AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 Ligeia ☙❧ The best adventure is life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 19/03/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© crackintime | Gifs© Tumblr
Célébrité : Claudia Kim
Multi-comptes : Nagga

Ligeia
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Lun 19 Mar - 21:44



– Ligeia –
Clan : Orketa – Rôle : Nomade au service du peuple – Âge : 25 ans
Allégeance : Le peuple – Feat : Claudia Kim



Caractère & Physique :


☙ vava praimfaya

Qualités : aventureuse - débrouillarde - empathique - énergique - optimiste - protectrice - serviable
Défauts : crainte de l'attachement - émotive - impulsive - insécure - rancunière - sensible - tend à fuir devant les problèmes

☙❧

Ligeia est une femme d’une grande générosité et animé par une bonté d’âme sans limite. Aucune malice n’existe chez cette personne qui a choisi d’offrir son existence aux plus démunis et les simple gens, motivée par son désir d’apporter la paix qu’elle n’a pas eu don son propre village de naissance. De manière générale elle n’aime pas la violence et la bataille, à ses yeux les guerres sont un dernier recours à avoir pour espérer la prospérité et la tranquillité. Mais ces gestes sont parfois nécessaires pour faire la leçon à certains qui ne comprennent que la force des poings. C’est triste et la brune déteste devoir arriver à de tels extrêmes, mais elle ne le regrette que rarement et ne lésine pas.  Quand elle sort son épée, c’est qu’elle juge ne plus avoir d’autre options.

Mais ses services rendus ne se limitent pas qu’à punir de mauvaises personnes comme des voleurs ou meurtrier. Quand Ligeia est de passage dans un village, elle offre son temps de toute les manières possibles ; chasser et rapporter de la nourriture, surveiller les enfants quand les parents travaillent et bien plus. Quoi qu’on lui demande, c’est toujours avec un sourire énorme qu’elle accepte et surtout, de bonne foi. Jamais elle ne prend de récompense, elle agit par amour des gens et tout ce qu’elle demande c’est de voir leurs sourires heureux et de les voir vivre tranquillement.

Mais autant elle aime servir le peuple et rencontrer de nouvelles personnes, la jeune femme à toutes les peines du monde à accepter l’attachement. Assez paradoxale quand on y pense. Ce n’est pas qu’elle ne fait pas confiance, loin de là, elle espère toujours le meilleur de chacun. Mais de se faire abandonner par ses parents et celle qu’elle considérait comme sa sœur l’a terrifié. Ce sentiment de solitude et de souffrance, elle le déteste et elle craint toujours de le ressentir à nouveau si elle s’attache trop vite. Alors elle évite, elle ne reste jamais au même endroit plus de quelques mois et si elle sent une dispute ou du mécontentement, elle fuit. Dans une fausse idée que son esprit a créé pour la rassurer, elle pense qu’il vaut mieux que ce soit elle qui parte plutôt qu’on l’abandonne. À quelque part elle sait pertinemment que c’est stupide comme raisonnement, mais la crainte et les douleurs du passé la pousse toujours vers cette réaction.

Il faut juste lui laisser le temps, car outre cette peur elle s’ouvre sans problèmes et offre sans problèmes sa confiance. Un peu comme avec un chat sauvage, il faut doucement l’amadouer et la laisser s’approcher d’elle-même. Puis cela fait, ce n’est pas long avant de la compter comme une précieuse amie.

Contrairement à la ce que la formation de guerrier suggère, Ligeia n’hésite pas à ressentir et exprimer ses émotions. Elle est d’ailleurs très sensible et n’a pas de difficulté à se mettre à la place des autres. Autant dans son choix de vie c’est pratique, autant cela à ses mauvais côtés. Ses décisions peuvent être biaisées et elle peut se laisser emporter par ses sentiments. Cette flamme en elle la pousse à être quelque peu rancunière. Si elle ne souhaitera jamais quoi que ce soit d’horrible à quiconque, elle se montrera plus froide que ce qu’elle est d’ordinaire avec les personnes visées. Elle finit par pardonner, Ligeia croit en le pardon et les secondes chances, mais comme elle a cette manie de fuir quand les problèmes se pointent, ça lui prend du temps.

La brune mentirait si elle disait qu’elle avait fait le tour des Clans que par envie d’aider. Elle aime découvrir et voyager, et est extrêmement curieuse des autres styles de vie. Une déformation de son enfance à bouger d’un endroit à l’autre, elle est constamment en mouvement et elle n’a encore jamais été tentée de se poser. Enfin, jusqu’à tout récemment, la naissance de sa fille et les conseils de son époux l’ont poussé à considérer de s’établir de manière un peu plus permanente. Certains jours elle aura la bougeotte et ses mauvaises manies ne l’aideront pas. Mais elle veut offrir À son enfant et peut être même aux futurs ce qu’elle n’a jamais eu : un vrai foyer stable.  

☙❧

Ligeia est une jeune femme de taille moyenne qui, malgré son mépris de la violence, a certains comportements de soldats, souvenirs de ses années de formation. Toujours droite, la main inconsciemment prête du pommeau de son épée et les sens toujours en alerte. Outre cela, elle ne fait pas tourner les têtes, plutôt simple dans son genre. Elle n’a pas de courbes très prononcées, sans être inexistantes pour autant. Sa peau arbore un beau hâle, du aux années passées à voyager au soleil. Ses cheveux sombres lui caressent les reins et ils sont souvent attachés de diverses façons. Ses yeux s’accordent à sa chevelure et sont brun foncé et toujours animé d’une étincelle chaleureuse. Aujourd’hui on ne connait plus ce peuple, mais il est clair qu’elle possède un fort patrimoine asiatique au vu de ses traits et sa composition physique.


Ce qui s'est passé dans ma vie :



À l’est d’Orketa vivais un Clan dont le nom échappe aujourd’hui à la mémoire de Ligeia. Celui-ci était son peuple de naissance, l’endroit où elle vit le jour au sein d’une fratrie déjà trop nombreuse. Vous dire combien ils étaient est chose impossible, tous ne sont pas de la même mère. Mais qu’importe, notre petite héroïne en était l’infortunée cadette. Déjà dans la misère, nourrir et vêtir tout le monde n’était jamais chose simple et les plus jeunes avaient de moins en moins de biens. Mais jusqu’à son apparition, un certain équilibre avait été établie puisque durant six années aucun nouvel enfant pointa son nez. Alors Ligeia eut de la difficulté à avoir sa part dans tout cela, mais malgré tout on l’aimait. Voilà l’unique chose qu’ils possédaient en masse, l’amour, l’espoir, la famille dans ce néant de terreur et de tristesse. Car oui, leur Clan était ravagé par des guerres durant depuis des générations et causant famine et maladies. Voilà ce qui arrivait quand on était dirigé par des gens avides de pouvoir et de possessions, sans pitié pour leurs sujets et surtout sans avoir un seul intérêt à leur égard. Le Chef du moment était l’un des pires qu’ils n’avaient jamais connus, certains le qualifiait même de fou, inconstant. Il était violent avec les siens et réagissait au quart de tour. Et ce fut lui la cause du départ de Ligeia.

Sa famille et elle vivait dans la capitale de leur nation, et donc dans le même village que cet homme odieux. Un jour, sa mère, elle et certaine de ses sœurs se promenaient sur ce qui leur faisait office de place marchande – et aussi te terrain de parade pour sa majesté – dans l’espoir d’obtenir un peu de nourriture. Alors âgée de cinq ans, Ligeia était une enfant maigre et fragile, preuve de son manque de nutrition, mais malgré tout elle paraissait heureuse et pleine de vie. Elle tenait un pan de la robe de sa mère d’une main, pour ne pas la perdre dans la foule et de l’autre elle serrait son jouet « tout neuf ». C’était une poupée de chiffon en forme de lapin que son père avait trouvé il y a quelques semaines et on la lui offrit. Depuis, l’objet ne l’avait jamais quitté d’un seul cheveu.

La petite brune attendait que sa maman recommence à bouger, cette dernière discutant avec une de ses amie. Pendant ce temps, elle admirait son monde de ses yeux curieux de bambin, observant ce flot de couleurs et de mouvement. Tout attirait son attention et des bruits particuliers attirèrent cependant un peu plus son attention. C’était un énorme brouhaha et plus ça approchait et plus elle avait cette drôle d’impression que la terre tremblait. Lâchant la robe de sa génitrice, l’enfant se fit sans trop de problèmes un chemin parmi les gens, du fait de sa petite taille qui se faufilait dans les plus petits espaces. Au bout de son chemin elle trouva une voie libre et approchant, une cavalerie de chevaux montés par des hommes et le Chef. Ce n’était pas inhabituel  de le voir se promener ainsi, surtout quand il cherchait à s’amuser en effrayant le bas peuple. Pour Ligeia c’était une première que de voir cette parade, encore très jeune on avait veillé à la tenir le plus loin possible de ce monde terrible, tant que l’innocence habitait encore son esprit. Alors elle était curieuse et inconsciemment elle se pencha vers l’avant dans l’espoir d’en voir un peu plus. Maintenant sur un équilibre précaire, elle tomba sans problèmes quand l’un des adultes bougea sa jambe et la cogna dans le dos, la faisant tomber vers l’avant.

Ligeia s’étala au sol, échappant sa poupée qui alla rouler environ un mètre plus loin. Elle se redressa sur ses mains, question de se relever. Elle allait partir hors du chemin, sauf que l’absence de son précieux jouet lui vint en tête et sans attendre, elle courut aller la chercher. Malheureusement, la cavalerie avait continué son chemin et alors qu’elle bondissait au milieu du chemin, elle effraya le cheval de tête qui se cabra en hennissant furieusement. Bien sûr, l’enfant se figea de peur en voyant cette énorme bête la surplomber et elle s’immobilisa. Le cavalier du cheval tenta tant bien que mal de reprendre le contrôle de son animal, mais l’obstacle ne bougeant pas, il acheva sa lutte au sol. L’ambiance devint silencieuse, personne n’osait respirer alors que le Chef se relevait, le visage rouge de honte et de colère d’avoit perdu la face ainsi. Ses yeux se posèrent sur la cause de sa chute; une Ligeia toujours figée qui menaçait de pleurer. Elle avait peur, elle voulait sa maman. L’homme fit un pas vers elle, levant le poing d’un air menaçant et commençant à parler de sa grande voix. De toute évidence, une simple maladresse d’enfant ne freinait pas ses violences et n’attendant pas plus longtemps, la brune s’enfuyait rapidement, abandonnant sa peluche derrière, dans l’urgence. Son instinct de survie l’avait réveillé et elle se mêla aux gens alors qu’elle entendait dans son dos le méchant monsieur hurler qu’on la retrouve.

Elle réussit à s’en aller loin de tout et retrouver le chemin de sa maison. Elle rentra en catastrophe, arrachant quelques haussements de sourcils de la part de ceux présents et une dizaine de minutes elle fut suivie de sa mère et ses sœurs. La cheffe du groupe se précipita vers sa dernière, vérifiant rapidement si elle n’était pas blessée. De son côté, Ligeia baissait les yeux honteuse. « Pardon maman, j’ai perdu le jouet… » Son excuse si innocente laissa la femme sans mots quelques secondes et la petite continua « Est-ce que j’ai fait une bêtise ? » La mère soupira tristement et elle attira sa fille dans le creux de ses bras pour la serrer contre elle. Elle semblait vouloir la protéger avec ce geste, la rassurer, sa pauvre petite fille. « Non mon chaton… ne t’inquiète pas. Tout ira bien... va jouer dehors, d’accord ? » La brunette hocha simplement la tête et le reste de la soirée elle put sentir les yeux humides de larmes de ses parents sur elle. Quand l’heure d’aller dormir vint, elle fit mine d’être assoupie quand sa mère passa la border et elle descendit ensuite sur la pointe des pieds pour espionner ses géniteurs. Ils discutaient, agités et sa mère fondait en larme. « Il va venir la tuer, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il ne la trouve ! » la femme était à la limite de l’hystérie et son époux vint doucement lui caresser le dos, dans une tentative de la calmer. « Je sais, il faut l’amener loin tant qu’on le peut. " Tu veux dire… l’abandonner !? Notre petite fille !? " Calme-toi. On n’a pas le choix. On ne peut pas partir avec tout le monde, on est bien trop. Sa meilleure chance c’est la fuite. Sinon elle meurt. » Ces mots graves achevèrent de faire pleurer la dame déjà effondrée. Entre temps, Ligeia était remontée dans son lit avant la fin de la conversation. Elle avait fuit quand elle avait entendu qu’on voulait l’abandonnée à cause de sa bêtise et elle était allé se cacher dans ses couvertures en pleurant silencieusement. Elle ne voulait pas partir, elle aimait sa famille et elle était gentille. Elle n’avait qu’une mauvaise chose, ses frères eux ils en faisaient tout le temps des bêtises. Peut-être qu’ils ne l’aimaient pas ? Qu’ils ne l’avaient jamais aimé… l’épuisement finit par l’avoir à l’usure et elle s’endormit sur ces tristes pensées.

Son sommeil était si lourd qu’elle ne le sentit pas quand son père vint la chercher dans la nuit. Avec mille précautions, il l’entoura dans la maigre couverture, et la descendit en bas. Au pas de la porte, sa mère attendait avec un petit sac en toile contenant un morceau de pain et quelques viandes séchées ainsi que de l’eau. Elle tendit le sac à son époux et elle embrassa le front de sa fille en sanglotant, sachant que c’était le dernier baiser qu’elle lui offrait. Puis le père installa son précieux chargement dans la charrette prêtée par un voisin compréhensif de la situation pour se mettre en route. Il avança pendant des heures, faisant de son mieux pour ne pas réveiller sa fille. Il voyagea jusqu’à atteindre sa destination ; la frontière d’Orketa, soit l’orée de la forêt. Il avait entendu parler d’un Clan vivant là et il espérait que quelqu’un la trouve en passant dans les environs. Descendant, il prit sa fille et le sac, les déposants par terre dans un coin qu’il jugeait sécuritaire. Ce fut pour lui le moment éprouvant alors qu’il observait ce visage de chérubin qu’était sa petite dernière. Il pleura doucement et lui aussi embrassa longuement son front en murmurant ; « Papa et maman t’aimerons toujours. Soit forte et heureuse. Adieu mon petit ange. » Puis avec tout son courage, il tourna les talons pour retourner chez lui au plus vite. Il ne se retourna pas, il savait que s’il le faisait il n’aurait plus la force d’avancer.

Ligeia ne se réveilla qu’aux lueurs du jour et son cœur se brisa de voir que sa crainte s’était réalisée ; ils l’avaient abandonné. Ne sachant que faire, elle pleura et hurla, suppliant le retour de ses parents. Car elle avait peur, toute seule. Elle voulait rentrer.
Sauf qu’ils ne revinrent pas et ne sachant où aller, Ligeia resta dans son petit coin pendant quelques jours, survivant avec le peu qu’elle possédait. L’avantage de la pauvreté, c’était bien qu’on connaissait et surtout qu’on était habitué à la faim. Si elle ne prit pas la peine de compter les jours, il s’en passa quelques-uns avant que quelqu’un ne la remarque et l’approche. Un patrouilleur d’Orketa qui faisait sa ronde, une enfant à la frontière ça ne passait pas inaperçu, mais après avoir vérifié les environs pour prévenir une embuscade il en conclut que ce n’était qu’une gamine perdue. Certainement pris de pitié, il l’approcha et l’invita gentiment à le suivre et Ligeia se pensant abandonnée et voulant du réconfort, n’hésita pas beaucoup pour accepter. Elle fut amenée par l’homme à Alon et une nouvelle vie s’apprêtait à commencer pour la petite demoiselle.

☙❧

Les débuts ne furent pas simples, du aux changements radicaux de vie et d’environnement. Elle qui avait longtemps vécut dans une maison très rudimentaire et surtout remplie se voyait soudainement en haut des arbres avec un petit coin rien que pour sa personne. Avant qu’elle ne soit confiée à qui que ce soit, des gens lui avaient posés des questions sur pourquoi elle était toute seule dehors. Gênée et pensant toujours avoir fait des bêtises, elle ne se contenta de dire que ses parents l’avaient laissés là. Elle fut examinée, mais la seule chose à constater était sa maigreur et son manque d’eau et de nutriments. Avoir autant d’attention étourdissait beaucoup la brune qui ne savait plus où donner de la tête. Bien évidemment, son attitude n’échappa à personne et on la laissa s’acclimater et se reposer un peu avant de lui chercher une possible famille. Enfin, de lui en présenter une. L’homme qui l’avait trouvé connaissait un couple de guerriers du Clan qui désespérait à en avoir un depuis longtemps. Depuis un temps, ils envisageaient l’adoption et quand ils eurent connaissance de la petite, ils se proposèrent pour quand elle serait prête, évidement.

Les choses se firent en douceur, d’abord Ligeia les rencontra sans aucune forme de pression. Ils discutèrent – enfin, au début ce furent surtout eux, la brunette était trop timide pour parler – et à chaque nouvelle rencontre ils lui apportaient un petit rien. Le cadeau qui dégela cependant la rescapée fut une jolie figurine en bois représentant un lapin. Elle ne le lâchait pas et dormait même avec et elle s’ouvrit doucement à ces gentilles personnes. Cela ne prit au final que quelques semaines avant qu’elle ne rejoigne officiellement leur demeure et devienne leur fille adoptive.

Très doux et patients, Ligeia sut faire fit de sa peine d’avoir été abandonnée et accepter de redonner son affection à de nouvelles formes parentales. Elle était choyée, étant une enfant plus qu’attendue et la petite si habituée à la misère ne savait pas quoi faire de toute cette attention. Il était toujours étonnant de voir que malgré ses dizaines de jouet, elle ne donnait d’intérêt qu’à ce fameux lapin. Elle ne formulait que de rares demandes, son seul comportement « normal » était bien qu’elle mangeait comme un ogre, mais au vu de sa carence ce n’était pas étonnant. Mais indéniablement, l’enfant était heureuse et s’habituait toujours un peu plus à chaque jour à sa nouvelle vie. Grâce à son jeune âge, elle n’eut pas trop de problèmes à apprendre et surtout adopter les croyances d’Orketa et de se faire des amis.

Pendant près d’une année sa vie fut plutôt simple, rythmée par la joie et l’éducation fournie par ses parents. Cependant, à quelques mois de son sixième anniversaire, Ligeia commençait à entendre parler d’une certaine formation. Ses deux parents étaient des guerriers de générations et donc leur souhait d’avoir une progéniture suivant ce même chemin était commun aux deux. Ils préparaient donc Ligeia à partir pour être formée à Neywick dès que le moment serait venu. L’intéressée n’avait pas un bon souvenir de la violence et ne l’aimait tout simplement pas. Mais son souvenir de l’abandon était encore tout frais dans son esprit et elle craignait que si elle déplaisait à nouveau, on l’abandonnerait encore. Donc, elle ne dit rien et accepta de vouloir aller à la ville voulue. Son cour était lourd quand elle y posa le pied, mais le sourire de fierté qu’elle voyait chez ses parents d’adoption lui donnait un brin de courage. Ils n’étaient pas méchants et il n’aurait fait aucun doute que si leur fille avait su le leur dire, il ne l’aurait jamais forcé à prendre cette voie. Mais comme elle garda le silence, rien ne se fit.

Donc elle faisait un peu tâche au milieu de tous ces compères qui eux à son inverse, étaient tout fière de devenir de futurs guerriers. Les premiers jours furent éprouvant pour elle qui se sentait bien seule et incapable de se confier ou simplement faire connaissance. Elle ne savait pas quoi dire, quoi faire, eux voulait tous être ici et elle, pas.  Elle était une sorte de mouton noir et si elle ne montrait pas grossièrement son manque d’enthousiasme, les autres pouvaient le ressentir et elle fut légèrement mise de côté. Cela lui creva le cœur et comme elle craignait de perdre sa famille en partant, elle se sentait coincée.

Il fallut attendre plusieurs semaines avant de faire la rencontre qui changea tout. Ligeia se réveillait souvent avant les autres et elle profitait de ces quelques dizaines de minutes pour observer le ciel se préparant à accueillir le soleil tranquillement et surtout sans se sentir à part. Quand elle regardait l’horizon, elle repensait parfois à sa famille et se demandait comment elle allait, là-bas, avec la guerre. Puis ses instructeurs appréciait bien ce côté-là de sa personne, d’être levée et disponible. Un matin, alors qu’elle était simplement assise à se laisser dorloter par le chant des oiseaux, son petit rituel fut dérangée par une ombre arrivant soudain sur elle. Sans qu’elle ne comprenne rien, la brune fut écrasée et mise au tapis par une autre petite qui fanfaronnait. « J’tai eu ! » hurla-t-elle en la lâchant finalement. La vaincue se releva, une mine boudeuse alors qu’elle se retournait pour voir une petite brune aux yeux verts qui semblait bien fière de son coup. Elle la reconnaissait, elle faisait partit de ceux qui était les plus motivés, mais comme Ligeia elle était un peu à l’écart. À l’inverse d’elle, c’était bien à cause de sa férocité et sa motivation. « Pourquoi t’as fait ça. » Sa vis-à-vis pencha la tête et haussa les épaules en tentant un sourire maladroit. Elle ne semblait pas vraiment à l’aise à faire ami-ami comme ça. « Je voulais faire une attaque surprise, t’es la seule debout à cette heure-là aussi… " C’était pas drôle. " C’était pas le but. On est ici pour devenir des guerriers. » Cette phrase fit baisser le regard à l’asiatique qui fixa ses pieds sans rien dire. « Tu veux pas ? » ce fut à son tour de hausser les épaules et elle croisa ses bras. Sa voisine sembla s’intriguée et elle continua ses questions. « Tu veux quoi alors ? C’est bête de venir ici si on veut pas devenir un guerrier. »

Cela força la réflexion dans la tête de Ligeia qui tourna son regard vers l’horizon, repensant à son ancien foyer et surtout, à tout le mal que d’autres vivaient. Malgré son jeune âge, elle connaissait déjà les terribles horreurs de la vie et quand elle se tourna à nouveau vers son agresseur, il n’y eut aucun doute dans ses mots ; « Je veux aider les gens. " C’est un joli souhait. Tu sais, savoir se battre ça peut être bien pour aider des gens. " Je l’avais pas vu comme ça. » Pendant un moment il y eu un silence entre les deux apprenties qui s’observèrent. Voilà qui changeait toutes les idées de Ligeia et quand l’autre jeune fille lui tendit la main en présentation, elle ne retint pas un grand sourire et la serra en retour. « Je suis Nukka. " Et moi Ligeia. Il reste encore du temps avant que la journée commence… tu veux qu’on se fasse des pratiques d’attaques surprises ? " Ouais ! » Leur amitié commença ainsi et rapidement les deux petites devinrent inséparables. On les voyait toujours ensemble, à s’entraîner et inventer des manières de s’amuser malgré leur emplois du temps serré. Elles étaient comme des sœurs, complices et elle partageait leurs rêves et souhaits. Nukka voulait servir le Clan et Ligeia aidé les gens et elle rêvaient de le faire ensemble, alliées de toujours. Pour symboliser leur amitié, chacune s’offrit un cadeau ; Nukka offrit un bracelet tressé avec des morceaux d’écorce pour que l’Arbre veille toujours sur son amie et Ligeia lui donna un loup qu’elle sculpta elle-même dans du bois pour que l’esprit des loups la guide toujours.

Alors quand Nukka s’en alla pour passer les épreuves pour devenir cheffe et qu’elle réussit, Ligeia eut le cœur brisé. Sans attendre autre forme de permission, elle alla la rejoindre et elle accusa son amie de toujours s’être jouée d’elle. C’était sa réaction face à la crainte de se faire abandonner encore et une violente dispute éclata entre les deux adolescentes qui se conclut sur le départ de Ligeia. Elle plia bagages, informa ses parents et pris la route pour faire ce qu’elle voulait ; aider les gens.

☙❧

Askhadi fut le premier endroit où Ligeia alla, ne désirant pas commencer en voyant trop loin. Elle n’avait que quinze ans après tout, et elle débutait dans son ambition de nomade, donc se rendre en Shisayo n’était pas la meilleure des idées. Puis dans le Clan des plaines il y avait toujours de quoi faire pour aider les gens sans nécessairement user de violence, pour la jeune dame c’était parfait. Ses parents furent surpris de son envie de voyager comme ça, mais ils ne l’empêchèrent pas non plus de s’en aller. Oh bien sûr ils savaient aussi qu’elle s’était disputée avec la jeune et nouvelle cheffe d’Orketa, mais ils ne purent en tirer un seul mot de sa part. Elle promit simplement de revenir régulièrement prendre et donner de ses nouvelles.

Sa première année fut limitée aux plaines, questions de commencer à trouver ses marques et l’habitude à toujours se déplacer. Elle adorait cela, plus qu’elle ne l’aurait cru et elle revenait à Alon aux trois mois et restait quelques jours avec sa famille. Au début elle avait craint qu’ils ne soient pas heureux qu’elle ne devienne pas une guerrière finalement, mais il n’en fut rien. Ils semblaient très fiers de ce qu’elle faisait, des gestes qu’elle posait et elle était heureuse. Malgré ses problèmes avec Nukka, elle ne regrettait pas son choix de vie et allait de l’avant. Ce n’était qu’après quelques années que Ligeia décida d’étendre son champ d’action et elle prit la route pour les contrées plus éloignées. Sa vie suivait son bon vouloir, elle se déplaçait quand et comment elle le souhaitait et toujours en aidant tous ceux qu’elle pouvait. Souvent elle fut rejointe par des compagnons de fortune ou bien c’était elle qui se joignait à des groupes. Ce fut ainsi qu’elle rencontra Zephyr, leur rencontre fut loin d’être un coup de foudre. D’une nature sociale, Ligeia n’eut quand même pas de mal à en faire un ami, mais quand elle voulut se séparer – son habitude pour éviter l’attachement – il s’entêta à rester avec elle. Il sut l’amadouer, et lentement mais sûrement, ils tombèrent amoureux l’un de l’autre. Ils se marièrent en étant sur la route, une union qui ne les concerna qu’eux seuls et pour la symboliser, ils se donnèrent chacun un pendentif. Un petit rien tout simple, des pierres semi-précieuses qu’ils avaient trouvées. Ils continuèrent d’œuvrer ensemble et de changer des vies pour la simple envie de faire du bien. Ils étaient plus qu’heureux.

Dans l’année 149, Ligeia tomba enceinte et ils se posèrent dans un petit village le temps de sa grossesse et elle donna naissance à leur magnifique petite fille ; Kuna. La jeune femme lui offrit un nom inspiré de celui de sa meilleure amie d’antan. Tous deux se mirent d’accord pour dire que voyager avec un poupon n’était pas du tout idéal et ils allèrent en Orketa, chez les parents de Ligeia. Bien évidemment, ceux-ci furent ravis de devenir des grands-parents et la petite fut choyée et couvée. Cette arrivée dans leur vie les forçait à préparer le terrain pour vivre de manière plus posée, plus sédentaire. Au moins, tant qu’elle serait si jeune. Mais Ligeia mentirait si elle disait n’être rentrée que pour cela, une part d’elle se disait qu’avec tout ce qu’elle vivait, elle pouvait aussi mettre fin à cette dispute d’adolescente qui durait depuis déjà dix longues années. Son amie lui manquait, elle lui avait toujours manquée. Elle l’avait toujours observé de loin et son orgueil l’empêcherait certainement de le dire avant un moment, mais elle était fière de Nukka, de ce qu’elle était devenue. C’était une bonne Cheffe, une grande Cheffe. Mais elle voulait surtout retrouver celle qu’elle avait longtemps considérer comme une sœur.


Les possessions de mon personnage :


❧ Un étalon à la robe rouan, baptisé Dagda.
❧ Une épée.
❧ Un collier, preuve de son union avec son aimé, ainsi que l'amour de ce dernier.
❧ Une petite fille qu'elle aime plus que tout.
❧ Le bracelet que Nukka lui a offert.


Pour aider le staff :


▬ L'avenir de mon personnage si je viens à partir/disparaître du forum :  j'autorise le staff à tuer mon personnage // j'autorise le staff/les membres à le pnjiser // j'autorise le staff/les membres à le mettre en pré-lien

Pour la liste des avatars :
Code:
CLAUDIA KIM <span class="pris">▬</span> pris(e) par <a href="http://www.earth-and-ashes.com/t939-ligeia-the-best-adventure-is-life" class="orketa">Ligeia</a>

Pour la liste des métiers :
Code:
<a href="http://www.earth-and-ashes.com/t939-ligeia-the-best-adventure-is-life" class="orketa">LIGEIA</a> - nomade au service du peuple

Pour la liste des prénoms :
Code:
<span class="orketa">Ligeia</span>

_________________
« Our World »
Ligeia, Kuna, Zephyr - We have had adventures. But the most beautiful of all is the one that will never end.
©crackintime


Dernière édition par Ligeia le Ven 23 Mar - 16:30, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 485
Inscrit le : 29/04/2017
Crédits : /
Célébrité : Alycia Debnam-Carrey
Multi-comptes : Malik & Ezekiel.

Nukka
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Lun 19 Mar - 21:47

gna krkr gna krkr gna krkr gna krkr

_________________
I need blood in the cut.
Guess I’m contagious it’d be safest if you ran. Fuck that’s what they all just end up doing in the end. (c)lazare.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 418
Inscrit le : 12/06/2017
Célébrité : Alexander Dreymon
Losran
– clan : kelowna –
clan : kelowna
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Mar 20 Mar - 11:17

cookie copain 2

_________________
I'm not afraid of death.
I've already consumed six lives.
Never look back.


Présence normale les lundis et mardi.
Présence réduite les jeudis et vendredi (je travaille).
Les week-ends c'est flou, idem pour les mercredis.
SKÖLL  king
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 101
Inscrit le : 13/05/2017
Crédits : Akeela
Célébrité : Ben Barnes
Multi-comptes : Karrah

Kalevi
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Mar 20 Mar - 18:57

coeur coeur

Tu connais déjà la maison, mais si tu as besoin, n'hésite pas coeur

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Inscrit le : 19/03/2018
Crédits : Ava© visenya. | Sign© crackintime | Gifs© Tumblr
Célébrité : Claudia Kim
Multi-comptes : Nagga

Ligeia
– clan : orketa –
clan : orketa
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Mer 21 Mar - 7:23

Merciii copain 2 copain 2

_________________
« Our World »
Ligeia, Kuna, Zephyr - We have had adventures. But the most beautiful of all is the one that will never end.
©crackintime
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
– Invité –
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Ven 23 Mar - 7:55

Bon amusement avec ce nouveau personnage minicoeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1197
Inscrit le : 21/04/2017
Crédits : (c)
Célébrité : Poppy Drayton
Multi-comptes : Skylar, Danika, Noomie & Isaak

Akeela
– à la Citadelle –
à la Citadelle
(#) Re: Ligeia ☙❧ The best adventure is life  Ven 23 Mar - 20:49

Re-bienvenue, faible créature

Ligeia a l'air cool, j'ai hâte de la croiser en jeu (Noomie me souffle à l'oreille que c'est son arme qui a hâte de la croiser /PAN/) Tout est bon pour moi, je te valide donc et te rajoute ton vert d'arbre Laughing. Amuse-toi bien avec ce nouveau personnage, sans oublier l'autre coeur.



Félicitations, tu es validé(e) !


Tu vas maintenant pouvoir venir jouer avec nous ! Si jamais tu le souhaites, tu peux aller poster ta fiche de liens mais aussi voir celles des autres personnages. Tu trouveras aussi la zone "demandes de rps" pour te lancer dans le jeu. Si tu souhaites pimenter un peu tes rps, tu peux aller "réclamer un défi" à faire en jeu mais tu peux aussi "demander un pnj" pour l'intégrer dans l'un de tes sujets ! Un peu plus bas sur le forum, tu trouveras les "lieux d'échange" où tu pourras retrouver les autres personnages venant de ton clan. N'hésite pas à aller ouvrir des sujets ou poster dans ceux qui existent déjà coeur

Tes armes et possessions sont à acheter dans l'arsenal avec les points que tu gagneras en postant un peu partout sur le forum. Pour l'instant nous te faisons crédit, mais il faudra acheter tout cela plus tard =]. N'oublie pas qu'il existe une chronologie au sein du jeu mais aussi une carte de l'univers, ainsi que des distances à prendre en compte si tu voyages.

N'hésite pas à contacter le staff - ou à poster en "zone invité" - si jamais tu as un souci ou une question. Nous te souhaitons un bon jeu parmi nous coeur

_________________
akeela
The liberties of our country, the freedom of our civil constitution, are worth defending against all hazards: And it is our duty to defend them against all attacks.
Revenir en haut Aller en bas
 
Ligeia ☙❧ The best adventure is life
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth and Ashes :: Hors jeu : Viens peupler la Terre ! :: Les habitants qui peuplent nos terres :: Les fiches validées-
Sauter vers: