AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un scénario attendu :
MADALINE
23/26 ans ▬ chef de la garde de la Citadelle
attendue par les habitants de la Citadelle ainsi que par Akeela et Kalevi
avatar proposé : Marie Avgeropoulos (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Elanor & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 L'odeur des épices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 18/09/2017
Crédits : akeela/Ziggy Stardust
Rhazek
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) L'odeur des épices  Mer 11 Oct - 15:43


L'odeur des épices



La négociation était redoutable avec ce Kelownien qui ne voulait pas démordre sur le prix de ses sacs de farines. Ce qu’il y avait à l’intérieur de sa sacoche ne lui suffisait pas ou du moins ne lui convenait pas. Lors d’un vieux pillage, j’avais trouvé une petite sacoche de différentes gemmes aussi précieuse les unes que les autres. Des améthystes, des hématites, des chrysocolles et des agates. Je les avais mis de côté en cas de coups durs et dans l’espoir de trouver un acquéreur. Cela avait de la valeur mais pas grand monde pourrait accepter ça et les bijoutiers n’avaient rien qui m’intéressait. J’avais beau expliquer la provenance de ses pierres, la difficulté pour les avoir, rien n’a faire, le vendeur refusaient de lui vendre sa farine. Sauf qu’elle était essentielle, le froid s’abattrait d’ici quelques mois et il me fallait faire des réserves pour nourrir ma famille et leur permettre de vivre lorsque je serai en déplacement.

Depuis les changements au sein du clan et la nouvelle d’une adhésion au sein de l’Alliance, autrefois notre ennemi, les pillages se faisaient plus rare et j’avais des difficultés à trouver de quoi échanger. Heureusement qu’il y avait encore des personnes pour m’engager dans diverses missions mais cela m’éloignait jour après jour des champs de bataille, du sang et de la violence qui était mon gagne-pain. Avant, je revenais les poches pleines, maintenant je devais passer du temps à négocier avec ces bornés de marchands.

Je soufflais et me retournais pour ne retenir de l’attraper par le col de sa tunique. Je regardais autour de moi, observant rapidement la foule importante errant sur la place du marché. Mes yeux bleus s’attardèrent sur une tignasse rousse que je connaissais suffisamment bien pour la reconnaître rapidement. Karrah, la chef du clan était là. Cette femme, une des rares que je respectais, avait pris le pouvoir par erreur et tentait de se faire respecter par son peuple. Elle prenait des risques mais cela la rendait pourtant intéressante et elle semblait vouloir changer les mœurs des Kelowniens. Pourtant, certains se ralliaient à sa cause. Comme je l’avais fait. Peut-être pas forcément pour les bonnes raisons mais j’avais tué mon père pour qu’elle reste en vie. Une marque de ma loyauté à son égard. Je croisais son regard, lui adressa un simple signe de tête pour la saluer, un bref sourire apparaissait brièvement sur mon visage avant de me retourner pour essayer à nouveau de trouver une nouvelle faille chez ce bonhomme qui croisait les bras.

Bon… On reprend ?

(c) Earth & Ashes



_________________
Northmen

by Wiise


Dernière édition par Rhazek le Mer 22 Nov - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 427
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: L'odeur des épices  Mer 8 Nov - 15:30


 L’odeur des épices


❅ Rhazek – Début de Kavu ❅

Les choses changent. Karrah le voit, elle le sent. Même les chosent les plus figées peuvent encore bouger. C’est ainsi que les banquises du nord sont façonnées par les vents et l’eau, que les montagnes sont façonnées par l’eau et par les vents. Et c’est par la sagesse, la détermination et la volonté que l’esprit des kelowniens commence à changer. Ce ne sont que des petites choses, mais petits à petits Karrah le sent. Les mentalités évoluent, les rigidités s’assouplissent et la violence semble vaciller. Oh bien sûr, il faudra encore beaucoup de temps pour que la paix ne s’installe dans les âmes, mais Karrah commence à y croire.

La voilà sur le marché, avec de nombreuses marchandises de la citadelle. Elle aimerait faire prendre conscience à chacun des bienfaits d’une entrée dans l’Alliance. Alors elle fait du troc avec des marchandises qu’elle a ramené des marchés de la citadelle, comme elle l’a fait là-bas avec des marchandises venant de Kelowna. Et elle prend du temps pour parler aux marchands, pour parler aux habitants, les écouter, découvrir leurs attentes, leurs difficultés. Il n’y a pas à dire, elle est plus humaine que leur ancienne chef. Pourtant, à mesure qu’elle se découvre leader, elle se découvre un mordant dont elle ignorait l’existence.

Elle se doutait bien qu’elle ne serait pas du genre à se laisser faire, mais elle ne pensait pas qu’elle pourrait être comme eux. Peut-être bien qu’elle est plus kelownienne qu’à elle ne le pensait après tout. Et au détour d’un étal, elle aperçoit deux yeux bleus qui lui sont familiers. Rhazek, un guerrier de leur clan. Une vieille connaissance, du temps où ses frères étaient encore vivants. L’homme a tué son père, prêtant ainsi allégeance à sa nouvelle chef de clan. Mais elle doit bien avouer qu’elle se demande bien pourquoi. Elle le voit, faire face à un marchand qui ne semble pas des plus réceptifs. En s’approchant, elle remarque des gemmes et s’approche en disant : « Tu devrais l’accepter… ». Elle pioche une gemme et lui explique : « Ces pierres sont utilisées pour sertir des bijoux mais elles sont également utilisés dans de nombreux rituels dans les autres clans. Elles ont une grande valeur, et bientôt tu pourras les utiliser te fournir d’autres céréales ». Elle pose la pierre sur la table et de sa besace sort une bourse pleine d’épeautre: « Comme celles-ci qui sont utilisés pour faire de la farine ou des bouillies, elles ont aussi une utilisation médicinale pour réaliser des pommades qui facilite la guérison des blessures… ». Elle regarde le marchand, attendant de voir sa réaction, ayant plusieurs sacs de céréales provenant de la citadelle dans les réserves, pour pouvoir fournir ces nouvelles ressources qu’ils ont découverts sur les marchés de la citadelle.


HJ – OMG pardon pour le délai, c’est inhumain

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh




Dernière édition par Karrah le Dim 19 Nov - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 18/09/2017
Crédits : akeela/Ziggy Stardust
Rhazek
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: L'odeur des épices  Sam 11 Nov - 21:38


L'odeur des épices



Je sentis une présence arriver sur le côté. Mon réflexe de guerrier m’obligea à vérifier qui s’approchait dans mon dos. Ma rouquine de chef s’arrêta à côté de moi et accosta à son tour le marchand, lui expliquant que les pierres que j’avais récupérées étaient utilisées dans divers rituels chez les autres clans. Je la regardais expliquer calmement l’importance de ses pierres et l’intérêt que cela pouvait avoir chez les autres. Parler pour réussir à avoir quelque chose ? Pff, j’préfère taper pour avoir. Mon regard se posa rapidement sur le marchand dont le visage jusqu’à présent fermé se détendit légèrement.

Puis Karrah sortit de sa sacoche une sorte de blé mais plus velue que celui connu par notre peuple, lui expliquant à son tour l’intérêt des nouveautés venant du sud. L’homme silencieux, prit une profonde inspiration, examina le tout, impassible.

Trois sac, pas plus… cracha-t-il les bras croisés.

Des grands sacs, dis-je pour confirmer le regard brûlant d’une envie d’emplâtrer cet homme.

Le marchand le regard à nouveau, prêt à dire non mais il s’arrêta sur la chef du clan puis hocha de la tête peu convaincue que son échange serait à la hauteur de l’importance du produit qu’il vendait. Des cailloux contre des denrées alimentaires. J’attrapais les trois sacs, le regard goguenard et je sentis que l’homme mécontent. Lui tournant le dos, je fis quelques pas pour m’éloigner de lui avant de remercier Karrah.

Merci, dis-je simplement.

Je n’allais pas m’étendre plus longuement sur mes remerciements. Et encore moins lui lécher les pieds parce qu’elle m’avait aidé. Certes, j’aurai fini par lui mettre un poing dans le visage… Trois sacs de farines, je ne tiendrais pas les longs mois d’hiver qui nous attendaient, ma famille et moi.

Chef, dis-je parce que ça m’amusait de l’appeler comme ça alors que je la connaissais gamine, un léger sourire en coin apparu sur mon visage avant de disparaître. Permission de parler franchement ?

J'avais toujours parlé franchement même quand elle n'avait pas envie d'entendre certaine chose. Quelques pas plus loin, je me retournais vers elle, les traits tirés, sérieux, presque tendus. Je me rendais compte que, certes l’Alliance ouvrait de nouvelles voies, donnaient des possibilités à bien des personnes mais des hommes comme moi était lésés.

À force, je n’aurai plus rien à échanger, Karrah, et je ne pourrai plus nourrir ma famille comme auparavant. Amener des clampins d’un point A à un point B, ça va cinq minutes. Je suis fait pour me battre, pas pour garder des moutons couverts de bijoux. On va bien devoir finir par attaquer à l’est maintenant que nous sommes entrés dans l’Alliance, non ?

Donne-moi du travail ou une solution viable. Loin de là l’idée de demander de l’aide, je voulais seulement savoir les choses bougeaient. Ne remettant pas en doute ses décisions prises, mes gains avaient tristement diminué. Avant, je vivais comme un roi maintenant j’avais du mal à trouver de quoi nourrir ma famille et c’était frustrant car il avait fallu que ma femme mette ses talents de couturière à l’œuvre pour ramener à manger et je haïssais cette idée.


(c) Earth & Ashes



_________________
Northmen

by Wiise


Dernière édition par Rhazek le Mer 22 Nov - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 427
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: L'odeur des épices  Lun 20 Nov - 0:15


L’odeur des épices


❅ Rhazek – Début de Kavu ❅

Finalement, le marchand accepte de troquer trois sacs de farine contre une gemme. Karrah pousse la petite bourse vers l'homme lui enjoignant en silence de la prendre pour tester par lui-même ce nouveau grain. Puis, elle le salue et se détourne se plaçant à côté de Rhazek qui la remercie. C'est bref, concis, mais elle ne s'en offusque pas. Les guerriers ne sont pas les hommes les plus bavards qui soient. Elle se contente d'ailleurs d'un simple signe de tête pour accepter ses remerciements, sans s'y attarder. Elle n'en attendait pas tant et c'est aussi pour adoucir les mœurs qu'elle le fait. Avant même de vouloir aider Rhazek qui aurait fini par cogner ce marchand entêté pour obtenir ce qu'il voulait, elle n'en doute pas. Puis, l'homme demande la permission de parler franchement. Karrah sourit amusée et demande à son tour : « Tu en as déjà eu besoin ? ». Cela fait sourire un peu plus, mais elle retrouve bien vite son calme. Elle se doute bien que ce qui va suivre ne va pas être des plus agréables. En attendant que le guerrier ne commence à parler, elle jette un oeil aux alentours. Ici et là, les étals sont chargés de vivres et de marchandises et les gens se pressent pour faire leurs échanges. L'hiver arrive tranquillement, et il s'agit de rassembler des provisions pour l'affronter vaillamment. Les kelowniens n'étant pas vraiment des spécialistes de l'entraide, il n'est pas rare de voir des enfants ou des adultes mourir de froid ou de faim.

Et bien vite, la voix de l'homme la ramène à la réalité. Elle l'écoute et il lui confirme que cela ne va pas être joyeux. Elle ne peut que le comprendre, n'est-ce pas ? Les guerriers n'ont jamais manqué de rien, ils pillaient à volonté. Elle l'écoute jusqu'à la fin et répond : « Même si nous entrons dans l'Alliance, la dissidence ne va pas en rester là Rhazek. Tu auras probablement ton rôle à jouer dans tout cela ». Oui, clairement. Les guerriers ayant choisi de suivre la nouvelle chef devront bientôt affronter les leurs et lorsqu'ils l'emporteront, Karrah y compte bien, il y aura des biens à se partager, c'est évident. Puis elle reprend : « Mais autant que possible, j'aimerais éviter que les attaques et les pillages ne reprennent ailleurs. Dans les autres clans, les guerriers vivent de la protection qu'ils confèrent aux autres : les habitants ont conscience qu'ils sont protégés par leurs guerriers et donc estiment que cette protection est une "marchandise" comme une autre ». Elle le regarde, puis regarde les autres. Il n'y a pas que des guerriers dans le clan, et les habitants ne sachant pas manier les armes devront être protégé, ils l'ont toujours été en réalité. Mais bon, ils ont tendance à l'oublier un peu trop facilement. Elle finit par dire : « Nous ne savons pas bien ce qui se cache au delà de nos frontières du Nord et de nos frontières de l'Est, et j'imagine que la terre ne nous réserve pas de bonnes surprises... ».

Les guerriers auront toujours une utilité et une place dans le clan, mais les esprits de tous vont devoir changer. Chacun devra prendre conscience que la protection est une marchandise et que sans guerrier, tous sont vulnérables. Elle sourit un peu puis rajoute : « En attendant, pourquoi n'apprends-tu pas à combattre aux plus jeunes ? Leurs parents auront de quoi te remercier de ces services » puis elle ajoute avec un léger sourire : « Et j'ai entendu dire que ta femme était un excellente couturière... Zalera c'est bien ça ? ». Elle pose un regard calme, bienveillant quoiqu'un peu malicieux sur le guerrier.



_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 18/09/2017
Crédits : akeela/Ziggy Stardust
Rhazek
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: L'odeur des épices  Jeu 7 Déc - 18:23


L'odeur des épices



Je ne pus retenir un rire lorsque Karrah me demanda si cela allait m’empêcher de parler. C’était bien vrai. Jamais personne ne m’empêchera de dire ce que j’ai à dire, quitte à en découdre par un combat. Karrah lui expliqua qu’il restait encore un ennemi, ceux qui avaient refuser le nouveau chef, la dissidence. Ceux qui voulaient continuer à guerroyer avec les autres clans, n’acceptant pas l’Alliance. Il n’y avait pas de juste milieu entre les deux tant ils étaient extrêmes. Certains ne comprennent pas ma décision de rester auprès de Karrah car tout dans mon comportement fait penser que je pense et j’agis comme la dissidence. Et pourtant…. J’ai vu des massacres se faire qui n’avait nulle raison d’être. Je ne veux pas perdre ce goût de la violence, mais il me faut me trouver de nouveaux ennemis. La paix était nécessaire car nous étions vaincus d’avance si toutes l’Alliance décider d’attaquer Kelowna. Il suffisait d’avoir un peu de jugeote. Mais je refusais de baisser ma garde face à cette Alliance car les trahisons ne pouvaient qu’augmenter. Quel serait le clan qui trahirait les premiers ?

J’y compte bien, murmurai-je alors qu’elle me parlait de mon rôle à jouer dans le problème du groupe d’Ymir. La dissidence … Qu’attendons-nous, nous savons où ils sont. Leur existence n’a que trop durer. Pour asseoir définitivement ton autorité sur le clan, il faut que tu élimines Ymir et ses hommes mais ça, tes conseillers ont sûrement dû déjà te le dire.

Alors que nous marchions à travers le marché côte à côte, Karrah développa son idée d’oublier nos habitudes de vie pour faire comme les autres. Le peuple était conscient d’être en sécurité mais à force de vivre dans la sécurité et la sécurité de la paix, les paiements seront moins intéressant. C’est obligé. Échanger des vivres contre une possible attaque ne conviendrait pas à tous sur le long terme car l’entrée dans l’Alliance changeait la donne. Car le peuple a tendance à oublier facilement que les guerriers sont là pour les protéger, comme si c’était un dû.

C’est pour ça que leurs guerriers sont des lopettes qui savent à peine tenir une arme, répliquai-je calmement. Rare sont nos e… Anciens ennemis qui aient tenus plus de quelques secondes face aux guerriers Kelowniens. Je fais déjà acte de garde du corps pour certains marchands. Toute ma vie, j’ai appris à fendre des crânes, devoir jouer les gros muscles pour dissuader … Pfff. Et protéger, je passe mes journées à attendre que quelque chose se passe sans que rien n’arrive. Je vais m’encroûter. C’est dur l’avenir que tu nous proposes. La paix, c’est bien et je suis d’accord pour agir autrement que comme des sauvages face aux autres membres de l’Alliance mais je ne crois pas que nous soyons fait pour ça.

Est-ce que je parlais pour les Kelowniens en règle général ou pour les guerriers, je ne sais pas. Pendant près de cent cinquante pas, notre clan avait vécu ainsi et le changement était difficile. Je n’étais pas quelqu’un de bavard habituellement mais il y avait des choses à dire, des choses qui me perturbaient. L’avenir, l’avenir de mes gosses, la survie de ma famille. La chef des Kelowniens parla des frontières. J’eue envie de lui dire de nous envoyer dans ses zones-là pour découvrir de nouvelles terres mais je me doutais que ce ne fût pas une priorité pour elle. Nous étions nouveaux dans l’Alliance et elle devait faire ses preuves au sein même de son clan mais aussi auprès des autres clans.

Elle en vint à une proposition des plus surprenante. Je m’arrêtais pour la regarder, ne cachant pas ma surprise. Etait-ce parce que j’étais choquée de sa proposition ou parce que l’idée ne m’avait jamais traversé l’esprit. Tuer, tuer, tuer. Former les autres n’avait jamais été une priorité.

Sérieusement ? Hmm, je n’y avais jamais pensé.

Depuis gamin, j’entraînais ma sœur que mon père avait toujours refusé de prendre sous son aile et il était vrai que je faisais la même chose avec mes deux gosses lorsque j’étais à la maison. L'idée pourrait m'occuper un temps!

Mouais, pourquoi pas.  

Le nom de Zalera me raidit un peu. Connaître ma femme, cette esclave que j’avais épousée au détriment des mœurs du clan. Et bien que Karrah comptait changer des choses, je ne pouvais savoir si elle tolérait ou non ce genre de comportement. C’était une étrangère qui s’était intégrer avec le temps au clan sans jamais pourtant y appartenir entièrement. Elle était à moi et personne ne pouvait l’atteindre.

Oui, dis-je sans développer plus, une pointe légèrement de méfiance dans la voix.

Il était vrai qu’elle avait des mains de fée. Non seulement elle était capable de coudre des vêtements mais il lui était déjà arrivé de me recoudre lorsque mes plaies étaient trop larges. Elle pouvait échanger ses services mais l’angoisse de la voir partir loin de moi me rendait nerveux.


(c) Earth & Ashes



_________________
Northmen

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 427
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: L'odeur des épices  Dim 7 Jan - 19:43


L’odeur des épices


❅ Rhazek – Début de Kavu ❅

Bien sûr, Rhazek évoque la dissidence. J’ai parfaitement conscience qu’il faudra qu’on les réduise à néant, mais bon nombre de leurs partisans sont encore là, autour de nous, dissimulés, offrant des informations à ceux qui ont battus en retraites pour s’exiler sur des terres qui ne seront bientôt plus les leurs… Je redresse un peu la tête et je lui répond : « Je le sais. Mais les hommes d’Ymir ne sont pas tous terrés dans leur coin. Certains sont infiltrés parmi nous, et je compte bien trancher toutes les têtes de la dissidence pour éviter qu’elle ne démarre à nouveau… ». Il faudra frapper un bon coup, leur montrer que nous ne plaisantons pas. Parce qu’il est hors de question que cela ne recommence.

Rhazek se permet d’exprimer ses doutes, et ses craintes. C’est une bonne chose. Je préfère qu’il pose les questions maintenant plutôt que de les refouler et finir par ne plus pouvoir maîtriser sa colère. Et les réponses qu’il obtient, il pourra les véhiculer à ceux qui comme lui se pose des questions. Je ne réponds pas immédiatement à ce qu’il me dit et le laisse s’étonner de ma proposition. Il finit par conclure par quelques mots d’approbation non convaincants. Il ne semble pas forcément adhérer à cette idée. Bien sûr, ce n’est pas l’extase d’un combat, mais c’est toujours mieux que rien. Je finis par reprendre la parole pour lui dire : « Tous les guerriers de l’Alliance ne sont pas aussi mauvais… Mais vous êtes tous d’excellents guerriers. Tu as raison, vous avez passé des années à vous battre et cela vous a endurci. Mais il est temps de changer, d’évoluer. Jadis, ce sont les combats qui ont ravagé notre Terre. Si nous voulons un autre avenir pour nos enfants, c’est à nous de le construire Rhazek. Il ne tient qu’à toi de continuer à t’entraîner, pour ne pas t’encroûter, de former les jeunes kelowniens, ou de trouver de nouvelles activités pour occuper tout ce temps libre dont tu disposes. Mais saches que notre clan est grand et que bon nombre de village subissent les attaques des animaux ou ont besoin d’aide pour résister aux assauts des vents du nord. Il y a du travail pour tous, même pour les guerriers qui vont devoirs s’adapter, je m’en rends bien compte ». Karrah marque une pause pour le laisser réfléchir à ce qu’elle vient de dire. Elle continue à avancer, posant un regard bienveillant sur les gens qui les entourent, mais sans pour autant être trop détendue. Elle sait que le danger peut venir de n’importe où, et la jeune chef de clan est toujours prête à parer aux attaques quelles qu’elles soient. « Il y a aussi une autre possibilité qui s’offre à toi. Avec l’entrée prochaine de Kelowna dans l’Alliance, nous aurons l’occasion d’échanger nos connaissances. Rien ne t’empêchera de partager ton savoir des armes avec les autres guerriers. Les guerriers shisayos sont réputés pour être d’une discrétion sans pareille… Peut-être que les guerriers des autres clans ont autant à vous apprendre que vous avez à leur apprendre… ».

A l’évocation de sa femme, je sens une certaine méfiance dans sa voix et je ne peux m’empêcher de perdre le sourire. Je ne peux que me douter de ce qui le rend si nerveux. Lorsque j’ai commencé à parler de libérer les esclaves, bon nombre de kelowniens ont serrés les dents. Ils étaient très habitués à la présence de ces esclaves. De mon côté, j’ai cherché à estimer un peu l’ampleur du phénomène, alors forcément, j’ai eu vent de ces esclaves devenues des femmes de kelowniens. J’ai ainsi découvert que certaines familles s’étaient bâtie de la sorte, les hommes gagnant le respect des autres à coup de poings pour faire taire les mauvaises langues. Je le regarde et je lui dis : « Donne lui une raison de rester… ». Rhazek a épousé une femme qui lui a donné des enfants. Sa vie est ici à présent, et il n’est pas impossible qu’elle souhaite rester, d’autant plus si le guerrier lui offre plus de liberté et de responsabilités. Je détourne le regard pour regarder devant moi à nouveau tout en reprenant la parole pour dire : « Ce n’est pas une coutume très répandue chez nous, mais tu verras, les femmes sont aussi capables de faire vivre leur famille… ». Je souris un peu amusée. Presque moqueuse. Mais de mon côté, je n’ai jamais eu de mal à survivre toutes ces années de mes talents de chasseresses.


HJ. Pardon pour le délai. J'abuse encore une fois --"

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh


Revenir en haut Aller en bas
 
L'odeur des épices
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Sengör-
Sauter vers: