AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 Coming home - ft. Ymir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 208
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Coming home - ft. Ymir  Sam 3 Mar - 7:35

COMING HOME
Ymir & Nagga — début 150,
peu après la pris de port-victoire
N
agga sortait de l’espace où les esclaves de Laêth restaient quand elle n’avait pas besoin d’eux. Le poignard qu’elle tenait dans sa main dégoulinait de sang, glissant entre ses doigts et les tâchant. Elle lâcha l’arme qui atterrit au sol, faisant valser quelques gouttes du liquide carmin ici et là. La femme en était d’ailleurs recouverte, des gicles la décorant de partout ; sa robe, son visage, ses mains… Impossible de cacher le carnage qu’elle venait de commettre. La mort de Laëth l’avait prise de court et elle perdit la tête dans un accès de rage et de désespoir. Elle reporta le tout sur les captifs de la défunte Reine qui souhaitaient profiter de l’occasion pour fuir, chose que la blonde prit comme un acte de trahison. Et aux traitres, Laëth n’aurait fait qu’une chose ; leur enlever la vie. En bon mouton, elle suivit cet exemple et s’acharna sur ceux qui ne désiraient pas la suivre. En somme, tous. Et elle commit ces crimes sans une seule once d’hésitation ou de regret. Si elle tremblait, c’était à cause de cette décharge d’adrénaline que tuer lui procurait toujours. Aimait-elle cela ? Dur à dire. Elle ne détestait pas, ça elle le savait. Le faire la mettait dans un état second, dont la durée était plutôt aléatoire. Heureusement, il ne dura que quelques minutes, jusqu’à ce que la réalité la ramène sur Terre.

L
’esclave savait qu’elle ne pouvait plus rester ici. Autant à cause de ce qu’elle venait de faire que l’absence de sa Reine. Sur le coup, elle ne savait pas trop quoi faire ou vers qui se tourner. L’image d’Ymir lui vint en tête et elle se mit en quête de l’homme. Il devait être encore plus dévasté qu’elle ne l’était, le pauvre. Elle devait le soutenir. Sauf qu’elle ne le trouvait pas. Ce fut un esclave quelconque qui l’informa qu’il était parti et qu’aux dernières nouvelles, il se dirigeait vers Port-Victoire. Et il ne la questionna pas sur son apparence quelque-peu sanglante, reconnaissant certainement l’étrange soumise de Laëth et ne voulant pas subir le même sort que ceux qui y était passé. Nagga se précipita donc chez Laëth, cherchant activement une carte pour pouvoir rejoindre l’amant de sa maîtresse. Elle finit par en trouver une, qu’elle consulta rapidement avant de la mettre dans la première besace qui lui tomba sous la main. Elle s’excusait mentalement de prendre ainsi des choses appartenant à sa Reine, mais elle n’avait pas le choix. La femme glissa quelques autres objets nécessaires à un voyage et prit l’une des capes de fourrures pour s’en parer, remontant la capuche pour cacher tout ce sang. Elle n’avait pas vraiment le temps de faire un brin de toilette. Puis elle serait au chaud. Sortant, elle fit de son mieux pour ne pas se faire remarquer, allant voler un peu d’eau et de nourriture. L’avantage du drame, c’était bien que tout le monde semblait moins alerte et attentif.
Nagga ne résista pas au risque d’aller voir une dernière fois le corps de Laëth. La vision de sa peau de lait et devenue aussi froide que la glace lui arracha un léger sanglot. Doucement, elle vint lui caresser la joue, murmurant un pardon. Elle ne voulait pas l’abandonner, mais elle n’avait pas le choix. Tout ce qu’elle pouvait prendre c’était son pendentif, chose qu’elle fit avec une infinie précaution, avant de partir. N’ayant pas monté sur un cheval depuis longtemps – et aussi parce que c’était loin d’être évident d’en voler un discrètement – la blonde se mit en route à pied. Au moins elle avait de l’endurance et une tête de mule. Elle se rendrait à Port-Victoire ou elle mourrait en essayant.

C
ela lui prit quelques jours pour se rendre à sa destination. Malgré la carte, elle se perdit ici et là, n’ayant pas beaucoup bougé depuis des années. Au moins elle put avancer assez bien, ne dormant que très peu. Certes, elle était fatiguée et ses muscles la tuaient, mais elle s’en fichait bien de ça. Elle n’aurait de répit que lorsqu’elle serait dans un endroit où on ne célébrait pas la mort de Laëth. Cette pensée l’enragea et elle serra les poings, se contenant comme elle le pouvait. Comment pouvaient-ils tous être si ingrats et déloyaux ? N’avait-il aucun respect pour une vrai Reine !? Une qui avait vraiment souhaité le devenir, pas comme cette idiote qui avait juste commis un maudit et stupide accident. Sa frustration s’échappa par une expiration profonde et longue. La blonde se gifla mentalement pour se reconcentrer sur sa route.
Heureusement, la ville sembla se profiler au loin et Nagga eut un soupir soulagé. Enfin elle arrivait. Elle puisa dans ses dernières réserves d’énergie pour se dépêcher d’avancer et arrivait plus vite. Avant la tombée de la nuit au mieux. Ce serait stupide de dormir au sol alors qu’Ymir était à même pas quelques kilomètres de chez elle. Ce ne fut que quelques heures supplémentaires plus tard qu’elle vit l’entrée de la place et qu’elle fut aperçut par deux hommes qui devaient certainement garder l’entrée. Avant même qu’ils ne puissent tenter de la menacer ou de l’intimider, la femme souleva sa capuche pour dévoiler son visage toujours avec des traces de sang. Ils semblèrent la reconnaître et se zieutèrent un moment. « Je voudrais voir Ymir… » Ce furent ses seuls mots et on l’invita à les suivre, chose qu’elle fit docilement et sans se plaindre, malgré son corps qui hurlaient pour pouvoir se reposer.

Q
uand elle entra dans la bâtisse et vit la silhouette de l’homme qui se tenait de dos et discutaient avec d’autres, Nagga eut un grand sentiment de joie et s’approcha doucement. « Ymir » murmura-t-elle pour lui indiquer sa présence et il lui fit face. La blonde l’observa quelques instants, muette et toutes ses émotions refoulées qui remontaient doucement. Elle ne savait comment agir, quoi dire. Il devait être encore plus triste et dévasté qu’elle ne l’était. Finalement elle craqua ; son front alla se poser contre le torse du guerrier et les larmes commencèrent à rouler sur le long de ses joues. Ses épaules se secouaient sous les sanglots. « Elle est partie. » Réussit-elle à placer entre deux hoquets. « Ils nous l’ont prise… elle.. elle me manque déjà. Je ne savais pas où aller Ymir.. » Elle semblait si abattue, pauvre petite chose.
©️ nightgaunt

_________________
this feeling ...
you in my dreams
never thought i would know that again
Revenir en haut Aller en bas
 
Coming home - ft. Ymir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Port Victoire-
Sauter vers: