AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Dim 11 Mar - 22:22



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
La Citadelle, Nukka avait toujours appréciée cette ville. C'était une ville qui inspirait la paix et le calme. C'était sûrement pour ça que la jeune femme aimait autant s'y rendre. Elle savait aussi que lorsqu'elle venait ici, elle avait toujours l'occasion de passer un moment avec Akeela. Avec les années, les deux jeunes femmes avaient fini par nouer un lien d'amitié assez fort. Elles étaient une sorte de confidente l'une pour l'autre et elles ne manquaient jamais l'occasion de boire quelques verres de vin tout en échappant à la surveillance de leur garde.
Il était encore assez tôt ce matin là mais Nukka était levée depuis un petit moment déjà. Elle avait été s'entraîner un peu à l'écart des regards et elle revenait dans les appartements qui lui avaient été prêtés pour se restaurer. Un bon petit déjeuner ne faisait jamais de mal après un entraînement. C'était une habitude que Nukka avait gardée de Neywick. Les grasses matinées ? Elle ne connaissait pas. La jeune femme se levait toujours en même temps que le soleil. Souvent, c'était pour aller s'entraîner et d'autres fois, c'était juste pour passer un moment au calme avant que la journée commence. La brune pénétra alors dans la salle à manger de la maison où logeaient les invités de l'Ipa mais aussi ses apprentis et elle-même. Nukka attrapa une pomme sur la grande table où trônaient tout un tas de victuailles. Elle croqua à pleine dents dedans en esquissant un sourire. Une pomme après un effort physique, c'était toujours agréable.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Mar 13 Mar - 19:30

L’ennui me pousse à l’exploration de ces couloirs, dédalles familiers qui ont assisté à bon nombre de mes promenades égarées. Il fait un long moment déjà que j’ai pris l’habitude, me repérant sans mal à présent. Parfois, je me plais à me hisser près d’une fenêtre, observant l’activité au-dehors. Et je rêve, rêve d’une vie différente, d’une vie sans responsabilités, sans honneur, sans meurtre. Je laisse mes pensées vagabonder vers l’Arbre Sacré, vers les forêts de mon enfant, le visage de mon frère, le rire de mes sœurs, la voix de mes parents. Je me laisse dominer par la nostalgie, un sentiment aussi doux que douloureux, le regard rivé vers un horizon qui m’appartient. Souvent, ma chienne se pose à mes pieds et s’assoupit. Je laisse le sentiment de sécurité qu’elle m’apporte m’envahir et je ferme les yeux. On a beau me répéter que ma place se trouve ici, que j’ai quelque chose à apporter à l’Alliance et à l’Ipa, je ne parviens pas à voir en quoi d’assassiner mes congénères une fois que j’aurai perdu celle que je considère telle une sœur sera utile. Surtout que j’ignore comment me battre et que je vivrai mes derniers instants dans la trahison. J’espère que ce sera Saleem. Au moins je mourrai des mains d’un être que j’ai réellement pu apprécier.

Rewa jappe, ce qui me tire un sursaut. Son regard ambré s’est rivé sur moi, comme si elle surveillait mes pensées. Je lui adresse un léger sourire et une brève caresse sur la tête, abandonnant le large bord de la fenêtre en entendant du bruit dans la maisonnée. Par petits pas discrets, je me glisse vers la salle à manger d’où semble provenir les bruits et remarque Nukka, la Chef Orketa, à quelques pas de la porte derrière laquelle je me suis dissimulée. Je fais signe à Rewa de se tenir tranquille, incapable de croire à ma chance. Depuis tout ce temps où je cherche à obtenir une audience privée avec la meneuse de ma tribu! Voilà enfin l’occasion. Je bondis à l’intérieur de la pièce, ma fidèle amie sur les talons comme à notre habitude. Toujours inséparable, nous deux. Je m’approche, un peu timidement peut-être, mais mes yeux sont rivés vers cette guerrière que j’admire et je respecte.

«Nukka, j’aimerais solliciter une audience privée avec vous. Il fait un bon moment que je veux m’entretenir avec vous de… diverses choses.»

Je réalise avoir l’air presque suspecte. Les mots se bousculent dans ma bouche et mon cœur tambourine à mes tempes, rendant la moindre réflexion difficile. Je m’approche de quelques pas, tâchant de me montrer plus courageuse que je ne suis réellement. Il y a tellement de question qui m’habitent et que je n’ai jamais osé demander. Je crois que j’étais trop jeune, pas assez assurée. Auprès des autres apprentis, j’ai appris, j’ai mûri. Mais j’ai encore l’impression que ce n’est pas suffisant, que je suis encore une enfant. Peut-être que Caleigh a raison à mon sujet finalement.

«Auriez-vous un peu de temps à me consacrer?»

J’espère qu’elle n’a pas remarqué que derrière ma jupe, j’ai croisé mes doigts pour qu’elle dise oui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Mer 14 Mar - 22:35



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
Tandis que Nukka se délectait de sa pomme, elle ne remarqua pas tout de suite qu'elle était observée. Elle avait commencé à prendre cette mauvaise habitude d'avoir Yahto à ses côtés pour l'avertir d'une présence étrangère mais, cette fois-ci, elle avait laissé le jeune loup dans ses appartements. Parfois, ça lui faisait du bien aussi de se retrouver vraiment seule. Ce fut de petits bruits de pas qui attirèrent son attention, Nukka se tourna alors au moment où une jeune fille à la chevelure blonde s'adressait à elle. Il fallut quelques secondes à la jeune femme pour reconnaître la personne qui lui faisait face. C'était Elanor, une apprentie de l'Ipa et native d'Orketa. Elle semblait avoir des choses à demander à Nukka et la jeune femme l'observa en haussant les sourcils.

- Une audience privée, rien que ça ? Tu sais bien que le protocole, ce n'est pas ma tasse de thé.

Nukka lança un regard en direction d'Elanor. Elle était jeune. Un peu plus jeune que lorsque Nukka était devenue chef de clan et c'est sûrement pour ça qu'elle ne la ménageait pas dans ses propos. Si Nukka l'avait choisit pour devenir apprentie de l'Ipa, c'était bien pour une raison. Ou même des raisons. Voyant que la blonde ne daignait pas prendre la parole, Nukka croqua une nouvelle fois dans sa pomme avant d'adresser un signe de tête à Elanor.

- Je t'écoute ?

La jeune femme considérait Elanor comme son égal et c'était peut-être pour ça qu'elle lui parlait sans détour. C'était aussi une manière pour Nukka d'essayer de mettre à l'aise son interlocutrice. Elle voulait lui montrer qu'il était inutile de se montrer fébrile en s'adressant à elle.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Mar 20 Mar - 16:21

J’aimerais avoir l’assurance des chefs de clans, celle d’Akeela. J’imagine que cette confiance en ses propres moyens vient avec expérience et âge, ce dont je suis dépourvue. Or, j’ai encore l’impatience de m’épanouir et de devenir une autre, de regarder en arrière pour me moquer de cette adolescente chétive qui tremble presque à l’idée de s’adresser à supérieure. L’aura de l’Orketa me fait presque reculée tant rien ne semble l’ébranler. Dix ans déjà qu’elle siège sur le trône de mon peuple. Lorsqu’elle remporta les épreuves, elle devait avoir environ mon âge pourtant je n’ai absolument rien de sa prestance ou de ses capacités. Je me sens incapable en sa présence, baissant les yeux en cherchant mes mots. Je me réfugie derrière mes manières afin de taire ma gêne et de contrôler mes balbutiements qui ne doivent pas beaucoup l’impressionner. Parfois, je me demande si elle regrette son choix. Cette question-là viendra peut-être, si j’en ai le courage. Pour le moment je scrute ses réactions mais de toute évidence ma présence ne l’émeut pas particulièrement. Elle poursuit sa dégustation d’une pomme avec une telle nonchalance que j’ai de plus en plus envie de disparaître. Heureusement, Rewa vient lécher mes doigts comme dans un signe d’encouragement. Ce chien m’a sauvé la vie plus souvent qu’autrement et je lui adresse une œillade reconnaissante avant de prendre une grande inspiration destinée à m’offrir du courage.

«J’espère que mes questions ne paraîtront pas irrespectueuses. Certaines me taraudent depuis un moment déjà. Parmi mes compagnons apprentis, je suis la seule qui a été désignée par son chef plutôt que volontaire. Cette réalité a creusé une distance entre moi et les autres même si je m’efforce de faire honneur à mon titre.»

Je me demande pourquoi je lui dis tout ceci. Et pourquoi je lui mens si ouvertement. Honneur à mon titre? Je tâche plutôt d’éviter le plus possible mon entraînement aux armes, évoluant avec la pensée que je n’aurai jamais à combattre mes semblables. Me raccrochant plutôt à l’idée. Avec l’énergie d’un grand désespoir. Mes misères ne l’intéressent pas, néanmoins, j’en suis certaine. Je ne suis qu’un pion avec un rôle à jouer. J’ai tout de même une chance dont peu bénéficieront dans leur vie. Je ne veux pas qu’elle pense que je m’en plains. Même si j’imagine que c’est un peu le cas.

«Pendant mes années passées ici à la Citadelle, je me suis toujours questionnée à savoir ce que j’y faisais. Je n’ai pas l’audace ou le talent de mes confrères, il est évident que si Akeela devait faillir que je serais la première à mourir des combats pour obtenir son titre. Je…»

Ma voix se fend tandis que ma gorge se serre. Il s’agit d’un sujet sensible mais je n’ai pas envie de pleurer devant elle. Je me raccroche à mon orgueil, respirant avec lenteur pour calmer les vagues houleuses de mes émotions.

«Je voulais savoir pourquoi. Peut-être la question vous paraîtra ingrate, ce n’est pas mon objectif ici. Pourquoi m’avez-vous choisie?»

Pourquoi m’a-t-elle condamnée?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Sam 24 Mar - 23:23



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
Même si Nukka a essayé de mettre à l'aise Elanor, la jeune fille ne semble pas l'être. Même pas du tout. Nukka était loin d'être douée lorsqu'il fallait s'adresser d'une manière plus ou moins personnelle. Elle savait encore moins s'y prendre avec les gens plus jeune qu'elle. Les sourcils de la brune se froncèrent en entendant les propos d'Elanor. Elle avait peur, peur de mourir, peur de ne pas être à la hauteur. C'était normal. A son âge aussi, Nukka avait réagit de la même façon lorsque le conseil était venu la chercher à Neywick. Au début, elle avait voulut refuser mais on lui avait dit qu'elle n'avait pas le choix. Que c'était son destin et que c'était l'Arbre Sacré qui l'avait choisit pour participer aux épreuves. Elle avait fini par accepter son sort, même si ça avait impliqué de rompre sa promesse vis à vis de Ligeia. Nukka soupira légèrement et elle s'installa à la table qui se trouvait dans la pièce avant de faire signe à Elanor de l'imiter.

- Assied-toi.

Le ton de Nukka est un peu plus ferme et la chef de clan ressort dans sa façon d'intimer l'ordre à Elanor. Tout un tas de questions semblaient assaillir l'esprit de la petite blonde mais il y en avait une qui semblait la tarauder plus que les autres : Pourquoi ? Pourquoi elle ? Nukka qui venait de finir sa pomme la déposa sur la table. Ses prunelles vertes étaient rivées sur le trognon tandis que, de son autre main, elle tripotait son pendentif : une tête de loup taillé dans le bois.

- Tu sembles avoir réfléchit à tout ce qui te sépare de tes camarades. C'est bien, c'est important de juger la concurrence. Mais tu n'y a pas réfléchit de la bonne manière.

Nukka détacha alors ses prunelles vertes du trognon de pomme pour les reposer sur Elanor. La blonde semblait avoir la gorge serrée et Nukka ne voulait pas la pousser dans le gouffre que semblait être ses émotions. Elle délaissa alors son pendentif pour se mettre à jouer avec un couteau qui se trouvait devant elle, sur la table.

- Ces différences, ce sont elles qui feront de toi une bonne Ipa. Nous ne voulons pas d'une Ipa sanguinaire et avide de pouvoir. Nous voulons une Ipa qui oeuvre pour la paix et quoi de mieux que quelqu'un de pacifiste et doux comme un agneau ? Tu n'aimes pas te battre, tu n'en vois même pas l'intérêt Elanor et c'est ça qu'il faut retenir. C'est pour ça que je t'ai choisis toi et pas un autre qui s'est présenté à moi. Quand d'autres se sont présentés à moi pour devenir apprenti, ils n'avaient qu'une chose en tête : Me montrer leur combativité. Mais ce n'est pas ce que je veux. Je ne veux pas de quelqu'un de combatif comme Ipa. Je veux de quelqu'un qui sait réfléchir sans utiliser une arme.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Lun 2 Avr - 16:50

J’ai crainte de sa réponse, mais d’exprimer enfin la plus profonde de mes angoisses de vive-voix me soulage. Le nœud formé à l’intérieur de ma gorge se descelle, me libérant d’une tension forçant les sanglots. L’angoisse me parcoure néanmoins l’abdomen, ce serpent glacé. Je frissonne devant le poids de mes interrogations, devant la lourdeur de leur nature. Je n’exprime plus un désespoir mais une crise de mon existence elle-même. J’ai la sensation que sa réponse pourrait bien déterminer le reste de ma vie et que je l’attendais depuis bien trop longtemps. Je ne trouverai pas l’apaisement aujourd’hui, car ses dires provoqueront nécessairement d’autres remises en question. Je me sens submergée par mes propres émotions, me noyant sous leur violence. Je me demande comment elle a pu mettre toute cette houle de côté pour prendre sa place en tant que meneuse des Orketas dans sa propre jeunesse, comment a-t-elle assumé tout ceci? Une chose m’apparaît claire : je n’ai pas une seule once de son courage. Tandis qu’elle me demande de m’asseoir, j’obéis, troublée. Rewa se poste aussitôt à mes pieds, prête à intervenir pour me protéger. Mais elle ne peut rien faire contre ma tempête qui anime mon cœur à cet instant.

Je l’écoute attentivement. Ses mots me paraissent calculés, ceux d’une guerrière assurément. Ma concurrence? N’a-t-elle pas compris que les autres apprentis représentent à mes yeux une nouvelle famille? Je ne les vois pas ainsi, pas comme mes potentiels meurtriers. J’y vois simplement les câlins rassurants de Saleem, les éclats de rire avec Shirin, les chamailleries avec Caleigh et les conseils d’Augias. Néanmoins elle a raison de dire que j’ai pleinement réfléchi à ce qui me différencie de mes camarades, même que j’y penses constamment. Je suis l’enfant avec un livre dans les mains aux petits pas feutrés, celle au grand sourire, la naïve. Celle qui préférerait courir les champs, grimper les arbres, jouer avec les animaux et tacher sa robe plutôt que d’assister aux enseignements au sujet du maniement des armes. Pendant quelques instants, mon petit cœur se couvre d’amertume. Je n’ai pas ma place dans un monde qui glorifie la violence. Qui se définit par le guerrier. Par le sang, la trahison. Même si Akeela représente la paix, à sa mort son successeur ne sera tout de même désigné que par un combat. J’ai beau n’avoir que quatorze ans, j’ai bien compris que bon guerrier ne fait pas nécessairement bon meneur. Heureusement, Nukka a bien intégré les deux. Sauf que je ne suis pas comme elle non plus.

Le reste de ses paroles me plongent dans un profond silence. Je mets un long moment à réfléchir à chaque mot qu’elle vient de prononcer. L’utilisation du futur dans sa phrase tout d’abord, me fait frissonner. Je n’ai jamais eu l’ambition d’être Ipa après Akeela, même que je vis avec l’idée qu’elle aura une longue et pacifique vie, puisque tout le monde l’aime bien non? Mais c’est surtout cette raison, cette raison qui me touche profondément. Je lève les yeux vers Nukka, osant pour la première fois croiser son regard. Elle m’a choisi car elle a bien compris qui je suis. Et cette idée me renverse plus que s’il en avait été autrement. Que s’il avait s’agit d’une erreur. Si elle s’était trompée à mon sujet, j’aurais pu argumenter afin qu’on me remplace. Peut-être était-ce que je désirais au final en l’approchant. Sauf que ses mots jettent une autre perspective sur ma vie actuelle d’apprentie. Je ne sais pas encore qu’en penser.

«Je… je n’y avais jamais réfléchi ainsi.»

Mon ton trahit mon trouble. Les pensées se bousculent sous mon crâne et je peine à y mettre de l’ordre.

«J’ai toujours pensé qu’il s’agissait d’une faiblesse. Ce côté pacifiste en moi… Je n’avais pas pensé que…»

Visiblement confuse, je caresse la tête de Rewa sous la table, le regard perdu dans le vide.

«Qu-qu’est-ce vous croyez que je devrais faire alors?»

La question peut paraître étrange. Elle exprime ma confusion. J’ai toujours pensé qu’un jour, Nukka me remplacerait, je constate désormais qu’elle me considère parfaitement à ma place. Alors pourquoi n’en ai-je pas le sentiment moi aussi? Comment faire pour chasser l’infidélité de mon cœur encore attaché à ma vie d’avant? Y a-t-il une chance pour moi de me faire à cette identité?

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Ven 6 Avr - 22:46



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
A mesure que Nukka parle, elle voit bien qu'Elanor l'écoute attentivement. Clairement, la jeune fille avait des inquiétudes à faire taire et Nukka était plus que volontaire pour l'aider à les faire taire. C'est pourquoi elle s'exprima sans tabou et expliqua à la jeune femme les raisons qui l'avaient poussées à la choisir comme apprentie de l'Ipa pour représenter Orketa. Elanor semblait surprise et prise de court par les explications de Nukka à quoi s'attendait-elle ? Est-ce qu'elle pensait que Nukka l'avait choisit au hasard juste parce que sa tête lui plaisait plus que celles des autres ? Nukka resta cependant silencieuse tandis que ses explications traversaient l'esprit d'Elanor. La jeune fille semblait réfléchir à voix haute et prendre pleinement conscience des raisons qui avaient poussées Nukka à la choisir elle et pas un autre.
Les prunelles vertes de Nukka s'abaissèrent en direction de Rewa, la chienne qui accompagnait Elanor. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres en observant la complicité qui liait Elanor et l'animal, elle avait l'impression de se voir avec Yahto. Un compagnon animal valait vraiment n'importe quel compagnon humain. Finalement, Elanor termina ses réflexions à voix haute par une question qui fit relever le regard de Nukka dans sa direction. La chef de clan fronça les sourcils en observant silencieusement Elanor. Le silence plana encore quelques secondes avant qu'elle ne se décide à le briser.

- C'est assez simple. Tu devrais accepter que tu as autant ta place ici que les autres apprentis.

Nukka esquissa alors un sourire à l'adresse de la jeune fille. Elle n'avait peut-être pas passé beaucoup de temps avec Elanor mais elle l'avait bien cerné. La brune voyait bien que l'apprentie était du genre à avoir peu confiance en elle et que c'était ce manque de confiance qui l'avait poussé à venir trouver Nukka aujourd'hui. Elanor n'avait pas confiance en elle et c'était ce qui la freinait dans ses actes. Avec plus de confiance en elle, Nukka était certaine qu'elle allait finir par progresser d'une manière ou d'une autre. Si ce n'était pas sur le plan armement, elle grandirait sûrement sur le plan intellectuel et dans sa réflexion.

- J'ai confiance en toi et tes capacités Elanor. Si je n'avais pas confiance en toi, tu ne serais pas ici.

L'Orketa espérait que cette discussion allait permettre à Elanor de prendre pleinement conscience de ses capacités. Nukka voulait qu'elle se sente à sa place à la Citadelle parce qu'elle y avait vraiment sa place et pas parce que c'était un heureux hasard qui l'avait conduit ici.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Jeu 12 Avr - 17:30

Comment définir sa couleur dans un monde qui semble déterminé à entretenir des projets pour soi? Il y a trois ans, avant que ma vie ne prenne un détour imprévu, je connaissais parfaitement ma destinée. De cette grande douceur qui m’habite, je ferais le métier de guérisseuse, plus particulièrement auprès des animaux qui m’ont toujours fascinée. Je ne doutais pas de cette voie, effectuant les démarches afin de réussir dans ce domaine. Cette conviction me manque. J’aimerais dire à Nukka que l’honneur qu’elle pense me faire me pèse, que je lui en veux un peu de m’avoir enchaînée à la Citadelle où je ne possède plus aucun droit. Alors oui, la question se pose réellement. À quoi me rattacher à présent? Que faire pour reprendre le contrôle sur mon existence? Pour faire taire la confusion, l’animosité, pour apaiser la houle que je contiens depuis si longtemps? Tout lui semble si simple à elle. Nukka a eu ce choix, elle avait cette force en elle pour l’assumer jusqu’au dernier moment. Mon trouble se mute lentement en colère, alimentée par la sensation que tout m’échappe, que je ne suis qu’une enfant stupide. Alors pourquoi veulent-ils tous quelque chose de moi? Pourquoi attendre que je sauve le monde? Pourquoi personne ne voit que je ne suis encore qu’une enfant qui se connaît mal? Les larmes me piquent à nouveau les yeux et je retiens l’envie de déferler ma rage contre ma chef. Je la respecte, cette femme forte et bonne. J’aimerais être comme elle. Mais je suis seulement Elanor.

«Les autres apprentis, au moins ils ont choisi d’être ici.»

Sitôt les mots ont quitté ma bouche que je les regrette. Je viens d’exprimer pour la première fois ce qui me pèse depuis des années et qui est probablement évident pour tous. Je tais mes sentiments pour ne pas paraître telle une enfant capricieuse. À quelque temps de la grande fête de l’Ipa, je ne me suis jamais sentie plus prisonnière. Et si j’y prenais goût? À la liberté dont je jouirai lors de cet événement? Nukka me rappelle ma place et cette idée me rend complètement folle. Je me replace sur ma chaise, mal à l’aise, tâchant de me contenir.

«Je suis honorée de votre confiance. Je ne vois pas les capacités dont vous parlez, néanmoins. Je ne suis pas une guerrière, je ne suis pas bien futée, et j’ignore en quoi ma gentillesse pourrait m’aider dans ce monde si je ne suis même pas en mesure de me défendre. Sauf que de m’apitoyer sur mon sort ne me servira à rien je suppose.»

La colère transparaît dans ma voix que je tâche de mesurer. Je ne sais même pas si je lui en veux véritablement à elle à ce point-ci, ou à moi-même. Je sais simplement que je ne me suis jamais sentie aussi perdue.

«Vous étiez jeune en prenant votre place en tant que Chef des Orketas. Je vous ai toujours beaucoup admirée pour cette raison. Vous faites honneur à notre nation, vous inspirez le respect et l’amour de votre peuple. Je… je ne suis pas comme vous, Nukka. Comment avez-vous fait pour être aussi sûre de vous? N’avez-vous jamais eu peur?»

Car moi, je suis terrorisée. Des années maintenant d’angoisse qui me donnent soudainement l’air beaucoup plus âgée tandis que je soupire, un peu calmée. Je n’ai pas l’intention de l’attaquer. Elle ne le mérite pas après tout. Je veux simplement comprendre et peut-être puiser un peu de sa force, m’en inspirer pour mon avenir. J’aimerais simplement savoir à quoi rime cet avenir.

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Dim 22 Avr - 22:32



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
La réponse d'Elanor ne tarde pas à se faire entendre la pièce. Nukka sent que l'adolescente est en colère et c'est probablement son incompréhension qui la pousse a répondre d'une manière si explosive. Evidemment, la brune ne tient pas compte du ton de la jeune fille, elle sait que la jeunesse pousse parfois à s'énerver facilement. Nukka n'avait jamais eut un tempérament explosif mais il lui arrivait aussi d'avoir ses humeurs alors elle savait accepter celles des autres. Nukka sentait que la gorge d'Elanor se serrait à mesure que les mots déferlaient de sa bouche. Elle resta cependant attentive à ce que pouvait lui dire la blonde. Si elle avait accepté de discuter avec elle, c'était aussi pour comprendre ce qui avait l'air de ronger la jeune fille.

- Tu n'es pas obligé de me dire que tu es honorée d'avoir été choisit alors que tu es clairement en colère. Je te l'ai déjà expliqué, tu as les qualités d'une bonne dirigeante.

Nukka lança un regard malicieux à l'adresse de la blonde. Elle voulait lui montrer qu'elle avait plus ou moins compris ce qu'elle ressentait. Visiblement, Elanor aurait préférée être ici de son plein gré comme les autres apprentis mais ce n'était pas le cas. Et si elle avait eut le choix, elle ne serait même jamais venu ici. Finalement, d'autres questions franchissent les lèvres d'Elanor. Elle semble chercher l'inspiration, la motivation ou quelque chose qui la pousserait à se convaincre qu'elle avait bel et bien sa place ici.

- Au début ? J'étais terrifiée. Quand le conseil est venu m'annoncer que j'allais participer aux épreuves, j'étais persuadée qu'ils s'étaient trompés. Comment moi, Nukka, une fille sans histoire née à Neywick pouvait être choisit par le conseil ? J'ai mis du temps à m'adapter à tout ça mais finalement, j'ai pris les choses sous un autre angle. Si j'ai voulus devenir guerrière, c'était pour aider les gens. Je voulais servir Orketa, rendre fier mon clan. Être chef de clan est bon compromis. Je peux prendre soin du clan, le servir et l'aider à prospérer.

Du manière automatique, la jeune femme porta la main à son cou où se trouvait un pendentif représentant un loup taillé dans le bois. La brune le fit tourner entre ses doigts machinalement tout en observant son interlocutrice. Servir et protéger Orketa, c'était une promesse qu'elle s'était fait il y a bien longtemps. Une promesse qu'elle avait aussi fait à sa meilleure amie : Ligeia. La promesse remontait à environ 15 ans, une éternité lorsqu'on a seulement 25 ans.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Dim 29 Avr - 21:40

Suis-je honorée? Quelque part, l’attention est flatteuse. Quelque part, ce statut que je n’ai pas choisi gonfle mon orgueil et m’emplir de fierté. J’aime me sentir utile et m’inscrire dans un mouvement plus grand que moi a quelque chose de particulièrement gratifiant. Je crois en l’Alliance telle qu’elle existe présentement, en notre cause. En faire partie me motive, sauf que je n’ai pas encore trouvé ma place. Les paroles de Nukka ne font qu’effleurer un gouffre d’incertitudes et de questionnements en moi. Même si aujourd’hui elle m’offrait toutes les réponses, je doute que je parviendrais à les intégrer entières. Je suis en quête identitaire depuis longtemps, prisonnière de la houle, et de ce processus émanent de nombreuses frustrations que je ne devrais peut-être pas mettre sur le dos de Nukka, surtout que je l’admirer réellement, que je touchée effectivement par sa confiance, par ce qu’elle semble trouver en moi. J’étais trop petite lorsqu’on m’a pris pour cette vie. Au contact de la Chef Orketa, j’aurais probablement appris beaucoup, appris à apprécier cette vie. Elle est si stimulante. Son acceptation de mes émotions, aussi puériles soient-elles, me fait du bien. Je les tiens enfermées en moi depuis si longtemps maintenant, culpabilisation de leur présence. Nukka vient en quelque sorte de me prouver qu’elles sont légitimes, ce qui m’apaise. J’admire ce côté direct et sans détours d’elle. J’aimerais avoir sa franchise, mais j’agis souvent dans l’intérêt des autres en mettant mes propres envies de côté. Et je cultive ma colère.

Je souris donc progressivement, caressant le poil du chien-loup à mes pieds avec plus d’assurance désormais. Nukka me met en confiance à sa manière. Je reste silencieuse et attentive, mais mon regard s’est adouci, trahissant un état d’esprit plus tranquille. J’aurai énormément à réfléchir après cette conversation, mais la tempête est passée, laiossant à sa suite un sentiment d’espoir. À présent, la meneuse Orketa me parle de son propre vécu. Une mine ébahie passe sur mon visage tandis qu’elle me relate ses débuts, la terreur qu’elle a ressenti et sa certitude qu’on s’était trompé à son sujet. Ma surprise passe rapidement vers un rire amusé. Je vois maintenant que nous avons des expériences semblables. Nukka est simplement arrivée plus loin dans son processus. Je me demande comment elle en est venue à changer son angle de vue ainsi. J’imagine que la chose vient avec l’âge et l’expérience. Aider les gens me semble une bonne manière d’envisager le pouvoir, sauf que j’ignore encore ce que j’aurais à apporter à l’Alliance. Un questionnement qui doit se poursuivre de mon côté. Je l’observe tandis qu’elle tripote un loup en bois suspendu autour de son cou. Un rappel, j’ai l’impression, de cette fameuse cause qui l’anime.

«Je n’en reviens pas. Vous êtes si assurée maintenant que j’ai pensé qu’il en avait toujours été ainsi. Il semblerait que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Merci d’avoir répondu à mes questions.»

Je souris de ma naïveté habituelle à présent. Une idée me traverse d’ailleurs l’esprit.

«Je dois demander à Akeela de me laisser passer un peu de temps auprès de vous, dans le territoire Orketa. Je suis certaine que j’apprendrai énormément à vos côtés! Si vous êtes d’accord bien sûr…»

Je me suis levée dans mon enthousiasme, me rassois un peu honteuse. Malgré tout, j’espère que la deux femmes les plus influentes de ma vie accepteront ce voyage tant attendu pour moi dans ma terre natale.

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 495
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Lun 7 Mai - 12:14



► An 150. La Citadelle.
Can't it be someone else ?.
Elanor & Nukka
Si Nukka a mit un peu de temps avant de réussir à mettre à l'aise Elanor, ses paroles finissent même pas apaiser la jeune apprentie. Elle semble un peu mieux comprendre les raisons qui ont poussées Nukka à la choisir comme apprentie venant du clan Orketa. Un sourire s'afficha sur les lèvres de la chef de clan lorsque Elanor affirme qu'elle était persuadé que Nukka avait toujours été sûre d'elle comme elle l'est à présent. La brune secoua négativement la tête.

- Comme toi, j'ai été jeune. Personne ne naît avec de l'assurance. C'est quelque chose qui s'acquiert avec le temps et l'expérience.

La patience, c'était sûrement ce qui manquait le plus à Elanor. La petite blonde semblait vouloir tout savoir et tout avoir tout de suite. Elle était encore jeune, très jeune et c'était à la fois un poids comme un avantage. Finalement, les sourcils de Nukka se froncèrent lorsqu'Elanor évoqua le fait qu'elle voulait apprendre. Elle voulait apprendre aux côtés de Nukka et elle voulait aussi voyager. C'était aussi pour elle une occasion de retourner en Orketa et même revoir sa famille. Famille que les apprentis n'avaient pas le droit de voir aussi régulièrement qu'ils l'auraient voulut. Nukka savait que c'était une épreuve pour les plus jeunes. Épreuve qu'elle avait vécut à Neywick où les enfants sont séparés de leurs parents dès l'âge de 6 ans. De ses prunelles vertes, Nukka suit les mouvements d'Elanor qui s'était levée d'un bond sous le coup de l'enthousiasme. Un léger sourire s'afficha sur ses lèvres tandis que ses traits s'adoucissaient.

- Avant de te donner mon accord, nous devrons d'abord en parler avec Akeela, oui. Je ne vois pas pourquoi elle serait contre cette idée. Les voyages forment la jeunesse alors pourquoi pas ? Qui sait, je pourrais peut-être t'apprendre deux, trois trucs.

Peut-être aussi que Nukka sera plus apte à apprendre à Elanor à manier une arme quelconque ? La jeune chef de clan savait que certaines méthodes d'éducations des maîtres d'armes pouvaient laisser à désirer. L'apprentissage n'était pas facile pour tout le monde. Et puis, avoir Elanor à ses côtés lui permettrait peut-être de se décider à prendre un second ? Oui, c'était une bonne solution. Nukka allait en toucher deux mots à Akeela et elle osait espérer que l'Ipa serait encline à lui laisser l'apprentie pour une semaine ou deux.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 78
Inscrit le : 02/03/2018
Célébrité : Elle Fanning
Multi-comptes : //

Elanor
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: [Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?  Jeu 17 Mai - 19:40

Tant d’appels sous mon crâne. Tant d’émotions vives, souvent contradictoires. J’ai envie de vivre ma vie à plein régime, à pleine intensité, de découvrir tous les jours et de cheminer. J’ai le sentiment, à l’issue de cette importante conversation, d’avoir au moins compris que mes craintes et mon ressentiment m’empêchent d’atteindre mon plein potentiel. J’ignore encore comment rétablir l’équilibre, comment faire fi de ce qui m’alourdit, mais de le réaliser me semble déjà un bon pas vers l’avant. On m’a déjà dit que de changer prend du temps, que cela demande de se combattre constamment. Je n’ai pas compris la signification de ces mots jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à vivre autant d’émoi et de réaliser tout ce que j’ai encore à accomplir. Je reste mitigée quant à la destinée que me réservent tant de gens, toute la confiance, toute l’attente qu’on place en moi. Mais j’ai tout de même envie de vivre ma vie pleinement, en amorçant l’idée que je pourrais faire plus, devenir plus, que l’adolescente aigrie que je suis à présent. Nukka m’a en quelque sorte permis d’entrevoir une autre part de moi-même, une qui se dessine dans l’avenir plutôt que de rester enfermer par le passé. Un long chemin m’attend, la seule pensée de cette entreprise m’essouffle. Il y aura des mots de rechute, de doute, mais je ne peux plus continuer ainsi. Plus maintenant que je me suis libérée de tout ce poids en moi.

De voyager commence à devenir un besoin, ce n’est pas pour rien que je le réclame à Nukka. J’ai envie de voir et de vivre, pas seulement ma nation d’origine mais tout ce territoire que je suis sensée protéger de par ma participation active à l’Alliance. Je n’ai jamais eu l’intention d’être couronnée Ipa, mais j’aspire néanmoins à servir, du mieux que je le puis (ce qui n’est pas grand-chose au final) la cause qui me tient à cœur. Comment le faire en étant enfermée entre quatre murs? Un voyage auprès de Nukka me permettrait sans nul doute d’apprendre et de grandir, mais peut-être Akeela verra-t-elle cette entreprise tel un caprice ou une tentative de renouer avec ma famille en contournant les règles. J’espère qu’elle verra à quel point sa collègue meneuse a pu me faire du bien, que son contact m’aide à réfléchir un peu plus «comme une adulte». Puis aussi j’aimerais qu’elle me fasse confiance. Cette assurance dont est maintenant dotée ma vis-à-vis, je dois l’acquérir moi aussi, différemment je crois des autres apprentis. Après tout, Nukka l’a dit : je suis différente des autres novices.

«Je serais ravie de voyager avec vous. Nous verrons avec Akeela dans ce cas. Je ne prendrai pas plus de votre temps madame Nukka.»

J’incline la tête en guise de respect avant de reculer de quelques pas, invitant Rewa à se lever. La chienne se redresse aussitôt, s’aventurant plus loin dans la cuisine, déjà prête à la suite de nos aventures. Je souris avant de me détourner, mais une force m’arrête et je fais volte-face une dernière fois en direction de mon aînée.

«Merci Nukka. Vous n’avez aucune idée à quel point c’était important pour moi.»

Avec un dernier sourire, j’emboîte le pas à mon chien qui a rejoint la cour extérieur, laissant derrière moi une des conversations les plus significatives de ma courte vie.

Hors-Jeu:
 

_________________

Déracinée
Revenir en haut Aller en bas
 
[Elanor - Nukka] Can't it be someone else ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Flood & cie :: Les archives du forum :: Archives des rps-
Sauter vers: