AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 [EVENT] Fuis-les, suis-moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 268
Inscrit le : 23/05/2017
Chulainn
– clan : askhadi –
clan : askhadi
(#) [EVENT] Fuis-les, suis-moi  Sam 7 Oct - 19:04

Fuis-les,
suis-moi
•• Kùm 150
ft. Namaah ••
Les visages radieux des habitants askhadis se voient tous flanqués de larges sourires alors qu'ils ont tous hâte d'accueillir les délégations de chacun des clans invités à cette grande fête de l'Alliance. Les commerçants se félicitent de retrouver leurs pairs et d'autres curieux se plaisent simplement à rencontrer de nouveaux individus avec qui fêter cette paix qui dure depuis maintenant dix ans.

Chulainn devrait peut être s'en féliciter lui aussi, sans doute même, lui qui aspire à une tranquillité jusqu'à ses vieux jours, si tant est qu'il y arrive. Mais de tranquillité, il n'en trouve pas dans un si grand rassemblement humain alors qu'il est censé veiller à la sécurité de chacun. Lorsque les autres clans arrivent, la foule se densifie et les visages suspects se mêlent aux autres, ne laissant au garde plus que l'occasion de prier pour que rien de fâcheux n'arrive d'ici à la fin des événements.

Mais un grondement sourd se fait entendre lorsqu'à la porte principale, on annonce l'arrivée du clan du nord. Chulainn lui-même se tend d'une appréhension palpable chez chacun de ses semblables alors que tous se remémorent les récits ou les souvenirs de cruauté de ce peuple à qui l'on ouvre aujourd'hui les portes. Malgré les promesses dont on a pu avoir vent des idées de leur nouvelle meneuse, il n'en demeure pas moins que ces brutes épaisses laissent un souvenir amer dans l'esprit de l'ancien Pankara qui a pu voir bien des séquelles de leurs exactions à l'ouest. Lui qui ne se considère toujours pas méritant du pardon askhadi au bout de sept ans a bien du mal à se faire à l'idée qu'on puisse effacer aussi facilement les crimes de ces guerriers.

On les laisse monter leurs tentes aux côtés des autres campements à l'extérieur des murs et Chulainn s'imagine mille et une manière dont un conflit pourrait dégénérer entre ces nouveaux arrivants et les autres clans. Mais ce n'est qu'à la fin de son service qu'il s'extirpe de l'enceinte de la ville pour se glisser dans l'agitation toute aussi grouillante des campements en périphérie. Ses pas le guident jusqu'à la bordure nord où s'est installé le clan Kelowna où, déjà, des représentants voisins sont venus discuter avec curiosité avec les derniers arrivants, arrachant une moue exaspérée au garde dont le regard analyse les attitudes de chacun, les imaginant tous malmener hommes, femmes et enfants pour en faire ces esclaves au regard vide et à la tête baissée qu'il entrevoit à chaque détour de tente jusqu'à apercevoir une silhouette étrangement familière.

Il l'a connue trois ans auparavant, et bien plus qu'il ne l'aurait sûrement du, mais le souvenir d'une nuit humide dans la campagne askhadi est resté gravé dans son esprit sans qu'il n'ait eu l'occasion de la revoir depuis. Petite, maigrichonne, mate de peau. Le doute l'assaille tant il refuse d'y croire, ne pouvant décemment pas imaginer une telle force de caractère plier sous l'autorité de ces barbares, mais il éprouve ce besoin viscéral de s'en assurer. Il la suit alors qu'elle ne fait attention à rien d'autre qu'aux allées qu'elle empreinte, jusqu'à un puits se trouvant excentré des campements et où chaque clan trouve à se désaltérer. Et, alors qu'elle s'arrête à son bord et lève la tête pour accrocher son seau de bois, il la reconnaît.

Les dents du milicien grince alors qu'il s'approche d'elle et sa main agrippe le seau qu'elle n'a pas encore accroché à la corde usée. Il l'interpelle d'un regard grave, bien différent de tous ceux qu'il a pu lui adresser cette froide nuit de kavu. Ce n'est évidemment pas elle qu'il blâme, mais tous ce clan à qui l'on a offert l'hospitalité alors qu'il la retient elle, comme bien d'autres.

- Dis-moi que je me méprends et que tu n'es pas avec eux...

@Namaah
☾ anesidora

_________________
REDEMPTION

You have forsaken all the love you've taken, sleepin' on a razor; there's nowhere left to fall. Your body's aching, every bone is breakin'. Nothin' seems to shake it, it just keeps holdin' on.
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 295
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: [EVENT] Fuis-les, suis-moi  Sam 7 Oct - 22:41



FUIS-LES, SUIS-MOI
Feat Chulainn
Kùm 150 | Cela faisait quatre longs jours que le clan Kelowna - celui dirigé par Karrah - marchait en direction des plaines askhadi afin de célébrer avec de nombreux autres clans la fête de l'Alliance. Quatre jours que Namaah suivait le clan sous les ordres de Fafner afin de garder un œil sur la rouquine. Elle avait reçu l'ordre avec joie - non sans la cacher au plus vieux - et avait rapidement préparé ses affaires pour cette expédition. Revoir les plaines Askhadi, alors que cela faisait trois années qu'elle n'y avait pas mis les pieds, la ravissait au plus au point. Elle y avait de bons souvenirs après tout. Elle marchait donc aux côtés du reste des esclaves, guettant le moment où les murs du village se dessineraient à l'horizon. Impatiente. Lorsqu'enfin, un brouhaha commença à se propager dans les rangs, annonçant la fin du voyage. Elle regardait tout autour d'elle, Namaah, son sourire se dessinant de plus en plus sur ses lèvres. Elle se mettait sur la pointe des pieds afin d'espérer apercevoir les abords de la capitale au dessus des épaules des kelownas qui la surplombaient. La brunette parvint ainsi à distinguer quelques campements qui étaient déjà installés non loin des murs du village et de la foule qui se mouvait à sa porte.

Une fois arrivée, on les dirigea vers la bordure nord de Nisida où tous purent se défèrent de leurs bagages imposants et faire se reposer les quelques chevaux qu'ils avaient emmené avec eux. Les tentes furent montées, les peaux étendues au sol et les couches installées. L'ancienne guerrière était en train de défaire son sac, accroupit devant lui, lorsqu'un homme à l'allure bourru vint à sa rencontre en la hélant sans vergogne. " Hey, toi, l'esclave ! Va m'chercher d'l'eau, mon ch'val à soif ! " et en parlant, il lui jeta sans ménagement le sceau vide qu'il portait, déséquilibrant la brunette qui s'affala sur le sol. Il n'attendit aucune réponse de sa part - elle ne lui en aurait donné aucune de toute façon - et repartit comme il était venu, non sans la traiter d'idiote au passage. Imbécile, pensa-t-elle pour elle même avant de se relever, d'épousseter son pantalon en lin et d'attraper le récipient qui gisait à terre. Elle s'éloigna du campement avec joie, déambulant dans ceux l'entourant afin d'en humer l'air, l'ambiance, pour finalement parvenir au puits qui leur était fourni pour se ravitailler. Elle n'avait pas croisé d'orketas, ne souhaitait pas vraiment le faire. Si jamais ses parents étaient de la partie, sa volonté se briserait d'un seul regard dans leur direction. Et adieu la sécurité. Fafner la traquerait surement où qu'elle aille afin de la tuer de ses propres mains pour la punir de sa trahison. Lui ou Ymir... Mauvaise idée. Elle chassa les visages de ceux qu'elle aimait de son esprit, se concentrant sur la tâche qu'on lui avait assigné. Relevant la tête en direction de la corde qui servirait à attacher son seau. Elle déposa d'ailleurs ce dernier contre le rebord du puits, attrapant avec quelques difficultés le bout usagé du cordon. Elle allait agripper son récipient, mais se stoppa net lorsqu'un homme s'approcha d'elle, interrompant son geste en déposant sa main sur l'objet. Namaah fronça les sourcils, reportant son regard dans celui de l'inconnu, avant qu'elle ne se fige brusquement. Surprise de voir que celui qui se tenait à ses côtés n'était autre que Chulainn, le guerrier qu'elle avait rencontré il y avait trois années. Et le regard grave qu'il lui lança la fit frissonner bien malgré elle, ses paroles la blessant plus que de raisons. " Chulainn... " souffla-t-elle, la tristesse et la surprise se mêlant dans sa voix. Elle baissa piteusement la tête, ne pouvant soutenir plus longtemps les prunelles de l'askhadi. C'était la première fois en trois ans qu'elle revoyait un visage familier. La première fois en trois ans qu'elle montrait sa condition d'esclave à quelqu'un qu'elle connaissait. Et c'était beaucoup plus dur que ce à quoi elle s'attendait. Beaucoup plus dur... Alors, contre toute attente, elle resta silencieuse la brunette, ses quelques mèches de cheveux tombant négligemment devant ses yeux. Ses poings, serrés avec une telle force que ses jointures en devenaient complètement blanches.
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Fuis-les, suis-moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Askhadi-
Sauter vers: