AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
– Invité –
(#) [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Lun 19 Fév - 10:40

Andskoti, an 146

Les mercredis à Alon étaient toujours tranquilles, tout le monde travaillait ou vaquait à ses occupations. Les gens faisaient leur marché, racontant les ragots entendus ici et là la veille, ou bien achetant leurs provisions pour leurs repas. Loin de l’agitation de la ville, il y avait les cueilleurs. C’étaient probablement les gens les plus tranquilles. Ils travaillaient au calme, entourés de la nature et des animaux. Seuls les bruits de la nature leur parvenaient, le piaillement des oiseaux, le bruissement des feuilles quand la brise passait dans la cime des arbres, et parfois même le clapotis d'un ruisseau passant non loin de là, signe de plantes aquatiques particulièrement prisées. Le métier de cueilleur te tentait un peu, la perspective de travailler dans le silence, entouré des arbres, des plantes et des animaux.

Et pendant que les cueilleurs ramassaient tranquillement leurs plantes, les herboristes les vendaient dans leurs boutiques. Ce métier-là, en revanche, ne t’attirait pas. Et pour cause, tu avais déjà donné. On se souviendra de la bourde que tu avais fait en donnant une mauvaise plante à un client, lui donnant ainsi de l’urticaire au lieu de soigner ses problèmes… Non, ce n’était définitivement pas un métier pour toi.

Dans la suite logique de l’état des plantes, se trouvaient les guérisseurs. Ceux-ci utilisaient les plantes cueillies par les cueilleurs et vendues par les herboristes afin de soigner les blessé.e.s. Et ce métier te plaisait davantage que le reste. Tu te sentais beaucoup plus utile ici. Au moins tu ne faisais plus de bourdes, ayant eu un bon maître. Atlas t’avait appris tout ce que tu devais savoir sur ce métier. Si tu es ici avec toutes ces connaissances, c’est grâce à lui. Pour autant, tu as encore des choses à apprendre… Bien sûr, il y avait d'autres métiers que ces trois-là, comme marchands et bien d'autres, mais ces trois-là étaient directement liés à ton métier de guérisseuse, donc on ne retiendra que ceux-là.

Ce mercredi-là, tu étais en charge de l’atelier. Atlas avait été demandé pour aller soigner un sanglier blessé à quelques lieues de là. Il t’avait donc laissé les clés le temps de son intervention. Connaissant ta maladresse, ça aurait pu être dramatique, mais tu t’étais vachement améliorée ; tu étais devenue plus agile, ne renversant plus les bocaux par inadvertance. En parlant de bocaux, tu t’étais mise à l’arrière-boutique vu le calme qui régnait dans l’office. Vous aviez reçu plusieurs bocaux de plantes, mais n’aviez pas eu le temps de bien les ranger comme il fallait. Et comme il n’y avait pas beaucoup de clients, tu décidas de faire cette faveur à Atlas, pour qu’il ait ça de moins à penser en rentrant. Quelle gentillesse tu avais. En réalité, tu t’ennuyais beaucoup. Tu te dirigeas donc vers l’arrière-boutique, constatant tous les bocaux à ranger et répertorier. Ça allait être une journée super amusante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Inscrit le : 01/01/2018
Crédits : (c) moi
Célébrité : Jessica Chastain
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Danika & Isaak

Noomie
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Jeu 22 Fév - 18:44



Noomie & Lalyah


Alon Ϟ 1er mois, an 146


Voilà plusieurs mois maintenant que Noomie a rejoint la garde personnelle de Nukka et elle n’échangerait son poste pour rien au monde. Elle aime être dans la garde et se sentir utile, savoir qu’elle protège cette jeune femme qui lui a sauvé la vie il y a presque deux ans maintenant. C’est pour cette raison qu’elle s’est entrainée durant une année entière avec ce mercenaire, pour cette raison qu’elle a choisi d’intégrer la garde. Pour payer sa dette et veiller sur Nukka. En revenant à Alon, elle a retrouvé une partie de sa famille et les quelques amis qu’elle s’était fait durant son adolescence et même si son petit village du sud lui manque quelques fois, elle apprécie le fait d’être revenu dans la Capitale du clan. Son nouveau poste lui donne peu de temps pour faire autre chose et elle a dû abandonner l’idée d’aller chasser durant plusieurs jours seule dans la forêt, mais ses journées sont bien remplies malgré cela. Sans compter que Gabriel ne la ménage pas.

Puisqu’elle n’a pas eu de formation à Neywick comme les autres et qu’elle ne manie pas les armes depuis qu’elle a six ans, le chef de la garde semble être plus exigeant avec elle qu’avec les autres. Ou alors c’est uniquement parce qu’il n’apprécie que modérément son petit caractère qui ne se laisse pas faire, elle ne saurait pas vraiment le dire. Mais entre Gabriel et les autres gardes, Noomie prend souvent des coups de ces guerriers qui ne se privent pas pour forcer un peu sur les entrainements. Son corps pâle est souvent couvert de bleus et de contusions mais elle en a pris l’habitude maintenant et elle sait qu’elle s’améliore de jour en jour grâce à cela. Mais aujourd’hui, son partenaire a été un peu plus vil qu’habituellement – notamment parce qu’il n’a pas apprécié un commentaire qu’elle lui a fait – et le sang a coulé. Une entaille nette et profonde en haut de son dos, à côté de son épaule gauche. Mais une entaille mal placée qu’elle ne pourra pas soigner elle-même.

Alors elle se résout à se rendre chez l’un des guérisseurs de la Capitale, un homme qu’elle connait déjà pour être allée le voir une fois à cause d’une crise. Elle rendra la monnaie de sa pièce à son partenaire un peu plus tard, elle lui fera payer son geste lors d’un prochain entrainement. Mais pour l’instant, Noomie pousse la porte de l’habitation du guérisseur et espère le trouver pour qu’il la soigne. « Il y a quelqu’un ? » Il n'y a personne dans la pièce où elle se trouve, mais Noomie sait qu’il y a une pièce derrière. « J’ai besoin de soins. » Bon, ça n’est pas urgent non plus, mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Lun 26 Mar - 10:05

Andskoti, an 146

Cela faisait 20 minutes que tu étais affairée à ranger tous les bocaux de plantes médicinales dans les étagères, faisant bien attention à ne pas te tromper d’emplacement. Le bocal de valériane à l’étiquette marqué « Valériane », l’ortie à l’étiquette nommée « Ortie », et ainsi de suite. 20 minutes, et tu n’avais rangé que le tiers des bocaux. Décidément, c’était un très gros stock que vous veniez de recevoir. Avec ça, pour sûr vous tiendrez un bon bout de temps ! Mais le souci était de ranger. Et tu commençais à en avoir marre. De plus, tu n’étais pas une personne très physique, alors tu commençais également à avoir mal aux bras. Youpi. Et Atlas ne semblait pas rentrer avant un bon bout de temps. Oh, tu ne savais pas comment ça allait finir.

La chute du pot de camomille en l’ayant mal positionné sur l’étagère fût le signal t’indiquant que tu devais te stopper un peu. Zut, il fallait devoir en recommander... C'était bien toi ça, quand ce que tu faisais commençait à te rendre étourdie et maladroite, c'est que ça n'allait plus. tu devais faire une pause avant de faire une plus grave erreur.
Tu arrêtas donc ton entreprise, et partis te faire couler une bassine d’eau chaude pour reposer tes bras. Ce serait embêtant de te retrouver avec des courbatures partout si un client venait demander de l’aide… Le contact de l’eau chaude sur tes bras te fit un bien fou. Tu restas comme ça pendant un bon bout de temps car tu te sentais si bien, pour rien au monde tu ne voudrais retirer tes bras de l’eau…

Et c’est pile à ce moment que la porte d’entrée s’ouvrit. Une voix demanda s’il y avait quelqu’un, que cette personne avait besoin d’aide. Foutu karma… Tu te tâtas à faire comme s’il n’y avait personne, à rester là, groggy par la chaleur de l’eau. Mais c’était si peu professionnel… Bordel, pourquoi est-ce toujours quand on est super à l’aise que les gens viennent nous embêter ?? Après avoir passé quelques instants à réfléchir sur ce que tu devais faire, tu te décidas enfin à quitter cette chaleur réconfortante pour soigner ce.tte client.e. Tu attrapas donc une serviette et t’essuyas les bras. Puis, tu te dirigeas au comptoir.

« Bonjour, bienvenue à notre atelier de guérisseur ! » diss-tu avec un grand sourire à la rousse se situant en face de toi. Elle avait l’air un peu mal en point, à en voir son petit rictus de douleur quand elle bougeait un peu trop. «En quoi puis-je vous aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Inscrit le : 01/01/2018
Crédits : (c) moi
Célébrité : Jessica Chastain
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Danika & Isaak

Noomie
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Jeu 5 Avr - 23:40



Noomie & Lalyah


Alon Ϟ 1er mois, an 146


Ce n’est pas la première fois que ses camarades n’y vont pas doucement avec elle lors des entrainements, mais cette fois Noomie ne pourra pas soigner l’entaille par elle-même, vu l’endroit où celle-ci se trouve. Elle a déjà été blessée quelque fois, des ecchymoses mais aussi des coupures un peu plus profondes, mais elle a toujours réussi à se soigner elle-même avec de simples bandages. Là, quelque chose lui dit qu’il va falloir lui apporter des soins un peu plus poussés que juste quelques morceaux de tissus et des pommades basiques. Surtout que ça lui fait un mal de chien.

Noomie observe la pièce dans laquelle elle se trouve, attendant de voir si quelqu’un va venir voir après son appel. Elle ignore si l’homme se trouve dans son atelier ou non et elle se tâte à rebrousser chemin lorsqu’elle entend du bruit à l’arrière. Elle se retourne alors pour voir apparaître une jeune femme blonde qu’elle a déjà vu auparavant en ville mais dont elle ignore le nom. Celle-ci lui souhaite la bienvenue et Noomie fronce doucement les sourcils, se demandant si elle ne s’est pas trompée de boutique en passant la porte. « Le guérisseur n’est pas là ? » Elle qui pensait tomber sur le guérisseur habituel, elle doit bien avouer que la jeune blonde face à elle ne lui ressemble en rien. « Je crois que j’ai besoin de soins. J’ai eu un petit accident à l’entrainement. » Sans balancer son camarade qui a eu la main un peu lourde, bien évidemment. Elle lui rendra la monnaie de sa pièce lors d’un prochain entrainement, il peut en être sûr. Noomie se tourne doucement pour montrer l’entaille qu’elle a dans le haut du dos à la jeune femme devant elle. « Je me serais bien soignée moi-même mais c’est difficile d’accès. » L’entaille lui fait un mal de chien mais elle ne voit pas vraiment sur combien de centimètres elle s’étale, ni sa profondeur. Mais peut-être que la jeune femme devant elle peut l’aider pour ça, ne l’obligeant pas à attendre que le guérisseur se montre enfin. « Vous pouvez m’aider pour ça ? Cautériser, recoudre… je sais pas trop. Il faut que je retourne à l’entrainement. » Ce n’est pas parce qu’elle a été blessée qu’elle va renoncer aussi facilement à être une garde, ses camarades se mettent le doigt dans l’œil s’il croient que cela la fera plier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Ven 1 Juin - 1:21

Andskoti, an 146

Tu pouvais voir à son expression de surprise que la jeune femme ne s’attendait pas à te voir. Sans doute était-elle habituée à voir Atlas, ton maître qui t’a tout appris. Et tes doutes se concrétisèrent lorsqu’elle te demanda s’il était là. « Oh, vous voulez parler d’Atlas ? Non, il a été appelé en urgence. Mais si vous voulez, je peux me charger de votre blessure ! », répliquas-tu avec un immense sourire. Tu remarquas que la jeune femme faisait en sorte de ne pas trop bouger son tronc, visiblement très peu à l’aise. De toute évidence, sa blessure devait se situer dans la partie supérieure de son corps.

Et cela se confirma lorsque la rouquine se retourna pour te laisser regarder sa blessure. Outch, une entaille assez étendue, mais trop peu superficielle pour nécessiter des points de suture. Un onguent, un pansement et une immobilisation complète allaient être nécessaires pour une guérison complète de la blessure. « Oulà, c’est assez étendu comme blessure, non ?, répliquas-tu en regardant ses nombreuses plaies et bleus. Mais de ce que j’en vois, c’est pas assez profond pour avoir besoin de faire des points de suture, mais c’est tout de même assez sévère. Allongez-vous sur ce lit, sur le ventre, torse nu. Je m’occupe de votre blessure. » Tu lui souris pour tenter de la rassurer, et partis chercher tes onguents le temps qu’elle s’installait.

Tu retournas vite fait vers elle pour désinfecter sa plaie et fis demi-tour dans l’arrière-boutique, tu te souvins que tu n’avais pas fini de ranger tous tes bocaux. Chiottes ! Comment t’allais faire pour trouver l’aloe vera ? Mais bon, en soit, heureusement pour toi tu savais à quoi ressemblait l’aloe vera, donc ça n’allait pas être trop compliqué. Tu la cherchas donc, tout en glissant un « Ne vous en faites pas, je cherche les ingrédients et j’arrive de suite ! de temps en temps. Une fois l’aloe vera trouvé – du moins, le macérât huileux nécessaire à la fabrication de l’onguent – tu pris la cire d’abeille, un mortier, un récipient, bref, tout ce qui allait être nécessaire pour le faire. En général, tu aimais bien faire tes onguents toi-même, ça te relaxait beaucoup. Avant de commencer ta fabrication, tu avais placé un tissu imbibé d’huile essentielle de pavot pour soulager la douleur de la jeune femme, puis tu te mis au travail. Première étape : faire fondre la cire d’abeille dans le macérât huileux d’aloe vera au bain-marie. Ensuite, verser directement dans un pot et laisser refroidir et durcir dans un endroit sec et frais. T’avais fait une quantité plus que suffisante, pour les prochaines fois. T’avais bien sûr mis une étiquette pour te souvenir de la plante en question que tu avais utilisée.

Pendant ce temps-là, tu retournas voir la jeune femme pour lui poser quelques questions. « L’onguent est en train de refroidir, ce sera prêt dans quelques temps, dis-tu en t’asseyant à côté de son lit. Comment vous êtes-vous fait cette blessure ? Vous vous êtes faite attaquer par un animal sauvage ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 148
Inscrit le : 01/01/2018
Crédits : (c) moi
Célébrité : Jessica Chastain
Multi-comptes : Akeela, Skylar, Danika & Isaak

Noomie
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale  Dim 24 Juin - 22:11



Noomie & Lalyah


Alon Ϟ 1er mois, an 146


Si Noomie pouvait se soigner par elle-même, elle le ferait, comme d’habitude. Elle n’aime pas vraiment se rendre chez les guérisseurs, surtout quand il s’agit de faire recoudre des plaies qu’elle se fait à l’entrainement car c’est avouer une faiblesse pour elle. Elle a déjà quelques soucis de santé qu’elle essaye de cacher le plus possible, même si elle sait qu’un jour elle sera obligée d’en parler quand elle n’aura plus le choix. Mais pour l’instant elle a toujours eu de la chance de n’avoir ses crises que lorsqu’elle était seule, de ne pas avoir à expliquer ses chutes et tout ce qui s’en suit. D’autant qu’elle ne s’en souvient pas toujours et que, d’après ce que son frère et Alistair ont pu lui expliquer, ces crises sont plutôt impressionnantes lorsqu’on en a pas l’habitude. Mais la plaie dans son dos est inaccessible, même juste pour être cautérisée dans une méthode un peu plus barbare et Noomie n’a pas le choix : la guérisseuse face à elle – ou tout du moins la femme face à elle – est sa seule solution si elle veut retourner à l’entrainement au plus vite. Elle l’observe tandis que celle-ci regarde sa blessure et la commente avant de lui donner des ordres simples. Au moins, il n’y a pas besoin de recoudre et Noomie se dit que c’est sans doute une bonne chose, qu’elle mettra moins de temps à guérir totalement et à ne plus avoir mal.

Elle suit la jeune femme du regard tandis que celle-ci passe dans l’autre pièce puis se décide à retirer sa tunique à présent déchirée dans le dos, soupirant à la vue du vêtement qu’elle devra soit repriser, soit jeter. Son camarade paiera pour ça aussi, elle s’en assurera. Elle retire aussi la fine brassière qu’elle porte encore et qui, heureusement, a été épargnée par le coup d’épée, puis s’installe sur ce lit que lui a désigné la guérisseuse. C’est dans un tel cas qu’elle est contente d’avoir fait faire son tatouage dans le bas de son dos et pas plus haut, il aurait souffert de la lame de son camarade pour pas grand-chose au final. Ce tatouage elle le porte depuis le jour de son entrée dans la garde de Nukka, un tatouage qui représente un loup assis au pied de l’Arbre Sacré, symboles de son clan de naissance qu’elle aime plus que tout. Moins que Nukka à présent, mais qu’elle aime tout de même.

Noomie tourne la tête vers la jeune femme lorsque celle-ci revient et elle ne peut s’empêcher de rire doucement. « Non, seulement par un type qui voulait me montrer qu’il sait manier sa grosse épée. Je n’aurais pas dû lui tourner le dos, mais j’ai eu plus de recul pour lui péter le nez par la suite. » Elle s’est vengée comme elle a pu sur le moment, en lui envoyant son coude dans le visage pour lui faire payer son geste. « Certains pensent que je ne mérite pas ma place parmi eux parce que je n’ai pas reçu la formation à Neywick. Mais comme je ne plie pas, ils changent les règles du jeu et frappent dans le dos. » Elle hausse les épaules, s’arrachant une grimace par la suite. « Si ça peut les réconforter, tant mieux pour eux. Mais chaque nouveau bleu, chaque nouvelle cicatrice rend plus forte. » Et jamais Noomie ne s’avouera vaincue par ses camarades, même s’ils la pensent plus faible.
Revenir en haut Aller en bas
 
[Lalyah - Noomie] Une journée somme toute banale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: