AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Nagga ⇼ I was someone, now i'm something

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 20:25



– Nagga –
Clan : Kelowna (Askhadi de naissance) – Rôle : Esclave affranchie, combattante de la Dissidence – Âge : 29 ans Allégeance : Ymir – Feat : Katheryn Winnick



Caractère & Physique :


⇺ by avengedinchains
Qualités : bûcheuse - dévouée - disciplinée - endurante - tenace
Défauts : dépendante - docile - instable - lunatique - soumise

Nagga ne se voit même pas comme une personne, mais plutôt comme une chose et ce depuis bien longtemps maintenant. Son estime d’elle-même est pour ainsi dire inexistante, envolée à jamais dès l’instant où son esprit fatigué capitula. Aucun rêve, pas d’ambition, rien que sa misérable existence à mettre au service de sa Reine. Et elle se plait dans cette réalité, dans cette fausse impression de bonheur et d’épanouissement. C’est l’unique moyen de survivre, de garder un semblant d’équilibre mental, sinon, c’est la folie assurée qui guette. En bref, la jeune femme est une cause désespérée pour qui tenterait de la sauver de sa situation. Car outre sa fragilité d’esprit, elle est aussi désespérément dépendante de sa maitresse – sa mort ayant d’ailleurs causé tout un chaos en elle. C’est une adoration malsaine qu’elle porte à la défunte Cheffe des Kelowna, un besoin constant d’obtenir son approbation, plus vital encore que respirer à ses yeux.
Une ironie bien triste de voir que la personne qui la détruisit devint le pilier de son monde, la bouée qui l’empêchait de se noyer dans l’océan de misère que ses sentiments sont.

Même avant la mort de sa Reine, Nagga était très loin d’être équilibrée. Faut –il dire que d’être enlevé et réduit à l’esclavage ne réussit pas franchement à qui que ce soit en général. Si sa vie toute entière était dédiée à Laëth, elle en restait profondément instable et versatile dans les petites choses du quotidien. Cela s’étendait du déluge de larmes lors des départs de la guerrière au combat, jusqu’à la violente crise de colère contre un malheureux qui attentait aux jours de sa précieuse maitresse. Il n’était pas rare de la voir s’emporter contre d’autres esclaves qui manquaient de respect à la Dame.

Le départ accidentel de cette dernière n’a fait qu’empirer son état déjà précaire. Tel un taureau, elle voit rouge et réagira au quart de tour, sans réfléchir une seule seconde.

Le travail ne l’effraie pas, souvenirs de sa précédente vie et grâce aux années passées à vivre auprès de Laëth. La femme n’était pas de nature tendre, Nagga devait tenir bon à chaque nouveau jour et endurer les humeurs et autres folies de la défunte. Mais ses jeunes années à cultiver la terre l’avait bien aidé à ce niveau, si bien qu’aujourd’hui, elle retrousse ses manches sans rechigner. Une fois au travail, il est assez dur de la stopper, de lui rappeler que son corps à ses limites. Mais bon, comme elle ne porte aucune forme d’intérêt à sa personne, ce n’est pas étonnant non plus. Elle perd d’ailleurs plus rapidement patiente si son entourage paresse ou si elle n’arrive pas à ses fins. Dans ces cas-là, elle a la mauvaise habitude de s’acharner jusqu’à atteindre la réussite. Mais malgré son humeur changeante, sa patiente à la résistance questionnable, jamais la blonde ne lèvera le ton sur des gens mieux placés qu’elle ne l’est. Une déformation de sa vie d’esclave. Car Nagga, même en étant affranchie, n’arrive pas à se départir de sa docilité. La seule différence notable est qu’elle obéit un peu moins comme une automate, puisque sa seule et unique maitresse restera Laëth à jamais. Elle apprend à agir avec un peu plus de liberté et de libre arbitre, mais ses gestes sont toujours posés dans l’intérêt du Clan, l’option d’égoïsme étant impossible chez elle.

Heureusement, elle a pu retrouver un semblant de stabilité avec Ymir, le seul avec elle se comporte comme elle le faisait avec Laëth. Il réussit à canaliser ses humeurs instables. Elle le suivra jusqu’en enfer, il est le seul à avoir aimé Laëth autant qu’elle et donc, le seul à véritablement partager sa souffrance et son besoin de vengeance.

Quand on la regarde passer sans connaître sa situation, on pourrait croire que Nagga est née Kelownienne de par son allure et ses traits. Il est vrai que les années passées avec ces barbares du froid ont dû déteindre sur elle et sa manière d’agir. Le temps dur de sa vie d’esclave a rendu ses traits d’antan plus durs et stricts. Mais quand on prend le temps de la regarder on voit qu’elle a gardé cet éclat du Clan des plaines qui fait parfois tâche au milieu du monde dans lequel elle vit.

Du haut de son mètre soixante-dix et armée de ses soixante et un kilogrammes, la femme n’est pas très musculeuse. Elle n’a jamais été une guerrière née et elle apprend d’ailleurs cet art que pour pouvoir venger Laëth. Avec le temps et les entraînements, son physique suivra le rythme en temps voulu et elle commencera bientôt à collection les cicatrices. Nagga a été gâtée par la nature et arbore des courbes généreuses et parfaites pour porter des enfants dodus.  

Elle possède une longue et voluptueuse chevelure blonde qu’elle coiffe souvent dans le style tout Kelownien. C’est surtout pour une question pratique qu’esthétique. Enfin, elle mire son monde avec deux iris semblables à un ciel d’été nuageux.


Ce qui s'est passé dans ma vie :



“ Parfois, je repense à ma vie d’avant. Dans de bref instants de lucidité, l’horreur de mon quotidien se révèle à mes yeux et me fait regretter cet avenir que l’on m’a arraché. Tout cela semble si loin, si vague… À chaque fois les souvenirs sont flous, ils me glissent entre les doigts, comme si ils ne m’appartenaient pas. Comme si je regardais à travers le regard d’une autre. Sauf que c’est moi – c’était moi – qui courrais librement dans les plaines verdoyante. C’était moi qui riais avec ces gens, ma famille, les miens. C’était moi qui embrassait cet homme, qui souriait bêtement aux doux mots qu’il me murmurait… C’était moi. Et ça ne l’est plus. Ça ne le sera plus jamais et y penser me crève le cœur. Le désespoir s’empare de moi et je me laisse tenter par l’appel de la lame qui me promet une fin douce, simple. Alors je nie. Je m’oblige à oublier cette femme, cette inconnue. Je me persuade que je suis heureuse ici, là est ma vie, là est ma maison. Rien ne m’attend nulle part, je ne compte pour personne. Sauf Laëth, elle me le rappelle tous les jours. Je lui appartiens, je le sais, je l’accepte. C’est mieux, ça fait moins mal. Elle a toujours raison, que serais-je sans elle ? Rien. Alors j’oublie cette précédente existence, elle n’existe pas, elle ne peut pas. J’aime Laëth. Je suis heureuse.
Je dois être heureuse. ”


Le cheminement de Nagga fut semé d’embuches, de douleur et de fatalisme. Pour beaucoup elle semble avoir été une esclave toute sa vie, tant elle est soumise, docile. Épuisée d’avoir combattu si longtemps. Mais ses débuts furent à l’opposé de tout cela, elle commençait à peine sa vie quand elle fut capturée. Elle n’était alors qu’une jeune femme parmi tant d’autre…

L’une des journées précédant la première lune d’Uitis se vit honorer d’une naissance, aux petites lueurs du jour on pouvait enfin entendre les cris d’un poupon pressé de vivre. Des heures de travail et la voilà, petite chose remuante et plissée, rouge de ce choc brutal qu’était la découverte du froid mordant. Elle fut lavée, puis emmaillotée dans des linges et finalement confiée au bras déjà fou d’amour de sa mère qui était épuisée de ces efforts. Mais n’importe quelle autre femme ayant passé par cette épreuve vous affirmera sans aucuns doutes que ces souffrances en valaient mille fois la peine. Que le résultat était magnifique et parfait, inestimable. Ses yeux brillaient de bonheur alors qu’elle admirait ce troisième enfant que la vie lui offrait et elle fut rejointe par son époux qui laissait quelques larmes de joie lui échapper. Ensemble ils la nommèrent Nagga et elle rejoignit une fratrie comprenant déjà un garçon et une autre fille, de respectivement trois et un an ses aînées. Ce ne sera que deux ans plus tard qu’une dernière fille comblera cette famille nombreuse.

La nouvelle Askhadi naquit dans le village d’Othal et fut choyée, baignée d’attention par deux parents aimants et accompagnée par son frère et ses sœurs dans les aventures de la vie. Elle grandit dans cet environnement, entourée par des gens gentils, travaillants et surtout simples. Son existence était sans aucune forme de prétention, comme tous les autres jeunes de son Clan elle apprenait les histoires de leur monde au travers des livres et des récits. Elle apprit à lire et surtout à respecter la terre et apprendre à la connaître, l’écouter. L’agriculture était une seconde nature par chez eux, une chose aussi naturelle que respirer et elle aidait déjà aux récoltes dans sa petite enfance. Le plus sérieux du travail on le lui enseigna quand elle prit en centimètres et en muscles. En somme, une enfance heureuse et épanouie pour la jeune Nagga.

Vers l’adolescence, la blonde voyait de plus en plus son avenir se profiler à l’horizon. Elle se considérait déjà comme une cultivatrice et se plaisait à travailler la terre chaque jours, sentir le soleil taper son visage, se laisser bronzer. Vivre entourée de sa famille et ses amis lui plaisait tant et son bonheur fut total quand elle rencontra l’amour en la personne d’un jeune et charmant commerçant des caravanes. Leurs débuts furent timides, doux, ils ne se voyaient que par hasard quand celui-ci faisait des haltes près d’Othal. Puis le temps passait et ils s’arrangeaient pour se voir de plus en plus et vint le jour où il demanda sa main, proposition que la flamboyante blonde accepta sans attendre, bondissant de joie. Elle ne pouvait être plus heureuse alors qu’elle préparait la cérémonie à Nisida, attendant que son aimé la rejoigne. Ses sœurs et sa mère l’accompagnaient et ce fut à quelques jours du mariage que tout vola en éclat.

L’ambiance si joviale, si pure de la capitale s’assombrit en moins de quelques secondes alors que le bruit de centaines de sabots martelant le sol approchait vers eux. Un raid de Kelowniens faisait irruption et un combat enragé s’engagea, malgré l’effet de surprise que les opposants usaient à leurs avantages. Nagga eut à peine le temps de comprendre ce qui arrivait que tout autour d’elle ne fut soudain que violence et hurlements. Elle tenta de fuir, mais elle fut brutalement plaquée au sol et la seule chose qu’elle put apercevoir fut sa sœur aînée qui se faisait attraper par une espèce de barbare. La pauvre se débattait désespérément et ce fut-là la dernière chose qu’elle vit avant de recevoir un dur coup sur son crâne et de sombrer vers l’inconscience.

Nagga ne le savait pas encore, mais cet instant sonna le début de sa descente aux enfers.

“ Les gens me jugent. Je le sais, je le vois. Les autres esclaves m’observent tous avec dédain et me considèrent comme un folle de vénérer ce monstre de la nature, comme ils disent. Eux la détestent, ils voudraient tant la voir morte et enterrée, pour pouvoir s’enfuir et retrouver leur liberté. Mais la moitié d’entre eux ne sont pas esclave depuis aussi longtemps que moi. Ils se pensent fort, digne de me juger moi, de me toiser de haut parce que j’ai baissé les bras. Mais ils n’y connaissent rien, absolument rien. C’est facile de faire comme si on savait tout, de se lamenter sur son sort, de clamer que c’est injuste ce qui leur arrive. Ils me font pitié quand je les vois. Ils n’ont pas encore compris que tout est fini pour eux, qu’ils crèveront là ici, enchaînés. Que personne ne viendra les sauver. En vérité, l’unique chose qui nous différencie c’est que moi je ne suis pas stupide.
Je n’ai rien abandonné, je n’ai rien perdu. J’ai survécu. ”


Nagga avait dix-huit ans quand elle devint l’une des esclaves de la terrible et redoutée Cheffe des kelowniens ; Laëth. Elle n’avait jamais eu aussi peur de toute sa vie enfermée dans une cage au milieu de ses semblables, tout aussi apeurés qu’elle. Son destin ne lui appartenait plus, on le lui avait arraché en à peine quelques secondes. C’était déroutant, et surtout terrifiant de voir son existence s’effriter entre ses doigts. Et tout ce qu’elle pouvait faire c’était d’observer son déclin et d’attendre que l’on décide de son sort. Son monde s’écroulait sous ses pieds.

Oh, elle se tint debout au début, toujours habitée par son dynamisme et ses espoirs de jeune femme qui aurait dû être mariée en cet instant précis. Dans sa tête elle se voyait encore devenir une agricultrice heureuse, entourée d’une flopée de marmots et vieillissant auprès de son époux. Elle n’avait alors pas encore compris qu’elle ne sortirait jamais de cette situation. La blonde faisait son indomptée devant la guerrière, refusait de faire les tâches ingrates qu’elle lui ordonnait d’accomplir. Qu’elle se pensait forte alors, si brave, si puissante. Ne jamais plier devant l’oppresseur, peu importe les souffrances infligées pour sa désobéissance. Oui, elle y croyait vraiment à ce moment.

Bien évidemment, ce genre de comportement ne plaisait pas à la sanguinaire femme qui semblait toujours plus agacée à chaque provocation de la part de sa chose. C’était d’ailleurs étonnant qu’elle ne lui ait pas encore tranché la gorge, question d’en finir rapidement avec cet insignifiant et agaçant insecte. Peut-être était-elle d’humeur à plutôt vouloir s’amuser à briser cette être, allez savoir avec elle. Dans tous les cas, elle ne fut pas tendre du tout avec Nagga qui s’entêta durant les premiers temps. Elle tint au début, endurant les douleurs des coups et autres formes de tortures qui pouvaient traverser l’esprit tordu de Laëth. Puis vint les attaques de type plus mental, les plus difficiles à supporter. Là elle commençait vraiment à comprendre que sa situation était terrible, horrible et surtout, elle en voyait de moins en moins le bout. Son bourreau semblait se délecter un peu plus chaque jour de la tourmenter, la briser, la voir mourir de l’intérieur à petit feu. Ce jeu malsain dura près de trois ans avant que l’esclave finisse par officiellement capitulée et lâcher les armes. Elle se souvient encore très clairement de cet instant où elle se laissa écraser par la fatalité de sa nouvelle réalité.

Elle était enfermée dans une pièce sombre, humide et froide. Cela faisait des jours que sa tortionnaire l’avait laissé là, sans eau ni nourriture. Nagga était étendue au sol, recroquevillée sur elle-même, ménageant le peu d’énergie que ses réserves avaient. Elle était sale, blessée et malade, mais le pire était son état d’esprit. Cela se voyait qu’elle était au bord du précipice, qu’elle menaçait de s’effondrer à tout instant. Ses yeux fixaient le vide, cherchant un sens à tout ce bordel. Un sens à ce combat qu’elle menait depuis ce qui lui paraissait une éternité maintenant. Et pour être honnête, elle ne le trouvait plus. Pourquoi s’acharnait-elle ? Pourquoi espérait-elle encore quoi que soit ? Si on avait voulu la sauver, on aurait déjà essayé. Personne ne viendrais pour elle, plus personne ne s’inquiétait pour elle. « Abandonne. » lui murmura son esprit fatigué. « Ça ne vaut plus le coup, laisse tomber. Tout sera plus simple, tu auras moins mal quand tu seras comme un gentil chien chien. » Ce que cette voix disait lui semblait si tentant, si attirant… C’était fini, elle abandonnait. Une fine larme glissa le long de sa joue pâle et creuse, signe de sa capitulation et de l’agonie de ce qui restait de son humanité. Quand quelques heures plus tard, Laëth revint, la blonde la regarda approcher et s’agenouiller près d’elle. Avec difficulté, l’Askhadi approcha sa main et la tendit en signe de soumission. Pour toute réaction, elle vit un sourire malsain se dessiner sur les lèvres de sa maitresse et celle-ci flatta doucement les cheveux emmêler de sa chose, ne prononçant que ces deux mots qui achevèrent de sceller le sort de Nagga ; « Brave fille. »

“ Tous mes sens sont en alerte. Je ne réalise pas encore ce que je viens de faire, le geste que je viens de poser sans réfléchir un instant. L’information monte tranquillement jusqu’à mon cerveau alors que je me tiens au-dessus de ma sœur, étalée par terre les yeux écarquillés de surprise. Dans son désespoir, elle et d’autre esclave avait manigancé un plan pour tenter de mettre fin aux jours de Laëth. Ils voulaient profiter d’un de ces rares instants où elle baissait légèrement sa garde pour l’achever. Ma sœur, Lyra, avait été désignée pour porter le coup décisif et elle aurait peut-être réussi si je ne l’avais pas surprise. Je l’avais vu, le bras levé et armé d’un poignard prêt à tomber sur ma Reine. Une seule réaction s’imposa alors à moi ; je me jetais telle une furie sur elle et la plaquait au sol, incapable de penser raisonnablement. Je lui arrachais son arme des mains et la jettais plus loin, avant de me relever. J’étais entre elle et Laëth, tel un chien de garde prêt à défendre son maître. Je tremble de partout alors que mon aînée semblait ne pas comprendre. « Nagga ? » qu’elle me demanda. Venais-je de choisir mon bourreau à celle qui partageait mon sang ? Oui. Laëth s’approche, elle est allée chercher l’arme qu’elle glisse entre mes doigts, pour ensuite murmurer à mon oreille des mots qui terrifie ma sœur devant moi. « Achève-la. » Je réfléchis quelques secondes. Il reste en moi un brin de bon sens qui me hurle que retourne cette lame contre la folle derrière moi. J’entends vaguement Lyra qui commence à paniqué et hurler mon prénom et de m’implorer de retrouver la raison. Je tourne la tête pour croiser les yeux de ma Reine et à ce moment, le doute n’existe plus. Je tombe sur ce corps que je ne reconnais plus comme quelqu’un de ma famille et avec une sauvagerie que je me découvre, j’enfonce encore et encore le poignard dans sa chaire. Des cris de douleurs déchirent l’air, le sang gicle partout et je m’en retrouve vite tâchée. J’ai l’impression de ne plus rien maîtriser, je me laisse emporter par cette étrange ivresse que tuer semble procurer. Finalement j’achève ce carnage et je mire le cadavre de Lyra un moment, avant de me retourner vers Laëth qui m’observe, silencieuse et les bras croisés. « Es-tu fière de moi ? » Voilà les seuls mots qui arrivent à franchir mes lèvres et je la vois sourire. « Très. »
Je ne me souviens pas d’avoir été si heureuse . ”


Le reste de l’histoire, la plupart la connaisse maintenant. Au fil des ans, Nagga devint de plus en plus dépendante de la Cheffe du Nord. Son monde se concentrait autour d’elle, elle obéissait au doigt et à l’œil de Laëth et traina la réputation de chien de poche de la Kelownienne. Mais cela ne la dérangeait pas, plus rien ne la dérangeait. Tout ce qui importait, c’était sa Reine, sa Déesse. Pour elle, elle était prête à tout faire et ne discutait aucun de ses ordres. Elle ne rouspéta même pas quand elle lui « suggéra » d’avoir quelques enfants dans l’intérêt du clan. Elle en porta deux, auxquels elle n’offrit même pas un regard une fois le travail fini. Ils n’étaient pas ses fils, mais ceux de Kelowna, ceux de Laëth. Certains avaient tenté de la ramener vers le chemin de la raison, mais tous se heurtèrent à sa féroce fidélité. On lui répétait que sa maitresse ne l’aimait pas, qu’elle ne comptait pas pour elle. Sinon elle ne la violenterait pas encore. Mais Nagga n’en écoutait pas un seul, elle savait que Laëth l’aimait. Elle le faisait à sa façon. Elle comptait pour elle, elle le savait. Rien ne pouvait la convaincre du contraire.

“ Laëth est morte. Je n’y crois pas alors que regarde son corps sans vie. Elle ne peut pas être morte, je refuse. J’ai tellement besoin d’elle, je ne peux pas la perdre. Elle est tout pour moi. Je respire difficilement, je secoue la tête, je me pince pour me réveiller. C’est un cauchemar, il faut que s’en soit un. Ça ne peut pas être réel, ma Laëth ne pouvait mourir d’un simple accident. Elle méritait une fin glorieuse. Pas ça.  Tout se mélange dans ma tête et j’entends à peine l’une des esclaves qui me secoue par l’épaule pour attirer mon attention. « Nagga, on est libre, on peut partir. » Je lève les yeux, j’observe la femme qui veut m’éloigner de ma Reine. Que raconte-elle ? Libre ? Non, non ils appartiennent tous à Laëth. Ils ne sont plus rien, ils n’ont pas le droit de partir. « Tu peux rentrer chez toi, après toutes ces années ! Allez viens, n’es-tu pas heureuse ? » Heureuse ? Comment, elle est morte. On me l’a enlevée. Non, je ne suis plus heureuse. Je me mets à trembler de rage, je craque. « Non. » La seconde d’après j’étais en train de l’étrangler avec force. Quand enfin elle lâche son dernier souffle, je murmure, complétement folle et ailleurs ; « Laëth s’est emparée de toi. Tu es sienne. À jamais. » Puis dans la suite de mon accès de démence, je me débarrasse de tous les autres traites d’esclaves qui voulaient partir. Et je pars. Je vais rejoindre Ymir. Je n’ai plus qu’un but. Je vengerais ma Reine. Je tuerais tous ceux qui m’en empêcheront.
Plus rien ne compte. Mon bonheur est mort. ”



Les possessions de mon personnage :


⇻ Une fidélité à toute épreuve envers sa Déesse, sa Reine, sa raison de vivre. Même morte, elle appartiendra toujours à Laëth.
⇻ Une promesse de vengeance, un désir ardent de rendre justice à celle qui lui fut arrachée.
⇻ Une monture accordée par Ymir, à la robe grise pommelée.


Pour aider le staff :


▬ L'avenir de mon personnage si je viens à partir/disparaître du forum :  j'autorise le staff à tuer mon personnage // j'autorise le staff/les membres à le pnjiser // j'autorise le staff/les membres à le mettre en pré-lien

Pour la liste des avatars :
Code:
KATHERYN WINNICK <span class="pris">▬</span> pris(e) par <a href="http://www.earth-and-ashes.com/t902-nagga-i-was-someone-now-i-m-something" class="kelowna">Nagga</a>

Pour la liste des métiers :
Code:
<a href="http://www.earth-and-ashes.com/t902-nagga-i-was-someone-now-i-m-something" class="kelowna">NAGGA</a> - Combattante de la Dissidence

Pour la liste des prénoms :
Code:
<span class="kelowna">Nagga</span>

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.


Dernière édition par Nagga le Jeu 22 Fév - 8:15, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 20:31

Freeeeeedooooom \o/ Pardon je m'emballe mdr Bienvenue coucou
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 20:39

Je ne serais libre que lorsque ma Reine sera vengée gna gna

*tousse* Merci ! **

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 567
Inscrit le : 08/05/2017
Crédits : Bazzart/PRD/Tumblr
Célébrité : Clive Standen
Multi-comptes : Chulainn

Ymir
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 20:55

T'inquiète pas, on y travaille ! gna gna gna

Et je ne t'ai pas dit bienvenue avec tout ça tiens

BIENVENUE CHEZ LES PLUS BEAUX !!! krkr krkr krkr copain 2

_________________

BELIEVER


Pain ! You made me a, you made me a believer, believer | Pain ! You break me down, you build me up, believer, believer | Pain ! I let the punches fly, oh let them rain | My luck, my love, my God, they came from... | Pain ! You made me a, you made me a believer, believer |
©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 456
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik & Ezekiel.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 23:27

Hello toi ! Bienvenue parmi nous ! Mon double Kelownien t'aime déjà ! (Ou pas remarque, tu fais partis de l'opposition ! damnit gna) Bon courage pour ta fiche ! nuage

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1131
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c)
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 23:36

@Nagga a écrit:
Je ne serais libre que lorsque ma Reine sera vengée gna gna
@Ymir a écrit:
T'inquiète pas, on y travaille ! gna gna gna
LOULE niark:

Ahem, pardon Laughing
Bienvenue parmi nous Nagga ! C'est chouette de voir une kelownienne dans la dissidence (bon, là c'est la joueuse qui parle hein, pas le personnage xD) parce que Ymir commençait un peu à se sentir seul xD. J'ai hâte de voir ce que tu vas nous faire, même si on a déjà eu un bel aperçu dans le sujet invité .

J'en profite pour te dire que ma @Danika - qui est esclave de la dissidence depuis le début de l'année - ne t'aimera sans doute pas du tout xD. Déjà parce que, pour elle, une esclave qui a rejoint les rangs des kelowniens c'est une infamie, mais aussi parce que Nagga semble proche d'Ymir Laughing Voilà voilà, je viendrais dans ta fiche de liens un peu plus tard !

Bon courage pour écrire tout ça ! Surtout n'hésite pas à le dire si tu as des questions (et à contacter Karrah si tu as besoin d'infos sur Kelowna/Laëth !)

coeur

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mar 20 Fév - 23:46

Bienvenue officiellement sur EA minicoeur
Ton choix d'avatar est parfait coeur Lagertha copain 2 copain 2
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mer 21 Fév - 4:48

Ymir : VIVE NOUS cookie

Nukka : Faut savoir, tu m'aimes ou pas du coup neut Merciiii :slide:

Akeela : Merci beaucoup, faisait un moment que je n'avais pas eu de folle Owi on va se détester avec panache et plaisir 8D Ghehehe, trop hâte de jouer ça owo

Saffira : Je ne peux que retourner le compliment avec Ivana copain 2

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mer 21 Fév - 16:54

Bienvenue parmi nous ! J'adore ton kit et ton personnage à l'air génial *_* bon courage pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Mer 21 Fév - 19:51

Merci beaucoup ! minicoeur

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1131
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c)
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Jeu 22 Fév - 15:12

Re !

Ce personnage a l'air bien psychopathe sur les bords Laughing. J'ai hâte de la voir en jeu en tout cas, ça promet d'être intéressant ! Je laisse Karrah gérer ta validation, vu que ça touche son clan et l'ancienne chef coeur

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 169
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© SYGIN. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Jeu 22 Fév - 20:06

Merci ** Et pas de soucis nuage

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 521
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Rose Leslie
Multi-comptes : Kalevi & Keren & Augias

Karrah
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Nagga ⇼ I was someone, now i'm something  Jeu 22 Fév - 22:54

Bienvenue parmi nous coeur
Tu as bien fait de craquer et de nous rejoindre coeur krkr

Tout est bon pour moi, donc je te valide ! Ne sois pas trop méchante avec les kelowniens qui rentrent dans le droit chemin, il n'y a plus de place pour les fous chez nous niark:



Félicitations, tu es validé(e) !


Tu vas maintenant pouvoir venir jouer avec nous ! Si jamais tu le souhaites, tu peux aller poster ta fiche de liens mais aussi voir celles des autres personnages. Tu trouveras aussi la zone "demandes de rps" pour te lancer dans le jeu. Si tu souhaites pimenter un peu tes rps, tu peux aller "réclamer un défi" à faire en jeu mais tu peux aussi "demander un pnj" pour l'intégrer dans l'un de tes sujets ! Un peu plus bas sur le forum, tu trouveras les "lieux d'échange" où tu pourras retrouver les autres personnages venant de ton clan. N'hésite pas à aller ouvrir des sujets ou poster dans ceux qui existent déjà coeur

Tes armes et possessions sont à acheter dans l'arsenal avec les points que tu gagneras en postant un peu partout sur le forum. Pour l'instant nous te faisons crédit, mais il faudra acheter tout cela plus tard =]. N'oublie pas qu'il existe une chronologie au sein du jeu mais aussi une carte de l'univers, ainsi que des distances à prendre en compte si tu voyages.

N'hésite pas à contacter le staff - ou à poster en "zone invité" - si jamais tu as un souci ou une question. Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous coeur

_________________

BECOME A CHIEF

There is nothing frightening in the dark if you just face it, running away has never solved anything...©️shinouh


Revenir en haut Aller en bas
 
Nagga ⇼ I was someone, now i'm something
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Hors jeu : Viens peupler la Terre ! :: Les habitants qui peuplent nos terres :: Les fiches validées-
Sauter vers: