AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante  Jeu 12 Oct - 14:46


Impossible et Surprenante



Orketa. Comment la décrire, comment la résumer. Des arbres à perte de vue. Les quelques villages que j’avais eus l’occasion d’attaquer étaient les rares villages qui n’étaient pas dans les airs, dans ses villages suspendus. C’était avec un dédain gravé sur mon visage que je foulais ce territoire. Kelowna, à l’époque, avait plusieurs fois envisagé de détruire leurs immenses échelles pour les coincer en hauteur et mettre le feu. Un vrai massacre mais qui ne nous rapporterait rien, pécuniairement parlant.

Je devais laisser femme et enfants à la maison car je devais escorter un homme à Alon, un homme suffisamment important pour pouvoir se payer quatre guerriers afin d’être protégé sur le chemin. Il y avait toujours des brigands, toute région confondue, qui cherchaient à se faire un pécule sur le dos des autres. Le trajet s’était déroulé sans accros, il n’y eu qu’une attaque d’un animal que je ne connaissais pas mais qui fut éliminer sans qu’il n’ait le temps de nous croquer.

Je devais rester quelques jours dans la ville Alon, ayant quartier libre jusqu’à ce que l’homme me rappelle à lui. Les regards portés sur notre équipe étaient inquiets, les quelques enfants qui n’étaient pas curieux faisaient demi-tour et pour les plus courageux, les mères les appelaient pour les éloigner de notre présence. Nous devions leur paraître étrange s’ils n’avaient jamais croisé un Kelownien. Nous portions nos armures, nos armes, nos fourrures et nos visages étaient marqués de tatouages. Les miens étaient sur les côtés de mon crâne, là où mes cheveux étaient rasés et ils étaient des passages de ma vie de guerrier. Une petite fille dont personne n’avait prononcé son nom s’approcha de moi, timidement avant de me poser des questions toutes aussi futiles et inutiles mais je me pris au jeu en y répondant, amusé car elle me rappelait ma gosse qui, je devais l’avouer, commençait à me manquer. J’étais un père dur et loin d’être démonstratif, mais j’aimais cette gamine comme mon garçon et personne ne leur ferait du mal sans subir ma vengeance. Notre échange fut interrompu par quelqu’un qui attrapa l’enfant sans nous adresser la parole. Alors je la saluais d’un simple signe de la main auquel elle répondit d’un sourire.

En en ayant marre de rester dans ses arbres dont la hauteur arrivait à me donner le tournis, je redescendais sur la terre ferme après avoir fait un tour de la ville à la recherche d’un forgeron qui pourrait l’aider à réparer une de mes hachettes qui, après avoir fendu le crâne de cet étrange animal habitant l’immense forêt ce territoire, avait une brèche qui la rendait fragile et quasiment inutile. Cela faisait plus de dix ans que je me battais avec, le manche s’était cassé plusieurs fois mais j’en prenais soin pour pouvoir mieux tuer, sans devoir m’y reprendre à plusieurs fois. Alors, bien que je n’aimasse guère l’idée de faire examiner mon arme par un ancien ennemi, je devais au moins savoir si c’était réparable ou non.

Quelques personnes m'avaient indiqué qu'il y avait une forge non loin de là, un peu en retrait de la ville en hauteur. Alors, c'était seul que je m'y rendais. La forge était en partie à l'extérieur protégé par un toit. A l'extérieur, il y avait une forge, ainsi qu'une meule et un petit étal. Ce dernier présentait des armes de qualités dont certaines qui m'étaient inconnues mais qui me paraissait intéressante à manier. Je cherchais du regard l'homme derrière ces créations mais ne trouvais qu'une femme de dos, probablement l'esclave ou la femme qui s'occupait de ranger, nettoyer derrière lui.

Où est le forgeron ? Demandai-je sur un ton neutre.

(c) Earth & Ashes




Dernière édition par Rhazek le Mer 6 Déc - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante  Ven 20 Oct - 20:55


Impossible et Surprenante


Rhazek & Aileen - Alon, sixième mois de l'an 150



La journée avait été particulièrement productive pour Aileen et Fearghas. Les beaux jours approchaient et Alon semblait se remplir, ressemblant presque à une fourmilière ce que la jeune femme détestait. Dans ces moments-là elle était ravie que sa forge se trouve à terre et légèrement excentrée. Elle était un peu plus tranquille même si tout était relatif.  

Elle avait envoyé Fearghas s'occuper de régler une commande à un maréchal ferrant qui attendait de nouveaux fers et restait seule à la forge. Elle goûtait le silence avec délectation, aimant son apprenti mais préférant par-dessus tout le silence. Son art était sacré et requerrait toute son attention et toute sa passion et le babillage incessant du jeune Fearghas n'aidait pas à la concentration.

C'est donc en silence qu'Aileen entamait sa nouvelle commande, une épée de guerrier Orketa. Le métal avait déjà été fondu et moulé et la jeune femme jouait à présent de son marteau sur l'enclume, mettant toute sa force dans ses gestes experts et précis, martelant le fer, le faisant plier sous sa direction afin qu'il prenne la forme escomptée.

Mais le silence fut bientôt interrompu par des bruits de pas sur son perron et le son d'une voix masculine résonna alors, interrompant la jeune femme, bras en l'air, prête à frapper à nouveau. Jetant un coup d'oeil par-dessus son épaule, elle vit alors un étrange spécimen regarder autour de lui, une expression parfaitement neutre peignant les traits de son visage.

"Vous l'avez devant vous."

Une réponse aussi simple et directe que l'avait été la question. Puis, Aileen reprit son travail, attrapant la lame avec sa pince avant de la plonger dans l'eau, faisant fumer le liquide. Sans s'interrompre, elle jeta un nouveau coup d'oeil au nouveau venu qui n'était clairement pas d'ici et devait venir du clan au nord d'après ses peintures et son accoutrements, la jeune femme reprit la parole :

"Qu'est-ce que je peux faire pour vous?"

(c) Earth & Ashes


Dernière édition par Aileen le Mar 21 Nov - 18:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante  Jeu 26 Oct - 18:31


Impossible et Surprenante




La forge, située sur le sol, à l’inverse des villages aériens d’Orketa, était plutôt bien positionnée dans cette forêt. Non loin d’une route commerciale mais suffisamment éloignée pour être tranquille des bandits tout en étant assez proche de la ville pour être protégé.

Une brise légère et fraîche s’engouffrait à travers les arbres, entrainants les feuilles mortes sur son passage en direction du nord-est. Pour toutes les forêts où j’étais passé, il y avait toujours cette étrange mais agréable odeur boisée, mais aussi divers parfums dont je ne connaissais pas les noms, qui avaient ce côté enivrant que j’enviais parfois au chasseur dont leur travail était de passer leur temps à travers ses lieux. Cependant, dans les alentours de la forge, une odeur forte presque irritante envahissait les lieux et ce n’était pas dû uniquement par la présence de la forge et de la fumée ainsi que des émanations qui pouvaient s’en échapper. Mais il n’était pas impossible d’une fonderie, soit aussi dans les parages afin de fournir à cette forge le matériel nécessaire pour travailler.

Le coup de marteau frappant l’acier me surprit immédiatement alors que je la voyais de dos. Elle ne daigna même pas se retourner pour m’accueillir, m’annonçant simplement qu’elle était la forgeronne. Interdis, je ne bougeais pas, l’observant prétendre être ce qu’elle n’était pas. J’eue un rire silencieux en la voyant plonger le fer dans l’eau. Alors que je m’approchais de la « forgeronne », elle finit par me demander ce que je voulais. Pendant combien de temps jouerait-elle à ce petit jeu ? Pourtant, je ne pus nier que cette femme semblait maîtriser ces outils mais je me refusais de

Une femme derrière tout ça ? Répondis-je dédaigneux, les bras croisés. Pff, foutaise. Va me chercher ton époux ou ton maître au lieu de jouer avec des objets que tu ne maîtrises pas.

Je m’étais rapproché de la forgeronne mais à une distance correcte. Je m’apercevais, comme pour beaucoup, que j’étais plus imposant par ma hauteur mais aussi ma carrure. Je portais sur moi mes armes et une épaisse peau sur le dos, et mon allure bourrue n’aidait en rien à être rassurant. En soit, je n’essayais pas de l’être. Mais le regard de cette femme était loin d’être empli de terreur à ma vue… Très loin même.

(c) Earth & Ashes




Dernière édition par Rhazek le Mer 6 Déc - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante  Mar 21 Nov - 18:25


Impossible et Surprenante


Rhazek & Aileen - Alon, sixième mois de l'an 150



Aux propos de l'étranger, Aileen s'interrompit définitivement dans son geste et braqua aussi son regard sur lui, fixant sur lui ses deux pupilles d'un bleu presque identique. Quel dommage qu'un si beau regard appartienne à un être à l'âme aussi laide... Aileen se redressa, marteau en main et s'avança jusqu'à se retrouver à quelques centimètres de l'individu qui venait de l'insulter. Il avait beau être plus grand et plus imposant, la jeune femme ne baissa pas un instant le regard, ne fit pas un seul mouvement de recul. Elle le fixait, le regard dur et les traits fermés. Puis, son marteau vint se poser sur la poitrine de l'individu tandis qu'elle prenait la parole d'une voix lente, qu'elle tentait de contrôler.

"Vous devriez faire attention... Ce jouet, entre les mains d'une femme, peut être d'une efficacité redoutable lorsqu'il s'agit de briser quelques os. Je serais ravie de vous le prouver."

Puis, elle abaissa sa main, le marteau retrouvant sa place le long de son corps sans qu'Aileen ne desserre sa poigne sur l'instrument. Elle ne recula pas, se contentant de rester immobile. Y avait-il un risque à provoquer ainsi un individu qu'elle ne connaissait pas et qui pouvait s'avérer être dangereux? Oh que oui. Cela en valait-il la peine? Peut-être pas... Mais c'était horriblement tentant. Un sourire mauvais vint étirer les lèvres de la forgeronne tandis qu'elle reprit la parole.

"Vous vous permettez de venir chez moi, dans ma forge, pour m'insulter et me donner des ordres. N'avez-vous jamais entendu parler de l'instinct de survie? Personne ne vous l'a jamais enseigné? Mais après tout, pour émettre de telles idées de sauvages, j'imagine que votre éducation doit se limiter à manger, boire, dormir et posséder des femmes. Le maître ici, c'est moi. Insultez-moi une fois encore et je vous jure que je briserai ce qui fait de vous un mâle dominant."
(c) Earth & Ashes


Dernière édition par Aileen le Sam 30 Déc - 17:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante  Jeu 7 Déc - 18:23


Impossible et Surprenante



L’expression de mon visage était celle d’un homme qui ne redoutait pas les propos tenus par la jeune et belle femme en face d’elle. La menace de son arme ne m’atteignait à peine et le sourire sur mon visage en était la preuve. La prétendue forgeronne ne baissa pas le regard, courageuse. J’adorais ça. Son regard brûlant d’une hargne me plaisait. Elle était sauvage, fière et ne se laisserait certainement pas faire. Je ne la lâchais pas non plus du regard, mes yeux pétillants d’une malice presque malsaine. Son marteau se posa sur mon torse alors qu’elle me lançait une menace sous-entendue.

Que serait-ce alors dans les mains d’un homme ? Murmurai-je un sourire en coin, posant ma main sur la panne du marteau.

La forgeronne enleva son arme pour le laisser tomber le long de son corps. Un sourire mauvais apparut sur son visage, n’annonçant rien de bon mais rien qui ne puisse m’inquiéter. En rien, elle ne me faisait peur, ce n’était qu’une femme après tout et savoir tenir un marteau ou le manipuler n’enlèverait rien à la violence d’une baffe dans son joli visage. Elle continua de prétendre qu’elle était la propriétaire de sa forge. Je finissais par la croire mais cela m’amusait de pousser à bout cette petite femme. Elle finissait par m’insulter en résumant ma vie et en me traitant de sauvage et en voulant briser mon entrejambe. Un rire gras sortit naturellement de ma gorge à la menace puis je soupirais avant de répondre :

Ça résume plutôt bien la situation mais il manque une chose … Fendre des crânes.

Nous étions proches et aucun de nous deux ne voulaient bouger, de par nos forts caractères et je ne voulais pas reculer pour mieux admirer cette courageuse et peu docile personne. Alors je décidais de lui faire monter la moutarde au nez en la provoquant un peu plus, cela me ferait oublier que mes gosses m’attendaient à la maison et qu’ils commençaient à me manquer cruellement même si je refusais toujours de l’admettre.

J’étais venu pour faire réparer mon arme mais là, ça devient bien plus intéressant. Je n’aime pas les menteuses. Alors, essaie pour voir…

Concrètement, oui, je jouais au con mais j’avais soudainement envie de ramener de bons souvenirs de cette étrange forêt où les hommes vivaient dans les arbres.

(c) Earth & Ashes


Revenir en haut Aller en bas
 
[Aileen - Rhazek] Impossible et Surprenante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: