AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you  Mar 24 Oct - 19:50


I don’t know you, but I hate you.  

Alaric and Artemis.

Askhadi. Il était déjà venu, une fois. C’était la deuxième fois qu’il entreprenait un déplacement entre les clans, pour faire sa promotion, et peut-être attirer du monde chez lui. Les voyageurs pourraient peut-être, qui sait, un jour repasser à sa forge. La première fois, il avait parcouru l’ensemble de l’Alliance. Cette fois, il avait décidé de ne choisir qu’une seule destination, celle qui lui avait le plus plu la première fois qu’il était passé par là : le clan Askhadi. Le paysage était beau, l’air y était frais et le vent savait se faire sentir. Alaric aimait beaucoup ça. Bien  qu’il ait toujours préféré les arbres de son clan, sentir l’air frais et le vent était quelque chose de très appréciable.

Il avait mis plusieurs jours, peut-être même une semaine à arriver au sein du clan étranger. Il n’avait jamais été doté d’une bonne notion du temps. Il aimait bien prendre son temps. Il n’aimait pas se sentir pressé. Puis il ne l’était pas, il était en période creuse, il n’avait pas beaucoup de commande. Il avait du temps, justement.
Il vit les premières habitations de la capitale vers le milieu de l’après-midi, d’après la position du soleil. Il s’arrêta et descendit de son cheval. C’était un des premiers investissements qu’il avait fait après sa misérable échoppe, qui tenait par un miracle. Mine de rien, c’était plutôt utile pour se déplacer. Bien qu’il faille lui trouver de quoi se nourrir, il avait la capacité de se déplacer plus vite qu’à pied. Il caressa la tête de l’animal et prit la bride pour le faire avancer à ses côtés. Il regardait autour de lui, cherchant un endroit où s’installer sans déranger personne. Il n’était que de passage pour la journée et la nuit, il quittait la ville à l’aube pour prendre la direction d’Othal. Les laboureurs auraient peut-être besoin d’outils neufs.

En attendant, il décida de s’installer dans un coin, à un tournant du chemin principal, là où on le verrait sans qu’il dérange pour autant. Il attacha son cheval comme il put et commença à étaler ses armes et outils sur un morceau de tissu, au sol, tel un marchand. Il ne payait pas de mine ainsi, mais quand on prenait le temps de jeter un œil à son travail, cela devenait bien plus intéressant. Il observait les gens passer, observer sans s’approcher, jeter un regard un peu plus attentif… Il avait réussi à vendre un outil lambda, sans doute à un campagnard, contre quelques fruits. Il en donna un à son animal pour le distraire et mit le reste dans une male de la selle de ce dernier. Certains restaient indécis face à l’étalage avant de finalement reprendre leur route. Alaric, lui, était debout, derrière l’étal improvisé. –Vous aurez remarqué que le mot « improvisé » correspond bien à Alaric. –

Il remarqua qu’il y avait du monde aujourd’hui. Sans doute car c’était une belle journée, ou peut-être y avait-il quelqu’un d’important en ville qui suscitait l’attention publique. En tout cas, ça ne pouvait qu’être bénéfique pour lui. Plus de monde signifiait plus de clients potentiels, parmi lesquels se trouvaient peut-être des voyageurs.
Il sentait qu’il n’était pas chez lui. Les gens le dévisageaient, ils voyaient sans doute qu’il n’était pas d’ici. Non pas qu’il ait l’habituelle couche de poussière qu’il avait dans sa forge, il avait fait l’effort d’être présentable tout de même, mais il devait sûrement avoir une façon de s’habiller différente de celle des gens du coin, il n’en savait rien. Enfin, ce n’était pas le plus important. Les gens pouvaient bien le relooker si l’envie les prenait. Il devait réussir à se faire connaître. Pour l’instant c’était plutôt mal parti mais peut-être que cela allait évoluer au cours de la journée. Après tout, elle était loin d’être terminée !

(made by voodoo doll)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Inscrit le : 05/09/2017
Crédits : Yusuradreams
Célébrité : Sophie Turner
Multi-comptes : ..

Artemis
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you  Jeu 16 Nov - 11:36

I don’t know you, but I hate you.Septième mois de l'an 150

Ban par aidakuku de Deviantart


Artemis détonnait presque autant qu'Alaric au milieu de tous ces gens issus d'Askhadi. Avant de croiser la route du jeune homme, on ne voyait que la rouquine au milieu des passants. Toute vêtue de noir dans une robe longue et ample, ses cheveux tombant librement sur ses épaules, elle ne passait pas inaperçue. Pour un connaisseur, on pouvait reconnaître en elle des traits typiques de Kelownien, parmi ceux qui vivaient le plus au nord de ce clan. Pour les autres, elle paraissait juste être une étrangère, habillée un peu étrangement pour le lieu et la saison. Artémis sortait toujours très couverte, et comme elle cousait elle-même ses vêtements, ils lui allaient toujours bien, même quand ils étaient faits dans des matériaux assez simples.

Mais en dépit de son apparence venue du nord, Artemis appartenait au clan de Skylar, les Sengoli. c'était assez récent encore, cela n'avait que quelques semaines. Et elle suivait la chef de clan partout où elle allait, comme une sorte d'apprenti, bien qu'il soit impossible pour l'ancienne esclave de dire en quoi une chef de clan pouvait avoir besoin de quelqu'un comme elle, qui ne savait presque rien faire d'utile. Enfin... elle essayait tout de même de rendre des services, et surtout d'être disponible. Elle se disait que si elle apprenait à lire dans un futur pas trop éloignée, elle pourrait éventuellement aider à des tâches plus administratives, Skylar n'ayant pas besoin de ses talents pour tenir une maison.

Pour le moment, cependant, elle était seule. Elle venait juste de quitter le petit groupe de son clan venu pour elle ne savait plus trop quoi... elle avait juste entendu parler d'une chasse et d'un genre de banquet. Artemis avait un peu de mal à s'y intéresser car, après tout, elle n'était là que pour faire plaisir à sa bienfaitrice. Si cela n'avait tenu qu'à elle, elle n'aurait jamais remis les pieds en Askhadi, cet endroit maudit où se trouvait l'auberge de son ancien maître.

Ses pas la menèrent vers l'étale improvisé d'Alaric près duquel elle s'arrêta. Elle n'avait pas emmené de quoi s'acheter une arme plus performante que son couteau de cuisine, mais elle réfléchissait à s'en procurer une un jour. Après tout, Skylar était un chef de clan, elle avait autre chose à faire que la protéger sans cesse. Il faudrait bien qu'elle se débrouille à ce niveau un jour ou l'autre.

Elle s'arrêta donc et examina les objets présentés. "C'est du bel ouvrage." Commenta-t-elle pour féliciter l'artisan. Pour l'instant, tout allait bien, mais nul doute que la conversation démarrée, cela allait se compliquer.

2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCNyoxJqUR07TGtmE2f1Hing
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you  Dim 19 Nov - 19:13


I don't know you, but I hate you

Alaric and Artemis.
(An 150 – 6ème mois)

-Merci.

Il leva la tête vers l'inconnue qui avait lancé ce compliment. Il avait en face de lui une jeune femme rousse, pas beaucoup plus âgée que lui, peut-être même un peu moins. Il n'était pas un gros connaisseur mais il avait entendu assez d'histoires par son père pour reconnaître les traits caractéristiques de chaque clan. Pour lui, il était clair qu'elle venait de Kelowna. Seulement quelque chose dans sa tenue et son expression lui indiquait qu'elle n'était pas ici en tant que Kelownienne. Il ne connaissait que trop bien ce genre de tenue, il n'y avait pas beaucoup de clans où elles étaient populaires. Il préféra cependant ne pas s'avancer trop vite. Après tout il n'y connaissait rien à la mode et en 15 ans les modes avaient sans aucun doute évoluées.

Il laissa donc son interlocutrice observer l'étal en silence, jouant avec une brindille d'herbe. Il voyait bien qu'elle hésitait. Il fallait dire qu'il avait du mal à détourner son regard. Quelque chose l'intriguait chez cette personne, quelque chose qu'il n'aimait pas. Si son raisonnement était juste, s'il avait en face de lui ce qu'il pensait avoir en face de lui, alors il n'allait pas être très aimable. Rien que d'y penser il sentait le sang circuler dans ton son corps à une vitesse un peu affolante. Il finit tout de même par lui adresser de nouveau la parole.

-Qu'est-ce qui vous fait hésiter? Vous cherchez quelque chose en particulier qui n'est pas sur l'étal? J'ai encore des outils et quelques armes en réserve.

Il était poli. Il avait toujours été poli. On sentait cependant qu'il était tendu, bien qu'il tentait de le cacher du mieux qu'il le pouvait. Il essayait de penser au fait qu'il n'était pas certain, qu'elle était peut-être juste en retard ou en avance sur la mode, qu'elle n'avait pas changé de clan et qu'elle était toujours à Kelowna... Il tentait de ne pas penser à ce qui le mettrait dans une colère noire si ça s'avérait être vrai.  

 

(made by voodoo doll)


Hrp: c'est un peu court je sais, mais je n'ai pas beaucoup de temps pour faire beaucoup de rps alors je fais du mieux que je peux  mouton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Inscrit le : 05/09/2017
Crédits : Yusuradreams
Célébrité : Sophie Turner
Multi-comptes : ..

Artemis
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you  Sam 6 Jan - 11:33

I don’t know you, but I hate you.Septième mois de l'an 150

Ban par aidakuku de Deviantart


Artemis hésita à dire exactement la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle ne faisait pas attention à la tension qui prenait le jeune homme parce qu’elle avait l’habitude de susciter la curiosité. Même quand elle était esclave, elle ne passait pas inaperçu en Askhadi avec sa peau très pâle et ses longs cheveux roux. Kelowna n’avait pas que des amis, comme tous les clans, mais là où elle était née, certains avaient la réputation d’être des barbares… alors elle essayait de donner une autre image. Pour cela elle s’obstinait à porter des robes en toutes circonstances. Ce n’était pas pour se compliquer la vie, mais non seulement c’était plus facile à coudre (et elle n’avait pas toujours eu accès aux ressources de Skylar!), et en plus ça lui permettait de cacher cette violence sourde qui existait en elle sous un semblant de féminité.

Finalement, elle se décida parce qu’elle n’avait rien à cacher : « Disons que je ne voudrais pas vous déranger inutilement car je n’ai pas emporté toutes mes affaires quand je suis sortie, et je n’ai rien pour troquer sur moi. Sinon, j’aurais volontiers regarder plus en détail ce que vous avez en poignard et autres petites lames. » Elle sortit son couteau, qu’elle avait volé quand elle avait fui son deuxième maître, l’aubergiste askhadi. C’était un simple couteau de cuisine, d’assez bonne qualité, mais qui n’était pas vraiment fait pour servir d’arme. « Je n’ai que ceci pour l’instant et c’est bien peu lorsqu’il faut se défendre. » Elle rangea ensuite la lame dans la grande poche de sa robe, toujours à portée de main. Pendant qu’elle parlait, elle ne pouvait s’empêcher de trouver le comportement du jeune homme bizarre. Qu’il soit tendu au départ, ça, elle pouvait le comprendre. Personne n’était jamais en sécurité dans ce monde. Toutefois, elle venait bien de prouver qu’elle était juste intéressée par sa marchandise et qu’elle n’avait pas l’intention de le voler… Il avait l’air de faire une fixette sur sa tenue, pourtant sobre, même si de bonne qualité. Il y avait de très bons tissus chez Skylar, Artemis avait pu y faire travailler tout son art.

« Vous restez ici longtemps ? Je pourrai peut-être revenir à un autre moment ? Il va falloir que je retrouve ma maîtresse bientôt, mais j’aurai sûrement du temps libre demain. » Tenta-t-elle. Elle réalisa qu’elle avait encore dit « maîtresse » alors que Sky’ ne voulait pas qu’elle l’appelle ainsi. C’est que les habitudes avaient la vie dure après tant d’années à être esclave… dans son esprit, Skylar était quand même un peu son maître, même si contrairement aux autres, elle l’avait choisie.

{Désolée pour ce très loooooong retard, j’ai eu plein de soucis et de trucs à faire x.x Pardon pardon!}

2981 12289 0

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCNyoxJqUR07TGtmE2f1Hing
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you  Dim 28 Jan - 15:06


I don't know you, but I hate you

Alaric and Artemis.
(An 150 – 6ème mois)



Il finit par se détendre un peu, chassant ses pensées de son esprit lorsqu’elle sortit son couteau. Il n’eut pas beaucoup le temps de l’observer puisqu’elle l’avait rangée presque immédiatement, ce qui eut le don de le frustrer un peu. Quelle que soit l’arme ou l’outil, il aimait prendre le temps de l’observer.

-Excusez-moi de paraître insistant mais est-ce que je peux jeter un œil à votre lame ?


La forme et le design lui en dirait beaucoup. Avec tous ses voyages, il avait rencontré beaucoup de forgerons et il avait vu beaucoup de styles différents, certains étaient très atypiques et reconnaissables. La jeune femme n’avait pas de quoi troquer, mais Alaric savait comment marquer des points. Même si elle était d’un clan qu’il ne supportait pas, elle restait une acheteuse potentielle et il n’allait pas cracher dessus. Il se retourna donc pour sortir deux trois couteaux et poignards principalement faits pour la défense, mais en les examinant, il finit par en choisir un en particulier.

-Je peux vous proposer des choses et si quelque chose vous intéresse, je vous le mets de côté et vous repassez plus tard, je serais en ville jusque demain soir. Surtout que j’ai quelque chose de très intéressant à vous proposer.


Il lui tendit un couteau, dont il était particulièrement fier. Il en avait forgé beaucoup d’autres du même type tant il en était satisfait. Il n’en avait qu’un seul sur lui mais chez lui, dans sa forge, il en avait cinq ou six. C’était un couteau qui semblait plutôt simple comme ça, mais Alaric allait vite lui montrer que ce n’était pas le cas.

-C’est une des créations qui m’a pris le plus de temps et il a été testé et approuvé par plusieurs de mes acheteurs. Cette lame est multifonctionnelle, c’est pour ça qu’elle a beaucoup de succès. C’est l’une des créations qui a le plus de succès dans ma forge et à chaque voyage que je fais. Il permet de se défendre par les deux côtés son aiguisés et tranchants, il peut servir à couper et trancher beaucoup de choses, notamment de la viande, il sert aussi de couteau de lancer. Bien-sûr il y a des armes spécialisées pour chacun de ses domaines qui seront plus efficaces dans le domaine pour lequel elles ont été créées mais pour une personne lambda qui cherche une arme, un outil pour tous les jours il est idéal et bien équilibré. Si vous voulez je peux tenter de vous montrer ce qu’il peut faire.

Alaric savait de quoi il parlait et ça se voyait. D’ailleurs il en avait un similaire sur lui, qu’il emmenait toujours avec lui en voyage, laissant sa dague chez lui. Il lui tendit l’arme pour qu’elle puisse l’observer de plus près. Elle avait de petites décorations, qui avaient été dessinées par lui-même, sur le manche, ainsi qu’un petit A caché dans un coin. C’était sa signature, afin qu’il puisse reconnaître ses armes et qu’elles soient reconnaissables de tous les autres forgerons, même si pour le moment il n’était pas vraiment fort populaire.


 

(made by voodoo doll)
Revenir en haut Aller en bas
 
[Artemis - Alaric] I don't know you, but I hate you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: