un verre et se dirigea vers le nouveau venu. Posant le verre sur la table, il déboucha la bouteille et entreprit de servir un verre à son nouveau client, son regard se posant sur lui.

"Je ne vous demanderai pas si vous êtes du coin, ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Vous avez réussi à faire taire les deux poivrots à côté, c'est un miracle. Vous avez ma reconnaissance éternelle rien que pour ça! Je m'appelle Servan. Bienvenue à Lund !"
(c) Earth & Ashes


Dernière édition par Servan le Ven 3 Nov - 18:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Sam 14 Oct - 1:04

Le silence absolu régnait dans l'auberge depuis que j'y avais fait mon apparition et les deux clients déjà présent ainsi que la serveuse me suivait des yeux, seul le barman semblait dans son état normal. Je retire ma cape et l'étend sur le dossier d'une chaise avant de retirer mon arc et mon carquois que je dépose contre le mur à proximité, au cas où. Je m'installe confortablement sur ma chaise, attendant ce que j'avais commander. Le barman ne tarda pas à arriver avec du rhum et me servit un verre avant que je n'ai eu le temps de dire que ce n'était pas nécessaire. Je lui adresse un signe de tête suite à ses paroles puis vide mon verre d'un trait sans problème. Aussitôt, une langue de feu me réchauffe mes os glacés.

- Je vous direz bien mon nom mais croyez moi cela vaut mieux pour tout le monde ici que vous ne le sachiez pas. Et ne vous embêtez pas avec le verre, je vais directement boire à la bouteille si ça ne vous dérange pas.

Mes derniers mots ne sont pas une réelle demande mais juste une forme de politesse car de toute manière je n'allais pas lui demander la permission. J'attrape la bouteille et boit une nouvelle gorgée, savourant les embruns de l'alcool coulant dans ma gorge.

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Ven 3 Nov - 18:46


Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls


Lund // Dixième mois de l'An 149



Il n'y avait pas à dire, le nouveau venu avait de l'allure et de la gueule. Non content de taire son nom, évoquant de sombres raisons, il prenait aussi très bien ses aises pour un étranger, attaquant la bouteille après avoir vidé son verre sans aucune forme de pitié. Servan aimait ça. Il aimait le charisme qui se dégageait de son nouveau client, il aimait le fait que les deux villageois ne trouvaient plus rien à dire et étaient silencieux et il aimait que ce drôle d'oiseau ait poussé la porte de sa taverne de village. Enfin quelque chose d'intéressant à Lund.

"Faites comme chez vous mon ami. Vu les pièces que vous m'avez donné, je vous autoriserais même presque à vider mes réserves si je ne m'inquiétais pas de la santé mentale de mes clients s'ils venaient ici et découvraient que le rhum avait disparu ! En parlant de ça..."

Servan retourna vers le comptoir et attrapa une bouteille poussiéreuse sur l'étagère avant de revenir vers l'inconnu et de poser la bouteille sur la table.

"Un de mes meilleurs crus ! Vous m'en direz des nouvelles une fois que vous aurez fini sa petite soeur !"

Et alors qu'il parlait, Mira revint vers la pièce principale, les bras chargés de victuailles qu'elle s'en allait poser sur la table du nouveau venu. Du pain, du fromage et une assiette fumante, de quoi rassasier un géant. Mais alors qu'elle traversait la pièce, la porte s'ouvrit avec fracas et la fit sursauter, lachant ce qu'elle tenait dans les mains. Le bruit de la vaisselle brisée fit se retourner Servan qui n'eut pas le temps de dire quoique ce soit à sa serveuse que des voix retentirent sur le perron.

"Eh la eh la ma jolie ! On voulait pas t'faire peur ! Attends bouge pas on va t'aider à ramasser!"

Des rires graveleux répondirent à cette réplique alors que quatre hommes pénétraient dans la taverne, l'un d'entre eux, sûrement le chef de cette bande de gais lurons qui avait parlé plus tôt, s'avançait vers Mira et lui attrapait le bras. D'un bon, Servan les rejoignis et attrapa le bras du malotrus, le forçant à lâcher prise tout en affichant un air affable.

"Messieurs bien le bonjour ! Je vais me charger personnellement de vous servir ce que vous voulez. Si bien sûr vous avez de quoi payer, mais vous m'avez l'air tellement honnêtes que je n'en doute pas une seule seconde !"

L'homme grogna et retira son bras, s'arrachant à la prise de Servan. L'observant, reportant ensuite son attention sur la serveuse, il fit signe de tête à son groupe et se dirigea vers une des tables installée non loin de l'étranger. C'est à ce moment là que le chef de bande le remarqua et l'observa en fronçant les sourcils.

"T'es qui toi? T'es pas du coin... ça se voit... On aime pas trop les étrangers nous. T'as la meilleure table mon gars alors tu ferais bien de bouger pour que mes gars et moi on puisse s'asseoir. Puis ta bouteille me donne bien envie. Tu vas bien partager pas vrai?"

Tout en parlant, il jouait ostensiblement avec le manche d'un petit poignard qui dépassait de sa ceinture, dans une tentative assez pathétique d'apparaître menaçant.
(c) Earth & Ashes


Dernière édition par Servan le Lun 15 Jan - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Sam 4 Nov - 20:16

Les yeux du tavernier ne se décrochent pas de ma personne tandis que je vide le contenu de sa bouteille au fond de ma gorge. Il est vrai que le rhum du Sengoli est de bonne qualité, et je dois bien avouer que je m'attends plus à de la pisse de gobelin qu'à un vrai rhum. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres craquelées par le froid suite à la remarque du tavernier. Je le suis des yeux lorsqu'il part chercher une nouvelle bouteille derrière son bar puis la rapporte à ma table. Je repose ma bouteille puis me saisi de l'autre pour lire son étiquette. Distillé durant 48 heures, vieillit en fût de bois blanc, 4 ans d'âge.

- Eh bien, pour un simple tavernier c'est une bien belle bouteille que vous avez là.

Je fais sauter le bouchon de liège puis porte le goulot sous mes narines. Fermant les yeux, j'hume les vapeurs qui s'en dégagent. Un bruit de vaisselle brisée me fait sortir de ma dégustation sensitive. Le tavernier est tout aussi surpris que moi et tout deux, dirigeons notre regard vers la jeune serveuse qui, semble-t-il, a sursauter à l'arrivé d'un groupe de nouveaux clients. Un homme prend la parole en rigolant puis attrape le bras de la jeune femme. Instinctivement, ma main se pose sur le pommeau de ma dague, me rendant prêt à intervenir en cas de besoin. Cependant, le tavernier intervient et force le chef de la bande à desserrer son étreinte du bras de la serveuse.

Le calme reprend ses droits et je rebouchonne la précieuse bouteille. Je m'empare de l'autre puis la porte à mes lèvres. En sirotant ma boisson, je surveille, du coin de l’œil, la progression des nouveaux venus. Le sois-disant chef de meute s'adresse à moi en jouant avec le manche de son poignard dans une vaine tentative pour m'impressionner. Ne répondant pas, je prend mon temps pour terminer mon rhum et seulement lorsque ma bouteille est vide, je tourne les yeux vers lui.

- Écoutez, messires, je ne cherche pas à causer des problèmes. La taverne est grande et le nombres de tables importantes, je suis sûr que si vous vous installez à une autre qu'à celle-ci vous seriez tout aussi bien installer. De plus, ne m'en veuillez pas mais notre cher tavernier, ici présent, souhaitez me faire goutez cette bouteille car, voyez-vous, je suis un grand amateur de rhum.

J'affiche un sourire aimable avant de détourner mon regard de cette bande pathétique. Je sors ma pochette de cuir et en extrait une algue à fumer ainsi qu'un allume feu. Après avoir coincer la dite algue entre mes lèvres, j'enflamme son extrémité puis commence à m'en délecter.

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Lun 15 Jan - 18:26


Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls


Lund // Dixième mois de l'An 149



Servan soupira et leva les yeux au ciel dans le dos du malotrus. Croisant les bras, il attendit que le nouveau venu ait fini son petit numéro de cirque en tentant de faire peur au client mystère et une fois que ce dernier lui ait répondu tranquillement, Servan posa une main sur l'épaule du chef de bande. Celui-ci se retourna et repoussa la main de Servan, le toisant d'un air hostile.

"Alors comme ça on fait goûter ses petites spécialités à un étranger mais pas à de braves Sengoli hein?"

Servan haussa les épaules et tout aussi affable répondit à la pique ridicule.

"Il a payé. Tu as de quoi payer aussi? Dans ce cas-là, assis-toi et laisse-moi te ramener une autre bouteille."

Il n'y avait plus de "vous" qui tenait, plus de politesses. Sengoli ou pas, Servan détestait qu'on tente de semer la zizanie dans son établissement. Et l'étranger le remarqua. Plissant un peu plus les yeux, il sembla peser le pour et le contre pendant un instant, sûrement le temps pour ce crétin de comprendre la menace qui sommeillait dans les propos du tavernier. S'il était entré et ne comptait pas payer... il repartirait sûrement avec des dents en moins. Servan avait espéré que cela suffirait à les calmer et à cesser leur combat de coqs ridicule... mais il s'était lourdement trompé. Aidé par la présence rassurante de ses gars, le chef reprit la parole, bombant le torse pour se donner un air menaçant à nouveau.

"J'aime pas trop ton ton l'aubergiste. Mes gars et moi on revient du front. On a donné notre sueur et notre sang pour notre clan pendant que toi tu restais bien à l'abri derrière ton comptoir. J'pense qu'on mérite bien une bouteille offerte gratuitement pour nos bons et loyaux services hein. Pas vrai les gars?"

Les gorilles derrière lui s’esclaffèrent bruyamment. Mais ils cessèrent bien vite en comprenant que l'atmosphère était devenue glaciale dans la pièce. Les autres clients était de vrais habitués de l'endroit. Tous connaissaient Servan et son passé. Et ils fixaient tous l'aubergiste qui s'était transformé en statue de pierre. Puis, doucement, ses traits s'animèrent à nouveau et un sourire étira ses lèvres. Il hocha la tête et prit la bouteille posée sur la table du client mystère et fit mine de la donner au chef de bande. Mais au dernier moment, il explosa violemment la bouteille sur le crâne du vaurien qui chancela et s'écroula en criant de douleur. Les autres gorilles regardaient fixement leur chef hébétés, trop lents pour avoir la moindre réaction pendant les quelques secondes qui suivirent le coup. Sentant déjà les problèmes arrivés, Servan s'inclina devant son mystérieux client et dit comme à regret:

"Vraiment navré, mon bras a dérapé apparemment. Promis, si ces gorilles ne m'étripent pas, j'irais vous chercher la meilleure bouteille de ma cave."

Et déjà il se redressait, prêt à essuyer les conséquences de son geste. Au temps pour l'interdiction de semer la pagaille dans son propre établissement...
(c) Earth & Ashes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls  Mer 17 Jan - 19:21

La groupe de poivrots continu de râler contre le tavernier qui, lui, ne se laisse pas démonter. Je les écoutes d'une oreille distraite en fumant, réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir dire à Skylar lors de notre entrevue. La dernière fois que j'avais vu la cheffe de clan remontait à l'intronisation de Sengoli au sein de l'Alliance, quelle ne fût pas ma surprise en voyant Skylar se présenter en tant que la nouvelle cheffe des Sengolis. Nos chemins s'étaient déjà croiser il y a plus de dix ans et à l'époque aucun de nous n'était de taille à endosser le lourd fardeau des dirigeants.

Je tends la main vers la deuxième bouteille de rhum lorsque le chef de la bande de bras cassé évoque le fait qu'ils ont étaient sur le front, quel front ? Depuis l'inclusion de Sengoli au sein des territoires de l'Alliance il n'y a plus de guerre. Le seul "front" est celui qui borde la frontière Orketa et Kelowna ainsi que le blocus qu'exerce mes navires face a ceux des barbares du nord. Je jette un oeil aux énergumènes pour les dévisager. Même un apprenti de l'Ipa pourrait avoir raison d'eux, ce ne sont que des couards mythomanes. L'aubergiste à alors un geste qui me prend par surprise, il se saisit de la bouteille de rhum et l'assène sur le crâne du "client". Cachant rapidement ma surprise je me contente de tirer une nouvelle fois sur ma néréïde et adresse un hochement de tête au tavernier lorsqu'il s'excuse.

Le molosse se redressait déjà et ses camarades semblaient impatient de réduire en charpie Servan. Je pose ma clope sur le bord de la table puis me lève lentement sans toucher à mes armes, d'un coup de pied je balaye les débris de verre et pose une main sur l'épaule de mon hôte:

- Permettez ? J'ai besoin de me dégourdir les membres après une longue chevauchée.

Lorsque le crétin défiguré par la bouteille est enfin sur pied je me plante devant lui et parle d'une voix calme, posée et que je sais très énervante pour des types comme lui qui se croient capable de me mettre une raclée.

- Bien, notre hôte ici présent à tenter de vous l'expliquez de la manière la plus pacifiste possible mais vous ne semblez toujours pas avoir compris. Si il y a bien deux choses qui m'énerve par dessus tout c'est que l'on m'empêche de boire un bon verre de rhum et fumer. Or, vous m'avez empêcher de faire les deux. Dans moins de deux minutes ma clope se sera consumée sauf que dans moins d'une minute vous me supplierez d'oublier votre pitoyable existence.

Le visage violacé le colosse semble sur le point d'exploser. Gardant un visage de marbre je lui adresse une droite monumentale sans aucun effort et l'envoie valser à travers la salle.

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
 
[Priam - Servan] Il y aura toujours une taverne pour ceux qui se sentent seuls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: