AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 [Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]  Jeu 1 Fév - 23:38

Madaline & Priam

Huitième mois de l’année 146

Les bruits d’épées qui s’entrechoquaient retentissaient dans la petite cour des gardes de la Citadelle. Le soleil brillait, haut dans un ciel sans nuages. Il faisait encore chaud, pour cette période, et la sueur coulait dans le dos de Madaline. Elle avait débuté son entraînement trente minutes auparavant et commençait à regretter de ne pas être de service plutôt que de passer son temps libre à se battre. Ce n’était pas vraiment comme cela qu’elle avait imaginé sa journée. En même temps, c’était son choix de s’infliger un entraînement aussi difficile. Il fallait à tout prix qu’elle soit plus forte. Elle n’était pas une guerrière de base, elle n’était qu’une chasseuse. On l’avait jugée trop faible, à Kelowna, pour poursuivre le même métier que son père. Et même si ce dernier lui avait donné des cours pour qu’elle apprenne à se défendre avec autre chose qu’un arc et des flèches, qui n’étaient pas forcément très utile lors d’un combat au corps à corps…N’empêche que si Madaline savait globalement se servir d’une épée, elle ne se sentait pas vraiment à la hauteur de la garde de la Citadelle. Cela ne faisait que quelques temps qu’Akeela avait convaincu Dastan de la faire intégrer la garde. Les autres soldats l’avaient regardé d’un mauvais œil à son arrivée. Comme toutes les personnes qui savaient se battre qui la rencontrait, ils la sous-estimaient. C’était une grave erreur et elle leur démontra qu’elle n’était pas qu’une parvenue. Elle était douée au combat et n’abandonnait jamais avant d’être sure de sa défaite. Elle avait des qualités indéniables pour faire partie de la garde de la Citadelle malgré son manque d’expérience au combat. Raison pour laquelle elle s’entrainait aussi durement. Et la jeune fille commençait à sentir qu’elle s’améliorait et qu’elle se musclait. Elle progressait nettement comme le lui rappelait souvent son maître d’armes préféré, le chef de la garde. N’empêche qu’elle avait encore des courbatures de son entraînement d’hier et qu’elle se serait bien reposée aujourd’hui…

Elle tomba à terre pour ce qui lui semblait être l’énième fois. Elle ne semblait pas en forme et son maître le remarqua, n’hésitant pas à la remotiver pour qu’elle se concentre sur son épée, pour qu’elle essaye de deviner les mouvements de son adversaire avant qu’il ne bouge afin de le contrecarrer, au lieu d’abattre son arme au hasard. Madaline ne se remémorait pas qu’il lui ait déjà fait subir un entraînement aussi dur. Il devenait plus exigeant avec elle avec le temps. Elle même se le devait. Akeela, cette fille qu’elle avait tenté de voler, lu avait obtenu cette place. Elle devait honorer cela. Sans l’apprentie de l’Ipa, elle aurait survécu encore, certainement, amis dans quelles conditions ? Elle aurait été réduite à de sordides extrémités et aurait surement fini par mourir. Désormais, elle s’était trouvée une place, un but. Et même si cette fille un peu étrange lui faisait diablement penser à sa sœur, certainement parce que c’était la seule qui s’était occupée d’elle sans la brutaliser, et qu’elle n’avait vraiment pas besoin de ce genre de rappels, elle commençait à s’y attacher.

Alors qu’elle allait reprendre le combat, Madaline sentit une présence, une personne qui l’observait. Elle se tourna et aperçut un homme, assez grand, plutôt musclé. Clairement un guerrier. Mais ce n’était pas un membre de la garde, ça non. Elle l’interpella alors, froidement comme à son habitude : « Qu’est-ce que tu regardes toi ? Et que fais-tu là d’abord ? L’entraînement est réservé aux gardes de la Citadelle et tu n’en fait pas partie. » Elle rejeta sa longue chevelure derrière elle, le dardant de ses yeux clairs.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]  Sam 3 Fév - 15:51

La Citadelle, la première fois que je m'y suis rendu elle ne portait même pas encore ce nom et l'Alliance était sur le point de naître. Et, surtout, Orion était en vie et je n'avais pas toute la responsabilité d'un clan entier sur les épaules. Voilà deux jours que je séjourne dans des appartements accordés par Dastan, il avait tellement changé depuis qu'il s'était porté volontaire pour être apprenti de l'Ipa. Il ressemble d'avantage à son frère qu'il ne le pense, à mon avis. Je ne devais repartir qu'après demain et je n'avais aucun rendez-vous officiel aujourd'hui, c'est pourquoi je décide de faire un tour en ville. Mes pas me mènent jusqu'à la caserne de la garde et à son terrain d'entraînement. Je saute par dessus la barrière puis grimpe sur une pile de caisses en bois et y prend place, une jambe repliée et l'autre dans le vide.

Observant les différents combat, il y en a un qui attire mon attention. Une jeune femme à l'allure de survivante ferraille d’arrache-pied avec le chef de la garde. Durant près d'une dizaine de minutes je les observes, un mouvement de la combattante m'apprend qu'elle va perdre d'ici trente secondes à peine. L'épéiste effectue une feinte puis d'une courbe du poignet envoie son adversaire au tapis. Un sourire amusé fait son apparition sur mes lèvres. Elle a certes perdue mais je sens bien qu'elle a beaucoup plus de potentiel que cela. Alors qu'elle se relève, la jeune femme se tourne vers moi et m'interpelle froidement en rejetant ses cheveux en arrière. Très sexy. Amusé qu'elle ne sache pas qui je suis, je saute de mon perchoir et atterrit au sol en posant un genou à terre. Le capitaine de garde, lui, m'a reconnu:

- Pardonnez la Priam, elle vient d'arriver par ici et n'a encore jamais vu de chef de clan.

Je lui adresse un signe de tête puis tourne autour de la "nouvelle" en la détaillant.

- Athlétique, vive, habile de l'épée. Sûre d'elle et froide.

Je me poste face à elle.

- Que dirais-tu de te mesurer à moi ?

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]  Mar 13 Fév - 14:33

D’aussi loin qu’elle s’en souvenait, Madaline avait rêvé de devenir une guerrière. Dans son clan de naissance, dont elle n’avait que de guères souvenirs, elle se souvenait des guerriers forts et puissants qui défendaient leurs pairs avec fierté. Son père, très bon guerrier, l’impressionnait. Lorsqu’il les avait embarqué, sa sœur et elle, à Kelowna et qu’elle avait découvert, avec des yeux encore innocents cette patrie cruelle et violente, c’est un autre regard qu’elle posait sur les guerriers. Avec de la peur dans les yeux, mais toujours une certaine envie, particulièrement celle de faire ses preuves. Quand elle avait grandie, elle avait manifesté cette envie de devenir l’une des guerrières du clan, comme son père. On lui avait ri au nez. On s’était moqué d’elle. On disait qu’elle n’en était pas capable, qu’elle n’était bonne à rien, qu’elle ferait mieux de finir dans le lit d’un guerrier, comme sa sœur, ça lui suffirait et c’était bien assez. Finalement, et ce même si elle ne le portait pas dans son cœur, son père était la seule personne qui avait suffisamment cru en elle pour lui apprendre à se défendre de manière basique avec une épée et avec la force de ses poings. Mais, et même si elle avait impressionné tout le monde lors du rituel, on ne la voulait qu’en tant que chasseuse. Oh, c’est sûr, elle savait très bien tirer à l’arc mais ce n’était pas la même chose qu’être guerrière et elle avait toujours exercé sa fonction avec dépit, bien qu’elle fût douée. Parce que les jeunes de son âge continuaient de la rabrouer avec son envie « improbable » de guerroyer, elle avait fini par se faire à l’idée de ne jamais devenir une guerrière. Quand son père était mort et que tout leur clan s’était retourné contre sa sœur et elle, elle avait eu d’autres soucis en tête. Puis sa chère sœur décéda aussi et c’est son cœur que Madaline laissa avec elle lorsqu’elle fuit son clan. Kelowna ne lui avait rien apporté, hormis des muscles et une habileté au tir à l’arc et lui avait tout pris. Mais il lui avait aussi façonné le caractère et depuis la mort du seul être qui n’avait jamais compté à ses yeux, elle n’en était que plus froide.

Après Kelowna, et malgré ce qu’elle avait entendu sur la Citadelle, survivre passa avant tout le reste. Mais quand elle rencontra Akeela…tout changea. Surtout, elle lui proposa une place dans la garde et c’était ce qui se rapprochait le plus, au final, de son rêve d’enfant. Se battre, surveiller le peuple de la Citadelle, être sur ses gardes, c’était ce que Madaline avait attendu toute sa vie. D’ailleurs se battre, c’était son lot quotidien avec le chef de la garde, son maître d’armes en sorte. Mais une présence inconnue était venue déranger la rouste que prenait Madaline. Déjà qu’elle était fâchée de sa performance aujourd’hui, voilà qu’un inconnu les observer ! Il descendit dramatiquement de l’endroit où il était posté et elle entendit que son maître et adversaire du jour le reconnaissait. Un chef de clan…effectivement elle n’avait pas encore pu voir l’un de ses hôtes de marque depuis son arrivée dans la caserne. Mais ça ne lui disait pas pourquoi celui-ci avait décidé de regarder les entraînements. En plus, il se permettait de l’analyser –d’essayer du moins- et même…de la mater ? Depuis sa puberté, elle avait l’habitude des regards masculins posés sur elle. Les pervers étaient monnaie courante à Kelowna et à priori, ailleurs aussi. Cela ne l’énerva que davantage, bien qu’elle appréciait que l’homme ne sous-estime pas ses capacités de bretteuse (cela dit, il l’avait vue se battre, moins bien que d’habitude certes, mais avec un certain panache.) Elle ne sut quoi penser de sa proposition de le combattre. Elle n’était pas sûre d’être capable de se mesurer à lui, elle voyait bien sa carrure, ses muscles, et s’il s’amusait tant à regarder les entraînements des soldats, elle ne doutait pas qu’il soit un bon guerrier. C’était un chef de clan après tout. Elle l’observa en silence pendant un moment avant de tourner la tête en signe de dédain. « J’ai une revanche à prendre sur mon maitre. Et je doute qu’après, tu aies encore envie de te mesurer à moi, chef de clan ou non. » Elle ramassa son épée qui était tombée lors de sa chute et se dirigea vers le chef de la garde sans plus de paroles. Elle était agacée par cet individu mais cela lui avait donné envie de montrer qu’elle était plus douée que ce qu’elle avait montrée au combat précédent.
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 436
Inscrit le : 27/05/2017
Crédits : ninielsbox
Célébrité : Zach MacGowan
Priam
– clan : pankara –
clan : pankara
(#) Re: [Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]  Mar 13 Mar - 11:37

Un sourire amusé se dessine sur mon visage lorsque la jeune femme refuse ma proposition. Décidément elle semblait avoir un sacré caractère, cependant je dois bien avouer que je suis déçu de son refus. La façon dont elle se bat m'avait laissé penser qu'elle était le genre de combattante à ne jamais refuser un bon combat mais apparemment je me suis trompé sur son compte. Elle ramasse son épée avant de se replacer et d'adopter une garde face à son instructeur du jour. L'homme semblait ne pas savoir quoi faire, renvoyer son soldat ou au contraire frayer le fer avec elle. D'un mouvement de la tête je l'encourage à poursuivre l'entrainement de sa nouvelle recrue. Je croise les bras et m'appuie contre le parapet.

Lorsque le bruit familier de deux lames qui s'entrechoquent arrive à mes oreilles, une quantité incalculable de souvenirs remontent à la surface. Je me revois lors de la première où j'ai eu une épée dans la main, mon premier entrainement où j'étais plus qu'excité à l'idée d'apprendre à me battre. Je devais avoir une quinzaine d'année à tout cassé, je n'avais qu'une idée en tête: devenir le meilleur bretteur de tout Pankara. Et durant tout le temps de ma formation j'avais tout fait pour y arriver et même lorsque je suis entré dans l'armée du clan. Au fil des ans j'avais fini par acquérir une technique de combat quasi parfaite, de plus je m'étais éloigné des armes classiques au profit d'un harpon que j'avais forgé moi-même. Je connaissais mon arme par cœur et elle était devenue une véritable extension de mon corps, cependant je savais encore parfaitement me servir d'une épée ou encore d'un arc.

Sortant de mes pensées, je me focalise sur le combat qui se déroule sous mes yeux. Cette fois-ci la jeune combattante semble avoir prit le dessus sur son adversaire, ses coups sont plus assurés, moins tremblants et plus tranchants.

_________________

PANKARA





Revenir en haut Aller en bas
 
[Madaline - Priam] I could totally beat you [Priam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: