AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
lumière sur un pv attendu :
MENELAS
42 ans ▬ chef du clan Askhadi depuis 3 ans
attendu par son peuple ainsi que par Chronos, Akeela, Skylar, Uriah, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Santiago Cabrera (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
URIAH
35 ans ▬ chef du clan Shisayo depuis 20 ans
attendu par son peuple ainsi que par Brenna, Gaya, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Jake Gyllenhaal (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
SALEEM
20 ans ▬ apprenti de l'Ipa envoyé par le clan Sengoli
attendu par les sengolis mais aussi par Akeela, Skylar, Augias, Shirin, Lucy & Caleigh
avatar proposé : Marco Ilsø (négociable) ▬ plus d'infos par ici
lumière sur un pv attendu :
GAYA
30 ans ▬ chef des guerriers du clan Shisayo
attendue par son peuple ainsi que par Uriah, Akeela, Skylar, Ménélas, Nukka, Priam & Karrah
avatar proposé : Ellen Hollman (négociable) ▬ plus d'infos par ici
Partagez | 
 

 Gaenor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 7
Inscrit le : 04/11/2017
Célébrité : Camille Lou
Gaenor
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Gaenor  Sam 4 Nov - 22:44



Gaenor
Clan : Sengolis / clan de naissance inconnu – Rôle : Guerrière & guérisseuse – Âge : 28 ans
Allégeance : Skylar – Feat : Camille Lou



Caractère & Physique :


Gaenor possède la douceur que son physique lui prête. Ses longs cheveux d'un blond presque blancs lui donnent un coté fragile et angélique, toutefois, les plus attentifs remarquerons que son corps est dessiné par le combat. Sa chair porte des cicatrices comme s'il s'agissait de trophées et ses mains, pourtant fines et délicates, possèdent une forte poigne. Dans la vie courante, Gaenor rayonne de vie, elle sourit souvent et est bienveillante envers ses semblables. Elle viendra toujours en aide à quelqu'un dans le besoin et ne supporte pas la traitrise ou les mensonges.
Déterminée, elle possède une volonté de fer qui l'aide à surmonter les obstacles contre lesquels elle peut passer des années à s'acharner. Au sein de l'armée, Gaenor compense son apparente délicatesse par un coté bagarreur et plus rude. Elle parle comme les hommes et n'hésite pas à se mesurer à eux lors des entrainements ou des défis idiots lancés lors soirées à boire autour du feu.
Loyale, elle est quelqu'un sur qui on peut compter et qui fera tout pour les gens qui lui sont chers, comme sa famille par exemple. Gaenor est toutefois en proie à des tourments, son passé la hante et lui donnent des cauchemars. Il lui arrive de traverser des phases d'angoisses dans lesquelles elle s'enferme seule jusqu'à réussir à les surmonter et pouvoir revenir dans le monde social.


Ce qui s'est passé dans ma vie :



- L’Oisillon -

- Gaenor ?

Les sabots de la vieille femme claquent sur les planches de l’étable, couvrant le bruit léger des sanglots. Arnah doit jouer des coudes pour se faufiler au milieu des chevreaux d’humeur jouasse et pouvoir enfin trouver sa petite fille.

- Eh bien ? Qu’est ce que c’est que ça ?

L’enfant relève sa tête couronnée d’une masse de cheveux blonds, presque blancs, fortement emmêlés et tourne vers sa grand-mère de grands yeux bruns emplis de larmes.

- No-Nah ! Les autres enfants, ils disent qu’ils ne veulent plus jouer avec moi parce que j’suis pas une Singoli ! Ils disent que j’ai été adoptée !
- Eh bien, d’abord, on ne dit pas “j’suis” mais “je suis”. Je n’ai pas élevé une petite fille malpolie. Pour le reste… Eh bien… eh bien , je vois.

Arnah, ou grand-mère-No-Nah, dit toujours “eh bien” quand elle parle, c’est ce qui fait que No-Nah est No-Nah. Elle s’agenouille difficilement auprès de Gaenor en faisant craquer ses vieux os et soupire longtemps avant de prendre à nouveau la parole.

- Eh bien, tu es grande maintenant, et tu es assez intelligente pour pouvoir comprendre. Je sais que tu l'es. Bien, bien. Te souviens-tu quand tu demandais un petit frère ou une petite sœur à tes parents ? Eh bien, ça n'est jamais arrivé car ils ne peuvent pas avoir d'enfants. C'est un peu comme si quelque chose ne fonctionnait pas correctement dans le corps de ton père.
- Comme un truc cassé ?
- Eh bien oui, c'est cassé. Ton père ne peut pas faire d'enfants. Oh je vois tes grands yeux ! Tu te demandes qui tu es toi, alors ? Eh bien, un jour, alors que ton père sortait chercher du bois, il est revenu avec un petit ballot. Mais pas un ballot de bois, ça pour sûr ! C'était un ballot de vieux tissus. Et c'est qu'il bougeait en plus ! Oui, c'était toi. Un tout petit bébé tout blanc, on a cru que tu étais malade. Ton père t'a trouvé près de la cabane, quelqu'un t'avait déposé là.
- Qui ?
- Eh bien, nous n'avons jamais su.
- …
- Mais sais-tu ce que tu es Gaenor ? Tu es la réponse à toutes nos prières.

L'enfant se penche pour poser doucement sa tête sur les genoux de sa grand-mère.

- Je t'aime No-Nah.
- Eh bien, eh bien ! Je t'aime aussi Gaenor. De tout mon coeur. Mais dans mon coeur, il n'y a pas de place pour les cheveux emmêlés, viens donc que je te remette tout ce foin en place !


- La Chouette -

- No-Nah ! No-Nah ! Vite !

La porte s'ouvre à la volée et vient claquer violemment contre le mur, laissant place à deux hommes transportant leur camarade, évanoui.

- Eh bien, Eh bien ! Qu'est-ce qui se passe ?!
- Brenn a été mordu par un serpent !
- Eh bien qu'attendez-vous ? Allongez-le sur la table ! Gaenor ? Gaenor ! Ah te voilà ! J'ai besoin de ton aide, met de l'eau à bouillir, va chercher du linge propre et mon sac à herbes ! Oui, tu es assez grande maintenant, tu as neuf ans, tu peux toucher à mon sac. Eh bien, dépêche toi !

La vieille femme envoie valser ce qui se trouve sur la table et enfile prestement son tablier avant d'examiner la plaie. Gaenor s'affaire au mieux pendant que sa grand-mère interroge les compagnons de Brenn sur le serpent et sur d'autres détails dont l'enfant ne comprend pas l'importance. La seule chose qu'elle remarque, c'est que sa grand-mère ne dit plus « eh bien » quand elle parle.

- Je vois. Gaenor, prends cette fleur là, la violette oui. Frotte la entre tes mains au dessus de la marmite. Puis tu ajoutes cette herbe-ci, celle-ci et celle-là. Puis tu ajouteras cette branche là, attention aux épines ! Après, rapporte moi mon couteau et un morceau de linge propre.

La lame est apportée puis passée au dessus des flammes. No-Nah se penche au dessus de Brenn et saisit sa cuisse d'une main ferme.

- Regarde moi bien Gaenor. J'ai besoin que tu m'aides car je vais devoir le tenir. Il faut faire sortir le venin. Écoute moi attentivement. Dès que j'aurai ouvert ouvert tu devras plonger le linge dans la marmite, le ressortir et le poser immédiatement contre la plaie et compresser très très très fort. Aussi fort que tu peux. Tu vas te brûler en sortant le linge. Ça va faire mal, mais si tu ne le fais pas, il mourra. Tu me comprends bien Gaenor ? Il mourra si tu ne fais pas ça très vite. Prête ? Messieurs, aidez moi à tenir votre ami.

[…]

Assises sur le perron, la petite fille et la grand-mère respirent. Gaenor fixe les paumes de ses mains brûlées.

- Eh bien, eh bien. On peut pas grand-chose contre les morsures des mutés. Elles sont sordides, ces bêtes-là. C'est une affaire de secondes. C'est vraiment, vraiment pas facile tu sais. C'est rare de réussir. Sauf si on connaît bien, et encore ! Suffit qu'on traîne pas pour nous l'amener...
- No-Nah ? Il va vivre ?

La vieille se penche en avant pour poser ses coudes sur ses cuisses, un sourire redressant le coin de sa lèvre ridée.

- Eh bien oui ! Tu l'as sauvé Gaenor. Tu as sauvé la vie d'un être vivant. Tu peux être fière. Tu t'es très bien débrouillée là bas.
- Tu en as sauvé beaucoup, des gens ?
-  Eh bien des tas ! Tu crois qu'être guérisseuse se limite à concocter des tisanes pour la toux et de la crème contre les boutons ? Fadaises ! Une partie du village m'en doit une ! Que ce soit pour avoir aidé un bébé à naître et sauvé la mère, allégé l'angoisse, les crises d'urticaire, soigné des plaies ou aidé des pauvres vieux à aller correctement à la selle.
- Tu m'apprendras ?
-Eh bien… Eh bien je suis touchée que ça t'intéresse ! Si tu veux, je connais la recette d'un onguent pour soigner les brûlures. Eh bien... Tu veux qu'on le créé ensemble ?

- Le Cygne -

- No-Nah… No-Naaaaah…

Gaenor chuchote et secoue doucement l'épaule de sa grand-mère pour l'éveiller. Quand celle-ci ouvre enfin un œil, la vision de la robe de chambre blanche de la jeune fille couverte de sang suffit à lui faire ouvrir l'autre.

- Oh ! Eh bien, eh bien ! Gaenor ma petite, oh ma petite, tu es devenue une femme !

Elle se lève et entraîne l'adolescente à la cuisine pour préparer une tisane.

- Affreux ? Comment ça affreux ? Eh bien, c'est comme ça. Bien sûr que ça fait peur de devenir une femme, oui, et mal aussi. Il est grand temps d'entamer le chapitre sur les tisanes à ce propos... Mais non, ce n'est pas horrible, c'est juste un mauvais moment à passer, on passe toutes par là ! Non, moi c'est fini, j'ai fais mon temps Grands Dieux ! Eh bien oui Gaenor, ça s'arrête un jour, mais quand tu seras très vieille. Pas juste ? Eh bien, tu ne comprends pas, regarde toi dans le miroir, regarde bien ton corps. Tu deviens une femme, et une belle femme. Tu peux être forte comme un homme, mais tu n'en seras jamais un. Tu as un petit quelque chose en plus. Quoi donc ? Eh bien ! Ton charme est une force car c'est la faiblesse des hommes. Autant qu'une lame ! Apprends à connaître ton corps, comme tu connais les plantes du potager, habite-le, anime-le, aime-le. Car tu n'en auras qu'un pour toute ta vie et il est très très important. Allez, donne-moi ta tasse, mets ta chemise dans le baquet d'eau froide et va te coucher.

No-Nah saisit la tasse de Gaenor et pose un œil distrait sur les feuilles de thé restées au fond. Sa prise se referme autour du godet tandis qu'elle lit les contours du dépôt et entre-aperçoit des bribes du futur de sa petite fille qui est déjà remontée dans sa chambre.

- Oh oui, ma fille… tu vas devoir compter sur lui. Même si c'est lui qui cause ta chute, c'est lui qui t'aidera à te relever.

- L'Aigle -

- Tu te souviens de ce jeune homme à la fête du lac ? Ce chef guerrier qui avait demandé à danser avec Gaenor plusieurs fois. Oui, celui-là. Je viens de voir le chef du village qui m'a dit qu'il avait demandé la main de notre fille.
- Eh bien j'espère qu'il a dit non !
- No-Nah… il a dit oui.
- Eh bien ! Eh bien ! En voilà des sornettes ! Depuis quand on ne demande plus la permission des parents ! Gaenor n'a que quinze ans ! Ne t'es tu pas opposé au chef ?!
- Bien sûr que j'ai farouchement protesté, je suis sa mère ! C'est ma fille qu'il donne à un inconnu ! Mais il fait parti d'une très grande famille, et c'est un chef guerrier. Un bon partit pour notre petit village. Il a dit qu'on devait être honoré de se voir proposer un tel mariage…
-  Eh bien moi, je le trouve pas net !
- No-Nah, on n'y peut rien. Notre chef a promis.


- Le Vautour -

- Mais qu'est ce que vous faites là ? Vous n'êtes pas encore le mari de Gaenor, vous n'avez pas le droit de venir la voir comme ça au beau milieu de la nuit ! Laissez ma fille tranquille !

L'homme force l'entrée de la porte et pénètre dans la chaumière. Son regard fait le tour de la pièce tandis que ses comparses entrent à leurs tours.

- Silence, vieil homme ! Parle seulement pour me dire où je peux la trouver !
- Je vous le répète, partez de chez nous !

Dans le cellier, No-Nah serre Gaenor fort contre son coeur en la berçant et caresse ses cheveux pour l'aider à garder le silence. Elle entend les voix étouffées ainsi que les bruits de pas des comparses de l'Aigle qui cherchent. Elle sait, elle pressent qu'ils ne pourront pas aller à l'encontre de ce qui est en train d'arriver. No-Nah prend une profonde inspiration et, saisissant délicatement le visage de sa petite fille, elle lui parle tout bas:

- Gaenor, écoute moi attentivement. Quoiqu'il se passe, je veux que tu restes forte. Reste confiante. Je sais que je t'ai dit que c'était mal de se battre, eh bien je retire ce que j'ai dit. Bas-toi. Ne te laisse jamais faire. Tu es en train de devenir une femme forte, tu vas devoir te montrer intelligente et rusée pour t'en sortir, mais tu réussiras. Mais n'oublie pas, quoi qu'il puisse t'arriver, qu'importe les souffrances que la vie te fera traverser, ne perd pas le sourire et la joie de vivre. Si tu ne ris plus, c'est comme si tu étais déjà morte. D'accord ? Promets-moi. Promets moi de revenir.

La porte du cellier s'ouvre violemment et l'Aigle apparaît. Il saisit Gaenor par le bras et l'arrache brutalement à l'étreinte de la vieille femme pour l'entraîner à l'extérieur, sous les cris, les protestations et les larmes.

[…]

- Vous l'avez vu ?! Il est passé chez vous ?
- Oui guerriers ! Il a enlevé notre petite Gaenor… il est venu au milieu de la nuit pour l'arracher à notre maison ! Il l'a enlevé ! Qu'est ce qui lui a prit, pourquoi l'enlever ?
- Nous venons d'apprendre qu'il travaille avec l'ennemi, il est leur informateur. Il nous a trahit !
- Oh mon Dieu ! Notre fille !

La mère s'effondre en larmes dans les bras de son mari. Sa fille, enlevée par un traitre ! Dans son coin, No-Nah tremble, elle tremble depuis qu'on lui a arraché Gaenor des mains. Il semblerait que l'Aigle soit devenu un Vautour.

- Le Corbeau -

- Pssst.
- …
- Pssssst !
- Gaenor, je te vois, pas besoin de me faire signe, tu es aussi visible qu'une vache au milieu d'une cuisine.
- Une… vache ?!

Gaenor sort du renforcement derrière la cheminée, les poings sur les hanches.

- Ça fait quatre ans que tu es enfermée ici et que tu n'as toujours pas remarqué que le meilleur endroit pour se cacher, c'était dans l’alcôve sous l'escalier ? Tu as un meilleur angle de vue sur la pièce.

Le Corbeau rit. Il aime bien rire. C'est ce qui l'a rapproché de Gaenor quand elle est arrivée ici, son sens de l'humour.  Même après sa fausse couche, elle avait recommencé à rire avec lui même s'il sait, qu'au fond, elle est beaucoup plus blessée qu'il n'y paraît.

- Si tu veux t'enfuir d'ici, tu dois être aussi silencieuse qu'un chat. Et observatrice ! C'est la prochaine étape, maintenant que je t'ai appris à te battre, il faut que tu trouves la sortie toute seule. Je ne peux pas t'aider, je serai accusé de traîtrise et tué.
- Je sais.
- Bon, recommence.
- Merci.
- De ?
- De tout ce que tu m'as appris. Sans toi, ces quatre ans…
- Sont du passé. Il ne sert à rien de revenir dessus, tu n'as pas le pouvoir de le changer. Ce que tu peux changer, c'est ton futur. Et ça commence par réussir à faire moins de bruit qu'un bison.
- Ah on passe de la vache au bison maintenant ?
- Ça doit être à cause des poils.
- Oh !!

- Le Faucon -

- Gaenor, qu'est ce que… c'est du sang ?
- Vite, dépêche toi, j'ai la clé.
- Quoi ? Mais comment ?
- J'ai peut être un peu assommé notre « propriétaire ».
- … ? Alors tout ce charme que tu lui faisais depuis tout ce temps, c'était du flan ?
- Oh mon Dieu mais bien sûr ! Tu as vu sa tête ?! Il est dégoûtant cet homme brrr ! Là, tu es libre, viens partons !
- Attends… J'ai quelque chose à régler avant.

Le Faucon se lève et se dirige vers la tente du marchand. Gaenor comprend. Elle avait rencontré le Faucon dans l'arène pour un combat illégal au milieu des plaines d'Askhadi. Ils s'étaient naturellement alliés contre les bêtes avec lesquelles ils devaient se battre, il l'avait guidé et ils avaient survécu. Le Faucon était un guerrier Shisayo qui avait été mis de coté car il préférait les hommes. Lors d'une mission, il s'était fait capturer par la bande du marchand qui avait décidé d'utiliser les capacités du Faucon pour gagner des combats de gladiateurs crapuleux. Le guerrier avait pris Gaenor sous son aile et lui apprit à se battre avec un bouclier et une lance, comme il l'avait appris dans son clan.

- Voilà. Le marchand ne fera plus de mal à personne. Libérons les autres et partons. Rentrons chez nous.

- Le Paon -

- Tout d'abord tu débarques de nulle part il y a deux ans, toute défraîchie et sale, tu utilises tes charmes pour qu'on t'acceptes alors que tu es une Sengoli et voilà que, maintenant, il y a un bel homme à ta recherche ! Tu es une petite cachottière.
- Je n'ai fais que suivre ce que tu m'as appris question charme, je te rappelle.
- Certes, j'ai fais un très bon travail, la séduction, c'est mon rayon. Tu ne jurais que par ton épée, tu avais oublié que tu étais une femme, c'était pitoyable. Tu peux me remercier d'avoir décrassé tes ongles et t'avoir appris comment mettre ta poitrine en valeur, grâce à ça, tu as ta propre chaumière de guérisseuse et tu peux suivre la formation des guerriers. Bref, n'élude pas de que je te dis : il y a un homme te cherche. Un HOMME. Gaenor, tu es sourde ou quoi ? J'étais au village ce matin, et il y avait un groupe de soldats avec à leur tête un beau mâle. Grand, bien fait. Il disait qu'il avait entendu parler d'une guérisseuse aux longs cheveux blancs dans le coin et souhaitait savoir où te trouver ! Gaenor ? Qu'est ce qui se passe, tu es livide tout à coup !
- Quelqu'un lui a dit où j'étais ?
- Je ne sais pas, je suppose oui, tu es plutôt connue ici et des cheveux aussi blonds que les tiens, ça ne court pas les rues.
- Je dois partir.
- Gaenor ? Mais, rassieds toi ! Qu'est ce qu'il t'arrive ?
- C'est lui.
- Mais qui lui ?
- Mon… mari.
- Celui qui t'a obligé à l'épouser à Orketa avant de te séquestrer ? Rassemble tes affaires. Le strict minimum. Et des vivres. Je vais chercher les chevaux. Tu pourras me remercier AUSSI de t'avoir apprit à monter, tu étais pathétique sur une selle avant. Rentre à Sengoli. Je te couvre.

- L'Épervier -

- Kellan ? Merci.

Gaenor jette la brindille qu'elle triturait dans le feu et regarde la couverture sous laquelle Kellan dort. Elle ne parvient pas à trouver le sommeil, ce soir, son cerveau retrace tout le chemin parcouru depuis ces quelques années. Elle aimerait remercier toutes les personnes qui l'ont aidé à se retrouver ici, devant ce feu de camp et elle est reconnaissante envers Kellan de ne pas l'avoir enterrée dans un fossé après qu'elle ait essayé de lui fausser compagnie. Pour une obscure raison, il s'était montré patient avec elle et avait même commencé à lui enseigner l'art guerrier. Gaenor est une élève dévouée, elle a même commencé à formuler le vœu de suivre la formation pour devenir, elle aussi, une guerrière. Kellan a dit qu'il l'aiderait et que, bientôt, elle pourrait peut être rejoindre l'armée Sengoli. Gaenor relève la tête et contemple l'horizon qui s'éclaircit. Dans un jour, à peine, ils atteindront le village. Son village. Et elle reviendra enfin parmi les siens.

Les possessions de mon personnage :



- Son armure de l'armée Sengoli
- Ses armes : une épée à une main, une lance, un bouclier, une dague et un stylet.
- Une jument, celle avec laquelle elle a pu fuir Ashkadi
- sa sacoche de guérisseuse

Pour aider le staff :


▬ L'avenir de mon personnage si je viens à partir/disparaître du forum :  Le staff le remettra en scénario

Pour la liste des avatars :
Code:
CAMILLE LOU <span class="pris">▬</span> pris(e) par <a href="http://www.earth-and-ashes.com/t733-gaenor#9581" class="nomduclan">Gaenor</a>

Pour la liste des métiers :
Code:
<a href="http://www.earth-and-ashes.com/t733-gaenor#9581" class="Sengoli">GAENOR</a> - guerrière et guérisseuse

Pour la liste des prénoms :
Code:
<span class="clan">Gaenor</span>


Dernière édition par Gaenor le Sam 4 Nov - 23:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 836
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Gaenor  Sam 4 Nov - 23:05

Owiiii une Gaenor \o/. C'est @Kellan qui va être content tout plein (nous aussi hein ! xD). Je te souhaite la bienvenue parmi nous, tu verras qu'on est gentils coeur

Je vois que la fiche est bien avancée déjà, bon courage pour la terminer (surtout n'oublie pas de poster dans le sujet par ici pour signaler quand ce sera fini xD). N'hésite pas à le dire si jamais tu as des questions ou un souci quelconque coeur

canard

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 90
Inscrit le : 11/09/2017
Célébrité : Eoin Macken
Multi-comptes : Aileen

Servan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Gaenor  Sam 4 Nov - 23:16

Owi une Sengoli ! o/ Bienvenue et bon courage pour ta fiche ! coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 97
Inscrit le : 30/08/2017
Crédits : Moi-même
Célébrité : Richard Madden
Multi-comptes : Alésiah

Atlas
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Gaenor  Sam 4 Nov - 23:27

Bienvenue à toi et bon courage pour finir le reste de ta fiche !
J'en connais un qui va être content

_________________

   
ATLAS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Gaenor  Sam 4 Nov - 23:47

Ohhh la très jolie Gaenor calin bienvenue parmi nous !! Bien sûr que je suis content aha
J'aime déjà beaucoup tout le début de ta fiche ! Tu as très bien saisi l'idée et l'histoire du personnage.
Bon courage pour la terminer :D et n'hésite pas à passer en mp si tu as des questions je ne mords pas love

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 299
Inscrit le : 02/07/2017
Crédits : ©moi
Célébrité : Zoë Kravitz
Multi-comptes : none

Namaah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Gaenor  Dim 5 Nov - 14:35

Hey hey hey, bienvenue parmi nous minicoeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 836
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Gaenor  Lun 6 Nov - 23:36

Re !

Ca a été rapide tout ça
Du coup j'attends que Kellan donne son avis sur le contenu de ta fiche avant de la valider, mais ça ne devrait pas tarder ! coeur

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 405
Inscrit le : 02/08/2017
Crédits : Crédits gif : Tumblr Avatar : Moi
Célébrité : Michiel Huisman
Multi-comptes : /

Kellan
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Gaenor  Mar 7 Nov - 7:54

Elle est parfaite. Je valide minicoeur

_________________
You’ve bewitched me
body and soul.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 836
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c) Liliana
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika & Cassian

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Gaenor  Mar 7 Nov - 15:39

Re ! coeur

Puisque tout est bon pour Kellan et que ça me va aussi, je viens donc te valider et faire de toi une nouvelle Sengoli coeur. Je te rajoute ta couleur tout de suite ! J'espère que tu te plairas parmi nous, surtout n'hésite pas à le dire si jamais tu as un souci ou des questions quelconques !

Bon jeu parmi nous ! canard



Félicitations, tu es validé(e) !


Tu vas maintenant pouvoir venir jouer avec nous ! Si jamais tu le souhaites, tu peux aller poster ta fiche de liens mais aussi voir celles des autres personnages. Tu trouveras aussi la zone "demandes de rps" pour te lancer dans le jeu. Si tu souhaites pimenter un peu tes rps, tu peux aller "réclamer un défi" à faire en jeu mais tu peux aussi "demander un pnj" pour l'intégrer dans l'un de tes sujets ! Un peu plus bas sur le forum, tu trouveras les "lieux d'échange" où tu pourras retrouver les autres personnages venant de ton clan. N'hésite pas à aller ouvrir des sujets ou poster dans ceux qui existent déjà coeur

Tes armes et possessions sont à acheter dans l'arsenal avec les points que tu gagneras en postant un peu partout sur le forum. Pour l'instant nous te faisons crédit, mais il faudra acheter tout cela plus tard =]. N'oublie pas qu'il existe une chronologie au sein du jeu mais aussi une carte de l'univers, ainsi que des distances à prendre en compte si tu voyages.

N'hésite pas à contacter le staff - ou à poster en "zone invité" - si jamais tu as un souci ou une question. Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous coeur

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Inscrit le : 04/11/2017
Célébrité : Camille Lou
Gaenor
– clan : sengoli –
clan : sengoli
(#) Re: Gaenor  Mar 7 Nov - 20:33

danse Yaaaaaaay je suis validée !

Merci beaucoup !

Et merci à tous pour vos messages, on se sent encouragé, c'est agréable :D
Revenir en haut Aller en bas
 
Gaenor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Hors jeu : Viens peupler la Terre ! :: Les habitants qui peuplent nos terres :: Les fiches validées-
Sauter vers: