AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Info : N'oubliez pas de mettre une date à vos rps. C'est plus simple pour suivre la chronologie !
Partagez | 
 

 On the road to freedom - ft. Malik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 206
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) On the road to freedom - ft. Malik  Jeu 15 Mar - 20:38

on the road to freedom
MALIK & NAGGA — 17.04.142
E
lle ne les comptait plus les jours depuis si longtemps déjà. Garder le compte s’était révélé comme une tâche impossible et surtout plus déprimante encore à chaque nouveau matin. Presque trois ans qu’elle était prisonnière des griffes de la redoutée cheffe du peuple des glaces, coincée dans des terres qui n’était pas les siennes avec sa sœur aînée, Lyra. La pauvre aussi était une possession de cette femme d’un sadisme qui étonnait toujours la blonde et surtout la terrorisait. Mais elle était plus calme que Nagga ne l’était, plus tranquille et donc, on la laissait tranquille le plus souvent. Pour l’autre c’était tout l’inverse, Laëth semblait prendre un malin plaisir à s’acharner sur cette esclave qui lui tenait tête depuis si longtemps, avec tant de convictions. C’était peut-être ça qui faisait qu’elle ne l’avait pas encore tuée ; finir par la briser serait une douce victoire comme nul autre.
Nagga n’avait pas tout à fait conscience de ce jeu morbide dans lequel elle se retrouvait prise, mais elle savait bien une chose, c’était que cette folle ne la laisserait jamais en paix. Elle essayait tant bien que mal de résister, de rester forte, mais elle ne pouvait pas se mentir bien plus longtemps ; elle fatiguait. La liberté commençait à devenir un vague concept pour elle, elle oubliait ces choses pour lesquelles elle se battait depuis tout ce temps. La blonde commençait aussi oublier pourquoi elle voulait redevenir libre, elle perdait l’intérêt de la bataille. Et ça l’attristait. La pauvre essayait de ne pas montrer une once de faiblesse, mais son esprit et son corps criait à l’épuisement, menaçant de la lâcher à tout instant.

A
lors cette ouverture qui se présentait à elle lui parut inespérée et elle crut même halluciner un moment. Comme énième punition, Laëth l’avait mise au travail forcé. Des heures qu’elle faisait ces foutus filets de pêche, qu’elle les filait et tressait. Ses doigts étaient plein d’entailles, ils lui faisaient mal. Et évidement, pas question de la nourrir ou lui offrir à boire, tout son être tremblait sous le manque d’énergie. L’esclave avait des sueurs froides et avec un lourd soupir, elle passa sa manche sur son front pour l’en débarrasser des gouttes d’eau salé. Le seul avantage de ce maudit clan, c’était bien que le soleil ne lui tapait dessus. Mais il faisait légèrement froid. Prenant une petite pause, Nagga redressa la tête et le dos, s’étirant et grimaçant à l’effort qu’elle ordonnait à ses muscles. Ce n’était pas grand-chose comme pause, mais bientôt on viendrait l’engeuler pour qu’elle se remette à la tâche.

L
a jeune femme patienta quelques secondes, puis quelques minutes. Quelque chose clochait. Pourquoi le bourru de service n’était pas déjà là pour la forcer à retourner à sa tâche ? Intriguée, la fougueuse blonde chercha celui qui la surveillait des yeux, observant le panorama autour d’elle. Il.. il n’était plus là. L’idiot avait dû commencer à s’ennuyer et comme les esclaves assez fou pour tenter quoi que ce soit ne courrait pas les rues, il n’avait pas du craindre de la perdre. Nagga n’y croyait pas. Pouvait-elle vraiment… par les Dieux était-ce réel ?! Elle craignait un autre mauvais tour du destin, une autre de ces plaisanteries pas drôle. Mais non, la voie était déserte. Son cœur battait à la chamade alors qu’elle se levait et avançait telle une biche en alerte. Puis après plusieurs pas posés sans problèmes, Nagga finit par accélérer la cadence et courir pour de bon, ignorant si on pouvait se mettre à la suivre. Elle ne savait même pas où elle allait, mais elle courrait dans ce qui lui semblait comme le sens opposé à sa prison.
©️ nightgaunt

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Alexander Ludwig.
Multi-comptes : Nukka

Malik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Ven 16 Mar - 18:40

On the road to freedom.


Nagga & Malik.

Une journée n'avait jamais été aussi banale pour Malik. Le guerrier blond était rentré à Sengör depuis environ une semaine. Cette semaine avait été précédée de plusieurs raids dans les terres voisines. Plusieurs raids qui s'étaient soldés par de grandes fêtes comme savaient si bien le faire les kelowniens heureux d'avoir pillés et ravagés des villages entiers. Malik était encore un jeune guerrier mais Ymir, son mentor, ne cessait de lui répéter qu'il avait un grand avenir au sein de l'armée Kelowna. Malik avait envie de croire en tout ça, il voulait rendre ses parents fiers mais avant tout, il voulait rendre Ymir fier. Le jeune homme se démenait depuis sa rencontre avec le chef des armées, il voulait l'impressionner et il l'écoutait comme si le grand brun était un véritable dieu.
Aujourd'hui, encore, Malik avait décidé de passer un bon moment à la taverne avec le reste de ses frères d'armes. Lorsqu'ils n'étaient pas en raid à ravager des villages, les guerriers passaient le plus clair de leur temps à boire ou bien à passer le temps dans des bordels. Ca ne choquait pas Malik, il avait toujours grandit comme ça mais les femmes, ce n'était pas quelque chose qui l'intéressait beaucoup. Il buvait beaucoup comme les autres mais passait aussi beaucoup de temps le nez dans les bouquins qu'il ramassait à droite et à gauche au cours des raids. Souvent, il n'en comprenait pas la moitié mais peu l'importait. Il aimait les livres, c'était comme ça.

Après quelques chopes de bières, Malik décida qu'il était temps pour lui de quitter la taverne et d'aller faire un tour dans Sengör. La ville avait des choses à offrir et si l'hiver n'était plus très loin, il restait encore quelques jours agréables dont il allait pouvoir profiter. Le grand blond envisageait peut-être d'aller passer quelques jours en forêt pour se retrouver. Il aimait bien faire ça. Se retrouver seul et chasser.
Le guerrier marchait paisiblement dans les rues de Sengör lorsqu'une silhouette à la chevelure blonde manqua de le bousculer. Heureusement, il l'évita de peu et ses prunelles bleus se posèrent quelques secondes sur le visage de la jeune femme. Il fronça les sourcils et n'eut pas le temps de dire quelque chose que la jeune femme se remettait à courir. Ce visage.. Ce n'était pas une des esclave de Laëth ? Malik avait l'impression de l'avoir déjà vu alors qu'il se rendait au palais aux côtés d'Ymir. Si c'était elle.. Pourquoi est-ce qu'elle courait ?

- Hé ?!


©️️ Frost

_________________



MALIK
"Who am I ? Do you mean where I'm from ? What I one day might become ? What I do ? What I've done ? What I dream ? What you see or what I've seen ? What I fear ? Do you mean who I love ? What I've lost ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Sam 17 Mar - 4:47

on the road to freedom
MALIK & NAGGA — 17.04.142
E
lle demandait un énorme effort à son corps qui n’avait plus l’habitude de tels efforts physiques, en plus du manque d’eau et de nourriture qui l’affaiblissait. Mais l’adrénaline se chargea de combler les manques, sentir à nouveau le gout de la liberté était alléchant et elle avait cette impression que des ailes lui poussaient dans le dos. De mémoire elle réempruntait le chemin qu’elle avait emprunté pour se rendre dans ce coin de la ville et retrouva sans mal la civilisation d’un peuple qu’elle détestait tant. Bien sûr, elle évita tous les chemins bondés et se concentra plutôt dans les chemins d’arrière-boutique. Elles n’étaient que rarement fréquentées et le plus souvent quand elles l’étaient c’était par des hommes ivres qui peinaient à mettre un pied devant l’autre. Alors ce ne serait pas compliqué de les semer. Elle s’y accrochait à cet espoir, elle le voulait vraiment. Car une fois qu’elle aurait franchi la ville, ses chances de réussites étaient quasi assurées.
Ce que la blonde n’avait pas prévu, c’était donc bien de manquer de s’écraser contre un soldat kelownien se promenant nonchalamment. Sans le regarder, elle réagit en catastrophe pour l’éviter et le dépasser. Le problème c’était qu’elle ne savait pas trop comment agir. Devait-elle courir plus vite encore ou ralentir pour paraître comme une simple villageoise ? Les idées se bousculaient dans sa tête, n’osant pas se retourner pour voir s’il allait la suivre ou non. Si seulement elle l’avait vaguement reconnu, Nagga aurait su que courir sa vie aurait été l’unique choix. Mais dans la hâte elle n’arrivait pas à se concentrer sur plusieurs choses.

L
a jeune femme décida finalement de trotter rapidement, dans l’espoir qu’il ne vienne pas l’importuner. Son corps tout entier était secoué par la peur et l’attente et alors qu’elle se croyait sauver, l’homme haussa sa voix en un simple « Hé ?! » mot qui lui arracha un violent sursaut et elle se stoppa net, freinant d’un coup. Avalant difficilement sa salive, elle puisa dans ce qu’elle avait de courage pour regarder par-dessus son épaule et regarder le blond dans les yeux. Là, son cerveau sonna l’alerte. Elle l’avait déjà vu avec l’amant de cette folle. Son cœur rata plus d’un battement et ses pupilles s’écarquillèrent dans un accès de terreur. Sa respiration était lourde, et Nagga put se sortir de sa torpeur pour entamer quelques pas hésitants vers la direction opposée au guerrier. Elle ne quittait pas du regard, elle avait vraiment peur, mais surtout elle ne voulait pas qu’il la ramène à Laëth. La simple idée des horreurs qu’elle lui ferait endurée pour avoir tenté de fuir lui glaçait le sang et un frisson glissa le long de son échine. Ce fut cela qui entama le déclic dont elle avait besoin pour retourner au pas de course, mais cette fois-ci elle quitta littéralement les chemins de la ville pour se diriger vers les plaines et éventuellement une forêt.

P
lus motivée encore par la peur et la détermination, ses pieds semblaient parfois manquer de toucher le sol tellement elle était pressée et désespérée. Dans son dos elle crut entendre l’homme de nord qui s’était mis à sa poursuite et cette simple pensée suffit à libérer une nouvelle charge d’adrénaline. Hors de question qu’il l’attrape et la remmène, elle préférait encore mourir en se jetant à l’eau.
Le problème ici, c’était que les herbes des plaines étaient juste assez hautes pour qu’elle ne distingue pas les obstacles tels que les roches suffisamment grosses pour faire perdre l’équilibre. La pointe de son pied en rencontra une avec force – vu comment elle courrait ce n’était étonnant – qui lui arracha un cri de douleur alors qu’elle s’étalait au sol. Nagga rencontra durement le sol de terre, qui lui coupa le souffle quelques instants alors qu’elle se remettait à réfléchir. Ce n’était pas bon, il la rattraperait maintenant. Que faire !? Dans un éclair de génie la blonde se dépêcha de retrouver cette damnée pierre et essaya de la déterrer aussi vite que possible alors que la guerrier se rapprochait dangereusement. Elle allait tout tenter et c’était la seule arme qu’elle possédait. Autant utiliser cet avantage pour dissimuler ses mains dans les herbes pour cacher qu’elle tenait la roche de la taille d’un poing. Ça ne ferait pas grand mal, en tout cas rien de grave, mais peut être pourrait-elle l’étourdir un peu ? Puis en profiter pour fuir.

U
n geste désespérée. Elle attendait le blond, tremblant de partout et elle retint difficilement ses larmes quand son imposante stature la surplomba. S’il parla elle ne l’entendit pas, trop concentré à préparer son coup. Elle attendit qu’il se penche pour saisir son bras – surement pour la trainer jusqu’à Laëth – pour tenter le tout pour le tout et élancer son bras aussi fort que ses faibles muscles le lui permettaient en direction d’une de ses tempes.
©️ nightgaunt

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Alexander Ludwig.
Multi-comptes : Nukka

Malik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Lun 19 Mar - 21:27

On the road to freedom.


Nagga & Malik.

Lorsque Malik interpella la jeune femme, elle s'arrêta net. Les prunelles bleus du guerrier fixèrent celles de la jeune femme, blonde. Il ne se passa que quelques secondes, une poignée de second qui fut amplement suffisante pour que Malik la reconnaisse : C'était Nagga. Il l'avait déjà vu, c'était une esclave de Laëth. Elle semblait terrifiée de le voir là. Pourquoi était-elle terrifiée ? Qu'est-ce qu'elle faisait ici seule d'ailleurs ? Il y eut encore un moment de flottement durant lequel Malik fit un pas en avant. Il tendit la main vers elle comme pour lui intimer d'attendre, lui faire comprendre qu'il voulait lui parler et lui demander ce qu'elle faisait là. Mais soudain, la jeune femme se mit à courir comme un lapin. Essayait-elle de fuir ? Malik ne prit même pas la peine de réfléchir et il se mit à courir derrière la blonde. Il avait entendu parler d'elle assez brièvement, c'était une esclave récalcitrante, elle ne se laissait pas faire et n'obéissait pas toujours. Qui était l'imbécile qui l'avait laissée seule ? Ymir et Laëth allaient être furieux si elle s'échappait. Malik devait rendre Ymir fier, il devait la ramener saine et sauve auprès de Laëth.

Si Nagga courait vite, Malik avait de grandes jambes ce qui lui permettait de rattraper lentement mais sûrement le retard qu'il avait sur la blonde. On pouvait ajouter à ça que Malik avait une bien meilleure condition physique que l'esclave, toute cette histoire ne serait qu'une question de patience. Elle allait bien finir par se fatiguer tôt ou tard et si Malik ne la devançait pas de vitesse, elle finirait bien par s'épuiser et s'arrêter de courir.
Ils quittèrent alors les rues de Sengör pour se diriger vers les plaines et forêts qui entouraient la ville. Nagga avait à présent une dizaine de mètres d'avance sur Malik qui l'avait bien en visuel. Il ne s'essoufflait pas à lui demander de s'arrêter, il savait que c'était inutile. Puis, comme un cadeau venu des dieux, Nagga chuta sous les yeux de Malik. Probablement une pierre, ce n'était pas étonnant dans ces plaines rocheuses. Il ne fallut que quelques secondes à Malik pour venir se placer au niveau de Nagga. Il avait le souffle court et il prit encore quelques secondes pour reprendre son souffle avant d'élever la voix.

- Bon sang.. Nagga.. Tu cours vite pour quelqu'un de ton gabarit. Ouh ! Aller, ça suffit. On rentre, arrêtes de faire l'enfant.

Il s'approcha alors de la silhouette qui se trouvait au sol dans les hautes herbes pour l'attraper par le bras et la ramener à Sengör. Mais, lorsqu'il se pencha vers elle, Malik n'eut pas le temps de voir la pierre qui se trouvait dans la main de la jeune femme et qui vint violemment heurter sa tempe. Le guerrier blond poussa un hurlement de douleur et lâcha immédiatement le bras de la jeune femme. A peine la pierre eut-elle heurté la tempe de Malik, le guerrier sentit le sang couler de son arcade qui s'était ouverte sous le choc.
Malik poussa un grognement sous la douleur. Le sang coulait à flot de son arcade ce qui l'obligea à fermer l'oeil gauche pour éviter que du sang ne vienne obscurcir sa vision. Il ne se passa que quelques secondes durant lesquelles Malik grogna avant qu'il ne se jette sur Nagga pour l'attraper une nouvelle fois. Cette fois-ci, l'homme tordit le bras de la jeune femme pour l'obliger à lâcher sa pierre.

- Tu veux vraiment te battre avec moi ?!

©️️ Frost

_________________



MALIK
"Who am I ? Do you mean where I'm from ? What I one day might become ? What I do ? What I've done ? What I dream ? What you see or what I've seen ? What I fear ? Do you mean who I love ? What I've lost ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Jeu 3 Mai - 20:12


On the road to freedom
Malik & Nagga
Un brin d’espoir vint l’envahir et gonfla sa poitrine d’air et surtout de vie alors qu’elle sentait la pierre heurter la tempe de cet homme qui voulait la ramener en enfer. Son grognement lui indiquait que son coup avait porté ses fruits et elle n’y croyait pas sur le moment. Est-ce que cela pouvait vraiment être si simple ? Son calvaire s’achevait-il finalement ? Sans attendre, la pierre toujours en main, l’esclave se releva et s’en allait pour recommencer sa fuite, mais elle avait sous-estimé l’endurance du jeune homme. À peine sonné, il ne s’en retrouvait que plus déterminé à l’attraper et il ne rata pas une seule seconde  pour se jeter sur elle. Nagga sentit ses mains lui saisir le bras armé et un cri de douleur lui échappa quand il le lui tordit, tant qu’elle en lâcha son arme de fortune qui retourna s’écraser au sol.
Ses réflexes prirent le contrôle et la jeune femme s’agita furieusement pour se libérer de l’emprise de ce nouveau bourreau. Mais il était fort le bougre, trop fort pour qu’elle n’ait la moindre chance de lui filler entre les doigts. Lui pestait contre elle et lui demanda si elle voulait vraiment se battre contre lui. Son regard croisa alors le sien, une croisade d’un animal terrifié et d’un chasseur courroucé.

« Non. » La voix était tremblante, clairement secouée par la peur. « Mais pour ma liberté je n’ai pas le choix. » Voilà tout ce qui lui importait, tout ce qu’elle voulait, tant qu’elle put trouver une force qu’elle ne se connaissait pas pour se jeter sur lui. Maladroitement elle lui attaqua le visage dans l’intention de le griffer. S’il eut un léger recul, cela ne lui fit pas desserrer sa prise autour de son bras et cela lui donna envie de pleurer, elle désespérait encore plus. Alors elle le cogna comme elle pouvait de sa main encore libre. Le poing fermé, il tapa furieusement le torse du guerrier et plus cela allait, plus elle sentait la colère monter. « Lâche-moi ! » Nagga hurla, s’agitant d’avantage pour retourner vers le chemin de sa liberté qui était là, à portée de main. Mais elle finit par comprendre qu'elle s'énervait pour rien, qu'il la retenait simplement en tenant qu'un seul de ses bras. Elle était complétement à sa merci et prise au piège et tous ses espoirs volaient en éclats alors qu’elle sentait des larmes glisser le long de ses joues sales.

« Pitié.. » murmura la blonde, son corps tremblant de partout à cause de la peur, la tristesse et la fatigue. « Je t’en supplie, laisse-moi partir. Tu peux me faire ce que tu veux, mais laisse-moi partir. » Elle pleurait, craignant de retourner là-bas et de devoir affronter la terrible colère de Laëth quand elle apprendrait qu’elle avait désobéit. Encore. Elle ne connaissait pas trop ce garçon, alors elle tentait les sentiments. Peut-être la laisserait il tranquille s’il pouvait prendre du bon temps ou en ayant pitié d’elle. Peut lui importait en fait, le prix de sa liberté lui importait peu.

Ses orbes couleurs orage imploraient Malik, ses lèvres tremblaient alors qu’elle tentait de sortir des mots complets et compréhensibles. Comme véritablement terrifié à cette idée, elle ne put que chuchoter, comme craignant que l’intéressée ne l’entende. « Elle va me faire beaucoup de mal… laisse-moi m’en aller… ou tue moi. Mais ne me ramène pas, je t’en supplie. »
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Alexander Ludwig.
Multi-comptes : Nukka

Malik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Mer 9 Mai - 17:56

On the road to freedom.


Nagga & Malik.

Malik devait faire au moins le double du poids de Nagga et facilement deux têtes de plus qu'elle. Elle pouvait bien se débattre comme une lionne, il la tenait fermement mais rien ne le ferait lâcher prise. Il ne pouvait pas la laisser partir comme ça. La blonde continuait cependant de se débattre, elle tentait de frapper Malik de toute ses forces. Son poing s'écrasa à plusieurs reprises contre le torse de Malik qui la regardait du haut de son mètre quatre-vingt-huit. Il avait été surpris de l'entendre dire qu'elle était prête à se battre pour sa liberté. Ils se passèrent encore quelques secondes durant lesquelles Malik observa de ses prunelles bleus la forcenée. Finalement, Nagga se calma voyant que Malik ne réagissait pas. Il la tenait toujours fermement et il n'avait pas prévu de la lâcher de si tôt. Si elle était prête à tout pour sa liberté, mieux valait la prendre au mot et ne prendre aucun risque.
Finalement, se fut l'air implorant de Nagga qui sortit Malik de son silence. Ce fut comme si on avait rallumé la lumière dans son regard. Le jeune kelownien l'observa d'un air surpris lorsqu'elle affirma qu'il pouvait faire ce qu'il voulait d'elle si il la laissait partir. Est-ce qu'elle lui proposait sérieusement de passer du bon temps ? Ca, c'était quelque chose qu'il ne s'était jamais résolu à faire : Forcer une femme. Il secoua alors négativement la tête.

- Je ne suis pas comme ça. Je n'abuse pas des femmes.

Les larmes coulaient sur les joues de Malik et c'était probablement la seule raison qui l'empêchait encore de traîner Nagga par les cheveux pour la ramener à la ville. Le guerrier blond continuait de la tenir fermement sans pour autant agir d'une quelconque autre manière. Le silence était total autour d'eux et c'est sûrement ce qui lui permit d'entendre le chuchotement de la blonde. Elle préférait mourir que de retourner auprès de Laëth. La kelownienne était effectivement connue pour être intraitable avec ses esclaves. Elle n'était pas du genre à pardonner mais Malik secoua négativement la tête.

- Je ne peux pas te laisser partir, non. Je dois te ramener, c'est mon devoir.

Le sens du devoir de Malik était plus fort que tout. Plus fort que n'importe qu'elle récompense. Il voulait servir son clan, servir Ymir et par-dessus tout, il voulait servir Laëth. Il était devenu guerrier pour ça et il ne pouvait pas les décevoir. Il tira alors légèrement sur le bras de Nagga comme pour l'inciter à le suivre. Il n'avait pas envie de la traîner jusqu'au village. Malik espérait qu'elle allait lui faciliter la tache. D'ailleurs, de sa main libre, il s'essuya sommairement le sang qui coulait toujours de son arcade. Décidément, elle ne l'avait pas loupé. Si elle avait eut un peu plus de force, elle aurait sûrement réussit à lui faire perdre connaissance. Mais Nagga était maigre, mal nourrit et elle avait un bien plus petit gabarit que Malik.

- Ca suffit. On rentre.

©️️ Frost

_________________



MALIK
"Who am I ? Do you mean where I'm from ? What I one day might become ? What I do ? What I've done ? What I dream ? What you see or what I've seen ? What I fear ? Do you mean who I love ? What I've lost ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Sam 23 Juin - 5:06


On the road to freedom
Malik & Nagga
Son visage se décomposa quand elle entendit ces mots qui sortaient de la bouche du kelownien. Il n’était pas comme ça ? Il n’était pas comme ça !? C’était encore la vie qui lui faisait de mauvaises blagues, ce n’était pas possible. Cela la laissait sans voix, ébahie, tant qu’elle figea quelques secondes à le fixer la bouche en « o ». Ils devaient avoir l’air bizarre ces deux-là, à rester immobiles au milieu de rien. Sa poigne ne faiblissait pas, il la tenait toujours aussi fermement, mais il ne faisait rien de plus. C’était bien sa veine de tomber sur l’un des rares kelownien qu’elle ne pouvait acheter comme elle voulait. Il recommença à parler, et ses mots ne firent qu’enrager encore plus la petite chose qui ne put retenir plus longtemps son indignation. « Tu te fiches de moi. » qu’elle cracha, interdite « De tous les barbares de ton peuple horrible, il fallait que je tombe sur toi, monsieur je n’abuse pas des femmes. Et pire encore qui me parle de devoir. » La dernière partie de sa phrase était plus amer dans le ton, voir cinique. Elle se le permettait, qu’avait-elle de plus à perdre maintenant ? Rien du tout. « Tu voudrais me faire croire à moi que mon devoir c’est d’accepter de me faire torturer jusqu’à la fin de mes jours ? D’attendre gentiment et prier pour crever dans mon sommeil ? Si c’est ça t’es bien stupide et pire que les tiens. »

Trois ans de douleur qui se déversait sur Malik qui en jeune guerrier avide de reconnaissance, ne pensait qu’à rendre fier. Il lui tira un peu les bras, voulant certainement l’inciter à rentrer docilement avec lui, mais la blonde se braqua et enfonça ses talons dans la terre pour l’empêcher de la tirer. Il voulait avoir le travail facile en plus ? Ne comprenait-il pas qu’elle n’avait plus une seule once de dignité, que de se faire traîner par la peau du coup ne la dérangeait pas. Non, elle ne le laisserait l’emmener si simplement, pas quand sa liberté était si près. Alors quand il lui dit ce qui ressemblait au sermon qu’on faisait aux enfants, elle ne se raidit que d’autant plus et se pencha pour utiliser son maigre poids pour l’empêcher de la traîner. « Non. » Dans ses yeux on lisait la détermination de la dernière chance, de celle pour laquelle on mettait toute les cartes en jeu. « Le seul endroit où je rentrerais c’est chez moi. » Elle accompagna ses dires en pointant la direction qu’elle souhaitait prendre, le chemin de sa liberté. Ses souvenirs étaient tout ce qui lui restait de sa maison, son précieux foyer. La caresse du soleil quand elle travaillait dans les champs, l’odeur de la terre fraîche qu’on venait de retourner et la vision des étendues d’or que le blé formait… Nagga voulait retrouver tout ça, elle voulait sentir À nouveau l’étreinte de ses parents, se promener parmi les caravanes. Elle voulait être libre.

Et comme elle l’avait fait comprendre plus tôt, elle était prête à tout pour y arriver, chose qu’elle rappela à son adversaire ; « Je n’ai plus rien à perdre à essayer, je ne te rendrais pas la tâche facile. Jamais. » Et sur ces paroles de sagesse l’impulsivité mêlée à l’adrénaline du moment la poussa à faire de nouveau un geste inconscient et dangereux ; tel un loup enragé elle planta ses dents dans sa main qui lui retenait le bras. L’esclave ne se retint pas et enfonça ses canines arrondies, à tel point qu’elle sentie le gout métallique du sang lui chatouiller les papilles. C’était dégouttant, mais elle était bien décidée à le lâcher que quand il la libérerait.
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 130
Inscrit le : 13/05/2017
Célébrité : Alexander Ludwig.
Multi-comptes : Nukka

Malik
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Mar 14 Aoû - 19:14

On the road to freedom.


Nagga & Malik.

Malik se renfrogna lorsque Nagga commença à se moquer de lui. C'est vrai que les principes du jeune homme était assez inédites pour un Kelownien. Mais il était comme ça Malik, il s'était toujours refusé à abuser d'une femme. Le sang, la violence, ça ne le dérangeait pas le moins du monde mais lorsqu'il s'agissait des femmes, le guerrier redevenait doux comme un agneau. Enfin.. Il avait ses limites évidemment et il n'en restait pas moins impulsif. Les traits du jeune homme se durcir lorsque Nagga planta ses talons dans la terre pour l'empêcher de la traîner un peu plus vers la ville. Malik se contenta de tirer un peu plus fort sur le bras de la jeune femme pour toute réponse à ses provocations. Il ne devait pas s'énerver, surtout ne pas s'énerver et garder le contrôle sur la situation. Un guerrier devait bien être capable de ramener une esclave à bon port sans la tuer, non ? Malik tira un coup sec sur le bras de Nagga.

- Non, chez toi c'est de l'autre côté. Tu appartiens au clan maintenant que tu le veuilles ou non.

La condition des esclaves était-elle juste ? Malik n'y avait jamais pensé. En réalité, il avait toujours grandit dans ce climat où certaines familles possèdent un ou deux esclaves. C'était comme ça, les esclaves faisaient partit du décor. Dans sa famille, Malik avait toujours bien traité les esclaves mais ils savaient que certains pouvaient se montrer plus sévère à leur égard. C'était probablement le cas de Laëth et ça expliquait pourquoi Nagga ne voulait pas rentrer. Mais peu importait Malik, rendre fier Ymir était beaucoup plus important.
Alors qu'il s'apprêtait à tirer une fois de plus sur le bras de la jeune femme, cette dernière planta ses dents telle une lionne dans la main de Malik. Le guerrier sentit les dents s'enfoncer dans sa chair et il poussa un cri en lâchant brusquement le bras de la sauvageonne. Mais, comme un réflexe, le blond envoya son autre poing en plein dans la tête de Nagga. Malik faisait facilement deux têtes de plus qu'elle et il faisait très sûrement le double de son poids. Le coup fut sourd et pas réellement contrôlé.

- Mais t'es complètement malade ?! J'ai bien compris que tu veux pas me rendre la tâche facile mais de là à me mordre !

Les prunelles bleus de Malik se dirigèrent vers sa main dans laquelle on pouvait parfaitement voir les dents de Nagga qui s'étaient enfoncées dans sa chair.

©️️ Frost


HRP:
 

_________________



MALIK
"Who am I ? Do you mean where I'm from ? What I one day might become ? What I do ? What I've done ? What I dream ? What you see or what I've seen ? What I fear ? Do you mean who I love ? What I've lost ?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 206
Inscrit le : 20/02/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© Beylin | Gifs© Tumblr
Célébrité : Katheryn Winnick
Multi-comptes : Ligeia

Nagga
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: On the road to freedom - ft. Malik  Lun 10 Sep - 6:54


On the road to freedom
Malik & Nagga
Elle était déterminée la blonde, on pouvait lui donner ça. Ou désespérée, ou les deux. Franchement, qu’avait-elle à perdre À essayer le tout pour le tout ? Ou elle réussissait, ou elle crevait. Dans les deux cas, ça lui allait. Alors elle en arriva à enfoncer ses dents dans la chair du guerrier, ressemblant plus à un animal sauvage qu’autre chose pour le coup.  Et elle n’y allait pas de main morte; ses canines transpercèrent la peau et le sang coula ensuite, venant envahir sa bouche. C’était dégoutant, mais elle tint le coup et son attaque porta ses fruits car il hurla de douleur et la lâcha. Elle fit de même, un rictus aux lèvres et prête à se retourner et courir. Mais elle avait crié victoire trop vite et surtout elle avait oublié que c’était un jeune guerrier qu’elle avait en face de sa personne, si bien que son geste la prit par surprise. Il lui envoya son poing à la figure et déjà que même en santé, elle n’aurait pas tenu le coup, là avec son manque de sommeil et de nourriture et sa santé fragile, elle s’écroula sans même un cri. Le coup fut direct, puissant, sans contrôle. Elle l’avait vraiment mis hors de lui là. À nouveau elle alla faire connaissance avec le sol et l’herbe froide, complétement sonnée et la tête qui lui faisait mal.

Ses mots lui arrivèrent embrouillés et incertains. Elle en comprit le plus gros, mais pour l’instant elle était trop secouée pour répondre ou dire quoi que ce soit. La blonde tentait de se redresser, mais tous ses muscles tremblaient et la lâchèrent, la laissant retomber mollement au sol. Sa tête lui tournait, sa vision était floue et elle avait de plus en plus la nausée. Merde, il ne l’avait vraiment pas ratée. La panique montait. Non, non, non. Elle ne pouvait perdre, elle ne pouvait rentrer. Bouge-toi Nagga, fais quelque-chose ! Fermant les paupières et soufflant un bon coup, elle se laissa quelques secondes – profitant que l’autre s’inquiète de sa main – pour reprendre un minimum ses esprits. Puis elle retenta de se redresser, avec plus de succès cette fois-ci. Mais elle n’était pas sauvée pour autant. Elle ne pouvait plus tenter de l’attaquer, là elle n’avait plus de force du tout et s’enfuir ? Ce serait une tentative stupide. Désespérée elle zieuta les alentours et ses iris couleur orage remarquèrent un légère pente à sa droite et en rampant pour y voir mieux elle vit une petit cours d’eau en bas.

Son cœur battait fort, elle l’entendait résonner dans sa poitrine alors que sa folle d’idée germait dans son esprit. C’était peut être sa dernière chance… Alors sans plus hésiter et surtout sans laisser à l’autre le temps de réagir, elle utilisa toute la force qu’elle put trouver pour se pousser vers la pente. Puis elle laissa la gravité et son poids faire le reste, déboulant comme une roche. Elle était trop épuisée pour se retenir de toute façon. Elle ne sentait même pas les pierres qui la cognaient, ni le dur contact du sol. Finalement elle atterrit dans l’eau et le contact froid du liquide fut comme une libération alors qu’elle se laissait couler et emporter par le courant. Celui-ci était suffisamment puissant pour qu’elle s’en aille sans trop de problèmes. Voilà. C’était la fin. Un sourire naquit sur ses lèvres, elle était sereine à cette idée.
code by bat'phanie

_________________
they all said
crazy, monster, traitor
maybe. but i will always be her's.
Revenir en haut Aller en bas
 
On the road to freedom - ft. Malik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Voyage dans les clans :: Kelowna :: Sengör-
Sauter vers: