AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 22/09/2017
Crédits : Google et moi-même
Célébrité : Kristanna Loken
Multi-comptes : Non

Kaha
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Dim 24 Sep - 21:44

Cette nuit encore , Kaha n'avait pu dormir longtemps. son passé était encore venu la chercher, la torturer. A bout de souffle, elle s'était levée. Comme à son habitude, elle s'habilla et fila dans la forêt, mais cette fois elle se dirigea vers l'Ouest. La vieille, lors de la chasse, la jeune femme avait abîmé sa lance. Dans le village, personne ne pouvait réparer les dégâts correctement. Alors, elle décida de mettre à profit son insomnie pour se rendre à Alon histoire de voir si elle pouvait trouver un forgeron capable de réaliser l'impossible. Il fallait environ une bonne journée de marche pour se rendre à la capital depuis là où la belle blonde résidait.

D'abord elle marcha, puis commença à trottiner avant qu'elle ne trouve sa vitesse de croisière. Elle se déplaçait rapidement par petites foulées qui lui donnaient l'impression qu'elle volait au-dessus du sol. A ses côtés, le fidèle Kurï la suivait, la précédait, il partait puis revenait. Le bâtard noir profitait de cette promenade pour se dégourdir les pattes. Malgré la fatigue, Kaha arrivait à garder un bon rythme. Vers midi, quand le soleil était haut de le ciel, elle fit une pause déjeuner et mâcha un gros bout de viande séchée avec du pain et quelques fèves. Son compagnon à quatre pattes alla faire un tour avant de revenir avec un lapereau à dévorer. Il avait l'habitude d'apporter ses proies pour laisser à sa chère amie le soin de les dépecer. Tout le monde y trouvait son compte. Lui pouvait déguster son repas tranquillement sans avoir la gueule pleine de poils et la charmante blonde pouvait récupérer de la fourrure pour s'en servir comme monnaie d'échange ou pour sa propre utilisation.

Une fois la pause finie, Kaha repris sa route en direction de la capitale. Elle retrouva rapidement son rythme. Plusieurs heures s'écoulèrent à gambader dans la forêt sans heurt avant qu'elle n'arrive à vu d'Alon. La course du soleil était nettement déclinante. Sans un regard pour son camarade de voyage, elle lui adressa la parole avec douceur.

- Kaha: On va se séparer ici Kurï. Tu n'aimeras pas là où je vais. Je reviens très vite. Alors ne fait pas de bêtises.

Pour seul réponse, la jeune femme senti une langue râpeuse sur sa main gauche. C'était la façon que Kurï avait de lui faire comprendre qu'il allait garder ses distances avec Alon, mais qu'il resterait dans le coin jusqu'à son retour. Le quadrupède noir retourna un peu plus loin en direction de la forêt. Kaha savait que son ami le chien n'aimait pas quand il y avait trop de monde. Après, tout, c'était un animal plutôt sauvage. Il valait mieux éviter les situations délicates. C'était la meilleure chose à faire.

Marchant avec assurance, la jeune femme blonde se dirigea vers l'entrée de la ville. Elle marqua une pause devant l'un des gardes pour le questionner. Quel était l'artisan de la cité qui pourrait réparer son arme avec le plus de virtuosité. Le type le plus baraqué haussa les épaules en parlant du forgeron officiel du clan. Le plus jeune secoua la tête en parlant d'un autre forgeron tout aussi capable que le maître, mais nettement plus abordable au niveau du "prix". Le molosse éclata de rire quand il compris que son camarade voulait parler d'Alaric. Le visage du plus jeune s'empourpra devant le condescendance de son acolyte et insista. Certes, il était jeune. Certes, il était plus connu pour son travail de forge qui concernait les objets du quotidien, mais le plus frêle des deux gardes insista sur le fait qu'il l'avait vu travailler une lame un jour et qu'elle tout juste magnifique. Alors que les deux gardes commençaient à se prendre le bec, Kaha les coupa pour les remercier et entrer en ville.

A chaque fois, elle était émerveillée de voir Alon. La ville suspendue faisait toujours son effet sur l'Orketa d'adoption. Là d'où elle venait, il n'y avait rien de tel et de ce qu'elle avait pu entendre, ailleurs non plus. Alon était l'une des merveilles architecturales de ce monde. Elle se déplaça rapidement à travers le dédale de passerelles de la cité jusqu'à arriver devant l'échoppe du fameux Alaric. La bicoque ne payait pas de mine. D'où elle était, elle pouvait sentir la chaleur de la forge, l'odeur du feu, du fer fondue et de la sueur. Après une légère hésitation, la jeune femme se décida finalement à entrer pour juger par elle-même l'homme. Elle ne confierait pas sa lance à n'importe qui.

- Kaha: Bonjour !

Sa voix était rauque et plutôt grave pour une femme, mais elle restait mélodieuse un peu comme le champ d'un rossignol. Malgré les années, la jeune blonde avait toujours un léger accent qui montrait qu'elle était une "étrangère" sur ces terres même si maintenant elle faisait partie du clan.

_________________

Kaha signifie Force.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Lady Azraël
Célébrité : Dylan O'Brien
Multi-comptes : -

Alaric
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Mer 4 Oct - 17:44


La marteau, l’enclume et la lance.


⊹ L’impossible est mon métier. ⊹

Il ne payait pas de mine, c’est vrai. Alaric n’avait jamais été le forgeron de référence, parce qu’il n’était pas très vieux, ni très musclé. Il était, en général, plus rassurant de voir un forgeron très baraqué et grand en face de soi, tout ce qu’Alaric n’était pas. En revanche, il faisait en effet des prix intéressants et il était très fort pour ce qui était des outils. Mais ce que les gens ignoraient c’est que s’il était bon dans les outils, il excellait dans les armes. Il était passionné par ces dernières. Les gens l’ignoraient pour la simple et bonne raison que personne ne lui en apportait jamais. Mais il en avait à vendre, accrochées sur les murs près de l’entrée, comme dans une vitrine. Elles étaient très belles, les lames brillaient et chaque finition était parfaite.

Alaric était en train de nettoyer un peu ses outils de travail avant que quelqu'un entre. Il n'avait pas beaucoup dormi la nuit dernière, ce qui ne l'empêchait pas d'être en pleine forme. Il avait fini une commande un peu plus tôt, qui n'attendait plus que son propriétaire, posée sur un tabouret contre un mur derrière le comptoir improvisé.

En parlant du loup, il se retourna lorsqu’il entendit quelqu’un entrer. Il avait un peu de poussière sur le visage et les bras, à cause du feu et du travail sur l’enclume. Une jeune femme se trouvait à l’entrée de son échoppe. Il s’avança vers les quatre planches  qui lui servaient de comptoir et posa ses mains dessus pour se pencher vers elle.

-Bonjour ! Que puis-je faire pour vous?

Ce n’était pas un lieu très grand, il n’avait pas les moyens de vivre autrement. Son métier ne payait pas très bien, et le fait de ne pas être le plus populaire n’aidait pas non plus. Il ne se plaignait pas, il avait déjà vu des gens dans des situations pires que la sienne. Il avait au moins de quoi se nourrir et un toit à peu près stable pour dormir. Il ne semblait d’ailleurs pas malheureux, il se portait très bien. Il n’était pas très souriant, mais il était poli et agréable à vivre.

L'échoppe était divisée en deux, une partie pour la boutique et une partie pour lui, son logement. La boutique, quant à elle, était divisée en trois parties. L'avant de la boutique, devant le comptoir pour les clients, puis une partie pour entreposer les commandes et travaux en cours et la forge en elle-même. Même si l'endroit donnait l'impression d'être désordonné, il était en fait relativement organisé.

Il se demandait pourquoi cette jeune femme venait le voir. Était-ce pour un outil, comme la plupart des gens en ce moment? Ils faisaient des travaux dans la capitale, alors il voyait beaucoup de clients, habituels ou non, venir pour commander ou faire réparer divers outils. Non, elle ne ressemblait pas à quelqu'un qui avait besoin d'un outil. Que pouvait-elle vouloir? Il frissonna intérieurement à l'idée qu'elle vienne pour une arme.  




_________________
KIND REGARDS - ALARIC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 22/09/2017
Crédits : Google et moi-même
Célébrité : Kristanna Loken
Multi-comptes : Non

Kaha
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Ven 13 Oct - 16:58

En entrant, la guerrière blonde détailla l'échoppe qui était plutôt sombre malgré les flammes qui dansaient dans l'âtre de la forge. Au premier coup d’œil, on pouvait voir un capharnaüm d'objets même si après réflexion, un semblant d'organisation pouvait apparaître à un fin observateur. Le travail de la forge avait déposer une belle couche de poussière et d'autres saletés dans la pièce. Malgré le changement de luminosité entre l'extérieur et l'intérieur, le yeux aciers de la belle blonde s'étaient rapidement habitués à la peine-ombre ambiante. De la sorte, elle put détailler le gringalet qui s'était retourné pour lui faire face. D'après ce qu'elle pouvait voir, il était couvert de la même poussière que la pièce. C'était certainement le forgeron. Il y avait peu de place dans l'échoppe même si elle se doutait que la bâtisse était bien plus grande. Du moins c'était ce que l'extérieur pouvait laisser supposer. L'homme semblait jeune et plutôt chétif pour une personne ayant une profession réclamant de la force et de l'endurance. Cependant, Kaha n'était du genre à se fier aux apparences. Elle était bien la preuve que le physique ne faisait pas tout. Il y avait aussi le savoir faire.


- Kaha: On m'a parlé de toi. On dit que tu es un bon forgeron qui pratique de bons prix. Elle marqua une pause et planta son regard bleu acier dans celui de son interlocuteur. Alors ? Qu'as-tu à dire à cela ?

Pour le moment, la guerrière blonde ne voulait pas confier sa lance comme cela. Elle voulait juger l'homme, l'artisan avant. D'un geste ample, elle détacha l'arme qui était dans son dos pour la poser sur les planches de bois qui semblaient former le comptoir de l'échoppe. Sa main gauche restait posée sur le manche de sa hache de guerre, comme si c'était un avertissement silencieux.

- Kaha: Qu'en penses-tu ?

Elle testait l’œil de l'expert. Elle savait pertinemment que le travail de sa lance devait être étranger aux forgerons du coin, mais elle se disait que s'il était si bon que cela, il n'aurait aucune difficulté à déceler le problème. Bien qu'entièrement en métal, la lance était étonnamment légère. Par endroit, il y avait de fins travaux de ciselures décoratives. Kaha savait parfaitement ce qui n'allait pas avec son arme. L'axe de la lance était légèrement voilé. Pour un œil profane, c'était tellement imperceptible que l'on ne le voyait pas, mais la guerrière pouvait le sentir rien que dans les mouvements de moulinet qu'elle faisait parfois avec son arme. Ce léger déséquilibre était quelque peu perturbant et pouvait induire une erreur lors d'un combat ou d'une chasse. Elle voulait faire "réparer" cela si possible.

_________________

Kaha signifie Force.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Lady Azraël
Célébrité : Dylan O'Brien
Multi-comptes : -

Alaric
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Dim 22 Oct - 13:52


La marteau, l’enclume et la lance.


⊹ L’impossible est mon métier. ⊹

Un bon forgeron pratiquant de bons prix? Telle était sa réputation? Eh bien, ce n'était pas si mal. Il plongea son regard dans celui de la jeune femme, tentant d'examiner qui il avait en face de lui. Ce n'était pas le genre de visite qu'il recevait souvent. D'après sa tenue, c'était sans doute quelqu'un de puissant? Peut être une guerrière? Si c'était le cas, il lui portait un respect immense. Pourquoi? Parce que sa mère le fut elle aussi, sacrifiant sa vie pour son clan. Il avait toujours admiré ces femmes qui montraient leur force et leur puissance. C'était sans doute la raison pour laquelle il admirait tant Nukka.
Il l'observa donc un instant. Alaric était peut-être "chétif", mais son regard était déstabilisant, d'après les gens de la ville. Il était sombre, profond.

-Je pense que ça me décrit plutôt bien. A vous de me dire si je suis bon forgeron. Pour le prix, dites moi ce que vous avez à proposer, j'aviserai en fonction du travail que vous attendez de moi.

De son bras, il l'invita à porter un regard sur les armes aux murs et les outils en dessous, pour qu'elle se fasse un avis sur son talent de forgeron. Suite à ça, elle posa une lance sur comptoir. Alaric posa son regard dessus et son expression changea, passant de la politesse à la fascination. Il attrapa une bougie pour l'observer à la lumière.

-Fascinant, vraiment fascinant... C'est du travail d'expert.

Il ne savait d'où venait ce chef d'oeuvre, mais la main de laquelle elle venait était une main d'artiste.
Il posa sa bougie et la prit en main pour la soupeser. Il n'était pas étonné de la sentir légère. Les bons forgeron savaient quel métal utiliser pour les armes, et surtout lequel choisir en fonction de l'utilité de ces dernières. Plus l'arme était en métal léger, plus elle était faite pour la fluidité. Cela renforçait son hypothèse sur la nature guerrière de cette femme. Elle devait être dans l'armée.

-Elle est vraiment belle, légère, sûrement très facile à manier, faite pour le combat, je me trompe?

Il la fit tourner et fronça les sourcils. Elle ne tournait pas bien, quelque chose n'allait pas dans l'équilibre de cette arme. C'était sûrement la raison pour laquelle cette jeune femme était devant lui.
Si ce n'était pas pour cela, il ne voyait pas pourquoi elle était là. La lame était encore brillante, aiguisée, le manche était en parfait état, il n'y avait aucun autre défaut.

-Est-ce que ce défaut d'équilibre est là pour vous aider ou bien c'est ce qui vous amène? Je ne vois rien d'autre d'anormal.

Il aurait été incapable de dire que l'axe était voilé. Il n'avait jamais suivi de formation d'expert et il en apprenait encore tout les jours. Les termes techniques ne faisaient pas partie de son language.
En revanche il avait créé et étudié tant d'armes dans sa vie qu'il était capable de dire d'où venait le problème et qu'il était, au jour d'aujourd'hui, capable de le régler.



_________________
KIND REGARDS - ALARIC
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Inscrit le : 22/09/2017
Crédits : Google et moi-même
Célébrité : Kristanna Loken
Multi-comptes : Non

Kaha
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Mer 1 Nov - 14:29

Pendant que le jeune homme s'extasiait devant le travail fourni pour forger la lance, Kaha l'observa à la lumière dansante d'une petite bougie. Les traits du jeune homme étaient passés d'austère à ceux de l'émerveillement enfantin. C'est réaction fit légèrement sourire le belle blonde. Ce fut avec un certain respect qu'il porta la main dessus l'arme pour pouvoir l'observer de plus près. A la réflexion du jeune homme sur la qualité du travail, elle répondit d'un ton neutre.


- Kaha: L'expert est mort depuis bien longtemps. C'est d'ailleurs pour cela que je suis là.

Après avoir soupesée la lance, Le forgeron semblait éprouver un certain respect pour "l'oeuvre d'art" qu'il tenait entre les mains. Puis, à sa réflexion sur la fonction de l'arme, Kaha acquiesça de la tête avant d'ajouter de sa voix grave et rocailleuse.

- Kaha: Principalement pour la guerre, mais c'est une fidèle compagne pour la chasse. Rare sont les animaux capable de l'éviter. Même la rude peau des ours ne peut rien contre son tranchant et son piquant.

Un léger sourire victorieux se dessina sur ses lèvres. Sa lance était une arme bien plus meurtrière que sa hache de guerre. Elle regarda le jeune homme faire tourner son arme. Le visage ouvert se ferma, les sourcils se froncèrent. Il posa un regard interrogatif sur la guerrière blonde avec de la questionner sur cette "imperfection". Il voulait savoir si c'était bien cela qui amenait Kaha ou bien si c'était fait exprès. D'ailleurs, le jeune forgeron avoua qu'il ne voyait ce que ça pouvait être d'autre que ce menu problème.

- Kaha: Bien ! Se conta-t-elle de répondre. Je ne connais rien aux métiers de la forge, mais comme comptes-tu réparer cela ?

La guerrière blonde était curieuse d'entendre ce que le jeune homme allait lui répondre. Certes, elle ne connaissait pas les arcanes de cette profession, mais elle voulait quand même entendre ce qu'il avait à dire. Elle voulait jauger sa façon d'expliquer les diverses opérations afin de voir s'il savait vraiment de quoi il parlait. La belle blonde voulait entendre le ton de sa voix afin de percevoir s'il était anxieux, sûr de lui ou tout autre état émotionnel. La jeune femme ne comptait pas laisser son arme entre les mains d'une personne qui pourrait l'abîmer plus, voir la détruire. C'était l'un de ses derniers souvenirs de sa vie d'avant, de sa vie auprès de sa famille, de son clan ... et elle ne voulait pas le perdre d'autant plus que c'était une arme remarquable. Son regard acier s'était fait perçant pour analyser le comportement du forgeron ainsi que les expressions de son visage. Elle était clairement décidée à percer à jour toutes les facettes de la personnalité de son interlocuteur.

_________________

Kaha signifie Force.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 42
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Lady Azraël
Célébrité : Dylan O'Brien
Multi-comptes : -

Alaric
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]  Mer 1 Nov - 22:59


Le marteau, l'enclume et la lance.

Alaric and Kaha.

-En soit, pas grand chose.

Il ne parraissait pas anxieux, il savait de quoi il parlait. Ce n'était pas la première fois qu'il était confronté à un problème d'équilibre et il avait déjà réglé ces problèmes. Seulement même si ce n'était pas un travail qui demandait beaucoup de manipulations, le peu qu'il exigeait était constitué de manipulations précises, sur lesquelles on pouvait passer des heures.

-Il n'y a pas beaucoup de choses à faire sur votre lance, seulement tout forgeron vous dira que ces manipulations demandent de la précision et des heures de concentration. Ce sont des manipulations qui exigent de l'artisan une grande concentration et une précision à toute épreuve. Il faut trouver l'endroit d'où provient le déséquilibre, le chauffer légèrement mais assez pour faire chauffer l'intérieur, et faire un travail de petits coups de marteau léger afin que l'axe qui constitue l'équilibre de la lance revienne à l'original, sans pour autant abîmer l'extérieur de l'arme.

Lui aussi l'observait. L'une des premières choses qu'on vous apprenait en politique c'est le language corporel. Son père lui avait enseigné cette technique très tôt, il était aujourd'hui expert en la matière. Il savait exactement ce qu'elle essayait de faire mais elle ne passerait pas les murs du brun aussi facilement. Il savait très bien se protéger, c'était assez incroyable d'ailleurs. Lui qui était pourtant un simple paysan aux yeux de tous était capable de beaucoup de choses, que beaucoup de monde lui ignorait.

-Je peux le faire, je l'ai déjà fait plusieurs fois. Je comprendrais cependant que vous désiriez aller voir quelqu'un avec plus de renommé que moi, votre arme est très belle et je pense que vous y tenez. Malheureusement je peux vous dire que peu importe le forgeron que vous irez voir, enfin je veux dire parmi ceux qui sont capables d'effectuer ce genre de travail, le pourcentage de réussite et d'échec est le même pour chacun de nous. Il s'agit là d'un travail très complexe.

Il reposa la lance sur le comptoir pour la laisser faire son choix. Ce n'était pas la première fois qu'on venait faire des expertises chez lui pour finalement aller voir ailleurs lorsque le travail semblait très compliqué. Son échoppe ne payait pas de mine, les gens avaient souvent l'impression que parce que c'était petit, le travail serait moins bien fait.
 

(made by voodoo doll)

_________________
KIND REGARDS - ALARIC
Revenir en haut Aller en bas
 
Le marteau, l'enclume et la lance. [PV Alaric]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Orketa :: Alon-
Sauter vers: